Mail Facebook Twitter RSS

Inscrivez-vous à la Newsletter

Recevez chaque lundi la synthèse de l'actualité de toute la semaine



X

Du mariage gay au cyborg asexué

En légitimant la théorie des genres, la France ouvre une drôle de boite de Pandore

Publié le 08 décembre 2012 à 9:00 dans Société

Mots-clés : , , , ,

judith butler mariage gay

Un certain nombre de thèmes essentiels apparaissent en marge du débat autour du « mariage pour tous ». La question de l’adoption d’enfants par les couples homosexuels oppose ainsi d’un côté l’argument de la filiation biologique à la défense d’une filiation dématérialisée, nouvelle forme d’abstraction rationaliste assumée par les Etats et sécularisé par un acte administratif. En réclamant à toute force que soit reconnue comme un « droit » l’adoption d’un enfant par un couple homosexuel, les lobbies LGBT rouvrent la boîte de Pandore du principe de disponibilité du corps humain : disponibilité de l’enfant soumis aux désirs et aux revendications des individus et disponibilité des corps soumis aux exigences d’un désir (re)fondateur d’identité. En arrière-plan des arguments déployés par les partisans du « mariage pour tous » se profile le serpent de mer des théories du genre qui ré-émerge de façon récurrente à la faveur de tous les débats « sociétaux » , comme la réécriture des manuels de sciences naturelles ou la lutte contre la discrimination sexuelle à la maternelle (le nouveau combat psychédélique de Najat Vallaud-Belkacem).

Une des déclarations fondatrices de la « panzerdialektik » des gender studies a été formulée par Judith Butler qui a déclaré, dans son ouvrage Trouble dans le genre, que l’on était désormais libre de choisir son identité sexuelle comme on sélectionne un vêtement dans sa penderie. Ce type d’assertions, qui forme le soubassement idéologique des théories du genre, à savoir que l’état, que nous croyons naturel, d’homme ou de femme, est une construction sociale, a été reformulé par un certain nombre de penseurs très proches de l’école gender mais qui ont poussé ses conclusions beaucoup plus loin. C’est ainsi le cas de Donna Haraway, biologiste et féministe américaine, qui a employé, dans son essai The Cyborg Manifesto, la métaphore du cyborg pour expliquer que des éléments qui nous semblent avoir une réalité biologique, comme le corps humain, sont seulement construits par nos idées sur eux. La métaphore du cyborg subvertit l’idée de naturalité et l’artificialité car le cyborg est un être hybride qui n’est ni une réplique complètement artificielle d’un original créé ni tout à fait un être humain puisque certains de ses organes ont été remplacés. En un sens, le cyborg constitue, de la même manière que le bateau de Thésée, un casse-tête philosophique. Tout comme le navire des Argonautes dont l’équipage remplace en cours de route tous les éléments à mesure de leur usure, le cyborg a remplacé progressivement tous ses organes par un certain nombre de prothèses identiques et la question se pose finalement de savoir s’il est toujours un être humain sans que l’on puisse vraiment le savoir. Sous la plume d’Haraway, le cyborg devient le modèle métaphorique d’une humanité débarrassée de la question même du genre. Plus d’hommes, plus de femmes, juste des hybrides.

De façon allégorique et ironique, le cyborg d’Haraway représente le modèle social et culturel d’une société atomisée par la multiplication des désirs et des innombrables processus de micro-reconnaissance qu’ils suscitent. Le texte d’Haraway a d’ailleurs servi de modèle à une vaste contre-culture1. Le cyborg symbolise, comme elle l’écrit, « l’apocalypse finale de l’escalade de l’individuation abstraite, le moi par excellence, enfin dégagé de toute dépendance, un homme dans l’espace. »2“>là.] Cette évolution mène, pour Haraway, a une véritable mutation anthropologique. « C’est la fin de l’homme, au sens “ occidental ” du terme, écrit-elle, qui est en jeu. Nous sommes en train de vivre le passage d’une société industrielle et organique à un système d’information polymorphe – du tout travail au tout loisir, un jeu mortel. »

Ce postulat repose sur la foi scientiste dans la capacité des machines à conférer à l’être humain de nouvelles fonctions qui doivent remplacer celles qui étaient auparavant dictées par un rapport à la nature et à l’autre désormais totalement obsolète. Dans le même temps, la distinction homme-machine, induite par la robotisation des tâches et la rationalisation extrême des rapports sociaux nous rapproche de la machine alors même que la complexification des processus et techniques mécaniques ou génétiques efface peu à peu la distinction entre nature et artificiel. « Nos machines sont étrangement vivantes, et nous, nous sommes épouvantablement inertes », conclut Donna Haraway. De fait l’avenir que dessine le Manifeste Cyborg dans ce monde transformé par la technologie est glaçant. La conception même de la valeur et de l’identité humaine est soumise à réévaluation. « N’importe quel objet, n’importe quelle personne peut être raisonnablement pensé en termes de démantèlement et de ré-assemblage. » C’est l’apogée effroyable de la théorie de la déconstruction que nous dépeint le féminisme gender et high tech de Donna Haraway, qui trouve notamment son aboutissement au sein du courant transhumaniste américain3, s’inspirant largement de ses thèses.

