La double contradiction du président Macron | Causeur

La double contradiction du président Macron

Un succès en trompe-l’œil?

Auteur

Jacques Sapir
économiste, spécialiste de la Russie.

Publié le 09 mai 2017 / Politique

Mots-clés : , , ,

La foule écoute l'intervention d'Emmanuel Macron sur l'écran géant de la cour du Louvre, 7 mai 2017. SIPA. AP22049578_000251

Emmanuel Macron a donc été élu avec une large majorité des votes exprimés le 7 mai. Avec 66% des « votants » il atteint un score impressionnant, mais en trompe l’œil. L’importance du nombre des abstentions et des votes « blancs ou nuls » ramène son score à 43% des inscrits. Ce niveau est à mettre en parallèle avec celui obtenu en 2002 par Jacques Chirac dans une élection présidentielle où, déjà, un candidat de Front national était au 2ème tour. Dans ce cas de figure très particulier, Jacques Chirac avait obtenu les suffrages de 62% des inscrits. L’écart de 19 points qui s’est creusé en 15 ans, entre l’élection de Jacques Chirac et celle d’Emmanuel Macron est hautement significatif. Il montre qu’il y a eu plus un vote par défaut : les sondages, à prendre avec précaution, indiquent que seuls 43% des personnes ayant choisi le vote Macron approuvent son programme.

Le succès d’Emmanuel Macron pourrait bien n’être qu’un trompe-l’œil. Le soutien de la presse quasi unanime, des grands médias qui se sont impliqués avec une rare indécence derrière ce candidat, n’a pas suffi pour qu’il retrouve un étiage correspondant à celui de Jacques Chirac. Les 19 points manquants en disent long sur la colère que ressentent les Français, une colère qui s’est largement exprimée durant cette campagne.

On marche seul

Lors des « festivités » organisées pour l’annonce des résultats, avec une mise en scène tellement étudiée et tellement dépourvue de spontanéité que même les journalistes des principales chaînes de télévision l’ont remarquée, on a assisté à la mise en place d’une double contradiction qui pourrait bien être celle de la présidence Macron.


La marche seul au Louvre: CNews révèle qu…

La première fut de présenter l’élu comme un homme seul, dégagé de toute attache, ainsi que voulait le faire entendre sa marche solitaire vers la scène du Louvre, alors qu’en réalité sa candidature est une immense entreprise de recyclage de politiciens faillis ou à bout de souffle, du Parti socialiste, du « centre », mais aussi de la droite.

La seconde réside dans la tonalité ouvertement « européenne » de la mise en scène du Carrousel du Louvre, avec le discours prononcé par Emmanuel Macron à la tribune, un discours ou la France fut largement présente. Il a même assuré, ce qu’il avait déjà dit devant des télévisions étrangères mais qu’il avait tu en France, qu’il voulait « refonder l’Europe ». Mais, tout projet de changement des institutions de l’Union européenne, car – politiquement et institutionnellement – l’Europe n’existe pas, passe par la case d’un affrontement explicite avec l’Allemagne. Emmanuel Macron aura à choisir entre une préférence européenne et une préférence française. A vouloir combiner les deux et ne pas choisir, il se mettra dans la main de Berlin et montrera à tous que sa prétendue volonté de « refonder l’Europe » n’était que le masque de la soumission, voulue ou subie.

 

Législatives, la revanche des partis faillis?

La défaite de Marine le Pen est indiscutable. Elle l’est d’autant plus que, dans les premiers jours de la campagne du second tour de la présidentielle, une dynamique s’était mise en place qui montrait que les intentions de votes passaient, dans les sondages, de 38% à 42%. Cette dynamique a été cassée et ce très largement du fait de la campagne qu’elle a menée. Si elle est passée de 42% à 34% elle ne peut s’en prendre ici qu’à elle-même. Les ambiguïtés et les confusions de sa campagne ont eu pour effet un véritable sabordage de cette dernière dont on ne sait s’il fut le produit d’une incompétence et de choix erronés ou par dessein.

La campagne des législatives qui s’ouvre verra les quatre partis qui désormais dominent la politique française s’affronter. Celui d’Emmanuel Macron vise la majorité absolue des sièges. Mais, ceci ne semble pas être le vœu des Français, qui n’ont pas envoyé à travers les urnes un tel message. Compte tenu du mode de scrutin traditionnel en France, il importera plus que jamais que les partis clarifient leurs positions. Les partisans de Jean-Luc Mélenchon peuvent espérer faire de beaux scores. Mais ils affrontent des difficultés considérables du fait même du mode de scrutin. Il conviendra de prendre garde à ce que cette élection ne permette à des partis faillis de reprendre la main, ni n’aboutisse à ce que tous les pouvoirs soient donnés à Emmanuel Macron.

Retrouvez tous les articles de Jacques Sapir sur son blog Russeurope

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 14 Mai 2017 à 12h19

      Livio del Quenale dit

      12 Mai 2017 à 9h03 Hannibal-lecteur dit
      -
      &&& tout pognon occupé et uniquement occupé à créer davantage de pognon par le seul jeu des mécanismes bancaires est …mal occupé :&&&
       
      -
      Tout à fait! l’argent est un moyen ! et non une denrée ou une marchandise. le jeu en bourse ou spéculation, tient du casino.
        Les Romain autorisaient dans le domaine agricole le prêt rémunéré pour l’argent ou les semences dans un encadrement très sévère et les délits punis en conséquence. (c’est là que l’on comprend que ce ne sont plus les élus qui gouvernent)
      -
       La spéculation aujourd’hui dérive et joue la faillite des états. Un comble ? Mais non nous dérivons vers une ploutocratie caractérisée voire autoritaire. 
      Des lois peu efficaces, toujours contournées, ne règlent pas grand-chose à ces “crises systémiques” qui se répètent de façon trop rapprochées, cependant que le système bancaire accuse les gouvernements notamment français d’une mauvaise compréhension du mécanisme des marchés, d’autant qu’ils peuvent être juge et parti, (remarquez le nombre de gens de la banque au gouvernement ou évoluant à proximité) et donc peu enclin à lutter efficacement contre ce fléau mondial, au sommet duquel règne de petits comités dont les membres détiennent des fortunes considérables, souvent égales ou supérieures au produit de pays comme la France.
      -
      Les taux pour les prêts étant bas, les banques elles même préfèrent faire leur chiffre sur les marchés et donc jouent l’argent des clients et épargnants, gelant les fonds destinés normalement aux entreprises qui ont beaucoup de mal a emprunter pour investir dans l’outil productif de richesses réelles qui pourraient peut-être exporter et ainsi contribuer a rééquilibrer la balance extérieure et corollaire lutter efficacement contre le chômage.
      – 

