Le pénis au pénal! | Causeur

Le pénis au pénal!

Des réactions hystériques pour une insignifiante “affaire Baupin”

Auteur

Anne-Marie Le Pourhiet

Anne-Marie Le Pourhiet
Juriste spécialiste de droit constitutionnel, professeur de droit public à l’Université de Rennes I

Publié le 02 juin 2016 / Politique Société

Mots-clés : , ,

En quoi le fait de dire à un individu, quel que soit son sexe, qu’il a de beaux yeux, de belles mains, de belles jambes, une belle poitrine ou de belles fesses révèle-t-il de la haine ou de la discrimination?

Cécile Duflot à l'Assemblée nationale, le 17 juillet 2012 (Photo : SIPA.00640869_000047)

Cette fois, ça y est ! Qu’on se le dise, ça va changer ! Yvette Roudy, Catherine Trautmann, Monique Pelletier et Roselyne Bachelot n’accepteront plus jamais d’être l’objet du regard concupiscent des hommes politiques et dénonceront désormais systématiquement les salauds qui osent leur « mater le cul », selon la délicate expression recueillie par trois gracieuses journalistes du JDD.

Même la narcissique mijaurée Nathalie Kosciusko-Morizet, qui passe pourtant une bonne partie de son temps à se contempler dans la glace et à adopter des poses lascives, ainsi que Fleur Pellerin, qui calcule si bien l’effet promotionnel de ses stilettos Louboutin, ont rejoint les sœurs en lutte contre les frères en rut.

Nos anciennes gouvernantes ont ensemble décidé que l’« on ne peut pas » dire d’une femme qu’elle a des seins magnifiques, que sa jupe est trop courte, ni lui demander si elle porte un string, ni mettre la main sur sa cuisse ou masser ses épaules sans avoir dûment obtenu son consentement préalable. Tous ces comportements « inappropriés » relèvent, disent-elles, du sexisme, c’est-à-dire, si l’on se réfère aux vagues définitions qui en sont données, de la discrimination ou de la haine à l’égard des femmes.

Franchement, j’avoue avoir du mal à saisir tant l’objet du scandale que le raisonnement tenu dans ces opportunistes cris d’orfraie. En quoi le fait de dire à un individu, quel que soit son sexe, qu’il a de beaux yeux, de belles mains, de belles jambes, une belle poitrine ou de belles fesses révèle-t-il de la haine ou de la discrimination ? Lorsque je fais remarquer à un collègue que la pratique sportive lui conserve un beau corps d’athlète ou qu’il a de longues mains à caresser les femmes, je n’ai pas du tout l’impression de lui exprimer de la haine ou de pratiquer une discrimination sexiste. Je crois au contraire lui manifester de la sympathie et lui faire un compliment flatteur. Il m’est souvent arrivé de déplorer qu’il n’y ait pas davantage de « beaux mecs » parmi les universitaires ou de me féliciter de ce que les professeurs de droit portent généralement un élégant costume-cravate, à l’opposé des enseignants d’autres disciplines, souvent fagotés comme des traîne-savates. On ne voit vraiment pas ce qu’il y a de péjoratif à pousser des sifflements admiratifs lorsque Mme Duflot se décide à troquer le jean informe et négligé qu’elle arborait en Conseil des ministres, comme une injure aux institutions, pour une robe gonflante et voyante à grosses fleurs bleues qui introduit le printemps dans l’hémicycle. Le but de l’ingénue politicienne était évidemment de se faire remarquer, et il fut parfaitement atteint, quoi de répréhensible à cela ?

Qu’il y ait, dans le monde politique comme ailleurs, une minorité d’obsédés sexuels qui se jettent grossièrement sur leurs collègues ou assistantes, est un phénomène marginal que l’on a vite fait de remettre à sa place. En presque 40 ans de carrière universitaire, il m’est arrivé deux fois d’être sexuellement agressée : une fois par un collègue masculin respectable auquel on aurait donné le bon Dieu sans confession et qu’il a suffi d’éconduire rudement ; une autre fois, à l’inverse du cliché du Sofitel de New York, par une étudiante noire qui s’était permise de bloquer la portière de ma voiture et dont j’ai peut-être brisé le tibia en claquant cette dernière violemment avec force injures « lesbophobes ». L’idée de porter plainte pour agression sexuelle, dans les deux cas, ne m’a pas effleurée une seconde. Qu’est-ce qu’un tribunal viendrait faire dans ces sottises ? Les magistrats ont des choses plus sérieuses à traiter que ces non-événements.

[...]

