Charlie Hebdo : la liberté qu’on assassine | Causeur

Charlie Hebdo : la liberté qu’on assassine

Solidarité, dignité, mobilisation

Auteur

Elisabeth Lévy

Elisabeth Lévy
est fondatrice et directrice de la rédaction de Causeur.

Publié le 07 janvier 2015 / Médias Politique Société

Mots-clés : , , , ,

charlie hebdo attaque

Les mots manquent et se bousculent en même temps. Alors j’en choisirai un seul : Respect. Respect pour les dessinateurs, respect pour les journalistes, respect pour les policiers et l’ensemble des victimes tombées ce 7 janvier. A travers eux, c’est la liberté elle-même qu’on a voulu assassiner : la mienne, la vôtre, et plus encore celle de votre adversaire. Charb, Cabu, Tignous, Wolinski – et ceux dont le nom n’a pas encore été dévoilé à cette heure – sont morts parce qu’ils n’ont pas cédé. Parce que face aux menaces, ils ont continué à se moquer de toutes les croyances et de toutes les religions. Le président de la République  a appelé à l’unité : il a eu raison. Face à la tragédie il ne devrait y avoir ni droite ni gauche, ni réac ni progressiste, ni croyant ni incroyant, mais des républicains prêts à se battre pour qu’on puisse défendre des idées qu’ils ne partagent pas. Il n’y a pas de liberté sans droit au désaccord. Voilà ce que doit nous rappeler ce jour funeste. Ils sont morts pour nous. Nous ne l’oublierons pas.

Bien sûr, on n’a aucune certitude quant à l’identité des assassins et de leurs éventuels commanditaires. Ce qu’on sait en revanche, c’est que les menaces proférées et réitérées contre Charlie Hebdo en général et Charb en particulier ont commencé en 2006 avec l’affaire des caricatures de Mahomet. Rappelons d’ailleurs qu’à l’époque, ceux qui s’estimaient insultés et qui réclamaient l’interdiction ont saisi la Justice et que la Justice leur a répondu : pas touche à la liberté. Cabu fit alors appel à Dieu plutôt qu’à son prophète, et  c’est Allah qui confia : c’est dur d’être aimé par des cons. Les menaces ont continué, jusqu’à l’incendie de novembre 2011 qui a détruit sans tuer. Eux aussi ont continué. Jusqu’à ce matin.

Seulement, il ne s’agit plus de cons, mais de meurtriers. Bien sûr, on se gardera de tout amalgame. Rien ne serait plus contraire aux valeurs que défendait Charlie Hebdo que d’incriminer le musulman du coin de la rue. Mais la mémoire des victimes exige la vérité. Aujourd’hui, c’est le temps du deuil. Quand arrivera celui de la réflexion, il faudra bien que l’on se demande comment nous avons pu fabriquer des Mohamed Merah, des Mehdi Nemmouche, des Maxime Hauchard.

Or, qu’entendait-on, hier encore sur les ondes et les écrans ? Que la menace djihadiste est un fantasme de populiste. Que c’est la faute à Zemmour, à Finkielkraut, à Houellebecq, à Le Pen et à leurs idées nauséabondes. Que Merah est une victime du système. Bref, que le problème n’est pas l’islam radical mais l’islamophobie galopante. Nous, nous n’accuserons personne : ce n’est certes pas la faute de ces prêchi-prêcheurs et autres inquisiteurs s’ils ont pris, et nous avec eux, un sacré coup de réel sur la tête. Mais peut-être devraient-ils à l’avenir s’abstenir d’insulter ceux qui ne pensent pas comme eux. Et plus encore de qualifier d’ « islamophobes » tous ceux qui pensent que la « maladie de l’islam » (Abdelwahab Meddeb) ne touche pas seulement quelques fanatiques qui passent à l’acte. Les mots ont un sens qui n’est pas le même pour tous. Pour les tueurs de Charlie Hebdo, l’accusation d’islamophobie signifiait : cible à abattre.

Tout au long de la journée, des amis nous ont sommés de demander une protection. Nous faisons confiance à la police de notre pays et nous ferons ce qu’elle nous dira. Mais la guerre qui s’engage n’est pas seulement une affaire de police. Face à la haine de la liberté, il faut mener la guerre des esprits. Alors, disons-le à ceux qui dénoncent, accusent et excommunient à tour de bras, à ceux qui nous traitent de fachos, de racistes, de réacs : si vous voulez rester libres, il va falloir que vous défendiez ma liberté. Que vous le vouliez ou pas nous sommes dans le même bateau. Il sera toujours temps de se disputer ensuite.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 9 Janvier 2015 à 15h43

      Flo dit

      Lector, 
      Dites-nous donc qui veut la guerre civile ? Quels sont ces deux camps ? Il y en a un qui est clair. Mais l’autre ? Dites-nous ! On a besoin de connaître l’ennemi et ce n’est pas en faisant des accusations diluées que l’on s’en sortira. Au contraire, en faisant des accusations ambiguës, on ne fait que mettre de l’huile sur le feu. 