    • 14 Mai 2017 à 5h26

      Livio del Quenale dit

      saintex dit le 11 Mai 2017 à 20h23 
      &&& Chéri a déjà dans la têtes quelques objectifs bien au-delà, et peut être sur d’autres directions, que la “simple” présidence de la République &&&
      -
      Il y a dans notre pays en ce moment une fenêtre, un créneau, pour des velléités de dictature, ménagé malgré eux par FH et peut-être aussi, dans une certaine mesure, Sarko, pour avoir avec leur politiques interieure guère différentes fait le lit d’une dictature
      je pense comme qquns ici, à avoir entrevu cette possibilité arriver déjà depuis quelques mois mais nous ne connaissions pas le résultat des élections,car MLP n’est pas dictateur
      Hors si nous l’avons vu, d’autre mieux placés que nous l’auront vu aussi ou même l’ont-ils favorisé voire précipité
      L’élu donc à le profil:psychopathe narcissique malveillant avec une adolescence perturbée, chez lui tout est calculé,il est sans empathie, ni affecte, ni compassions,il n’a aucun remord,ni regrets, ni culpabilité, il avance sans état d’âme poussant du pied, voire écrasant tout ce qui le gêne, d’autant plus si un jour il avait les mains libres
      Formé et admiratif de l’ultralibéralisme des écoles Nord Américaines
      Il dit une chose en pensant le contraire,Prône le néolibéralisme de l’état l’Europe des banque, l’ultralibéralisme de” l’école de Chicago” et du “consensus de Washington”,tout brader pour faire du fric.
      Et pour le peuple : l’austérité, on lui fait les poches, pour soi-disant payer la dette
      Il est hystérique, coléreux, violent et cependant faible et manipulable, ce qui peut faire craindre un mentor dans l’ombre autrement plus dangereux que FH
      Il faut donc le surveiller de près et lui couper les ailes avant que de le voir maître sans partage des lieux.
      Cette liesse dithyrambique populaire universelle de l’après élections rappelle 1936. Ceci dit il semblerait que cette ivresse hystérique se réduise et que les esprits se ressaisissent un peu, mais c’est très insuffisant pour rassurer la sagacité des gens lucides et/ou clairvoyant.
      -

      • 14 Mai 2017 à 5h37

        Livio del Quenale dit

        le tableau n’est pas très réjouissant, sauf aux optimistes lassés de constater les avaries se contentent d’illusions .

         IL faut voter aux législatives pour les sortants et les entrants qui sont contre macron.   pour le contrôler, le risque est trop grand de voir accroître son pouvoir, qu’il réussirait a rendre absolut, nous ne savons que trop où cela mène.
        Alors oiseau d e mauvaises augures peut-être, pessimiste peut-être aussi , mais je dirais plutôt optimiste conscient,   

    • 12 Mai 2017 à 12h07

      IMHO dit

      Héliogabale laisse les rênes du gouvernement à sa grand-mère, Julia Maesa, et à sa mère, Julia Soaemias : « Il fut tellement dévoué à Semiamira sa mère, qu’il ne fit rien dans la république sans la consulter1. » C’est cette emprise féminine, plus que la superstition de l’empereur, ses caprices puérils, ses dépenses inconsidérées, qui horripilent les « vieux Romains » et précipitent sa chute. L’ambition de sa mère semble si dévorante qu’elle manque de prudence face aux lois romaines qui relèguent les femmes à l’arrière-plan ; elle impose même sa présence au Sénat. Ce détail, par-dessus tout, choque les contemporains : « lors de la première assemblée du sénat, il fit demander sa mère. À son arrivée elle fut appelée à prendre place à côté des consuls, elle prit part à la signature, c’est-à-dire qu’elle fut témoin de la rédaction du sénatus-consulte : de tous les empereurs il est le seul sous le règne duquel une femme, avec le titre de clarissime, eut accès au sénat pour tenir la place d’un homme. »

    • 11 Mai 2017 à 18h53

      Hannibal-lecteur dit

      La seule chose claire dans cette histoire c’est – si j’ose dire – …qu’on est en plein brouillard ! Car votre Macron – NOTRE Macron maintenant – nul ne sait vraiment ce dont il est capable …ni même ce qu’il pense …et peut-être LUI-MÊME ne le sait-il pas non plus.
      Car il est un pragmatique intelligent et tout ce qu’il a dit dans sa campagne ça ne vaut rien : c’étaient des propos pour être élu, point final. Croire qu’il va tenir ces promesses de circonstance, c’est le prendre pour un imbécile. 
      J’ai plutôt bon espoir : c’est un fils de la finance, heureusement, cette remarque dût-elle déplaire à de nombreux postiers fort sympathiques de ce site qui font l’erreur de confondre la finance, excellente chose avec le mauvais usage que le monde entier en fait aujourd’hui. Comment sans elle aurais-je pu acheter ma maison?
       Battons-nous donc pour la taxation des produits financiers et la détaxation des produits du travail et la finance redeviendra une bonne chose : et ça c’est au pouvoir – quasi immédiat – des politiques bien que contraire aux intérêts ( à court terme ) des banques alors que l’action des politiques sur l’économie est beaucoup plus difficile et …plus lente d’efficacité, même quand elle est bonne.
      Voilà les voeux que je formule : que Macron s’en révèle capable! Il n’ignore rien du problème. 

