Choisir Macron, c’est guillotiner la nation | Causeur

Choisir Macron, c’est guillotiner la nation

“This is the end…”

Auteur

Jean-Paul Brighelli

Jean-Paul Brighelli
Enseignant et essayiste, anime le blog "Bonnet d'âne" hébergé par Causeur.

Publié le 25 avril 2017 / Politique

Mots-clés : , , ,

Emmanuel Macron. SIPA. AP22044040_000013

Et pendant que Jim Morrison chante « la fin », la jungle s’embrase dans la mémoire du capitaine Willard…

Cette fois, c’en est bien fini, et Zhu Enlai, qui dans les années 1960 pensait qu’il était trop tôt pour se prononcer sur les impacts de la Révolution française, regarderait avec son sourire chinois le résultat des élections françaises. Les députés qui s’étaient regroupés par affinités à droite et à gauche n’ont plus droite ni gauche. Le peuple qui avait guillotiné son roi pour élire la nation vient de guillotiner la nation.

Pas tout le peuple : la carte électorale française, hier matin, coupait le pays en deux, entre un ouest macronien (plus les deux enclaves hors sol de Paris et Lyon) et le reste du territoire qui a mis Le Pen en tête. Si le second tour est plié, le troisième — les législatives — reste ouvert, au moins en apparence. Et derrière, une France divisée en deux en diagonale, du Havre à Perpignan.

Carte des résultats du premier tour de l'élection présidentielle. Source: ministère de l'Intérieur.

Je salue Jean-Luc Mélenchon, le seul à ne pas se croire propriétaire des voix qui se sont portées sur lui. Les autres ont ostensiblement appelé au « sursaut républicain » au moment même où la République se dilue. Où la culture française disparaît. C’est que dans la future coalition, les places seront chères.

Je salue aussi Benoît Hamon, cocu des pieds à la tête, empapaouté par Hollande, qui avait besoin de lui pour cristalliser la gauche de la gauche, afin que Mélenchon ne soit pas au second tour. Propulsé au casse-pipe pendant que les socialistes « raisonnables », à commencer par le chef de l’Etat, choisissaient Macron… Il y aura de l’ambiance aujourd’hui rue de Solférino. Je sens que mon ami Gérard va fulminer.

Je salue aussi certains amis qui votèrent avec enthousiasme pour Dupont-Aignan : sans doute sont-ils heureux de voir porté au pouvoir (allez, il n’y a aucun suspense) le candidat le plus européaniste, le plus mondialiste, le moins patriote… Et sans même que leur champion atteigne les 5% fatals qui lui auraient permis de rentrer dans ses fonds ! Carton plein.

Que restera-t-il de l’Ecole de la République dans 5 ans ? Poser la question, c’est y répondre. Et dans 10 ans ? Macron est là pour longtemps…

Lisez la suite de l’article sur le blog de Jean-Paul Brighelli

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 30 Avril 2017 à 20h11

      GLOCK dit

      On pourrait mettre en évidence que la véritable “(r)évolution ” de ce scrutin est la possibilité donnée à une femme d’accéder au commandement suprême . Dans ces temps de parité est-ce à bannir des débats . Trouve-t-on déjà ça ” normal ” ? ça sent “le sexisme” , cher à nos amis socialistes génétiques.

    • 29 Avril 2017 à 12h50

      floréal50 dit

      La question du deuxième tour me semble assez claire : ce sera Le Pen ou l’abstention.
      Mais encore ? Si Le Pen, poursuivant sur sa lancée en pédale douce, venait à proposer d’amender la “constitution” européenne pour en éradiquer le poison fédéraliste, elle rallierait bien des suffrages venant de ceux qui considèrent ses positions en la matière irrecevables (dans les conditions de faiblesse actuelle de l’économie française).
      Si elle ne se résout pas à faire ce pas, ce sera l’abstention qui conduira à un désastre politique pour tous les partis car Mr Macron ne représente que lui (et encore !) ayant tiré sur toutes les ficelles de la démagogie et de la commmunication avec la bénédiction de l’Elysée.

    • 29 Avril 2017 à 9h42

      Chr martel dit

      comme je fait parti de camp des progressistes, de l’ouverture, du bien, du politiquement correct, que je suis intelligent et cultivé je vais obéir aux consignes de vote de l’U.O.I.F je vais voter Macron, et puis en plus il est beau.

