Mail Facebook Twitter RSS

Inscrivez-vous à la Newsletter

Recevez chaque lundi la synthèse de l'actualité de toute la semaine



X

Edwy la balance

Publié le 31 décembre 2012 à 12:00 dans Brèves Politique

Mots-clés : , ,

Monsieur Edwy Plenel, fondateur et directeur de Médiapart, n’est au fond qu’une balance ordinaire, comme on dirait dans le mitan. Balancer, c’est dénoncer, cafter, jeter l’un de ses semblables en pâture à l’autorité répressive au motif que ce dernier aurait pu commettre des actes contraires à la loi du moment. Anonyme, la balance se voit parer de la couleur noire du corbeau, volatile injustement méprisé malgré sa vive intelligence  et des services rendus dans le nettoyage. Ornée de plumes de presse, la balance s’érige en chevalier blanc nettoyeur de la moralité publique. Prétendant détenir les preuves d’une supposée fraude fiscale d’un ministre en exercice, Plenel Edwy, né le 31 août 1952 à Nantes, s’offusque que les chats fourrés ne se précipitent pas pour mettre le grappin sur le délinquant présumé. C’est le sens de la lettre qu’il vient d’envoyer au procureur de Paris pour qu’un juge enquête sur le compte bancaire baladeur du ministre du budget. Une bien belle saloperie au regard de la morale communément admise dans toutes les milieux où l’on sait se tenir : cours de récréation, unités militaires, rédactions de journaux honorables. Comme dirait le grand poète allemand Hoffmann von Fallersleben (1798-1874), auteur, entre autres des paroles de l’hymne national de la République Fédérale :

Der grösste Lump in diesem Land

Das ist und bleibt der Denunziant

(Le pire salaud  dans ce pays

sera toujours le mouchard)

Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !
Participez au développement de Causeur, faites un don !

voir les commentaires / réagir         envoyer
 

A lire sur Causeur.fr

Vous devez être inscrit pour commenter.

  • 4 Janvier 2013 à 19h17

    christophecolomb dit

    C’est dans « Festivus festivus », je crois, que Philippe Muray écrivait, à propos de personnages chafouins, et humainement assez peu estimables : « …et tous les Plenels à moustache ». Très parlant. 

  • 3 Janvier 2013 à 15h38

    ACL dit

    Ce Plenel est tout sauf ordinaire.
    Trotskiste bien élevé, il avance son petit chemin en organisant de superbes manipulations destinées à couler ceux qu’il considèrent comme ennemis de son système.

    • 3 Janvier 2013 à 18h51

      kravi dit

      Mais les ennemis du peuple n’ont droit qu’à disparaître. Comme ça, c’est plus simple.

  • 2 Janvier 2013 à 17h12

    eetu dit

    Où était Edwy Plénel le 27 novembre dernier, en début d’après-midi?
    Ses collègues ne se souviennent pas l’avoir vu dans les bureaux du journal Mediapart que, pourtant, il est censé diriger …
    Et, curieusement, à cette même heure, Eric Israelewicz, était retrouvé mort au siège du journal, le Monde, dont il était directeur.
    Les circonstances de cette mort restent mystérieuses; et, bien que l’on n’ait retrouvé aucun piolet à proximité, ses désaccords avec Plénel, son ancien directeur au Monde, étaient connus de tous.
    Je viens d’écrire au Procureur de la République, en lui demandant d’exiger de Monsieur Plénel qu’il apporte immédiatement la preuve de son innocence.
    Et qu’il soit bien clair que je ne suis motivé que par la recherche de la vérité.

  • 1 Janvier 2013 à 10h25

    Claude Roche dit

    je constate encore et encore que M Plenel est protégé par les journalistes. Il a conquis sa carrière, comme on sait, en jouant des écoutes téléphoniques secrétes qui l’auraient espionné car journaliste. Cette histoire célébre repose sur la loi du silence observée dans le milieu – car ces écoutes étaient tout ce qu’il y a légitimes . Quand donc expliquera-t-on pourquoi ?

  • 31 Décembre 2012 à 18h09

    Jipépé dit

    Comment ! vous osez vous en prendre à si fervent et obstiné redresseur de torts ? Où donc avez-vous la tête ? Monsieur Plenel est un républicain bien trempé, partant, il fouine, farfouille, puis fulmine, s’insurge ; il fournit des indices (mais pas tous…, à moins que si, mais alors ?), n’oublie rien, et notamment, ce que, semble-t-il, il n’a toujours pas digéré depuis les années quatre-vingt du siècle passé : que les écoutes illégales installées à la demande d’un Président de la République “socialiste” aient pu s’ingérer dans sa vie personnelle. C’était certes particulièrement moche comme procédé, outre qu’écouter les communications privées d’un journaliste, sans ordonnance préalable d’un juge, est – sauf erreur de ma part – une pratique délictueuse. Aussi la délation par lettre ouverte à la Justice a-t-elle, par comparaison, quasiment du panache, n’est-ce pas ?

    Jérôme Cahuzac n’est-il pas socialiste ? Il n’est pas Président ? Certes, mais il est ministre – et du Budget, mazette. Dès lors, notre nouveau Lagardère s’occupe de lui, le travaille, rêve de l’acculer. L’on n’attend plus que la botte du duc de Nevers.

    Sans doute pourrait-on se demander si ce compte bancaire clandestin – pour l’heure prétendu – fait peser la suspicion sur ledit ministre. Vous n’y pensez pas, mauvais républicain ! objectera-t-on. Que monsieur Plenel sorte donc de sa gibecière les preuves et ou indices qu’il tient au chaud, qu’il les publie, que l’affaire “sorte” clairement : ainsi le journaliste refera-t-il surface et l’accusation de délation qu’il a, par sa lettre, suscitée tombera.

