Macron-Le Pen: indignes! | Causeur

Macron-Le Pen: indignes!

Un débat à la hauteur de la campagne qui l’a précédé

Auteur

David Desgouilles

David Desgouilles
Blogueur et romancier.

Publié le 04 mai 2017 / Politique

Mots-clés : , , ,

Marine Le Pen et Emmanuel Macron avant le débat de l'entre-deux-tours de la présidentielle 2017, mai 2017. SIPA. 00805008_000003

On aurait aimé en plaisanter. On aurait aimé dire qu’on attendait patiemment que l’un des deux protagonistes explique à l’autre quelle était sa recette du pot au feu, comme dans le film La gueule de l’autre.


MICHEL SERRAULT R I R E par denisa436

Mais à vrai dire, on n’a pas le cœur d’en plaisanter. Car il devait s’agir du débat entre deux personnalités concourant pour la magistrature suprême de la cinquième puissance mondiale. Au lieu de cela, nous avons assisté à un spectacle indigne. Même un débat sur une chaîne info en plein été à onze heures du soir entre éditorialistes de troisième zone aurait été de meilleure qualité.

Ce débat était à l’image de cette « recomposition low-cost » dont nous avons ici décrit la mise en place. La véritable recomposition avait trop attendu. Elle disposait, au moment où elle devait intervenir, sans doute il y a quinze ou vingt ans, de personnalités à la hauteur, cultivées et complexes. Les vieux partis, accrochés à leurs prébendes, l’ont retardée avant de subir l’énorme échec du premier tour de cette élection présidentielle. Nous en récoltons le résultat : une foire d’invectives entre deux personnages caricaturaux et manifestement indignes de la fonction présidentielle.

L’abstention leur dit merci!

Mais que pouvions-nous attendre d’autre, au terme de la pire campagne présidentielle de la Ve République, naviguant entre le pathétique et le grotesque ? Après le débat, les journalistes sur les plateaux avaient beau jeu de fustiger ce spectacle affligeant. Notre presse ne fut guère à la hauteur et a contribué grassement à la mise en scène de ce naufrage du débat public. Rappelons-nous l’émission-phare du service public de télévision, « L’Emission politique », avec ses invités-mystères, ses clashs prémédités et son cynique et irresponsable Monsieur Loyal, David Pujadas. Ce dernier avait d’ailleurs l’eau à la bouche avant le face-à-face d’hier soir, en empruntant à la sémantique du commentaire sportif.

On peut prévoir que l’abstention ne soit pas découragée dimanche prochain après l’écoeurement suscité par cette foire d’empoignes. Reste à savoir quel camp sera le plus démobilisé. Quel que soit le vainqueur, même si Emmanuel Macron semble le plus probable, on peut légitimement se demander s’il est raisonnable de lui envoyer une majorité à l’Assemblée nationale. Nous en sommes là : voir dans une France ingouvernable un moindre mal. Et tout cela dans un monde dangereux. Hier soir, je me suis souvenu de Philippe Séguin posant il y a bien longtemps le diagnostic sur notre démocratie malade et sur notre crise morale. Nous sommes en phase terminale.

Retrouvez tous les articles de David Desgouilles sur son blog Antidote

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 5 Mai 2017 à 20h18

      IMHO dit

      C’est un fait que dès lundi , Marine sera une inculpée en sursis et un chef de parti au rancart . Arx tarpeiana etc …

    • 5 Mai 2017 à 17h47

      Pol&Mic dit

      à moins que je me trompe…..???? JAMAIS le F.N n’a été aux Pouvoirs (le pluriel est volontaire) donc tout n’est que suppositions !……

    • 5 Mai 2017 à 16h38

      Pol&Mic dit

      ajout à mon commentaire de ce matin : “on” continue Hollande”??????
      (car c’est étrange la plupart des “souteneurs” de Macron sont socialistes (VOIR LA PHOTO)

    • 5 Mai 2017 à 11h32

      curnonsteen dit

      Le “débat” ? Je suis très étonné de constater qu’il existe encore aujourd’hui des personnes qui découvrent l’Amérique. Nous (en famille) n’avons surtout pas regardé le spectacle donné par les deux antagonistes de pacotille : nous savions à quoi nous en tenir. Comme je l’ai déjà écrit, c’était la bouteille vide contre le casque à pointe…

      • 5 Mai 2017 à 17h49

        Pol&Mic dit

        et…… une “pointe” contre une bouteille, on sait ce que ça donne!

