Macron-Le Pen: les sans-dents n’ont pas encore perdu | Causeur

Macron-Le Pen: les sans-dents n’ont pas encore perdu

Rien n’est joué!

Auteur

Matthieu Baumier

Matthieu Baumier
est essayiste et romancier.

Publié le 24 avril 2017 / Politique

Mots-clés : , , ,

marine lepen macron

Soirée électorale du FN, Hénin-Beaumont, 23 avril 2017. Sipa. Numéro de reportage : 00803592_000020.

Le premier tour de l’élection présidentielle ressemble fort à un tour de passe-passe. Pour ne pas dire à un hold-up. À en croire les réactions des mandarins de la politique et des maîtres censeurs télévisuels, les élections présidentielles françaises se joueraient en un seul tour. Et ce tour unique répondrait obligatoirement à un scénario écrit par avance : la mise en scène d’un duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen conduisant forcément à la victoire du premier contre la seconde. Du camp du Bien contre le camp du Mal. L’élection du 23 avril 2017 n’a pas été une élection démocratique mais une élection construite. Son résultat est un résultat voulu. Macron est l’outil libéral-libertaire pour maintenir la situation politique actuelle et développer un programme économique de sueur et de sang pour nous, les sans-dents. Nous, le peuple. Et si ce scénario était erroné ?

La démocratie confisquée

L’homme politique Emmanuel Macron existe-t-il ? À l’évidence, non. Macron sort tout juste de la musette de Garcimore. Macron ? L’homme des mots creux. La star des cabinets de communicants. Que la classe politique, économique et médiatique se rallie à cette figure creuse ne surprend pas. Macron est l’homme de la synthèse des « élites mondialisées », expression forgée autrefois et à juste titre par Zygmunt Bauman.

>> A lire aussi : l’entretien d’Emmanuel Macron avec Causeur

Il ne fait plus aucun doute qu’une oligarchie de privilégiés occupe le pouvoir. Et qu’elle n’a pas l’intention de jouer le jeu de la démocratie. Pas au point de perdre ses privilèges. Ce n’est pas une révélation. Plutôt une confirmation : le référendum de 2005 avait déjà montré combien la démocratie est confisquée en France. Faire le total des voix de tous les candidats opposés au libéral-libertarisme suffit à s’en apercevoir. Pourtant, maîtres censeurs, mandarins et prophètes des sondages l’annoncent : leur candidat  sera président de la République le 7 mai. Qui représentera-t-il ? Vendu aux électeurs comme l’homme d’un renouveau de la politique, Macron n’est que la continuation de la même politique politicienne par d’autres moyens. Tout l’ancien monde est « macroniste ». Sa majorité législative, si majorité il y a, sera composée de députés issus de la même classe politique. Avec le soutien des maîtres censeurs du journalisme officiel.

Macron élu le 7 mai, la France sera dans la même situation que depuis quarante ans. Le pari Macron repose sur une « certitude » : tout candidat non populiste présent au second tour contre Marine Le Pen gagnerait les élections. Les apparences sont en faveur de ce pari. Mais nombre d’électeurs se réveillent avec la gueule de bois. L’amer sentiment que l’élection présidentielle est confisquée par une minorité. On parle d’un big bang électoral ? Le résultat est précisément celui qui était attendu. On explique que les vieux partis politiques sont morts ? Ils sont provisoirement regroupés derrière Macron. Macron, la synthèse ou le chaos ?

Souverainistes des deux rives, unissez-vous

La situation rappelle la défaite d’Hillary Clinton aux États-Unis. Semblant valider la stratégie électorale des élites mondialisées, il est possible que le premier tour de la présidentielle valide plutôt celle de Marine Le Pen et de Florian Philippot. Les tenants d’un Macron président parient depuis le début sur l’automaticité d’un front républicain anti-FN. Il est possible que ce pari soit erroné. Qui pense sérieusement que tous les électeurs de Fillon, à qui l’élection a été volée par une manipulation médiatique sans précédent, ou que tous les électeurs de Mélenchon, qui n’en peuvent plus de l’oligarchie au pouvoir et qui souffrent au quotidien de la politique que les amis de Macron promeuvent, vont aller voter pour Macron comme un seul homme ? Dans le pays réel, les choses vont autrement. Une grande partie des 54 % de votants qui n’ont soutenu ni Marine Le Pen ni Macron s’abstiendra le 7 mai. Ou bien se rendra aux urnes et votera pour Marine Le Pen. C’est le pari fait par Marine Le Pen et Philippot, la raison d’être de la stratégie d’ouverture du FN vers la gauche.

