DPDA: Les paroles sont un avant-goût des actes | Causeur

DPDA: Les paroles sont un avant-goût des actes

Il faut laisser s’exprimer la haine, pour la regarder en face

Auteur

Cyril Bennasar

Cyril Bennasar
est menuisier.

Publié le 24 janvier 2016 / Médias Religion Société

Mots-clés : , , , ,

Alain Finkielkraut Daniel Cohn-Bendit DPDA Wia Berhouma

Après l’intervention de Wiam Berhouma dans l’émission des paroles et des actes, Alain Finkielkraut s’est dit accablé par ce qu’il venait d’entendre, avant d’ajouter que c’était très intéressant. En lisant les commentaires de cet « échange », je m’aperçois que nous sommes nombreux a à partager ce sentiment d’accablement. Dans mon cas, ce n’est pas la première fois. Je suis toujours accablé quand ce que la France réussit le mieux rencontre ce qu’elle produit de plus navrant, et que, rencontres après rencontres, il semble qu’aucun progrès ne vienne.

Déjà, quand Finkielkraut échangeait, il y a quelques années, dans une émission grand public, avec Abdallah Zekri, Secrétaire Général du Conseil Français du Culte Musulman et Président de l’Observatoire National de l’Islamophobie, le spectacle était accablant. Après que le philosophe eut rapporté ce jour-là des témoignages d’enseignants exerçant en zones sensiblement musulmanes, où les contenus des cours sont contestés et où l’antisémitisme règne, le représentant communautaire, sourd et aveugle au constat n’eut qu’un mot en guise de réponse : « Tout ceci est faux. » Plus récemment, c’est Tarek Oubrou, censé représenter l’élite, l’exemple, l’initiateur d’un islam de France à la visibilité occidentale, alors invité de l’émission « Répliques », qui a eu ce mot pour conclure un échange éclairant sur le Coran et ses interprétations guerrières : « L’islam c’est la paix », avant de rétorquer à son interlocuteur qui avançait quelques objections historiques bien connues qu’ « on insultait là des millions de musulmans ».

Consterné par cette mauvaise foi opposée à l’honnêteté de celui qui regarde le réel, et au courage de celui qui le montre, mais fermement décidé à ne pas vivre sous le signe de l’accablement, je choisis de toutes mes forces de ne pas tomber dans le piège de la généralisation. Je refusais d’attribuer à une population toute entière les mensonges et la bêtise de quelques-uns, porte-paroles d’une communauté religieuse venue du Tiers monde, dont on ne pouvait pas s’étonner qu’ils ne fussent pas impartiaux et qu’ils ne fussent pas des lumières.

Mais à peine chassé, l’accablement revint au galop. Débats après débats, j’entendais des français musulmans dans toute leur diversité, invités pour apporter la contradiction à Finkielkraut, qui semblaient être là pour lui régler son compte et rapporter à leurs supporters le spectacle du philosophe déstabilisé ou plus simplement insulté. Même ceux qui n’avaient pas l’excuse du sous-développement intellectuel ou du parti pris, étant apparemment des hommes et des femmes libres et instruits, ne représentant qu’eux mêmes ou armés de sciences sociales, comme Abdel Raouf Dafri, scénariste reconnu bien qu’autodidacte ou comme Nacira Guénif  sociologue, anthropologue et maitre de conférence à l’université, se révélaient aussi sourds au dialogue et plus vindicatifs encore que les pauvres d’esprit cités plus haut.

De toutes ces paroles échangées, avec des savants, des artistes ou des officiels, je tirais une leçon : Le musulman serait plus souvent doué pour la susceptibilité que pour l’autocritique. Mon accablement devint alors presque une habitude quand les rendez-vous de l’intelligence et de la bonne volonté étaient régulièrement manqués entre Finkielkraut et ses, et nos compatriotes musulmans, si l’on excepte les conversations avec des écrivains plutôt dissidents ou revenus de l’Islam ou des hommes politiques arabes mais je n’en vois qu’un, Malek Boutih, athée par ailleurs.

