Samedi, une manif réclamera la «séparation du Crif et de l’Etat»! | Causeur

Samedi, une manif réclamera la «séparation du Crif et de l’Etat»!

BDS: Plongée dans la théorie du complot antisémite

Auteur

Oudy Ch. Bloch
Avocat

Publié le 31 mars 2017 / Société

Mots-clés : , , ,

Malgré la date du rassemblement, ça n'est pas un poisson d'avril...
bds antisemitisme crif palestine

Manifestation BDS, Lyon, 2015. Sipa. Numéro de reportage : 00728859_000016.

Une manifestation antisémite, voilà ce que la préfecture de police de Paris refuse d’interdire pour le samedi 1er avril prochain, et ce ne sera pas faute d’avoir été avertie. Régulièrement cachée derrière des déclarations de « soutien au peuple palestinien », la principale organisatrice de cette manifestation, l’association Europalestine-CAPJPO, se montre enfin sous son vrai visage, un visage médiocrement antisémite.

Lorsque l’agresseur n’est pas israélien…

La manifestation prévue le 1er avril, et ce ne sera malheureusement pas le poisson du jour, a en effet pour objet d’exiger la « séparation du Crif et de l’Etat ». Rien que ça. Il ne sera dénié à quiconque le droit de soutenir les Palestiniens, pas plus que les Tibétains, les animistes du sud-Soudan, les coptes en Egypte, les Kurdes en Turquie, les chrétiens d’Orient, les yézidis en Irak, les homosexuels emprisonnés ou condamnés à mort dans les pays arabes, bien que la foule ne se presse pas dans les rues pour défendre ces minorités-là. Il ne sera reproché à personne de manifester pour ses idées, fussent-elles pro-palestiniennes, pas plus que pour la liberté des femmes, la liberté religieuse, de la presse, d’expression ou de manifester, bien que personne ne défile pour en demander le respect à Gaza ou dans les territoires contrôlés par l’Autorité palestinienne.

La liberté de manifester est une liberté fondamentale en démocratie, c’est un fait. Mais il n’est pas nécessaire de tomber dans l’antisémitisme le plus rance pour défendre une cause. Et c’est bien le cas de la manifestation prévue pour le 1er avril. Quitte à manifester pour dénoncer « l’apartheid israélien », les organisateurs auraient pu, pour faire bonne mesure, dénoncer également l’apartheid, bien réel celui-là, des pays arabes qui ont expulsé la quasi-totalité de leurs citoyens juifs sans qu’il ne leur soit accordé le statut de réfugiés générationnels, la création d’un organisme ONU-sien ad hoc financé à hauteur de centaines de millions d’euros chaque année, ni un quelconque droit au retour. Tout comme ils auraient pu s’indigner des conditions de vie des Palestiniens et de leur statut de parias en Syrie, au Liban, en Irak, en Jordanie, ou en Egypte. Mais il faut bien reconnaître que lorsque « l’agresseur » n’est pas israélien, cela perd de son intérêt.

Un amalgame autorisé

Au-delà ce traitement différencié, en appelant à manifester pour « dénoncer le régime colonial de l’occupant » sous le mot d’ordre de la « séparation du Crif et de l’Etat », les organisateurs de cette manifestation font un parallèle entre les juifs de France prétendument représentés par le Crif et le peuple israélien qualifié d’occupant. Ce faisant, ce n’est pas la politique du gouvernement israélien envers les palestiniens qui est visée, ce sont les juifs.

Pour le grand public en effet, le Crif représente les juifs de France. Exiger les « séparation du Crif et de l’Etat » renvoie aux vieux poncifs antisémites des Juifs contrôlant les institutions publiques, et plus généralement gangrénant les banques, les arts et les médias… Il ne manque plus que les caricatures antisémites d’avant-guerre du Juif aux doigts crochus s’emparant du monde et le tableau serait complet.

En exigeant la « séparation du Crif et de l’Etat », les organisateurs font nécessairement référence à la séparation de l’Eglise et de l’Etat, placent le débat sur le terrain religieux et non pas politique, et visent les Juifs es-qualité et non en tant qu’éventuels soutiens à la politique gouvernementale de l’Etat d’Israël.

Que faut-il donc aux pouvoirs publics pour prendre conscience du danger que représentent les manifestations orchestrées par le collectif BDS ? Les exemples d’apologie du terrorisme et d’incitation à la haine tant dans le cadre de ces manifestations que sur les réseaux sociaux sont pourtant légions. Ces idées nauséabondes imprègnent les esprits. Petit à petit, tout devient normal.

