Zemmour: “Entre la France et l’islam, les musulmans doivent choisir” | Causeur

Zemmour: “Entre la France et l’islam, les musulmans doivent choisir”

Entretien exclusif

Auteur

La rédaction

Publié le 17 janvier 2017 / Politique

Mots-clés : , , ,

Depuis sa sortie, le dernier ouvrage d'Eric Zemmour caracole en tête des ventes. Et pour cause. Quand la plupart de ses confrères ferment les yeux ou se pincent le nez sur l'islam ou sur l'immigration, ses réponses étonnent et détonent. D'accord ou pas, ça valait bien un débat à tabous rompus.
eric zemmour islam immigration

Eric Zemmour, par Hannah Assouline.

Propos recueillis par Daoud Boughezala, Élisabeth Lévy et Gil Mihaely

Causeur. Dans Un quinquennat pour rien, vous écrivez : « La gauche comme la droite croyaient et croient toujours au mythe du musulman arraché à son déterminisme ethnique et religieux, individu désincarné, déraciné, dé-historisé dans une société libre. » C’est pourtant depuis deux siècles l’exacte définition du logiciel français !

Éric Zemmour. Vous voulez dire le logiciel républicain. Mais, contrairement à ce que croit Jean-Luc Mélenchon, l’histoire de France n’a pas commencé avec la Révolution française. La France a connu une histoire millénaire façonnée par des siècles de catholicisme, qui intégrait lui-même les influences grecques, romaines et juives. La France, c’est un peuple et une terre. Ce n’est pas une terre vierge où n’importe qui peut s’installer en faisant n’importe quoi. On peut venir d’ailleurs, mais on doit respecter les us et coutumes de son peuple, faire siens son histoire, son mode de vie, sa culture.

A lire aussi >> Eric Zemmour n’a pas fait l’apologie du terrorisme: le Parquet de Paris a classé la plainte déposée contre lui après cet entretien, publié le 7 octobre 2016, sur Causeur.fr

Donc, vous ne croyez plus à la République ? Si l’assimilation des Italiens, des Juifs et des Polonais a marché, pourquoi en irait-il différemment des immigrés musulmans ?

Pour trois raisons. La première et la plus fondamentale, c’est le nombre. Comme l’a écrit Engels, « à partir d’un certain nombre, la quantité devient une qualité ». À cela, il faut ajouter cette observation du général de Gaulle : « On assimile des individus, pas des peuples.» Or nous avons fait venir un peuple entier, qui se considère désormais comme un peuple en soi et veut pérenniser son être sur le sol français. D’ailleurs, cela ne marche pas mieux aux États-Unis. J’ai lu cet été deux livres de Samuel Huntington, Le Choc des civilisations et Qui sommes-nous ? Il explique très bien que tout au long du xixe et du xxe siècle, les États-Unis n’étaient pas beaucoup plus multiculturalistes que la France. Et beaucoup plus assimilationnistes qu’on le prétend en France. En revanche, depuis l’arrivée en masse des Mexicains qui ont hispanisé des villes entières de la Floride à la Californie, la diaspora latino est devenue un peuple dans le peuple américain. Selon Huntington, ce processus aboutira à l’horizon de cinquante ans à une nouvelle guerre de sécession entre le peuple mexicain et le peuple anglo-américain.

Le deuxième obstacle à l’assimilation des musulmans est lié à la nature même de l’islam, qui n’est pas seulement une religion, mais aussi, comme le dit Rémi Brague, un droit, une loi, une nation qui demeure absolument inassimilable. Dans l’histoire, l’islam a conquis et soumis des populations mais ne s’est jamais assimilé.

Des musulmans qui s’assimilent individuellement, on en voit tous les jours…

On a surtout vu le contraire et ce dès la conquête de l’Empire romain d’Orient : alors que dans l’Empire romain d’Occident, les Goths, les Wisigoths, les Francs se convertissaient au christianisme et adoptaient la langue latine, les Arabes imposaient à leurs conquêtes la langue arabe, l’islam et leur Dieu. Ils ne se sont jamais appropriés ni le Dieu ni la langue de ceux qu’ils conquéraient. Et cette observation m’amène à la troisième raison de l’incapacité de l’islam à s’assimiler en France :

[...]

  • causeur.#39.bd.couv

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 98 - Octobre 2016

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur.#39.bd.couv
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 22 Janvier 2017 à 22h21

      Chriff dit

      “La France a connu une histoire millénaire façonnée par des siècles de catholicisme, qui intégrait lui-même les influences grecques, romaines et juives.”
      Zemmour nous parle donc de l’apport des différentes civilisations et croyances mais il semble que ça lui arracherait le cœur d’admettre l’apport incontestable de la civilisation arabo musulmane qui avait rayonné sur le Monde pendant des siècles. Nous lui devons notre Universite de Paris ouverte sur la base des textes des philosophes arabes et aussi la faculté de médecine de Montpellier dont les fondateurs étudièrent en Andalousie. Ces derniers rapportèrent aussi les ouvrages des médecins arabes tels ceux de Razès ou les Canons d’Avicenne qui servirent de base à l’enseignement médical jusqu’au 18è siècle. Leurs grands philosophes influencèrent profondément la scolastique chrétienne comme l’a écrit Ernest Renan : “sans Averroes et sans Avicenne il n’y aurait ni Albert Le Grand ni St Thomas d’Acquin”. Revisez vos classiques M. Zemmour et vous apprendrez que les Lumières dont Voltaire et Montesquieu faisaient l’éloge de cette grande civilisation musulmane dont nous conservons la transmission de la philosophe, de la médecine, de l’algèbre, de l’alchimie, les chiffres (ces 3 mots d’origine arabe), les nombreuses inventions comme la boussole, l’astrolable, l’horloge, le papier et des centaines de mots des noms des étoiles à ceux que nous utilisons tous les jours tels café, sucre, orange, limonade, etc.
      Quant au problème des migrants il n’a rien à voir avec l’islam mais cest un problème lié aux dictatures post indépendance dont l’échec cumulé avec des géo stratégies qui nous échappent détruisent des pays et des peuples.
      Il est dommage qu’en France les musulmans n’ont pas les intellectuels capables de vous répondre et les soi-disants “représentants” du culte musulman sont toujours les mêmes anciens médiocres depuis de trop nombreuses années clientelistes et opportunistes liés aux consulats d’origine.
      Arrêtez votre haine!

