«En 2017 ou en 2022, la France périphérique fera basculer la présidentielle» | Causeur

«En 2017 ou en 2022, la France périphérique fera basculer la présidentielle»

Entretien avec le géographe social Christophe Guilluy

Auteur

Daoud Boughezala

Daoud Boughezala
est rédacteur en chef de Causeur.

Publié le 20 mars 2017 / Politique

Mots-clés : , , , ,

Faut-il encore présenter Christophe Guilluy ? Le géographe social, fin observateur de la France périphérique et théoricien de l'insécurité culturelle, voit ses analyses confirmées par les sondages. Si Marine Le Pen ne l'emportera peut-être pas dès 2017, la France périphérique finira cependant par triompher un jour ou l'autre dans les urnes face aux candidats des gagnants de la mondialisation que sont Hamon, Fillon et Macron.
guilluy macron lepen trump

Dole, 2014. Photo: Albert Ziri.

Daoud Boughezala. Votre diagnostic des « fractures françaises » et de l’abandon de la France périphérique (rurale et péri-urbaine) infuse le débat public ces dernières années. Avez-vous l’impression d’influencer les discours des candidats à l’élection présidentielle ?

Christophe Guilluy. Les candidats ont compris que la France périphérique existait, c’est pourquoi leurs diagnostics sont assez proches. Mais ils ont la plus grande difficulté à remettre en cause leur modèle économique, aussi ne dépassent-ils pas le stade du constat. Un parti et un discours politiques s’adressent d’abord à un électorat. Or, l’électorat de la France périphérique se trouve ailleurs que dans les grands partis de gouvernement, ce qui complique un peu les choses. François Fillon a compris que son socle électoral libéral-conservateur ne suffisait pas et qu’il devait aussi parler à cette France populaire périphérique. Au PS, certains cadres m’ont contacté pendant la primaire car ils ont compris que quelque chose se jouait dans ces territoires. Mais ces élus lucides sont enfermés dans leur électorat, ce qui n’aide pas ces thématiques à émerger. En réalité, aucune thématique n’a émergé dans la campagne présidentielle. Une fois l’affaire Fillon retombée, le débat portera sur un autre sujet monothématique :  quel niveau le Front national atteindra. Cela permet de ne pas parler de l’essentiel.

Justement, quel est l’essentiel à vos yeux ?

Le Front national n’est que la fin d’une longue histoire de mise à l’écart de ce qu’on appelait hier la classe moyenne et aujourd’hui les classes populaires. Ces dernières soulèvent des problèmes aussi essentiels que le choix du modèle économique mondialisé, le multiculturalisme, les flux migratoires. Passer son temps à se demander si Marine Le Pen peut atteindre 30%, 35%, 45% voire être élue permet de faire l’impasse sur le fond. Si rien n’est fait, Marine Le Pen ou un autre candidat contestant le modèle dominant sous une autre étiquette gagnera en 2022, si ce n’est en 2017. On est à un moment de basculement. Il suffit de prolonger les courbes et les dynamiques en cours pour comprendre que si cela ne se fait pas maintenant, cela arrivera plus tard. De deux choses l’une : soit on décide de se rendre sur ces territoires délaissés et de prendre au sérieux le diagnostic des habitants, soit on reste dans une logique de citadelle qui consiste à serrer les fesses pour préserver l’essentiel et essayer de passer encore un tour.

N’est-il pas légitime de s’inquiéter de la montée des « populismes » ?

Rien ne sert de s’alarmer sans comprendre les causes des phénomènes qu’on combat. Le FN n’est qu’un indicateur. De la même manière, après le Brexit et l’élection de Trump, le monde d’en haut a exprimé son angoisse. Mais les racines du Brexit sont à chercher dans le thatchérisme qui a désindustrialisé le Royaume-Uni. Et les racines de la victoire de Trump se trouvent dans les années 1980 et 1990, époque de dérégulation et de financiarisation de l’économie sous Reagan et Clinton. Sur le temps long, l’émergence du Front national correspond bien sûr à l’installation d’une immigration de masse mais aussi à la désindustrialisation de la France engagée à la fin des années 1970.