      • 29 Avril 2017 à 12h56

        Villaterne dit

        Mais la France est déjà en faillite mon cher !
        Vous faites partie des classes privilégiées ?

        • 29 Avril 2017 à 12h57

          Villaterne dit

          Mauvais placement !
          C’était pour Laocoon1

    • 28 Avril 2017 à 15h46

      Laocoon1 dit

      Choisir Le Pen c’est choisir la faillite de la France! Qui veut la faillite de la France VOUS!

    • 27 Avril 2017 à 11h31

      Carol Langloy dit

      Macron, le candidat le moins patriote ? Je pense que c’est au contraire le plus patriote, celui qui pense d’abord aux français et non à une France incantatoire, qui n’a jamais existé. Ne confondez pas le nationalisme de Marine Le pen, et le patriotisme de Macron.
      “Le patriotisme, c’est aimer son pays. Le nationalisme, c’est détester celui des autres.”
      Charles de Gaulle – 1890-1970

      • 27 Avril 2017 à 16h57

        Flo dit

        Macron patriote, lui qui a bradé les aéroports de Nice et de Toulouse aux étrangers ? Et la vente d’Alstom à GE ?

        Macron nous prend pour des cons et quand on vous lit, on se dit qu’il a bien raison.

      • 27 Avril 2017 à 17h00

        Flo dit

        Et j’ajoute que c’est bien parce que j’aime mon pays que je ne voterai jamais Macron.
        Un homme qui aime la France ne peut pas choisir un slogan qui n’est pas français. “Ensemble, la France”, ce n’est pas du français, c’est du charabia.

        • 28 Avril 2017 à 15h53

          Laocoon1 dit

          Parce que Marine, ça représente bien la FRANCE?
          Aucun homme politique n’a jamais personnalisé ”son parti”au point de lui donner son nom.
          Charles
          Jacques
          Nicolas…

      • 27 Avril 2017 à 17h04

        Flo dit

        Un homme qui aime la France ne va pas en Algérie dire à des dictateurs que la France a commis un crime contre l’humanité. Un homme qui aime la France ne va pas la salir devant ses ennemis.
        Un homme qui aime la France ne dit pas qu’il n’y a pas une culture en France.
        Un homme qui aime la France ne dit pas que l’art français , il ne l’a jamais vu.
        Un homme qui aime la France ne dit pas d’un islamiste qu’il est un type bien même s’il a commis des actes radicaux.

        • 27 Avril 2017 à 17h12

          C. Canse dit

          Flo

          Si, il dit tout cela pour pouvoir réécrire l’histoire à son goût pour assurer son élection, c’est un vrai cynique.
          Sans culture de France, pas d’Histoire de France. Seulement une histoire celle qui s’accorde avec les objectifs que l’on veut atteindre, ici, être élu avec aussi les voix de la “diversité”.
          Puis, changer d’avis sur tout, tout le temps pour complaire à tous, partout, toujours.
          Rusé, non ? 

      • 27 Avril 2017 à 17h32

        isa dit

        Bien d’accord Carol.

    • 26 Avril 2017 à 16h35

      AMA dit

      Guillotiner la Nation en intriguant pour mettre à sa tête une caricature de couple présidentielle, n’est-ce pas le but précis de l’Europe de Bruxelles qui tient d’une part à prévenir un éventuel FREXIT, et d’autre part à détériorer l’âme de la nation pour diluer notre pays dans un magma européen sans personnalité ?

    • 26 Avril 2017 à 15h36

      Loulou dit

      Le second tour est plié ?
      Faut voir …. 

    • 26 Avril 2017 à 13h55

      Ganzo dit

      Macron : l’avant garde technocratique de l’UE; on va s’marrer !!!

