Charlie Hebdo : Morts au combat | Causeur

Charlie Hebdo : Morts au combat

Contre nous de la tyrannie, l’étendard sanglant est levé

Auteur

Emmanuel-Louis Dubois
se passionne pour les questions de stratégie

Publié le 09 janvier 2015 / Médias Politique Société

Mots-clés : , , , ,

charlie hebdo terrorisme djihad

La France est vent debout contre la stupidité et la barbarie. Pied de nez du destin, ceux qui moquaient volontiers les honneurs de la République vont, pour toujours, en être l’objet. Comme des soldats, la bande de Charlie Hebdo est morte au combat. Bien que peut-être par humour, humilité ou conviction ils s’en défendraient, ils sont des héros de la nation morts en se battant pour les valeurs auxquelles ils croyaient et en particulier la liberté : « contre nous de la tyrannie, l’étendard sanglant est levé ». Mais ce qui frappe le plus, c’est l’endroit. Les 89 soldats morts pour la France en Afghanistan sont tombés bien loin de chez eux, la bande de Charlie est morte sur le sol national, à quelques pas de l’Assemblée nationale et de tous les autres symboles de notre démocratie. Cela résonne comme la Patrie en danger. La menace s’est progressivement rapprochée, de l’Afghanistan au Mali, elle n’est plus confinée aux déserts d’Asie ou du Sahel mais elle est là ; au cœur de la cité. Les Français le sentent et descendent dans les rues comme leurs aïeux partirent se battre à Valmy : « aux armes, citoyens, formez vos bataillons ».

Mais il ne s’agira pas, cette fois « qu’un sang impur abreuve nos sillons ». Car cet ennemi ne se combat pas sur une plaine en rangs serrés ni à coup de canons, il est tapi dans l’ombre, agrégat de micro-réseaux et sa première arme est son pouvoir de fascination. Les ressorts de la guerre qu’il nous faut mener sont similaires à la contre-insurrection que l’Armée française connait bien depuis l’ex-Yougoslavie jusqu’au Mali. Le champ de bataille est principalement immatériel. On limite les éruptions de violence par l’emploi de la force, mais c’est dans ce que les milieux spécialisés appellent l’infosphère, c’est-à-dire le champ des perceptions, que la guerre se gagne. Attaquer Charlie Hebdo n’est pas seulement la réponse de trois psychopathes à ce qu’ils considèrent comme un blasphème, c’est neutraliser une high value target (cible à haute valeur ajoutée) sur ce terrain. Il s’agit, par l’intimidation ou l’élimination, de réduire l’influence de ses adversaires pour favoriser son propre plan de propagande et par conséquent l’emprise psychologique sur les populations : la peur pour ses détracteurs, l’enthousiasme pour ses partisans. Et qui, mieux que la caricature grivoise, ringardise par l’humour ceux qui se prennent autant au sérieux ?

Le but, dans cette lutte d’influence, est donc d’isoler les terroristes de la population, de casser les ressorts du mimétisme ou de la peur. Le moyen : détruire leur prestige. En effet, l’élimination physique de Merah n’a pas suffi à stopper la menace qu’il représentait. Vedette sur les réseaux sociaux, son influence s’est amplifiée post-mortem, séduisant des dizaines de jeunes paumés en quête de célébrité par la violence. Nemmouche a pris le relais. Et si on prête bien attention, personne ne se réclamera jamais du fou furieux qui, du haut de ses 157 passages en unité psychiatrique a foncé dans la foule à Dijon fin décembre. C’est que nos partisans de l’obscurantisme djihadiste ont beau être prêts à tous les martyrs, ils veulent qu’on les prenne au sérieux et, usage des temps modernes, être « likés grave ». La mort ou la prison, d’accord, mais l’asile psychiatrique c’est trop la honte.

Voilà donc une arme qui fait mal et que maniait avec dextérité la bande de Charlie : présenter ces gens sous leur vrai jour. Par la satire, ils dissipaient le prétexte de religion pour montrer sans fard la réalité : des imbéciles agressifs et ignares, des asociaux incapables de voir dans l’Autre, homme ou femme, un frère humain. Aussi, je veux rire d’eux par défi car je n’ai pas peur, je veux rire d’eux par mépris, car je les honnis et je veux rire d’eux avec tous ceux qui croient aux valeurs fondamentales de la République. Je suis Charlie.

*Photo : LIONEL URMAN/SIPA. 00701221_000002.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 9 Janvier 2015 à 15h25

      Fioretto dit

      Un TGV circulant entre Lyon et Paris a été arrêté et évacué vendredi matin en Saône-et-Loire après qu’un ressortissant syrien voyageant sans billet s’eut autoproclamé “terroriste”, selon des sources concordantes.

      • 9 Janvier 2015 à 15h27

        Fioretto dit

        Heureusement qu’ils avait fait le hastag pour les musulmans qui ont peur de prendre le traint en France à cause de l’”islamophobie” généralisée.

    • 9 Janvier 2015 à 15h21

      Éric Guéguen dit

      SCOOP : Après Porte de Vincennes, le Trocadéro…

      • 9 Janvier 2015 à 15h28

        Fioretto dit

        Non c’est pas vrai ? Encore ? J’en peu plus.