En cas de second tour entre Marine Le Pen d’un côté et François Fillon ou Emmanuel Macron de l’autre,  les sondages annoncent la victoire des gagnants de la mondialisation, pourtant minoritaires dans le pays…

C’est systémique. Jusqu’à une certaine mesure, la diabolisation du FN marche. Car si on prend une à une les grandes thématiques qui structurent l’électorat, comme le rapport à la mondialisation, le capitalisme mondialisé, la financiarisation, l’immigration (70% des Français considèrent qu’il faut arrêter les flux migratoires !), on obtient des majorités écrasantes en faveur du discours du FN. Et pourtant le Front national ne rassemble qu’une minorité d’électeurs. Cela veut bien dire que la diabolisation fonctionne, quoique de plus en plus mal. Si le système en place parvient à faire élire un Macron, il préservera l’essentiel mais en sortira fragilisé : certains sondages donnent Marine Le Pen à 40% voire 45% au second tour, ce qui est considérable par rapport aux 18% de Jean-Marie Le Pen en 2002. La dynamique est de ce côté-là. De ce point de vue, la grande différence entre Marine Le Pen et Donald Trump c’est que celui-ci avait la puissance du Parti républicain derrière lui, ce dont ne dispose pas la présidente du FN.

Pour l’instant, Marine Le Pen se fait systématiquement battre dans les sondages par le champion libéral-libertaire Emmanuel Macron…

N’oublions pas que la France d’en haut agglomère beaucoup de monde, toutes les catégories qui veulent sauver le statu quo ou l’accentuer, autant dire les privilégiés et les bénéficiaires du système économique en place. Ce qui est intéressant chez Macron, c’est qu’il se définit comme un candidat ni de gauche ni de droite. Il arrive d’en haut et en cas de duel avec Marine Le Pen au second tour, on verra un clivage chimiquement pur : le haut contre le bas, les métropoles mondialisées contre la France périphérique, etc. Même si ces sujets-là ne seront à mon avis pas abordés si on a droit à une quinzaine antifasciste entre les deux tours. On voit bien que le clivage droite-gauche est cassé. Mais l’amusant, c’est qu’au moment où ce clivage ne marche plus, on organise des primaires de gauche et de droite dont les vainqueurs (Hamon et Fillon) sont d’ailleurs aujourd’hui dans l’impasse !

Macron serait-il plus lucide ?

J’avais rencontré Emmanuel Macron et lui avais montré mes cartes. Dans son livre Révolution, il cite d’ailleurs La France périphérique plusieurs fois. C’est quelqu’un d’intelligent qui valide mon diagnostic sans bouger de son système idéologique. Selon la bonne vieille logique des systèmes, quand le communisme ne marche plus, il faut plus de communisme, quand le modèle mondialisé ne fait pas société, quand la métropolisation ne marche pas, il faut encore plus de mondialisation et de métropolisation ! Le bateau ne change pas de direction mais tangue sérieusement.

Au-delà du diagnostic et des grandes incantations autour du besoin de frontières et du patriotisme économique, le FN propose-t-il une alternative crédible  pour remédier aux inégalités socio-territoriales ?

Pour le moment, personne n’offre de véritable modèle alternatif. C’est toute la difficulté. Quand je me balade en France, j’entends des élus qui ont des projets de développement locaux mais tout cela est très dispersé et ne fait pas un projet à l’échelle du pays. D’autant que ces élus et ces territoires détiennent de moins en moins de pouvoir politique. A l’image de la Clause Molière contre le travail détaché, c’est par petites touches que le système sera grignoté. Mais n’oublions pas que les élus locaux ne pèsent absolument rien ! Les départements n’ont par exemple plus aucune compétence économique, ce qui fait que la France périphérique a perdu non seulement sa visibilité culturelle mais aussi son pouvoir politique. Changer les choses exige une certaine mobilité intellectuelle car il ne s’agira pas de gommer du jour au lendemain le modèle économique tel qu’il est. On ne va pas supprimer les métropoles et se priver des deux tiers du PIB français ! Dans l’état actuel des choses, l’économie française se passe de la France périphérique, crée suffisamment de richesses et fait un peu de redistribution. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si l’idée du revenu universel arrive aujourd’hui sur le devant de la scène avec Benoît Hamon.

