Emmanuel Macron, l’enfant roi | Causeur

Emmanuel Macron, l’enfant roi

Le choix d’un pays usé

Publié le 05 juin 2017 / Politique

Mots-clés : , , ,

Usé par quinze siècles d'histoire, donc de drames, notre vieux pays oublie ses malheurs en faisant risette à un joli bambin.

Emmanuel Macron à Bercy, septembre 2014. Crédit photo : FRED DUFOUR.

À son sujet, on aura tout entendu : banquier et politicien cynique, publicitaire doré sur tranche et trop bien coiffé, dauphin hystérique de Hollande Ier, Hollande II, Brutus et Alcibiade, produit manufacturé tout droit sorti de l’usine médiatico-politique, télévangéliste à la solde de la finance mondiale et du grand capital… Enfin non, pas tout, et pas l’essentiel. Car notre président est bien autre chose. En lui cohabitent un drapier florentin du quattrocento et un professeur de gymnastique. C’est une ficelle, un canif, un coupe-ongles, une allumette, un archet de viole de gambe, une cigarette après l’amour, une toux sèche, un parfum aigu, un fémur, un faon, une belette, une musaraigne.

Le lecteur pensera que je divague. Il aura raison. Le lecteur sait tout, et d’abord que notre président est un puits. Un puits de science, un puits d’une profondeur de puits sans fond, mais que l’on ne pourrait observer que depuis son sommet, assis sur la margelle, un puits où l’on aurait jeté tout un tas d’objets d’un prix considérable, et qui, tombant dans les profondeurs, auraient aussitôt disparu de la surface macronienne pour l’éternité. C’est pourquoi plus on connaît Emmanuel Macron, moins on trouve qu’il ressemble à quoi il devrait ressembler.

Il a reçu le premier prix de piano au Conservatoire d’Amiens. Ancien assistant éditorial de Paul Ricœur, c’est un grand lecteur qui a lu, entre autres et dans le désordre, René Char, Carlos Fuentes, André Gide, Pascal Quignard, Victor Hugo, Jorge Luis Borges, François Villon. Il aurait écrit plusieurs romans. De ce glorieux bagage, l’on aurait peine à retrouver la trace en lui, dans les aléas de sa syntaxe, la platitude de son vocabulaire ou le rayon sans aspérité de son visage. Ce visage, c’est un visage où rien ne pèse, où rien n’a jamais pesé et ne pèsera jamais, c’est le visage de l’homme qui n’a pas eu de vie antérieure, sans rancune, sans joie vraie, sans remords, où l’on chercherait en vain l’écho d’un rire naissant ou d’une larme ancienne. C’est un visage qui porte un sourire d’enfant d’avant le péché originel, mais reconstitué après qu’il fut commis par des mains transhumaines dans le monde d’ici et maintenant. Un visage qui descend du sourire de Ségolène Royal à la façon dont les traders descendent des ascenseurs des tours de la Défense.

Une grâce sous un masque commercial

Sous son masque en biseau de commercial sans éclat, il se dégage d’Emmanuel Macron une grâce diffuse, comme impalpable, légère comme

[...]

  • couv.46

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 105 - Mai 2017

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    couv.46
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 7 Juin 2017 à 21h17

      Livio del Quenale dit

      Sarko, mais surtout Hollande ont fait le lit d’une dictature.
      Et bien nous en avons UN, pour le moment “autoritaire” (mais qui va qui va se préciser et muer après les législatives, s’il obtient la majorité qui déjà se dessine à l’AN).

      Et toute la propulsasse suiveuse et conformiste, en tête les politiques pourris en mal de fauteuil, se jettent aux pieds de l’imposteur, aveuglés par sa parole “divine” et machiavélique.
      -
      Nous avons déjà connu ça, il est étonnant que la jeunesse qui devrait être instruite ne fasse pas un lien, aidées par qq vieux, qui jeunes ont subis ces affres historiques.

      En dehors de ces temps nouveaux panacée de ce mal être d’adolescent, où donc est passée cette “sagesse” du peuple, jusqu’à aujourd’hui réputée comme telle  ? 
      –  

    • 6 Juin 2017 à 16h28

      Pyrrhon dit

      Qui veut noyer son chien lui trouve tous les vices.

      • 6 Juin 2017 à 16h37

        durru dit

        Nous sommes d’accord. C’est pas Macron qui dit des Français qu’ils sont “illettrés”, “alcoolos”, “fainéants”? Qu’il suffit qu’il bossent pour “pouvoir se payer un costard”? Qui évoque les kwassa-kwassa qui portent “du Comorien” (déjà noyé des fois, par ailleurs)?
        Voilà, vous avez tout compris, vous avez gagné le premier prix.