  • 31 Décembre 2012 à 17h37

    alpha dit

    Edwy plenel est un homme étrange.Parfois ,il porte le fer là où  cela fait mal . Je maintiens que son livre ” La part d’ombre ”  consacré à Mitterrand demeure un grand livre.en même temps ,Plenel a un côté procureur stalinien peu supportable.En 2001 ,j’avais été choqué par la publication  par “le monde” du témoignage du général Aussaresses. Ce témoignage faisait apparaitre un homme   d’une cruauté et d’un amoralisme peu communs.Je ne critique pas bien sûr la publication du témoignage ,mais plutôt les non-dits.Il s’agissait tout de même de ne pas évoquer la brutalité du Fln  .J’avais trouvé que Plenel poursuivait des buts inavoués et j’avais trouvé cela choquant.

  • 31 Décembre 2012 à 16h05

    L.Leuwen dit

    Plenel et Torreton doivent être copains comme cochons…

  • 31 Décembre 2012 à 15h57

    panpan2017 dit

    Ouf Edwy le moustachu n’a apparemment pas lu le papier d’E. L. ou elle s’accusait d’avoir longtemps eu un compte en Suisse. D’ici qu’il ait ordonne a Valls une garde a vue immédiate de la délinquante….   

  • 31 Décembre 2012 à 12h35

    L'Ours dit

    Ce ne sont pas les dénonciateurs que je n’aime pas, au contraire j’aurais plutôt tendance à les admirer et les respecter, à la seule condition qu’ils dénoncent en connaissance de cause, avec des preuves. Sinon, ce sont des délateurs, et eux, je les déteste.

    • 31 Décembre 2012 à 13h00

      D.F. dit

      Merci de rappeler cette différence, si souvent passée à l’as, entre dénonciation et délation.

    • 3 Janvier 2013 à 17h44

      Thalcave dit

      On voit que vous n’avez pas connu l’occupation allemande.

  • 31 Décembre 2012 à 12h34

    Pierre Jolibert dit

    Merci beaucoup pour le lien avec Mediapart : c’est la 1ère fois que je m’y rends.
    J’adore la formule finale : «nos respectueuses salutations républicaines» : magnifique synthèse des héritages versaillais et révolutionnaire. (Tiens comment est-ce que Marat et Hébert finissaient leurs lettres aux juges, s’il y en a eu ? “Foutre, citoyen juge, fais ton travail, ceux qui font le leur te saluent” ?)
    Je pense en outre que Causeur devrait s’inspirer de leur organisation des commentaires : les 5 commentaires les plus recommandés, séparés du reste, comme par un jubé, que c’est beau. Ici ça manque d’ordre.
    Pour limiter les risques de franchissement de la cloture, j’ajouterai que j’approuve peu le ton de cette brève, surtout parce que je saisis mal le seuil au-delà duquel on n’est plus dans un lieu où l’on sait se tenir, mais déjà dans l’omerta.
    Bonne St-Sylvestre à tout le monde. Résolution personnelle de cure. 

  • 31 Décembre 2012 à 12h32

    schaffausen dit

    @ éclair
    Il aurait pu faire l’objet d’un dépôt de plainte pour diffamation dès le départ.
    Il sort sans doute de son rôle de journaliste pour exercer celui d’auxiliaire de police mais je ne vois pas, au regard du code pénal ou de procédure pénale, ce qu’il risque.
    Au demeurant, a-t-il porté plainte contre Jérôme Cahuzac, avec constitution de partie civile?
    Quoiqu’il en soit, ce monsieur est un misérable roquet.

    • 31 Décembre 2012 à 12h50

      eclair dit

      @schaffausen
      Dénonciation calomnieuse il risque de la prison et une très forte amende. A partir du moment où il saisit le procureur de paris et le dit publiquement il est  dans le registre de la dénonciation calomnieuse. 

      C’est un autre registre que la diffamation la diffamation donne lieu que des dommages et interêt c’est du civil.
      La dénonciation calomnieuse c’est du pénal.

      Sans s’en rendre compte il a franchit une ligne jaune. Là il a interêt à avoir des preuves solides de ce qu’il vance. Il risque gros.
      En plus si c’est au nom du journal cela ci peut être visé par une interdiction.

      Grosse différence entre la fiffamation et la dénonciation  

  • 31 Décembre 2012 à 12h26

    schaffausen dit

    Bravo pour cet article. Il fallait que cela soit dit.
    Envoyer une lettre au procureur de la République montre à quel point ce moustachu sinistre est atteint du syndrome de l’accusateur public, à la mode de Fouquier-Tinville ou de Vichinsky.

    • 31 Décembre 2012 à 14h08

      laborie dit

      On n’en attendait pas moins d’un Trotsko. Heureusement que le pic à glace a disparu des cuisines…

  • 31 Décembre 2012 à 12h22

    eclair dit

    @luc rosenzweig
    Sauf qu’il est sorti de son rôle de journaliste  pour le coup.
    Désormais il a interêt à avoir des preuves sur les comptes . Là il peut être attaqué pour diffamation et dénonciation calomnieuse.  En lançant une action en justice il n’est plus dans le rôle de journaliste. 

  • 31 Décembre 2012 à 12h14

    laborie dit

    Il y a les gros dégueulasses et pire encore les maigres dégueulasses à moustache…beurk.