Que voulez-vous dire ?

La question centrale demeure : comment donner du travail à ces millions de Français ? Comment faire société avec cette France rurale et péri-urbaine ? Le revenu universel valide la mise à l’écart de la classe moyenne paupérisée dans les pays développés. A partir de là, reste à gérer politiquement la question pour éviter les révoltes et autres basculements politiques violents. Dans l’esprit des gagnants de la mondialisation, cela risque de se faire à l’ancienne, avec beaucoup de redistribution, des cotations, voire un revenu universel. Mais ils oublient un petit détail : ce gros bloc constitue potentiellement une majorité de Français !  En réalité, les tenants du système n’ont aucun projet pour le développement économique de ces territoires, si ce n’est de prétendre que la prospérité des métropoles arrivera par ruissellement jusqu’aux zones rurales et que le numérique nous fera nous en sortir. Ils ne perçoivent absolument pas la dynamique de désaffiliation politique et culturelle qui s’approfondit dans ces territoires. Ce n’est pas socialement  ni politiquement durable. Si la France d’en haut ne fixe pas comme priorité le sauvetage des classes populaires, le système est condamné. Les métropoles sont devenues les citadelles intellectuelles du monde d’en haut.

… et le FN, le porte-voix de la France d’en bas ?

Le FN, qui est le parti de la sortie de la classe moyenne, a capté les catégories délaissées les unes après les autres. D’abord les ouvriers, premiers touchés par la mondialisation, puis les employés, les paysans et maintenant la petite fonction publique. En face, le monde hyper-intégré se réduit comme peau de chagrin.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 25 Mars 2017 à 18h50

      i-diogene dit

      Il faut quand-même garder les yeux ouverts, sur les réalités, plutôt que sur les projections discutables:

      - Le FN est au bord de la faillite financière: quand on n’ est pas foutu de gérer les finances d’un parti politique, peut-on prétendre être compétent pour gérer une économie nationale..?

      - Les discours et le programme du FN, tournent en rond dans une phobie névrotique: “le repli identitaire nationaliste”… Tout un pogrom à défaut de programme économique cohérent..!^^

      .. Ce repli identitaire:

      - qui serait particulièrement néfaste a pouvoir d’ achat des français et de l’ économie nationale,

      - Mais particulièrement propice au FN, pour la mise-en-place d’ un gouvernement hyper-autoritaire en préalable à un un régime dictatorial..

      N’oublions jamais, qu’ après la nomination d’ Hitler comme chancelier, 5 mois plus tard, l’ Allemagne passait de la démocratie à une dictature totalitaire criminelle..

      .. On connaît TOUS la suite de cette histoire..!^^

      • 25 Mars 2017 à 20h40

        Letchetchene dit

        L’Idiot la connerie te bouffe le cerveau mon brave!!!

        Ce soir au info des représentants Italiens aux sommets Européen ont dit :

        “Si la France met MLP comme présidente c’est obligatoirement la fin de l’U.E.”

        Donc l’Idiot pas besoin d’avoir peur pour la monnaie, l’Euro n’existera plus !!!!

        • 25 Mars 2017 à 20h53

          i-diogene dit

          Letchetc’ Haine, t’ excite pas comme ça, tu vas décharger dans ton froc..!

          Tes fantasmes récurrents, t’ excitent peut-être, mais révèlent surtout ta frustration..!^^

      • 25 Mars 2017 à 20h42

        Letchetchene dit

        Et puis on t’a reconnu avec ta djellaba et ton bonnet sur la tête !!!