  • causeur.#36.couv

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 95 - juin 2016

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur.#36.couv
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 4 Juin 2016 à 16h46

      Olympio dit

      “mater le cul ?”. S’agissant des 4 pétitionnaires, au vu de leur plastique, pas de doute, il s’agit d’une déviation perverse !
      Pour le reste comme disait le grand Georges …
      “Nul ne peut aujourd’hui trépasser sans voir Naples”
      “à l’assaut des chefs d’oeuvre ils veulent tous courir”
      “mes ambitions à moi sont bien plus raisonnables”
      “voir votre académie Madame et puis mourir”…
      D’accord avec l’auteur. Les magistrats ont certainement d’autres chats à fouetter.
       

    • 4 Juin 2016 à 16h13

      la pie qui déchante dit

      quand je pense ce que Placé à du se coltiner pour devenir sénateur , je préfère rester facteur ….

    • 4 Juin 2016 à 15h20

      la pie qui déchante dit

      dans la presse:
      “”Amber Heard aime toujours Johnny Depp et ne veut pas l’enterrer malgré sa main courante…”"

      Lui aussi aurait une main baladeuse ???

    • 4 Juin 2016 à 11h57

      Leftcruiser1 dit

      Entièrement d’accord avec cet article. Mais cela va être trés dur de lutter contre l’américanisation des pensées dont ces histoires  de “harcèlement” en sont la caricature.
      Dans des grandes boites américaines, il est déconseillé aux hommes de rentrer dans un ascenceur si une femme seule s’y trouve afin de ne pas avoir de souci judiciaire d’harcèlement. 
      C’est tellement croustillant et sympa la relation latine homme-femme. Il est malheureusement impossible de garder ce type de relation coquine sans accepter qu’il puisse y avoir des excès. 
      RESTONS LATIN, c’est tellement plus riche relationnellement.  

      • 4 Juin 2016 à 12h27

        mogul dit

        Et tellement plus civilisé  !

        • 5 Juin 2016 à 1h43

          i-diogene dit

          Mogul,
           
          Pas de civilisation sans copulation,
          pas de copulation sans drague.. 

          La drague est un sport sympathique et particulièrement exaltant..

          Je plains sincèrement ceux qui s’ en privent en ayant recours à Internet, les agences de rencontres ou les entremetteuses.. 

        • 5 Juin 2016 à 7h32

          mogul dit

          Aucune ironie dans mon propos !
          J’abondais ☺ 

    • 4 Juin 2016 à 10h00

      mogul dit

      Je ne vois pas ce que la multitude de ronchons qui se sont manifestés sur ce fil ont à reprocher à cet article.
      Je le trouve délicieux, merveilleusement écrit, drôle avec juste ce qu’il faut de méchanceté, et d’une précision horlogère pour éparpiller façon puzzle le délire gynocratique auquel on assiste depuis le début de l’affaire Baupin.
      J’applaudis des deux mains. 

      • 4 Juin 2016 à 10h07

        Parseval dit

        Indépendamment du fond, l’article n’est ni délicieux, ni merveilleusement écrit, ni drôle, ni précis.
        Et comme le fond est en harmonie avec la forme…

        • 4 Juin 2016 à 10h32

          mogul dit

          Votre mauvaise foi est à la hauteur de votre non-humour.

        • 4 Juin 2016 à 11h11

          Singe dit

          Parseval de l’humour

        • 4 Juin 2016 à 12h25

          mogul dit

          Si j’étais plus souple, j’applaudirais aussi des deux pieds, comme vous.