      • 11 Mai 2017 à 20h23

        saintex dit

        On ne peut globalement contredire un tel propos. Je me permets toutefois quelques remarques.
        “de nombreux postiers fort sympathiques de ce site (qui( font l’erreur de confondre la finance, excellente chose avec le mauvais usage que le monde entier en fait aujourd’hui”. Je ne suis pas du tout convaincu par cette analyse. Je crois plutôt que quand le postier, ou n’importe quel autre facteur sauf M. Poutou, parle de la finance en termes désobligeant, c’est bien du monde financiers et de ses dérives qu’il parle. La plupart des gens savent que, passées les mimites du troc, la finance est un acteur incontournable de l’activité humaine. Il faut dire qu’une activité régulée par des politiques au service de cette activité, c’est plus que bancal. Et on atteint les sommets quand on décide qu’un pays, donc l’intérêt collectif d’individus forts différents, doit être gérée comme une entreprise et par des financiers.
        En ce qui concerne les promesses de campagne, ce propos général qui devrait être incertain devient un truisme grâce à un postulant qui a contredit nombre de ses propos pendant la campagne. De ce fait, les incertitudes sur le personnage et ses objectifs (1) ne peuvent être dissoutes dans la lecture de ses déclarations. Mais il y a tout de même quelques tendances que l’on peut pressentir dans son origine, sa boîte à mesures et ses soutiens. Et là, j’ai du mal à imaginer l’apparition de ” la taxation des produits financiers et la détaxation des produits du travail”. Ceci à un point tel que si une mesure était ainsi présentée, je me demanderais très fort quels en sont les pendants.
        (1) J’ai le sentiment diffus que Chéri a déjà dans la têtes quelques objectifs bien au-delà, et peut être sur d’autres directions, que la “simple” présidence de la République Française.

        • 12 Mai 2017 à 9h03

          Hannibal-lecteur dit

          Mon vocabulaire est sans doute mauvais mais le principe de base c’est : tout pognon occupé et uniquement occupé à créer davantage de pognon par le seul jeu des mécanismes bancaires est …mal occupé : 
          1/ pendant qu’il sert à ça il ne sert pas à l’èconomie.
          2/ la masse de pognon produite l’est de façon artificielle, complètement étrangère à une véritable valeur ajoutée industrielle ou simplement économique. Celà génère des déséquilibres dangereux.
          C’est l’usage vicieux …et généralisé de la finance mondiale.
          Tout gouvernement capable de combattre les lobbies bancaires peut imposer différemment ces différents profits et …inciter aux uns plus qu’aux autres. 
          Alors le vœu: qui mieux qu’un banquier peut combattre les banques? 

        • 12 Mai 2017 à 10h37

          saintex dit

          Je vous ai trouvé aussi parfaitement clair dans votre première intervention que dans votre seconde. L’existence de cette dernière prouve que pour ma part, je n’étais pas clair.
          Comme l’achoppement semble se faire sur votre dernière phrase, je repars de celle-ci.
          Le fait d’être banquier apporte une connaissance approfondie des mécanismes financiers. Mais un homme politique n’étant jamais seul, la maîtrise technique peut s’appuyer sur d’autres membres d’une équipe.
          Ce qui détermine l’action est essentiellement la volonté.
          Par ailleurs, et comme pour avec à peu près tout ce qui touche la finance; banque, commerce, marketing… les gens de ce monde sont formatés à l’extrême. Et cela est peu propice aux remises en cause.
          L’exemple de Chéri en est assez significatif. Il est intelligent, entreprenant, dynamique, et a certainement encore beaucoup d’autres qualités, dont un charisme dont on voit les effets extrêmes sur pas mal de monde. Mais il est un banquier qui voit le monde comme un banquier et veut gérer une entreprise plutôt que de diriger un pays. Et rien dans son discours ne laisse supposer qu’il puisse devenir ce réformateur remettant la finance à sa place de serviteur de l’économie, elle-même produit du peuple et pour le peuple. (‘tain, vais m’faire traiter de gôchisse!)

        • 12 Mai 2017 à 12h14

          durru dit

          Communiste, carrément.
          Non, mais j’ai l’impression de lire Nadia. HL s’est déjà fait empapaouter par Chéri, c’est fou ça. Comment un athée convaincu peut à ce point devenir un croyant? Diogène, au moins, a l’excuse de l’inculture poussée à l’extrême. Ce que je n’ai pas eu l’impression de voir chez Hannibal.
          Sérieux, les gars, réveillez-vous, sinon c’est le sommeil éternel qui vous (nous) attend. Nous sommes en train de vivre une prise de pouvoir par une oligarchie comme on avait jamais vu auparavant. Le transhumanisme veut faire disparaître l’humanité telle que nous la connaissons aujourd’hui, et je ne parle pas de gènes, là…

        • 12 Mai 2017 à 12h30

          saintex dit

          Je ne le vois pas empapaouté par Chéri mais juste comme il le dit, en train d’exprimer un vœu. Il peut très bien être optimiste contre vents, marées et raz-de-marée, grains, tempêtes, ouragans, cyclones, Tornades (Pierre de son prénom), typhons… sans entrer en religion.

        • 12 Mai 2017 à 12h34

          durru dit

          L’optimisme est basé sur du réel, sur des possibilités (des fois réduites) que quelque chose puisse arriver.
          Là, on est dans l’auto-suggestion, dans la croyance sans aucun fondement dans le réel, dans la religion pure et dure.