    • 5 Mai 2017 à 11h25

      keg dit

      Les jeux sont faits.
      Nous aurons ce que nous avons voulu subir.
      le seul choix dans l’isoloir :

      * mettre un chèque en blanc, signé au bon soins du vainqueur
      * mettre un bulletin blanc

      Quelque soit votre choix, il sera en fin de compte blanc… Qui a dit que ke vote blanc favorisait le Pen. Si tel était le cas, cela se saurait…

      http://wp.me/p4Im0Q-1Ib

    • 5 Mai 2017 à 10h21

      Livio del Quenale dit

      Quand on sait maintenant qu’un psychopathe peut atteindre les plus haut niveaux dans l’administration américaine, dernier cadeau de FH, enfin, espérons Macron atteint de narcissisme malveillant est un psychopathe ce qui devrait faire poser des questions.
      Observez son regard, ses crise extatiques, voire hystériques.  
      Il n’est pas digne de confiance, mais fascine pour convaincre, surtout les gogos , il n’a aucun remord, ni regrets, ni culpabilité, il se défend en modifiant le sens de ses déclarations. . 
      -
       Les serials killers détruisent les familles, alors que les psychopathes en postes aux sommets de la politique et/ou de l’économie, ruinent les sociétés.
      -
       C’est un être  dangereux parce qu’il a une haute idée de lui-même, qu’il n’aime pas la France et n’œuvrera pas pour le peuple français, car il s’aime, lui-même énormément et agit pour maintenir sa fragile identité.
      -
       Sa conflictualité avec MLP n’est pas seulement de niveau politique, il ne peut tout simplement pas accepter que son antagoniste “la Marianne” qui représente la France, soit une femme, et donc MLP.
      -
       Ce peter pan a besoin d’une mère nourricière toute autre relation avec une femme devient difficile à assumer.
      Cette fragilité est dangereuse car les psychopathes travaillent uniquement pour eux même, ils considèrent les autres comme des instruments pour leur propre grandeur, ce qui souligne à quel point se trouve actuellement un pays comme la France face a un candidat pareil.
      -
       Entre lui et une autre qui ne sait pas trop où elle va, mauvaises augures pour les 5 ans à venir. 

      • 5 Mai 2017 à 17h30

        i-diogene dit

        Je ne sais pas si Macron est un psychopathe, mais toi, t’ es complètement parano..!^^

    • 5 Mai 2017 à 9h40

      Pol&Mic dit

      chiche ! : on continue ?

    • 5 Mai 2017 à 9h30

      Brice Briselances dit

      Sans doute MLP estime-t-elle avoir fait ce qu’elle avait à faire et probablement (c’est là le plus grave) a-t-elle fait ce qu’elle pouvait faire de mieux. Toujours est-il qu’elle ne s’est pas montrée capable de porter haut et fort la parole des mis à la casse, des mis au rebut, des mis à l’écart de la grande fête de la mondialisation, de tous ceux qui se sentent devenir orphelins de leur seule richesse commune : la France. Les sans-dents sont laissés sans voix. De ce côté-là du moins… car c’est maintenant un boulevard qui s’ouvre devant Mélenchon. Du bleu le feu est passé au rouge.

    • 5 Mai 2017 à 9h10

      jph dit

      Un article qui procède plus de l’esprit de critique que de l’esprit critique. Il retourne à ce qu’il dénonce…

    • 5 Mai 2017 à 8h07

      Chriff dit

      Un débat inutile et lamentable à la limite de l’insulte du genre “ta gueule”, “dégage pauv’con”, “enc….”, etc, que certains hommes politiques ont d’ailleurs tenu dans d’autres lieux et en d’autres circonstances. 
      Il est temps que ces interminables élections des primaires, des présidentielles, des prochaines législatives de juin prennent fins et que l’on se mette sérieusement au travail pour redresser le pays et sauver notre société vouée à toutes les incertitudes. 
      Basta! 