Ceux-ci mis à part, lorsque les échanges virent trop souvent à l’injure comme dans le cas récent de Viam Berhouma, enseignante et crypto-indigène de la république au discours initié par de pseudo intellectuels qui manient les notions vaseuses et approximatives de racisme d’Etat ou d’islamophobie institutionnelle. (Où sont les pratiques racistes de l’Etat ? Je ne vois que la discrimination positive. Où est l’islamophobie dans les institutions ? Nulle part je le crains, alors que la défense des idées de liberté, d’égalité et de fraternité devraient justement passer par une bonne dose d’islamo-méfiance dans les institutions) ; certains, qui partagent mon accablement, préfèreraient alors qu’on épargne le téléspectateur, qu’on évite le sujet, qu’on abrège le débat et qu’on censure la parole. Je ne les suis pas. Au contraire, tout accablé que je suis, j’en redemande.

Les médias sont dans leur rôle quand ils offrent un espace à toutes les expressions. Ils remplissent leur mission quand ils mettent en lumière les courants de pensée en mouvement dans toutes les populations de la société française. Même si nous en sommes accablés. Dans l’état actuel de l’Islam et de sa radicalisation rampante, de la France, de son immigration et de sa démographie, nous avons tout intérêt à faire sortir des caves et des colloques ces discours de haine dans toutes leurs réalités, aussi accablantes soit-elles. Pour que tous, nous regardions en face, sans pouvoir dire un jour que nous ne savions pas, ce qui risque de nous attendre à plus ou moins long terme. Nous devons savoir ce que nous promettent ceux avec qui, sauf miracle, nous serons un jour contraints de négocier.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 28 Janvier 2016 à 7h34

      salaison dit

      hum……?????
      “ Il faut laisser s’exprimer la haine, pour la regarder en face”
      …..????? ET ?????? 

      • 30 Janvier 2016 à 17h43

        C. Canse dit

        À salaison

        Et être haï tout en étant accablé, attitude qui nous fera sortir de la m…, c’est sûr.

        M. Finkielkraut aurait dû dire à cette personne que : “Non, il n’existe pas en France d’islamphobie institutionnalisée à moins que des millions de musulmans, en France, ne soient masos !
        Arranger les nombres en déclarant que les violences contre les musulmans ont cru de 300% sans dire de combien à combien elles sont passées (1 à 3,  10 à 30, 100 à 300 ?) et en combien de temps, c’est pure malhonnêteté !

        Surtout tabler sur le nombre 300 car le niveau est si bas que combien d’ados sont capables de dire que cela a triplé ? Peu.

        Oublier allègrement les 150 victimes au moins des attentats depuis Toulouse !

        Oublier aussi les agressions sexuelles subies par les Allemandes et les Suédoises en parlant des “femmes voilées agressées”, encore de la malhonnêteté !

        Enfin, dommage que personne n’ait démonté la technique éculée de cette personne, qui est l’exemple vivant de l’inexistence de cette islamophobie institutionnelle, étant enseignante donc appartenant à une “institution”.
        Elle aurait fait remarquer sûrement qu’elle constituait l’exception confirmant la règle. 

        C’est ainsi mais suffit l’accablement ! Virons ces migrants-réfugiés-fuyards-traîtresàleurpatrie-terroristes-violeurs, pas d’amalgame !

        Qu’ils s’arment et combattent pour leurs pays au lieu d’attendre que nos soldats le fassent pour eux au Mali, en Daeschie et je ne sais plus où.

         

    • 27 Janvier 2016 à 20h24

      Albayrak dit

      Monsieur Finkielkraut, vous êtes “semblable au princes des nuées”,  mais vos ailes de géants vous emportent trop haut pour vous laisser insulter par une petite personne, qui annonçait sur compte twitter son futur buzz à l’émission la veille,  et à l’ego trop gonflé. Vous avez le courage d’exprimer votre opinion, je vous admire pour cela,  mais de la sorte,  vous vous laisser décrier par des gens qui ne vous valent pas et de loin. C’est peut-une erreur que de fréquenter assidûment ces plateaux de télé, cela donne un tremplin aux médiocres, et je ne parle pas que de certaines personnes dans le public.

