Macron le militaire sur les Champs-Elysées: trois hypothèses pour une remontée | Causeur

Macron le militaire sur les Champs-Elysées: trois hypothèses pour une remontée

En Marche ou au pas?

Auteur

Jérôme Leroy

Jérôme Leroy
est écrivain.

Publié le 18 mai 2017 / Politique

Mots-clés : , , ,

Emmanuel Macron remonte les Champs-Elysées en command-car, mai 2017. SIPA. 00806479_000011

On a beaucoup glosé sur la remontée des Champs-Elysées, dont même l’habileté des cadreurs avait du mal à cacher à quel point les rangs des spectateurs étaient clairsemés, par le président Macron à bord d’un très martial command-car.

Que l’on nous permette, sur cette scène inaugurale du quinquennat, trois hypothèses.

Hypothèse 1: Emmanuel Macron appartient à cette génération qui n’a pas eu à faire son service militaire et ça lui manque. « J’appartiens à cette génération de Françaises et de Français, dont l’arrivée à l’âge adulte s’est confondue avec la professionnalisation de nos armées et la suspension de la conscription. Aussi n’ai-je pu faire mon service militaire », a-t-il déclaré à plusieurs reprises en parlant de sa biographie. La restauration d’un service militaire universel et de courte durée est d’ailleurs au programme de La République en marche.

Hypothèse 2:  Du haut de son command-car, il nous dit: « Je vous préviens, je suis le chef des armées et je vais engager mes troupes sur tous les fronts atlantistes au nom du Vrai, du Beau et du Bien. » Car l’atlantisme a toujours été la ligne de la politique étrangère des pays libéraux et européens, vraiment libéraux et vraiment européens, pas comme ces Français encore infectés par le gaullisme malgré les présidences de Giscard, Mitterrand, Sarkozy et Hollande (on fera une petite exception pour Chirac qui a su dire non à la guerre en Irak en 2003).  Au premier chef de ces pays modèles en politique étrangère, il y a bien sûr l’Allemagne, si chère au cœur du nouveau président.  Il faut donc que la France elle aussi s’aligne sur les Etats-Unis comme autrefois les démocraties populaires s’alignaient sur le grand frère soviétique.

Hypothèse 3, dite de l’indice sémiologique: « Oui, je vous ai bien eus, je viens de réussir en moins de deux ans un coup d’Etat parfait, selon un scénario pensé et réalisé par le capitalisme financiarisé et ses principaux relais qui vont pouvoir en finir, grâce à moi et à mon allure moderne,  avec l’exception française, son jacobinisme, son état providence, son goût pour l’égalité.  Ceci est un putsch, d’un genre nouveau, mais on sait en Europe, depuis la Grèce de 2015, qu’il n’y a plus besoin de chars pour renverser un régime. »

L’hypothèse 1 est purement psychologique, l’hypothèse 2 purement politique, l’hypothèse 3 pourrait être qualifiée de complotiste, mais doit tout de même être l’occasion de nous rappeler qu’il existe deux erreurs en matière de complot: en voir partout, ce qui est une pathologie dangereuse et n’en voir nulle part, ce qui est d’une naïveté qui confine à la bêtise à moins d’être totalement ignorant en matière d’histoire. Le command-car du président Macron serait donc à la fois la satisfaction d’une frustration, le signe politique de nouvelles allégeances françaises et le clin d’oeil presque amusé à des commanditaires tout aussi amusés.

La vérité est sans doute composée, en des proportions variables, des trois hypothèses précédentes. En tout cas, c’est ce qu’il faudrait avoir en tête pour qui voudrait écrire un roman, dans quelques années,  sur cette prise du pouvoir qui, dès qu’on aura un peu pris de recul, apparaîtra comme proprement invraisemblable dans un pays comme le nôtre. Même en tenant compte de sa désorientation,  de ses fractures profondes et de la propagande inégalée et la ferveur hagiographique délirante en la faveur de l’Elu par les médias « mainstream ».

