En France, le conservatisme impossible? | Causeur

En France, le conservatisme impossible?

Histoire intellectuelle d’une idée politique

Auteur

Philippe Raynaud
Professeur de sciences politiques.

Publié le 28 janvier 2017 / Culture

Mots-clés : , , ,

Le livre de Jean-Philippe Vincent, "Qu'est-ce que le conservatisme ?" est précieux. L'auteur y explique clairement sa généalogie, sa diversité et son actualité. Suffira-t-il à lever la malédiction qui pèse sur le conservatisme en France ? Rien n'est moins sûr, hélas.
conservatisme France Jean-Philippe Vincent

Jean-Philippe Vincent

Un des traits qui distinguent assez fâcheusement la culture politique française de celle des autres grandes démocraties contemporaines est l’incapacité de la droite et de la gauche à comprendre à la fois la cohérence, la continuité et la diversité des courants politiques qui traversent la modernité depuis la Révolution française. Dans la tradition anglaise et américaine, l’idée commune est que la vie politique et intellectuelle s’organise assez naturellement dans une tripartition entre libéralisme, conservatisme et socialisme, dans laquelle le « libéralisme » est en quelque sorte le centre de gravité de la politique moderne tout en étant néanmoins incapable de « saturer » l’ordre social, ce qui explique la rémanence de critiques de l’ordre libéral, qui peuvent être « conservatrices » ou au contraire « socialistes ».

Dans cette vision, la droite et la gauche se divisent sur la portée qu’il faut donner aux principes libéraux (les droits de l’individu, la séparation des pouvoirs, l’autonomie du marché) que la gauche infléchit dans un sens égalitaire et protecteur, alors que la « droite » cherche à les intégrer dans un ordre social dans lequel l’innovation est compatible avec une certaine continuité culturelle et politique : la droite est conservatrice mais elle respecte les institutions libérales, la gauche est libérale, mais elle reprend certaines revendications socialistes pour tenir les promesses indéfinies de la démocratie. En France, une partie importante de la gauche, même modérée, passe son temps à nier qu’elle puisse

[...]

 

  1. Voir aussi Laetitia Strauch-Bonart, Vous avez dit conservateur ?, éditions du Cerf, 2016.
  2. Voir par exemple le petit livre par ailleurs intéressant de Philippe Bénéton, Le Conservatisme, Puf, collection « Que-sais-je ? », 1988.

  • causeur.#42.couv.bd

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 101 - Janvier 2017

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur.#42.couv.bd
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 30 Janvier 2017 à 17h25

      persee dit

      “-la « droite » cherche à les intégrer dans un ordre social dans lequel l’innovation est compatible avec une certaine continuité culturelle et politique .” Mais , la gauche refuse à la France , ce droit à la continuité . C’est même le fond de sa doctrine , refaire ce monde imparfait en prenant le pouvoir à ceux qui le gère dans l’ordre naturel du bon sens . C’est pour cette raison que cette gauche s’avère incapable de faire face à la réalité puisque ses mesures sont “utopiques et  surnaturelles” sauf pour les zozos .