L’indécente visite d’Emmanuel Macron au Mémorial de la Shoah | Causeur

L’indécente visite d’Emmanuel Macron au Mémorial de la Shoah

Que fera-t-il pour protéger les Français juifs d’aujourd’hui?

Auteur

Barbara Lefebvre
est enseignante.

Publié le 02 mai 2017 / Société

Mots-clés : , , , ,

Emmanuel Macron au Mémorial de la Shoah, avril 2017. SIPA. 00804606_000020

L’indécence du lamento sans larme des politiciens qui visitent le Mémorial de la Shoah atteint ses limites quand tout le gratin communautaire se presse servilement autour d’un candidat à la présidentielle à sept jours du scrutin. Spectacle navrant que celui offert ce dimanche aux yeux des Français et parmi eux des Français juifs. Propos d’une banalité affligeante, réitération sans fin et sans effet des mêmes formules creuses : devoir de mémoire, plus jamais ça, victimes de la barbarie, etc. Ca fait trente ans que les politiques les répètent, accompagnés du rassurant « les Juifs ont toute leur place en France ». Encore heureux et « bien le merci » d’accorder aux Français juifs, enracinés depuis des siècles dans ce pays, une place de citoyens à part entière.

Ils l’ont méritée par leur loyauté indéfectible à la République laïque, par leur assimilation profonde à l’univers culturel français et par leur contribution à son rayonnement mondial. Ils l’ont aussi méritée car ils ont combattu pour elle lors de deux guerres mondiales, y compris comme volontaires et résistants en 1940 quand rien ne les y obligeait sinon l’amour de la patrie. La fidélité et la reconnaissance envers ce pays qui avait fait d’eux des citoyens émancipés. Le patriotisme des juifs de France ne s’est jamais démenti, et c’est bien ce qui rend leur amertume actuelle si grave, si bouleversante, si alarmante.

La peste d’aujourd’hui n’est pas brune

Et de cela Emmanuel Macron ne parle pas, ni même ne l’évoque. La présente souffrance patriotique des Juifs de France est un secret qu’on étouffe. Au sein même des instances communautaires, on fait tout ce qu’on peut pour apaiser cette souffrance qui vire à la colère à mesure que l’on compte les morts. Oui en France, depuis 1945, on a tué des Juifs parce qu’ils étaient juifs et jusqu’à preuve du contraire, leurs assassins n’étaient ni des néonazis, ni des militants frontistes. L’antisémitisme de l’extrême-droite nous le connaissons, c’est le vieil antisémitisme antidreyfusard, des Drumond et du père Le Pen et ses acolytes Gollnisch et Soral. Il radote ses vieilles rengaines et l’Europe s’est bien armée contre lui. Elle a inventé l’antiracisme. Et voilà que l’antiracisme sert maintenant de paravent aux nouveaux antisémites des Indigènes de la République, de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), du Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF), des Barakacity et autres associations musulmanes soi-disant occupées à réduire les inégalités et les discriminations dont sont victimes les musulmans de France.

Ces « antiracistes » là déploient depuis trente ans sur notre territoire un tout autre discours que le plus jamais ça. Leur haine de l’Occident impérialiste, leur délire complotiste nourri au Protocole des sages de Sion ont gangréné les esprits, se sont diffusés dans les « Territoires perdus de la République ». Nous en avons témoigné, nous continuons de le faire. On nous traite de pompiers-pyromanes. Pourtant cette idéologie de haine a produit les Youssouf Fofana, Mohamed Merah, Amedy Coulibaly, les Kouachi, Nemmouche. Ce sont eux les assassins des Français juifs des quinze dernières années.

La Shoah sert à couvrir d’un voile pudique le nouvel antisémitisme qui se répand comme la peste en Europe. Et elle n’est pas brune, n’en déplaise à Messieurs Fredj et Macron unis dans la mise en scène indécente de cette visite au Mémorial de la Shoah en pleine campagne électorale. Les six millions de Juifs assassinés parce que juifs – et pour ce seul motif – sont les victimes de l’antisémitisme européen que l’extrême-droite a porté à son paroxysme criminel et dont les signes annonciateurs existaient avant le nazisme.

