J’ai une sale gueule: contrôlez-moi! | Causeur

J’ai une sale gueule: contrôlez-moi!

Halte à la discrimination!

Auteur

Benoît Rayski

Benoît Rayski
est journaliste et essayiste

Publié le 14 novembre 2016 / Société

Mots-clés : , , ,

Ces derniers temps, je trouve que j'ai plutôt sale gueule. C'est pourquoi je n'en voudrais pas aux flics qui me trouveraient suspect.
Benoît Rayski

Benoît Rayski

Ce matin, je me suis réveillé plutôt mal et j’ai compris, en écoutant les radios, que nous étions en France. Les radios dégueulaient sur Trump, et avec des accents de triomphe, annonçaient que des milliers de manifestants défilaient contre lui dans les rues des villes américaines. La bonne nouvelle était répétée, amplifiée : ainsi, quelques milliers de manifestants donnaient naissance à des « manifestations monstres ». Oui, nous étions bien en France.

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, une autre perçait sous l’avalanche anti-Trump. Une décision « historique »de la Cour de cassation condamnant l’Etat pour des contrôles au faciès « discriminatoires ». L’affaire traînait depuis des années. Treize plaignants noirs et arabes (on a le droit d’écrire ça ?) avaient porté plainte contre l’Etat après avoir été contrôlés. En première instance, ils avaient eu gain de cause. Manuel Valls, pas tout à fait dépourvu de bon sens, avait décidé de se pourvoir en cassation contre l’avis de Christiane Taubira. A l’arrivée, donc, il avait perdu et c’est l’ancienne Garde des Sceaux qui triomphait. De quoi réjouir les radios. Oui, nous étions bien en France.

Je suis allé dans ma salle de bains. Et mon miroir m’a renvoyé ma sale gueule. Un nez proéminent, des oreilles un peu décollées, des yeux loin d’être clairs. Impossible de me confondre avec un pêcheur breton, un viticulteur bourguignon ou un agriculteur limousin. Le délit de sale gueule caractérisé ! Avec en plus une grimace qui n’arrangeait rien à l’écoute de la décision de la Cour de cassation.

Ma mauvaise humeur aidant, je me suis dit qu’on pourrait quand même me contrôler moi aussi au faciès. Si tous ceux qui remplissent les cellules de Fleury-Mérogis avaient la même tête que moi, je trouverais ça inévitable tout en exigeant des flics qu’ils soient polis et ne me disent pas « tu ». Si les fichés S avaient mes yeux, mon nez et mes oreilles, je comprendrais qu’on m’interpelle un peu plus souvent qu’un  « Français de souche ». Si les guetteurs, les dealers, les braqueurs, les « jeunes » avaient une tronche voisine de la mienne, je ne m’étonnerais pas d’avoir affaire à la police plus souvent qu’un « céfran ».

J’en étais là de mes réflexions quand une amie, passablement méchante, m’a dit en rigolant que je ne risquais rien, car j’avais passé l’âge de me faire contrôler. Alors là, je me révolte contre cette intolérable discrimination ! Oui, je veux être contrôlé au faciès comme les jeunes ! Oui, je veux qu’on oublie mes cheveux grisonnants ! Et si pour ça, il faut que je mette une capuche, je le ferai. Na!

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 18 Novembre 2016 à 17h25

      Pig dit

      Il faut porter plainte pour non interpellation depuis dix ans malgré votre sale gueule. Vous êtes en effet discriminé. 

    • 16 Novembre 2016 à 18h59

      Surbranĉa Birdo dit

      Les vieux lecteurs de Spirou se rappelleront peut-être une histoire de cette revue où Tif (le chauve) et Tondu (le barbu) sont recherchés à tort comme malfaiteurs, si bien que des policiers contrôlent systématiquement les individus qui ont le crâne dégarni ou portent du poil au menton. À l’époque je trouvais cela normal et je ne pensais pas que l’on faisait alors un « contrôle au faciès ». Maintenant, en pleine sottise taubiresque et post-taubiresque, si je dis que j’ai été agressé par un individu de race noire, on devra demander aussi leurs papiers à des Norvégiens ou des Chinois, quitte à perdre son temps et à laisser s’enfuir les vrais coupables. Au moins on aura été politiquement correct et c’est tout ce qu’il faut maintenant.

    • 16 Novembre 2016 à 17h29

      Pol&Mic dit

      vous avez la “Gueule” que vous voulez!
      tout ce qu’on vous demande c’est de pas “foutre” la merde partout et de respecter NOS traditions!