        On voit bien que l’affiche dont tu viens de dépasser ta mis en colère !!!

    • 25 Mars 2017 à 18h00

      AMA dit

      Certains sondages en 2017 donnent Marine Le Pen à 40% voire 45% au second tour. Qu’en sera t-il en 2022? Alors, qui sera désigné par le mondialisme pour gouverner ce populisme majoritaire? Un dictateur bien sûr. Ce ne sera pas nouveau.

    • 24 Mars 2017 à 20h11

      LAUENEN49 dit

      La France que vous qualifiez de “périphérique” a surement de bonnes raisons de se sentir délaissée, mais la faute à qui?
      Et la France des classes moyennes, des classes supérieures laborieuses, des artisans, des agriculteurs, des jeunes entrepreneurs n’est-elle pas aussi délaissée ou assumée de normes et d’impôts?
      Personnellement, au vu de la campagne, de la mentalité des français (ou telle qu’elle est présentée par les médias), je m’interroge pour qui voter: je cherche le candidat qui amènera le plus vite possible la France à la faillite! Peut-être, malheureusement faut-il cela pour que les idéologies tombent et que le bons sens revienne!
      En attendant, pour moi, la corde est cassée: le sort de la France ne m’intéresse plus. D’ailleurs si “les civilisations sont mortelles”, pourquoi pas les pays qui se laissent aller à la démagogie, à la méfiance,   à la jalousie, parfois à la haine…? Quand un pays est “rassis”, que faire quand les citoyens vont voter pour des “mirages”?

    • 24 Mars 2017 à 19h02

      Anatole007 dit

      L’immigration n’est pas un droit, c’est un privilège.

    • 23 Mars 2017 à 11h13

      MGB dit

      Si on quitte l’Europe, qu’est-ce qu’on fait des immigrés ? Il y en a des millions à renvoyer chez eux…

    • 22 Mars 2017 à 0h58

      Livio del Quenale dit

      Nous aurions du commencer, pour faire l’Europe, par une confédération qui aurait unis des pays libres de décider d’eux même.
      Au lieu d’une fédération qui ne favorise que l’argent en détruisant les pays qui la compose . (même l’Allemagne, en sursis).

    • 21 Mars 2017 à 14h51

      lafronde dit

      j’approuve “la France périphérique” de C. Guilluy.
      Cependant attribuer le déclin industriel occidental au seul libre-échange avec l’Asie est erroné. L’Asie n’a pas d’Etat-Providence ouvert à l’immigration. Elle économise donc de 10 à 25% de son PIB que l’Europe dépense en s’ouvrant à une immigration “des droits-de-l’homme, c’est à dire une immigration de créanciers.

      L’Asie a d’autres défauts, la contrefaçon, du clientélisme et de la corruption (comme chez nous) mais tout cela lui coûte bien moins cher. L’Asie a gardé son identité, sa solidarité : un chinois préfère s’entre-aider entre eux.

      Naguère nous avions ces vertus d’une solidarité fondée sur une identité partagée. Notre République nous a confisqué ces solidarités de proximité avec la Sécu universelle. Et l’Europe nous contraint de partager notre prévoyance, nos emplois, nos logements avec une immigration pauvre et illimitée.

      Le déclin industriel et le déficit commercial français ont suivi la hausse de la fiscalité. Dans cette hausse, l’Etat-Providence a une place majeure, et son ouverture à une immigration de l’assistance contribue au naufrage de l’Etat. Le déficit budgétaire ne fait que masquer la voie d’eau du navire France. Mais il permet la réélection du capitaine (ou de son aspirant Macaron.

