Législatives: Cédric Villani, un people par A + B | Causeur

Législatives: Cédric Villani, un people par A + B

Une lavallière au milieu des HLM

Auteur

Jean-Paul Brighelli

Jean-Paul Brighelli
Enseignant et essayiste, anime le blog "Bonnet d'âne" hébergé par Causeur.

Publié le 08 juin 2017 / Politique

Mots-clés : ,

Cédric Villani, mathématicien en marche, février 2017. SIPA. 00792125_000034

Il faisait des maths, il fait désormais de la politique. Il pouvait être Henri Poincaré, il a choisi d’être Raymond. Curieuse conjecture…

Voici donc que Cédric Villani se présente dans la cinquième circonscription de l’Essonne sous l’étiquette En Marche. À vrai dire, et de son propre aveu, il y a beau temps qu’il ne fait plus de maths, et que de conférences en interventions télévisées, il est moins un scientifique qu’un histrion derrière une lavallière.

Le théorème des HLM

Il se trouve que je sais deux ou trois choses sur cette circonscription, parce que j’ai enseigné deux ans au lycée des Ulis, et que j’ai zoné longuement dans le gigantesque centre commercial organisé autour de l’un des plus grands Carrefour © de France, au milieu de HLM assez peu pimpants peuplés d’une population pittoresque. Mes élèves venaient pour moitié de ces merveilles architecturales des années 1960, dressées à la verticale sur un plateau battu des vents, et pour moitié des Hauts-de-Bures, un entrelacs de petites maisons pimpantes pour cadres supérieurs cernés par la faune hostile. Très drôle. Très animé. Un architecte fou, probablement traumatisé dans son adolescence par les lycées-casernes d’autrefois, a conçu ledit lycée avec de jolis patios non couverts — pour la convivialité sans doute et le « savoir-vivre-ensemble » —, dans un pays où il bruine sans cesse. Grande réussite.

Tout autour, de grandes zones agricoles, et, plus loin, dans le prolongement, le plateau de Saclay. Pour l’essentiel, un paysage contrasté longtemps acquis à la gauche — la raison sans doute pour laquelle Villani, qui a dû quand même étudier les rapports de force et qui était dans le comité de soutien d’Anne Hidalgo, l’a choisi.

De la bande des auto-proclamés

Pourquoi pas, me direz-vous… Les scientifiques aussi ont le droit de s’intéresser à la chose publique… Oui. Encore faut-il qu’ils y comprennent quelque chose.

Je ne me serais pas intéressé à la question, nonobstant le fait que la candidate LR, Laure Darcos, est une amie et l’épouse d’un ami (qui en son temps fit de son mieux pour éradiquer l’hydre pédagogiste, et pour donner des crédits au GRIP, qui œuvre si bien pour le lire-écrire-calculer-compter), et qu’elle ne vient pas des éthers où s’entend la musique des sphères mais de la société civile pour de bon (Hachette, en l’occurrence — plus quelques activités péri-ministérielles qui ont dû la frotter quelque eu du souci de l’Etat) si un autre ami cher ne m’avait mis sur la piste d’une pétition parue le 5 mai dernier, juste avant le second tour de la présidentielle, dans l’Humanité. Il s’agissait d’« utiliser le vote Macron pour barrer la route au pire », et ce texte était signé d’une palanquée d’intellectuels, de scientifiques et d’artistes… Tous auto-proclamés. Dont Villani…

Lisez la suite de l’article sur le blog de Jean-Paul Brighelli

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 13 Juin 2017 à 22h11

      lili23 dit

      La question sous-jacente à l’article est surrement, pourquoi les scientifiques pourraient -ils prévoir l’avenir chacun ne devrait-il pas rester à sa place,  les hauts  fonctionnaires français éclairés en politique et les scientifiques à leurs calculs 

    • 13 Juin 2017 à 21h56

      lili23 dit

      En conclusion il s’essaie à une  astro-physique qui compte mesurer la courbure de l’espace par le décalage de droites perpendiculaires

    • 13 Juin 2017 à 21h43

      lili23 dit

      Après l’article se prolonge sur son site Maurice Papon n’est cité, ironisant sur l’une des « fonctions » « administratives » du créateur du FN. 

    • 13 Juin 2017 à 21h29

      lili23 dit

       le Grand Tokyo qui avec ses 34,47 millions d’habitants est la conurbation la plus peuplée au monde

    • 13 Juin 2017 à 21h20

      lili23 dit

      Pas fait de mathématique encore moins de géographie.L’article débute par le reflet du décors de l’action qu’il campe comme guise d’introduction . HLM type le Corbusier architecture fonctionnelle, visant à préserver les espaces agricoles et éviter les conurbation typique au japon entre autre. 

    • 13 Juin 2017 à 21h09

      lili23 dit

      Article pas bien consistant. On dirait que M B. n’a jamais fait de probabilité en classe de mathématique. 

    • 11 Juin 2017 à 16h50

      Pierre Spicace dit

      Rien de nouveau chez nos zintellectuels. S’il y a ici des causeurs qui veulent se payer une bonne tranche de rigolade :
      http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/05/04/pourquoi-il-faut-voter-francois-hollande_1695852_3232.html

      • 11 Juin 2017 à 18h25

        saintex dit

        ))))))) Un vrai morceau d’anthologie.

        • 11 Juin 2017 à 19h38

          Fixpir dit

          :-)))

          J’aime aussi le premier commentaire, expliquant qu’il souhaite voir NS défait pour que la justice suive son cours.
          Cinq ans plus tard, l’on attend encore… En tous cas en ce qui concerne M Sarkozy.