      • 4 Juin 2016 à 11h24

        Singe dit

        ?
        Je l’avais oublié 

    • 4 Juin 2016 à 8h19

      thierryV dit

      Il est toujours tellement pratique de dénoncer les conséquences. je remarque que tout ceux qui s’adonnent à ce sport de défonceurs de porte ouvertes ne parlent jamais des causes . C’est un peut comme les défenseurs de la paix dans le monde , sujet bateau qui barbe tout le monde car irréel) ou de “l’amour entre les peuples” (sujets idiot car complètement théorique). C’est aussi comme la conférence sur le climat qui envisage de dépenser des fortunes pour pour avoir laissé l’espèce humaine envahir notre espace commun . Sujet d’ailleurs complétement tabou et bloqué.
      Ainsi , en matière de harcèlement ,c’est toucher aux responsabilités de chacun . On ne peut développer des harangues du style “jouir sans entrave” (seins nu ,MLF)au point d’en oublier le motif central qui est , à l’origine ,l’égalité citoyenne et dans le même temps se plaindre d’être regardée de trop près . Il y a dans ce cynisme une tentative de manipulation articulée autour de la notion de pourvoir social . Jouir sans être dérangé par un candidat potentiel , c’est assez difficile lorsqu’on en à fait la publicité . Peut être vaut il mieux réserver ces revendications pour la sphère privée , plutôt que de jouer sur tous les tableaux au dépend de ces benêts de mecs qui , eux, ne savent effectivement pas calculer à ce niveau et sont , c’est sûr plus contraint de freiner leur sens.
      C’est d’ailleurs ce qui a permis aux femmes , depuis toujours ,d’obtenir parfois très facilement les avancées sociales dont elles veulent s’emparer aujourd’hui .
      Intention louable s’il en est . Le probleme étant que dans l’affaire ,la mutation ne se fait pas symétriquement . Ce que les femmes gagnent en pouvoir social elle ne le cèdent toujours pas en positionnement sexuel et se font fort d’en exploiter les deux faces .
      On finit donc par se demander ou se trouve la véritable égalité .Et si le concept ne serait pas un poil pipé puisque très théorique . Nous en sommes pour l’instant à la discrimination positive .

    • 4 Juin 2016 à 0h43

      2HARDEL dit

      @ C.Canse à propos de votre 3 Juin 2016 à 20h04 : Toutes ces joutes (verbales) pour un méchant article plutôt mal tourné.

      Oui, Sissi .. (Ben quoi ? Y en a bien des qui vous appellent chère CC ! Enfin au moins un, et pas des plus sympathiques, ni des plus futés, le pauvre.) 

      Bon, blague dans le coin, et après, dormage , le problème n’est pas cet article en particulier, effectivement écrit à la truelle. Mais après tout, on ne demande pas aux juristes d’avoir du style.
      Le problème, c’est l’accumulation, ces derniers temps, d’articles causeuriens qui vont TOUS dans le même sens. Castelnau, Lévy, Le Pourhiet (une Bretonne, de surcroît !). Quelques autres encore…

      Et quel sens ! La défense pied à pied, par la patronne, que longtemps j’ai bien aimée, mais qui commence à me les briser menues menues, la défense systématique de ce que notre société recèle de plus insupportable dans l’espèce humaine : les flambeurs et les tricheurs ; les harceleurs et les fraudeurs. 
      Tout ce que the common decency — pardon, l’expression française équivalente m’échappe à l’instant — interdit aux “honnêtes gens”.
      Je vois d’ici les sarcasmes des cyniques zhyéneux. (Car la H d’hyène est muette, faut-il le rappeler aux cyniques incultes ? Oui.)

      Et ces honnêtes gens, un jour, je le souhaite, finiront par éradiquer les flambeurs, les tricheurs, les harceleurs et les fraudeurs.

      Les honnêtes gens, donc, quand ils se sauront atteints d’une maladie incurable — et ils sont des millions dans ce cas dans le monde —  avant d’être entubés de partout, les honnêtes gens décideront que leur mort ne sera pas aussi inutile et absurde que leur existence.

      Alors, peu soucieux de leur avenir, les honnêtes gens iront butter les ordures, “jusque dans les chiottes”, au nom de l’A.I.R. !
      Action I
      ndividuelle Radicale.

      AND AT LAST, THE SHIT WILL HIT THE FAN !
      Et enfin, les cyniques prendrontPEUR.   

      ‘night or ‘rning, dear Sis’. (2H)

      • 4 Juin 2016 à 9h27

        Hannibal-lecteur dit

        Après dormage ? Quel cauchemar cela a-t-il dû être pour que l’attelage de Haridelles explose au point de montrer son racisme ( …une bretonne : régionaliste = raciste naissant ) et de critiquer ce qu’il n’a pas été capable de comprendre : en effet, les auteurs qu’il dénonce n’ont JAMAIS montré la moindre sympathie pour les harceleurs, fraudeurs etc. mais ont TOUJOURS dénoncé les excès médiatiques à leur encontre. Ça, l’attelage de Haridelles n’est pas assez futé pour le voir. Il ne comprend pas ce qu’il lit, et il critique ce qu’il a compris qui n’est pas ce qui a été dit.
        Un bon attelage, on lui met des œillères ah voilà : Haridelles pourriez-vous essayer d’oter les vôtres? 

        • 4 Juin 2016 à 9h37

          Singe dit

          Pourquoi ces commentaires toujours à la limite de la diffamation ? Pourquoi ne pas essayer une fois ou l’autre d’argumenter ?