    • 6 Juin 2017 à 16h26

      favroux.jeanmarie@neuf.fr dit

      Cet homme me fait très peur et je crains la réaction du peuple lorsqu’il découvrira qu’il a été manipulé et que finalement ces “soi disants nouveaux” font exactement la même chose que les précédents.

      • 6 Juin 2017 à 18h42

        Pierre Spicace dit

        Pourquoi voulez-vous que le peuple comprenne demain qu’il a été manipulé, alors qu’il disposait de toutes les informations qu’il fallait pour le comprendre dès le début de la campagne ? Le seul intérêt de cette élection est de nous permettre de chiffrer très précisément le pourcentage d’imbéciles parmi les électeurs : 66,10 %.

      • 6 Juin 2017 à 22h46

        Renaud42 dit

        S’ils se contente de faire aussi mal que les précédents et pas pire ce sera déjà pas mal. Moi je crains le pire.

    • 6 Juin 2017 à 16h09

      C. Canse dit

      Macron, le chef de La Rem (sac poubelle du PS) prétend être légitime, bien qu’élu à 60-65% contre le FN quand Chirac dépassait 80%, et à ce titre, gouverner par ordonnance. Ainsi les indemnités versées pour licenciement abusif seraient-elles établies d’avance quand un criminel, ici le patron voyou, selon les circonstances sera condamné plus ou moins lourdement.

      Les coc… comptez-vous. 

    • 6 Juin 2017 à 15h41

      rolberg dit

      Macron est aussi et surtout un fils des Jésuites. Au-dessus.

    • 6 Juin 2017 à 15h22

      i-diogene dit

      Cet article ne s’ appuie sur rien de tangible: juste des impressions personnelles, dignes des médisance de Mââme Michu, concierge sans cierge..!^^

      Après les les clampins de droite et gauche, NS et FH, ça fait plaisir de voir un président digne de représenter la France qui ne se couche pas servilement devant les autres puissances étrangères..!^^

      • 7 Juin 2017 à 21h36

        Livio del Quenale dit

        Les yeux, c’est comme autre chose, ça se lave !
        Encore un qui suit contant de suivre celui qui suit son précédent et pour ne pas reconnaître qu’il s’est trompé, déjà encenseur, fera un bon collabo.
        C’est vrai que les français sont des veaux-moutons-pigeons. Dire que je fais partie de cette société stupide, mais démocratique à vote majoritaire, dont la majorité à un niveau tellement bas qu’aujourd’hui après s’être élevé pendant des siècles nous voila dans la pente qui descend.
        –     

    • 6 Juin 2017 à 14h16

      Charles Lefranc dit

      La Nation a été massacrée en 14-18 , trahie en 40, ressuscitée par le miracle du verbe gaullien. A la Nation a succédé l’ Etat des 30 glorieuses , 1945-75. VGE vient enterrer la Nation et aussi l’ Etat qu’il réussit a émasculer la nuit du 3 janvier 73 quand il retire la Banque de France le pouvoir de prendre en escompte les bons du trésor de l’ Etat . Il refile donc EN DOUCE ce privilége au secteur financier privé et c’ est le début de la dette à tout va . De 7% du PIB la dette arrive a 100% , merci VGE et ses sbires FM-JC-NS-FH.VGE a échangé l’ inflation contre la dette ; joli tour de passe-passe. Les rentiers s’ en mettent plein les poches, l’ inflation a disparu , le travail commence lui aussi a flancher ( crise de 74 ) vive la rente et au-delà vive la fuite dans la Pierre, le luxe, l’ art etc…On ne dira jamais assez le rôle néfaste de VGE et des sbires qui lui ont succédé .Macron est la nouvelle mouture de l’ ordre bancaire.

      • 6 Juin 2017 à 15h04

        i-diogene dit

        Oui et non..

        - VGE a effectivement vendu le financement de la dette aux banques privées, de plus il a massacré l’industrie métallurgique française pour favoriser la métallurgie allemande (KRUPP), avec laquelle il est lié familialement..

        - de plus, il a favorisé fiscalement les revenus du capital et de la rente, pour ponctionner l’ activité..: c’était suicidaire quand on était en concurrence directe avec l’ Allemagne et l’ Angleterre..

        - Mitterrand a gravement creusé la dette, pour un programme social exorbitant, au-delà des capacités économiques de la France.. Par contre, il a nettement réduit l’ inflation.

        - Chirac, Sarko, Hollande ont favorisé le capital et l’ épargne pour ponctionner le travail et l’ activité (PME, TPE, professions libérales)..

