Zemmour: “Entre la France et l’islam, les musulmans doivent choisir” | Causeur

Zemmour: “Entre la France et l’islam, les musulmans doivent choisir”

Entretien exclusif

Auteur

La rédaction

Publié le 07 octobre 2016 / Politique Religion

Mots-clés : , , ,

Depuis sa sortie, le dernier ouvrage d'Eric Zemmour caracole en tête des ventes. Et pour cause. Quand la plupart de ses confrères ferment les yeux ou se pincent le nez sur l'islam ou sur l'immigration, ses réponses étonnent et détonent. D'accord ou pas, ça valait bien un débat à tabous rompus.
eric zemmour islam immigration

Eric Zemmour, par Hannah Assouline.

Propos recueillis par Daoud Boughezala, Élisabeth Lévy et Gil Mihaely

Causeur. Dans Un quinquennat pour rien, vous écrivez : « La gauche comme la droite croyaient et croient toujours au mythe du musulman arraché à son déterminisme ethnique et religieux, individu désincarné, déraciné, dé-historisé dans une société libre. » C’est pourtant depuis deux siècles l’exacte définition du logiciel français !

Éric Zemmour. Vous voulez dire le logiciel républicain. Mais, contrairement à ce que croit Jean-Luc Mélenchon, l’histoire de France n’a pas commencé avec la Révolution française. La France a connu une histoire millénaire façonnée par des siècles de catholicisme, qui intégrait lui-même les influences grecques, romaines et juives. La France, c’est un peuple et une terre. Ce n’est pas une terre vierge où n’importe qui peut s’installer en faisant n’importe quoi. On peut venir d’ailleurs, mais on doit respecter les us et coutumes de son peuple, faire siens son histoire, son mode de vie, sa culture.

Donc, vous ne croyez plus à la République ? Si l’assimilation des Italiens, des Juifs et des Polonais a marché, pourquoi en irait-il différemment des immigrés musulmans ?

Pour trois raisons. La première et la plus fondamentale, c’est le nombre. Comme l’a écrit Engels, « à partir d’un certain nombre, la quantité devient une qualité ». À cela, il faut ajouter cette observation du général de Gaulle : « On assimile des individus, pas des peuples.» Or nous avons fait venir un peuple entier, qui se considère désormais comme un peuple en soi et veut pérenniser son être sur le sol français. D’ailleurs, cela ne marche pas mieux aux États-Unis. J’ai lu cet été deux livres de Samuel Huntington, Le Choc des civilisations et Qui sommes-nous ? Il explique très bien que tout au long du xixe et du xxe siècle, les États-Unis n’étaient pas beaucoup plus multiculturalistes que la France. Et beaucoup plus assimilationnistes qu’on le prétend en France. En revanche, depuis l’arrivée en masse des Mexicains qui ont hispanisé des villes entières de la Floride à la Californie, la diaspora latino est devenue un peuple dans le peuple américain. Selon Huntington, ce processus aboutira à l’horizon de cinquante ans à une nouvelle guerre de sécession entre le peuple mexicain et le peuple anglo-américain.

Le deuxième obstacle à l’assimilation des musulmans est lié à la nature même de l’islam, qui n’est pas seulement une religion, mais aussi, comme le dit Rémi Brague, un droit, une loi, une nation qui demeure absolument inassimilable. Dans l’histoire, l’islam a conquis et soumis des populations mais ne s’est jamais assimilé.

Des musulmans qui s’assimilent individuellement, on en voit tous les jours…

[...]

  • causeur.#39.bd.couv

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 98 - Octobre 2016

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur.#39.bd.couv
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 11 Octobre 2016 à 1h52

      Moshé_007 dit

      C’est bien de tergiverser en long et en large, pendant ce temps, les “sauvageons” gagnent du terrain !!

      C’est bien une des particularité typiquement française que de blablater et se gargariser avec des poncifs, finalement les musulmans ne sont pas si improductifs que ça, en quelques décennies ils ont et vont mettre la main ce que les européens ont mis des siècles à construire, personnellement, je trouve ça “très respectable” !!

    • 10 Octobre 2016 à 15h34

      Guenièvre dit

      Très intéressant “l’ Esprit de l’escalier ” d’hier matin .
      En désaccord avec Zemmour sur le respect qui, selon lui, n’est pas séparable de la cause que l’on défend.
      Bonne remarque aussi de Finkielkraut sur la nécessité d’établir une différence entre sensibilité et sensiblerie, différence qu’il reproche à Zemmour de ne pas établir.