    • 27 Janvier 2016 à 13h37

      Msettimio dit

      Pauvre Finkielkraut, il ne s’est même pas rendu compte que l’intervention de cette “prof” abondait dans son sens.
      Une suite d’affirmations sans aucun argumentaire au format de slogans et pour conclusion un “clach”.

      Il n’y avait qu’à le faire constater, mais non, il veut se battre sur un terrain qui n’est pas le sien, où les seules armes efficaces sont de celles qu’il méprise.
      Finkielkraut a trop donné à la polémique, ce ,’est pas sa nature.
      Ce n’est pas un Zemmour, c’est un professeur, qu’il reprenne de la hauteur.

    • 27 Janvier 2016 à 10h32

      lodyC dit

      avertie, je refuse de regarder les extraits dont il est question …

      de quoi est-il question ? … d’accablement et de stupéfaction …

      d’embusqués des plateaux TV, d’experts indécis et de ministres absents .. et même d’un indispensable Finkielkraut qui serait resté sans voix devant l’expression de ce monstre tapi ?..

      mais messieurs dames, c’est bien la France d’aujourd’hui qui défile sur vos écrans !..
      c’est bien une France dépravée et victorieuse qui occupe la société sous le regard complaisant d’une France qui a choisi de capituler ! ..

      une France qui en plus du poison a livré l’antidote …

    • 27 Janvier 2016 à 1h03

      Martini Henry dit

    • 26 Janvier 2016 à 21h59

      desi75015 dit

      A tout prendre, je crois qu’il est souhaitable qu’on voit le visage haineux (pour le salaf d’Ali Baddou) ou détestable (pour DPDA) de cette engeance. Afin que les gens se rendent compte vraiment, que leur vue suscite une réaction. C’est désagréable mais je crois qu’on peut en sortir gagnant. Plus on les fait parler, plus ils se trahissent. C’est toujours mieux que l’Islam médiatique bisounours type France 3 où on va chercher des imams “présentables” genre Chalghoumi qui ne représentent personne pour entretenir le mythe de leur nature angélique, et une paix civile de pacotille.
      France Télévisions, par ailleurs, s’est plaint d’être “victime” dans l’affaire Finkielkraut. On rêve! Non seulement ils n’admettent pas leur négligence mais en plus ils taisent la faute professionnelle et morale de c….. de Pujadas, qui a arboré une mine réjouie de ravi de la crèche pendant tout l’épisode.
      On n’est pas rendu mais il faut s’accrocher, le voile commence à se déchirer sérieusement. N’importe quoi vaut mieux que de rester dans cette léthargie capitularde.

      • 26 Janvier 2016 à 22h21

        Fioretto dit

        Oui à condition qu’on ne le présente pas comme apolitiques mais qu’on dise d’où elles/ils viennent.

      • 27 Janvier 2016 à 7h22

        Shaïtan dit

        Pas: “je crois qu’il est souhaite”. Il faut.

      • 27 Janvier 2016 à 8h05

        Peter33 dit

        “A tout prendre, je crois qu’il est souhaitable qu’on voit le visage haineux ….. de cette engeance”
        Quel dommage que Veit Harlan soit mort vous auriez pu lui commander la version islamique de son film de propagande “Le juif Süss” tourné en 1940.

      • 27 Janvier 2016 à 10h23

        Hannibal-lecteur dit

        Péteur n’a encore une fois rien compris: le juif Süss était un film de propagande anti juive, France Télévision fait dans la propagande pro islam, c’est le contraire Péteur, vous saisissez? Et selon les avis ci-dessus, ce serait loupé, heureusement, à l’insu de leur plein gré.