    • 16 Novembre 2016 à 11h31

      Caligula dit

      Article que j’ai publié sur Face Book
      La Cour de cassation a fixé les règles: elle a confirmé qu’un contrôle fondé sur l’apparence physique est discriminatoire et que c’est une faute lourde.
      En clair il est donc interdit aux services de police de procéder, quelque soit les circonstances de temps, de lieu, de sécurité ou d’insécurité, de période d’attentats, etc, à des contrôles ciblés sur l’apparence physique . Pendant que l’on y est on peut étendre cette injonction au sexe, à l’âge, à l’handicap, à l’orientation sexuelle etc. Pour chaque catégorie particulière de citoyens, un certain quota annuel de contrôles sera autorisé. Quand on aura atteint ce quota, on arrêtera ces opérations pour ce type de personnes.
      Enfin bref, on est encore là en plein délire.
      Toute personne qui a un minimum de bon sens sait qu’un policier est un chasseur et son gibier est la population délinquante. Hors l’expérience de ces policiers et gendarmes, expérience confirmée, par qui veut bien se donner la peine d’effectuer les recherches nécessaires, par les statistiques des services spécialisés de police et de justice, démontre clairement que la majorité de la délinquance émane d’un certain type de population et se situe majoritairement dans des secteurs géographiques bien délimités (depuis le début de l’année, plus de 20 morts à Marseille, particulièrement dans certains quartiers et, à ma connaissance, aucun meurtre à Aurillac – par exemple-). Par conséquent le bon sens et une police efficace exigent le ciblage dans le temps, dans l’espace et sur un choix déterminé de personnes des contrôles de quelque nature que ce soit.
      Mais voila, la bien pensance, par la force de la loi, en a décidé autrement.
      Le bon côté de la chose: puisque les forces de l’ordre devront contrôler autant la partie saine de la population que l’autre, ce sera autant de risques en moins pour eux. Il faut être positif

      • 16 Novembre 2016 à 13h19

        Sancho Pensum dit

        Ceci confirme qu’on trouve vraiment n’importe quoi sur Facebook.
        Non seulement le contrôle au faciès – qui est une discrimination fondée sur la couleur de la peau – est interdit, mais comme je l’ai fait remarquer plus bas, il donne de moins bons résultats que d’autres approches liées aux comportement des gens.
        Bref, c’est interdit et c’est inefficace. Je ne vois vraiment pas l’intérêt de s’entêter dans cette voie, sauf à vouloir faire du sous-Zemmour.

        • 16 Novembre 2016 à 14h01

          mogul dit

          Oh oui, c’est vrai !
          Il faudra pas non plus oublier, au titre du contrôle égalitaire, de contrôler aussi les touristes chinois et japonais, du type de ceux qui subissent régulièrement des raids du type “attaque de la diligence” sitôt que leur car de tourisme à la malchance de passer trop près de certains quartiers. Aucune raison qu’ils y coupent.
          Et puis, bien sûr, les mémés du XIVème au cas où elles planqueraient une kalash ou un pain de résine de cannabis dans leurs sacs à main, les gamains à la sortie de leurs écoles etc… 

        • 16 Novembre 2016 à 18h18

          Félix dit

          Qui, selon vous, brûle les voitures, attaque les synagogues et les églises ?

          Les bouddhistes, les chinois, les japonais, les vietnamiens ?

          Non, je ne crois pas. J’en suis même sûr.

        • 18 Novembre 2016 à 11h32

          mitch-savoy dit

          Sancho défend ses amis! C’est humain !

    • 16 Novembre 2016 à 10h38

      Bleunbrug dit

      14 Novembre 2016 à 23h06

      Schlemihl dit
      Poil à l’ abat jour .

      provocateur le “poil à l’abat-jour”
      presque faurissoniste Schlemihl le yid!

      • 16 Novembre 2016 à 10h43

        steed59 dit

        c’est du second degré d’humour juif espèce de fleur de bruyère avariée

        • 16 Novembre 2016 à 11h08

          Bleunbrug dit

          J’ai apprécié l’humour, justement…
          Remettrait-on en cause le recyclage écologique nazi ?

        • 16 Novembre 2016 à 11h22

          steed59 dit

          Je pense oui. Un certain nombre de juifs en sont un peu revenus de cette forme d’écologie à caractère national-socialiste. C’est pour ça qu’il préfèrent prendre la bagnole plutôt que le train. On ne sait jamais vraiment où on arrive. C’est pour ça aussi qu’ils préfèrent prendre des bains plutôt que des douches. On ne sais jamais ce qu’il en sort.