Elle s’appelait Sarah Lucie Halimi…

Les Français juifs d’aujourd’hui sont majoritairement d’origine séfarade. Les Juifs du monde arabe ont une autre histoire, qu’on ne veut pas entendre, une autre mémoire que personne ne veut défendre. Ils ont aussi un autre regard sur cette instrumentalisation infâme de l’histoire des Juifs qui sévit depuis trente ans en Europe. Ils regardent en face la haine antijuive qu’ils retrouvent en France dans les yeux de ce voisin musulman qui traite sa voisine sexagénaire de « sale juive » pendant des mois, jusqu’au jour où il l’assassine en la défénestrant. C’était il y a un mois. Elle s’appelait Sarah Lucie Halimi. M. Macron n’a pas pensé à elle dimanche au Mémorial de la Shoah. M. Fredj non plus trop occupé à envoyer le message du « vote utile contre la peste brune ». Moi c’est à elle que j’ai pensé. A Ilan, à Arieh, à Myriam, à tous les autres morts et aujourd’hui enterrés en Israël.


Alain Finkielkraut commente le duel opposant… par causeur

Car cela aussi M. Macron ne s’en inquiète pas : de plus en plus de familles désespérées de voir la France se perdre par aveuglement munichois, préfèrent enterrer leur mort ailleurs que sur leur terre natale. Cela en dit beaucoup sur l’état de la France et sur le lien qui se délite entre elle et les Français juifs, de classe moyenne et de petite condition abandonnés car démographiquement insignifiant. Ils sont nombreux à refuser que dans quelques décennies leurs tombes et celles de leurs proches ne soient au mieux abandonnées au pire profanées comme elles le sont partout où les Juifs ont existé et d’où ils furent chassés ou exécutés. De la Pologne à l’Algérie en passant par l’Ukraine et l’Irak.

Macron ne connait pas le sens du terme « crime contre l’humanité »

Après les Arméniens qui ont eu droit à leur dépôt de gerbe, la Résistance et les civils assassinés d’Oradour-sur-Glane, c’était donc le tour des Juifs. Incontournable dans l’esprit de celui qui a besoin de mobiliser contre l’extrême-droite avant dimanche 7 mai. C’était utile, comme le vote qu’il nous supplie de lui accorder pour éloigner le bruit des bottes qu’il est le seul à entendre. Pour l’instant ce qu’on a entendu, c’est le bruit de la kalachnikov et contre ce bruit-là ce n’est pas l’appel à « voter Macron » d’Hani Ramadan et de l’UOIF qui rassureront les indécis, habités par l’envie de s’abstenir…

Emmanuel Macron, on le sait, ne connaît pas le sens du terme « crime contre l’humanité », peut-être à l’occasion de ces trois déplacements d’entre-deux-tours en aura-t-il compris le sens ? Il aura peut-être saisi combien son parallèle entre la colonisation et le crime contre l’humanité était inacceptable, inaudible, insultant. Peut-être… Ce qui est sûr en revanche, c’est que pas une fois, au cours de ses divers échanges avec les représentants communautaires ou au cours de sa campagne, il n’aura dit aux Juifs de France qu’il avait conscience de la menace vitale qui pèse sur eux et qu’il avait un plan efficace pour lutter contre elle.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 5 Mai 2017 à 17h38

      AGF dit

      La France est ce qu’elle est.Les Français ont fait la part des choses : les Juifs doivent produire les prix Nobel de physique et de médecine. Ils remplissent leur contrat; les Arabes et les africains doivent produire la délinquance, le crime et le terrorisme :ils remplissent également leur contrat.

    • 5 Mai 2017 à 15h08

      Surbranĉa Birdo dit

      En réponse à @ janloup91, je rappelle qu’il aurait été plus décent (et plus courageux) de participer à la marche blanche organisée en mémoire de Mme Sarah Halimi, assassinée par un islamiste qui l’avait jetée par la fenêtre en criant : « Allahou Akbar ! », un assassinat dont la presse n’a presque pas parlé pour ne pas paraitre islamophobe. Il est pratique de parler de l’antisémitisme du passé pour passer sous silence celui du présent.

    • 4 Mai 2017 à 23h27

      janloup91 dit

      ” indécente visite ” je ne vois pas pourquoi . Au prétexte qu’il existe aujourd’hui en France un autre antisémitisme que l’antisémitisme nazi qui appartient à l’histoire,comme le suggère l’article ? Bien faible comme argument! Si Macron n’avait pas fait cette visite les critiques contre lui auraient été bien plus violentes encore .La hargne contre Macron sans doute issue de la rancœur après la défaite au premier tour continue à m’étonner ,même si je n’ai pas voté pour lui initialement .

