Ni islam des caves, ni islam des salons | Causeur

Ni islam des caves, ni islam des salons

Le rapport de l’Institut Montaigne a presque tout faux

Auteur

Amar Dib
Conseiller du recteur de la Mosquée de Paris, sociologue.

Publié le 21 octobre 2016 / Société

Mots-clés : , ,

L’étude de l’institut Montaigne et de l’Ifop sur les musulmans de France est contestable dans ses présupposés comme dans ses propositions. Reste qu’il faut repenser d’urgence notre islam. En respectant scrupuleusement la loi mais sans laisser étatiser notre foi.
institut européen des sciences humaines

L’Institut européen des sciences humaines (IESH), à Château-Chinon (Nièvre), qui dispense un cursus de formation des imams, juillet 2012. (Jeff Pachoud)

Durant de nombreuses années, nombre d’élus, de chercheurs ou de travailleurs sociaux nous ont invités à sortir « l’islam des caves ». Aujourd’hui, c’est des salons parisiens, où sévissent certains théoriciens en col blanc, qu’il faudrait sortir la réflexion sur ce culte.

Il y a quelques jours, une étude menée par le normalien Hakim El Karoui pour le compte de l’institut Montaigne et de l’Ifop a ainsi été rendue publique.

Comme d’autres rapports qui l’ont précédée, cette enquête postule l’existence de trois à quatre millions de musulmans en France. Or ces derniers ne se comptent au maximum que par certaines de milliers ! Car, contrairement à ce que nous entendons ici et là, n’est pas musulman qui veut : cette qualité répond à des critères précis d’éducation et de savoir être, dont sont dépourvus une bonne partie de ceux qui se réclament de l’islam. Que 53 % des « musulmans » sondés (25 % de « conservateurs », 28 % d’« autoritaires ») fassent primer la Charia sur les lois françaises est une plaisanterie. Si nous demandions à chacun des musulmans interrogés de nous définir ce qu’est la Charia, l’immense majorité d’entre eux serait incapable de nous répondre clairement. Il conviendrait donc de définir les « autoritaires » comme des ignares pathologiques et incultes, plutôt que de leur accoler le qualificatif de musulmans.

[...]

  • causeur.#39.bd.couv

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 98 - Octobre 2016

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur.#39.bd.couv
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 25 Octobre 2016 à 17h41

      Hannibal-lecteur dit

      Là, il nous fait son cirque, Amar. Les 53% de musulmans qui font primer la charia sur la république, est-il utile, pertinent, significatif qu’ils n’y connaissent pas grand’chose à la charia ? Au contraire, plus ignares sont-ils, plus dangereux ils sont puisqu’ils se battent pour quelque chose qu’ils ne maîtrisent même pas mais qui les motive suffisamment, ignorance ou non, à agir et selon le degrė d’ignorance å agir jusqu’à l’extrême du terrorisme.
      M. Cirque- Amar Dib, vous êtes un malhonnête en tentant de rėduire le danger aux “vrais” musulmans, vrais selon vous …les faux, les azimutés, les convaincus ne sont peut-être pas “vrais” à vos yeux ils ne sont pas moins les plus dangereux.

    • 25 Octobre 2016 à 17h33

      coriolan dit

      A Pacharli et i-Diogène :

      Je n’entre pas ici dans les détails et, en réponse à toutes les croyances confondues – juive, chrétienne, musulmane et autres – je dis que “Dieu est le péché originel de l’humanité. Voir le site déjà mentionné : http://www.ligne-affaires.com/exodoxe/viewtopic.php?f=42&t=1039#p14633

      • 25 Octobre 2016 à 18h03

        Hannibal-lecteur dit

        Voilà un dire qui serait pertinent si Dieu n’avait que du mauvais …aujourd’hui. Et même ainsi il faudrait encore s’incliner devant la magnifique progression qu’il a permise à l’homme, l’homme notre très ancien grand-père, en lui permettant une construction logique dans un monde parfaitement alėatoire donc un monde de folie. 
        Dire Dieu manie la foudre, c’est la première démarche scientifique avec son corollaire : je peux me préserver de la foudre en priant Dieu ( …je résume …) . Ce qui donne à l’existence de l’homme un cadre avec des règles, donc l’amorce d’un pouvoir de maîtrise de la nature, une des différences fondamentales avec l’animal. 
        Merci, mon Dieu…ou plutôt merci grand-père d’avoir inventé Dieu. 

    • 25 Octobre 2016 à 12h01

      Pacharli dit

      le musulman est celui qui croit au coran et à la sunna (même si il ne les a jamais lu…)
      Il suffit d’en lire les “meilleurs” passages pour réaliser que l’islam (il n’y en a qu’un comme il n’y a qu’un seul coran)est incompatible avec la chrétienté, ou sa fille sécularisée la laïcité.
      Belle démonstration de taqya…

    • 24 Octobre 2016 à 15h29

      René de Sévérac dit

      Cher Amar,
      “définir la Charia, l’immense majorité d’entre eux serait incapable” évidemment mais la définir n’est pas fondamental; l’important étant de dire qu’l s’agit de leur foi (ce qui fait la réalité de l’Oumma).
      Les chrétiens ne savent rien des évangiles (outre les textes lus le dimanche) mais ils savent ce qui est fondamental “Aime ton prochain” au point même que les zombies de cette religion ont compris “aime l’envahisseur” !
      L”étude menée par le normalien Hakim El Karoui aboutit à 3 ou 4 M de musulmans.
      Quel fûté ce garçon : la France peuplée de 40 M en 1945 (est passée -immigrés européens inclus- à 45 M d’Européens du fait des gains de longévité).
      Qui sont donc les 15 à 20 M manquants ?
      Hakim nous expliquera les 15 M d’apostats !