        • 12 Mai 2017 à 14h21

          Hannibal-lecteur dit

          Boufre ! Je lis saintex 10.37 , je colle mon vœu à la poubelle…. Mais si durru en rajoute une couche, je déclare forfait, carrément.
          Donc durru pense que mon optimisme est maladif, et il a peut-être raison , mais il est basé sur du réel quand-même comme celui qui m’a fait tenir à Fillon jusqu’au bout : pour Fillon c’était : mes concitoyens peuvent mettre la politique avant la ( bête ) morale – loupé. Pour Macron c’est : ce mec est assez fin pour attendre que la brise souffle pour dire où il veut aller. Mettons-lui une assemblée largement LR et il ira là où on veut …voilà le réel, encore bien hypothétique mais possible. Optimisme maladif? mais prêt pour une thérapie…

    • 11 Mai 2017 à 11h47

      politshouk dit

      Macron est un produit de notre temps. J’écrit bien un produit car il a été propose au électeurs comme un déodorant.
      Le big problème est que sont échec ne sera pas seulement l’échec d’une présidence mais du choix démocratique.
      La droite, celle des Le Pen, exactement comme en attente de toute défaite démocratique dans n’importe autre pays en Europe est en embuscade rien ne l’empêchera a se hisser au pouvoir et a atteindre ses buts.
      Le choix qu’ont fait les Français en votant pour Macron aura des effets désastreux sur l’avenir de l’Europe en cas non d’échec mais d’un non succès flagrant et très rapide

    • 11 Mai 2017 à 11h00

      agatha dit

      radagast, d’après une femme politique aixoise hier soir sur France 3 en Paca, MMLP s’éclipserait uniquement car elle aurait peur de ne pas être réélue. Mauvaise langue ou pas, je ne sais pas.
      Sinon, à propos de la rhétorique et de la mise en scène de Macron, un excellent article dans le dernier Point. C’est vaguement jargonnant, mais tellement bien vu. C’est du philosophe et rhétoricien Philippe-Joseph Salazar ( je vous avoue que je ne le connaissais même pas de nom). Je vous résume en simple : Macron est un illusionniste narcissique qui utilise les méthodes de stratégie de management. Il cible, par sa rhétorique du flou, une grande partie de l’électorat abêti par la démagogie et la fausse bienveillance ( là, j’extrapole un peu) des émissions bas de gamme de la télé, et le style de fausse proximité des réseaux sociaux.

    • 10 Mai 2017 à 22h19

      radagast dit

      Au risque de surprendre j’ai toujours pensé que Macron avait un esprit bien construit , ce que d’aucuns qualifierait “d’intelligence” mais je ne sais pas trop ce qu’est ” l’intelligence” .
      C’est aussi au fond un homme très secret et sans doute solitaire ce qui attire ma sympathie.
      Je pense qu’il y a un monde entre sa personne et l’image qu’il donne par conformisme et encore davantage avec l’image que ses groupies se sont faite de lui .
      Il semble qu’en Allemagne on ait bien entendu son discours et que sa volonté de “refonder l’Europe ” , qui n’est au fond que ce que nombre d’entre nous souhaitent vraiment , ne soit pas sans inquiéter les teutons obsédés par la discipline .
      Nous verrons s’il tient mieux la route que Hollande qui en avait lui aussi exprimé le souhait .
      Je conseille à tous les européistes béats de ce site de prendre connaissance des récentes déclarations d’Hubert Védrine sur la construction européenne que j’approuve tout à fait, j’espère que Macron s’en inspirera.
      Je ne me suis pas converti au macronisme mais il faut reconnaître que Macron semble aujourd’hui l’un des rares à avoir une vision synoptique de la France même s’il ne la connait que de façon “livresque” , je pense que sa culture et son expérience personnelle y pourvoient .
      Le grand problème ce sont ses soutiens , ses mentors , ses fans , ses groupies qui veulent le voir assouvir toutes leurs rancunes et leurs cupidité.
      Mais s’il se révèle tel que je le pressens , il décevra et les uns et les autres(mais pas complètement) dans la recherche d’un compromis entre ce qu’il conçoit comme l’exigence du présent et ce qu’il sait des désirs profonds des Français.
      Mais je peux me tromper complètement , auquel cas il ne serait qu’une pourriture de plus.
      C’est pourquoi je suis à peu près résolu à voter aux législatives pour lui donner une opposition constructive , j’espère que Barouin et Larcher sauront manœuvrer avec finesse .
      Les autres , à part Guaino et peut être Wauquiez , ne valent pas tripette .

      • 11 Mai 2017 à 0h13

        Flo dit

        Guaino n’a pas eu son investiture. …

        • 11 Mai 2017 à 8h40

          radagast dit

          Voilà un très mauvais point pour les “ripoublicains” et avec ça Marion Maréchal-Le-Pen qui s’éclipse (mais je la comprends parfaitement ) alors qu’à écouter la radio ce matin elle était au fond une des représentantes les plus éminentes de “la droite hors les murs ” qui est sans doute la mienne et qui dixit le journaliste n’est pas en vogue chez L.R.
          Mais ce retrait est nécessaire pour toutes sortes de raisons et notament pour qu’elle se débarasse de l’imprégnation F.N. qui au fond n’est probablement pas sa tasse de thé.
          Elle a le temps…
          En tout cas elle aura été celle qui va véritablement faire reculer le F.N. dans l’avenir qui ne sera qu’un ersatz du parti de Mélenchon .
          Mais ce que vous me dites de l’investiture de Guaino me contrarie beaucoup.

      • 11 Mai 2017 à 1h35

        IMHO dit

        Vous avez cinquante-six ans et vous écrivez des trucs pareils ” il ne serait qu’une pourriture de plus ” ” et le reste .
        C’est trop vieux et trop jeune , il faut avoir vingt-cinq ou quatre-vingt-cinq ans pour dire ça , et encore .

        • 11 Mai 2017 à 8h33

          radagast dit

          Et bien voilà !
          Vous avez visé juste : je suis trop jeune ET trop vieux , en même temps!
          Je n’ai d’ailleurs jamais accordé beaucoup d’importance à l’âge de mes interlocuteurs et interlocutrices pour déterminer s’ils m’étaient sympathiques ou pas.

      • 11 Mai 2017 à 7h58

        accenteur dit

        Le seul aspect positif que je lui reconnais c’est celui de vouloir refonder l’Europe. Junker s’en émeut preuve qu’il a visé juste. L’Europe sera-t-elle re-fondable ? Nous verrons. Donc les défis sont : l’Europe, le chômage, la sécurité. Ou dans un ordre inverse. On attend.