      • 16 Novembre 2016 à 10h54

        Schlemihl dit

        Comment faurissoniste ?

        Nazi mon cher , fasciste , raciste , impérialiste , et même climatosceptique . Oserais je avouer que je fume et que je n’ai jamais été communiste , pas même mao ? Poil à Charentonneau .

        • 16 Novembre 2016 à 10h59

          steed59 dit

          pas le genre de juif qui plairait à guy sitbon. Pour lui le seul bon juif ne peut être qu’internatinaliste.

        • 16 Novembre 2016 à 13h16

          Schlemihl dit

          Je n’avais pas vu que Steed était si spirituel , ces facéties sur les trains et les douches sont à pleurer de rire . Les fosses communes ne sont pas septiques et le typhus ne donne pas de puces , poil au prépuce . Quant à ce M Sitbon , il n’ a pas l’ honneur de me connaître . Je ne suis pas internatinaliste , ni interlatiniste ni internationaliste ni rien , pas même philatéliste .

        • 16 Novembre 2016 à 13h21

          steed59 dit

          j’avoue, ce n’est pas de moi

        • 16 Novembre 2016 à 15h35

          Schlemihl dit

          Attendu l’ envoi de photographies , je dirai que la sauce fait passer le merlan .

    • 16 Novembre 2016 à 10h29

      keg dit

      Nous sommes tous en “délit de sale gueule”.
      Essayez de penser différemment de la pensée orthodoxe et courante, vous êtes fichable et de cela je vous fiche mon billet….

      S’en défendent les “S” où l’on accroche vos quartiers (de viande)comme autant de quartiers de noblesses ou d’arrondissement de vos fins de moi….
      Il n’est jamais bon de s’y pendre. Demandez au duce d’Italie!

      http://wp.me/p4Im0Q-1nv

    • 16 Novembre 2016 à 8h20

      QUIDAM II dit

      Les Chinois et les Vietnamiens seraient moins contrôlés que les autres ?… Allez savoir pourquoi.

      • 16 Novembre 2016 à 8h22

        steed59 dit

        si mais la différence c’est qu’ils ne passent pas leur temps à s’en plaindre, contrairement aux autres chialeuses de service.

    • 15 Novembre 2016 à 18h12

      Franc tireur dit

      Je ne vois pas comment certains, dans leur message, peuvent se permettre de dire que Rayski est un fasciste. Ils vivent où ? Maintenant quand je veux intervenir dans la rue parce que je constate un acte d’incivilité, je regarde d’abord à qui je vais adresser mes reproches, sinon je sais que je suis bon pour être embarqué par le Samu. Quand je suis en Suisse je peux encore me le permettre (encore, je dis=) mais en France, je fais attention, je dévisage d’abord et après je vois. Prudence de faciès.

      • 15 Novembre 2016 à 20h28

        steed59 dit

        il a été traité de fasciste pour pouvoir éviter le mot traitre. Ceci dit BR n’en est pas à ses premières insultes de la part de ses ex-camarades. A son âge il a encore l’intention d’utiliser sa liberté de parole (un peu vulgaire à mon gout)

    • 15 Novembre 2016 à 18h09

      Pol&Mic dit

      eh bien!…… libre à vous d’avoir une “sale gueule”…… ce n’est pas à la France qu’il faut vous en prendre, mais à la Gauche……
      CQFD

    • 15 Novembre 2016 à 13h28

      persee dit

      C’est drôle de constater que les intervenants plus qu’ironiques (et j’en suis ) ne tolèrent que l’humour du premier degré, passer un certain stade celui du désespoir , ça coince .

    • 15 Novembre 2016 à 13h13

      demonastir dit

      Benoît Rayski,ici Guy Sitbon, le journaliste aussi vieux que toi ou plus. J’ai vraiment envie de vous interviewer. Vous étiez un très bon journaliste, plus juif que la moyenne en raison de votre nom, et vous voilà devenu marinocompatible. Ça me dépasse, je pige pas le parcours. Pour nous, l’identité, le nationalisme, l’iimmigraphobie, c’est les autres, c’est le cauchemar. L’Europe, enfin une citoyenneté taillée pour nous, le rêve de nos parents. Et bien non, vous êtes passé chez les autres, chez les bofs. L’interview pourrait faire un livre: Comment je suis devenu judéo-facho. Non?