    • 26 Janvier 2016 à 16h35

      salaison dit

      et voila ! sous des dehors “pacifistes” (euh…. “hum”) en fait ceux (ou celles) qui s’expriment (surtout avec la bénédiction “socialiste”) ne sont que des “relais” Djihadiste ICI ! (voire de futurs (es) participants (es) !…..
      (encore une fois : sous des dehors très “civilisés” !….) 
      c’est pourquoi !……………… (tout le reste) 

      • 26 Janvier 2016 à 20h44

        Naif dit

        Hitler aussi était un pacifiste, on a vu ce qu’il a fait !

    • 26 Janvier 2016 à 15h59

      la pie qui déchante dit

      la burqa aux statues ???

      Des statues nues camouflées pour la venue du président iranien à Rome :

      “”Le président iranien Hassan Rohani en discussion avec le premier ministre italien Matteo Renzi lundi à Rome.
      Pour ne pas heurter le président iranien en visite officielle à Rome, plusieurs statues antiques ont été dissimulées aux musées du Capitole.”"

      le Figaro .

      • 26 Janvier 2016 à 16h33

        Parseval dit

        «A Rome, fais comme les Romains» : il semble que l’adage antique ait souffert d’exceptions lors de la venue lundi et mardi du président iranien dans la ville éternelle.
        Ben non, au contraire. C’est fou cette crasse inculture des chrétiens regardant leurs propres racines !
        Hassan Rohani marche dans les pas de Grégoire le Grand (qui mutila les parties des statues romaines), Pie V (qui cacha les statues et tenta de détruire les fresques de Michel-Ange) et Saint Charles Borromée (qui fit peindre des slips aux personnages de la Sixtine).
        Au Vatican, les statues portent toujours des feuilles de vigne et dans les réserves il a des monceaux de pénis de marbre, soigneusement rangés et étiquetés, qui attendent leurs propriétaires…

        • 27 Janvier 2016 à 0h03

          Martini Henry dit

          Et c’est d’ailleurs pour les cathos que l’on a recouvert ces statues de voiles, aujourd’hui, n’est-ce pas? Il fut un temps où l’on pratiquait les sacrifices humains en Europe, les gaulois eux-mêmes, pas vrai?
          Un type comme vous ne trouverait donc rien d’autre à dire à quelqu’un qui les pratiquerait encore aujourd’hui dans nos rues au nom de sa religion que :”Ce n’est pas grave, n’est-ce pas. Nous l’avons fait également”. Pitoyable et grotesque argument.

        • 29 Janvier 2016 à 23h48

          saintex dit

          rrrrr ! ce n’est pas plus fou que ta mauvaise foi sitôt que tu parles des catholiques. Quand Ambroise dit ça à Augustin, il ne lui dit pas de faire comme les Romains à l’époque de César ou de Tarquin l’ancien, mais bien au moment où il doit s’y rendre.
          Ceci dit, si les Romains ont pris sur eux de camoufler les statues sans demande de Rohani, ce sont eux qui sont à blâmer.

    • 26 Janvier 2016 à 14h07

      snowy dit

      trois musulmans sur le plateau de Canal + :
      - Ali Badou celui qui invite le salafiste pour qu’il fasse passer son message islamo fasciste.
      - Najat Vallaud-Belkacem la ministre qui dit mot donc consent !
      - L’idéologue islamo fasciste qui est le seul dire la vérité de l’islam, donc le moins tartuffe des 3.
      Que notre diversité est belle !

    • 26 Janvier 2016 à 12h04

      Wil dit

      “Un CRS balance les manipulations de l’extrême gauche à Calais
      « Toutes les nuits ça chauffe dur, les CRS et les gendarmes mobiles se prennent des pavés dans la tronche par les migrants qui sont organisés par les No Border, c’est pour ça que la gendarmerie a fait venir deux blindés… Il y a des organisations islamistes qui viennent d’Angleterre pour essayer de radicaliser les migrants. »”
      http://news360x.fr/un-crs-balance-les-manipulations-de-lextreme-gauche-a-calais/

      • 26 Janvier 2016 à 13h02

        isa dit

        A voir: le Cdanslair d’hier.
        J’ai du arrêter, ca m’a fait davantage peur qu’un film d’horreur interdit aux moins de 16 ans. 

