Education: la grande peur d’un député socialiste | Causeur

Education: la grande peur d’un député socialiste

Confronté à son bilan, Patrick Bloche a quitté le plateau de CNews

Auteur

Jean-Paul Brighelli

Jean-Paul Brighelli
Enseignant et essayiste, anime le blog "Bonnet d'âne" hébergé par Causeur.

Publié le 23 mars 2017 / Société

Mots-clés : , ,

Patrick Bloche quitte le plateau de CNews.

Hier matin, sur C News, j’en ai croisé un beau. Un très beau. Un qui tournera longtemps, longtemps, longtemps, après qu’on les aura tous mis sur orbite.

Il s’appelle Patrick Bloche. Il est député de Paris (il n’a d’ailleurs rien fait d’autre dans sa vie, apparemment, que de la politique), et président de la Commission des Affaires culturelles et de l’Education à l’Assemblée. Il est arrivé en retard sur le plateau, de façon à ne pas avoir à saluer quiconque, et il a commencé à aboyer. « Je suis allé dans des collèges, ce n’est pas du tout ce que vous dites », m’a-t-il lancé. Ah oui ? Dans le XIème arrondissement, dont il est l’élu ?


L’Heure des Pros du 22/03/2017 par CNEWS

Il soutient Benoît Hamon, dont la courbe vient de croiser celle de Jean-Luc Mélenchon et ne remontera pas de si tôt. Et il pense que les réformes de Najat Vallaud-Belkacem sont une chance pour les petits Français. Les déshérités surtout, qui le seront chaque jour davantage.

Il pense aussi (je m’en veux quand même à galvauder ainsi le verbe penser) que si 40% des élèves entrant en Sixième ne savent pas orthographier correctement « le soir tombait », c’est la faute au gouvernement précédent. 2007-2012, le quinquennat maudit.

En revanche, depuis 2012…

Enfin Hollande vint.

Et Najat est son prophète.

Pascal Praud, qui animait l’émission et qui avait déjà eu l’occasion de dire tout le bien qu’il pense du « prédicat », n’en est pas revenu. Voilà que ce mister Bloche tempêtait et hurlait, l’accusant d’être partisan parce qu’il énonçait des vérités d’évidence sur les réformes en cours et l’état orthographique des collégiens — des constats que n’importe quel journaliste de terrain peut faire chaque jour. Mais évidemment, il y aussi le journalisme façon le Monde ou Libé.

En fait, toute vérité non conforme à la doxa gouvernementale, toute tissée de mensonges, est réputée mensongère. Orwell a très bien expliqué que sous le règne de Big Brother, l’Ignorance, c’est la force. Et que 2 + 2 = 5. La démocrature, c’est quand le déni de réalité devient une façon de gouverner.

Ainsi, COD et COI sont…

Lisez la suite de l’article sur le blog de Jean-Paul Brighelli.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 25 Mars 2017 à 17h29

      Craffe dit

      http://www.hatvp.fr/fiche-nominative/?declarant=bloche-patrick

      Manifestement c’est un homme important ce M Bloche. Il préside et sinon administre un nombre impressionnant de structures de première importance. Par exemple la caisse de retraite des élus locaux dont il est arrivé à passer de 1ier vice-président à président !

      Mais c’est quand même un second couteau vieillissant qui sent que les prochaines élections pourraient bien le laisser sur le carreau. Et alors il devrait dire adieu à toutes ses occupations et surtout à son statut d’homme important.

      Finalement le sentiment qu’il m’inspire est surtout la pitié même s’il a très clairement pollué une discussion qui aurait pu être intéressante.

    • 25 Mars 2017 à 5h46

      Oxymore dit

      Il faut immédiatement réclamer une nouvelle réforme pour pallier aux insuffisances de toutes les précédentes, soigneusement mise au point par des Spécialistes de l’Éducation qui n’ont jamais vu un élève (pardon, un “apprenant”) mais tout imprégnés de, mettons (juste pour que la farce soit bien gross), Badiou et Derrida.

      P. – S. M. Brighelli, j’apprécie, croyez-le bien, que vous écriviez un français plaisant, voire châtié.

      • 25 Mars 2017 à 17h04

        Oxymore dit

        “grosse”, pas “gross” — maudit clavier !