>> A lire aussi : l’entretien de Marine Le Pen avec Causeur

Le pari de Marine Le Pen ? Que les sans-dents en aient vraiment assez de l’horreur économique et de l’insécurité culturelle. Et que ce ras-le-bol s’exprime dans les urnes le 7 mai. Par l’abstention. Mais aussi par un vote en faveur de Marine Le Pen. Florian Philippot et Marine Le Pen sont peut-être en passe de réussir là où Jean-Pierre Chevènement a échoué : réunir les deux rives du souverainisme. Si cela se produit, le pari de l’ouverture du FN sur sa gauche, pari fait par Marine Le Pen et Florian Philippot provoquera le seul véritable big bang de la vie politique française. Si cela ne se produit pas, la présidence Macron ne sera que la continuation de la même politique par d’autres moyens. À Machiavel, Machiavel et demi ? Réponse dans quinze jours.

 

 

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 28 Avril 2017 à 11h14

      Broquere dit

      Macron et Hillary c’est similaire mais France et USA c’est très différent.
      Ne serait ce que parce que les USA ont réussi avec le Mac Carthysme à se débarrasser du marxisme qui imprègne -en plus des médias- l’éducation, les syndicats et l’administration française.

    • 26 Avril 2017 à 15h54

      Livio del Quenale dit

      &&& au Venezuela en ce moment. Il y a la guerre civile entre vénézuéliens, à cause de la misère et de la pauvreté. &&&
      -
       oui a cause de la politique promue par “l’école de Chicago” et “le consensus de Washington” dont se réclame Macaron qu’il a déjà mis en pratique,du temps ou il était au GV de FH valls, vendre tout ce que l’on peut pour faire des sous, les usines, le savoir, le patrimoine, la culture, les gens, leur piquer leurs économies, vendre les vaches, les chiens, tout vous dis-je,  résultat la ruine des pays Sud-américains qui ont suivi ces règles infernales (chili, Venezuela …)
      -
      Si vous voulez suivre le même chemin, votez pour ce crétin diplômé instruit. (ma grand-mère disait : “un âne instruit” ) d’ailleurs il en a la franchise , regardez le bien et son regard.
      Ce monde “moutons-pigeons” est fou, affolé, hystérique, comme les groupies à la sortie des artistes ! ou les papillons sous la lampe.
      –  

    • 26 Avril 2017 à 15h30

      Livio del Quenale dit

      José Bobo25 Avril 2017 à 13h58
      -
       Bien vu! La classe politique aura fini par gagner la timbale !
      -
       C’est depuis qq temps, ce que quelques uns disent ici et ailleurs, de différentes façons, mais c’est dit.
      -
       Quand le peuple, conscient et adulte cherche une secousse salvatrice dans les extrêmes c’est qu’un désespoir s’annonce après la colère contre ses “élites” autistes.
      -
       Car malheureusement le peuple manipulé et spolié n’a plus que quelque rares moyens de faire valoir sa volonté, le bulletin de vote devenu (pile gagne l’establishment, face le peuple perd)… et la rue avec les fourches.
      -
       C’est malheureux, mais nous avons appris à nos dépends qu’un homme seul ou qquns, même mal organisés pouvaient foutre le bordel dans une ville, voire un pays.
      Dont acte
      Nous aurons cette fois Marine le pen qui n’aura qu’a bien se tenir, car si le front commun est grillé, le peuple a compris et ce ne sont pas les leaders et leur pseudo appels à voter pour tel ou tel qui vont y changer qq chose .
      -
       En même temps, MLP sera assise sur une grenade dégoupillée.

    • 25 Avril 2017 à 17h23

      castor27 dit

      Présidentielle, à une marche. Pourvu que se soit une marche arrière !

      • 26 Avril 2017 à 10h55

        Liamone dit

        Une marche arrière vers Pétain comme le conducator du FN et de sa fille.