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 19 Mai 2017 à 14h40

      aregundis dit

      Nous savons qu’une hypothèse peut être raisonnable, ou douteuse, ou absurde. Expression d’une rancœur inguérissable, celles proposées ici relèvent manifestement de la troisième catégorie, motivées par le plaisir de dénigrer a priori un homme dont nous ne connaissons rien d’autre que le programme, qui vaut ce que valent les programmes confrontés à l’exercice du pouvoir dans ce monde imprévisible.
      Jérôme Leroy ne peut supporter l’idée que la société évolue vers un modèle qui tend à s’écarter de la dichotomie politique où l’opposition doit s’opposer, coût que coût, fut-ce au détriment de l’intérêt général. Le vote Macron exprime ce besoin de dépassement lié au renouvellement du personnel politique. Nous verrons bien à l’usage !
      Je déplore quand même cette bizarrerie de distribuer les portefeuilles avant de savoir de quoi sera faite l’Assemblée mandatée par le peuple pour faire les lois. Comme de les octroyer par anticipation à de braves gens remplis de bon vouloir, mais dont le parcours ministériel risque d’être bref pour cause de gamelle aux législatives d’abord, de malentendus, ensuite. Le Président fait là un pari risqué.
      Je veux dire que le coup était jouable quand les gens savaient – ou croyaient savoir – pour quoi et qui voter, non sans scepticisme sur la capacité des uns et des autres dans leur prétention à bousculer l’ordre des choses.

      • 19 Mai 2017 à 16h47

        i-diogene dit

        Il est clair que Macron est atypique, son gouvernement atypique, et son orientation politique novatrice et ambitieuse:

        - il ne se cache pas derrière une pseudo-crise qu’on nous vend depuis les trente glorieuses, pour masquer l’impuissance des politiques menées et les ponctions successives sur le travail..

        - A priori, il appuie sur les bons boutons, pour favoriser la réindustrialisation de la France..: déjà, favoriser l’ activité au détriment de la rente, c’ est l’inverse symétrique des politiques menées depuis trente ans..

        .. Réussira-t-il..?

        En tout cas, il met toutes les chances de son côté..!^^

        • 19 Mai 2017 à 18h05

          aregundis dit

          Nous verrons bien. Un coup de jeune ne fera pas de mal à notre vieux pays revenu de tout. Il me semble que votre façon de voir s’est modifiée ces derniers temps. J’apprécie. Rappelez-vous que la crise de 2008 fut bien réelle. Elle secoua profondément le secteur bancaire mondial, ce qui motiva l’intervention massive des banques centrales pour sauver l’économie. Rien n’est simple. Il faut soutenir notre jeune Président et espérer qu’il aura la majorité qu’il souhaite. Faute de quoi il aura du mal à affronter la meute, comme d’autres avant lui. A+

        • 19 Mai 2017 à 23h14

          i-diogene dit

          Aregundis,

          Ok, mais une crise, ça ne dure jamais trente ans, sinon, c’ est un système établi..

          J’ ai créé mon entreprise principale en 1975, en pleine crise du pétrole..

          Et depuis, des crises, il y en a eu d’autres, mais ça ne m’ a pas empêché de faire prospérer mon entreprise..

          Pourtant je travaillais aussi à l’ international depuis le début..

          Une crise, c’ est préjudiciable au résultat de l’ année, mais, ça n’ explique pas que d’autres pays réussissent, alors que la France végète..