      • 15 Novembre 2016 à 20h29

        steed59 dit

        Vous le Bien, Nous le Mal, c’est beau la nuance …

      • 16 Novembre 2016 à 10h31

        QUIDAM II dit

        Vous atteignez très vite et très facilement le “point Godwin”.
        Ne vous êtes-vous pas avisé que ce sont plutôt les fanatiques musulmans qui pourraient être qualifiés d’islamo-faschos ?

      • 16 Novembre 2016 à 10h38

        Quatre chemins dit

        Votre réaction Mr Sitbon est symptomatique de la sclérose idéologique ambiante. Assigner celui qui dénote, dérape, déraille (etc) de l’autoroute béni-oui-oui, tout en poursuivant un discours généreux sur le refus (très sélectif) des assignations, on connait par coeur. Si vous ETIEZ journaliste, vous avez dû à moment donné être sensible à une notion: la contradiction. Mais vous avez préféré le “NOUS” corporatiste, qui cimente votre texte. La question est comment VOUS (au singulier) en êtes vous arrivé là? Pratiquez l’auto-interview avant de jeter un regard condescendant sur ceux qui ne pensent pas comme vous. Bien à vous.

      • 16 Novembre 2016 à 14h03

        mogul dit

        Post tout aussi gluant que les quelques articles du même que j’ai eu l’occasion de lire…

        • 16 Novembre 2016 à 16h35

          steed59 dit

          fais gaffe ça colle aux doigts et après difficile de s’en débarasser

    • 15 Novembre 2016 à 12h13

      marcopes dit

      article éloge au non sens , et prouve qu’avec une telle logique on ne peut être que dans le pétrin ; en plus les individus de son genre critiquent constamment les extrêmes alors qu’ils en sont la cause

    • 15 Novembre 2016 à 11h47

      gcollet3@gmail.com dit

      A le dire au plus “direct” …!

      Ce mec est juste un vrai con !
      Ce n’est certes pas de notre faute, si tous ces tarés de la terre qui nous assassinent se ressemblent tous.

      Ce Raisky, qui bien sur ne peut être qu’un journaliste, haït tellement l’humanité qu’il ne veut même plus la regarder directement.
      La vraie barbarie : mettre ses principes entre soi et la réalité.

      • 15 Novembre 2016 à 12h55

        Sancho Pensum dit

        Même remarque qu’à Alleluia.

    • 15 Novembre 2016 à 11h25

      alleluïa dit

      Franchement stupide cet article. Stupide du début à la fin.
      Bon chic bon genre gauchiste; 1000 pour cent politiquement correct. Eh oui ça existe !
      Que disent les policiers (entre autres choses): nous ne sommes pas assez nombreux pour effectuer toutes les tâches demandées.
      Et allez donc encore un article ou un mot sur le thème “c’est un scandale ce contrôle..et là on ajoute “au faciès” histoire de bien faire sordide, de dire “tu as vu ces foutus flics racistes”.
      Mais non ce contrôle “au visuel” est indispensable car tout simplement “trop de contrôle tue le contrôle”. Croyez-vous que les écoutes téléphoniques soient effectuées “au faciès” ?
      Arrêtez donc cette farce soit-disant antiraciste et changez donc de terme.
      Et encore plus stupide: mot sur le tutoiement, qui serait systématiquement employé par ces sales flics à l’encontre  de ces “facétieux” (c’est ça ? !). Ben non c’est pas systématique, ni courant. Mais écoutez donc ces “facétieux” et le langage qu’ils utilisent contre les flics: très souvent les pires insultes qui soient. Mais passons, n’est-ce pas. Les flics on les remercie là et là, à telle ou telle occasion, mais continuons joyeusement à leur taper dessus.
      Bravo l’article. 

      • 15 Novembre 2016 à 12h54

        Sancho Pensum dit

        Je pense que vous n’avez pas saisi le sens de l’article. Et que vous avez oublié où vous avez mis les pieds.
        Causeur fait bien de la retape pour le contrôle au faciès, à l’instar de Zemmour. Qui a justifié qu’on contrôle plus les noirs et les arabes “puisque la plupart des trafiquants sont noirs et arabes”. Et qui a été condamné pour ça (provocation à la discrimination raciale).
        Avec cet article ironique de Rayski, Causeur contourne l’obstacle. Mais rassurez-vous, il est bien favorable au contrôle au faciès (du moment qu’il ne concerne que les noirs et les arabes, j’imagine).

