Cédric Herrou, délinquant sans frontières | Causeur

Cédric Herrou, délinquant sans frontières

Ne confondons pas accueil et trafic de migrants

Auteur

Raphaël Revah
est étudiant en droit à Paris II.

Publié le 13 février 2017 / Société

Mots-clés : ,

herrou migrants frontieres loi

Cédric Herrou. Sipa. Numéro de reportage : AP21995552_000003.

Imaginez : une famille de migrants, ayant traversé des milliers de kilomètres, qui fuit la guerre parfois, la misère souvent, toque à votre porte. Que faites-vous ? Vous aurez tendance, par solidarité, à aider cette famille de migrants. Vous l’accueillerez chez vous, et, avec le temps, l’aideriez sans doute à trouver un foyer où ses membres pourront se sentir chez eux. L’altruisme est irréprochable, c’est alors l’attitude inverse qui surprendrait.

Cependant, ce n’est pas ce qu’a fait Cédrid Herrou. Ce dernier n’a pas aidé 5 migrants toquant à sa porte, mais plusieurs centaines qu’il a accueillies, hébergées et auxquelles il a fourni eau, nourriture et électricité. Sans jamais en parler aux autorités compétentes, M. Herrou a ouvert, dans la clandestinité la plus complète, son propre camp de migrants. Imaginez un seul instant qu’un incendie se soit déclaré, qui aurait été responsable ? Imaginez un seul instant qu’il demande à des migrants de se prostituer ou de travailler pour lui en contrepartie du logement qu’il offrait, qu’auriez-vous dit ?

Un bras de fer avec la nation

L’action de M. Herrou a un nom : le trafic de migrants. On remarquera que ses déclarations sont teintées d’idéologie militante. La faute à l’Europe, à la France, à « un Etat qui a mis des frontières en place et qui n’en gère absolument pas les conséquences ». A l’écouter, la société ne lui a pas laissé le choix.

Il décide donc délibérément d’engager un bras de fer avec la nation, refusant de laisser la France et les autorités compétentes gérer le problème.

Notre prétendu philanthrope se substitue à l’Etat et, par là même, accomplit un acte militant. Dès lors, le caractère solidaire de son geste disparaît. Il n’effectue plus cet acte a priori généreux de façon désintéressée. Ce n’est plus l’humain qui l’intéresse, c’est le symbole qu’il y a derrière.

Du tribunal comme tribune

Cédric Herrou ne s’en cache pas : « Au départ, je voyais des gens marcher sur la route, des Noirs, alors je les amenais à la gare de Breil-sur-Roya », raconte-t-il. Ce n’est plus l’individu qui l’intéresse, c’est le migrant qui se cache derrière. Le migrant qu’il accueille ne devient plus que le véhicule de son idéologie protestataire, anti frontière, anti-étatiste. « Je suis serein » déclarait-il dans l’attente du délibéré de son procès. C’est compréhensible, grâce à son action, grâce à son exploitation politique du migrant, il a fait parler de lui et de son idéologie. Cela, le procureur la bien compris, reprochant à Cédric Herrou d’instrumentaliser ce procès comme une tribune politique. Ayant requis 8 mois de prisons avec sursis, le tribunal lui a finalement infligé 30 000 euros d’amende. C’est relativement peu.

A ses yeux, qu’importe sa peine et qu’importe le sort des migrants qu’il a accueillis, il aura atteint son but en les utilisant pour se faire entendre. Ce n’est plus de la solidarité naturelle mais l’exploitation d’hommes, de femmes et d’enfants innocents pour promouvoir une idéologie. Intolérable.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 15 Février 2017 à 21h12

      maxou dit

      Qu’en pense les migrants qu’il a accueilli ? C’est généreux de sa part, L’Europe, qui a fait sauter les frontières, est en faute pas lui, il y a si peu de gens prêts à aider les sans-abris quelle que soient ses raisons ce qu’il a fait est généreux et 30 000 euros d’amendes c’est beaucoup trop.

    • 14 Février 2017 à 18h46

      joke ka dit

      cet homme peut être qualifié de passeur ou d’activiste “no borders”

    • 14 Février 2017 à 18h13

      marcopes dit

      comment le mettre en cause alors que les vrais responsables sont ceux qui politiquement ont crée l’appel d’air afin de profiter tôt ou tard de cette manne de travailleurs à très bon marché

      • 14 Février 2017 à 22h22

        Bacara dit

        On peut dire que CH favorise le dumping social . Le passé de ce personnage est à creuser.

    • 14 Février 2017 à 14h32

      golvan dit

      Il n’est pas rare de recevoir des leçons de morale concernant l’hébergement des immigrés illégaux.
      Les plus belles leçons émanent d’ailleurs le plus souvent de ceux que des frontières naturelles protègent de cette immigration illégale, un peu comme les Canadiens qui oublient souvent de jeter un oeil sur les règles drastiques imposées à tout candidat à l’émigration vers ce pays.
      Avec ce brave gars, c’est encore autre chose, un agriculteur bio qui dispose d’assez de temps pour militer et participer aux filières de trafic humain, et qui se pose en sauveur de son monde imaginaire. Les immigrés africains, dont beaucoup ne sont même pas francophones et sont tous inaptes à travailler en France, si j’en crois les statistiques sur le chômage, ne font pas le choix de l’émigration vers l’Albanie aux rivages pourtant accueillants. On me rétorquera que c’est parce qu’il n’y a pas de travail en Albanie.
      Mais vers quel travail peut-on les diriger en France ?
      Leur venue ne débouchera que sur la misère et la délinquance, alors pourquoi monsieur Herrou les aide-t-il ? Par altruisme ?
      Ou seulement par militantisme d’extrême gauche et bêtise crasse ?