          Warboi,

          Oui, mélenchon fait comme Le Pen..: des promesses démagogiques pour capter des voix, mais il oublie juste qu’il y a un budget, et que ce budget est financé par l’ activité de tout les français..:
          - il est bon en français, mais mauvais en math..!^^

      • 19 Mai 2017 à 19h44

        Warboi dit

        Ce doit etre la première fois que je suis d’accord avec deux personnes en meme temps sur Causeur ! Pierre blanche !
        Macron est tout ce que Jérome Leroy déteste. Il enlève toute légitimité aux concepts dépassés, aux vieilles lunes inutiles et aujourd’hui nuisibles sur lesquelles il a construit sa vie politique. La lutte des classes, le modèle social français riche de six millions de chomeurs ou précaires.
        Il a de quoi etre perdu. comme Mélenchon qui éructe et éructe encore, perdu.
        Quant aux portefeuilles distribués, c’est la règle de la constitution. Il seront éphémères ou durables, nul ne sait, mais un gouvernement doit etre nommé.

    • 19 Mai 2017 à 12h12

      Pol&Mic dit

      c’est tellement “étrange” qu’on se demande si c’est vrai……

    • 19 Mai 2017 à 11h29

      Zita dit

      A.Plochon dit : “Ah oui, le command car, j’y vois le petit toto qui fait tut tut dans sa tuture” Mon éclat de rire du jour! Surtout parce que c’est la plus vraisemblable des hypothèses.

    • 19 Mai 2017 à 1h53

      Martini Henry dit

      Et voilà que Gérard Collomb se retrouve aux prises avec une affaire d’emploi fictif… La justice montrera-t-elle avec lui le même empressement qu’avec Fillon? Chéri demandera-t-il sa démission? Quel insupportable suspens…
      http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Politique/Politique/Emploi-fictif-apres-Mauroy-Collomb

    • 19 Mai 2017 à 1h20

      nadiacomaneci dit

      Que Jérôme Leroy n’aime pas Macron c’est son droit absolu, le contraire nous étonnerait voire nous décevrait. Mais qu’il emprunte les voies affligeantes du complotisme hystérique de Castelnau est une facilité dont il aurait pu se passer. A quand le cabinet noir cher à l’autoproclamé baron rouge ?
      Il n’y a eu aucun “coup d’Etat”, mais la conjonction d’un candidat LR en dessous de tout, d’une candidate FN incompétente et d’un désir de renouvellement qu’il serait stupide de mépriser.
      A moins que Jérome Leroy ne rejoigne la longue liste sur Causeur des avocats de François Fillon, humble victime des juges et de la presse.
      Après tout, pourquoi pas, il n’y a pas de hasard.

      • 19 Mai 2017 à 1h52

        i-diogene dit

        Marrant, cette réaction de Jérôme Leroy..: elle en révèle plus sur lui-même que sur Macron..!^^

        Le command car, les Champs Elysées.. C’est juste de la com percutante et chacun peut y voit ce qu’il VEUT y voir..!^^

        La perception sera différente pour un militaire, un gendarme, un ancien combattant, un pompier, un civil ou-même un homme et une femme..!

        Je pense que l’ impact positif est nettement favorable sur tout ce qui porte un uniforme: c’ est l’icone du chef suprême pour, au moins 5 ans, donc .. RESPECT..!^^

        .. Je pense que cette image trônera dans toutes les casernes et gendarmeries..!

        • 19 Mai 2017 à 9h04

          Archebert Plochon dit

          Votre personnage de cynique rigolard souffre un peu de ce macronisme fervent, Diogene… le cynique est un chien enragé, pas un animal de compagnie. 
          Ah oui, le command car, j’y vois le petit toto qui fait tut tut dans sa tuture : c’est voulu vous croyez ^^ ?
          “Quelle communication de génie !”  Lol

        • 19 Mai 2017 à 14h44

          i-diogene dit

          Polochon,

          Comme je l’ ai dit: la com, chacun l’ interprète suivant ce qu’il veut y voir..!^^

          Cette com, s’adresse aussi aux autres nations:

          - je suis jeune, imprévisible, puissament armé et décidé à faire valoir les intérêts de la France..!