      • 9 Janvier 2015 à 15h47

        isa dit

        Mais oui, c’est qui Lector?
        On ne fait que vous le demander. 

        • 9 Janvier 2015 à 15h48

          Flo dit

          Il a répondu plus bas isa. Les JNR. 
          J’avoue mon ignorance sur les JNR 

    • 9 Janvier 2015 à 15h18

      thd o dit

      @Lector laetaberis

      Tenez, voici un forum de profs majoritairement adeptes du padamalgam.

      Voyez leurs témoignages :

      http://www.neoprofs.org/t85696p260-tirs-a-l-arme-automatique-au-siege-de-charlie-hebdo-de-tres-nombreuses-victimes
      ” Audrey a écrit:Ah, toi aussi Ergo tu as entendu des choses horribles…

      Les crachats, les insultes, le refus de la minute de silence, les Allahu Akbar, les c’était bien fait, ils l’avaient cherché et ceux qu’étaient sur le chemin, tant pis pour eux, on n’a pas le droit de caricaturer, et la Palestine ? et Dieudonné ? Les théories du complot, le policier pas vraiment mort car il n’y avait pas de sang, Israël, la Corée du Nord, Merah, les “Je suis Charlie” qui seraient des insultes contre eux, le refus de la liberté d’expression ou alors la liberté de dire mort aux juifs aussi parce que c’est pareil et je vais m’arrêter là…J’étais anesthésiée hier, je ne pleurais pas, ce matin j’ai eu toutes les peines du monde à me lever mais depuis que je suis rentrée, je suis en larmes et je ne sais pas comment on va faire dans les jours à venir…

      Il y a tant de choses à reprendre. Tant d’ignorance, tant de bêtise. Tant de haine et tant de peur. Il faut les sortir de là. Il le faut.

      Alors, je sais, il faut que je me concentre sur les autres, sur les quelques-uns qui ont dit des choses intelligentes, refusé, condamné, refusé qu’on associe musulmans et islamistes, refusé qu’on tue au nom d’Allah.”

      “Pendant des années, j’ai eu des élèves parfois difficiles, même très difficiles, mais ‘réconfortants’ quand il le fallait. Et puis un jour j’ai eu des élèves qui avaient des opinions que je détestais. Racistes, antisémites, et l’impression, pour la première fois, que je ne pouvais rien y changer. C’est très très dur. Je plains sincèrement les collègues qui y sont confrontés, là, c’est vraiment épouvantable (Ergo et les autres collègues dans ce cas fleurs ). Avec le recul je me dis qu’ils me disaient aussi des choses parce qu’ils savaient que ça me heurterait, et que peut-être ils n’étaient pas si mauvais, qu’ils subissaient la pression du groupe, et que peut-être ils se sont bonifiés avec l’âge. Mais il faut bien avouer qu’il est très dur de lutter contre internet, qui enferme autant qu’il ouvre au monde. Face à la mondialisation du savoir, il y a une sacrée mondialisation de la bêtise. Ça fait peur.”

      http://www.neoprofs.org/t85696p280-tirs-a-l-arme-automatique-au-siege-de-charlie-hebdo-de-tres-nombreuses-victimes

      “Creil. Je travaille à Creil, dans l’Oise

      Spoiler:

      Et si vous saviez ce que ça me chagrine d’entendre des élèves que j’apprécie énormément au quotidien, avec lesquels je plaisante au quotidien, tenir ce genre de discours.

      Savoir que je ne dois pas me laisser atteindre, qu’ils sont jeunes, qu’ils n’ont aucun recul, qu’ils voient n’importe quoi sur internet et répètent ce qu’ils lisent ou entendre sans comprendre parce qu’ils n’ont pas les clés pour comprendre. Mais en même temps cette impression constante, aujourd’hui plus que jamais, aujourd’hui une fois de plus, que ma paille sera incapable de vider cet océan d’intolérance.

      Bon sang, ils grandissent en France, mais que ne grandissent-ils ailleurs qu’à Creil !

      Edit: C’est exactement cela, ML.