      • 4 Juin 2016 à 10h53

        2HARDEL dit

        Salut Singe. Bah, on est surtout à la limite du 50 de QI…  °-D

        Alors… Brève Explication de texte pour les Nuls et mal comprenants.
        …et après, dormage…
        …et après virgule dormage… On la voit pourtant bien, cette virgule, non ? Le dormage interviendra donc après la rédaction du post. D’ailleurs, compte tenu de l’heure tardive de sa rédaction, c’est assez normal. Bon… Ça, c’est fait.
        Le Pourhiet (une Bretonne, de surcroît !)… Clin d’oeil d’un Bas Normand à l’autre rive du Couesnon.
        Même en sachant à quoi m’en tenir, je ne pensais pas qu’il fallait mettre des sous titres. Il ne faut décidément jamais sous estimer la bêtise crasse du sapiens moyen.

        Adieu. 
         

        • 4 Juin 2016 à 11h26

          C. Canse dit

          C’est pas le tout, j’ai du gauchisse à casser, môa. :D

        • 4 Juin 2016 à 11h51

          C. Canse dit

          Ce  11h26 va sous 11h16

      • 4 Juin 2016 à 11h16

        C. Canse dit

        À 2Hardel et À Hannibal-lecteur

        Causeur est un revue politique, à ce titre,  tirer à boulets rouges sur tout ce qui est de “gauche” est de bonne guerre quand bien même on oublierait “les bonnes manières”, je ne partage pas ce point de vue, avoir des principes et se montrer respectueux du sexe opposé (et du genre humain, en général) est la base de la vie en société.
        Causeur fait parfois montre de mauvaise foi, notamment dans cet article : rire de l’injustice perçue par la dame au sein touché, me choque, banaliser le harcèlement sexuel aussi quand la gauche devrait œuvrer à l’émancipation de son peuple (idem pour la droite).
         Causeur oublie “les bonnes manières” préférant “casser” du gauchiste.
        J’ose espérer qu’il se trouvera toujours un homme pour se porter au secours d’une dame qui ne pourrait se sortir, seule on n’est pas des “bébés” notre force est moindre, d’une situation délicate. Les femmes ne pouvant traîner leur(s) conjoint(s) dans toutes leurs pérégrinations, môa jé la solution : le permis de port d’arme (c’est pas à l’ordre du jour).
        On doit s’interroger sur la dérive de la judiciarisation de toutes les situations de la vie quotidienne quand la “bonne éducation” semble oubliée. La “bonne éducation” autorise un modus vivendi acceptable par tous mais, mais, mais quid de “la bonne éducation” ?
        Cette éducation, acceptée comme “bonne”, était du ressort de la “famille” laquelle est redéfinie, aujourd’hui.
        Notre société semble adolescente, deviendra-t-elle adulte ?
        L’éducation et l’instruction se transforment, aurons-nous les moyens intellectuels de construire une société digne de notre devise nationale ?
        L’avenir le dira. 

        • 4 Juin 2016 à 11h25

          Singe dit

          C’est tellement beau dites

        • 4 Juin 2016 à 11h36

          C. Canse dit

          Mon “cassage” de gauchisse, vient ici.
           

        • 4 Juin 2016 à 11h38

          C. Canse dit

          À Singe

          Hein, que c’est beau. : D

          Et maint’nant : “Faites ce que je dis ! (Pas ce que je fais.). :-) 

        • 4 Juin 2016 à 13h16

          2HARDEL dit

          @ C.CANSE
          Alors comme ça Sissi, vous allez affrioler le gauchisse mâle ? C’est du propre !
          Allez, SALUT ET FRATERNITÉ, CAMARADE SISSI !

        • 4 Juin 2016 à 13h25

          C. Canse dit

          Ave, 2Hardel. :-)

          Y a toujours des articles, pour causer, Heu “casser”. 

    • 3 Juin 2016 à 23h19

      Rico dit

      En tout les cas…177 commentaire sur le sujet. Putain d’hormone.    

       Halte a la mode féministe militante qui se sent agressée même pour un clin d’œil anodin.

      N’en faites tout de même pas trop mesdames en utilisant a tort et a travers la “victimisation”,car vous banalisez les véritables victimes devant des bourreaux sexuelles autrement plus difficile a “éconduire”.  

      Merkel a dit aux femmes de Cologne qu’il fallait qu’elles se tiennent a une longueur de bras des agresseurs sexuels,les migrants de Merkel.
      Elle est trop forte Mdame Merkel…avec sa longueur de bras.