        • 9 Janvier 2015 à 15h32

          Éric Guéguen dit

          Bon, c’était une fausse alerte, désolé. Mais des flics ont été dépêchés sur les lieux et un périmètre a été bouclé.
          En fait, a priori des mecs sont en train de faire tourner les flics en bourrique en provoquant des diversions.
          Une chose semble être avérée : le mec de la boutique casher connaît très bien les deux frères arabes et il est en train de monnayer la vie de ses otages contre celle des tueurs.

    • 9 Janvier 2015 à 14h54

      steed59 dit

      curieusement en ce moment on a pas encore entendu M. Leroy.
      Pourtant j’arrête pas d’être bombardé de messages de la CGT pour participer aux manifs (sous leurs étendards évidemment)

      • 9 Janvier 2015 à 15h08

        Nolens dit

        Je doute que J. Leroy soutienne les terroristes. Il ne faut pas fantasmer.

        • 9 Janvier 2015 à 15h12

          steed59 dit

          loin de moi cette pensée, j’ai même une certaine tendresse pour mon coco roubaisien.
          Je m’attends plutôt à truc du genre “tous derrière le PCF pour la liberté d’expression” ou une connerie dans ce style, un peu comme est en train de faire la CGT

    • 9 Janvier 2015 à 14h53

      gengis dit

      J’ai pas peur de toi l’extrémiste
      Qui vient descendre nos journalistes
      Un coup d’kalach pour un coup d’crayon
      Tu salis ta religion

      http://www.lefigaro.fr/musique/2015/01/09/03006-20150109ARTFIG00158–charlie-hebdo-la-chanson-je-suis-charlie-chamboule-le-net.php

      • 9 Janvier 2015 à 15h29

        scylax dit

        @gengis

        Peut-on m’expliquer en quoi les tarés consanguins et criminels salissent leur religion, l’islam j’ai cru comprendre? 

    • 9 Janvier 2015 à 14h50

      Kov666 dit

      Une religion est compatible avec les valeurs occidentales quand elle prône clairement une séparation du spirituel et du temporel. Toutes nos valeurs reposent d’ailleurs sur cette condition. Il s’agit d’un pré requis pourrait-on dire. Malheureusement certaines croyances confondent tout. Le grand historien et géographe Fernand Braudel, dans son ouvrage célèbre Civilisations, pointait déjà du doigt la confusion qu’entretient l’islam sur ces 2 notions. Il n’est donc pas difficile de comprendre les heurts entre les valeurs occidentales d’une part, et une partie des musulmans d’autre part. Cette séparation oblige un musulman à pratiquer sa foi comme un chrétien, ce qui au regard du Coran pose des problèmes insolubles.

      • 9 Janvier 2015 à 15h09

        Georges saval dit

        Eh là! Padamalgam!

        • 9 Janvier 2015 à 15h12

          Lector laetaberis dit

          oui ! Vive la guerre civile !

        • 9 Janvier 2015 à 15h20

          Georges saval dit

          Les guerres ne sont jamais très civiles, encore moins les guerres civiles.
          Lector, il ne s’agit pas de s’en prendre aux musulmans mais seulement de pointer la responsabilité de l’islam et de sa doctrine dans ces dérives. Ne pas la masquer, ni la voiler ou la taire au nom de ce chantage à la guerre civile! Ce n’est pas en niant les problèmes qu’on les résout. Ce n’est pas en se taisant pour ne pas risquer de froisser tel ou tel qu’on peut régler les problèmes et plutôt que de dire :”ce ne sont pas des musulmans”, il faut dire oui, ce sont des musulmans, à vous, à nous de faire en sorte que cette religion fasse enfin triompher sa face lumineuse.
          C’est trop demander? On n’a pas le droit? Voltaire serait réservé au christianisme et à lui seul?

        • 9 Janvier 2015 à 15h28

          thd o dit

          @Lector

          C’est exactement ce type de discours bien-pensant et moralisateur qui, en 40 ans, a réussi à créer de toutes pièces les conditions d’un joyeux bordel en France.

          Qu’une minorité soit protégée est normal, qu’elle en vienne à fixer les règles parce que la majorité n’ose plus le faire ne l’est pas. Et cela passe aussi par les discours, les discours d’excuse actuels encouragent le communautarisme et le ressentiment. Ainsi que la relecture culpabilisatrice de l’histoire.

    • 9 Janvier 2015 à 14h32

      Habemousse dit

      « je veux rire d’eux avec tous ceux qui croient aux valeurs fondamentales de la République. Je suis Charlie. »
      Rire jaune alors, car aucun des dessins de Charlie pour lesquels ils sont morts n’ont été repris dans les journaux ( au grand regret d’Elizabeth Lévy ).
      A l’heure à laquelle nous parlons, la liberté d’expression est à genoux : chacun pourra s’en donner à cœur joie sur Jésus mais pas sur Mahomet : comme l’a dit Dominique Reynié, nous glissons de la démocratie vers la théocratie …
      Pendant ce temps là, nos élus, calculette à la main vont marcher à la recherche de leurs voix.
      Ils sont morts, ne les tuons pas une seconde fois.

