Macron-Hollande: non, il n’y a pas eu “échange des codes nucléaires” | Causeur

Macron-Hollande: non, il n’y a pas eu “échange des codes nucléaires”

Une légende qui a la vie dure

Auteur

Ingrid Riocreux

Ingrid Riocreux
Agrégée de lettres modernes et auteur de "La Langue des médias"

Publié le 15 mai 2017 / Politique

Mots-clés : , ,

macron hollande codes nucleaires

Passation de pouvoir entre Hollande et Macron, 14 mai 2017. Sipa. Numéro de reportage : AP22052890_000001.

Emmanuel Macron aurait remis des codes nucléaires au président sortant. Fake news reprise en boucle par de nombreux médias.

Je dis « fake news » parce que c’est ainsi, aujourd’hui, que l’on désigne les informations mensongères. C’est vraiment « in » de le dire comme ça, on a l’impression que c’est un truc nouveau alors que ça a toujours existé. Bon, en l’occurrence, ce n’est pas un mensonge, c’est une bourde mais l’effet est le même : l’information est fausse.

On retrouve ici un procédé que j’ai déjà souvent pointé : la fausse information qui résulte de la mauvais utilisation d’un mot. C’est le verbe « échanger » qui vient de faire les frais de cette négligence malencontreuse. Par définition, il implique la réciprocité (cf. lors d’un mariage, il y a « échange des consentements »). Or, quand François Hollande a transmis les codes nucléaires à Emmanuel Macron, celui-ci n’avait rien à offrir en échange, et surtout pas un code nucléaire. Il n’y a donc pas eu « échange des codes nucléaires ».

Pourtant voici un titre du Huffington Post :

Je suis d’accord, c’est un mythe…

Lisez la suite de l’article sur le blog d’Ingrid Riocreux.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 16 Mai 2017 à 15h32

      rolberg dit

      C’est bien de préférer « fake news » à informations mensongères. La France ne va pas se remettre à écrire et à parler en français alors que Macron l’ouvre sur le monde… qui parle anglais.

    • 16 Mai 2017 à 13h23

      castor27 dit

      Moi j’ai le code 1234 et le mot de pas 1234…

      • 16 Mai 2017 à 15h21

        Cram1 dit

        C’est dingue ! Moi c’est 0000 (nul nul nul nul) et 6969 (pour d’autres raisons)

      • 16 Mai 2017 à 16h53

        Jymito dit

        Moi c’était “Motdepasse” ;-D

    • 16 Mai 2017 à 13h03

      José Bobo dit

      Ces fausses informations n’existent dans l’espace médiatique que parce que des articles comme celui-ci les relayent, ne serait-ce que pour les démentir…

      • 16 Mai 2017 à 21h06

        Hannibal-lecteur dit

        Donc , selon vous, JB, les journalistes attendent pour pondre leur article qu’Ingrid ait ėcrit le sien …à propos du leur qui n’est pas encore ėcrit . Ça c’est fort, c’est très fort!

    • 15 Mai 2017 à 20h32

      Robinson dit

      Transmission des codes nucléaires, c’est bien beau, mais le mot de passe ?
      Imaginons qu’un des prédécesseurs l’a oublié ou perdu ; l’ancien président en informe le nouveau entre 4 yeux car c’est un lourd secret d’Etat : “Voilà les codes, mais ils servent à rien car on a plus le mot de passe ; alors depuis plusieurs présidences, on fait semblant.”

      • 16 Mai 2017 à 15h22

        Cram1 dit

        pourvu que ce soit le cas de trump

    • 15 Mai 2017 à 19h34

      Habemousse dit

      Le code nucléaire c’est ringard ; non, je pense plutôt qu’ils ont échanger celui des coffres forts, enterrés, blindés, protégés, à l’Elysée et ailleurs ; mon petit doigt me dit qu’Emmanuel, satisfait du contenu, aurait laissé le porte-clefs à François, en zamak émaillé bleu, blanc rouge, au slogan de « Moi président », en souvenir : l’amitié n’a pas de prix.

      • 15 Mai 2017 à 23h38

        Habemousse dit

        … échangé…

      • 16 Mai 2017 à 15h34

        rolberg dit

        Macron et Hollande savent les mêmes choses. Une rupture est impossible.

    • 15 Mai 2017 à 18h39

      Vincent-G dit

      Un titre bien pompeux pour dénoncer ce qui n’est jamais qu’une imprécision de langage.
      Le jour où nous n’aurons plus que cela à reprocher à nos élites politiques, journalistiques ou autres, tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes.

    • 15 Mai 2017 à 13h28

      isa dit

      Elle est pointilleuse la miss!

      • 16 Mai 2017 à 11h37

        Bébert le chat dit

        La “miss” a bien raison d’être “pointilleuse” : “La confusion des mots entraîne la confusion des idées ; la confusion des idées entraîne le mensonge et la malversation.” Confucius

        • 16 Mai 2017 à 13h04

          José Bobo dit

          Tous les écrits de Confucius ont été détruits au IIe siècle av JC…

        • 16 Mai 2017 à 17h51

          isa dit

          Mais Bebert y sait quand même.