Pour Donna Haraway, la mutation technologique et anthropologique qui s’annonce fournit l’occasion « de replacer le féminisme socialiste au centre d’une véritable politique progressiste » en libérant la femme de l’esclavage imposée par la société patriarcale traditionnelle. Elle permettra peut-être aussi de transformer complètement l’humanité en un modèle achevé de division des tâches et en une simple subdivision de segments de production et de consommation. Que cette atomisation et cette déréalisation servent les objectifs d’un certain nombre d’acteurs économiques pour lesquels le maintien d’une partie des cadres traditionnels représente un obstacle à la création de nouveaux marchés est peut-être un problème qui dépasse de loin la simple question du mariage homosexuel.

Mais il faut rappeler à l’instar de Pierre Gripari, défunt auteur des Contes de la rue Broca, lui-même homosexuel, la réalité suivante : “La culture gay est une fiction qu’ont utilisée certains homos pour se faire reconnaître une place dans l’organisation socio-économique actuelle, qui tend à sectoriser les besoins de consommation pour optimiser les bénéfices qu’on peut tirer de chaque catégorie de population.”4 L’homosexualité, telle que la défendent et la mettent en scène les lobbies LGBT, n’est pas une identité, mais un segment de marché. Quant aux théories du genre, il faut avoir conscience que « l’utopie cyborg » de Donna Haraway, jusqu’aux délires transhumanistes, constituent leur soubassement idéologique déconstructeur au même titre que Simone de Beauvoir ou Jacques Derrida. Le débat autour du mariage gay devrait servir à rappeler quelles sont les armes des courants de pensée qui font, sous couvert de défense des droits de l’individu, la promotion d’une idéologie dont les aboutissements sont beaucoup moins rassurants que ce que les manuels de SVT, qui la relaient désormais, ou le discours intellectuel et médiatique souvent complaisants, laissent entendre.

*Photo : fengschwing.

  1. Le manga Ghost in the shell : Innocence met d’ailleurs superbement en scène les visions futuristes et inquiétantes d’Haraway.
  2. On trouvera sur internet de larges extraits voir des versions complètes du Manifeste Cyborg qui a été amplement relayé et commenté ici et Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !
    Participez au développement de Causeur, faites un don !

voir les commentaires / réagir         envoyer
 

A lire aussi

La rédaction de commentaires nécessite d'être inscrit

127

Déjà inscrit, connectez-vous

mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
 
  • 9 Décembre 2012 à 16h15

    lisa dit

    Les copains, si je peux me permettre, l’immaculée conception, c’est la conception de Marie, pas de Jésus….

    • 9 Décembre 2012 à 16h18

      Eugène Lampiste dit

      Jésus serait donc le fils de Joseph et non le fils de dieu ?

      mais quel escroc !!! 

    • 9 Décembre 2012 à 16h18

      lisa dit

      L’Imma

    • 9 Décembre 2012 à 16h20

      lisa dit

      culee Conception, c’est Marie, cela veut dire qu’elle a été concue sans pêché (non entachée du pêche originel).

      La conception de Jesus est une conception miraculeuse..

      • 9 Décembre 2012 à 16h21

        Eugène Lampiste dit

        deux sortes de PMA, donc.

        Il est fort, ce dieu. 

      • 9 Décembre 2012 à 16h30

        lisa dit

        Il est très fort, il vous a même créé !

      • 9 Décembre 2012 à 16h34

        Eugène Lampiste dit

        parce qu’en plus dieu existe ?

        il est vraiment très fort 

      • 9 Décembre 2012 à 18h13

        eetu dit

        “La conception de Jesus est une conception miraculeuse..”
        Une sorte de tringlage virtuel, alors? Comme sur fesse-bouc?

    • 9 Décembre 2012 à 16h21

      Marie dit

      • 9 Décembre 2012 à 16h22

        Eugène Lampiste dit

        et vous ne saviez pas ça, marie ?

        que moi le mécréant, je fasse la confusion, passe encore, mais comment avez vous pu me laisser me tromper sur le type de PMA dont il s’agissait ???

        je suis déçu 

      • 9 Décembre 2012 à 17h57

        Marie dit

        ben sûr que si lampiste mais je l’avoue j’ai sauté un de vos excellents interventions ….

      • 9 Décembre 2012 à 18h00

        Eugène Lampiste dit

        ah, vous me rassurez.

  • 9 Décembre 2012 à 15h59

    Marie dit

    @lampiste

    Joseph était juif… et n’aurait jamais épousé une femme infidèle ou enceinte avant le mariage! Votre théorie est comparable a celle de Michel Serres, à moins que vous ne lui aviez emprunté sans le citer!