    • 26 Avril 2017 à 10h21

      almifrel dit

      La course à l’assiette au beurre est commencée………. Quelle tambouille ! Quel salmigondis !
      Nos “brillants” énarques (dont Macron) ont déménagé le territoire au nom de la rentabilité. Voilà le résultat : La France est déshumanisée et divisée…

    • 26 Avril 2017 à 9h56

      IMHO dit

      Emmanuel Macron ne m’inspire pas confiance , d’abord parce qu’il fournit des raisons de se méfier , et ensuite parce qu’il ne faut jamais se fier à un homme seul , et encore moins s’il s’entoure d’une clique
      Il est trop jeune pour ses trente-neuf ans , et il s’aime trop , mais surtout il veut être Président de la République , ce qui est la meilleure des raisons de ne pas lui faire confiance .
      Pourquoi donc lui et pas un des autres ?
      Parce que j’espère qu’il ne pourra pas former un gouvernement d’amis et d’eunuques , pour régner en égocrate , faute d’une assise politique et sentimentale ( la religion et l’humanisme étant des idées sentimentales ) .
      En clair : je veux croire que l’impossibilité de se trouver une Assemblée à ses ordres , car le sage Hollande en imposant l’interdiction du cumul des mandats , oblige de facto les partis à se reconstituer pour distribuer les candidatures , et va donc contraindre Macron , pour éviter les rivalités entre candidats du même camp mais pas du même bord pour le même siège , à revenir au scrutin proportionnel et donc à former un gouvernement de coalition .
      Je fais donc le pari de la fatalité que la Vième République deviendra enfin une démocratie , il y va de la saucisse pour les Français, c’est ça ou le retour à la
      case Dubout .
      Et quant à vous qui voulez un roi pour faire renaître le passé, lasciate ogni speranza , le passé est mort , Fillon l’a prouvé . Résignez-vous à ne recevoir que votre du en cendres dans une urne .

      • 26 Avril 2017 à 10h46

        lafronde dit

        En l’état des multiples clivages politiques entre les citoyens, et à cause du front ou cartel prétendus républicain, le scrutin majoritaire n’est plus apte à rendre compte d’une volonté générale. La proportionnelle serait optimale dans les villes. (Garder le scrutin majoritaire dans les départements ruraux, faute de quoi ils n’auraient plus d’élus).

        Tout aussi nécessaire sinon plus serait la suppression du Service Public de l’Audiovisuel qui a montré son manque de professionnalisme et sa partialité. Le privatiser aux enchères. Doter chaque citoyen d’un chèque-Information pour qu’il soutienne le media d’Information de son choix.

        • 26 Avril 2017 à 11h04

          IMHO dit

          lafronde , je vous aime parce que vous êtes une mine d’idées saugrenues et qu’il nous en faut comme du pain , des idées , y compris des saugrenues . Le saugrenu de vos idées vient de ce que la France à qui vous voulez les appliquer n’est plus celle du Bon Siècle , ce dont vous ne vous êtes apparemment pas aperçu .

      • 26 Avril 2017 à 15h40

        philgold dit

        “Il y a des raisons de se méfier il ne m’inspire pas confiance car … il y a des raisons de se méfier (vous n’en saurez pas plus)

        et il ne faut jamais se fier à un homme seul surtout si il s’entoure d’une clique (pas si seul c’est presque comique).

        “Régner en égocrate” comme si l’égo démesuré n’était pas le propre de tous les autres et de Mélenchon en premier (Monsieur caca nerveux dont l’égo fait qu’il boude).

        L’insoumis se soumet “au sage Hollande” … j’ai tué Mélenchon.

        “La fatalité que la VIème République deviendra enfin une démocratie”. Une idée fatale qui tue …

        Pour le reste j’ai rendu l’âme et j’en conclue que Mélenchon avec de tels soutiens ne pouvait que perdre.

        La VIème République est déjà là et elle est à pleurer.

      • 28 Avril 2017 à 16h20

        Laocoon1 dit

        Mais , une candidate qui n’a jamais rien fait à 48 ans que de trôner dans le parti de papa ça vous inspire confiance.
        Qui organise une vaste tricherie avec les attachés parlementaires européens ( il serait question aujourd’hui de 5 millions environ d’euros )ça vous inspire confiance.Vous semblez accordez votre confiance un peu facilement,sans chercher à comprendre.

    • 26 Avril 2017 à 9h31

      nick-y dit

      Et choisir Le Pen c’est mieux?

      • 26 Avril 2017 à 9h39

        accenteur dit

        nick-y
        MLP me pose un problème. Sans détour, j’affirme que sa défense des laissés pour compte d’un libéralisme mondial me touche. Que le patronat, pur et dur, aime le chômage et que les migrants font baisser les coût du travail.Qu’on fasse passer cet intérêt sordide pour de l’humanité est du cynisme version Merkel.
        Pour son désir de sortir de l’Europe, je me considère comme incompétente, mais si le Brexit existe, si Theresa May est respectée, pourquoi la vilipender sur ce point.
        Quant aux valeurs républicaines qu’elle défend et qui pourtant engendrent des réactions de dégoût sans doute plus cinématographiques que réelles, je dis que j’y souscris sans hésitation.
        Reste quoi alors ? Il faudrait qu’elle affirme avec force que son père, ses positions calamiteuses, c’est lui, et pas elle.

