Le pape et les migrants: la messe n’est pas dite | Causeur

Le pape et les migrants: la messe n’est pas dite

Avis de tempête dans les bénitiers

Auteur

Daoud Boughezala

Daoud Boughezala
est rédacteur en chef de Causeur.

Publié le 03 février 2017 / Religion

Mots-clés : , , , , ,

De gauche ou de droite, les catholiques n'ont pas l'habitude de contester l'autorité du Vatican. Mais l'attitude du pape face à l'islam et l'immigration provoque une tempête dans les bénitiers. Enquête.

Le pape François célèbre le rite du lavement des pieds dans un centre d'accueil pour migrants à Castelnuovo, près de Rome, 24 mars 2016.

Rome, dimanche 17 janvier 2016. Sur la place Saint-Pierre, 7 000 migrants arrivés des quatre coins de l’Italie, un foulard jaune autour du cou, se massent pour écouter le pape. Tout sourire, François célèbre la 102e édition de la Journée mondiale du migrant et de l’étranger. Le souverain pontife François s’adresse directement aux réfugiés : « Votre présence sur cette place est signe d’espérance en Dieu. Chacun de vous porte en soi une histoire, une culture, des valeurs précieuses. » Trois mois plus tard, le successeur de saint Pierre exfiltre de Lesbos trois familles syriennes, toutes musulmanes, pour leur offrir l’asile au Vatican.

Un an après la grand-messe des migrants, François suscite une bataille d’essais à l’intérieur de la cathosphère. À ma gauche, les papistes applaudissent Erwan Le Morhedec, avocat et célèbre blogueur catholique officiant sous le pseudonyme de Koz. À ma droite, les gardiens de l’Europe chrétienne (et qui entend le rester) ont adopté comme porte-étendard l’antépathique assumé Laurent Dandrieu, rédacteur en chef à Valeurs actuelles. Les titres de leurs deux pamphlets, sortis concomitamment le 12 janvier, annoncent la couleur de la controverse : Identitaire. Le Mauvais Génie du christianisme (Le Cerf) d’un côté ; Église et Immigration: le grand malaise. Le pape et le suicide de la civilisation européenne (Presses de la Renaissance), de l’autre. En toute logique, le premier reçoit  un accueil dithyrambique des journaux chrétiens de gauche pendant que le second se fait encenser par Éric Zemmour, Le Figaro, Valeurs actuelles et l’ensemble de la presse catho tradi. Prise de panique à l’idée d’une razzia frontiste sur les paroisses, la presse chrétienne de gauche multiplie les

[...]

 

  1. Dernier ouvrage publié : 13. Zineb raconte l’enfer du 13 novembre (coécrit avec Zineb El Rhazoui), éditions Ring, 2016.

  • causeur.#43.bd.couv

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 43 - Fevrier 2017

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur.#43.bd.couv
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 5 Février 2017 à 15h57

      ERVEFEL dit

      Comme Pierre Jolivet dit un peu plus bas en citant Magdi Cristiano Allam  ( http://www.eecho.fr/origines-de-lislam-une-revolution/#_ftn12 ) :
      “À cause des terroristes islamiques qui coupent les têtes, nous faisons alliance avec des terroristes islamiques qui coupent les langues – avec ceux qui nous ont obligés à donner à l’islam une légitimité sans tenir compte de la violence qu’il contient.”
      Tout est là : la lâcheté des gouvernements et de leurs “élites” ainsi que de la presse stipendiée, quand ils ne sont pas tout simplement corrompus par l’argent du pétrole. 
      Et cela dure depuis 40 ans!  

      • 5 Février 2017 à 23h00

        Pierre Jolibert dit

        Comme je n’ai pas dit… puisque je n’ai pas cité un commentaire que je n’avais pas du tout vu ni lu, d’une page web que je n’ai mise en lien qu’en raison de son contenu principal, le résumé d’une doctrine historiographique précise. Mais tout ne ne m’appelant pas Jolivet je n’irai pas jusqu’à dire que ça n’a rien à voir avec moi.