    • 5 Mai 2017 à 7h16

      IMHO dit

      En bref , ce qu’on a vu c’est Helena Ceaucescu face à un vrai chimiste et sans la Securitate .

      • 5 Mai 2017 à 9h27

        IMHO dit

        Encore autre chose : je n’ai regardé que des passages mais c’est peut-être pour cela que j’ai eu par instants l’impression qu’elle s’était remontée à l’eau-de-feu , à voir son air hilare et pas ferrugineux mais presque .

        • 5 Mai 2017 à 10h41

          Warboi dit

          Je crois qu’elle était bourrée, en effet.
          Pour adopter une stratégie aussi suicidaire, je ne vois que ça.

    • 5 Mai 2017 à 1h46

      phsanchez@gmail.com dit

      la colere se fout d’un ersatz de bien pensence mediatise,elle prend ce qu’elle trouve.

    • 5 Mai 2017 à 1h06

      Warboi dit

      et si on allait un peu plus loin que ce lâche articulet qui soutient Le Pen sans oser le dire ?
      Hier soir Le Pen s’est sabordée en direct. Consciencieusement, avec une stratégie aussi atterrante qu’aberrante. En une soirée, elle a réussi à effacer cinq ans de falsification sous forme de respectabilité politique et de dédiabolisation. Pauvres dupes Guaino, Garraud, Boutin, pauvre NDA qui a dû regarder affolé cette avalanche de grossièretés et de mensonges. Enfin, non. Pas pauvre NDA. Bien fait pour sa gueule à ce fourbe dont la carrière politique a pris fin hier soir. Son pacte faustien a cramé sous ses yeux. sous nos yeux effarés.
      Pauvre Philippot. Sa politique de kidnapping du gaullisme est morte et enterrée. Le lepénisme télévisuel n’est pas soluble dans la démocratie.
      On l’avait un peu oublié mais ce débat inaudible quoique salutaire vient à point nommé nous rappeler que Marine Le Pen se conduit comme une Le Pen, parle comme une Le Pen, pense comme une Le Pen, éructe comme une Le Pen. Se conduit extrême droite, parle extrême droite, pense extrême droite, éructe extrême droite.
      Désormais, le Front national a un gros problème, et ce problème se nomme Marine Le Pen. Que vont-ils faire de la furie ? Comment se présenter avec sérieux devant des électeurs, y compris aux élections législatives, après une telle soirée? Comment débrancher celle qui n’a ni les capacités ni les compétences, ni la tenue pour gouverner. Comme un air de déjà vu, non ?
      Tant que MLP est là, le FN n’accèdera jamais au pouvoir. Alors ??
      On passe à la jolie nièce sage et propre sur fond de traditionalistes prêts à tendre la main à la droite classique, de populisme chrétien et d’abandon d’un programme économique abracadabrantesque devenu le boulet du FN ??
      Une chose est sûre, la mégère peut numéroter ses abattis.
      Chassez le naturel, il revient au galop.
      Vite, la suite de la saga.

    • 5 Mai 2017 à 0h33

      renéVar dit

      D’accord en tout point sur tous vos mots !

    • 5 Mai 2017 à 0h18

      durru dit

      4 Mai 2017 à 19h59 Warboi dit
      L’autorité de la Concurrence a validé une vente passée entre personnes morales privées sous Montebourg. C’est quand même pas difficile à comprendre.
      4 Mai 2017 à 22h09 durru dit
      Que Montebourg a refusé de valider. C’est pas difficile à comprendre, effectivement.
      5 Mai 2017 à 0h09 Warboi dit
      C’est faux.
      Montebourg n’a rien refusé parce que Vivendi est un groupe privé.
      Mensonge, encore et toujours avec les frontistes, mensonges.

      D’abord, quand allez vous comprendre que tous ceux qui ne sont pas avec vous ne sont pas directement “fascistes”, “frontistes”, etc? Le parti unique, c’est vous. Les fascistes, c’est vous.
      Ensuite, je vous conseille la lecture d’articles de l’époque, qui expliquent très bien les enjeux, les contraintes et tout le toutim. Voici une position très équilibrée qui explose direct votre soi-disant “argumentaire”.