      • 5 Mai 2017 à 17h47

        AGF dit

        Je me suis fait la même réflexion. Que tous les Chirac,Vals,ou autres aient sorti le plus que banal “Sans les Juifs la France n’est pas la France” en faisant bien attention de ne rien faire contre l’antisémitisme consubstantiel de l’islam, pourquoi Macron devrait-il échapper à ce rituel? Et ça jaserait fort chez les notables.
        Je me demande même pourquoi les élus du front National sont interdits de “mémorial”. N’est-ce pas à eux qu’il faut surtout rappeler le “devoir de mémoire” encore que les beurs qu’on y traîne sont déjà gangrenés par l’enseignement des grands frères. Ceux-la même institués par Jospin pour accélérer l’avènement du communautarisme.

    • 3 Mai 2017 à 19h11

      solitude dit

      “Macron est un psychopathe” analyse psychiatre italien

      https://www.youtube.com/watch?v=NNDgsw39m9s

    • 3 Mai 2017 à 15h20

      solitude dit

      http://www.atlantico.fr/decryptage/brahim-bouraam-victime-mais-pas-fascisme-3035926.html

      Brahim Bouraam victime mais pas du fascisme !

      (…) condamné à huit ans d’emprisonnement.(…) Affaire exploitée politiquement et médiatiquement et chaque année dénaturée.
      Mitterrand,(est à) l’initiative de l’ hommage qui signifiait que le FN était responsable de la mort de Brahim Bouarram.
      tout de suite dans le box on n’a pu que constater…. Freminet, perdu, égaré, d’une simplicité d’esprit évidente….venu avec trois copains skinheads traîner un 1er mai à la queue du défilé traditionnel du FN dirigé par J-M L . A la suite d’une bousculade, une altercation a opposé Brahim Bouarram à Freminet et celui-ci a poussé le premier dans la Seine en ignorant qu’il ne savait pas nager….
      J’avoue un manque de courage. Au lieu de soutenir qu’il s’agissait du crime de coups mortels sans intention de donner la mort bonne qualification – pour me soumettre en quelque sorte à la pression politique et médiatique – alors que les débats pourtant avaient tout dégonflé – j’ai soutenu qu’il y avait meurtre et j’ai été suivi

      (…) constater que depuis 1995 les médias ont continué à diffuser les mêmes erreurs, évoquant un assassinat et fantasmant sur le caractère idéologique du crime. A aucun moment ils n’ont eu la curiosité de se renseigner. Ils ont pris pour argent comptant ce que Mitterrand a voulu transmettre et qui n’avait rien à voir avec la réalité : non pas un crime politique mais un acte imbécile commis par un “crétin” et ayant eu une conséquence dramatique qu’il n’avait pas voulue.

      cela ne rend pas moins digne de compassion la mort de Brahim Bouarram mais il n’est pas le héros disparu d’une cause qui l’aurait pris volontairement pour cible. A croire que pour les politiques et les médias, l’Histoire fantasmée ne doit surtout jamais être revue à la baisse.

    • 3 Mai 2017 à 11h41

      pesquerin dit

      stupéfait, indigné…cette obsession islamophobe! un point de vue accueilli dans un journal d’opinion intellectuel, progressiste (sic), en tout cas que l’on peut estimer tolérant…!? Il est exact que les ressassements d’un Finkielkraut vieillissant tienne plus d’un manque d’intérêt intellectuel…
      J’ai assisté ce dimanche à une très émouvante cérémonie à la maison “Vladeck” de Brunoy…commune voisine de Yerres dont le maire s’st déshonoré…Ce n’était ni le lieu, ni le moment, mais les intervenants Juifs et non Juifs ont mis un point d’honneur à donner leur sentiment sur le danger qui nous guette. Sans se pincer le nez, sans minauderie intellectuelle ni trémoussement du croupion, ils ont appelé à voter Macron… Vote par adhésion ou par défaut, ayez au moins l’honnêteté d’être franche!

      • 3 Mai 2017 à 11h59

        jst dit

        Obsession islamophobe?

        Macron est pour moi un moindre mal. Et je voterai pour lui par défaut.

        Mais il n’empêche: n’y-a-t-il pas de territoires perdus de la Républiques? pas de signes ostentatoires et de suffisance de ces populations qui narguent ad nauseam le pays d’accueil? pas de banalisation de l’antisémitisme de ces mêmes populations à notre endroit, français, à tel enseigne que nous juifs français avons peur – et le meurtre de Mme Halimi banalisé nous le rappelle ?
        Et je n’ose imaginer les manifs en tout genre pour un musulman aggréssé.
        Quant à Mme Halimi, RIEN.
        De la décence SVP.