      Pas très bavarde nos MLF sur le sujet!Hein?
      Elles qui s’enflamment pour des histoires de concierge.

      Mais c’est vrai que les migrants ou autre culture d’asservissement de la femme…on touche pas au nom du sacro-saint politiquement-correct de peur d’être accusé de vilaine-raciste.

       http://www.fnb.to/FNB/Article/Bastion_54/viols.htm
      Ça ce passe en France…et ça se banalise grâce aux silence et a la lâcheté de nos institutions.
      Ou sont nos MLF et autres harpies urinant dans un lieu saint,mais Chrétien bien sur.
      Pas folle non! 

      • 3 Juin 2016 à 23h56

        Warboi dit

        Pourquoi mettre en concurrence les islamistes et les duponts la joie façon Baupin ? Ce n’est pas parce qu’on ne tolère pas le premier qu’on doit être indulgent avec les autres ! et vice versa.
        Par ailleurs les agresseurs de Cologne n’étaient pas des migrants mais des maghrébins. Je ne sais pas si la précision a un intérêt mais pour vous, apparemment, oui, donc je précise.

        • 4 Juin 2016 à 9h49

          Rico dit

          @Warboi

          “les agresseurs de Cologne n’étaient pas des migrants mais des maghrébins.”

          Faux!
          Car les deux mon capitaine mais migrants majoritairement et d’origine… 
           
          http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/02/16/cologne-73-inculpes-dont-une-large-majorite-de-migrants_4866300_3214.html

          Pour le reste.

          Nous parlons bien de politique et rien d’autre.

          Au même titre que les homos m’indiffère entre leurs quatre murs,je deviens un de leur détracteur quand ils font du militantisme sur la place publique.

          Idem pour la MLF attitude qui s’évertue a claironner contre des comportements associables (que je n’approuve aucunement,rassurez vous)mais oh combien désuet face a des comportements de violence et de culture qui renvoie la gente féminine a des objets de bas instincts.

          On ne cautionne pas “le moins pire parce que bien pire”,mais la morale et l’honnêteté intellectuelle si ce n’est le courage et l’honneur,s’attaque d’abord aux urgences plutôt que de touiller dans le banale a des fins électoraliste.

          Un peu de crédibilité pour ces hommes et femmes politique serait fort souhaitable pour le droit des femmes et le respect qui leur est du car je vous garantis que les générations qui pointent leur nez en France et qui ne sont pas des générations d’hommes Occidentaux élevés par des femmes grâce a la poussée d’un féminisme arbitraire…ça va être autre chose et nous en reparlerons peut être dans les années a venir.

          Osez me dire qu’aujourd’hui dont moi même en tant que père,selon les endroits ou se rendent nos filles,nous ne leur conseillons pas un “accoutrements” moins propices a tentation pour des esprits bas de plafond qui pense la femme comme un objet de leur désir plus que d’un être humain qui se respecte comme tel,et osez me dire que la majorité de ces gugusses qui ne respectent que leurs mères ou leurs sœurs (et encore pour ces dernières) qu’ils ne proviennent pas de culture extra-Occidentale.

          Alors,leur cinéma…  
           
              
           

        • 4 Juin 2016 à 9h56

          Rico dit

          @warboi.

          Pour mieux comprendre la culture du comportement qui se repandra dans l’éducation a faire grossir la vague.

          http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/01/19/la-nuit-des-chasseurs_4849460_3214.html

        • 4 Juin 2016 à 10h18

          Rico dit

          @Warboi

          A titre de précision.
           
          Je vous prie d’excuser mon insistance mais il nous faut combattre les mensonges politiques afin de mieux formater notre esprit d’analyse et je reviens avec les migrants qui était le gros du bataillon de pervers-agresseurs et plus que largement majoritaire malgré l’aide de leurs coreligionnaires “Allemands” de confession musulmane. 

          http://lesobservateurs.ch/2016/01/09/un-policier-allemand-nous-avons-ordre-dignorer-les-crimes-commis-par-les-migrants/

          C’est tellement plausible d’ailleurs, et faut en vouloir de croire qu’après des arrivés massives de migrants près des grandes villes Allemandes,que ces agressions sexuelles et autres qui n’ont jamais eu lieu auparavant pour plus de 700 plaintes “déclarées” sont le simple fruit du hasard.

          Allons donc.

          Cordialement. 