    • 26 Janvier 2016 à 9h26

      la pie qui déchante dit

      Fillon a une plainte sur le dos : il a déclaré qu’il fallait en finir avec ces barbares qui attaquent les femmes comme à Cologne …

      et s’il me plait a moi d’être attaquée aurait déclaré une féministe ????

      • 26 Janvier 2016 à 9h52

        la pie qui déchante dit

        précision :

        Tweet de Fillon :
        “”Faut-il rappeler aux sauvages qu’en Europe les femmes ne sont pas des objets qu’on violente ou qu’on couvre de noir”"

        Tweet de Caroline de Haas :

        “” je viens de signaler le Tweet de François Fillon pour incitation à la haine raciale à internet.signalement.gouv.fr “

        • 26 Janvier 2016 à 11h19

          àboutdepatience dit

          j’ai d’abord cru à une blague
          j’ai vérifié…c’est exact !!
           

        • 26 Janvier 2016 à 11h23

          Wil dit

          Ah,La France!Ses 35 000 communes,ses 300 fromages…et ses lettres anonymes…

        • 26 Janvier 2016 à 11h31

          Peter33 dit

          Et dire que c’est ça qui conseille la ministre des droits des femmes !!!
          En passant je ne savais même pas que les femmes avaient une ministre pour elles toutes seules.
          Le changement c’est maintenant avait-il dit en mai 2012. C’est probablement la seule fois ou il a été sincère !!

        • 26 Janvier 2016 à 13h04

          isa dit

          Non?
          Mais qu’ont- ils touts( toutes) à défendre cette religion de merde ??

          Toujours la colonisation? 

        • 26 Janvier 2016 à 15h12

          Peter33 dit

          @Isa
          Parce que les autres religions ne sont pas “de merde ” ?

        • 26 Janvier 2016 à 18h41

          Félix dit

          à  Peter33

          Disons, à propos des religions, que c’est la seule qui nous pose problème. Pas qu’à nous ; partout dans le monde, y compris en Chine, par exemple. En Russie aussi, comme en URSS autrefois.

          Mais, comment cela se fait-il que ce soit toujours les mêmes ? Sont-ils seuls à subir des injustices ? Sont-ils seuls à connaître le chômage ? Quelqu’un aurait-il une explication, autre bien entendu que la stigmatisation, la discrimination, et autre morceau de violon.

        • 27 Janvier 2016 à 8h20

          Peter33 dit

          @Félix
          Toutes les religions ont leur intégrisme. En 1955 Malraux avait dit sur ce sujet ” Depuis cinquante ans la psychologie réintègre les démons dans l’homme. Tel est le bilan sérieux de la psychanalyse. Je pense que la tâche du prochain siècle, en face de la plus terrible menace qu’ait connue l’humanité, va être d’y réintroduire les dieux “
          Les catholiques ont leurs intégristes, les protestants également en particulier aux USA, les orthodoxes aussi, soutenus par Poutine, les juifs également. Les musulmans ont les salafistes avec en plus une fraction partisane de l’action violente qui sont les djihadistes. Par rapport au 1.6 milliard de musulmans ils ne représentent qu’environ 150.000 individus répartis un peu partout dans le monde.

        • 27 Janvier 2016 à 10h29

          Hannibal-lecteur dit

          Péteur, encore une fois rien compris: ” toutes les religions ont leur intégrisme. ” personne ne prétend le contraire. Seul l’intégrisme musulman assassine aujourd’hui . Aujourd’hui, Péteur, c’est là le problème.

