Cantona, l’antiracisme des imbéciles | Causeur

Cantona, l’antiracisme des imbéciles

Deschamps condamné pour délit d’origine

Auteur

Hadrien Desuin
Expert en géo-stratégie, sécurité et défense

Publié le 27 mai 2016 / Société Sport

Mots-clés : , , , , ,

eric cantona deschamps benzema

Eric Cantona. Numéro de reportage : AP21809738_000012.

Certains se bonifient avec le temps et d’autres déclinent lamentablement. En l’occurrence Eric Cantona aurait eu tout intérêt à continuer de jouer des navets pour le cinéma français plutôt que d’accorder un entretien au Guardian. S’il pouvait se contenter de taper dans le cuir pour le Variétés Club de France, ce serait tout aussi bien. Malheureusement, l’ex-numéro 7 des Reds a eu l’idée de reparler à la presse.

Et cela donne cette déclaration ahurissante. Pour l’ancien milieu offensif des bleus, Benzema et Ben Arfa n’ont pas été sélectionnés en raison de leurs « origines nord-africaines ». C’est tellement stupide qu’on se demande si Lilian Thuram et Franck Ribéry n’ont pas relu sa réponse.

«Un nom qui sonne bien français»

« Une chose est sûre, ce sont les deux meilleurs joueurs en France et ils ne joueront pas à l’Euro, (…) Ce qui est certain également c’est que leurs origines sont nord-africaines. Donc oui, le débat est ouvert ». Le débat est ouvert mais qu’on se rassure, pas pour longtemps.

« Benzema est un grand joueur, Ben Arfa également. Mais Deschamps a un nom qui sonne bien français. C’est peut-être le seul en France à avoir un nom aussi français. Personne ne s’est jamais mélangé avec personne dans sa famille. Comme les Mormons en Amérique. (…) Donc je ne suis pas surpris qu’il ait profité de la situation de Benzema pour ne pas le prendre. Surtout après que Valls ait dit qu’il ne devait pas jouer pour la France. Et Ben Arfa, c’est probablement le meilleur joueur français aujourd’hui. Mais ils ont une certaine origine. »

Après Willy Sagnol et Laurent Blanc, il devient périlleux de faire carrière d’entraîneur de football et de montrer patte blanche. Comme à chaque fois, on racialise les « victimes » qui sont enfermées dans leurs origines ethniques avant de hurler au racisme. Que Benzema soit empêtré dans l’affaire sordide du chantage à la sex tape de Mathieu Valbuena ne compte pas. D’ailleurs, c’est la Fédération Française de Football qui a suspendu l’attaquant du Real Madrid, pas l’entraîneur de l’équipe de France, Didier Deschamps. Ce dernier n’a pas retenu Mathieu Valbuena? Son patronyme d’origine espagnol lui a sans doute coûté sa place – je blague ! -, mais le grand Eric Cantona s’en offusquera une autre fois. Adil Rami, Bacary Sagna, Eliaquim Mangala, Lassana Diarra, N’Golo Kanté, Moussa Sissoko, et j’en passe, ont eu la chance d’être sélectionnés par Didier Deschamps. Probablement des cousins mormons du coach. Pour le défendre, DD a pu compter sur le président de la FFF Noël Le Graët :  « S’il y en a bien un qui a soutenu Karim Benzema par exemple, c’est lui (Didier Deschamps, ndlr). Y compris lorsque les médias ne voulaient plus de lui et qu’il ne marquait plus de but avec l’équipe de France»

Métissage obligatoire

Au fond, la sélection de football importe peu au débat. Ben Arfa ayant fait parti du groupe des 30. « The King », comme on le surnommait à Manchester United, est le nouveau roi du racisme antiraciste. On connaissait le racisme anti-blanc, Canto invente le racisme anti-blanc de la campagne. Il ne supporte pas les familles qui ne se sont jamais “mélangées” comme la sienne. Elles sont d’emblée suspectes. Si elles ne sont pas mélangées c’est qu’elles sont racistes. D’ailleurs son épouse Claude Deschamps, que Didier a rencontrée à 18 ans ne dira pas le contraire.

Qu’en sait-il d’ailleurs Cantona du taux de pureté sanguin de « la Dèche » ? Dispose-t-il de l’arbre généalogique des Deschamps depuis le baptême de Clovis jusqu’à nos jours ? A-t-il fait une prise de sang ? L’histoire ne le dit pas. Mais il ne faut pas être biologiste pour comprendre que pour procréer, il faut d’abord se mélanger en dehors de sa famille. Être footballeur puis acteur de série B n’excuse pas tout. Même la bêtise.

Ce racisme antifrançais qui fait les choux gras de la presse d’outre-Manche est d’un type nouveau. En ce sens que Cantona reproche aussi à Deschamps l’audace et l’originalité d’avoir un patronyme qui sent bon la campagne et la souche française ! En somme, chacun peut être fier de ses origines sauf le petit Français qui vient de sa campagne. Une caricature de l’antiracisme raciste.

Heureusement pour Adrien Rabiot, André-Pierre Gignac ou Olivier Giroud qu’Eric Cantona fait du cinéma. Si par malheur, il devait faire son retour en équipe de France, je ne donne pas cher de leur peau.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 30 Mai 2016 à 20h07

      AGF dit

      Le c.. étalon et fier de l’être a remis ça.

    • 30 Mai 2016 à 19h07

      Tonio dit

      Qui donc disait: “On est toujours le raciste de quelqu’un “?
      Bon sang! mais c’est Cantona, bien sûr !!! 

    • 30 Mai 2016 à 19h06

      Tonio dit

      Au fond, il a raison Cantona, bien vrai ça, Cantona ça ne sonne pas très français, je devrais même dire pas très gaulois; ça sonne, disons, plutôt transalpin … vous voyez ce que je veux dire,n’est-ce pas ?
      Et, lui Cantona, il a été sélectionné malgré ses origines de là-bas ? Et il accuse les autres de racisme, d’orientation ethnique, de mono-culturalisme exacerbé ? 
      Holà ! dites-moi que je rêve!
      Au fond, je le comprends, moi non plus je n’ai pas envie d’aimer tout le monde, qui pourrait m’y contraindre, la loi peut-être ?
      Mais au moins je ne le crie pas sur les toits.