      • 4 Juin 2016 à 8h47

        thierryV dit

        En effet , tout le probleme est là . Le positionnement politique des féministes ,affaiblit la culture locale (qui soit dit en passant leur a permis cet essor)et renforce ce qui va devenir leur ennemi mortel . La civilisation musulmane qui ne connait totalement et définitivement pas la nuance .Lorsqu’elles souillent les lieux chrétiens se tirent une balle dans le pied .Il sera malheureusement bien tard pour l’admettre car la connerie est faite : Soutien aux migrants et dénonciation politique .

    • 3 Juin 2016 à 20h56

      Cardinal dit

      Et Dieu dans tout cela, où se situe t il ?
      D’après la Bible Dieu créa d’abord l’homme puis le voyant triste et solitaire, on suppose, il créa la femme. Laquelle s’empressa de poser un traquenard à l’homme avec l’aide d’un serpent, le tout pour une pomme.
      Tout cela est de la faute de Eve, elle aurait pu se couvrir avant de séduire Adam. Les victimes dans tout cela, ce sont les hommes et voilà que les nouvelles Eves nous refont le coup.
        

      • 3 Juin 2016 à 22h25

        i-diogene dit

        >Joliii..!

        Ton dieu serait donc sexiste..!^^ 

      • 4 Juin 2016 à 9h34

        Hannibal-lecteur dit

        Sauf que, Cardinal, la Bible a été écrite par les hommes: mauvais témoins a priori, plutôt suspects de trouver des excuses à leurs conneries : il est probable qu’au paradis terrestre ce soit Adam qui a coeuilli la pomme : il montait mieux aux arbres qu’Ève. 

        • 4 Juin 2016 à 9h36

          Singe dit

          Ce qui stupéfie est qu’Annibal est certainement convaincu d’avoir de l’esprit à revendre

    • 3 Juin 2016 à 19h26

      Warboi dit

      Merci pour votre soutien Scarlet.
      Je commençais à me demander si j’étais complètement coincé.
      Mais quand je lis sous la plume d’AMLP cette énormité “En quoi le fait de dire à un individu, quel que soit son sexe, qu’il a de beaux yeux, de belles mains, de belles jambes, une belle poitrine ou de belles fesses révèle-t-il de la haine ou de la discrimination? “, j’hésite entre énorme hypocrisie ou énorme malhonnêteté.
      Qui aujourd’hui peut dire comme on dirait “bonjour”, “tiens vous avez vraiment de belles fesses, des seins magnifiques, portez-vous un string”? Ce n’est pas de la haine ou de la discrimination ou du sexisme, c’est juste de la grossièreté. On peut le regretter mais dans nos sociétés occidentales, c’est comme ça, ça ne se dit pas et cela n’a rien à voir avec le féminisme.
      Et personne ne le dit, pas plus aujourd’hui qu’hier.
      Et je parie qu’AMLP ne le dit pas non plus parce qu’elle est prof de droit et qu’elle sait se tenir en société.
      Et ça m’étonnerait beaucoup qu’elle dise à un collègue qu’il a “des mains à caresser les femmes”. Vraiment, j’en doute. Moi la femme qui me dit ça, je la salue poliment et ensuite je l’évite et je préviens les copains qu’elle est un peu dérangée. J’aime bien la séduction, mais de bon goût, pas avec les gros pieds dans le gros plat.
      Et tout ça pour défendre un gros porc indéfendable juste parce que les féministes lui sont tombées dessus ?

      • 3 Juin 2016 à 19h39

        2HARDEL dit

        Ben oui, Warbol. Je plussoie aussi, absolument. Mais je n’osais pas vous apporter mon soutien, car d’aucun ici me juge vulgaire Héhéhé ! 
        À propos, merci à C. Canse… (2H)

        • 3 Juin 2016 à 19h43

          C. Canse dit

          Serait-ce si difficile d’être un homme ?

          Vite un concours ! Keskiè le plus dur, être un homme ou une femme.

          “Je souffrrrre, je souffrrre”. (On regroupe bien les “r”. :-)

        • 3 Juin 2016 à 19h44

          C. Canse dit

          (On roule bien les “r”). :-)

        • 3 Juin 2016 à 19h54

          2HARDEL dit

          Ça, C. Canse, faut demander aux hommes aux vrais de ce forum.
          Ceux qui applaudissent des deux mains quand ils mettent leurs deux autres au cul des gonzesses… (Par ailleurs, vous roulez remarquablement bien les R)

        • 3 Juin 2016 à 20h04

          C. Canse dit

          Toutes ces joutes (verbales) pour un méchant article plutôt mal tourné. 