    • 9 Décembre 2012 à 16h07

      Eugène Lampiste dit

      et non, je ne connais pas la théorie de serres.

      il ne faut donc pas épouser une femme enceinte ?
      Il est interdit de donner un père à ces enfants ?

      drôle de conception de la famille.
       

      • 9 Décembre 2012 à 16h16

        Marie dit

        revisitez l’histoire …

      • 9 Décembre 2012 à 16h19

        Eugène Lampiste dit

        non, les contes pour enfants.

        beaucoup plus amusant. 

  • 9 Décembre 2012 à 15h10

    Eugène Lampiste dit

    en parlant de la froidure des éprouvettes, marie, votre fameuse immaculée conception, ce ne serait pas la première PMA de l’Histoire ?

    Ah il est beau, l’exemple chrétien sur la procréation…

    • 9 Décembre 2012 à 15h15

      Fiorino dit

      oui :), d’ailleurs même si on connaît le donneur il est un peu difficile à convoquer…

    • 9 Décembre 2012 à 15h21

      Marie dit

      et les contes des milles et une nuits sont des réalités sans doute!Quelques cours de théologie vous ferait du bien

      • 9 Décembre 2012 à 15h23

        Eugène Lampiste dit

        ah bon ?

        les religions seraient donc basées sur des niaiseries dignes des contes pour enfants ?

        incroyable…

  • 9 Décembre 2012 à 14h54

    Marie dit

    @Fiorino , le journaliste est donc antiféministe , vous me la baillez belle!

    • 9 Décembre 2012 à 15h05

      Fiorino dit

      En tout cas l’argument c’est le féminisme nordique qui a une tradition qui n’a rien à voir avec le féminisme américain ou la théorie queer de butler.

      • 9 Décembre 2012 à 15h29

        Marie dit

        Ben voyons et vous tombez bien avec le queer, voici une saine lecture
        http://www.infoselec.net/politique/theorie-du-gender.html
        “on entrevoit aisément les conséquences de cette idéologie pour notre vie sociale. Après avoir déconstruit la différence sexuelle, il est nécessaire de déconstruire le couple, la famille et la reproduction. Pour les gender feminists, le couple doit être choisi. La famille fondée sur le mariage monogamique, comme survivance de la domination de l’hétérosexualité, devient polymorphe (bi, pluri, homo, monoparentalité…). La filiation se décline : filiation biologique, intentionnelle, juridique, sociale. L’individu fait son choix dans ce grand marché libertaire. Et enfin, la reproduction doit évoluer. Les techniques permettent une reproduction asexuée (AMP, mères porteuses, utérus artificiel…) et les révisions des lois de bioéthique sont une opportunité pour obtenir satisfaction. Dans ce grand bouleversement, la loi enregistre les revendications individuelles et crée de nouveaux droits arbitraires et déconnectés du bien commun et de la stabilité de notre communauté humaine.”
        Sylviane Agacinski:

        Quelles sont les conséquences de ces idées sur la conception de la famille ?
        L’une des conséquences est justement d’envisager l’enfant comme un produit fabriqué en laboratoire et les parents légaux comme des individus neutres, dont le sexe serait indifférent. Pourtant, même lors d’une fécondation in vitro (FIV), les rôles masculin et féminin dans une naissance ne sont pas identiques. Être « père » et « mère » – il se trouve que je suis mère et grand-mère -, c’est donc relatif à notre sexe et non pas à notre sexualité ou à notre « orientation sexuelle ».
        On pourra retourner les choses comme on voudra, on n’arrivera pas à faire que ces deux rôles soient interchangeables. Ils sont aussi interdépendants. Cependant, comme ce sont les femmes qui portent les enfants et les mettent au monde, elles peuvent avoir des enfants sans être liées juridiquement à un homme. En revanche, la paternité, réputée incertaine, a été construite sur le mariage et la fidélité de l’épouse, et l’histoire du mariage patriarcal a été celle de la subordination légale des femmes à l’autorité maritale.

      • 9 Décembre 2012 à 15h36

        Eugène Lampiste dit

        tout ce que je vois, avec la PMA, c’est qu’elle a permis de concevoir Jésus.

        vous devriez être contente, non ?

        Par contre, il parait que Joseph trouvait à redire quant à la fidélité de son épouse, base de tout bon couple chrétien.

        le vilain… 

      • 9 Décembre 2012 à 18h06

        Fiorino dit

        Les mères porteuses sont autoirsé en Israël et en Iran deux pays qui sont reputés pour leur indiferreciation sexuelle. La femme de Jospin est tout simplement une ignorante.

