“Le discours sociétal de Juppé ne me convient pas beaucoup” | Causeur

“Le discours sociétal de Juppé ne me convient pas beaucoup”

Entretien avec Denis Tillinac (2/2)

Publié le 21 juin 2016 / Politique

Mots-clés : , , , ,

Denis Tillinac, par Hannah Assouline.

>>> Retrouvez en cliquant ici la première partie de l’entretien.

Causeur. La France n’est ni de droite ni de gauche, disait le Général. Pourquoi donc vous accrocher à cette dichotomie ?
Denis Tillinac. Être de droite, c’est inscrire son action dans le présent, mais avec un soubassement de mémoire. Être progressiste, c’est inscrire son action dans une stricte relation entre le présent et le futur. Pourquoi en sommes-nous à la deuxième génération de dirigeants de droite qui ont renoncé à cette mémoire ? J’ai connu les Guéna, les Galley, les Messmer… Ils ont forgé la France moderne – le Concorde, la bombe atomique… –, mais parlaient d’Histoire tout le temps. Bien sûr, derrière, ils avaient le vieux Malraux : ce n’est pas rien ! À l’Assemblée nationale, dans les bureaux du groupe RPR, il y avait une photo du général de Gaulle, une autre du maréchal Leclerc et une dernière de Malraux. Et puis on a fait l’UMP, un truc pour imiter les Allemands et les Anglais ! Il a alors fallu ajouter les photos de Monnet et de Schuman qui, pour des gaullistes comme moi, représentent l’horreur absolue ! Je préfère Guevara, de très loin !

[...]

>>> Retrouvez en cliquant ici l’ensemble de notre dossier « Juppé : le pire d’entre nous ? »

  1. L’Âme française, Denis Tillinac, Ed. Albin Michel, mai 2016

  • causeur.#36.couv

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 95 - juin 2016

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur.#36.couv
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 23 Juin 2016 à 9h11

      RED (From Tex) dit

      “Sarkozy « antagonise » beaucoup”…

      Vraiment ?

      Plus que Hollande, qui parle sans arrêt des “hommes et des femmes de progrès” ? (de gauche, forcément de gauche)

      Mais alors, les autres sont quoi ? Des cons ?

      Suis-je bête ! c’est “le bloc réactionnaire”…

      Il y a plus “antagonisant” que ça ?

    • 22 Juin 2016 à 19h42

      2HARDEL dit

      Ainsi, Parseval, ce sera donc vous, la fameuse goutte d’eau ? Étonnant.
      Ainsi, Parseval, vous hurlez avec les hyènes… N’omettez pas la liaison. La H d’hyène est muette, comme vous le savez forcément.

      Vous me décevez., Parseval. Pas grave.

      Effectivement, sociétal est à la limite du barbarisme. Et très moche, en plus.
      Je ne l’ai trouvé ni dans mon Petit Robert (plus tout jeune), ni dans le Dictionnaire Historique etc.
      “Sociétal”  a une entrée dans le Larousse, paraît-il.
      Je ne vais même pas prendre la peine de cerner la différence entre les deux mots.
      Selon vous, la notion de « Gaullisme social », par exemple, est vide de sens ? Ça vous regarde.

      Mais peu importe.
      En citant Hayek — c’est d’un chic — .pour étayer votre sophisme, que vous appelez pompeusement Principe (!), vous révélez un aspect assez déplaisant de votre personnalité (ou dois-je dire parsonnalité ?) qui m’avait échappé jusque-là.
      Celui du petit prof’ méprisant et pinailleur. (Mais vous faites ça ou vous voulez, ce ne sont pas mes affaires).  

      Car, l’emploi malheureux de cet adjectif par Denis Tillinac, dans une interview probablement mangnétophonée, ne retire rien à la qualité de sa bibliographie.
      Je doute que vous-même, Parseval, malgré votre immense talent et la profusion de vos publications de toutes sortes, puissiez vous prévaloir d’une œuvre comme celle de ce garçon, à qui vous vous permettez de tirer les oreilles.

      Nous considérerons donc le Principe du présomptueux Parseval comme nul et non avenu.

      Et comme le signe décisif que je dois vraiment aller chercher de l’A.I.R. ailleurs.
      Les symptômes sont sans équivoque.

      FIN DES PROGRAMMES. 
      https://www.youtube.com/watch?v=itw3NwmOAQs

      • 22 Juin 2016 à 19h44

        2HARDEL dit

        COUPURE DÉFINITIVE DU SIGNAL

         https://www.youtube.com/watch?v=-MH6JZdGZcI

        • 23 Juin 2016 à 9h30

          RED (From Tex) dit

          2HARDEL : L’infirmière vous a débranché ?

          Elle a bien fait.

      • 22 Juin 2016 à 21h55

        Parseval dit

        Vous êtes inconsidérément soupe au lait.

    • 22 Juin 2016 à 14h59

      Parseval dit

      Le discours sociétal de Juppé ne me convient pas beaucoup.
       
      Dans La Présomption fatale (The Fatal Conceit), Hayek recense 160 noms auxquels est accolé le qualificatif “social” (accord _, action _, administration _, adaptation _, affaires _, animal _, &c.).
      Cela, écrit-il, “a permis que les noms que « social» qualifie soient vidés de leur signification” (et deux autres choses, mais comme on dit ici, passons).
      C’était dans les années 80.
      Depuis, le capitalisme le veut, on exploite plus à fond les anciens marchés et on en conquiert de nouveaux : on a introduit sociétal, dont l’apport par rapport à social n’est ni clair, ni éclairant.
      Je propose donc le principe suivant :
      ⌜ Toute proposition contenant un substantif qualifié par “social” ou “sociétal” est tenue pour essentiellement privée de sens. ⌟.
      Nous pouvons donc considérer cette interview du socialiste présomptueux Denis Tillinac comme nulle et non avenue.

