Mon tailleur est riche. So what ? | Causeur

Mon tailleur est riche. So what ?

En Grande-Bretagne, avoir réussi n’est pas un signe d’infamie

Auteur

Agnès Catherine Poirier

Agnès Catherine Poirier
est une journaliste et essayiste basée à Londres.

Publié le 25 janvier 2013 / Monde

Mots-clés : , ,

londres hollande cameron

C’était le 27 février 2012 : le Premier ministre britannique, David Cameron, s’en souvient comme du jour de sa première communion. Avec l’annonce de la création d’une imposition à 75% pour les revenus supérieurs à 1 million d’euros, le candidat à l’élection présidentielle et bientôt président François Hollande réjouissait les conservateurs et embarrassait les travaillistes de Grande-Bretagne. Le maire de Londres, le trublion Boris Johnson, s’exclamait devant les caméras de la BBC, France 24, Al-Jazeera et CNN : « Formidable ! Et bienvenue à tous les riches français ! Londres vous attend les bras ouverts ! » Quant à Ed Miliband, chef de file de l’opposition Labour, il déclarait, rougissant, qu’en Grande-Bretagne, on ne détestait pas les riches autant qu’en France.

Douce litote. En Grande-Bretagne, riches et argent sont vénérés, portés aux nues. La richesse, une valeur en soi, signe distinctif de la réussite, voire du doigt de Dieu, véhicule comme une aura morale. C’est à des détails que l’on perçoit cette culture bien différente de la nôtre.

[...]

*Photo : Mr. T in DC.

  • Une_Causeur_55

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 55 - Janvier 2013

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    Une_Causeur_55
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 26 Janvier 2013 à 6h44

      L'Ours dit

      Où sont les syndicats pour défendre ce patron (dans le transport) qui, pour sauver les emplois de son entreprise est allé jusqu’à hypothéquer sa maison? Les routier polonais sont payés moitié moins, il le savait, c’est pour cela que son entreprise périclitait, mais il est allé jusqu’au bout. Aujourd’hui on lui prend sa maison et n’a même pas le droit au chômage. Tout le monde s’en fout.
      S’il avait été rationnel, il aurait pris les mesures nécessaires à sa survie mais se serait fait traiter de patron égoïste car il faut sauver les emplois. Et si son entreprise avait marché et qu’il avait fait des bénéfices mirobolants, ce que tout le monde devrait souhaiter, il se serait fait traiter d’ordure.
      Qui est là pour lui aujourd’hui?
      Certainement pas les pleureurs qui croient qu’une entreprise qui marche sort du sabot d’un cheval.  

    • 26 Janvier 2013 à 1h35

      ALMFBTYPP dit

      a 4000 ( c ce que je gagne ) t riche a dit une célébre crapule , t riche… tu parles ; ta aucune réduc t même montré du doigt pour les surloyers , les cantines enfants , ta droit à rien , donc à la fin ta bien entendu plus rien , donc aigreur et toi tu peux ( veux ) pas te barrer: je n’ai plus que ce mot à la bouche , stygmatisation des gens de goche: eux qui comme valls font intervenir les policiers dans son quartier pour chasser sdf qui importunent Madame à bastille, qui continuent à ne pas faire pater acteur de ciné et oeuvre d’atrs avec des arguments fallacieux , car ce sont leur potes etc.

    • 25 Janvier 2013 à 18h01

      Mouflone dit

      J’ai oublié d’ajouter un petit message à tous les causeurs de Causeur.
      Merci, grâce à vous, je ne dois pas me faire enfermer pour cause d’allergie grave au prêt à penser (ça démange grave, ça fait des plaques vertes, ça suinte,…bref, c’est pas beau à voir). Grâce à Causeur, les symptômes s’atténuent progressivement.

    • 25 Janvier 2013 à 17h50

      Mouflone dit

      Mais ya pas qu’au Royaume-Uni. C’est le cas aux Pays-Bas, en Belgique, pays où j’ai séjourné longtemps. Le truc, c’est que les gens se fichent complètement de savoir ce qui est dans le panier du voisin. Celui qui veut réussir, ben, c’est simple, il bosse plus que les autres. Voilà. plombier ou consultant, peu importe. Il (elle) bosse et s’il réussit, c’est clap clap. S’il se casse la figure, il n’y aura personne pour l’enfoncer.
      C’est ignoble de la part du gouvernement de réveiller le pire du français de base: jaloux, envieux mais peu enclin à se défoncer pour devenir un riche (beurk! pardon..), au lieu de l’aider à sortir de ce fossé et embrasser les magnifiques opportunités du 21ème siècle.

    • 25 Janvier 2013 à 16h29

      JMS dit

      Il faut être Flanby pour donner de la France cette image détestable en flattant un défaut très français : la jalousie mesquine.

    • 25 Janvier 2013 à 15h31

      L'Ours dit

      Houlà! Agnès Catherine Poirier, vous êtes folle?
      Mettez une moustache si vous revenez chez les froggies. 

    • 25 Janvier 2013 à 15h25

      Lama1998 dit

      Si vous souhaitez que la France change dans le bon sens, n’hésitez pas à suivre mon blog http://bougerlafrance.kazeo.com/