  • 9 Décembre 2012 à 14h51

    Marie dit

    “Judith Butler st une philosophe américaine qui enseigne la rhétorique et la littérature comparée à Berkeley. Dans son ouvrage majeur qui la fit connaître au monde entier (Gender Trouble) elle présentait ainsi les intentions de son livre : « Pour démontrer que les catégories fondamentales de sexe, de genre et de désir sont les effets d’une certaine formation du pouvoir, il faut recourir à une forme d’analyse critique que Foucault, à la suite de Nietzsche, a nommée généalogie.» Il s’agit pour cela « de chercher à comprendre les enjeux politiques qu’il y a à désigner ces catégories de l’identité comme si elles étaient leurs propres origine et cause alors qu’elles sont en fait les effets d’institutions, de pratiques, de discours provenant de lieux multiples et diffus.» Le but à atteindre étant défini par une volonté de déstabiliser « le phallogocentrisme et l’hétérosexualité obligatoire.» (introduction à l’édition française). Il s’agit aussi de repenser l’organisation sociale selon des modèles homosexuels ou transsexuels.” et là on a rêvé?

    • 9 Décembre 2012 à 14h54

      Eugène Lampiste dit

      il parait même qu’on va tuer tous les hétérosexuels.

      c’est prévu dans la prochaine loi de hollande. 

    • 9 Décembre 2012 à 15h01

      Fiorino dit

      Mais elle n’est aucunement répresentative du monde homosexuel de surcroit français. Et en général eruopéen elle très contesté au sein des associations homosexuelles pour justement son primse antioccidental et anti-mâle. Or le marriage homosexuel au contraire s’insére dans une démarche différente de Judith Butler qui voudrait que l’on reconaisse tout forme d’union y compris le polyamor. D’ailleurs elle critique aussi le phallocentrisme de la commuauté homosexuelle. Alors marie vos méthodes sont vraiment superficiels, prendre une déclaration de butler qui n’est absolument pas une fanatique du mariage homosexuel, pour critiquer celui ci c’est malhonette. Opposez vous à la théorie du genre, mais n’utilisez pas les arguments pour s’opposer à la théorie du genre comme uen carte à jouer pour le mariage homo. La clique de Butler a tojours critiqué même l’impérialisme homo qui serait un moyen pour faire du Israël bashing et stigmatiser les musulmans. Or en France c’est Caroline Fourest qui passe dans les médias, pas Judith Butler. Vous la trouvez politiquement correcte sur l’islam?

      • 9 Décembre 2012 à 17h59

        Marie dit

        on pourrait vous monter un ciel bleu que vous le diriez vert juste pour coller à vos idées…

      • 9 Décembre 2012 à 18h09

        Fiorino dit

        Mais vous ne conaissez pas mes idées, mes idées sont tout simplement que vouse êtes soit paranoiaque soit malhonnette ou les deux ensemble. Est-ce que l’argumentation pour autoriser le mariage homo répose sur la théorie du genre? Non mais sur l’égalité républicaine, contesté là mais arrêter de melanger tout. Et surtout de voiloir imposer votre vision de la famille à tous. Votre combat est uniquement symbolique et egoïste pour vous donner une satisfaction ideologique. Les enfant continueront à naïtre dans les couples homos que cela vous plaise ou pas. Et ils vous demanderont de plus en plus de comptes sur votre obstination à ne pas le reconnaitre.

  • 9 Décembre 2012 à 14h40

    Marie dit

    @Fiorino

    La notion de père et de mère est appelée à disparaître au profit de celle de parent, éminemment neutre, réputée pacificatrice et égalitaire. La filiation est appelée à se jouer de plus en plus fréquemment dans la froideur des éprouvettes, la sophistication croissante de la technologie et le dédale des législations qui se dressent entre les pays, c’est-à-dire dans un anonymat qui convient à une société libérale où il importe que chaque individu soit détaché de toute histoire, nomade et universel afin de rester disponible au marché de l’emploi. L’avenir va être soumis à la neutralité bienveillante, qu’assure l’uniformité, et à l’échange des rôles et des fonctions que facilitent la technologie et la circulation des informations.” c’est à ça que mène votre combat , juste pour votre petit confort égoiste

    • 9 Décembre 2012 à 14h43

      Eugène Lampiste dit

      et la fin du monde est prévue pour quelle heure ?

    • 9 Décembre 2012 à 14h46

      Fiorino dit

      Mais ce n’est pas vrai la notion de père et de mère ne va pas disparaître et pour ma part je ne méne aucun combat pour mon petit confort egoïste. Je n’ai pas besoin comme vous de faire la dame patronesse pour me laver la conscience pour le confort dans lequel VOUS vivez. Vous êtes une personne pleine de certitudes qui passent son temps à juger la façon dont les autres élévent leurs enfants.

  • 9 Décembre 2012 à 13h51

    Fiorino dit

    Idiocratie:
    “mais de montrer quelles théories, forment notamment le soubassement idéologique du lobbying LGBT”

    D’abord vous faite une confusion totale entre la théorie du genre et le mariage homo. Souvent les adeptes de la théorie du genre ne sont pas favorables au mariage et d’ailleurs taxent les homosexuels d’impérialistes sexuels par rapport aux pays musulmans notamment. La théorie du genre n’est pas le fondement principale des revendications glbt qui restent l’égalité. Je rappelle qu’encore en 1981 l’homosexualité est interdite.