        La Fontaine a apporté dans sa fable du loup et de l’agneau une réponse à la question : si les pères boivent, les enfant doivent-ils trinquer ?

        • 26 Avril 2017 à 10h33

          Tyler D dit

          T. May est sortie de l’Europe où elle n’était jamais complètement entrée. La France sortirait de l’euro et de l’Europe dont elle est un des deux pays clés.
          L’euro nous garantit des taux d’intérêt bas, en sortir coûterait 50 à 100 milliards par an.
          quant aux valeurs républicaines, lesquelles défend-elle ? chasser les immigrés, c’est républicain ? empêcher des femmes qui le veulent de porter un foulard ? Elle ne défend pas les laissés pour compte, elle adapte son discours à chaque auditoire. Lisez son programme, il y a tout et son contraire !
          Macron est flou, c’est vrai, mais Le Pen n’est pas claire non plus ! 

        • 26 Avril 2017 à 10h58

          Hannibal-lecteur dit

          Petit zoizo, le patronat n’aime pas le chômage mais l’embauche. Mais l’embauche est interdite quand les licenciements sont interdits, il faut en avoir conscience et ne pas rester au stade du rêve, rêve de reprise de l’économie, par exemple, interdite elle aussi par la difficulté à licencier.
          Vous aimez la dėfense des laissés pour compte mais critiquez les immigrés qui les spolient… Ne sont-ils pas partie des laissés pour compte eux aussi? 
          Pas facile, tout ça. 

        • 26 Avril 2017 à 17h14

          accenteur dit

          Tyler D,Hannibal-lecteur
          Vous posez l’un et l’autre un problème moral dont je suis bien consciente. Je connais mon ancien et nouveau testament – aimez-vous les uns les autres – mais je connais aussi Sénèque et, puis, je connais, à l’opposé, les dangers d’un nazisme favorisant jusqu’à la folie destructrice la race des Aryens.
          Ni la vie ni la morale ne sont en ligne droite mais en courbes à négocier prudemment.
          Un homme = un autre. Pourquoi être solidaire d’un Alsacien plutôt que d’un Afghan ? Plusieurs réponses : d’abord, une pragmatique, un Alsacien paie des impôts comme moi et nous sommes dans un contrat social rapproché. Il parle le français et partage en gros les mêmes références historiques, morales, politiques, artistiques, culinaires. Bien que nous puissions être très éloignés de ces mêmes catégories, je sais qu’il ne me tuera pas en raison de nos différences. La choucroute et un petit vin d’Alsace, c’est excellent.
          Bien que chaque citoyen en France puisse se déplacer à sa guise ou presque, je ne me vois pas en train de redouter une invasion de ma province par un Alsacien, un Breton ou un Parisien. Pour ces derniers, je mets un bémol.

          Peut-on avoir la même certitude de tous les membres d’un pays étranger qui s’installerait et ferait venir d’abord sa famille, ses amis ensuite, ses concitoyens enfin.
          Les conquêtes ont existé dans le passé, comment pouvons-nous être sûrs que les conquêtes territoriales sont finies pour l’éternité ?
          Sénèque qui n’est pas saint Paul bien qu’ils aient vécu à la même époque, encore moins saint Martin, nous met en garde contre la générosité.
          Peu d’hommes sont dignes de générosité ou charité qu’on leur accorde ; la plupart du temps, la générosité engendre l’agressivité contre son bienfaiteur de la part de celui qui est aidé. Vérifié depuis longtemps même par lacan, c’est tout dire.
          L’accueil généreux envers les étrangers nous attirera leur haine.
          Le PIR en est une démonstration.

    • 26 Avril 2017 à 8h42

      accenteur dit

      “Maitre des horloges dans le magasin des antiquités.