Des autorités sourdes et aveugles

Mais rien n’y fait. Les autorités ne perçoivent rien. Rien n’éveille leur curiosité, rien ne semble constituer à leurs yeux une contrariété entre ce type de manifestations et les valeurs de la République. Alors que les services de la préfecture se réfugiaient derrière le « débat d’ordre politique » pour laisser le BDS boycotter l’Etat d’Israël, cette fois le paradigme a changé. Il ne s’agit plus de boycotter des produits israéliens mais de boycotter la prétendue influence des Juifs sur l’Etat français, leur omniprésence, leur omnipotence, ce complot ourdi à l’ombre des alcôves des synagogues. L’idée n’est certes pas nouvelle mais elle est désormais clairement promue dans le cadre d’une manifestation dont on attend toujours qu’elle soit interdite.

A n’y prendre garde, on passe doucement du spéculatif à l’opératif. En laissant organiser une telle manifestation avec de tels mots d’ordre, un cap est franchi. Après le boycott des idées et des Etats, viendra celui des gens. Et il sera trop tard.

Le gouvernement doit enfin l’entendre, réagir et cesser de brandir des slogans aussi vides de sens que le vivre-ensemble. La proximité des élections présidentielles ne peut pas tout justifier.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 3 Avril 2017 à 22h35

      Fioretto dit

      Ce qui s’est passé à Rennes est bcp plus inquiétant des rebelles en carton qui se prennent pour des grands résistants et qui ne s’intéresse qu’à la Palestine.

    • 2 Avril 2017 à 17h09

      Fioretto dit

      Perso je ne comprend pas très bien ce qui étaient pour l’interdiction. Ces genres de manifs antisémites ont lieu un peu partout malheureusement même en Allemagne, là ils sont totalement ridiculisés, si la manif avait été interdite ils aurait crié à la censure, aux deux poids deux mesures, je ne dis pas que cela ne pose pas de pb, mais il faut un peu être stratèges aussi. Par contre je viens de découvrir que Warschawski été invité à parler à l’université de Rome dans le cadre de l’anniversaire du Traité de Rome (?) le 23 mars. Mais l’accès l’université lui a été interdit. Il vient d’écrire une lettre sur le manifesto (nazifesto) journal communiste mais elle est en cache. Ce personnage qui a signé l’appel des Indigènes de la République a été décoré par le gvt Ayrault avec le prix de droits de l’homme de la République française …

      • 3 Avril 2017 à 0h14

        Bibi dit

        Ciao Fioreto,
        Ma première réaction ressemblait à la tienne: pourquoi amplifier le message de ces marginaux cinglés? Et je me suis illico répondu: il n’y a eu que les pessimistes qui ont pris les “bruns” au sérieux il y a même pas un siècle, quand bien même ils étaient marginaux, qui ont survécu.
        Et puis, ne pas se comporter “à l”européenne” est très à la mode en Europe ces temps-ci.

        • 3 Avril 2017 à 1h22

          Fioretto dit

          Ah mais il faut les prendre aux sérieux bibi, je ne dis pas le contraire tu sais que je les ais toujours critiqués. Cependant leur nuisance c’est pas tellement dans ces manifs mais dans l’influence qu’ils ont dans les universités. A noter quand même que les intellos soutiennent le PIR mais quand il y a se montrer dans ce genre de manifs antisémites ils se chient dessous, ils n’assument pas. C’est de l’antisémitisme par procuration.

        • 4 Avril 2017 à 8h33

          steed59 dit

          je pense qu’il faut lutter contre le mal en permanence, même quand il est faible, même quand il est en déclin. On ne pourra pas vous reprocher de vous être reposé sur vos lauriers.

        • 4 Avril 2017 à 14h20

          Fioretto dit

          La question est de savoir comment on lutte. L’interdiction n’est pas toujours la bonne méthode

        • 4 Avril 2017 à 14h25

          steed59 dit

          la contre-manif’ pour marquer sa présence, et l’argumentation, toujours l’argumentation. Je ne crois pas aux mesures légales répressives.

    • 1 Avril 2017 à 23h30

      Bibi dit

      Et même pas un petite dizaine de manifestants contre les crimes de guerre/contre l’Humanité en Syrak, là, en ce moment? Décidément, le virus antisémite rend sourd, aveugle, muet; Débilitant.

      • 2 Avril 2017 à 8h18

        steed59 dit

        salut bibi, je suis à fond en ce moment dans l’oeuvre de Bar-Zohar, très intéressant et bien écrit

    • 1 Avril 2017 à 22h54

      AGF dit

      Comptons : Esther Benbassa ? Jakubowicz? Michel Tubiana? Guy Bedos ? Aymeric Caron ? Nacira Guenif? Pascal Boniface? Frédéric Taddei? Dieudonné? Alain Soral?
      Ca en fait déjà 10. Besancenot? Clémentine Autain? Mélenchon est plus prudent qu’en 2014. Sous un drapeau du Hamas il risquerait de voir partir l’électorat qu’il pique à Hamon chez MLP.