    “si on commençait à faire la liste de tous les intellectuels français qui ont été stalinien ou sont passés à l’extrême-droite (ou les deux), ça disqualifierait beaucoup de monde.”

    Et bien ça serait une bonne chose peut-être que finalement la société française trouverait une pensée digne de ce nom.

    • 9 Décembre 2012 à 14h42

      Marie dit

      Regardez donc ce reportage,et vous percevrez ou se situe le problème
      http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=PfsJ5pyScPs

      • 9 Décembre 2012 à 14h50

        Fiorino dit

        Le problème se situe qu’il s’agit d’un vidéo posté par MR ANTI fénministe, donc rien à voir avec la théorie des genres me le féminimse sans lequel vous seriez muette aujourd’hui et non pas à delivrer vos leçons de morale sur causeur.

  • 8 Décembre 2012 à 18h25

    Marie dit

    “La question de la filiation se trouve par là même engagée en amont de la controverse pourtant non triviale entre droit « de » l’enfant et droit « à » l’enfant, entre logique du don et logique de consommation : car si, dans l’état de nature, on suppose les petits ne connaître que celle qui les a mis au monde et les a soignés jusqu’à tant qu’ils puissent poursuivre seuls leurs instincts à faculté de leur puissance, dans la Cité, la filiation procède de la confiance placée en une déclaration de la génitrice, faisant le lien entre relation sponsale et relation sociale: « celui-ci est le père.»
    http://www.lavie.fr/actualite/billets/la-remise-en-cause-du-mariage-heterosexuel-attente-a-l-essence-meme-de-la-societe-06-12-2012-33937_288.php

    • 8 Décembre 2012 à 20h13

      Eugène Lampiste dit

      vous avez raison, la société française va s’écrouler.

      comme en 1936.

      comme en 1981.

  • 8 Décembre 2012 à 17h49

    bea33 dit

    En tout dans la majeure partie des dialectiques sur ce thème , j’ai l’impression que l’enfant est plus un objet qu’un sujet.

    • 8 Décembre 2012 à 17h59

      Marie dit

      Tout à fait

      • 8 Décembre 2012 à 18h08

        Marie dit

        http://mrc53.over-blog.com/article-mariage-pour-tous-christine-meyer-n-est-pas-favorable-au-projet-de-loi-112901333.html
        “Pour revenir au principe républicain d’égalité et le traiter sous un autre angle, on peut dire aussi que le fait d’avoir une « préférence » pour un sexe plutôt qu’un autre relève d’une inclination personnelle, et que les institutions ne sont pas là pour valider des inclinations, des goûts personnels.

        Les institutions républicaines doivent permettre toutes les relations privées entre individus, protéger ceux qui sont en situation de faiblesse, sous réserve de l’intérêt général. Pour dire les choses crûment, ce n’est pas la différence de sexualité, mais la différence des sexes qui détermine l’engendrement et le mariage. Cette dernière remarque renvoie au statut du mariage (mariage civil, bien sûr)

    • 9 Décembre 2012 à 13h45

      Fiorino dit

      Pour l’église catho sans doute. on continue d’arrête des prêtres pédophiles sans que les barjot, les marie n’organisent aucune manifestation pour dénoncer ce scandale.

      • 9 Décembre 2012 à 14h29

        Marie dit

        arrêtez vos propos sur les prêtres, à vous lire ils doivent tous être en prison…
        ces arguments redondants n’en sont pas.

      • 9 Décembre 2012 à 14h34

        Fiorino dit

        Ces sont des réponses à vos arguemts redondants. Vous taxer les autres de faire des enfants des objets. Et bien enlever la POUTRE devant vortre oeil si vous êtes une bonne chrétienne. Chose qu’on peut aisement en douter vu que juger les atures c’est votre sport nationale. Demander une manif contre les prêtres pédophiles ce n’est pas vouloir les mettre en taule.

  • 8 Décembre 2012 à 16h38

    Marie dit

    Cet article tend à démontrer qu’il faut chercher derrière chaque lobby, ce qu’il y a. J’apprécie.

    • 8 Décembre 2012 à 16h52

      Eugène Lampiste dit

      pour le moment, derrière les cyborgs (et le ré-assemblage des corps), j’y vois plutôt le lobby des riches (dans certains pays) qui achètent des organes venant de pays pauvres pour remplacer les leurs, ou le lobby de ceux qui se font régulièrement ravaler la façade par les chirurgiens esthétiques. 
       

    • 9 Décembre 2012 à 13h44

      Fiorino dit

      C’est vrai marie, je vous propose d’ajouter a votre pseudo l’info que vous faites partie d’une institution qui jadis brûleait les homosexuels. Et qui d’ailleurs n’en s’est jamais excusé.

  • 8 Décembre 2012 à 15h21

    from dit

    À tous les septiques ci-dessous, je recommande la lecture de Dani-Robert Dufourt: “Le Divin marché” et “La Citée perverse”, par exemple. 

