Mail Facebook Twitter RSS

Inscrivez-vous à la Newsletter

Recevez chaque lundi la synthèse de l'actualité de toute la semaine



X

Charlie Hebdo, la couverture à laquelle vous n’avez pas échappé

Et si on se moquait des émigrés ?

Publié le 24 septembre 2012 à 17:26 dans Médias Politique

Mots-clés : , ,

Charlie Hebdo, les caricatures de l'islam et Bernard Arnault

Ce que j’aime bien avec Charlie Hebdo, c’est que c’est un journal de gauche, très à gauche même. Au point de sombrer parfois dans une forme de néo-moralisme concernant aussi bien les fumeurs, les amateurs de foot ou de corrida que les consommateurs compulsifs d’objets inutiles. Et si j’aime bien qu’on me fasse rire, comme y parvient souvent Charlie, j’aime beaucoup moins que l’on me fasse la morale. Le « Castigat ridendo mores », il châtie les mœurs en riant, de Plaute est valable pour la comédie. Et Charlie Hebdo n’est pas une comédie, c’est un journal.

La couverture de Charlie Hebdo, celle qui a fait tant de bruit, est drôle. C’est aussi un acte politique. J’insiste sur le « aussi ». Rire n’est pas neutre, bien au contraire. Il s’agit d’avancer une opinion. Le rire, dans un tel contexte, est l’arme utile de ceux qui détestent la violence.
L’air de rien, il est beaucoup plus facile d’assassiner un diplomate, d’organiser des manifs devant l’ambassade des USA et de menacer de mort la Terre entière. Ou au moins sa partie qui pense que l’Islam, instrumentalisé par ses extrémistes, est redevenu un grand danger pour nos vieilles démocraties, comme il l’est pour les femmes, les journalistes, les homosexuels, les chrétiens, les intellectuels dans les pays arabes qui voient chaque jour un peu plus leur printemps tourner à l’hiver.
Oui, c’est plus facile comme il est plus facile, aussi, de s’exiler fiscalement que de prendre une part, même toute petite au redressement économique du pays qui vous a pourtant tout donné. Cela aussi est une autre forme de violence faite à nos concitoyens.
Elle n’est pas comparable ? Pour un journal satirique, qui peut et qui doit tout se permettre, bien sûr que si.

La preuve, c’est la couverture de Charlie Hebdo. Pas celle des caricatures mais celle de la semaine précédente. Elle me semble largement plus dure que celle de Libé sur le même sujet, mais Libé n’est pas un journal satirique, ou alors à son insu, par un effet de comique involontaire. L’intérêt, c’est que la couverture de Charlie sur Arnault nous rappelle qu’appartenir à la gauche républicaine, c’est aussi savoir avancer sur deux pieds. Essayer de penser la guerre de civilisation sans oublier la guerre de classes, toujours présente. Que l’une se confonde avec l’autre ou qu’elle en soit la cause, ou la conséquence, à vrai dire, je n’en sais rien, je ne peux pas le prouver même si j’ai ma petite idée sur la question.
Je sais en revanche que décider de quitter son pays, de vouloir abandonner sa nationalité par pur intérêt personnel, cela aussi est une sorte de déclaration de guerre.

Déclaration de guerre assez absurde au demeurant puisqu’elle parviendrait presque à faire croire que le gouvernement socialiste mène une politique de gauche au point que les ministres doivent se dire en leur for intérieur « Merci patrons ! » Grâce à eux, ils vont pouvoir rejouer la comédie du Mur de l’Argent et des Deux Cents familles alors que leur politique demeure purement social-libérale.
Résumons-nous : primo, il est hors de question de laisser des intégristes mettre un souk planétaire sous prétexte d’une vidéo débile ou de la une d’un journal satirique.
Mais, secundo, il est tout aussi hors de question d’oublier cette révolte des élites dont parlait Christopher Lasch à l’honneur dans Causeur du mois de septembre, et dont Bernard Arnault est devenu l’archétype. Alors, en attendant, comme Charlie Hebdo, je veux rire des deux et avancer sur deux pieds.

*Image : Charlie Hebdo.

Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !
Participez au développement de Causeur, faites un don !

voir les commentaires / réagir         envoyer
 

A lire sur Causeur.fr

Vous devez être inscrit pour commenter.

  • 2 Octobre 2012 à 19h27

    Oizo bleu dit

    Hi ! Hi!

    • 2 Octobre 2012 à 19h31

      Olyvier dit

      On avait tort de s’inquiéter du sort des grands singes.

  • 26 Septembre 2012 à 13h44

    Patrick dit

    @ Jérôme Leroy,
    Sophie va vous taper sur les doigts : vous n’arrêtez pas d’utiliser le bouton !

  • 25 Septembre 2012 à 6h29

    L'Ours dit

    Fiorino,
    bon rappel! 

  • 24 Septembre 2012 à 22h02

    Patrick dit

    sous prétexte d’une vidéo débile
    J’aimerais bien qu’on s’abstienne de l’épithète “débile” accolée à “vidéo”. Car on pourrait croire que si la vidéo n’était pas “débile”, le “souk” serait justifié.

    A propos du rire, j’aimerais dire que rire est une façon de montrer les dents.

  • 24 Septembre 2012 à 21h34

    eetu dit

    Ouais, c’est bien, ces couvertures de Charlie, mais c’est une semaine qui va leur faire mal financièrement: d’une part la Maison-Blanche a résilié son abonnement, d’autre part LVMH leur a retiré toutes ses pubs!

    PS (ou FG, pour vous?): vous pourriez pas nous lâcher avec votre qualificatif “débile” que tous les medias accolent immanquablement à la video … ? Ca me donne envie de la voir.

  • 24 Septembre 2012 à 19h48

    Fiorino dit

    @ L’ours
    Je suis en train d’écouter sur France24 un certain Nabil Ennasri faire la promo des investissements du Qatar en France. Inconnu de mes services je met dans le moteur de causeur et hop!
    http://www.causeur.fr/gaza-les-etranges-compagnons-de-route-d%E2%80%99olivier-besancenot,10570

  • 24 Septembre 2012 à 19h18

    Marie dit

    Pourriez vous m’éclairez sur le terme ” la gauche républicaine” ? celle de Jules Grévy?mais bon sang quand va t on passer à autre chose que la 3ème République!
    La guerre des classes cette antienne que j’entends depuis que je suis enfant, avec le résultat qu’on connait, cette détestation toute française de ceux qui font tourner la machine aidés ou pas par l’ Etat. Cette détestation qui dresse une partie de la population bien endoctrinée contre l’autre enfin celui qui gagne un peu plus que les autres! Croyez vous que c’est ainsi que l’on fera avancer ce pays? certainement pas et des Arnault ou des anonymes qui s’expatriront en pagaille sauf que ceux là auront la matière grise qui leur permettra de vivre mieux ailleurs!

    • 26 Septembre 2012 à 13h37

      Jérôme Leroy dit

      Oui, je peux.
      Mais j’ai pas envie.
      C’est comme pour votre contresens sur la lutte des classes. J’ai pas envie non plus.
      En plus, Marx et Engels, ils le font mieux que moi.
      “L’histoire de toute société, jusqu’à nous jours…etc, etc…”

  • 24 Septembre 2012 à 18h43

    L'Ours dit

    “les pays arabes qui voient chaque jour un peu plus leur printemps tourner à l’hiver.”
    vous m’accorderez que dès le premier jour j’ai écrit qu’il y avait peut-être une chance microscopique en Tunisie pour que le printemps tienne ses promesses et absolument aucune chance ailleurs. Et bien même en Tunisie, on s’est caillé au printemps.
    Vous pourriez au moins reconnaître que les propos caustiques de toute la gauche envers notre peu de foi devraient être ravalés, et a minima, elle devrait reconnaître que nous avions vu juste, hélas!

    Le lien avec les évadés fiscaux me paraît tiré au forceps. Car vous oubliez au moins un pendant, c’est que bien avant qu’ils partent, la gauche les a agoni d’injures, les montrant comme la cause de tous les maux. Vous devriez vous réjouir qu’ils partent, un peu de cohérence!