    • 25 Avril 2017 à 13h58

      José Bobo dit

      Ce que je trouve le plus pitoyable dans cette élection c’est tous ces gens qui, ayant un bon niveau de vie et une situation sociale agréable, pensent que c’est une bonne raison de voter pour Macron. Protégés au sein de leurs univers privilégiés ces braves gens ne se rendent pas compte qu’ils scient la branche sur laquelle ils sont assis. Au lieu de se demander pourquoi tant de leurs compatriotes sont prêts à voter pour les extrêmes, au lieu de voir ces votes comme le symptôme d’un mal profond qui toucherait en priorité les parties les plus vulnérables d’un corps national affaibli ils préfèrent penser que ces gens sont simplement des crétins incultes et fascisants. Mais quand le mal les rattrapera à leur tour il sera sans doute trop tard, ils auront perdu leurs biens les plus précieux : leur démocratie, leur sécurité, leur culture et leur identité, leur souveraineté nationale…

      • 25 Avril 2017 à 14h02

        Flo dit

        C’est hélas très humain. Rares sont les gens qui ont une vision du long terme. Il ne s’agit même pas de savoir si leur vision du long terme est juste ou erronée. Ils n’ont tout simplement pas de vision à long terme. Le nez dans le guidon.

        • 25 Avril 2017 à 14h05

          Flo dit

          Et j’ajoute que quand on leur parle de vision à long terme, on a droit à un rejet pur et simple. Il ne s’agit même pas de discuter du bien fondé de cette vision, ils rejettent tout simplement l’idée de voir le long terme. Cela leur prend la tête.

        • 25 Avril 2017 à 14h42

          José Bobo dit

          Parfois l’idée de ce qu’il peut arriver à leurs enfants les remue un peu…

        • 25 Avril 2017 à 15h15

          Flo dit

          Oui mais pas longtemps. Penser à long terme est un état d’esprit.

      • 26 Avril 2017 à 10h53

        Liamone dit

        Tiens ,Vous aussi vous pensez qu’il s’agit de partis extrêmistes!!

      • 26 Avril 2017 à 15h26

        Livio del Quenale dit

        José Bobo25 Avril 2017 à 13h58

        Bien vu! La classe politique aura fini par gagner la timbale !
        -
         C’est depuis qq temps, ce que quelques uns disent ici et ailleurs, de différentes façons, mais c’est dit.
        -
        Quand le peuple, conscient et adulte cherche une secousse salvatrice dans les extrêmes c’est qu’un désespoir s’annonce après la colère contre ses “élites” autistes.
        -
         Car malheureusement le peuple manipulé et spolié n’a plus que quelque rares moyens de faire valoir sa volonté, le bulletin de vote devenu (pile gagne l’establishment face le peuple perd)… et la rue avec les fourches.
        C’est malheureux, mais nous avons appris à nos dépends qu’un homme seul ou qquns, même mal organisés pouvaient foutre le bordel dans une ville, voire un pays.
        Dont acte
         Nous aurons cette fois Marine le pen qui n’aura qu’a bien se tenir, car si le front commun est grillé le peuple a compris et ce ne sont pas les leaders et leur pseudo appels à voter pour tel ou tel  qui vont y changer qq chose , en même temps Marine sera assise sur une grenade dégoupillée.
        –   

    • 25 Avril 2017 à 13h44

      David Dom 972 dit

      D’abord merci à CAUSER pour cet article très pertinent.
      Nous entendons en ce moment : “face au national-populisme incarné par le FN et sa candidate, nous en appelons à un sursaut démocratique”.
      C’est-à-dire, que ceux qui sont l’artisan du chaos et de l’incendie, en France, et qui ont tout fait pour que ce soit Le Pen qui se retrouve au 2e tour, nous demande de finaliser leur stratégie murement réfléchie et montée de toutes pièces. Même Fillon, pour qui j’ai voté, son histoire ressemble étrangement à un tour de passe-passe, car si la droite traditionnelle devait passer, ce serait encore au détriment du peuple.
      Non ce n’est pas le FN qui est responsable de la montée du racisme et de l’europhobie, c’est le chômage de masse, et la pauvreté qui en sont les causes et les conditions. Regardons ce qui se passe au Venezuela en ce moment. Il y a la guerre civile entre vénézuéliens, à cause de la misère et de la pauvreté. Alors, je ne voterai pas Macron, car il conduira le pays à la guerre civile et à la montée des extrêmes. Que les oligarques et les journalistes serviles arrêtent eux-mêmes le FN.

      • 26 Avril 2017 à 10h58

        Liamone dit

        Tu as voté Fillon et tu affirmes être contre la droite?!!Tu es un stratège percutant avec plusieurs tiroirs dans le petit cerveau.