      A tous: fleurs2″

      ” La mort de l’équipe de Charlie est un choc, mais ces réactions, même si elles sont en partie des provocations puériles, sont ce qui me glace le plus. Comme si l’esprit républicain s’évanouissait, et pas simplement par le fait de deux fanatiques isolés.

      Tout à fait.

      Le plus difficile est la lutte contre ce terreau. La lutte antiterroriste ailleurs qu’en France (je pense notamment à l’Espagne) le montre de façon assez claire. ”

      “Ergo, j’ai enseigné sur le plateau de Creil, puis à Saint-Denis, et maintenant à Joué-les-Tours.
      Je pense que, dans une vie antérieure, j’ai été un élève hyper-chiant et que j’expie dans cette vie-là.
      Bon courage à toi et mes salutations pleines de bons souvenirs néanmoins aux collègues.”

      • 9 Janvier 2015 à 15h20

        thd o dit

        http://www.neoprofs.org/t85696p300-tirs-a-l-arme-automatique-au-siege-de-charlie-hebdo-de-tres-nombreuses-victimes
        “Ergo, V.Marchais, WW… topela , hélas!

        Peut-être parce que je suis en lycée, tout cela était plus “feutré”, sournois, mais pas un élève de tous ceux que j’ai cotoyés aujourd’hui (les miens y compris) n’a exprimé à aucun moment une once d’émotion, une envie de s’exprimer (pas vraiment facile avec moi, certes, je n’ai rien ouvert,je l’avoue, je savais qu’au moindre mot de trop, je prendrais mes affaires et rentrerais chez moi, j’ai laissé les textes -Dom Juan ici, Marivaux là, Voltaire encore et encore- seuls leur parler…ou pas, mais pas plus avec aucun autre collègue, plusieurs ayant pourtant proposé d’en parler), un questionnement…

        Ils ont accepté, dans l’ensemble (il y a eu bien sûr, des refus, frontaux, avec références à Dieudonné, la Palestine…etc, ou larvés) , la minute de silence, par obéissance? (ça avait été très très encadré, avec les chefs quadrillant les salles), ce qui est déjà bien, respectueux semblait-il de la douleur…des autres,nous leurs profs, qu’ils respectent et aiment bien dans l’ensemble? (impression encore plus déroutante et angoissante que ce rapport de confiance patiemment établi, étonnamment sensible entre eux et nous, au fond, ne sert pas à grand chose), mais ne semblaient se sentir aucunement concernés, et dès qu’on tendait l’oreille (j’ai vite fermé intérieurement les miennes, je dois dire), alors on entendait ces propos indignes ramper partout, dans les couloirs, à la cantine, au fond des salles, rires étouffés, nerveux et excités, clins d’oeil complices, blagues débiles sur les prénoms de ceux qui ont les mêmes, ou proches phonétiquement, des deux terroristes, regards triomphaux par en-dessous…l’horreur tranquille.”

        Alors, certes, pas d’amalgames.

        Mais “padamalgam”, ça commence un peu à bien faire.

        • 9 Janvier 2015 à 15h28

          Georges saval dit

          Non Thd o! Le padamalgam est un impératif absolu, sinon c’est la guerre civile et c’est vous, c’est moi, ce sont ces profs qui en seraient responsables! C’est clair?
          La guerre civile! Vous savez ce que c’est, une guerre civile et son cortège d’abominations?
          Alors, silence! Plus un mot sinon votre nom restera gravé dans l’histoire en lettre de sang comme le nom de celui qui a déclenché l’horrible guerre civile!
          Voltaire, ta gueule!

        • 9 Janvier 2015 à 15h29

          Lector laetaberis dit

          ? Oui ça commence a bien faire…15 ans que ces mots d’ordres défigurent l’esprit critique…
          La clique Dieudonesque et les cuicuits iniques, je viens de donner là, déjà, dans le genre témoignages de cerveaux malades et pour le coup je reprends l’expression de PCohen à mon compte car il avait somme toute raison, hélas.

          La guerre civile, voulu par deux minorités extrémistes identitaires voilà ce qui me soucie maintenant. On n’y échappera que de justesse et si possible de justice.

        • 9 Janvier 2015 à 15h31

          Lector laetaberis dit

          il s’agit d’informations Saval, pas d’incantations débiles avec les gauchos de bases mais ça… faut garder la tête froide…

        • 9 Janvier 2015 à 15h36

          Georges saval dit

          Lisez ma réponse à l’ours et à vous plus bas. Je ne sais pas si elle est bien claire mais elle traduit un sentiment réel. Une vérité. Ce n’est pas en renonçant à ses valeurs qu’on valorise l’autre. Au contraire, on l’enferme dans les siennes.