    • 22 Juin 2016 à 14h31

      golvan dit

      Le problème de l’évocation nostalgique d’une France rurale et de ses clochers c’est qu’elle a disparu depuis longtemps.
      Elle a été tuée par la mécanisation outrancière qui a amplifié l’exode rural, et ce mouvement n’est pas près de s’inverser même si les citadins se piquent de goût et rêvent de produits cultivés amoureusement au même prix que ceux issus de l’agriculture industrielle.
      La campagne du passé était pleine de monde, rien à voir avec le sépulcre qu’elle est devenue dans la plupart des cas, et elle n’a vu que de loin les cents milliards d’euros consacrés au bonheur dans les banlieues françaises depuis vingt ans, et ceci en pure perte.  
      Bref, la nostalgie n’est plus ce qu’elle était.  

    • 22 Juin 2016 à 11h58

      Angel dit

      Mr Tillinac je vois qu’ici certains se moquent de vous.
      Ils preferent la Droite de Coblence et de Vichy, la gauche de Deat et de Doriot et ils se retrouvent tous a Bruxelles et a Francfort ramapant en bons collaborateurs de l’OTAN, la BCE et les mafieuses commissions europeennes.
      Mais ils sont modernes et ils font partis du camp qui sait et du camp du Bien.

      • 22 Juin 2016 à 14h18

        kelenborn dit

        Tu ne pourrais pas prendre une cuite avec Tillinac qui dit avoir une préférence pour le gros rouge. Tu dois t’enfiler des boissons énergisantes pour déféquer autant de conneries. Comme disait Coluche c’est vraiment “suivez la ligne jaune”!!!
        MK

        • 22 Juin 2016 à 14h24

          golvan dit

          @ kelenborn
          Et pourquoi Angel n’aurait-il pas le droit de défendre Tillinac ?
          Vos posts ne sont pas inintéressants mais celui-ci, par son côté méprisant et sans argument ne fait pas partie des meilleurs. 

        • 22 Juin 2016 à 20h31

          kelenborn dit

          Golvan

          J’ai quand même le droit de déconner de temps en temps. Bien sûr qu’il a le droit de défendre Tillinac… Tout pendant qu’il ne défend pas Pictafesse Royal ou Cucufine de Touraine!!! rires

    • 22 Juin 2016 à 11h51

      Angel dit

      Mr Tillinac. Je ne suis pas de droite et ne suis plus de gauche.
      Mais des Hommes comme vous me font aimer la Droite. La Votre bien sur.

    • 22 Juin 2016 à 11h05

      brindamour dit

      Sarkosy ne leur convenait pas. Hollande non plus. Chirac non plus. Mitterrand non plus.Giscard non plus. Aussi loin que je me souvienne tous ces Présidents succitaient l’animosité.
      Peut-être qu’ils préfèrent Mélanchon ou Le Pen.

    • 21 Juin 2016 à 20h01

      IMHO dit

      Guéna, Galley, Messmer étaient en effet des pointures .
      Si seulement ils n’avaient pas été gaullistes ! Quelle malédiction !

    • 21 Juin 2016 à 19h25

      IMHO dit

      ” une autre ( photo ) du maréchal Leclerc “.
      Ça c”est succulent, quand on pense à la rivalité entre De Gaulle et Leclerc, qui faisait de l’ombre au Chef du Gouvernement provisoire, parce que lui avait vraiment fait la guerre .
      Leclerc était encore moins républicain que De Gaulle, carrément hostile à la IVième .
      Au moment de son décès, il était inspecteur des forces terrestres en Afrique du Nord, on imagine ce qu’il aurait été pendant la guerre d’Algérie: certainement pas un fervent gaulliste .

    • 21 Juin 2016 à 17h36

      kelenborn dit

      Même si c’est plutôt sympathique, c’est consternant.
      On a l’impression d’écouter un petit vieux soliloquant de manière autiste à la maison de retraite. Bien sûr il y est bien : il a ses copains avec qui il peut faire une pétanque et jouer aux boules et même prendre l’apéro (à condition de consommer avec modération car l’oeil “bigbrotherien” de Cucufine de Touraine est en embuscade). Ses copains c’est des vieux de la vieille: Vercingétorix, Clovis, Napoleon… de temps en temps il y a aussi Jeanne d’Arc et on lui colle une main aux fesses en se disant “une que Baupin n’aura pas!!”
      Bref, moi aussi j’aime bien cette France qui sent bon le terroir et ne pue pas le bobo, cette France de Marcel Aymé qui n’est pas la Fiente de BHL, cette France de la Guerre des boutons où les moutons poussent dans les bergeries et non au bout des gentianes dans la ferme de José Bové comme le pense Zezette Duflot qui ne sait d’ailleurs pas que la Corse faisait partie des îles Salomon mais qu’elle s’est échappée pour échapper au réchauffement climatique.
      Oui tout cela est beau mais il faut se réveiller!!
      D’ailleurs , tel Raminagrobis l’hypocrite, Tillinac garde un oeil ouvert pendant que l’autre le conduit rêver sur le plateau de Millevaches. C’est quand même lui qui a soutenu Chirac , lequel a fait introduire le principe de précaution dans la constitution. De Gaulle aurait aimé cela! pourquoi pas les accords de Munich pendant qu’on y est. Et puis, cinq ans du petit excité ne lui ont pas suffi! Reste Bayrou qui doit quand même aimer Jean Monnet et Schumann !!!
      Ite missa est
      MK
      kelenborn.e-monsite.com