    • 21 Mars 2017 à 11h20

      libre36 dit

      Vu la photo! vous appelez ça la France ??!! suis horripilé ho!! nous avons traversé la mer.y a t’il quelqu’un quelqu’une pour agir ? OUVREZ vos yeux vos CERVEAUX

    • 20 Mars 2017 à 23h12

      chlomo dit

      pour une fois je suis ok avec ce constat qui correspond à ma( ou la ? )réalité .
      je confirme la droitisation et la séduction qu’exercent MLP en zone rurale pour de multiples et objectives raisons dont l’accueil des migrants au comportement sujet à caution et bien d’autres raisons

      Ce journal aussi participe à la droitisation du pays au passage…
      tout se sait .

      Je crois qu’il y a une immense rage traversant dans ce pays à peine contenue et rancœur à l’endroit de la gauche mais aussi (suivez mon regard :-))à l’endroit de ceux qui ont plaqué leurs promesses pour se porter indéfectiblement et uniquement au service des “immigrés” , sans réserve en déployant toute une logistique d’assistance et défense …

      ça n’aura qu’un temps , la roue tourne

      Le FN car c’est ainsi qu’il faut le nommer , est le gros bébé joufflu des soutiens historiques ( culturels non , la culture n’est pas là ) de ces partis cristallisant leurs vides existentiels (“quand on a tout , on ne croit en rien ou au pire”) , leurs ressentis ( racismes ? )sur les provinciaux et sur les pays que l’on a morpionné , pillé et dont on a été viré au hasard de l’Histoire .
      personne ne croit (vraiment ) en MLP mais personne ne veut plus de la gauche caviarde ,morale , parisienne ,mondialiste , de la propagande des lobbys .
      je ne crois pas que les métropoles soient des Babylones culturelles , les artistes les désertent : ce n’est pas dans les tensions interreligieuses , la précarité , la promiscuité , la violence que l’on se construit , qu’on construit un projet culturel ou pas .

      les artistes et ceux qui s’inscrivent dans un mouvement plongeant leurs racines en terre quittent ces métropoles où ils pédalent dans le vide …
      les artistes sont trop modestes pour dévoiler leurs véritables lieux de résidence et ce n’est certainement pas rue des Martyrs à Paris
      pas si mal nommée que ça :-)

      rue des Martyrs à Paris mais c’est où en fait , je ne vois pas trés bien : un bled , un trou sans doute

      • 20 Mars 2017 à 23h19

        chlomo dit

        vous oubliez en ces temps chagrins une bien belle révolution mais silencieuse cette fois -ci et pas vraiment coupeuse de têtes (quoique j’ai écrit trop vite ) : le numérique

        Paris , Londres , Berlin , NYC on s’en tape ENFIN le coquillard !!!

        encore libre malgré le furieux de gauche Manuel Valls

        • 20 Mars 2017 à 23h46

          chlomo dit

          oubli : “malgré le candidat battu et aussitôt has been Manuel Valls ” qui voulait censurer internet : pas mal trouvé d’un type de gauche , cette gauche qui se gausse de “protéger les pauvres , les sans grades , les laissés pour compte ” sans oublier les inénarrables luttes contre les inégalités et injustices .

          ça pourrait être drôle

    • 20 Mars 2017 à 21h46

      lumièr dit

      La France c’est ce qui est issue de sa culture occidentale des grandes orientations, chrétienne, d’origine grécoromaine qui ont trouvés une synthèse dans l’État nation en reprenant l’État construit par la grande monarchie. Un État qui trouve dans la laïcité et la souveraineté ses fondements et qui fait de l’histoire de France son point d’encrage: voyant chez les Gaulois, la sorcellerie, les traces du paganisme, les féodalités, la construction des cathédrales, les formes de son identité. La république reprenant tous les points de l’histoire.

      C. Guilluy, considère l’État nation de façon réaliste contre le globalisme mais par sa sensibilité marxiste très juste sur les classes sociales mais limité, il n’incarne pas profondément la solution
      souverainiste-républicaine à la crise comme un J.Sapir le fait.

      Les globalistes toxiques que sont les Macron, Hamon, Fillon en troisième qui (pourrait davantage en sortir) font croire que le globalisme maintient la
      -république- c’est tout le contraire. Ce qui est faux est produit par du -faux-vrai- suscité par la machine mass média orwellienne française et occidentale.