        • 9 Janvier 2015 à 15h39

          Lector laetaberis dit

          lisez donc la mienne et tâcher de vous souvenir à qui vous vous adressez, c’est pas comme si nous ne nous étions jamais croisés n’est-ce pas ?

        • 9 Janvier 2015 à 15h43

          Georges saval dit

          C’est bien pour ça que je ne comprend pas cet argument définitif de la guerre civile qui vient interdire toute critique. Parce que je sais que ce n’est pas votre truc.
          Mais on ne peut pas flancher sur ses valeurs pour ne pas peiner l’autre, ni refuser de voir la réalité.
          Dire que les tueurs ne sont pas des musulmans pour ne pas risquer l’amalgame, c’est mentir et c’est inefficace parce que cela donne justement des billes aux tueurs, cela les conforte dans la supériorité de leur engagement. Ils ne nous respectent pas.

    • 9 Janvier 2015 à 15h07

      Bibi dit

      Keep calm and pray for the best.

      • 9 Janvier 2015 à 14h51

        Georges saval dit

        On peut rire des corses… On peut. Mais faut pas!

        • 9 Janvier 2015 à 15h13

          L'Ours dit

          Au moins en Corse, il n’y a pas de problème, ils filent doux, ils savent à qui ils ont à faire.

        • 9 Janvier 2015 à 15h16

          Lector laetaberis dit

          elle est jolie celle-là aussi !

        • 9 Janvier 2015 à 15h24

          L'Ours dit

          Pas belle, mais vraie!

        • 9 Janvier 2015 à 15h33

          Georges saval dit

          L’ours, en Corse, ils sont clairement avec nous parce qu’ils sentent notre fierté et la force de notre identité. Ils sont avec nous et chantent, avec nous, le Dio vi salve Regina, notre hymne! Un hymne à la Vierge! Le leur!
          Lector comprenez bien que ce n’est pas un affrontement, c’est le contraire que l’on cherche et moi je reste qu’on ne l’obtient pas en transigeant, en s’asseyant sur nos valeurs, notre identité.
          Au contraire! En Corse, ils partagent notre orgueil, notre certitude.
          Ils peuvent s’appuyer sur nous parce que nous avons encore de la consistance. Parce qu’on n’a pas le pantalon sur les chevilles.
          Et nous les respectonsUn détail : en Corse, ils ont tous l’accent corse, voyez. Ça a l’air con mais c’est un signe important.

        • 9 Janvier 2015 à 15h35

          Lector laetaberis dit

          j’ai déjà vu ici même ou mène ce genre de dérives, l’Ours, je me souviens, et je viens de constater de près l’horreur des décérébrés mortifères qui jouissent en face de l’assassinat de mes pairs (excusez du peu, j’ai la prétention de le dire ainsi). Je n’ai d’estime pour aucun de ces comportements.

        • 9 Janvier 2015 à 15h38

          Lector laetaberis dit

          Saval, que voulez-vous me dire par là ?! Que je m’assoirais, moi, sur les valeurs que j’ai chéries envers et contre tous ? Faut pas exagérer.

    • 9 Janvier 2015 à 14h33

      Dragunov dit

      Mon padamalgam automatique n’arrive plus à suivre toutes ces rafales. Il faut que je recharge. Je dois passer chez mon fournisseur d’anti-stigmatiseur pour faire le plein.

      • 9 Janvier 2015 à 14h38

        Georges saval dit

        Vous en faites pas, il en reste plein en stock. Y’en aura pour tout le monde.

        • 9 Janvier 2015 à 14h44

          mogul dit

          On a de quoi padamalgamiser plusieurs planètes Terre.

      • 9 Janvier 2015 à 14h59

        Lector laetaberis dit

        des rafales d’amalgame ? Vous voulez-dire comme là :
        http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/01/08/coups-de-feu-contre-des-lieux-de-culte-musulmans-au-mans-et-dans-l-aude_4551395_3224.html

        “Respect !” (comme les racailles -sic) et “pas d’amalgame” c’est tout ce que vous avez trouvez ici ? Ben vous n’avez pas mal aux dents !