        A priori, le programme de Macron, c’ est autre chose: favoriser l’ activité, ponctionner la rente immobilière, favoriser l’ investissement industriel..

        Il appuie sur les bons boutons, souhaitons qu’il réussisse, sinon, dans 5 ans, ce sera la cata totale..!^^

        • 6 Juin 2017 à 23h29

          eclair dit

          mitterand a fait de la bonne dette; il a developpé les centrales nucléaires. C’est principalement cela la dette du premier mandat de mitterand.

        • 7 Juin 2017 à 21h45

          Livio del Quenale dit

          Cata annoncée, inutile de faire une énième expérience stupide, hollande ne vous a pas suffit !
          puisque vous aimez tellement Wiki (sorte de bible) on ne vous y dit rien là dessus ? à moins qu’y soit inscrit aussi le contraire. Eh oui , là il faut choisir … tempête sous un crâne ;o)

    • 6 Juin 2017 à 13h41

      Nolens dit

      Le terme usure a une connotation péjorative, je préfère érosion. La France cède en fait à un excès d’optimisme non fondé, ce qui reste de français, de vrais français ou de ceux qui le sont vraiment devenus, se croit toujours à l’époque où la France illuminait le monde. C’est à la lecture de l’Histoire, la vraie, la réelle, quelque peu exagéré.
      Le piège dans lequel elle est tombée, la France, c’est le marxisme, l’utopie mortifère. Un des corollaire est le modèle social basé sur la solidarité, ce qui est une escroquerie notoire, le système vise à voler les forces vives pour redistribuer à ceux qui vont voter pour ceux qui leur donneront encore et encore plus.
      La France va mourir de médiocrité, pour avoir choisi le modèle qui est à l’encontre des lois de la nature, celui de la survie du plus apte vs de celui qui est le moins adapté.
      Je n’irai pas à l’enterrement, je vais assister à son interminable agonie.

      • 6 Juin 2017 à 14h37

        i-diogene dit

        Nolens, réfléchis un peu, c’est juste l’inverse:

        Macron favorise l’ activité au détriment de la rente..

        C’est juste l’ inverse de la politique menée par la gauche et la droite depuis les trente glorieuses..!^^

        Macron va redonner sa place à la France, aussi bien dans l’ UE que dans le monde..

        • 7 Juin 2017 à 14h33

          Nolens dit

          Mon p’tit gars, faut arrêter de fumer la moquette.
          Si je me trompe tant mieux. Je ne suis pas du genre à m’obstiner.

    • 6 Juin 2017 à 12h45

      CIORINA dit

      Félicitations,

      Votre article est un plaisir de lecture, élégance de ton et ironie, ma combinaison de lecture préférée. 

    • 6 Juin 2017 à 12h06

      jacouses dit

      votre chute est vraiment trop négative
      Comment pouvez vous dire que la France “voudrait oublier qu’elle va mourir”!!??
      Je pense simplement que ce choix qui ne fût pas le mien, est le rejet d’une classe politique corrompue dont le seul objectif est leur carrière et les avantages financiers qui vont avec, rejet de politiques qui ne s’intéressent qu’à leur personne et non au bien être de leurs électeurs dans leur ensemble.
      Nul ne peut être certain que Macron soit LA SOLUTION mais c’est déjà un changement radical quoi donne de l’espoir à nos enfants!
      Le projet Bayrou par ailleurs permet à ceux qui l’on élus d’espérer des jours meilleurs avec des élus au service des français et non de leur portefeuille!
      Non la France est bien vivante au contraire

    • 6 Juin 2017 à 10h46

      Scarabas dit

      Comme c’est dur, de reconnaître la supériorité !

      • 6 Juin 2017 à 11h17

        Alan Legrand dit

        Pas tellement; si on la ressent…

    • 6 Juin 2017 à 9h07

      accenteur dit

      Autre explication : un pays en partie vieux, campant du matin au soir devant la télé, miroir grossissant des visages fatigués des anciens acteurs politiques, fait le choix d’un visage lisse plus agréable à voir. Un pays en partie jeune au chômage, impatient d’entrer dans la carrière tandis que les ainés bouchonnent encore devant l’entrée, choisit un copain doué pour le venger.

    • 6 Juin 2017 à 7h00

      QUIDAM II dit

      Il faudrait  ”donner sa chance à Macron” …  Il semble qu’Emmanuel Macron n’en a jamais manqué.
      De plus, sa chance, il l’a, évidemment, puisqu’il est président de la république.
      A lui et à ses équipes de convaincre la représentation nationale, comme il est normal en démocratie.
      Ce qui est demandé, c’est de lui donner les pleins pouvoirs, comme il est habituel en tyrannie.