    • 26 Janvier 2016 à 9h09

      Alpin dit

      Isabelle Kersimon cite Johann Sfar dans un excellent article récent:

      “Le dessinateur Johann Sfar l’a parfaitement exprimé: «C’est vraiment la double peine pour les citoyens français venus d’une famille du Maghreb, ou de culture musulmane. Non seulement la télé ne les laisse pas assez souvent s’exprimer, mais en plus, quand on nous vend des «jeunes gens représentatifs et issus de la société civile» il s’agit à tous les coups de copains de Tariq Ramadan ou des Indigènes de la République. Les émissions qui choisissent de tels intervenants torpillent le débat et montrent des joutes caricaturales. (…) Je ne voudrais pas être dans la tête des directeurs d’antenne car ils portent une lourde responsabilité sur le climat dégueulasse de notre pays. Il faut s’attacher à faire baisser les préjugés, à créer de la fraternité. Les français originaires du Maghreb n’ont jamais demandé à être représentés par les copines de Tariq Ramadan ou des Indigènes de la République! C’est irresponsable. Et ça attise la haine de tous les côtés.»”

      http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/01/25/31003-20160125ARTFIG00288-dpda-le-supplement-de-canal-plus-quand-la-tele-invite-les-ennemis-de-la-republique.php

      • 26 Janvier 2016 à 9h16

        Alpin dit

        Et remarquable interview de Céline Pina dont voici un extrait crucial:

        “Au-delà de la personne de Najat Vallaud-Belkacem, cette scène symbolise le malaise de la classe politique et en particulier de la gauche face à l’islamisme radical?
        Ce qui est arrivé à la ministre de l’éducation aurait pu arriver à presque tous les membres de notre classe politique, droite et gauche confondue. Mais la gauche a un double problème, elle abrite en son sein des islamo-gauchistes, qui sont bien plus que les idiots utiles des islamistes. Ils en deviennent leurs hommes de main et leur servent de caution morale et de certificat de respectabilité. Ils assurent même leur sale boulot de délégitimation de nos principes laïques et républicains, en essayant de faire passer tous les lanceurs d’alerte pour des islamophobes et en leur reprochant de faire le jeu du FN. Ils ont manifestement tout compris des stratégies d’intimidation des islamistes et les mettent en œuvre au sein de la gauche et à l’intérieur des partis, chassant les républicains pour les remplacer par des communautaristes ou des hommes sans conviction, pour qui la politique est un plan de carrière.
        Comme les islamistes, cette gauche-là a intérêt à l’amalgame musulman=islamiste. Pour deux raisons: pour pouvoir l’exploiter dans les faits et le dénoncer dans le discours. Comme cela, sous couvert de défendre une cause en soi inattaquable: la liberté de culte, la tolérance ; ils favorisent une démarche de déstabilisation de la société: l’islamisme. Puis ils utilisent le risque d’amalgame que d’autres pourraient faire, comme le FN, pour interdire toute référence à l’islam dans l’analyse du phénomène… Mais les dernières élections et la déperdition de leurs militants montrent que cette stratégie les déconnecte du réel et n’est pas en prise avec la société. Pour autant elle sature notre paysage médiatique qui n’a jamais semblé aussi éloigné des réalités de notre pays et offre des tribunes à des personnes qui ne représentent pas grand chose.”

        http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/01/25/31003-20160125ARTFIG00280-un-integriste-sur-le-plateau-de-canal-celine-pina-interpelle-najat-vallaud-belkacem.php

    • 26 Janvier 2016 à 4h57

      Infrarouge dit

      Depuis le temps que la gauche lèche le cul des musulmans pour se faire pardonner le colonialisme -bien que Aït Ahmed ait déclaré que du temps de la France l’Algérie était un paradis- pourquoi n’en profiteraient-ils pas?
      Merci la gauche.

      • 26 Janvier 2016 à 18h44

        Félix dit

        Vous avez tout à fait raison.

        Moi qui suis pied-noir, cela me rassure. Je n’étais pas un colonialiste, je n’avais pas 50 000 hectares. La seule terre était celle que contenaient les pots de fleurs qui ornaient notre balcon.
         

    • 26 Janvier 2016 à 0h41

      curnonsteen dit

      A Jacques B. :Ite, missa est !

    • 25 Janvier 2016 à 23h23

      Jacques Bonhomme dit

      Cunni omnia audent, etiam omnia audentes recognoscuntur.