  • 8 Décembre 2012 à 12h33

    Idiocrate dit

    Bonjour, une petite précision concernant l’article. Il ne s’agit pas ici de taper à bras raccourcis sur le mariage gay (après tout dans l’absolu la république peut bien marier qui elle veut) mais de montrer quelles théories, forment notamment le soubassement idéologique du lobbying LGBT. Si les théories énoncées ici semblent apocalyptiques, elles ne sont pas de mon fait, elles sont nées sous la plume de Donna Haraway (et pas Hataway SVP) et dépeignent de façon assez glaçante un monde dans lequel nous sommes allés jusqu’au bout de la logique de consommation de la personne dans laquelle nous semblons nous être engagés. C’est une réflexion qui englobe mais dépasse aussi largement le simple problème du mariage gay. Par contre il est clair ici que le but proposé est quand même de s’interroger sur la nocivité des théories du genre quand on pousse leur logique jusqu’au bout. Pour un regard complètement dépassionné sur le monde qu’imagine Donna Haraway dans ses écrits, je vous conseille de regarder un jour le manga Ghost in the shell (oui des mangas intelligents ça existe) c’est une mise en scène à la fois passionnante et effrayante de cette anticipation justement parce qu’elle ne propose aucun jugement moral, elle se contente d’exposer ce que l’humanité pourrait devenir si nous allions au bout des théories du genre et de la civilisation la plus matérialiste et la plus consémuriste. Quant à Pierre Gripari, si on commençait à faire la liste de tous les intellectuels français qui ont été stalinien ou sont passés à l’extrême-droite (ou les deux), ça disqualifierait beaucoup de monde. Merci pour les commentaires. (PS: lampiste vous n’êtes pas très gentil avec votre femme quand même)

    • 8 Décembre 2012 à 14h02

      Eugène Lampiste dit

      le problème, avec la théorie du genre, c’est qu’on part toujours du mariage gay, de l’adoption, de la pma, pour nous sortir des prédictions apocalyptiques du style (comme sur un article précédent de causeur :

      “l’hétérosexualité, qui était la norme, est devenue anormale, tandis que l’homosexualité, qui était anormale, est devenue la norme.”

      on dirait qu’autoriser le mariage gay, c’est la porte ouverte à la fin du monde.

      ce qui me fait rire. 

      • 8 Décembre 2012 à 15h14

        from dit

        C’est juste une pierre de moins à l’édifice qui déjà est en plein écroulement.

  • 8 Décembre 2012 à 12h01

    Eugène Lampiste dit

    hataway peut-elle transformer ma femme en monica bellucci ?

    j’en ai marre, de “consommer” la mienne. 

    • 8 Décembre 2012 à 13h50

      Juliette1900 dit

      C’ est marrant elle a posé la même question a vôtre sujet mais en mode Georges Clooney 

      • 8 Décembre 2012 à 13h53

        Eugène Lampiste dit

        justement, je lui ressemble.

        mais beaucoup plus à georges qu’à clooney 

  • 8 Décembre 2012 à 11h33

    eclair dit

    Des commentaires qui ne sont pas à la hauteur de l’article.
    Il ne s’agit pas de mariage gay ou non dans l’article.
    Il s’agit de la place de l’homme en général dans la societé actuel qui tend à transformer l’homme en consommateur. et à le désumanise à ne le rendreque tel qu’une machine dont on remplace les organes et dont on se débarasse une fois sa fonction depassé ou qu’obsolete.
     

    • 8 Décembre 2012 à 11h38

      Fiorino dit

      Mais bien sûr éclair heuresement que vous êtes là pour relever le défi, il ne s’agit pas de mariage gay mais on le titre commence par cela et le mot revient 4 fois dans l’article.

      • 8 Décembre 2012 à 11h46

        eclair dit

        @fiorino
        Apprenez à lire et à comprendre le sens des mots et pas à piocher un mot par ci par là. 
        Que ces 40 ans derrière années il y a eut une déshumanisation de l’homme dans la soceté est indéniable.
        Cert article met l’accent vers quoi on tend de plus en plus. un homme interchangeable dont la seule fonction dans la societé sera de consommer.
         

      • 8 Décembre 2012 à 11h46

        from dit

        Mariage gay = chiffon rouge !

      • 8 Décembre 2012 à 11h48

        Fiorino dit

        Mais arrêtez un peu avec votre paternalisme de maître d’école et vos prédictions catastrophique qui ne sont jamais averée. On a l’impression de voir les film de science-fiction qui dans les annés ’80 nous annonceait cela pour les années 2000.

      • 8 Décembre 2012 à 15h17

        from dit

        “Mais arrêtez un peu avec votre paternalisme de maître d’école et vos prédictions catastrophique qui ne sont jamais averée.”
        Qu’est-ce qu’il vous faut !!!! Rien n’a donc changé depuis un demi siècle (pour ne parler que de lui) ?  Ou êtes-vous trop jeune ?