        Et que Macron fasse le boulot contre ces gaucho-islamo-fachistes en NOUS PROTEGEANT REELLEMENT.

        • 3 Mai 2017 à 12h18

          Christine dit

          Vous avez peur à juste titre. 
          Macron ne fera ABSOLUMENT RIEN dans le sens que vous souhaitez … 

        • 3 Mai 2017 à 15h58

          Tolstoy dit

          jst
          Ne vous faites pas trop d’illusions : tapez Richard Ferrand BDS sur Google et vous nous direz après si vous comptez toujours sur Macron pour faire le ménage. R.F est son bras droit. Que dis-je ?….son loup garou.
            

        • 4 Mai 2017 à 13h11

          Caminho dit

          C’est parceque je suis intimement convaincu qu’il ne fera rien, ou pire, que je ne vote pas pour lui.

      • 3 Mai 2017 à 12h15

        Christine dit

         J’aimerais beaucoup que les rédacteurs, juif ou non juifs, qui dénoncent “l’islamophobie”  et le danger qui nous guette ( censure tous azimuts,  pogrom, camps d’extermination ?) vivent ne serait-ce qu’un petit mois dans certaines banlieues.
        Aucun de mes amis juifs ( dont certains ont dû fuir lesdites banlieues) ne vote pour Macron. Ils savent.
        Puisque l’histoire vous taraude, voyez qui furent les collaborateurs de Pétain. Rappelez-vous Daladier, Churchill et l’aveuglement des élites d’alors …

        • 3 Mai 2017 à 12h22

          pesquerin dit

          aveuglement toujours…(même pas intellectuel) rapprocher Churchill de Daladier quelle mauvaise foi!!! Quant à vos amis juifs, s’ils ne votent pas Macron, ce n’est certainement pas pour sa soi-disant mollesse vis-à-vis de l’extrémisme islamiste, mais par nostalgie de gauche (socialo-républicaine) ou de droite (conservatrice et bourgeoise)…il faut savoir dépasser ses intérêts, ses engagements, et d’éventuels scrupules lorsque la situation l’exige…Tout le reste n’est que verbiage fumeux!

        • 3 Mai 2017 à 12h54

          Christine dit

          Mauvaise foi ? Je ne “rapproche” pas Churchill de Daladier, je les évoque.

          Vous vous trompez sur mes amis juifs, leur refus de voter pour Macron s’appuie précisément sur la certitude que celui-ci ne fera rien contre les frères musulmans et les salafistes.

        • 3 Mai 2017 à 16h06

          Tolstoy dit

          LA différence entre MLP et Macron ? La première ferait  semblant de donner des gages aux juifs. Quant à Macron, il a déjà commencé à en donner aux islamistes. La suite va être terrible, surtout si Richard Ferrand joue un rôle important à l’Elysée.
           

        • 3 Mai 2017 à 17h04

          Bibi dit

          Interdire l’abattage Casher et le port de la Kippa est un gage?

    • 3 Mai 2017 à 11h16

      Malczewski dit

      “Ils sont nombreux à refuser que dans quelques décennies leurs tombes et celles de leurs proches ne soient au mieux abandonnées au pire profanées comme elles le sont partout où les Juifs ont existé et d’où ils furent chassés ou exécutés. De la Pologne à l’Algérie en passant par l’Ukraine et l’Irak.”
      J’ai personnellement visité plus de 200 cimetières juifs en Pologne. Beaucoup ont été dévastés dès 1938 sur les anciens territoires allemands de l’ouest durant les événements de la nuit de cristal, l’immense majorité ont été dévastés durant la guerre et bien d’autres pillés ou démantelés durant la période de l’après-guerre et communiste.
      Depuis une bonne génération, nombre de ces cimetières sont protégés, restaurés, entretenus. Je pense que vous n’avez pas la moindre idée du travail entrepris par les polonais, plusieurs fondations et associations polonaises et juives, au niveau local, régional, pour la préservation de cette longue histoire commune judéo-polonaise. S’il reste encore du travail a réaliser, il est vrai, je peux vous confirmer ici qu’un très important travail de préservation et de mémoire a été et est toujours réalisé; les cimetières juifs en Pologne en sont l’un des marqueurs.
      Affirmer dans cet article que les cimetières juifs en Pologne sont abandonnés, même si certains le sont effectivement, ne reflète nullement la réalité que j’ai pu constater à travers tout le pays.