        • 11 Mai 2017 à 8h45

          radagast dit

          accenteur dit

          “Le seul aspect positif que je lui reconnais c’est celui de vouloir refonder l’Europe. ”
          Je suis d’accord et ce que vous dites de Junker me fait plaisir , peut être lui et Merkel préssentent ils qu’il serait plus coriace que Hollande et peut être plus fin débateur sur les questions économiques.
          Si Macron tient ferme sur cette ligne là (peu compatible avec le fédéralisme des centristes à la Bayrou,Sarnez et cie.)il a une carte à jouer auprès des Français.
          Si il nommait Védrine à un poste important en lien avec l’Europe ce serait un signal fort.
          Notre seul espoir et que face aux Attali, Minc etc. des gens influents et plus modérés comme Védrine aient aussi son oreille.

        • 11 Mai 2017 à 10h53

          accenteur dit

          radagast 8H45
          d’accord avec vous.
          Mais plus coriace que Hollande, il ne se forcera pas beaucoup le tempérament. A moins que la fermeté de macron soit du bidon. On sera vite informé.
          Pour les autres problèmes : chômage, et sécurité, on l’attend. Nous aurons enfin la réponse à question que l’on se pose : la loi EL Khomri, plus on débauche = plus on embauche, ça marche ou ça foire.
          Quant à la sécurité, il fait les yeux doux aux islamistes, comme Hamon, on verra où cela nous mène.
          Un dernier mot : les présidents nous coutent trop cher. Arrêtons la gabegie, on ne veut plus entretenir des familles royales au train de vie extravagant. Leurs sécurité ? Et la nôtre, alors ?

    • 10 Mai 2017 à 16h40

      accenteur dit

      Au fait, il y aussi ceux qui ont voté MPL pour diminuer le score de Macron.

    • 10 Mai 2017 à 16h08

      accenteur dit

      On en parlait justement ce matin : donc 43 % des inscrits. Merci d’avoir fait le calcul.
      Mais alors pourquoi qualifier la défaite de MLP d’indiscutable, n’est-elle pas au contraire relative ?

      • 10 Mai 2017 à 19h15

        steed59 dit

        vous voulez le score de MLP en rapport avec les inscrits ? vous risqueriez d’être déçu

    • 10 Mai 2017 à 16h00

      accenteur dit

      C’est bien ce que l’on peut en dire : Macro dilation du sphincter.

    • 10 Mai 2017 à 14h01

      rolberg dit

      Tu vois des contradictions où il n’y en a pas. Macron suivra le vent qui le maintiendra dans l’exercice du pouvoir. Aucune contradiction ne tient la route.

    • 10 Mai 2017 à 9h03

      keg dit

      La France ne peur se permettre qu’un choix :
      * Réussir avec Macron-mignon
      * Réussir sans Macron-mignon

      L’échec peut-être au rendez-vous, mais ce sera le rendes-vous entre le Macron-mignon et son “peuple” (composé des inconditionnels du départ, une poignée.Les ralliés de la dernière heure, pour sauver leurs avantages personnels et non ceux de la France. Et enfin les tousaufistes, chair à canon des modes politicardes, qui ne savent pas choisir pour eux mêmes et par eux-mêmes).
      Il n’a pas 100 jours, il n’en a que 45! Après, la rue lui dictera la conduite à tenir, à gauche ou à droite….

      http://wp.me/p4Im0Q-1Lm

      • 10 Mai 2017 à 16h04

        i-diogene dit

        C’est qui, la rue..?

        La CGT et FO..?

        Syndicats de privilégiés qui parasite les multinationales et bloquent l’ accès à l’ emploi en France..: ils se foutent bien des chômeurs et ne manifestent que pour conserver leurs privilèges..

        - les condition d’ emplois des multinationales ne concernent que 8 % des salariés dans des secteurs privilégiés..:

        - assurances, banques, mutuelles: entre 14 et 16 mois de salaires par an,
        - SNCF, Air France, etc..: des primes fantaisistes qui doublent le salaire de base..

        Après, ils viennent pleurnicher vers l’ Etat, faire des grèves, pour combler les déficits.. Ce qui pénalise le budget, donc tout les français..!^^

        .. Est-ce le cas de TOUT les salariés français..?

    • 10 Mai 2017 à 6h35

      Moi ex Adhérent dit

      Les grands médias ont gagné les élections, comme en 2012.Leurs arguments sont bas de gamme, basés sur les ragots d’un tabloïd, aussitôt repris en boucle, par l’ensemble d’un journalisme low cost.
      Pénélope fut le centre d’intérêts, au détriment de questions plus pertinentes, telles que la suppression des 500 000 fonctionnaires. L’effectif est pléthorique dans les secteurs où l’Etat n’a aucun pouvoir, comme les mairies et le mille-feuilles des élus.
      Les français sont frustrés d’un débat de fond qui n’a jamais eu lieu …

      • 10 Mai 2017 à 14h00

        rolberg dit

        « Les grands médias ont gagné les élections. » Belle formulation ! Les proprios restent ainsi dans l’ombre comme si le contrôle de l’information et de la désinformation se faisait de lui-même.

      • 10 Mai 2017 à 3h57

        eclair dit

        son programme est intenable

        • 10 Mai 2017 à 14h25

          i-diogene dit

          Ha bon..?

          .. Et pourquoi, intenable..?

        • 10 Mai 2017 à 18h32

          IMHO dit

          Parce qu’éclair ( non de génie ) l’a dit .