      • 24 Octobre 2016 à 16h23

        i-diogene dit

        Cariolan,

        Tu con-fonds tout simplement “musulman” et d’ origine “arabe”..

        La quasi-totalité des français d’origine arabe de la première et deuxième génération, se définissent comme musulmans, mais sont aussi pieux à géométrie variable que la majorité des français qui se définissent comme chrétiens:

        - 4 % de chrétiens croyants et pratiquants réels..
        - pour les autres, c’ est uniquement lors de cérémonies genre mariage, décès, bâptême, etc..
        - En dehors des fêtes majeures, ils sont tous presque aussi croyant les uns que les autres: quand ça les arrange..!^^

        Quant à la charia, elle diverge d’ une mosquée à l’ autre, avec les constantes de bases: interdiction de consommer du porc ou de l’ alcool..Plus ou moins respectée suivant la piété des fidèles..

        • 24 Octobre 2016 à 17h49

          soloje dit

          j’ai bien peur que se soit toi qui ne Con-prend rien.
          je travaille dans un site industriel où un grand nombre de jeunes d’origine nord africaine travaillent.
          pas un ne rate le ramadan, bien sur pas ne consomme du porc etc…, les repas d’équipe doivent même se faire “sans la viande maudite” pour que tous participent. certains refusent même d’y toucher sous prétexte que la gamelle à toucher la bête.
          la prière est aussi régulière au cœur de l’entreprise et ceux sont tous des jeunes de 30 ans ou mois.
          ils sont en majorité pratiquants et non pratiquant à la sauce catho.
          je rappelle qu’un sondage anglais fait après les attentats de charlie montrait qu’une grosse partie trouvait cela “tout à fait normal” dans la fourchette d’age “jeune”.
          par ailleurs, au première élection tunisienne, après le fameux “printemps arabe” plys de 70% des tunisien vivant et votant en France on voté pour le partie Islamiste.

        • 24 Octobre 2016 à 23h39

          i-diogene dit

          Soloje,

          Je parlais des français d’ origine arabe de la première et deuxième génération, soit des gens âgés de plus de 30 ans..!^^

    • 24 Octobre 2016 à 14h51

      coriolan dit

      Le cerveau du commun des mortels se ‘pense’ de conception divine, donc adapté parfaitement à son milieu. En dépit de ce que lui apprennent les scientifiques aucune évolution n’est possible, voire souhaitable puisqu’il s’écarterait du plan divin auquel il croit sincèrement ou confusément. Même s’il en avait la possibilité – et il en a la possibilité ! – il n’en fera rien et se limitera lui-même en s’inscrivant dans l’œuvre réputée parfaite de son dieu. Et cette idée est tellement ancrée dans sa nature, implantée dans ses gênes depuis sa prime jeunesse que, même devenu adulte et incroyant, il subira la loi que ses ancêtres ont édictée et écrite en lui. ‘Dieu’ est le péché originel de l’humanité, toutes religions confondues.
      (extrait du “L’après dossier Dieu” http://www.ligne-affaires.com/exodoxe/viewtopic.php?f=42&t=1039#p14633

      • 24 Octobre 2016 à 15h37

        René de Sévérac dit

        Coriolan,
        Cet aphorisme de Voltaire :
        “Si Dieu nous a faits à son image, nous le lui avons bien rendus”. Au point même que l’athée, lui aussi, se forme des idées absurde du divin.
        Surtout s’il n’est pas guidé par la raison !
        L’idée de Dieu, “implantée dans ses gênes depuis sa prime jeunesse”, ça c’est top !

        • 25 Octobre 2016 à 6h38

          chlomo dit

          à René de Séverac

          Monsieur

          vous faites d’honneur au zéro plus bas de lui répondre .
          C’ est tout juste un manche à couilles pour narguer les contributeurs de Causeur
          .
          Je l’aurais en face de moi , je lui foutrais mon poing sur la gueule et mon pied au cul …

          avec mes respects René

      • 24 Octobre 2016 à 16h55

        i-diogene dit

        Cariolan,

        - “… implantée dans ses gênes depuis sa prime jeunesse”..

        Ca sent le cierge mystique..!^^

        La notion divine est surtout une réponse superstitieuse devant l’ incompréhensible, l’ incertitude et l’ angoisse qu’ elles engendrent..

        Les croyances sont une lâcheté qui permet de se défausser sur une pseudo-volonté divine: dieu l’ a voulu, Inch Allah, etc..

    • 24 Octobre 2016 à 14h48

      Pol&Mic dit

      “ILLUSIONS”…….. quand tu les “tiens” (du verbe “tenir”) , on ne peut plus les retenir !