    • 8 Décembre 2012 à 11h39

      Fiorino dit

      Si non en effet en vous lisant j’ai l’impression d’avoir à faire avec un être totalement deshumanisé, incapable du moindre sentiment, de la moindre sensibilité.

      • 8 Décembre 2012 à 11h47

        from dit

        Pensée réactionnaire… 

      • 8 Décembre 2012 à 11h49

        Fiorino dit

        En quoi from? Mainteant les Front national c’est devenu le parti du progrès avec éclair en VRP de Marine Le Pen?

    • 8 Décembre 2012 à 11h54

      Eugène Lampiste dit

      ne se laisse déshumaniser que qui en a envie.

      • 8 Décembre 2012 à 11h56

        Fiorino dit

        Et ce qui craignent la déshumanisation sont juste ceux qui sont les plus déshuamnisé à la base et sur ça bon week end à tous.

      • 8 Décembre 2012 à 12h03

        Eugène Lampiste dit

        bon week end, fiorino.

        vous voyez, je ne suis pas rancunier… 

      • 8 Décembre 2012 à 12h07

        eclair dit

        @eugene
        Vraiment? Il faut avoir envie pour être deshumaniser?
         
        Dites moi dans la rue quand il y a un sdf par terre combien le regarde encore?

        Les relations à l’autre n’ont pas tendance à être souvent des relations conommateur?

        La deshumanisation peut prendre différent visages. 

      • 8 Décembre 2012 à 12h08

        Eugène Lampiste dit

        le déshumanisé, ce n’est pas le sdf, c’est celui qui ne le regarde pas et ne lui répond pas quand il lui parle.

      • 8 Décembre 2012 à 12h10

        Eugène Lampiste dit

        un peu comme ces bons catholiques qui, après s’être “rempli” d’amour pour leurs prochains pendant une heure, ne jettent pas un regard au sdf qui fait la manche à la sortie de l’église.

  • 8 Décembre 2012 à 11h19

    Fiorino dit

    @ Lampiste
    Je ne sais pas si c’est vous à l’avoir dit, mais je suis d’accord sur le fait que la théorie de genre à l’école (quoi dix minutes dans 17 années de scolarité) ne va intéresser que des gens qui se posent des questions sur leur orientation sexuelle ou sur leur identité de genre. A mon époque ma prof de biologie m’a expliqué que l’homosexualité on pouvait la soigner avec une cure hormonale!!!! (c’est vrai que c’est moins douloureux que la lobotomie mais tout de même!!!) et pourtant ça m’a pas destabilisé, alors franchement arrêter avec cette culture de la peur et du complot. Sur l’islam rien est écrit, il faudra voir la façon dont evoluera cette question dans les pays musulmans pour l’instant ce n’est pas tellement rose la situation…

    • 8 Décembre 2012 à 11h31

      from dit

      Qui croit au complot ?

      • 8 Décembre 2012 à 11h41

        Fiorino dit

        Je ne sais pas la proportion des français qui croient que le mariage gay est un complot pour déstabiliser la societé avec derrière les capitalistes.

      • 8 Décembre 2012 à 11h44

        from dit

        @ Florino (en dessous)
        Ceux qui sont pour le mariage “pour tous” !
        Un peu plus d’abstraction ne vous ferait pas de mal…  

      • 8 Décembre 2012 à 11h45

        from dit

        Pas “en dessous”, au-dessus (l’affichage en mode réponse indique mal la place où le message ira s’afficher une fois publié).

      • 8 Décembre 2012 à 11h52

        Fiorino dit

        Disons que je ne comprend rien à ce que vous dites, ici c’est un article qui nous annonce de catastrophes imminentes pour la France or il se trouve que le mariage et l’adoption gay ont une histoire de trente ans alors franchement. Si non joli tactique celle que quans on montre le côté parano et par ailleurs assez stupide d’un article qui présente comme sage des gens comme Gripari qui on soutenu staline tout de suite on commence à troller.

  • 8 Décembre 2012 à 10h56

    from dit

    @E. Lampiste
    “[…] dès que le mariage gay sera officialisé, il parait que l’apocalypse va s’abattre sur la France.”
    Immédiatement ? … ”La magie croit aux transformations immédiates par la vertu des formules, exactement comme le Socialisme.”
    Quant à cet article, il est plein de bon sens. Nombre de philosophes dit “de gauche” ne disent rien d’autre. 

    • 8 Décembre 2012 à 10h58

      Eugène Lampiste dit

      et oui, from, c’est la magie de la vengeance divine.

      vous ne respectez même pas dieu ?

      vous allez avoir des problèmes. 

      • 8 Décembre 2012 à 15h19

        from dit

        Je parlais du Socialisme, évidement !

    • 8 Décembre 2012 à 10h59

      Fiorino dit

      Le bon sens c’est quelque chose qu’on acquiert avec l’experience or ici on a l’impression d’être chez l’astrologue. D’ailleurs citer Gripari qui était un soutient de staline comme bon sens c’est fort de café.