        • 3 Juin 2016 à 20h13

          i-diogene dit

          Sachez une chosez, les complexés du calcif:

          - la vulgarité, c’ est un fantasme très courant aussi bien chez l’ homme que chez la femme…

          - Un fantasme parmi tant d’ autres…

          En amour, il faut laisser l’ hypocrisie puritaine bourgeoise sur la descente de lit, à côté du slip… Sinon, l’ heureuse élue pourrait bien réaliser ses fantasmes avec le plombier-farceur de service..

          La posture du missionnaire, ça lasse..!^^ 

        • 3 Juin 2016 à 20h41

          C. Canse dit

          À i-Diogène

          Réveillez-vous en douceur….

          Bon, ça va ? Un café ?

          Prêt ? Ici, il n’est nullement question d’amour. 

        • 3 Juin 2016 à 22h30

          i-diogene dit

          Les relations sexuelle sont l’ amour d’ un instant au moins..

          L’ amour c’ est intemporel: 1 heure, 1 après-midi, un mois, un an, toute une vie… Nul obligation de durée..!^^ 

        • 3 Juin 2016 à 22h36

          C. Canse dit

          À ii-Diogène

          On ne parle pas du même article, ici il ne s’agit pas d’amour mais de comportements de malotrus.

        • 3 Juin 2016 à 22h48

          i-diogene dit

          Je ne me suis pas trompé d’ article..:

          - Malotru, c’ est vite dit, avant le moindre jugement en correctionnelle..

          - Y’a-t-il matière à poursuivre d’ ailleurs..?

          - Je ne connais des faits que ce que les journaux en ont dit, c’ est-à-dire rien d’ objectif..

          Le pénis au pénal ou bien :  le pénal au vénal..? 

          A ce stade, nul ne peut le dire..!^^ 

      • 3 Juin 2016 à 22h42

        Sancho Pensum dit

        “Et tout ça pour défendre un gros porc indéfendable juste parce que les féministes lui sont tombées dessus ?”

        C’est exactement ça. Et puis comme c’est Mediapart et France Inter qui ont mis ce sujet sur la table, c’est forcément l’oeuvre du diable.
        Donc défendre Baupin, c’est avant tout attaquer Mediapart, FI, les féministes et les écolos. Quarté gagnant.

        • 3 Juin 2016 à 23h36

          2HARDEL dit

          Pas mieux, Sancho Pensum. Pile poil où ça les démange, nos virils Causeriens…

        • 4 Juin 2016 à 0h04

          Warboi dit

          Parfaitement résumé Mogul. Belle formule lapidaire. J’aurais aimé la faire :)

        • 4 Juin 2016 à 19h39

          Warboi dit

          Sancho bin sûr ! Désolé !

    • 3 Juin 2016 à 19h02

      2HARDEL dit

      Vulgaire ? Vous avez dit vulgaire ?

      Certains, quoi qu’ils fassent, seront plus vulgaires en récitant le Benedicite, que d’autres en pétant.  

      C’est injuste, mais c’est ainsi. 

      http://cinelog.fr/replique-plantier  

      Plantier, vous êtes un con. Vous me trouvez grossier, et moi, mon cher ami, je vous trouve vulgaire.
      Vous ne comprenez pas ? Je vais vous expliquer :
      Dire merde ou mon cul, c’est simplement grossier.
      Maintenant voyons donc tout ce qui est vulgaire :
      Prendre une voix feutrée et sur un ton larvaire
      Vendre avec les slogans au bon con d’auditeur
      Les signes du zodiaque ou le courrier du cœur.
      Connaissant son effet sur les foules passives
      Faire appel à Jésus pour vanter la lessive.
      Employer les plus bas et les plus sûrs moyens
      Faire des émissions sur les vieux, sur la faim
      Le cancer. Enfin, jouer sur les bons sentiments
      Afin de mieux fourguer les désodorisants.
      Tout cela c’est vulgaire, ça pue, ça intoxique
      Mais cela fait partie du jeu radiophonique
      Vendre la merde, oui, mais sans dire un gros mot
      Tout le monde est gentil, tout le monde il est beau
      Mais là, mon cher Plantier, vous ne pouvez comprendre
      Et dans un tel combat, je ne puis que me rendre
      Alors Plantier, salut, je préfère me taire
      Je crains, en continuant, de devenir vulgaire.
       

    • 3 Juin 2016 à 18h53

      la pie qui déchante dit

      difference entre une femme du monde et un diplomate ???