        • 7 Février 2017 à 11h46

          ERVEFEL dit

          Oui vous avez tout à fait raison : ce n’est pas vous qui dites pas plus que vous ne citez, mais c’est moi qui ait repris en citation un commentaire d’un lien que vous avez cité. Excusez ma mauvaise formulation.

    • 5 Février 2017 à 10h46

      hoche38 dit

      Rien de bien nouveau. L’Église progressiste mondialiste, avant-garde de la liberté, se faisait déjà une gloire de porter les valises du FLN. Elle se fera une même gloire et pour la même idéologie à porter celles des salafistes. On ne change pas des idées qui gagnent.

      • 5 Février 2017 à 16h08

        ERVEFEL dit

        En dehors de nos pêchés, il ne faut pas compter sur l’église pour nous sauver du péril islamique puisqu’elle lui baise les pieds!

    • 5 Février 2017 à 6h10

      Chriff dit

      L’humanisme et la charité du pape François marqueront l’histoire de la papauté en ces temps de guerres et de massacres jamais survenus depuis la deuxième guerre mondiale. Ils se déroulent surtout en Orient et en Afrique ou des dictatures installées apres les indépendances ont mené ces pays à l’échec et à la destruction faisant fuir des millions de réfugiés. Le pape François n’ignorent pas qu’aux prix de centaines de milliers de morts et de milliers de noyés en Méditerranée ces migrants, la plupart musulmans, cherchent refuge en terres chretiennes. La proximité des religions qui prêchent à quelques nuances près les mêmes récits prophétiques depuis Adam et Eve, peut faire partager un destin humain commun et solidaire à tous les hommes. Les croyances en Dieu se rejoignent et aucune des religions monothéistes n’est une hérésie.
      Le dialogue inter religieux permet une convergence spirituelle et il est encouragé par le chef de l’Eglise.
      C’est tout à son honneur.  

      • 5 Février 2017 à 13h24

        ERVEFEL dit

        L’humanisme et la charité sont elles des valeurs qu’il faut appliquer à l’islam?
        Cette video peut éveiller certains esprits bisounours :
        https://www.youtube.com/watch?v=t4fbMOw9N6E
        Le sort que l’islam réserve aux chrétiens, juifs et autres mécréants dans les pays musulmans permet de voir de ses propres yeux ce que l’esprit se refuse à admettre.

      • 5 Février 2017 à 13h29

        ERVEFEL dit

        “La proximité des religions qui prêchent à quelques nuances près les mêmes récits prophétiques depuis Adam et Eve…”
        “… à quelques nuances près…”!
        C’est bien ce que je disais : “… ce que l’esprit se refuse à admettre.” 

    • 4 Février 2017 à 23h40

      Chriff dit

      L’humanisme et la charité du pape François marqueront l’histoire de la papauté en ces temps de guerres et de massacres jamais survenus depuis la deuxième guerre mondiale. Ils se déroulent surtout en Orient et en Afrique ou des dictatures installées après les indépendances ont mené ces pays à l’échec et à la destruction faisant fuir des millions de réfugiés. Le pape François n’ignore pas qu’aux prix de centaines de milliers de morts et de milliers de noyés en Méditerranée ces migrants la plupart musulmans cherchent refuge en terres chretiennes. La proximité des religions prêchant à quelques nuances près les mêmes récits prophétiques depuis Adam et Eve, peut faire partager un destin humain et solidaire à tous les hommes dont les croyances en Dieu se rejoignent. 
      Le dialogue inter religieux le permet et il est encouragé par le chef de l’Eglise. C’est tout à son honneur. 

    • 4 Février 2017 à 20h36

      lisa dit

      Les chretiens sont la première communauté persécutée dans le monde, j’y pense car vous parlez de pseudo christianophobie.