      Les élites dites éclairées croient que 1789 à l’âge technologique dit avancé ça ne se répète pas comme ça dans une nouvelle variable dite populiste. Ils sont vraiment aveugles et dérangés!

      Lorsqu’une masse de gens en provenance du sud du monde immigre en Europe. Que tout se défait, lorsque la planète heureuse se réduira à des citadelles quartiers de privilégiés, malgré toute leurs technologies, privées de ressources, ils seront assiégés et défaits.

      Le jeu actuel sur l’immigration ne tient plus tellement, tout s’est intensifié et la gauche en a perdu sa viabilité d’alternance. La fin de la gauche réelle fait voir l’état des lieux et oblige à voir la trahison d’élites et la colère devient politique.

      • 20 Mars 2017 à 23h35

        chlomo dit

        @ Lumière

        dites -moi , qui a inspiré Michel- Ange, Les tableaux géniaux de Le Nain (17 siècle ) , Châteaubriant , Vivaldi , Haydn , Beethoven ou Jean -Sébastien Bach immortel et le plus pieux d’entre tous sans oublier les bâtisseurs de Cathédrales et ces milliers d’hommes anonymes qui ont édifié les magnifiques chapelle néo-gothiques en Bretagne ????

        ne serait-ce pas le Christianisme et les paroles d’un homme , le meilleur de cette communauté ?

        et puis toutes les communautés n’ont pas à leur actif un aussi brillant et génial actif hein Rayski ???

        ou alors laissez-moi réfléchir un peu : peut-être le polémiste Alain Finkielkraut ou Martin Bouygues peut-être mais non mais c’est bien sûr : la famille Rothschild et la banque Goldman- Sachs !

        Un monde sans transcendance comme le nôtre est appelé à se casser la liane encore et encore , Lumière !

        pas de laïcité

        • 21 Mars 2017 à 8h47

          Hannibal-lecteur dit

          Conclusion fausse, Chlomo, si vous souhaitez que les religions perdurent, seule la laïcité le leur permet en les autorisant toutes avec l’impossibilité simultanée de se faire la guerre entre elles.

        • 21 Mars 2017 à 14h26

          chlomo dit

          @ Hannibal -lector ,

          vous m’avez mal lu comme Imho .
          normal , j’ai une expression , un positionnement et une histoire complexe .
          Le “cœur ” de mon post est plus Hannibal : “un monde sans transcendance (ou sans but à atteindre sans dépassement de sa condition de mortel ” est un monde voué à devenir barbare .
          je continue : un monde livré au pouvoir de quelques uns , cupides , matérialistes , amassant une montagne de contradictions et précarisant dans tous les sens du terme l’Humanité ”

          La religion , surtout une , mais je ne vous la nommerai pas , indique le chemin , nous invite à la modération en tout … c’est comme Hannibal et vous n’y pouvez rien …
          En marche oui mais certainement pour Macron .
          On a dit dans les soixante 60 et pas sûr que ce soit Malraux que “le 21 siècle serait religieux ou pas” .
          moi , je contraste que ceux qui ont prédit dans le sillage de la décolonisation ( que je soutiens )le réveil brutal et le prosélytisme musulman là où il n’ arien à faire , des actes d’une grande sauvagerie en France (notre ? ) pays et un avenir sombre .
          La “laïcité ” ne nous protège de rien ( svp l’attentat de l’ école Juive à Tlse , l’ égorgement de Père Hamel ) et de bonnes âmes comme le chef d’entreprise en Isère ) et d’autres massacres à venir car elle est molle , vide de sons sens , n’est pas appliquée et acceptée par 6 ou 7 millions de musulmans solidaires ( désolé pour vous Hannibal , je connais beaucoup de musulmans, c’est sans appel ).
          à part quelques superbes personnalités comme Lydias Guyrois , Malika Sorel et bien d’autres (quelles courageuses ces femmes , des Saintes ) , notre laïcité élaborée au 18 siècle ( n’oubliant le philosophe Juif Allemand Mendelssohn , l’aïeul de Félix qui a sorti du ghettos les miens par extension , c’est tout .