    • 6 Juin 2017 à 5h30

      Sadim dit

      J’ai mis quelques paragraphes a realiser qu’il s’agissait de litterature, de celle qui casse pas trois pattes a un canard…

      Macron a été élu parce que les français sont bonne pate, ou bovins, au choix selon l’humeur, pas besoin de chercher midi a 14h. Quant a la ritournelle de la vieille dame, elle est éculée si je puis me permettre.

      Je n’ai pas meme pas ri: de la vraie nazerie pur sucre! 

    • 5 Juin 2017 à 22h13

      l’appel de chtulhu dit

      Vous voulez en prendre pour 5 ans vraiment ? Macron c’est Bilderberg et Goldman Sachs réunis . Vous n’avez pas encore compris , bordel ? Un pure produit du systéme avec une tête de télévangéliste .

      • 6 Juin 2017 à 6h49

        Archebert Plochon dit

        Et marié à Shub-NIggurath… Iä ! Iä !

    • 5 Juin 2017 à 21h09

      Liamone dit

      L’essentiel c’est d’avoir battu les héritiers de Pétain et Melanchon la gargouille.
      Le président du Front National par Intérim, JALK négationniste connu et tous les extrémistes de droite et d’extrême gauche qui ne sont pas du tout dé diabolisés sont un danger pour la république au même Titre que les tenants de l’islamisme militant

      • 5 Juin 2017 à 22h08

        lagudoc dit

        Bien sur comme chacun sait ce sont les sypathisant de Mélanchon et de Le Pen qui raccoucissent de vieux prétres dans leurs églises,décapitent leur patron,trucident des enfants juifs devant leur école,mitraillent les gens aux terasses des cafés,éliminent des journalistes,tirent dans un super marché,roulent sur la téte de femmes et enfants le 14 Juillet,sulfatent une salle de spectacle,etc etc….

        • 5 Juin 2017 à 22h42

          Liamone dit

          Si on les laissent faire ils reprendront leurs habitudes . Les anciens de Pétain comme les communistes ont déjà accompli les mêmes perversions que ce que réalise l’islamisme militant. On peut égrener les crimes pétainistes de la collaboration, niés par les négationnistes. On peut développer les crimes du communisme et ceux de l’islamisme militant. Ceux qui savent mettent tout cela dans le même panier.

        • 6 Juin 2017 à 1h31

          AMHA dit

          +1000
          tout n’est question que d’époque.
          Je ne veux aucun extrême, politique ou religieux, pour mon pays. Ils portent en eux la tyrannie et la violence comme la nuée amène l’orage.

        • 6 Juin 2017 à 9h22

          durru dit

          C’est bêêête! Vous ne voulez pas d’extrémistes, mais vous les portez au pinacle. Et ça s’appelle comment? Moi je n’ai qu’un nom.

      • 6 Juin 2017 à 8h38

        isa dit

        Pour Liamone:+++

      • 6 Juin 2017 à 10h39

        Philvar dit

        Liamone : ” l’islamisme militant ” est un pléonasme.

    • 5 Juin 2017 à 20h07

      isa dit

      On peut rêver: si tous les enfants rois devenaient unEmmanuel Macron!

      • 6 Juin 2017 à 14h59

        saintex dit

        Vous vous gaveriez de macarons à en devenir diabétique. ))))

    • 5 Juin 2017 à 19h42

      Mkutch dit

      Étonnante la méchanceté de beaucoup de critiques. Moi je trouve au contraire votre article très justifié et votre écriture fine. Quant au “diagnostic” de l’infantilisme de cet étrange président, il est à l’évidence fondé.

    • 5 Juin 2017 à 18h41

      gnu dit

      Vraiment lamentable à tous niveaux cet article, quel déplacement et futilité à coté des événements actuels !
      Le nème fiel gratuit sur Macron, des attaques gratuites, franchement ça vole très très bas.
      Ras le bol, Causeur éjectez nous ces tocards.

      • 5 Juin 2017 à 19h05

        Gavroche64 dit

        Moi, je trouve que c’est plutôt pas mal même si on n’aime pas. Il manque à notre angelot les rides de celui qui a souffert…

        • 5 Juin 2017 à 22h22

          gnu dit

          Ce n’est pas la question d’aimer, actuellement on a d’autres chats à fouetter que de décortiquer le président sous toutes les coutures, rien à cirer !
          On veut des actes et des résultats pour améliorer la situation et bâtir le futur des jeunesses à venir, point barre !

      • 6 Juin 2017 à 6h50

        Archebert Plochon dit

        S’ils éjectent les tocards, j’ai peur que nous y passion aussi : attention à ce que vous souhaitez cher ami.