          - Ca change de Flamby ou de Sarko qui s’étaient fait ridiculiser à l’ international..!^^

          - d’ ailleurs, Poutine ne s’y est pas trompé, car il a téléphoné à Macron de sa propre initiative, pour lui assurer la longue amitié entre la Russie et la France..!

          - ca change de ton, par rapport à Marine Le Pen, qui est allée pleurnicher des prêts vers Poutine..!^^

        • 20 Mai 2017 à 7h11

          Archebert Plochon dit

          Je vous concède volontiers tout cela ; Le Pen chez Poutine, bien avant le débat, avait montré son inaptitude au poste : un vassal chez un suzerain. Et l’intelligence ne fait pas tout, mais après ce qu’on vient de connaître, un homme un peu vif, ça fait plaisir. Mais même le meilleur des Princes a besoin de bouffons et de roquets qui lui mordillent les talons, et je vois avec peine que vous ne voulez plus du poste. Les années Hollande finiront-elles par me manquer ?

        • 20 Mai 2017 à 7h14

          Archebert Plochon dit

          Non, quand même pas ^^ 
          Ave Macro imperator princeps redemptor patriae pater !

        • 20 Mai 2017 à 18h41

          i-diogene dit

          Bof,

          Les roquets, le bouffons, c’ est surtout pour distraire les rois fainéants ou dégénérés..!

          Ceux qui ont vraiment gouverné se débarrassaient des démagogues blablateurs en les excluant de la Cour, ou carrément en les exilant ou mettant en prison..

          Richelieu avait créé l’ Académie Française pour se débarrasser des démagogues qui lui polluaient la vie avec des sophismes..!^^

          Aujourd’hui, la maîtrise de la com est essentielle:
          - Sarko l’ avait compris, Hollande ne l’ avait pas compris,
          - Macron maîtrise le sujet, sa campagne en témoigne de façon magistrale: efficace, percutante et positive..

        • 20 Mai 2017 à 19h12

          Archebert Plochon dit

          Qui a parlé de sophistes ou de démagogues ? Je pensais bel et bien à des bouffons rigolards tels que vous ^^
          Les généraux de la république romaine, qui n’étaient pas particulièrement fainéants ni décadents, faisaient dire des plaisanteries obscènes pendant leur triomphes !
          Par ailleurs, je n’ai pas comme vous-même une grande connaissance de la culture d’entreprise, mais je suis fort diverti chaque fois que j’observe cette noble chevalerie du tiroir-caisse se piquer de créer des concepts en nommant la propagande “communication” ^^
          Le bourgeois est éternellement tombé de la dernière pluie, et une notion comme l’hybris excède sans doute ses facultés cognitives ^^

        • 20 Mai 2017 à 20h38

          i-diogene dit

          Sophistes et démagogues:

          .. Tout les candidats l’ élection présidentielle qui n’ avaient pas de programme économique cohérent, à commencer par Mélenchon, MLP et tout les petits candidats..!^^

          L’ économie finance TOUTE la société.. Qu’on le veuille ou non..!

          Pour des raisons de sécurité nationale, en préalable à l’ acceptation de chaque candidature, il devrait y a voir une commission d’ évaluation qui valide la faisabilité du programme économique de chaque candidat..: ça éviterait bien des palabres stériles..

          A quel moment la communication se mue-t-elle en propagande..?

          .. Dès l’ instant où l’ idéologie prend le pas sur le réel..!

        • 20 Mai 2017 à 20h58

          Saul dit

          “qui n’ avaient pas de programme économique cohérent, à commencer par Mélenchon”

          C’est con que tu ne l’ais pas lu, il en avait un extrêmementprécis et cohérent justement, contrairement à ce que tu affirmes. Programme validé par 128 économistes, et pas des moindres.