        • 9 Janvier 2015 à 15h06

          Georges saval dit

          Si, justement. Très très mal au dents. Et de plus en plus encore…

        • 9 Janvier 2015 à 15h14

          Lector laetaberis dit

          émotif avec ça…

        • 9 Janvier 2015 à 15h16

          Flo dit

          Qui vous dit Lector que ces actes ne sont pas commis par les islamistes pour attiser les haines ?
          Quand les islamistes tuent, on prend toutes les précautions pour ne pas les accuser à tort. Rappelez-vous Mérah , Nemouche, on accusait L’extrême-droite. Et là pas le moindre doute, c’est forcément un de ces français rances. Sans la moindre preuve. Ceux qui disent “pas d’amalgame” feraient mieux de ne pas en faire eux aussi. 
           

        • 9 Janvier 2015 à 15h21

          Lector laetaberis dit

          ho mais alors on réfléchit comme chez les complotismes antisioniste ? C’est ça le logiciel ? “Inside Job”. La guerre civile est manifestement voulu par deux adversaires dans lesquels je ne me reconnais pas.
          PS J’ajoute, à bon entendeur, que je n’ai pas de leçon à recevoir de quiconque ici : lorsque demain pour faire vivre CH il faudra des plumes de dessinateurs je pourrai être, pour ma part, en première ligne…

        • 9 Janvier 2015 à 15h21

          Flo dit

          Et puis ,  c’est peut-être aussi des actes de déséquilibrés isolés. Pourquoi pas ? On en a comme une épidémie en ce moment.

        • 9 Janvier 2015 à 15h23

          Flo dit

          Dites-nous Lector qui veut la guerre civile ? 

        • 9 Janvier 2015 à 15h27

          Guenièvre dit

          Non Flo, je doute que ce soit des islamistes …Des gens qui mettent tous les musulmans dans le même sac il y en a . Pas mal même. Seulement ils n’osent pas ( pas encore ? ) passer à l’acte .Je craignais le pire. Je suis heureusement surprise. Finalement il n’y a pas plus de cris de joie dans les banlieues que d’actes anti- musulmans. Cela tient encore, pour le moment.

        • 9 Janvier 2015 à 15h32

          Flo dit

          Guenièvre
          oui, ça tient pour le moment.
          Mais concernant les actes contre les mosquées, je trouve que l’on est bien pressé d’accuser des gens.

          Lector, les provocations et la stratégie de l’huile sur le feu, c’est vieux comme le monde. Cela n’a rien à voir avec du complotisme. Cela se voit dans tous les conflits. 

        • 9 Janvier 2015 à 15h34

          isa dit

          Vous parlez de qui, Lector?

        • 9 Janvier 2015 à 15h35

          Flo dit

          Les actes contre les mosquées. A qui profite le crime ? Aux islamistes bien sûr. Pas aux Français.

        • 9 Janvier 2015 à 15h41

          Lector laetaberis dit

          qui veut la guerre civile Flo ? Les JNR et les Islamistes, par exemple.

        • 9 Janvier 2015 à 15h45

          Flo dit

          C’est qui les JNR ?

        • 9 Janvier 2015 à 15h48

          Lector laetaberis dit

          Oui Guenièvre et c’est heureux, le climat est assez délétère pour que ça dérape, pour l’instant ça tient, malgré aussi la désunion nationale pour le moins stupide en la funeste occurrence.

          (erratum “trouvé” et puis j’ai oublié les autres)

    • 9 Janvier 2015 à 14h31

      Fioretto dit

      C’est honteux, plein des gens qui rigolent devant la télé et qui font le sourire devant les caméras pendant que le journaliste parle.

      • 9 Janvier 2015 à 14h36

        Georges saval dit

        Décérébrés complets. Ils danseraient sur les morts juste pour avoir leur sales gueules de boutonneux à la TV… C’est la TV qui est responsable de cet abaissement dégueulasse, de cette impudeur rigolarde et veule.

      • 9 Janvier 2015 à 14h51

        Flo dit

        Il ne faut pas regarder la TV. Sinon, vous êtes un peu complice de leur saloperie. Ce sont les spectateurs de cette TV de merde qui justifient son existence.

        • 9 Janvier 2015 à 15h23

          Wil dit

          Ridicule.
          Je ne vois pas en quoi regarder la TV c’est être complice des idiots qui passent derrière les journaleux pour montrer leur tronche.N’importe quoi!
          Vous devriez peut être la regarder vous apprendriez des choses intéressantes.

        • 9 Janvier 2015 à 15h38

          Flo dit

          Merci Will de vos bons conseils. A mon tour de vous en donner un. Arrêtez de regarder la TV et vous verrez que la vie est intéressante. 

    • 9 Janvier 2015 à 14h24

      leopold bloom dit

      Fox News annonce 2 morts, des femmes et des enfants hotages