    • 9 Janvier 2015 à 14h22

      Tchitchikov dit

      Quelle successions d’échec pour Hollande! 

      • 9 Janvier 2015 à 14h24

        Tchitchikov dit

        Quelle succession d’échecs pour Hollande!

      • 9 Janvier 2015 à 14h34

        Éric Guéguen dit

        Oui, c’est incroyable. Non seulement il a le charisme d’un radis, mais il est desservi par les événements (qui ne sont que le retour de bâton de tout ce qui l’a précédé depuis 40 ans). Et pour couronner le tout, je pense qu’il a la guigne et qu’elle est contagieuse.
        Remercions chaleureusement celles et ceux qui l’ont porté au pouvoir en hurlant “ouf, on respire !”
        Tenez Tchitchikov, pour détendre l’atmosphère :
        http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/conseils-a-un-ami-president-156556

    • 9 Janvier 2015 à 14h20

      steed59 dit

      cet n-ième article sur “l’unité nationale” est déjà bien périmé à l’heure où la gauche tente désespérément d’en faire un combat anti-FN (on a tous pu constater MLP et florian philippot tenir la kalach en hurlant allahu akbar).
      Voir aussi les propos de besancenot qui refuse de se solidariser du mouvement au pretexte que hollande et sarkozy sont responsables (on a tous pu constater françois et nicolas tenir la kalach en hurlant allahu akbar).

      Finalement le seul intérêt de l’affaire est de voir jusq’à quel point la connerie peut aller

      • 9 Janvier 2015 à 14h27

        L'Ours dit

        Je crois que ce connard ne mesure le niveau d’exaspération qu’on a atteint. Ce Besancenot et sa clique sont parmi les premiers défenseurs de ces pourritures!
        Il ferait mieux de fermer sa gueule ou de bien se cacher pour l’ouvrir!

        • 9 Janvier 2015 à 14h36

          mogul dit

          Néanmoins, il ne se doute pas à quel point il a raison.
          Ce n’est sans doute pas dans le même sens que moi qu’il l’entend, mais moi aussi j’estime que Sarko et Hollande sont responsables, à leur niveau, de tout ça. 
          Ils ne sont certes pas les seuls. 

        • 9 Janvier 2015 à 14h49

          steed59 dit

          la grosse différence c’est besancenot considère les terroristes comme des victimes du soi-disant racistes dont Hollande et Sarkozy seraient les promoteurs, alors que moi je considère NS & FH portant une responsabilité dans le laxisme et la complaisance vis-à-vis des islamistes lors de leurs passages au pouvoir

        • 9 Janvier 2015 à 14h52

          Éric Guéguen dit

          Oui mogul, ils sont responsables dans la mesure où le terrorisme islamique en France est une CONSÉQUENCE dont les CAUSES sont à chercher tout au long du dernier demi-siècle.
          Mais dans l’urgence de la situation, les petits écœurements du facteur sont odieux. Dommage qu’on ne puisse pas lui retirer sa nationalité à celui-là…

        • 9 Janvier 2015 à 15h06

          Nolens dit

          Non l’Ours, il mesure ce qu’il fait, le fanatisme des membres de la LCR ou de LO d’ailleurs a toujours été passé sous silence. Leur rhétorique est encore pire que celle des islamistes radicaux. Besancenot, Arthaud ont de bonnes bouilles, mais décortiquez leurs discours, le totalitarisme est juste en dessous de la mince croute où il se dissimule.

      • 9 Janvier 2015 à 14h32

        Parseval dit

        Disons que les tergiversations de Hollande sur la Syrie et la destruction des structures étatiques de la Lybie par Sarkozy (ce qui a permis à des hordes de tarés de mettre la main sur les arsenaux) ont plutôt aggravé les choses…
        Mais effectivement si ces “politiques” pouvaient se taire et surtout éviter de parler d’eux ou de leurs partis, ça serait bien.

        • 9 Janvier 2015 à 14h53

          Fioretto dit

          il faudra voir si ces armes viennent effectivement de libye.

        • 9 Janvier 2015 à 15h13

          Parseval dit

          Pas forcément celles-ci, mais ce qui est sûr c’est que les riches arsenaux de Khadaffi sont à la disposition des gens qui ont constitué en Libye un « sanctuaire terroriste » avec « trois centres de formation accélérée au djihad » qui sont un point de passage avant la Syrie.

        • 9 Janvier 2015 à 15h24

          Fioretto dit

          Il y en a en France aussi des ces centres dans la brousse.

        • 9 Janvier 2015 à 15h45

          eclair dit

          @fioretto
          yougoslavie,kosovo sont les principales filières pour recupérer des armes de guerre. 

    • 9 Janvier 2015 à 14h11

      Nolens dit

      La fête continue, vers 13h fusillade dans une épicerie casher à Vincennes.

      • 9 Janvier 2015 à 15h17

        Éric Guéguen dit

        SCOOP : Après Porte de Vincennes, le Trocadéro…