Mail Facebook Twitter RSS

Inscrivez-vous à la Newsletter

Recevez chaque lundi la synthèse de l'actualité de toute la semaine



X

Du bon usage du reniement

L’éditorial d’Elisabeth Lévy

Publié le 12 novembre 2012 à 14:20 dans Économie Politique

Mots-clés : , , , , ,

François Hollande TVA mariage gay

« J’ai dit ce qu’il fallait pour gagner, je fais ce qu’il faut pour gouverner. » C’est par cette heureuse formule que Gil Mihaely, mon PDG et néanmoins ami, résume le revirement de François Hollande sur la compétitivité. Contrairement à certains – voire à certaines –, Gil n’est pas du genre à s’énerver pour rien, mais là, il est colère. Il faut dire que ce revirement s’apparente sacrément à un reniement. Après avoir expliqué urbi et orbi que le coût du travail n’était pas le problème et proclamé que, lui Président, jamais on ne toucherait à la TVA, cet impôt dégoûtant parce que tout le monde le paie même les pauvres, François Hollande s’apprête à faire adopter des mesures qui ne sont guère éloignées de la TVA sociale, jusque-là honnie puisqu’elle a été défendue, trop tard d’ailleurs, par le précédent gouvernement. On est donc très au-delà du « seuls les imbéciles ne changent pas d’avis ».

[...]

*Photo : Affiche du P.S pendant la campagne présidentielle de 2012

  1. Qu’on me pardonne l’usage peut-être trop abondant de cette métaphore pêchée dans L’Illusion économique, excellent livre d’Emmanuel Todd.
  2. Dévaluation préconisée dans le même numéro de Marianne par Jean-Luc Gréau, de préférence à l’usine à gaz imaginée par Gallois.
  3. Ne vous trompez pas : le 17, c’est la manif des gentils, contre le mariage gay et contre l’homophobie ; le 18, vous serez peut-être en moins bonne compagnie.
voir les commentaires / réagir         envoyer
 

Article publié dans Causeur et réservé à nos abonnés.
Pour le lire dans son intégralité...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous

mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
 

Nos offres

A lire aussi

La rédaction de commentaires nécessite d'être inscrit

86

Déjà inscrit, connectez-vous

mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
 
  • 14 Novembre 2012 à 20h22

    Eugène Lampiste dit

    Est de droite celui qui considère que le pouvoir lui revient de droit(e).

    oui, je sais, j’ose les affirmations les plus infâmes. 

    • 14 Novembre 2012 à 20h29

      Villaterne dit

      Vous pensez réellement que la droite en est encore là?

      • 14 Novembre 2012 à 20h32

        Eugène Lampiste dit

        il n’y a qu’à lire (ici, d’ailleurs) ceux qui trouvent hollande “illégitime”

        c’est à pleurer de rire. 

      • 14 Novembre 2012 à 20h33

        Eugène Lampiste dit

        c’est à croire qu’il leur a confisqué le pouvoir

      • 14 Novembre 2012 à 21h10

        Villaterne dit

        Bah! Je me souviens aussi que la légitimité de Sarkozy a été contesté dés le premier jour par des manifestations et par des vaticinations ségoléniennes sur le désordre inéluctable qui allait s’ensuivre !
        Des mauvais perdants il y en a partout !

      • 14 Novembre 2012 à 21h17

        Eugène Lampiste dit

        exact.

        mais laissons les gauchos de toutes bravitudes s’inventer des nazis pour jouer aux grands résistants.
        c’est leur sport national depuis la fin de la résistance (à laquelle la plupart n’aurait sûrement jamais participé, d’ailleurs, mais bref, c’est un autre problème)
         
        je n’ai jamais considéré sarkozy comme un nazi ou un fasciste, il avait été démocratiquement élu, j’ai toujours trouvé que ces manifestations ne grandissaient pas les démocrates qui y participaient (je parle des manifs faisant suite à une mesure contenue dans son programme électoral).

        et je ne me suis jamais senti en “danger” quand il était au pouvoir. 

  • 13 Novembre 2012 à 21h37

    Judith dit

    Quand je pense aux manif organisées par le parti de la fleur aux épines contre la TVA sociale et au recul de l’UMP qui a senti que les français  n’en comprenaient que la caricature, je me dis “que de temps perdu”.  
    Malgré tout, leur TVA n’est qu’un impôt supplémentaire non affecté à des dépenses.  Leur cagnotte à échéance 2014 aux profit des entreprises meritantes, c’est  pipeau: jamais une entreprise ne sera reconnue méritante par la gauche.  En attendant ils auront ponctionné.  
    À quand les coupes dans les dépenses ? 

    • 14 Novembre 2012 à 18h20

      Marie dit

      au hasard dans 4 ans et 6 mois…

  • 13 Novembre 2012 à 19h21

    Bibi dit

    Le sionisme a l’art de ne pas se renier.
    Tout en étant, du moins pour ses branches pragmatiques, évolutif et attentif aux réalités.

    • 14 Novembre 2012 à 18h07

      michelxy dit

      quel rapport avec le sionisme ?

      • 14 Novembre 2012 à 18h12

        Bibi dit

        voir page de commentaires précédente.

      • 14 Novembre 2012 à 18h26

        Eugène Lampiste dit

        Avec Bibi, TOUT a un rapport avec le sionisme, sachez-le, michelxy, ça vous évitera bien des étonnements.

  • 13 Novembre 2012 à 19h11

    Bibi dit

    Lady Élisabeth écrit

    est-il tolérable de faire le contraire de ce qu’on a dit ? Moralement, sans doute que non, et Gil observe justement que cela ne peut qu’entretenir la défiance à l’égard de la politique. L’ennui, c’est que ce cynisme est peut-être inhérent, sinon à la démocratie tout court, du moins à notre démocratie d’opinion dans laquelle le bon peuple, passé maître dans l’art de la double injonction, demande qu’on lui dise à la fois la vérité et ce qu’il veut entendre. Avec ça, allez-vous faire élire ! Ajoutons que les deux camps doivent donner l’impression à leurs ouailles qu’ils sont le jour et la nuit pour mener la même politique une fois au pouvoir.

    a. Les meneurs des campagnes Obama l’ont très bien pratiqué, et ça a marché et remarché.
    b. “It is true that you may fool all of the people some of the time; you can even fool some of the people all of the time;
    but you can’t fool all of the people all of the time.”
    Abraham Lincoln