    • 24 Septembre 2012 à 18h44

      L'Ours dit

      les “exilés fiscaux”, je voulais dire: “les riches” ou les patrons.

    • 24 Septembre 2012 à 18h54

      Bibi dit

      Vous êtes trop exigeant, rigoriste même.
      La Pravda se consomme le jour même. Après, elle est expirée et remplacée par la Pravda toute fraiche du lendemain qui chante.

      • 26 Septembre 2012 à 13h22

        Jérôme Leroy dit

        Bibi, cette espèce de grande confusion mentale qui embrouille de manière mallarméenne jusqu’à votre expression est finalement très amusante.
        J’ai longtemps cru que c’était pavlovien mais non, on dirait l’Oulipo: “Obligez vous à utiliser dès que vous voyez le nom de Leroy, les mots pravda, billettiste, vermillon”
        C’est pas encore parfait mais je salue l’effort.
        Ne changez pas de main, ça vient.

      • 26 Septembre 2012 à 22h07

        Bibi dit

        Ça vous gratouille ou ça vous chatouille?
        Don’t bother answering, I couldn’t care less.

    • 26 Septembre 2012 à 13h19

      Jérôme Leroy dit

      L’Ours, je vous l’accorde, hélas. Même s’il faut souligner, aider et soutenir les démocrates présents dans tous ces pays et notamment la société tunisienne qui marque une belle résistance en refusant l’alternative barbue/rettour au bénalisme

  • 24 Septembre 2012 à 18h24

    tito dit

    @ Jérôme Leroy,

    Entièrement d’accord avec vous. J’ai une formule pour résumer ces deux dangers qui nous menacent en même temps : “Le temps des Brutes est revenu”. La Brute est financière, la Brute est religieuse. Et comme vous, je pense qu’il y a des liens entre ces deux plaies.

    • 26 Septembre 2012 à 13h24

      Jérôme Leroy dit

      Merci. Je crois que Bloy employait également le mot Goujeat (avec une cap) pour qualifier les Bernard Arnault de son temps. Beaucoup plus dur que moi, Bloy. J’iamgine sur Causeur, à propos des riches, un article comme celui de Bloy sur l’incendie du bazar de la Charité.
      Millet redeviendrait de la petite bière…

  • 24 Septembre 2012 à 18h11

    Fiorino dit

    Et bien perso je préfère cette caricature que la une de Libé.

  • 24 Septembre 2012 à 17h58

    Bibi dit

    Je sais en revanche que décider de quitter son pays, de vouloir abandonner sa nationalité par pur intérêt personnel, cela aussi est une sorte de déclaration de guerre. avance le rieur du prolétariat qui, après la dénonciation pour traitrise, va rire toujours lors du procès populaire et de la sentence ouvrière a fortiori juste.
    Subitement, je pense qu’en hébreu rire signifie bave.

    • 26 Septembre 2012 à 13h34

      Jérôme Leroy dit

      Subitement je pense que BIbi en français veut dire petit chapeau souvent ridicule.

      • 26 Septembre 2012 à 22h05

        Bibi dit

        Sainte barbiche de Vladimir!
        C’est une révélation qui est apparue à Rackam il y a un long moment déjà. Elle vous fait baver?

  • 24 Septembre 2012 à 17h47

    laborie dit

    Les exilés fiscaux légaux, je précise,  Leroy, ils ont apporté leur contribution et ils ont fait reluire la gagneuse. Arrêtez votre démago pour banquets PCF.

    • 26 Septembre 2012 à 13h32

      Jérôme Leroy dit

      laborie, ils ont fait reluire la gagneuse mais pas tout seul avec leur petit membre.
      Heureusement qu’il y avait les michetons exploités et grugés pour les aider.
      Et pour poursuivre votre métaphore, ils se comportent comme les derniers des macs en abandonnant la vieille roulure qui réclame et qui leur sert plus

      • 4 Octobre 2012 à 19h24

        laborie dit

        Je n’osais vous compter parmi les michetons, mais voilà, c’est fait. Je vous donne des conseils pour vos placements et vous vous préoccupez des vieilles casseroles…votre cas est désespéré.