      • 10 Octobre 2016 à 17h36

        chlomo dit

        oui , je l’ai également savouré !
        quelque chance

      • 10 Octobre 2016 à 18h19

        chlomo dit

        merci Guenièvre pour cette trés sympathique marque de gentillesse !

        oui , je connais bien ces merveilleuses sonates pour flûte de Karl Philipp Emmanuel Bach ( Hamburgers sonatas )
        elles sont géniales ces sonates comme celles de Blavet ou de Bach .
        que la musique aide à vivre en ces temps bien gris vous avez savez !!!
        un trés grand merci et bien à vous Guenièvre !
        bien respectueusement

      • 10 Octobre 2016 à 23h28

        Lector dit

        eh bien cette vidéo dans laquelle Finkielkraut recadrait les choses a été “supprimée par l’utilisateur”(RCJ/Lévy) sur Youtube. Elle était encore lisible cette après-midi. …

        Bon, ben voilà. Mes salutations à tous.

        • 10 Octobre 2016 à 23h33

          Lector dit

          hop ! Patrick a retrouvé un lien valide :

          https://www.youtube.com/watch?v=ImjNH8ygLjI

        • 12 Octobre 2016 à 14h21

          chlomo dit

          quand on parle de censure sur YouTube , ce n’ était pas du pipeau .
          elle ne sera pas la seule à être retirée …
          elle valide la mise en place de ce totalitarisme soft que l’on commence à discerner dans les discours d’un Valls ou d’un Caze neuve …( de gauche mais vous n’êtes pas obligé d’ y souscrire ) .
          à vous d’en tirer les conclusions .
          Il n’y avait pourtant pas matière à censure

      • 11 Octobre 2016 à 0h06

        gigda dit

        Pour Zemmour, ce respect  accordé à la mort pour “ses” “idées” m’est autant ridicule que la version inversée chez Brassens! Je trouve bien que Finkielkraut distingue les idées, et les sensibilités … mais  je suis fort mal à l’aise de la leçon qu’il fait à E.L. sur la protection de sa réputation dans causeur, mise en question par l’interview de Zemmour et sa photo en une ! 
        Enfin “essentialiser” l’islam voilà une autre trouvaille qui vient faire rivalité à l’islamophobie, pourquoi ne pas parler de partialité tout simplement… quant à essentialiser les musulmans le font tous seuls si bien… ça non plus je  ne l’attendais pas de A.F. … Zemmour est peut être contestable (ce n’est pas mon féministe préféré, bien que j’entende sa défense du patriarcat avec mesure et peut être d’un autre point de vue- disons!!) mais le procès qu’on lui fait là est pipeauterie dans le grand bain des petites phrases de trop. Et l’intervention très “magistrale” d’A.F. m’a bien gênée, suis je la seule?

        • 11 Octobre 2016 à 0h08

          gigda dit

          intervention sur le fameux esprit de l’escalier d’hier bien sûr …

        • 11 Octobre 2016 à 0h17

          C. Canse dit

          Non, gigda.

          J’ai eu l’impression qu’il reprochait à É. Lévy l’association que certains font de son nom avec celui de Zemmour.
          Les positions d’AF, qui ne fait pas “l’amalgame”, sont connues de tous, Mme Lévy n’est pas responsable de cette malheureuse situation faite par la “bien pensance”.

        • 11 Octobre 2016 à 0h19

          C. Canse dit

          Je ne parle pas du “féminisme” de EZ, que ne fait-il remonter la “dévirilisation” au début du christianisme qui prône l’égalité h/f ?

          C’est un autre sujet. 

        • 11 Octobre 2016 à 0h24

          gigda dit

          Oui bien sûr Ccanse que c’est l’association lui /Zemmour… mais enfin! 

        • 11 Octobre 2016 à 0h29

          Martini Henry dit

          Je partage votre impression et ne vois pas en quoi l’interview de quelqu’un dont on ne partage pas les idées dans un journal dans lequel on écrit peut porter atteinte à votre réputation… D’autant plus que, dans l’interview, il est clair que la rédaction ne partage pas les conceptions de Zemmour quant au respect qu’il porte aux djihadistes.

        • 11 Octobre 2016 à 0h35

          Martini Henry dit

          Il n’est pas seul au monde et tout ne doit pas tourner autour de lui. S’il s’estime mis en danger ou dévalorisé par causeur, qu’il en tire les conséquences sans exiger que causeur se conforme à ses désirs, à ses préventions ou à ses exigences. Un journal doit être libre de ses choix et j’imagine que cela se décide en conférence de rédaction, à causeur aussi.

        • 11 Octobre 2016 à 0h38

          gigda dit

          Bien sûr Martin Henry. 

        • 11 Octobre 2016 à 0h44

          Martini Henry dit

          Quant à sa citation de Nietzsche, elle n’a rien à voir avec ce que pense Zemmour. Il n’a jamais prétendu que la mort choisie des djihadistes acquérait une once de vérité par la seule vertu de cette mort choisie. Le fait que ces types acceptent de mourir ne donne pas, pour Zemmour, la moindre vérité à leur cause. Ne la fait rend pas plus juste, ni plus vraie. Jamais Zemmour n’a prétendu cela.