      • 5 Mai 2017 à 0h36

        renéVar dit

        si Montebourg ou Macron n’avait rien à refuser ou admettre sur une vente privée, pourquoi la firme a dû demander l’avis du ministre ? Faut qu’on m’explique !

        • 5 Mai 2017 à 14h37

          durru dit

          Parce qu’il s’agit d’un secteur réglementé, auquel les opérateurs accèdent suivant des règles très strictes et officialisées. Facile.

      • 5 Mai 2017 à 1h09

        Warboi dit

        Vous n’assumez plus de voter FN depuis que Le Pen s’est vautrée en direct ?

        • 5 Mai 2017 à 8h49

          scarlet dit

          Warboi: Ce que nous constatons tous, c’est que vous n’assumez pas que votre gourou soit un fieffe menteur. Parce que nous l’avons tous entendu dire qu’il n’était pas ministre au moment de la fusion.
          Pourquoi mentir, si tout est clean?

          Mais on aura le fin de l’histoire puisque Bouygues a déposé plainte!

      • 5 Mai 2017 à 1h22

        i-diogene dit

        Durru,

        T’es comme MLP, tu ne comprends jamais rien..!

        Une bonne foi pour TOUTES, Macron n’ a jamais rien vendu en tant que ministre.

        - Emmanuel MACRON, ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, et Axelle LEMAIRE, secrétaire d’Etat au numérique prennent note de la décision de l’Autorité de la concurrence autorisant sous conditions le rachat de SFR par Numericable.

        - “Le ministre de l’économie peut cependant, une fois la décision de la Commission rendue, évoquer et statuer sur l’opération en cause pour des “motifs d’intérêt général autres que le maintien de la concurrence…Etc…”.(Wiki).

        DONC:

        Dès l’ instant où l’ Autorité de la Concurrence autorisait la vente (organisme administratif indépendant ), il n’ avait aucune raison de bloquer la vente, il a juste pris note de cette décision..

      • 5 Mai 2017 à 8h34

        IMHO dit

        durru a la tête dure , c’est quasiment proverbial .
        Et il est comique et embarrassant à la fois quand il vient vous mettre fièrement sous le nez ce qu’il croit être des preuves de ce qu’il avance et qui en fait prouve le contraire , comme ” la position très équilibrée ” .

        • 5 Mai 2017 à 8h58

          durru dit

          Si les excités du bulbe qui ne voient le monde que par la petite lorgnette du Camp du Bien (voir par exemple Nadia qui m’accuse maintenant d’être un électeur FN, la bonne blague!) pourraient être touchés par le réel, ça se saurait. Cela fait des dizaines d’années maintenant qu’on a la preuve que c’est pas le cas.

        • 5 Mai 2017 à 9h15

          IMHO dit

          Et durru répond toujours à côté de la plaque , en plus .

        • 5 Mai 2017 à 9h35

          durru dit

          Au-delà de toute autre considération, l’article que je cite montre sans l’ombre d’un doute que la fusion n’a été effective qu’après octobre, quand Macron était déjà ministre. Affirmer le contraire relève du mensonge. Pas la peine d’aller plus loin pour montrer votre mauvaise foi sans limite.

        • 5 Mai 2017 à 10h48

          Flo dit

          Durru, 
          Ces IMHo et autre wardia ne veulent pas voir la vérité. Macron a menti.  C’est évident. il y a des dizaines de preuves mais ils ne veulent pas voir. Je crois qu’il n’y a rien à faire contre ce fanatisme.   

        • 5 Mai 2017 à 11h22

          IMHO dit

          http://www.youscribe.com/BookReader/Index/2512858?documentId=2489830

          Durru, si tu avais ouvert le lien ” prend note ” tu aurais appris que la conclusion de la vente de Numéricables à SFR ne dépendait que d’une autorisation donnée par l’Autorité de la Concurrence et non d’une décision d’un ou de membres du gouvernement : dans le document en annexe Macron et Lemaire prennent note , un point c’est tout , ils ne décident pas car ils n’ont pas à le faire . Etes-vous donc tous des communistes dans Causeur que vous vouliez à toute force que l’Etat décide à la place des propriétaires des entreprises de ce qu’ils en font ?