  • 8 Décembre 2012 à 10h33

    Fiorino dit

    On verra bien dans vingt ans on rélira ces articles come un ramassis de conneries tel que le débat entre Elula Perrin et le psychiate Amoroso qui expliqueait que les femmes sans enfants vont perdres les seins…
    Quant à Pierre Gripari:
    “Communiste de tendance stalinienne de 1950 à 1956, il se rapproche ensuite des milieux d’extrême droite (il sera ainsi membre d’Europe-Action). Néanmoins, son absence ultérieure d’engagement politique ferme manifeste son désintérêt profond de la politique active, bien qu’il participe au comité de parrainage du journal d’extrême droite Militant au cours des années 19802. Il s’intéresse aux religions pour en pointer le folklore, souvent sous forme de pastiche. Cet anarchiste de droite a ensuite participé à l’association culturelle européenne du Groupement de recherche et d’études pour la civilisation européenne (GRECE).”

    Et bien ça donne envie de suivre les avis d’une personne qui a été stalinien et pui d’extrême droite.

    • 8 Décembre 2012 à 10h47

      palu dit

      • 8 Décembre 2012 à 10h57

        Fiorino dit

        Oui mais il faut savoir chosir dans la vie, cet article fait l’éloge de Guy Hocquenghem qui dans d’autres article de causeur est considéré comme un pro-pedophilie voir un raciste antiblanc. Or il s’agit de personne qui défendent une conception de l’homosexual comme marginal, immoral car il sont convaincu que TOUS les homosexuels sont comme eux. Si deamain le mariage homo est voté, les homosexuels ne deviendront pas plus consommateurs de ce qu’ils sont aujourd’hui. Tout ce que racconte Gripari ce ne sont donc que des balivernes, d’ailleurs vous contexté que ce mec est passé par le stalinisme pour arriver à l’extrême droite?

    • 8 Décembre 2012 à 11h19

      palu dit

      Mais Causeur pense ce qu’il veut ! Sachant que vous allez trouver, souvent des opinions différentes et contradictoires dans Causeur. Pour Gripari je ne conteste rien, je préfère lire les textes des auteurs, pour lui il n’y a pas de culture Gay et je suis d’accord avec lui.

      • 8 Décembre 2012 à 11h21

        Fiorino dit

        Des opinions différentes sur cette question????
        Où? Quand? Il y a je crois de centaines d’articles sur la théorie du genre et aucun la défend. Le fait que la culture gay n’existe pas ça ne veut pas dire que c’est un invention pour le marché. Pour moi c’est un débat sans intérêt.

    • 8 Décembre 2012 à 11h24

      palu dit

      Je vous parle de votre réponse “Guy Hocquenghem qui dans d’autres article de causeur est considéré comme un pro-pedophilie voir un raciste antiblanc.”

      Sur ce sujet vous aurez des avis différents sur un intellectuel comme Guy Hocquenghem.

      • 8 Décembre 2012 à 11h37

        Fiorino dit

        Pas forcement les avis ne sont pas sur GH comme intellectuel mais comme homosexuel exemple à suivre pour tous les homosexuels, je n’ai jamais lu des articles sur GH qui fassent l’apologie de sa passion pour le multiculturalisme (je la vois venir la blague).

  • 8 Décembre 2012 à 10h33

    Eugène Lampiste dit

    Derrière ce vaste complot qui détruira la France, on distingue parfaitement la main rouge du mystérieux docteur Cornélius.

    • 8 Décembre 2012 à 10h34

      Fiorino dit

      Et voilà un sujet sur lequel on sera d’accord lampiste, franchement je me demande s’il croyent vraiment aux choses qu’ils écrivent ou c’est simplement un moyen pur faire peur et inciter les gens à s’opposer au marriage gay.

      • 8 Décembre 2012 à 10h41

        Eugène Lampiste dit

        vous avez répondu à la question, Fiorino. 

      • 8 Décembre 2012 à 10h44

        Eugène Lampiste dit

        enfin bon, au cas où, je continue de creuser mon abri antiatomique, car dès que le mariage gay sera officialisé, il parait que l’apocalypse va s’abattre sur la France.

        Il n’en restera que des cendres. 

      • 8 Décembre 2012 à 10h51

        Fiorino dit

        @ lampiste
        Faut dire que le developpement de l’article est assez intéressant. D’abord on fait peur au conservateurs avec la perte d’identité sexuelle puis un petit clin d’oeil à gauche avec l’histoire mille fois ressassée sans jamais avoir été prouvée que le mariage homo serait le cheval de troie du capitalisme (comme si la France était un pays communiste) on se croirai au temps de l’homosexulité vice bourgeois…

      • 8 Décembre 2012 à 10h54

        Eugène Lampiste dit

        attendez, ils ne vous ont pas encore révélé le meilleur :

        ces cyborgs seront musulmans ! 

  • 8 Décembre 2012 à 10h15

    laborie dit

    Légitimant serait aussi bien…