    • 21 Janvier 2017 à 23h39

      Normanh dit

      Les Latinos,majoritairement Mexicains,sont des Chretiens…Cela fait une sacree difference…Mais il est vrai que sur le long terme, il y a un danger de communautarisme,accru par la demographie(naissances plus nombreuses dans les familles Mexicaines)et la pratique de l’espagnol en concurrence avec l’Anglais, ce qui retarde l’ integration des nouveaux arrivants. En revanche il y a un peril de plus en plus perceptible cause par les refugies Somaliens,tres revendicatifs sur leurs droits mais refusant d’ admettre qu’ ils ont aussi des devoirs envers leur pays d’ accueil…Plusieurs attentats terroristes ont eu lieu dans les Etats du Midwest, notamment Minnesota et Ohio (ou je reside), et ont contribue a sensibiliser les Americains envers l’ Islam…Ce qui a surement aide Donald Trump dans sa campagne…Jusqu’a present,le nombre de Musulmans Americains ne depasse guere 2% de la population totale, mais les “minorites agissantes peuvent se reveler une menace, a plus ou moins long terme…Wait and see…!

    • 21 Janvier 2017 à 13h47

      persee dit

       Je recommande à vos esprits avides de compréhension , l’émission Répliques de A.Finkie  du 7 janvier dernier  avec F. Burgat  et  G. Kepel . 

    • 21 Janvier 2017 à 12h24

      Bagrat dit

      L’islam est une lèpre de l’ esprit , une régression mentale et spirituelle à combattre absolument. Il faut en finir avec ce mensonge des media, il n’ya pas d’islam modéré mais une idéologie conquérante qui veut asservir le monde et pratique la taqiyya pour mieux nous endormir.Il n’y a pas de place pour les musulmans en France sinon soumis a nos lois et à nos traditions. Car si nous ne les soumettons pas – la force est le seul langage qu’ils comprennent- ils nous soumettrons et nous serons leur dhimmi . Ce sera un combat sans concession mais c’est un combat pour la vie et l’avenir de notre société européenne. Vive l’islamophobie c’est le seul antidote qui nous protège du matraquage médiatique des islamocollabos

    • 21 Janvier 2017 à 11h47

      Terminator dit

      L’Islam est une idéologie mortifère et conquérante. Il n’existe pas de “modérés” en matière d’Islam, il n’existe que des musulmans attentistes qui attendent de savoir de quel côté le vent va tourner.
      Que le plus fort gagne ! Sauf que là, il ne s’agit pas de sport mais de notre civilisation et de notre peau : sommes-nous prêts à la mettre au bout de nos idées ?

    • 21 Janvier 2017 à 9h02

      QUIDAM II dit

      Si, en France, l’islam devenait, COMME TOUTES LES AUTRES RELIGIONS, discret et apolitique, les musulmans n’auraient pas à choisir.

      Qu’est-ce qui empêche l’islam de devenir discret et apolitique ? 

      • 21 Janvier 2017 à 9h32

        i-diogene dit

        Sauf que:

        - toutes les religions s’articulent sur un dogme..

        - Dogme: idéologie politique d’ inspiration divine..!^^

        • 21 Janvier 2017 à 10h52

          QUIDAM II dit

          Toutes les religions n’égorgent pas les mécréants, ne tuent pas les apostats, etc.

        • 21 Janvier 2017 à 10h58

          steed59 dit

          Yehovahou Akbar !!!

        • 21 Janvier 2017 à 11h06

          persee dit

          I-diogene , commencez, par exemple, à  vous abonner au ” Monde des religions ” , cela vous évitera de dire  des  âneries  1-  Le sentiment religieux est inhérent au genre humain, même un athée est croyant ;  
          2 – toutes les religions ne font pas le même diagnostic ( avec dieu ou sans  dieu ) et partant , n’ont pas les mêmes remèdes. .. 

      • 21 Janvier 2017 à 11h30

        castor27 dit

        Le coran (voir : L’islam, fabrique de déséquilibrés ? Wafa Sultan)

      • 21 Janvier 2017 à 20h54

        douce France dit

        le fait que l’islam est uniquement un système politique et une organisation sociale, s’appuyant sur un alibi de religiosité, et qui a été rendu intouchable et irréformable par l’affirmation de sa naissance divine.

    • 20 Janvier 2017 à 10h35

      persee dit

      oubli :  1.4 milliard de musulmans ( dont 15 % de chiites )

      • 21 Janvier 2017 à 12h19

        slobo-17 dit

        Plus de DEUX milliards de chrétiens (catholiques orthodoxes protestants et tant d’autres!!!!!!)
        Mais ça n’est pas la quantité qui compte comme disent mes amis libanais,c’est la qualité!!!!!!!

        • 21 Janvier 2017 à 20h25

          persee dit

           Je n’ai pas compétence pour  juger la qualité de la Foi d’un croyant ,( quelque soit sa religion ) par contre  je peux évaluer son comportement , bénéfique ou nuisible …. à l’égard de ma petite personne et des miens .