        • 5 Mai 2017 à 17h55

          i-diogene dit

          Durru,

          Relis mon com doucement en essayant de le comprendre, cette fois..!

          - Macron n’ est pas intervenu dans cette vente-fusion entre trois groupes privés qui négociaient entr’ eux: à quel titre l’ aurait-il fait..?

          - Après diverses négociations, ils avaient trouvé un accord qui éliminait Bouygues de la course..

          - dès l’ instant où l’ Autorité de la concurrence (autorité Administrative Indépendante),avait mis son accord sous conditions à cette fusion, Macron n’ avait aucune raison valable de s’y opposer..

          - Il n’ a donc pris note, ne faisant pas jouer le véto..

          - Pour quelle raison l’ aurait-il fait..?
          .. Pour favoriser l’ autre parti éliminé par le vendeur..?

          .. Pour le coup, cette démarche aurait ressemblé à du favoritisme..!^^

        • 5 Mai 2017 à 21h31

          durru dit

          Lumières du savoir, répondez alors à RenéVar plus haut, si ce que je dis moi est faux. Allez-y, courage!

        • 5 Mai 2017 à 21h53

          IMHO dit

          Ecoute , durru , tu peux baver tant que tu veux sur ton clavier , tout le monde s’en fout mais je ne vois pas ce que ça t’apporte sinon de passer pour un timbré .

        • 5 Mai 2017 à 22h03

          durru dit

          Je te retourne le compliment, Bill. En tant que fanas du Chéri, vous faites tous des pieds et des mains pour le défendre, mais on se demande bien de quoi…
          Tous les articles de l’époque (2014) parlent du refus de Montebourg d’avaliser la fusion et de l’accord donné par Macron et Lemaire par la suite. Forcément, tous les journalistes qui se sont intéressés au sujet à l’époque étaient des abrutis congénitaux.
          La logique la plus élémentaire devrait vous dire que, dans un secteur aussi réglementé que la téléphonie mobile, le régulateur a son mot à dire dans le changement du paysage concurrentiel. Mais, aveuglés comme vous êtes par la lumière de votre gourou, vous avez complètement perdu la raison. Il n’y a strictement aucune autre explication possible.
          Ah, pardon, en voyant de nouveau les personnages de l’histoire, il y en a une autre: vous êtes des crétins congénitaux.

        • 6 Mai 2017 à 5h59

          IMHO dit

          Oui , durru , mais Montebourg n’a pas obtenu ce qu’il voulait, le gouvernement ne l’a pas soutenu , à tort ou à raison , l’accord s’est fait entre SFR et Numéricables sous réserve comme de juste de l’approbation par l’Autorité de la Concurrence , et ensuite Montebourg a démissionné et Macron lui a succédé .
          Donc Macron dit le vérité en affirmant qu’il n’était pas ministre quand l’accord SFR / Numéricables a été signé et il n’a eu à faire que prendre note de l’approbation de l’Autorité de la Concurrence
          Pouvait-il s’opposer à cette acquisition en août alors que Montebourg n’avait pas été autiorisé à le faire quatre mois plus tôt ? Bien sur que non !
          Et d’ailleurs pour quels motifs ? Lisez le décret :
          https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?idArticle=LEGIARTI000025843663&idSectionTA=LEGISCTA000006170957&cidTexte=LEGITEXT000006072026&dateTexte=20170506

        • 6 Mai 2017 à 14h48

          durru dit

          “Montebourg n’avait pas été autorisé à le faire”, par les Martiens, bien sûr :-D Petit rappel, il était où, Macron, à l’époque?
          Sont grillés, les neurones…

        • 6 Mai 2017 à 18h57

          IMHO dit

          Non par les Martiens, par François Hollande : dans notre étrange République un seul homme a le dernier mot sur tout .
          Et qui avait sans aucun doute de bonnes raisons pour cela ou en tout cas pas de mauvaises : si vous en savez quelque-chose , dites-le , Monsieur On-ne-me-la-fait-pas .
          ET Eammanuel Macron était secrétaire général adjoint de l’Élysée en tandem avec Nicolas Revel , quand SFR a acquis Numéricables , il ne décidait de rien du tout .