          “Les dix commandements “, “la Parole du Christ “, ça me va .
          Vous parlez de guerre , mais qui nous fait la guerre , où réside l’hégémonie politico -religieuse entrainant un recul sans aucun précédent

    • 20 Mars 2017 à 17h45

      Robinson dit

      Bien vrai que le clivage droite/gauche, ouest/est, est devenu suranné, ce n’est plus la ligne des grands enjeux (USA contre Russie, c’est passé sauf pour les gros sous des complexes militaro-industriels).
      La clivage est maintenant entre le nord et le sud, le haut et le bas, avec la constitution d’une pyramide : Pharaon, sa famille, les prêtres et les nobles, puis les hauts-moyens, les moyens-hauts, les moyens,… pour finir aux esclaves
      11 candidats pharaon qui veulent se faire élire sur une logique droite-gauche, alors que leur logique (leur ambition) est haut-bas.
      Tout ça pour dire quoi ? qu’ils sont pareils !
      (Où va-t-on pouvoir mettre le sarkophage de FH, Bure ?)

      • 20 Mars 2017 à 23h39

        chlomo dit

        pas de sarcophage pour FH : la fosse commune au mieux ou qu’on le donne à bouffer aux porcs sauvages du zoo de Vincennes , ça bouffe de tout ces bestioles quoiqu’il n’y a grand chose à crouter sur ce type : juste de quoi boucher quelques dents creuses .

        • 20 Mars 2017 à 23h56

          IMHO dit

          Chlomo, je l’adore, ce mec ! Je lui ferais couper les couilles si je pouvais, rien que pour voir s’il aurait encore sa grande gueule après .

        • 21 Mars 2017 à 2h31

          chlomo dit

          ben merci !

          c’est un compliment .

          mais je dis d’autres choses aussi Himo et même si vous devez porter pour une épingle à linge pour me lire , faites le l’essai et vous verrez que vous vous gourez sur moi .
          Voyez -vous , on n’a pas les mêmes sensibilités politique mais quand même je vais vous faire un aveu : ce n’est pas avec des gants de boxe dans la tête qu’on progresse .
          pour tous

        • 21 Mars 2017 à 6h03

          IMHO dit

          Vous avez raison, je vous ai relu ou plutôt sérieusement lu et je vous découvre inquiet et sensible . Ça nous fait une belle jambe !

      • 21 Mars 2017 à 16h38

        chlomo dit

        pour Hannibal Lecteur ,

        je dois absolument , après m’être relu , rectifier mon post :

        ” en marche of course ” mais CERTAINEMNT PAS pour E Macron ! ”

        vous l’avez compris , cet oubli sans doute .

        je vous répète : certainement pas pour E Macron , le plus grand danger qui se présente à la présidence de la 5 république .
        une sorte d’iceberg qui a coulé le Titanic comme en avril 1913 .

        alors voir sur Youtube ce qu’il en reste du Titanic !

        avec le fric , Hannibal , avec ce putain de fric je vous répète : on achète tout (les consciences et la morale communes des Nations ,les hommes quoi ” mais aussi et surtout : on achève tout !

        moi aussi Hannibal , j’ai le droit non pas d’être un perroquet déplumé qui radote comme certains sur le blog de Causeur mais d’ être VéHéMENT… pour le temps que je serai abonné .

        ( ça , c ‘est pour Quidam 2 et pas pour vous )

        dernière chose , remontez svp les fils sinon ce blog n’est qu’un déversoir ou une bouche d’égout , un entre soi (avec ou non des circonvolutions de langage ), bref un répondeur téléphonique dans une maison désertée depuis longtemps sans “le cœur”( pour B R) et sans la vie quoi !

        la bonne soirée Hannibal