        • 20 Mai 2017 à 21h15

          i-diogene dit

          Totalement incohérent le programme de Mélenchon:

          - il a juste oublié que c’est l’ activité économique qui finance l’ Etat et non l’ inverse..!^^

          Quant à tes 128 économistes, enseignants et hors sol, laisse-moi rigoler..!^^

        • 20 Mai 2017 à 22h20

          Saul dit

          T’aurais du dire ça à Roosevelt, le New Deal ce n’était pas autre chose que l’Etat qui impulse ;-)
          Sans compter que la réalité actuelle infirme totalement ton assertion, : les collectivités investissent beaucoup moins en ce moment –> moins de commandes, moins de chantiers etc et des boites qui mettent la clé sous la porte. 

        • 20 Mai 2017 à 23h15

          i-diogene dit

          Saul,

          L’Etat impulse en donnant des orientations économiques, mais l’ Etat n’ est rien sans les revenus de l’ activité..

          T’iras entreprendre et investir en France avec le programme de Méluche… Un vrai repoussoir..!^^

          Aujourd’hui, même les pays communistes son,t tributaires de la Finance internationale..

          Mélenchon est un doux rêveur qui n’ a jamais créé aucune richesse, mais qui a toujours profité de la richesse produite par l’ activité..!^^^^

        • 21 Mai 2017 à 0h01

          Lector dit

          i-diogene dit : “Totalement incohérent le programme de Mélenchon: il a juste oublié que c’est l’ activité économique qui finance l’ Etat et non l’ inverse..!”

          Pas du tout oublié puisque son programme misait entre autres choses sur la parité des salaires effective pour nourrir les cotisations sociales.

          Bref tu as encore perdu une occasion de te taire^^
          Mais bon, keskon rigole !

        • 21 Mai 2017 à 0h48

          i-diogene dit

          Lector,

          Qui paie les cotisations sociales..?

          .. Les cotisations sociales, patronales et salariales sont bien prélevées sur le tarif de la main d’oeuvre, donc, ça ferait aussi grimper un coût de main d’ oeuvre qui n’ est déjà pas compétitif..!^^

          D’autre part, ce n’ est pas le seul paramètre: la surprotection de l’ emploi est déjà un repoussoir pour tout les investisseurs étrangers.!

          Avec Macron, la CSG, c’ est quoi..?: une contribution sociale qui touche tout les revenus, y compris les dividendes boursiers, les rentes, etc..
          .. Et ça ne coûte pas très cher: 17 € par tranche de 1 000 €..

          Méluche n’ a jamais géré une entreprise, et n’ a AUCUNE idée de ce qui est possible ou non..!^^

          .. C’est bien joli les théories démagogiques, mais c’est inapplicable..

        • 21 Mai 2017 à 0h58

          Lector dit

          entre incantations laudatives et dénégations comparatives, tout doit disparaître… mentalité de boutiquier buté adepte de la table rase…

        • 21 Mai 2017 à 1h18

          i-diogene dit

          Lector,

          Sûrement pas..:

          - Mélenchon pénalise l’ activité, alors qu’on est à 10 % de chômage..!

          C’est pour le moins crétin..

          La CSG, c’ est différent, puisqu’elle n’ impacte que le revenu réel et décharge le coût de la main d’ oeuvre..

          T’as pas l’ air de réaliser que si des entreprises s’ en sortent très bien, d’ autres économisent les bouts de chandelles pour passer une mauvaise période..

          Il est donc stupide de les pénaliser globalement, alors que d’ autres font de gigantesques bénéfices (Banques, assurances, labos pharmaceutiques, etc..).