        • 11 Octobre 2016 à 0h46

          Martini Henry dit

          Plus exactement Zemmour n’a jamais prétendu que le combat des djihadistes acquérait une once de vérité par la seule vertu de leur mort choisie.

        • 11 Octobre 2016 à 0h48

          C. Canse dit

          Il serait temps de sortir du manichéisme.
          AF et EZ sont deux personnes distinctes avec chacune des opinions distinctes et non pas un lot : 2 paquets pour le prix d’un !

        • 11 Octobre 2016 à 0h56

          C. Canse dit

          Reste que AF poursuit l’erreur d’impression du magazine quand il parle de “djihadistes” prêts à mourir quand EZ dit “gens”.

          Quant à sa référence à Nietzsche, je ne vois pas le rapport. 

        • 11 Octobre 2016 à 0h56

          Martini Henry dit

          Enfin, quand Finkielkraut prétend que ne seraient respectables que les morts pour “les bonnes causes”, celles du bien, celles du bon ou du vrai, cela me paraît un terrain glissant. Disons que, comme tout le monde, Finkielkraut a du respect pour ceux qui meurent ou qui tuent pour les idées qui sont les siennes mais rejette ceux qui tuent pour les idées auxquelles il n’adhère pas. Il en va ainsi de ceux qui acceptent Hiroshima mais qui condamnent les bombardements d’Alep, par exemple…

        • 11 Octobre 2016 à 1h04

          C. Canse dit

          Sur le fil, Zemmour-Ubu, des causeurs en sont à voir dans la 2ème partie de la phrase “nous n’en sommes plus capables”, carrément une incitation à la violence !

          À disséquer ainsi et faire de tels procès d’intention, on ne pourra plus parler qu’en présence d’un avocat.

           

        • 11 Octobre 2016 à 1h39

          Martini Henry dit

          Oui, à ce compte là, effectivement, préparons nos palais à de grands bols d’eau bien tiède et fade. Le pire est que ces exégètes pointilleux imaginent que cette langue de coton nous mettra, d’une bizarre façon magique sans doute, à l’abri de nos ennemis qu’elle fera même, certainement, disparaître. On peut toujours rêver…

        • 11 Octobre 2016 à 12h44

          isa dit

          Quand on défend une brute comme Richard Millet on ne doit pas s’étonner que le meme journal défende un Zemmour. C’est de la gnognote à côté.

    • 10 Octobre 2016 à 14h19

      Lector dit

      @Patrick, Chlomo etc. Est-il possible de reprocher à Zemmour d’essentialiser l’Islam comme je le faisais hier le 8 octobre ? Aujourd’hui le 9 c’est Alain Finkielkraut qui le fait ! :))))))))))))
      Merci monsieur Finkielkraut, nous étions quelques uns à attendre hier avec impatience votre réponse à E. Lévy et E. Zemmour.

      https://www.youtube.com/watch?v=BRlfBye6ND8

      Je ferai remarquer que selon la citation que vous faites de Paul Tibaud, les obsédés du padamalgam peuvent être aussi ceux qui le dénoncent systématiquement ou plutôt le reprennent en refrain. Car effectivement il existe des amalgames inacceptables comme ceux que tient Zemmour dans cette interview. Merci de l’avoir remarqué et de le notifier, vous serez sans doute mieux écoutez (du moins par vos lecteurs/auditeurs) que nous, pauvres internautes… (Isa, Warboi et moi par exemple)

      • 10 Octobre 2016 à 18h25

        C. Canse dit

        Lector

        E. Lévy le fait dans le magazine p. 39-41. 

      • 10 Octobre 2016 à 23h13

        Patrick dit

        Lector, votre vidéo n’est plus accessible.

        • 10 Octobre 2016 à 23h21

          Lector dit

          @Patrick, vous me voyez navré de ce qui semble être une auto-censure de la part de Causeur/Lévy. J’avais transcrit une ou deux paroles de Finkielkraut cet après-midi sur l’autre fil. C’était la vidéo dont parle Guenièvre au dessus. AF ne mâchait pas ses mots.

        • 10 Octobre 2016 à 23h23

          Patrick dit

          J’écoute en ce moment l’Esprit de l’escalier ici.

        • 10 Octobre 2016 à 23h35

          Lector dit

          Merci Patrick. Voyez que Finkielkraut recadre EL et se désolidarise totalement des derniers propos de Zemmour.

        • 11 Octobre 2016 à 13h10

          Patrick dit

          En effet.
          Je rejoins Finkielkraut lorsqu’il rapproche le “mourir pour ses idées” avec la cause.
          C’est peut-être là que “pèche” Zemmour. Le “mourir pour ses idées” n’est respectable que lorsque la cause est respectable. En cela je suis d’accord.
          Par contre, je refuse de hurler avec la meute qui guette la moindre faille et s’y engouffre avec volupté lorsqu’elle se produit, avec pour finalité, détruire le personnage.