Mes haïkus visuels: Trump, Monga, Pajak, etc. | Causeur

Mes haïkus visuels: Trump, Monga, Pajak, etc.

Auteur

Roland Jaccard

Roland Jaccard
est un psychologue, écrivain, journaliste, critique littéraire, essayiste et éditeur suisse

Publié le 16 octobre 2016 / Culture

Mots-clés : , , ,

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 17 Octobre 2016 à 9h37

      Singe bleu dit

      Il paraît que monsieur Jaccard est de droite ? Mais de quelle droite ? La droite de la banquette centrale du “Flore” ?

    • 16 Octobre 2016 à 13h09

      Villaterne dit

      Monsieur
      Un homme de grande qualité est mort récemment : Pierre Etaix
      J’eusse espéré un haïku sur le sujet.
      Mais l’homme qui a fait du rire son moteur personnel n’intéresse jamais les gens “sérieux”.
      Il était pourtant terriblement français!

      • 16 Octobre 2016 à 20h52

        Habemousse dit

        Il est vrai qu’entre la sortie du dernier album de Julien Doré et celle du dernier texte illisible de Jean Teulé, les remerciements pour service rendus se sont perdus dans le bruit du vent : Pierre Etaix méritait mieux, comme Robert Lamoureux il y a quelques années.

         Le seize octobre deux mille seize est également l’anniversaire de la décapitation de Marie-Antoinette par les Daesh de l’époque, qui non contents de l’occire sauvagement, l’ont accusée, pour justifier leur crime, d’attouchements sur son propre enfant, mort un peu plus tard des mauvais traitements et autres sévices dont il a été victime pour avoir la malchance d’être fils de Roi et de Reine, il avait un peu plus de dix ans.   

    • 16 Octobre 2016 à 12h51

      Habemousse dit

      M.Trump n’est pas vraiment servi par un nom et un prénom sortis des studios de Walt Disney : les couacs de son toujours jeune cousin Donald sont légendaires et ma foi pas si antipathiques que cela.

      Je me demande si les dés n’ont pas été pipés depuis le début ; en tous cas je suis étonné de la naïveté de ceux qui trouvent normal qu‘on lui fasse tenir des propos d’il y a onze ans comme si ils dataient d’aujourd’hui ; que ce soit au déduit où ailleurs, il est facile, avec de l’argent, beaucoup d’argent, de trouver des casseroles à Hillary qui résonnent longtemps après : le clan Clinton a tout simplement plus de moyens financiers que lui pour le déglinguer, voire le tuer ; et puis, quand on a avec soi la mafia et la finance, tout est permis.

      M. Trump n’est peut être pas plus candidat rêvé que sa voisine d’isoloir l’est.

      Je nous trouve bien présomptueux de choisir un champion à quelques milliers de kilomètres de distance et d’écouter religieusement la presse américaine, comme si elle délivrait la vérité à chaque lever du soleil : avons nous oublié comment se comporte la nôtre, en esclave docile qui trouve M. Hollande intelligent et Ségolène Royale capable ?

      Occupons nous de notre tambouille qui est en train de brûler.  

      • 16 Octobre 2016 à 13h05

        Villaterne dit

        Bonjour Habemousse
        »le clan Clinton a tout simplement plus de moyens financiers que lui pour le déglinguer »
        Je pense surtout que lorsqu’on a la presse de son côté on a les fouille-merdes contre soi.
        »Je nous trouve bien présomptueux de choisir un champion à quelques milliers de kilomètres de distance »
        Quand un peuple a mis Hollande au pouvoir il n’a effectivement aucune leçon à donner.
        Bon dimanche Habemousse !

        • 16 Octobre 2016 à 13h29

          Habemousse dit

          Bonjour Villaterne, au milieu de tout ce déballage, je me demande si un américain peut s’y retrouver : déjà que pour nous la tâche s’avère presqu’impossible !

        • 16 Octobre 2016 à 13h34

          Villaterne dit

          Je m’aperçois que je fait une erreur, je voulais dire quand on a la presse contre soi évidemment !