    • 10 Mai 2017 à 1h59

      Fioretto dit

      @ Warboi
      Il faudrait arrêter d’être aussi fanatique c’est vraiment à un niveau inquiétant, si valls n’a jamais reçu la moindre proposition vous m’expliquez pourquoi ils se sont sentis obligés d’abord de lui dire que pour être investi il fallait quitter le PS, ensuite non qu’il pouvait être aussi investi sans le quitter. Tout ça avant le deuxième tour bien sûr. Ils ont auraient pu tout simplement lui dire de toute façon on veut pas de toi. Mais il faut s’attendre à quoi d’une personne qui est allé voter hamon pour favoriser Valls ? Et là il se passe quoi ? Tous les antisémites dieudonnistes et islamistes se régalent devant les déclaration de l’équipe de Macron. Votre cynisme est quelque chose d’absolument incroyable. Vous avez joué la carte de l’antisémitisme sur le FN et là ça vous pose plus aucun problème. Youpi les antisémites sont de sortie.

      • 10 Mai 2017 à 12h04

        munstead dit

        Votre mélange donne le tournis. Plus aucune cohérence. Cette campagne anti-micron vous a épuisé.

      • 10 Mai 2017 à 14h27

        i-diogene dit

        Foiretto,

        … Prends un cachou et repose-toi..!^^

    • 10 Mai 2017 à 0h42

      i-diogene dit

      Saul,

      Evidement ta pathologie identitaire te masque les faits réels..:

      - La Grèce, ingérable et ingérée a dilapidé les subventions de l’ UE destinées à la réorganisation de ses institutions.. Plus la totalité des prêts qui ont suivi, sans que rien n’ ait bougé (il n’ y même pas de cadastre officiel)..

      .. Ca peut énerver les bailleurs de fonds..!

      - Bien sûr que la France s’ est débarrassée des territoires qui lui posaient problèmes: ne serait-ce que l’ Algérie, l’Indochine ou Madagascar..!^^

      Prétendre qu’il n’ y a pas de sentiments européens, c’ est juste ta vision identitaire perso que tu généralises à l’ ensemble des populations européennes..

      Voyage donc un peu, et tu constateras, par toi-même, que la revendication européenne est très ancrée, au contraire..!^^

      • 10 Mai 2017 à 1h41

        Saul dit

        J’ai voyagé et ai même vécu à l’étranger toute une partie de ma jeunesse (hors europe il est vrai)…ton sentiment européen n’existe pas, ce n’est qu’un joli conte de fée que vous vous racontez toi et quelques uns, les peuples ne vous suivent pas. Ton propos sur la Grèce montre que tu n’as justement pas compris tout comme celui sur nos anciennes colonies. 
        Pendant la crise grecque, ils ont sondés les Allemands, soi disant les plus “européens” : plus de 70 % d’ente eux se sentent avant tout Allemand…
        J’ai eu la preuve par mon gosse même lors d’un voyage en Espagne dans la famille de ma femme. Lui disant que c’était son premier séjour à l’étranger, il me répondait que non vu que c’était l’europe, ce n’était pas l’étranger c’est ce que racontait la maîtresse. J’ai laissé dire. Lors du retour,lui demandant s’il voulait y revenir il m’a répondu “oui oui ! Ah au fait tu avais raison, c’est l’étranger…” CQFD   
        Un autre fait : nos eurocrates n’ont pas été foutus de trouver un personnage, symbole commun etc qui fasse consensus. L’illustration de cette monnaie de singe n’est que des ponts fictifs. Fictif comme l’europe ;-) 
        Vous vous racontez des histoires, à grands shoots d’européïne :-)))  

        • 10 Mai 2017 à 2h02

          Sancho Pensum dit

          Le sentiment européen, ça n’existe pas… chez les souverainistes, ça c’est vrai. En dehors de cette lapalissade, je vous rappelle que les Français sont majoritairement hostile à la sortie et de l’Europe et de l’euro. C’est le frexit, parmi les propositions de Le Pen, qui a rencontré le moins de succès.
          Et je vous trouve bien peu lucide sur l’item retenu pour notre monnaie commune, à nous Européens. Quel plus beau symbole, en effet, que le pont, pour marquer le lien fort entre tous les peuples qui composent l’Europe.

        • 10 Mai 2017 à 2h18

          Fioretto dit

          Les français ne veulent pas sortir de l’euro parce que c’est impossible pour l’instant mais l’Europe est en pleine dégénérescence. Orban fait n’importe quoi et personne lui dit rien. Les pays qui ne sont pas dans la zone euro se tiennent bien à l’écart. La Turquie peut insulter tranquille un jour sur deux l’Europe, traiter Merkel de nazie et les Pays bas avec sans que personne lui coupe les milliards et les négos. Quel beau symbole pour l’unité des peuples européens vraiment.

        • 10 Mai 2017 à 2h22

          Fioretto dit

          @ Saul
          Non mais le mec habite en asie du sud est passe son temps sur causeur avec son hystérie antisémite, et il trouve aussi des “antifascistes” qui le soutiennent. Pas étonnant que chez Macron il y a un soutien de BDS. D’ailleurs on va s’amuser maintenant avec Khiari qui parle de laicité hystèrique qui lui aurait fait quitter le PS. Youpi.

        • 10 Mai 2017 à 2h27

          Saul dit

          Oui enfin si vous basez sur les résultats électoraux, vous remarquerez qu’avec les résultats du 1er tour que les électeurs se sont portés bien plus sur des candidats anti UE que pro UE…
          Le refus du frexit n’est pas motivé par une adhésion à l’europe mais de la peur du saut dans l’inconnu. Les mêmes qui l’avouent et crachent en même temps sur l’UE d’ailleurs.
          Quant au pont, je vous trouve bien peu lucide, ou alors de mauvaise foin c’est votre habitude aussi, pour y voir un symbole d’adhésion. Vous êtes une fois de plus dans l’incantation vaine. Simple constat : ils n’ont pas été foutu de trouver un symbole ou un personnage qui fasse consensus. ce qui démonte que nos eurocrates eux même ne croient pas en ce sentiment européen…
          tenez un autre fait. Vous remarquerez que les fêtes de l’europe, les célébrations anniversaires de ce machin et autres cirques du genre n’attirent pas un clampin. Par contre c’est dingue comme on voit systématiquement tant de monde pour célébrer les fêtes nationales…. 
          Bref vous êtes totalement incapable d’illustrer par le moindre fait l’existence de ce soi disant sentiment européen. De l’incantation, encore et toujours. Je vous ai démonté son inexistence par des faits à la pelle. Et j’en ai encore sous le pied  si vous voulez ;-)