    • 1 Avril 2017 à 19h53

      desi dit

      Comment s’est passé la sauterie, alors ??

      • 1 Avril 2017 à 20h20

        dov kravi דוב קרבי dit

        J’ai entendu dire que les raclures étaient environ 200.
        Ce qui, pour 40 organisations, fait 5 ” activistes ” pour chacune.
        Gros succès.

        • 1 Avril 2017 à 23h00

          AGF dit

          Méfiez vous . Tout le monde (occidental) n’a pas pris très au sérieux la galéjade lancée par les dictatures petrosanguinaires “le sionisme est une sorte de racisme”. c’est pourtant devenu le credo de nos hommes politiques et de la ribambelles d’artistes qui pensent avec ce qu’ils ont entre les fesses.
          Ces deux cents là c’est comme “les cas isolés” les “autoradicalisés” du bon M. Cazeneuve ci-devant ministre de l’Intérieur.

        • 1 Avril 2017 à 23h32

          Bibi dit

          Comme l’arabe qui a poignardé 3 personnes à Jérusalem cette après midi?

        • 2 Avril 2017 à 8h12

          Naif dit

          ne criez pas victoire trop vite c’est vrai qu’il était que dalle à cette sauterie
          http://www.europe-israel.org/2017/04/rassemblement-antisemite-a-chatelet-parques-comme-des-betes-ils-etaient-a-peine-150-proteges-par-des-centaines-de-policiers-nous-etions-au-moins-500-a-hurler-notre-colere/
          Mais ils ont gagné car même emprisonnés ils ont pu manifesté leur haine antisémite et la dictature Socialiste n’a rien fait. L’antisémitisme fait partie de ses gènes et puis les socialistes ont tellement de choses en commun avec les nazis et les islamistes ! 

        • 2 Avril 2017 à 8h15

          steed59 dit

          bonjour les amis, en fait il s’agit d’une manif de flics encadrés par des antisémites

    • 1 Avril 2017 à 15h29

      AGF dit

      Enfin la vérité rapportée dans les actualités Google. La presse française appelle une manifestation clairement antisémite qui non seulement l’avoue mais l’appelle “une manifestation pro-palestinienne”. La France vient de faire tomber son cache sexe appelé antisionisme. Macron,Hamon, Mélenchon c’est à qui se prostituera encore plus que Hollande et sa bande de menteurs . Vous savez ceux qui parlaient de cas isolés, de malades mentaux, qui fustigeaient ceux qui s’alarmaient de voir impunis ceux qui se agressaient les français aux cris de Allah Kbar. Les Hollande, Vals, Cazeneuve…
      J’espère que le CRIF va enfin comprendre où sont les vrais ennemis des Juifs. Pour mettre les points sur les “i” , ils sont dans les partis de gauche. Collaborationnistes comme le PS,totalitaires façon républiques islamistes, comme les partis dits “révolutionnaires” NPA, Verts, mélenchonistes;les rassembleurs de racailles.

    • 1 Avril 2017 à 13h46

      Theodora dit

      Je trouve effectivement scandaleux que le gouvernement, le président de la République et tous les dirigeants de ce pays se précipitent depuis des années prendre leurs ordres aux dîners du CRIF.
      On ne peut de dire républicain et hostile au communautarisme avec de tels comportements.
      Le résultat est que nos gouvernants se sentent aussi désormais obligés d’aller aux dîners du CRAN (associations noires) et du CREFOM (français d’outre-mer)et que l’on transforme aisni la République en gâteau à partager par les différentes tribus.
      C’est lamentable. Il faut proclamer la séparation de l’Etat et de toutes les communautés militantes.

      • 1 Avril 2017 à 15h18

        Bibi dit

        C’est davantage facile que de séparer la France de l’antisémitisme.

        • 5 Avril 2017 à 1h35

          Schlemihl dit

          Bibi la France antisémite des envieux des minables des haineux et des perroquets existe je le sais bien .La France ce n’ est pas ça . C’est quelque chose de mieux .

          C’ est le plus beau pays du monde , c’ est le plus aimable peuple du monde ! celui qui mérite le mieux d’ être aimé .

          Je sais , tout n’ est pas bien , tous ne sont pas merveilleux . Mais c’ est comme ça partout .

          Le reste …. c’est un peu difficile à trouver ailleurs .

          Alors je voudrais bien , s’ il vous plait , que ce peuple , qui a toujours reçu des étrangers et qui en a toujours fait de vrais Français , continue à vivre . Oui , même avec ses défauts , si il les perdait il serait meilleur mais peut être on l’aimerait moins . 