        • 15 Novembre 2016 à 20h26

          alleluïa dit

          À force de tourner autour du pot, vous avez fini par y perdre compris la tête.
          Il est bien évident -ben voyons- que je n’ai “pas compris le sens de l’article” et que je ne sais pas ce qu’est Causeur.
          Vous connaissez la métaphore du noeud gordien ?
          Nos flics sont les armes de guerre (c’est pas moi qui le dis) contre le terrorisme; la paix ayant échoué dans ce domaine. 
          Ben, je suis si idiot n’est-ce pas, que je pense qu’ils doivent tirer dans la cible, si possible; pas à côté.
          Et je n’ai que mépris pour les expressions aussi stupides que celle du “contrôle au faciès”.
          L’auteur de cet article a tenté l’ironie ? Question que je me suis posée en effet. Et j’en suis arrivé à la conclusion que si c’était le cas, il avait complètement raté. À force de se contorsionner pour tenter d’exprimer quelque chose, on n’arrive à rien.

        • 15 Novembre 2016 à 20h49

          Sancho Pensum dit

          A l’avenir, ne vous posez plus de question sur les articles de Rayski. Il les rate tous.

        • 16 Novembre 2016 à 14h05

          mogul dit

          Chouette, on va pouvoir marier Sancho.

    • 15 Novembre 2016 à 7h59

      L'Ours dit

      La méthode préconisée par Bibi, et qui excusez du peu a fait ses preuves, a été refusée dans les aéroports allemands par peur de la discrimination. Ou plutôt par peur d’être discriminé pour discrimination.
      C’est la preuve que les sancho ont plus de poids sur nos décisionnaires que ceux qui préfèrent l’efficacité pour protéger leurs proches.
      Je rappelle que le profilage sert a faire un premier choix, pas à condamner, et encore moins à condamner s’il n’y a aucun reproche à faire.

      • 15 Novembre 2016 à 14h21

        Sancho Pensum dit

        Outre qu’il est interdit, vous auriez la preuve que le contrôle au faciès – qui revient concrètement à contrôler environ 7 fois plus les arabes et les noirs – est efficace ??

        Il semble au contraire que son abandon et l’utilisation d’autres “méthodologies” de contrôle permettent d’obtenir de meilleurs résultats.

        “En 1998, les services douaniers des États-Unis ont entrepris de répondre aux allégations de discrimination fondée sur le sexe ou l’origine ethnique. A cette époque, 43 % des fouilles effectuées par les douanes concernaient des Afro-Américains ou des Américains d’origine hispanique. Les services douaniers ont modifié leurs procédures de contrôle, en rayant les mentions « race » ou « ethnicité » (variables utilisée par l’administration douanière) de la liste des facteurs pris en compte pour entreprendre une fouille, et en introduisant de nouvelles techniques d’observation, qui reportaient l’attention sur des éléments de comportement, comme la nervosité, ou des incohérences dans les explications des passagers. Parallèlement, la supervision des décisions relatives aux contrôles et aux fouilles était renforcée. Dès l’année 2000, les disparités liées à l’origine ethnique en termes de fouilles aux douanes avaient quasiment disparues. Les douanes effectuent désormais 75 % de fouilles en moins, et pourtant leur taux de succès était passé dans le même temps de moins de 5 % à plus de 13 %, le taux de fouilles positives étant désormais à peu de choses près identique pour tous les groupes ethniques.”

      • 15 Novembre 2016 à 14h25

        Sancho Pensum dit

        Ou bien encore :

        “Le résultat de ces dispositifs sur l’efficacité est tout à fait frappant. Par exemple, à Fuenlebrada, ville de la banlieue de Madrid, sur une période de quatre mois, la fréquence des contrôles mensuels a chuté de 958 à 396 mais le pourcentage des contrôles avec saisie (c’est-à-dire de contrôles ayant conduit à la détection d’un acte criminel ou d’une infraction) est passé de 6 % à 28 %.

        La hiérarchie policière a poursuivi ce dispositif depuis la fin du projet pilote et les contrôles se sont maintenus à ce bas niveau. Inspirés par les impacts positifs de ce projet sur la sécurité, trois autres municipalités espagnoles, Malaga (sixième ville du pays), La Corogne et Castellon sont en train de mettre en place des dispositifs similaires.”

        Evidemment, vous n’êtes pas censé le croire, puisque ça vient de :
        https://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/200612/le-ticket-de-controle-une-mesure-pour-lefficaci
        Enfin, bon, démerdez-vous avec vos certitudes…

        • 16 Novembre 2016 à 14h09

          mogul dit

          On est d’accord, c’est bidon.