        • 10 Mai 2017 à 2h33

          Saul dit

          Je note aussi, contrairement à ce que vous affirmez Sancho, que seul 43% du corps électoral seulement s’est porté sur le candidat ouvertement européiste au second tour. Et dans ces 43% là, loin de la majorité qui adhère à sa vision mais qui ont voté d’abord contre MLP. Au Louvre, les marchistes ont d’ailleurs bien senti le truc, ils distribuaient des drapeaux tricolores, pas le torchon aux 12 étoiles :-))
          On ne dénoncera jamais assez les ravages de l’européïne ;-)))

        • 10 Mai 2017 à 2h35

          Saul dit

          Tout à fait Fio, sans compter que dans des pays pourtant réputés vaccinés contre le “nationalisme” comme le Danemark, les Pays Bas, ou la Suède, la question de sortir du machin n’st plus tabou et fait partie intégrante des débats dans l’opinion.

        • 10 Mai 2017 à 2h38

          Fioretto dit

          Oui saul, ils ont fait du filtrage à l’entrée, quelque drapeaux algérien ou de la syrie “libre” à pu passer mais il fallait vraiment chercher les images sur twitter ou facebook. Ceci dit vraiment je comprend les abstentionnistes. Eux se sont fait insulter. Nous les électeurs de macron par barrage au FN, nous sommes carrément humilié. A regretter Chirac vraiment.

        • 10 Mai 2017 à 2h50

          eclair dit

          fioretto

          le FN ne passait pas. C’était évident depuis le début.

          Encore plus après le débat.

        • 10 Mai 2017 à 2h52

          Saul dit

          J’ignorais qu’ils avaient été à filtrer jusque là. cela démontre qu’ils savent leur victoire fragile.
          et me parle pas de cette campagne d’entre 2 tours, j’ai voté blanc, c’était sidérant. et ce sont eux qui viennent te parler de haine :-)). On aurait dit que l’on votait la blonde, ils nous auraient plus respecté :-)))). Ils ont même été jusqu’à reprocher à des politiques, non seulement d’appeler juste à voter contre le FN (Méluche, mais aussi Aubry qui n’avait pas vu venir la volée de bois vert qu’elle s’est mangée :-)))) mais aussi contre d’autres qui ne montraient pas un si bel enthousiasme dans leur appel à voter Macron ! (une journaleuse macroniste qui reprochait carrément à Barouin de ne pas rejoindre Macron et d’appeler les Français à voter LR, ce qui est quand même son job, aux législatives !) 
          Je comprends que tu te sentes floué, c’est en vérité une secte qui a une vision totalitariste de la politique, ils accepteront volontiers la dictature si c’est leur Messie à la tête. Les sectes fonctionnent toujours comme ça, ça te chante l’amour du prochain et puis…
          J’espère qu’ils se prendront une toise aux législatives, ce serait trop bon :-)

        • 10 Mai 2017 à 2h58

          Saul dit

          Éclair, évident en effet. Ce cirque était encore plus grotesque qu’en 2002. Le pire c’est que les organisateurs de cette manoeuvre en étaient parfaitement conscients, leur but était que la blonde soit au second tour. Ils ont suscité et joué sur les peurs des Français tout en enclenchant une campagne haineuse contre tous ceux refusant d’obéir à leur chantage. De bien méprisables et ignobles personnages que voilà. 

        • 10 Mai 2017 à 3h04

          Fioretto dit

          Bah bien sûr saul. Quand méluche était en passe de la surpasser hollande est intervenu, oui et la haine continue. Maintenant si vu vote pas En marche aux législatives tu es méchant car tu veux pas qu’il résussise. Mais non là ça va pas. Non je voterai pas pour eux. Ils t’expliquent en plus que la cohabitation c’est l’immobilisme. A bon ? Les 35 heures ce qui à les avoir fait ? Perso je pense que le président de la République devrait être élu en france au suffrage indirect par un collège composé dans le style sénatoriales parce que le parlement ça sert à quoi à ce rhytme là ?

        • 10 Mai 2017 à 3h08

          eclair dit

          saul

          tout à fait c’était déjà l’hystérie avant premier tour qui m’avait convaincu de voter FN sinon j’aurais voté asselineau, je l’avais trouvé bon au premier débat.

        • 10 Mai 2017 à 3h11

          eclair dit

          fioretto,

          Non il faut une vraie séparation du gouvernement et du parlement.

          Le rôle du gouvernement est de gérer pas de passer son temps à pondre des lois.

        • 10 Mai 2017 à 3h13

          Fioretto dit

          @ Saul
          A propos du premier débat je ne sais pas si tu a remarqué le niveau du cynisme. Ils ont utilisé Poutou contre fillon, ils étaient là en extase tous les néocons pour ensuite le jeter pour sa phrase sur la police. Et ce con c’est prêté au jeux avec son drapeaux de la guyane qui a quasiment mis en tête Marine Le Pen après méluche. Ils ont vraiment fort dans le cynisme. Mais il faut dire qu’il y a vraiment plein de crétins en France et haineux aussi qui suivent ces connards.

        • 10 Mai 2017 à 3h14

          Fioretto dit

          J’ajoute que le show de Poutou a occulté la nullité du débat de Macron qui était là tout le temps sur la défensive.

        • 10 Mai 2017 à 3h21

          i-diogene dit

          Foiretto,

          T’es dans le déni des réalités:

          - 27 pays dans l’Euro,
          - 16 pays hors UE, dont la Suisse, ont lié la valeur de leur monnaie nationale à celle de l’ Euro..