        • 6 Mai 2017 à 23h26

          durru dit

          on dit “conseiller économique” :D

    • 4 Mai 2017 à 23h12

      orchidée31 dit

      Les plus indignes sont ceux qui l’ont mis au second tour et qui s’apprêtent à l’élire en ayant participé à la magouille gigantesque orchestrée par les siens pour éliminer le candidat de la droite – écœurement total devant tous ces medias et ces gens qui lui lèchent les bottes, (pour rester polie)…..

    • 4 Mai 2017 à 23h10

      Brice Briselances dit

      Sans doute estime-t-elle avoir fait ce qu’elle avait à faire et probablement (c’est là le plus grave) a-t-elle fait ce qu’elle pouvait faire de mieux. Toujours est-il qu’elle ne s’est pas montrée capable de porter haut et fort la parole des mis à la casse, des mis au rebut, des mis à l’écart de la grande fête de la mondialisation, de tous ceux qui se sentent orphelins de leur seule richesse commune : la France. Les sans-dents sont laissés sans voix. De ce côté-là du moins… car c’est maintenant un boulevard qui s’ouvre devant Mélenchon. Du bleu, le feu est passé au rouge.

    • 4 Mai 2017 à 22h44

      Venizan dit

      trouvé sur un forum :

      IL EST ENCORE POSSIBLE DE DEMANDER UNE ENQUÊTE SUR L’ELECTION PRÉSIDENTIELLE, MAIS IL FAUT VOUS MOBILISER ET SIGNER LA PÉTITION

      Pour une commission d’enquête sur le résultats des votes à l’élection présidentielle 2017

      À l’attention : de tous les citoyens
      Car il y a un fort sentiment de défiance au sein de la population française votante quant à l’impartialité des résultats des scrutins en vue de l’élection présidentielle 2017.

      Des suspicions de manipulations et de corruptions au sein des organismes chargés de veiller à l’impartialité des scrutins.

      Nous, peuple français, demandons une commission d’enquête et/ou d’audit des différents membres concernés.

      Dans un soucis de transparence et afin d’écarter toute volonté de détournement des votes dans un but anti-démocratique et d’intérêts personnels des candidats présents à l’issue des votes.

      Dans un cadre légal, le Conseil constitutionnel sera saisi dès qu’un procès-verbal validé joint a une copie de cette pétition sera édité. La suite devra faire suite à une enquête qui devra prouver qu’il y a eu irrégularité.

      http://www.mesopinions.com/petition/politique/commission-enquete-resultats-votes-election-presidentielle/29785

      FAITES TOURNER SVP

      • 5 Mai 2017 à 9h04

        munstead dit

        Le FN sait qu’il a perdu et lance déjà un contre-feu. Avant même que le scrutin ait lieu, il est suspecté… Merci pour les maires, les membres des bureaux électoraux, les fonctionnaires des préfectures, les commissions électorales, le Conseil constitutionnel, tous vendus, corrompus, in compétents?

    • 4 Mai 2017 à 22h32

      temoin40 dit

      C’est votre titre qui est indigne et me pose vraiment question!
      La Fille de la dynastie Le Pen a été plus qu’indigne…
      En face d’une sotte, d’une (mauvaise ) comédienne, d’une caricature , d’une cancre, il est difficile de faire mieux que Macron ce soir !
      Qui s’en est très bien tiré cependant !
      Votre titre est odieux….

      • 4 Mai 2017 à 22h37

        Caminho dit

        J’ai particulièrement apprécié le moment où Mr Macron louait les Juges, les mêmes qui ont inculpés pendant la campagne ses deux principaux adversaires. Vous savez ceux qu’ils préend ne pas être politisés (traduction dee mur des cons: mur des cons de droite).
        Il n’est pas ingrat le petit !

        • 5 Mai 2017 à 0h14

          i-diogene dit

          MLP n’ est pas encore inculpée… Mais patience, ça va venir..!^^

          Ce n’ est pas en salissant les juges qu’on défend la France, les français et les institutions républicaines..!

    • 4 Mai 2017 à 22h15

      aicaqb dit

      Débat indigne de la fonction présidentielle d’accord. Mais ils se sont mis au niveau de leur prédécesseur.