      • 1 Avril 2017 à 17h02

        isa dit

        On voit que vous avez de sacrées connaissances, the malodorant.

      • 2 Avril 2017 à 8h34

        steed59 dit

        Etre républicain, ce n’est pas s’opposer à la liberté de s’associer. La vision de Le Chapelier est dépassé depuis la mise en place de la loi d’association de 1901. Le CRIF – dont il n’est pas interdit de critiquer les actions et les choix – est toujours resté dans le cadre d’application de cette loi et n’a pas à être traité d’anti-républicain.
        Rien à voir par exemple avec les propos de Macron qui déclare que les lois religieuses peuvent être au-dessus des lois républicaines. ça c’est anti-républicain.
        Et personne n’oblige les politiques à aller à ce genre de mascarades dinatoires. 
        https://www.marianne.net/politique/emmanuel-macron-la-republique-est-ce-lieu-magique-qui-permet-des-gens-de-vivre-dans-l 

    • 1 Avril 2017 à 11h45

      srul dit

      enfin je vais pouvoir voter mlp au deuxième tour sans complexe on a assez donné avec les socialos allons y pour une droite décomplexée et pas plus antimites que la gauche,si vous avez d’autres propositions envoyez.J’aimerais savoir si la télé va retransmettre des images du défilé.

      • 1 Avril 2017 à 15h41

        AGF dit

        Je dis aux Juifs qu’il est temps de se détacher de ces partis de m….qui les trompent depuis 50 ans.
        Il est temps de parler à MLP, maintenant que d’authentiques nazis,les arabes de banlieue, ont investi les partis traditionnels grâce au pognon des monarchie musulmanes et à l’invasion maghrébine programmée par la classe politique française.

        • 1 Avril 2017 à 17h05

          QUIDAM II dit

          Il est encore difficile d’oublier les éructations haineuses de Jean-Marie le Pen et de ne pas apercevoir, autour de Marine le Pen, quelques personnalités au passé ténébreux et violent…
          Mais il est vrai que plusieurs militants d’extrême-droite n’ont FINALEMENT pas été de très méchants garçons : Alain Madelin (FEN, Fédération des Etudiants Nationalistes) et fondateur d’OCCIDENT, avec Gérard Longuet (GUD), Patrick Devedjian, François d’Orcival, Claude Goasguen, Hervé Novelli et quelques autres…
          Il est vrai qu’aujourd’hui l’antisémitisme est une maladie mentale très répandue dans une certaine gauche…

        • 1 Avril 2017 à 17h06

          isa dit

          Le FN est bourre de vieux nais type Gollnish et de jeunes naeis qui trouvent ca du dernier chic
          Donc, les Juifs on se tape les fachos, les gauchos et les arabes.
          Et la France est choquée par l’existence du CRIF… Ben mon vieux… 

      • 1 Avril 2017 à 20h37

        Tolstoy dit

        Voter Le Pen c’est aller dans le sens de l’´UOIF qui veut amener à elle ce que les Freres Musulmans appellent la “zone grise”… C à dire les musulmans modernes qui rejettent le totalitarisme islamique. Voter à gauche ou Macron c’est se fourvoyer avec des petits comptables de voix qui prostitueraient leur mère pour un siège en mairie.
        Il reste Fillon, c’est le seul qui fait chier tout le monde. Je voterai pour lui en espérant qu’il sera assez rancunier pour désencrasser la société. Le seul reproche que je lui fais, c’est qu’il n’a sorti, sans les voler d’ailleurs, qu’un million en 30 ans ! Alors que les Le Pen, la Cosa Nostra socialiste et la CGT ont été bien plus malins.
        Oui, j’espère qu’il aura assez de dégoût de cette classe de trafiquants pour faire le grand nettoyage, y compris dans ses rangs où on a voulu le trahir pour un strapontin.
        Mais MLP, NON, jamais. Surtout après ce débat où j’ai compris qu’il y avait une forme de Melenpenisme rampant qui pouvait poser une chape de plomb sur la France. Je fais confiance à Fillon, aussi, parce qu’il saura siffler la fin du match inter-communautaire. Je suis juif et français et, pour ta gouverne, sache que je me fous des dîners du CRIF. 

    • 1 Avril 2017 à 11h07

      rvbubu dit

      Paulallen : ” le martyr(sic) des palestiniens blabla…”
      Prépare toi, minable bobo islamo- gauchiasse, à quelques centaines d’années supplémentaires.. au bout desquelles Israël sera toujours là, et, peut-être aussi, les Palos en train de pleurnicher leur mére sans avoir avançé d’un centimétre, bien sûr.
      Prépare toi, pauvre cloche.

    • 1 Avril 2017 à 10h57

      Bibi dit

      Encore un poisson pourri servi par les infectes “Jallergiques”.