          Ce qui nous fait, en tout, 43 pays qui font confiance à l’ Euro..!^^

          C’est la première monnaie mondiale en volume d’affaires,
          C’est la deuxième monnaie de réserve mondiale de change..

          .. Et tu voudrais revenir au Franc..?

          BALLOT..!^^

        • 10 Mai 2017 à 3h28

          Fioretto dit

          27 pays dans l’euro ? Ils sont 19
          Fin du game

        • 10 Mai 2017 à 4h35

          i-diogene dit

          Foiretto,

          Quand tu vas sur WIki, lis TOUT:

          Au 1er janvier 2015, 19 pays de l’Union européenne utilisent l’euro comme monnaie nationale.

          À ceux-ci s’ajoutent quatre états hors UE ayant des accords officiels et utilisant donc l’euro de façon officielle, ainsi que deux autres états l’ayant adopté unilatéralement. Le cas des bases britanniques à Chypre est particulier : le traité d’indépendance de Chypre y prévoyait l’utilisation exclusive de la monnaie locale, ce qui a imposé un basculement vers l’euro ; cette particularité est prévue par le traité d’adhésion de Chypre et par le droit britannique.(Wiki).

          … Donc 25 en 2015.. Plus 16 asservis à l’ Euro..!^^

          .. Plus le Kosovo et je ne sais plus l’ autre pays depuis 2015..

          .. Donc 43 pays au total..!^^

        • 10 Mai 2017 à 8h57

          Saul dit

          Le Montenegro je crois. enfin si l’on en est à compter les états mafieux :-)))
          “asservis”. Que ce terme est juste ;-) 

          Fio, toute cette campagne aura été hallucinante. Sur l’élection du président, bien que j’y sois opposé, ta réflexion est pertinente, à tous les niveaux de pouvoirs, l’exécutif est élu par suffrage indirect et l’assemblée délibérative par suffrage universel : aux municipales on élit le conseil municipal qui élit ensuite le maire qui forme ensuite son “gouvernement” en désignant ses adjoints, aux cantonales on élit le conseil général qui élit à son tour son président qui nomme à son tour son “gouvernement” formé par les vice-présidents, pareil au conseil général. Ce qui était d’ailleurs le cas pour le PR, c’était l’assemblée nationale qui élisait le chef de l’Etat. Perso je suis pour son élection au suffrage universel mais on aurait du garder le septennat. Le quinquennat aura été une connerie sans nom.

        • 10 Mai 2017 à 9h01

          Flo dit

          Fioretto, 
          En tant que votant Macron la mort dans l’âme, vous êtes déjà humilié. C’est regrettable mais c’était tout à fait prévisible.  Du reste nombre d’entre nous avaient mis en garde contre la récupération de ces votes par Macron en sa faveur. C’était écrit d’avance, comme tout le reste. 

        • 10 Mai 2017 à 12h06

          munstead dit

          Et qu’en pense le cousin de votre belle-sœur. On attend son avis avec impatience.

        • 10 Mai 2017 à 14h49

          i-diogene dit

          La litanie des Caliméros est particulièrement jouïssive..!^^

          Les loosers misent systématiquement sur les pires tocards, et viennent pleurnicher, après que le terrain était trop lourd, le jockey avait la gueule de bois, les mauvais fers aux sabots, le canasson alourdi par les casseroles et le poisson rouge était malade..!^^

          Looser, c’ est le sacerdoce des sado-masos..!^^

        • 10 Mai 2017 à 18h46

          Lector dit

          alors que les gros plein de soupe misent systématiquement sur le favoris, bref pas de prise de risque et rapport faiblard^^

        • 10 Mai 2017 à 19h09

          Saul dit

          Dio, ça s’écrit “loser” avec un seul “o”…
          Seuls les losers mettent 2 “o” ;-) 

      • 10 Mai 2017 à 11h31

        Caminho dit

        OK l’Europe existe : qui est ton député, combien y en a-t-il, quelle est la dernière législation de l’UE concernant la France, ta Région, combien de pays de l’UE ont ils l’euro comme monnaie, combien ne l’ont pas ……rien le peuple ne sait rien du pouvoir principal qui le régit. De la pure propagande anônée jusqu’à plus soif.

    • 10 Mai 2017 à 0h23

      Guillaume-Salluste dit

      Il faut que Micron n’ait pas de majorité et bloquer son action de façon qu’il ne lui reste qu’à se soumettre ou à se démettre.
      Et s’il veut se la jouer “magouille” du genre “4ème république, le retour”, il est évident que ça finira par l’arbitrage de la rue.

      • 10 Mai 2017 à 0h36

        Warboi dit

        Se soumettre à qui ???

      • 10 Mai 2017 à 0h46

        i-diogene dit

        … Encore un qui a mal digéré la défaite du FN..! Ptdrrr..

    • 10 Mai 2017 à 0h04

      Scarabas dit

      Le chagrin d’un chantre du mélanchonisme fait plaisir à lire. M. Sapir ne sent pas les dynamiques et ne connaît pas le proverbe anglais “nothing succeeds like success”.

      • 10 Mai 2017 à 0h40

        Warboi dit

        Laissons aux mélenchonnistes quelques miettes d’espoir… Le mégalomaniaque haineux qui les drive va se crasher sur les institutions de la Vème.
        Il reviendra par la petite porte quand le président mettra une dose de proportionnelle. Le pauvre garçon a toujours tout raté, il va falloir lui donner un petit coup de pouce sinon il n’y arrivera jamais. 40 ans qu’il essaye.

        • 10 Mai 2017 à 0h50

          Simbabbad dit

          Ce que je trouve amusant chez les partisans de Macron, c’est la dénonciation de la “haine” alors que ce sont les premiers à l’utiliser.
          Je n’ai jamais vu que de la haine dans absolument tous vos messages, Warboi. Y compris des réflexions haineuses sur le physique, l’âge, etc. des gens qui vous déplaisent, et vos espoirs de voir vos opposants politiques jetés en prison ou “exterminés”.

        • 10 Mai 2017 à 1h43

          Saul dit

          amusant et grotesque :-)