      Un diplomate , quand il dit “oui” ça veut dire “peut-être”
      quand il dit “peut être” , ça veut dire “non”
      quand il dit “”non”" , ce n’est plus un diplomate …

      Ne femme du Monde : quand elle dit “non ” ça veut dire “peut-être”
      quand elle dit “peut-être” ça veut dire “oui ”
      et quand elle dit “oui” , ce n’est plus une femme du monde

    • 3 Juin 2016 à 18h45

      2HARDEL dit

       @Parseval À propos de votre 2 Juin 2016 à 18h42
      We desyren of men above alle maner thyng / To have the sovereynté, withoute lesyng, Of alle, bothe hyghe and lowe.

      Belle citation, et tellement à propos ! Bien sûr, avec un pseudo comme le votre…
      C’est que le ton n’est pas, sur ce fil, au diapason de la légende Arthurienne. Les Chevaliers désertent la Table ronde du débat et se font veules.  
      Je confie ce lien à Merlin l’enchanteur.  

      https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/62/Holy-grail-round-table-ms-fr-112-3-f5r-1470-detail.jpg    

      Au fait, Parseval, vous avez le bonjour, en passant, du Chevalier Gauvin et de Dame Ragnelle…

    • 3 Juin 2016 à 17h52

      Parseval dit

      J’avais déjà utilisé cette référence sous le dernier article du professeur, sans que cela intéresse beaucoup de monde, mais je continue à la trouver pertinente : Les femmes de droite, par Andrea Dworkin.
      « Et c’est parfois une conformité militante. Elle sauvera sa peau en se démontrant loyale, obéissante, utile et même fanatique au service des hommes qui l’entourent. »
      Et en plus, coup double, ça parle des Baupins et de leur « forme de libertinage correspondant à la culture des écologistes » (qu’il a dit) : « En termes empiriques, la libération sexuelle fut pratiquée à une vaste échelle par les femmes durant les années soixante, et elle échoua : c’est-à-dire qu’elle ne les libéra pas. Son but — découvrit-on — était de libérer les hommes afin qu’ils puissent utiliser les femmes hors des contraintes bourgeoises, et en cela elle a réussi. »

      • 3 Juin 2016 à 17h59

        i-diogene dit

        … “… La droite propose aux femmes une certaine sécurité si elles acceptent d’obéir aux règles..”..

        .. C’ est exactement le même point de vue qu’ argumentent les barbus de l’ islam pur et dur..!^^ 

    • 3 Juin 2016 à 15h40

      la pie qui déchante dit

      l’Esprit des lois ..;

      je viens de faire des courses dans la petite épicerie de mon village …

      un écriteau informe .:

      Par ordre de la préfecture , nous sommes obligés de ne plus vendre de pain , un jour par semaine … Vous n’aurez donc plus de pain le mardi “”

      c’est pas beau ce souci du detail à l’époque de ” Nuit debout “???

      • 3 Juin 2016 à 17h08

        i-diogene dit

        C’ est une loi qui date de l’ époque féodale et qui a été reprise dans la branche du code du travail des boulangers..: Un jour de fermeture obligatoire (au choix), par semaine..

        Le fondement de cette loi se perd dans la nuit des temps, mais n’ est certainement pas adapté au XXI ème siècle et son chômage..

        Ce n’ est pas un cas isolé, malheureusement: dans les accords de branches, il y a une multitude de règlements qui sont plus adaptés..

        Dans un pays où le chômage est endémique, un pays qui a du mal à vendre se production (donc forcé de la limiter), il est incroyable qu’ à cause de quelques syndicats planqués dans la fonction publique et les multinationnales, il soit interdit de vendre le dimanche ou le soir après 22 h..

        Empêcher les TPE de travailler, est-ce bien raisonnable..? 

    • 3 Juin 2016 à 15h33

      la pie qui déchante dit

      quand je pense que si Denis avait opéré à Cologne , il s’en tirait avec une simple réprimande de la bourgmestre …

      • 3 Juin 2016 à 16h01

        Warboi dit

        Et ANLP l’aurait condamné sévèrement comme il le mérite :)

    • 3 Juin 2016 à 15h25

      la pie qui déchante dit

      le penis au penal :

      il faut couper au montage …

    • 3 Juin 2016 à 15h11

      signora dit

      Ouf ! enfin un autre discours que le degré zéro actuel. Au secours !
      Merci pour toutes les femmes  qui pensent qu’un compliment n’est pas une injure ; sauvons le jeu de séduction entre les sexes.

      • 3 Juin 2016 à 16h05

        Warboi dit

        C’est pas le problème ici.
        On en parle pas de “compliment” ou de jeu de séduction mais d’un vulgaire harcèlement.
        Je ne vois pas quel homme normalement constitué pourrait se reconnaître en D.Baupin.