          Il faut savoir ce qu’on veut: soutenir les entreprises les plus vulnérables ou favoriser celles du CAC 40..!^^

          .. Pour un hyper-syndicaliste comme Méluche, y’ a pas photo: protéger le CAC 40 où pantouflent ses petits camarades..!^^

        • 21 Mai 2017 à 2h30

          Saul dit

          Ok donc tu ne l’as pas lu sinon tu ne sortirais pas cette connerie (mais c’est une habitude chez toi) qu’il pénaliserait l’activité. Passons sur ton ignorance crasse de l’interactivité entre Etat et économie, l’Histoire regorge d’exemples d’un Etat relançant l’économie (le New Deal déja cité ne consistait pas qu’en de simples orientations…). J’en arrive à me demander si tu ne nous mythonnes pas avec tes histoires d’entrepreneur qui a tout réussi.
          Tiens une autre de tes conneries, quand tu dis que la France serait un repoussoir pour les investisseurs étrangers.
          Tu devrais mieux te renseigner 2016 a vu une augmentation des investissements étrangers telle qu’elle est considérée comme “la meilleure année depuis 10 ans” ha ha
          Et je te laisse deviner qui la qualifie ainsi :-)))) 

        • 21 Mai 2017 à 3h33

          i-diogene dit

          Saul,

          Ce qui démontre que le CICE est un premier pas qui incite les investisseurs en France..!^^

          C’est donc bien une mesure d’incitation économique..!^^

          L’ Etat, à moins de s’endetter gravement ne représente pas grand chose dans le volume d’ affaires global des entreprises françaises..:

          - le budget de l’ Etat, n’ est qu’une partie ponctionnée sur le PIB (donc, le résultat comptable brut des bénéfices des entreprises).. A ne pas confondre avec le chiffre d’ affaire global des entreprises..

          - Méluche croit que les investissements de l’ Etat vont changer la tendance de l’ économie française, alors que ces investissements dépendent de prêts, donc, du PIB, donc de l’ activité économique..

          C’est donc un artifice qui sera limité par un endettement exorbitant et ne fera pas progresser l’industrie française: c’ est juste refiler la patate chaude aux enfants et petits enfants..!

          La seule façon durable de résorber le chômage, c’ est d’ augmenter le PIB durablement, donc d’innover et de renouveler le parc industriel français..

        • 21 Mai 2017 à 14h02

          i-diogene dit

          Saul,

          De plus, Mélenchon prévoit d’ endetter la France de plus de 200 milliards pour relancer l’ économie…

          Sauf que ça ne sert à rien de financer indéfiniment un mécanisme foireux..!^^

          .. Sans compter les mesures qui ne sont pas chiffrées et qui ont une incidence négative majeure sur l’ économie (protectionnisme économique, surprotection de l’ emploi, etc..).

          Mélenchon est une brêle qui mélange allègrement la démagogie idéologique avec les données économiques..!^^

        • 21 Mai 2017 à 14h17

          eclair dit

          sauf diogene

          que macron va laisser filer la dette lui aussi.

        • 21 Mai 2017 à 14h25

          Saul dit

          C’est bien, tu as commencé à le lire. Continue, tu verras ainsi que cet endettement de 200 milliards en plus (ce qui est largement moindre que sous Sarko ou Hollande au passage) est de l’investissement destiné à relancer l’activité économique à l’intérieur du pays et donc à terme, + d’emploi, + de rentrées fiscales et donc moins d’endettement.
          Du keynesianisme, ce qui a déjà marché, Roosevelt n’avait pas fait autre chose 

        • 21 Mai 2017 à 14h30

          i-diogene dit

          Eclair,

          C’est différent:

          - Macron répare la mécanique de l’ emploi, de la fiscalité et incite à l’ innovation, l’esprit d’ entreprise et dynamise le système..

          - Mélenchon fait juste l’ inverse..!^^

        • 22 Mai 2017 à 3h47

          i-diogene dit

          Saul,

          Quand les mécanismes sont coincés, à quoi ça sert d’injecter 200 milliards..?

          .. Autant pisser dans un violon, les gosses paieront la facture..!^^

          Macron n’ emprunte rien: il réorganise le bordel français, ce qui génère des économies, optimise les flux, simplifie les procédures et libère l’ accès à l’ emploi..!^^

          La position de Mélenchon, c’ est celle de la CGT et FO, qui ont coulé nombre d’ entreprises pour conserver leurs privilèges dans les multinationales où ils pantouflent..