      • 26 Avril 2017 à 15h49

        Livio del Quenale dit

        &&& au Venezuela en ce moment. Il y a la guerre civile entre vénézuéliens, à cause de la misère et de la pauvreté. &&&
        -
        oui a cause de la politique promue par “l’école de Chicago” et “le consensus de Washington” dont se réclame Macaron qu’il a déjà mis en pratique vendre tout ce que l’on peut pour faire de sous, les usines le savoir, le patrimoine la culture les gens les vaches les chiens tout vous dis-je,  du temps ou  il était au GV de FH valls  résultat la ruine des pays Sud-américains qui ont suivi ces règles infernales (chili, Venezuela …)
        Si vous voulez suivre le même chemin votez pour ce crétin diplômé instruit.
        (ma grand-mère disait : “un âne instruit” ) d’ailleurs il en a la franchise , regardez le bien, ce monde “moutons-pigeons” est fou, affolé, hystérique, comme les groupies à la sortie des artistes ! ou les papillons sous la lampe. 

    • 25 Avril 2017 à 13h31

      Amaury-Grandgil dit

      Comment peut-on croire une seule seconde que Macron est dans la lignée de Hollande ? Il est de ces hommes providentiels qui provoquent toutes ces pollutions nocturnes chez les libéraux de ce site !

      • 25 Avril 2017 à 23h06

        Hannibal-lecteur dit

        Amaury mon peton c’est vous qui vous masturbez pour sortir une tentative d’humour aussi pourrie… Vos essais d’audace sont de la banalité habituelle de vos posts.

        • 26 Avril 2017 à 16h11

          Livio del Quenale dit

          haaaa ! c’était de l’humour ! diantre vous m’en direz tant.

      • 26 Avril 2017 à 16h08

        Livio del Quenale dit

        &&& Il (macron) est de ces hommes providentiels)
        -
        La beuh et la daube du machiavel Bib a traversé l’écran de la TV de celui là aussi.
        Ou la drogue est forte, ou les moutons-pijeons sont en plus hélix ou limaçons.
        – 

    • 25 Avril 2017 à 12h56

      José Bobo dit

      Malheureusement la France n’est ni les USA, ni le Royaume-Uni… Le niveau intellectuel des citoyens y est bien plus bas que dans les pays anglo-saxons et la population française qui se croit libre-penseuse y est presque parfaitement contrôlée par les médias et le politiquement correct. Nation de privilégiés vieillissants accrochés à leur petit avantages, à leur niveau de vie… Chacun se disant que le pays va à sa destruction mais qu’il arrivera toujours à s’en sortir personnellement… Finalement peut-être même plus une nation mais un ramassis de vieilles chaussettes sales attendant d’être jetées dans la fameuse poubelle de l’histoire ?
      Les Français voteront majoritairement Macron et ils auront la continuation, en pire, de la prise de pouvoir par la technocratie européenne et l’invasion de leurs villes par des immigrés musulmans qui y font régner la peur, le soir venu. Tiens, ça me rappelle une très belle chanson de Reggiani…

      • 25 Avril 2017 à 13h07

        Flo dit

        Je ne suis pas d’accord avec vous.  Les Français ne sont pas plus crétins que les Britanniques ou les Américains.  Ces derniers sont même beaucoup plus cons que les Français.  
         Ce qui change, c’est la culture. Et là, je suis d’accord avec vous.  

        • 25 Avril 2017 à 13h45

          José Bobo dit

          La culture fait le peuple, des individus cons ou intelligents il y en a partout! La force d’un peuple c’est sa culture au sens large du terme : politique, littéraire, coutumière, scientifique, matrimoniale, religieuse…
          Ça fait maintenant trois siècles que les anglo-saxons nous ont dépassés, en tant que peuple, et ils le prouvent encore aujourd’hui.

        • 25 Avril 2017 à 13h48

          Flo dit

          Les Français se voient comme des sujets.

      • 25 Avril 2017 à 13h49

        Lecteur 92 dit

        @José Bobo
        J’aurais tendance à penser comme vous et des fois, je me demande même, si devant un tel aveuglement et une telle fois dans les médias, EM ne serait pas une punition bien méritée. Mais le résultat des urnes n’est pas un vrai résultat pour EM et devant la propagande des medias et l’intolérance et le sectarisme de la gauche, il y a beaucoup de taqiya, alors attendons dimanche 07/04/2017.