    • 25 Mars 2017 à 3h07

      Philinte dit

      Ce monsieur Bloche semble ne pas supporter la contradiction. Il est vrai qu’à l’abri des habituelles formules les apparences suffisent largement à faire un monde. L’important est que tout le monde ait à son bac car c’est devenu un dû qui démontre que le Ministère remplit bien son oeuvre. Le tout est (de faire semblant) d’y croire.

    • 24 Mars 2017 à 23h58

      lili23 dit

      Que 2 et 2 font 5 que la forêt miaule que l’arbre tire les marrons du feu que le ciel se lisse la barbe et caetera et caetera..

      Des fans d’Aimé Césaire  ”cahier d’un retour au pays natal”

    • 24 Mars 2017 à 23h49

      lili23 dit

      Je ne vois pas pourquoi 4 serait plus 2+2 que 6-2 moi je suis pour le 99996-99992

    • 24 Mars 2017 à 23h20

      lili23 dit

      Il n’y pas beaucoup d’enfant qui rêvent d’être un  « jelly belly» énumérant des règles de grammaire

    • 24 Mars 2017 à 23h11

      lili23 dit

      Dans le Gorgias  ou un autre livre Platon cherche le bien le plus grand il demande à un savant, un économiste, un médecin du sport. Le sport ça aide il y en a qui stocke les graisses 

      • 24 Mars 2017 à 23h39

        lili23 dit

        le plus grand bien. 
        Et c’est dans le Gorgias qu’il traite de la morale et de la politique.
        La réthorique n’est qu’un art illusoire, elle ressemble à la cuisine  pour socrate qu’il faut pas en abuser

    • 24 Mars 2017 à 23h06

      lili23 dit

      Il faudrait resortir leur rédactions à ces journalistes

    • 24 Mars 2017 à 22h59

      lili23 dit

      Moi ce que je trouve absurde c’est la phrase, il pleut. La pluie tombe, c’est mieux. Le soir peut tomber?mais si il tombe, il tombe d’ou?  du ciel, des nu? Moi je laisse tomber vos métamorphoses à la Apolinaire 

      • 25 Mars 2017 à 0h06

        Lector dit

        le tout serait de savoir la destination du train où vont les choses

    • 24 Mars 2017 à 22h51

      lili23 dit

      Moins de poésies et plus de textes didactiques hein.  

    • 24 Mars 2017 à 22h48

      lili23 dit

      Vieille peur gauloise de voir le ciel nous tomber sur la tête. Relisez Astérix, JpB,  vos classiques, voyons!

    • 24 Mars 2017 à 22h43

      lili23 dit

      En Géométrie orthogonale, il y a bien un angle droit mais cela implique un angle de 180° ou de 360° 
      L’angle droit n’est ni aigu  ni obtus. Pour arrondir les angles l’angle droit n’est pas le plus facile

      • 25 Mars 2017 à 8h05

        durru dit

        Et l’angle rond? Vous l’avez oublié?

    • 24 Mars 2017 à 22h11

      Razibus dit

      Encore un bel exemple de haine de soi.

    • 24 Mars 2017 à 22h06

      lili23 dit

      j’aime bien lire Ferdinand céline le style les trois points surtout 

    • 24 Mars 2017 à 22h05

      lili23 dit

      les profs de français ne veulent pas admettre que la conjugaison française est plus complexe que la conjugaison  anglaise par exemple  

    • 24 Mars 2017 à 22h01

      lili23 dit

      la morale n’a rien à voir avec la politique mais la grammaire oui 
      Bravo M jpb vous méritez votre salaire 

    • 24 Mars 2017 à 21h55

      lili23 dit

      Moi je  suis pour qu’ils apprennent le code de la route plutôt que la préhistoire 
      Moi président je serai pour une réforme de l’orthographe
      Qui vous dit que les orthodoxes sont plus droit que les autres 

    • 24 Mars 2017 à 18h26

      Terminator dit

      “Les (dépités socialistes) cons, ça ose tout…” tout le monde connaît la citation !

    • 24 Mars 2017 à 18h12

      Leboulonnais1 dit

      Le ridicule du député PS BLOCHE et dans une moindre mesure de la députée d’extrême gauche Danielle SIMONE…
      Enfin, dans quelques mois, normalement ils auront disparu du Parlement…

      • 24 Mars 2017 à 19h53

        durru dit

        Je n’en serais pas si certain, leurs circonscriptions parisiennes sont assez bien boboïsées.