    • 3 Mai 2017 à 9h24

      jst dit

      Faut-il ne pas honorer nos disparus pour le candidat Macron , l’autre ne pouvant avoir la décence de le faire?
      Oui, Barbara, cette tristesse, cette colère, qui vous envahit, je la ressens.
      Comme vous.

      Oui, face à la peste brune, se développe la peste verte, plus réelle, plus tangible, les territoires perdus de la République en témoignent. Déjà de longue date, hélas.

      Oui, un antisémitisme à vomir se banalise dans notre pays et beaucoup de commentaires que je peux lire, ici mais aussi tant au Figaro qu’au Monde en témoignent .

      Mais il n’empêche. Le fond idéologique chez Macron, sa personnalité, devrait rendre possible, je l’espère , cohabitation y veillant sans doute, à s’attaquer à ce danger qui gangrène notre démocratie.

      S’y attaquer sera, de facto, la PRIORITÉ des deux candidats car il en va de l’avenir de la France, de sa sécurité: le risque de libanisation existe. Mais dans la République , c’est préférable.

      Quant à votre choix que je peux comprendre, s’abstenir renforcera MLP dont les relents pétainistes pourront s’exercer librement, insidieusement, contre le devoir de mémoire.

      Oui, je voterai Macron pour un moindre mal.

      • 3 Mai 2017 à 10h50

        accenteur dit

        jst
        Les “relents pétainistes”… en 2017 ? Ne doit-on pas plutôt se soucier de ceux qui font copain-copain avec les Islamistes ? Ne doit-on pas plutôt rendre hommage dans toute la France aux victimes de EI ? 86 à Nice et aucun déplacement ??? Ne doit-on pas plutôt s’engager dans la lutte contre le PIR qui hait ouvertement non seulement la France mais aussi les Français ?
        Il n’a pas de conseillers Macron qui lui indiquent la souffrance présente et future de la France ? Ce retour au passé ressemble à une fuite. Pourtant Nice 86.

        • 3 Mai 2017 à 11h45

          jst dit

          L’essentialisme est une réduction.
          Ce qui n’enlève rien à ce que vous rappelez. A juste titre.

          Les victimes ne sont pas de même nature: indifférenciées à Nice pour la peste verte (l’islam), juifs de préférence partout pour cette même peste verte, juifs uniquement pour la peste brune et les collabos.

          Mais je rappelle qu’il s’agissait de rendre hommage aux victimes de la Shoah dans le cadre des journées de la déportation: est-ce de l’histoire ancienne?

          Quant au pétainisme, il est particulièrement prégnant chez MLP dans sa constante référence à la Nation.
          Pour ma part, je suis attaché à la notion de Patrie.

      • 3 Mai 2017 à 11h25

        Christine dit

        Vous êtes victime d’une propagande éhontée mais terriblement efficace. 
        Vous décidez de voter pour, dites-vous, un moindre mal, alors que vous ne savez en vérité qui est Macron et quelle cohabitation sortira des législatives. Intéressez-vous donc de plus prés aux “référents” de Macron dans les régions et visitez le blog de Mohamed Louizi dont je donne le lien plus bas … Et votez en connaissance de cause.
        Vous évoquez une libanisation du territoire ? La partition du territoire sera considérablement accélérée par la présidence Macron. Je vous invite à observer les réactions de l’UOIF, du CICF, du PIR etc le soir du 7 mai.
        L’éte qui vient verra grouiller les burkinis sur les plages et dès la rentrée le voile fera son entrée à l’université, on parie ? Croyez-vous que nos jeunes filles compatriotes musulmanes laïques auront alors le choix ? 
         Votez pour ce candidat. Puis assumez. 

    • 3 Mai 2017 à 9h00

      isa dit

      Monsieur Finkelkraut vous avez gagné avec cette prise de position aberrante: les gens qui vous écoutaient avec ( de moins en moins de) plaisir le samedi matin, enfin ceux que je connais, m’ont avoué avoir ete si choqués par votre colère déplacée qu’ils ne veulent plus vous écouter.
      En résumé ” la maladie d’Alzheimef” l’a atteint aussi celui- ci. 

      • 3 Mai 2017 à 9h29

        jst dit

        Ecouter et réfléchir demande un effort.
        C’est ce à quoi invite M. Finkielkraut.
        Comme lui, je voterai Macron. Pour un moindre mal.