    • 26 Avril 2017 à 7h42

      accenteur dit

      Radagast 7H12
      de ce que vous dites très bien, peut-on en déduire que la France serait une maîtresse en principe inaccessible que cet ambitieux effréné veut avoir.
      Sa morgue éclata au grand jour, hier, quand il refusa avec hauteur de se faire morigéner par Hollande, de se plier aux “diktats de la caméra” (sic) alors cet homme révéla au grand jour la dangerosité de son immense orgueil. Face à lui, Marine Le Pen avec sa défense des plus pauvres, des laissés pour compte du libéralisme mondial pur et dur, sans pitié pour les faibles, hormis les migrants qu’il peut exploiter à bas coût tout en faisant croire à sa générosité, Marine Le Pen donc, a l’air d’une petite sœur des pauvres.
      Cave canem aux dents longues.

      Les colères de cet homme encore jeune, avec le temps qui passe, avec la calvitie qui aura parachever son œuvre, le fera ressembler de plus en plus à Louis de Funès.

      • 26 Avril 2017 à 7h54

        radagast dit

        Louis de Funès (qui en privé était je crois un parfait honnête homme ) c’était plutôt Sarkozy (qui sans doute d’ailleurs en jouait ).
        Ses colères sont celles d’un énarque tout puissant qui doit se coltiner le petit peuple , et quoi ? ces journalistes qui l’ont adulé pendant des mois se permettent de mettre en doute sa sincérité? son bon cœur ?
        Hier j’ai entendu ” Je suis le maître des horloges il faudra vous y faire ”
        pour moi tout est dit , démontré , signifié.
        Il est vrai qu’il est en grande partie la créature de quelqu’un qui s’illustra par son plagiat d’un ouvrage de Jünger sur le temps .
        Je souhaite bien du courage à ses groupies pour surmonter leurs désillusions à venir.

        • 26 Avril 2017 à 7h57

          steed59 dit

          j’espère bien que les ouvriers illettrés de Whirpool d’Amiens vont lui faire un accueil comme il se doit

        • 26 Avril 2017 à 8h03

          accenteur dit

          radagast
          J’ai retenu aussi “maitr des horloges” là il était dans la mégalomanie. Comment des gens intelligents laissent faire ce marmot qui se veut tout puissant et déjà impose sa loi à tous.
          Français ! arrêtez de ne pas comprendre, ne vous faites pas plus bêtes que vous n’êtes, vous fuyez peut-être à juste raison une MLP suspecte d’antisémitisme en confondant, juif et musulman, pour vous jeter dans les bras d’un Héliogabale en puissance qui se prend déjà pour un soleil.
          PS De Funés au cinéma, sinon, Sarko, oui, mais en plus puissant.

        • 26 Avril 2017 à 9h21

          radagast dit

          steed59 dit

          j’espère bien que les ouvriers illettrés de Whirpool d’Amiens vont lui faire un accueil comme il se doit

          Moi aussi ! souhaitons que le maître des horloges soit à l’heure .
          Il va leur expliquer que le progrès exige qu’ils se reconvertissent en opérateur de téléphonie ou conseiller en communication , à Rabah ou à Stockholm.
          Ou pour les plus doués comme lui dans le Music Hall;

    • 26 Avril 2017 à 7h32

      radagast dit

      Macron commence à se montrer sous son vrai jour .
      Il me semble du genre à piétiner les gens une fois qu’ils lui ont rendu le service qu’il attendait d’eux et servi de marchepied à ses ambitions.
      Je pense que Bayrou ne va pas tarder à s’en apercevoir et sa mine le soir de l’élection le laissait présager.
      Il sera relégué sur quelque strapontin lui et les valeurs qu’il représente.
      Que tous les “démocrates-chrétiens” des départements de l’Ouest en prennent conscience même s’il est trop tard .
      Le mentor politique de Macron c’est Attali qui l’avait pris dans sa commission de libération de la finance et qui souhaite supprimer quelques jours fériés d’origine chrétienne pour les donner à d’autres religions .
      La religion de Macron c’est la compétition , écraser les autres , et l’appât du gain car la richesse est le critère d’appréciation de sa réussite personnelle .
      Cela me semble très éloigné des valeurs chrétiennes et du sens du service qui fondent l’éthique de Bayrou .

      • 26 Avril 2017 à 11h03

        Hannibal-lecteur dit

        L’éthique de Bayrou c’est : une parcelle de pouvoir pour moi, avec n’importe qui, n’importe quelles idées. La vilenie faite homme.