          Ce que Méluche ne veut pas entendre, c’ est que l’ Etat n’ a pas vocation à financer des entreprises éternellement déficitaires car toutes les autres entreprises et les salariés en pâtissent..

          La bonne marche, c’ est l’inverse: l’ activité finance le budget de l’ Etat..

    • 19 Mai 2017 à 1h15

      Martini Henry dit

      un indice de plus du véritable visage de chéri : Il semble que la liberté de la presse qui échappe encore à ses parrains milliardaires des médias, soit également dans le collimateur quand Macron prétend choisir quels journalistes auront le droit de le suivre dans ses déplacements… C’est donc ça, la démocratie qui a fait mordre la poussière à la bête immonde? Que n’aurait-on dit si cela avait été le fait d’une Marine Le Pen élue à la présidence… Alors, les journalistes, déjà la gueule de bois ?
      https://www.marianne.net/politique/elysee-comment-l-equipe-macron-veut-echapper-aux-journalistes-politiques?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#link_time=1495115628

      • 19 Mai 2017 à 1h58

        i-diogene dit

        … La méthode Sarko..?

        … Quant à MLP, elle ne voulait AUCUN journaliste, mais juste son équipe de com..!^^

    • 18 Mai 2017 à 19h12

      Christine dit

      Je n’ai rien regardé des prestations de l’Elu et m’en garderai pendant cinq ans. Je suis bien heureuse d’apprendre que du haut de son command-car Il saluait plein de gens absents et je veux bien croire que la vérité soit un mélange des trois hypothèses.
      Toutefois, l’hypothèse 3 prend de l’épaisseur quand on sait que l’Elu entend choisir les journalistes qui le suivent.
      Quel mufle tout de même ! Après tant de services rendus et d’énergie dépensée par les médias à lui faire la cour !
      On attend la suite avec impatience.

    • 18 Mai 2017 à 18h40

      Pierre Jolibert dit

      J’aurais tendance à valider l’hypothèse 1 ; c’est la Confession d’un enfant du siècle en petit.
      Mais enfin la 2 est aussi convaincante.

    • 18 Mai 2017 à 17h46

      laborie dit

      Mon cher Leroy comme je vous rejoins. Un vrai putsch me manque façon “Z”. Au moins on savait à quoi s’en tenir, qui étaient les bons et les méchants. Aujourd’hui ils ont tous un air niais et gentil à vous faire mourir de trouille.
      Ah, la belle brochette de vraies têtes patibulaires mais presque:
      Marcel Bozzuffi
      Julien Guiomar
      Renato Salvatori
      Pierre Dux
      Georges Geret

      J

    • 18 Mai 2017 à 15h37

      Noumounke dit

      Je cite : ” en finir, grâce à moi et à mon allure moderne, avec l’exception française, son jacobinisme, son état providence, son goût pour l’égalité.”

      Si il ne réussit ne serait-ce que ça, alors ce sera le plus grand Président de la 5eme depuis De Gaulle !

      J’en peux plus de cette égalitarisme mortifère ! Et ce socialo-communisme rampant.
      Cette jalousie malsaine etc.

    • 18 Mai 2017 à 14h35

      Sancho Pensum dit

      Les deux mon général !

    • 18 Mai 2017 à 14h15

      steed59 dit

      curieusement je suis né la même année que l’Imposteur-en-chef et j’ai fait mon service militaire

      • 18 Mai 2017 à 14h36

        Sancho Pensum dit

        Ah oui ? Pas réformé P4 ?

      • 18 Mai 2017 à 14h55

        isa dit

        Toujours 39 ans?
         

        • 18 Mai 2017 à 14h58

          steed59 dit

          j’ai basculé du côté obscur très récemment

      • 18 Mai 2017 à 18h41

        Pierre Jolibert dit

        Je vous suis de peu, mais de report en report il a dû passer dans la classe annulée.