    • 14 Février 2017 à 14h06

      Angel dit

      Cedric Herrou est il aussi altruiste ?
      Les manifestants contre les decisions de Trump le sont ils aussi ?
      Ou sont ils manipules par des officines defendants la pression des couts salariaux ?
      Pour Merkel nous savons que Siemens, Mercedes, VW/Porsche, Igefarben comme dans les annees 40 la somment d’aimer les migrants, de les faire venir en Allemagne pour faire tourner l’industrie allemande.

    • 14 Février 2017 à 13h43

      Schlemihl dit

      Cedric Herrou fait de l’ agriculture bio , il a fait un voyage ” initiatique ” ( ? ) au Sénégal , il est généreux et mon petit doigt me dit qu’il veut sauver la Terre , qu’il est partisan de la décroissance économique et admirateur des vieilles sagesses de l’ humanité ( griots chamanes angaquoques féticheurs lamas …)

      Tout cela est gentil , les personnes gâteuses ou simplement séniles se souviendront des hippies .
      Seulement on ne gouverne pas un pays comme cela , et d’abord il faut demander l’ avis des gens qui y vivent , y compris les chasseurs , climatosceptiques , votants du Front National , sans oublier les imbéciles – j’ en suis – et tous les autres .

      Et puis les mouvements de ce genre évoluent parfois d’ une façon étrange . Il y a des passerelles entre le loufoquisme et le fascisme , pas celui qu’on dénonce dans le Diplo ou le Nouvel Obs , le vrai

      Qui a entendu parler des Wandervogel ? 

      • 14 Février 2017 à 13h52

        Sancho Pensum dit

        Pour l’instant, je compte infiniment plus de passerelles entre les votants du Front national et le fascisme… Evidemment, nulle dénonciation de ces faits dans Causeur.

        • 14 Février 2017 à 13h52

          Sancho Pensum dit

          Addendum : fascisme ou néo-nazisme.

        • 14 Février 2017 à 14h07

          Angel dit

          Sancho pourquoi parlez vous de fascisme cet article ne parle pas du Hamas ou des inanciers de l’islamisme mondiale que sont l’Arabie Saoudite, le Qatar ou les autres porcheries du Golfe Persique

        • 14 Février 2017 à 14h10

          Schlemihl dit

          Exact , et il y a un chemin bien balisé qui mène de l’ extrême droite au néo nazisme : la haine antijuive , camouflée en antisionisme .

          D’autres passerelles viennent du socialisme du communisme de l’ anticapitalisme du culte de la force de l’ homosexualité de la religion de l’ extravagance et même du snobisme , sans oublier le racisme et l’ antiracisme . Et enfin toutes les tendances furieusement ennemies d’ une supériorité quelconque : tous égaux , mais par le bas .  

        • 14 Février 2017 à 14h17

          Sancho Pensum dit

          Ca va Schlemihl ? Je m’inquiète pour votre santé…

        • 14 Février 2017 à 15h51

          Schlemihl dit

          Vous êtes bien aimable Sancho , je suis un peu fatigué par des rhumes .

          Quant à ma santé mentale il m’ est difficile d’ en parler . Si je suis atteint d’ un délire je n’en ai pas conscience par définition .

          Quand je parle des chemins qui mènent au fascisme et au nazisme , il ne me semble pas me tromper  . Socialistes et communistes devenus nazis ne se comptaient pas . Des SA parfois continuaient à se saluer du poing , surtout après avoir bu . D’ailleurs beaucoup sont devenus communistes après la guerre .

          Le culte de la force , l’ admiration pour le plus fort , sont des sentiments très répandus . Bien des gens ont été indignés de voir que la force ne se trouvaient pas ou ils avaient cru . Homosexualité surtout masculine : très importante en Allemagne et chez les collabos français en extase devant les beaux guerriers etc …Religion , c’ est très net avec les Oustachis , la Garde de fer , la Garde de Hlinka les Cent Noirs , le Ku klux klan  et les islamistes … extravagance et snobisme ça s’ est vu aussi , sans compter les cerveaux fêlés , astrologues  , chercheurs de civilisations disparus , partisans de la Terre creuse ou d’ une astronomie nouvelle ( Welteistheorie ) …. racisme c’ est évident , et les antiracistes modernes sont furieusement racistes … ennemis des supériorités , hum , ça se voit encore . Le communisme et le nazisme , c’ est aussi une révolte des inférieurs , le triomphe du feignant de l’ ignorant de l’ imbécile du malhonnête de la canaille …. veuillez admirer les émeutes urbaines incendiaires et leurs joyeuses quenelles pour le photographe . 

          Et tout ce joli monde ne se retrouve pas au dépôt , mais déteste la science le rationalisme les grandes villes et s’accorde dans la haine d’ Israël .

          Ce n’ est pas si nouveau qu’on le dit . 

        • 14 Février 2017 à 22h47

          ji dit

          Mais pourquoi lisez vous causeur si cela vous déplaît autant ???  

        • 15 Février 2017 à 9h35

          Chr martel dit

          Sancho Pensum dit
          “Pour l’instant, je compte infiniment plus de passerelles entre les votants du Front national et le fascisme… Evidemment, nulle dénonciation de ces faits dans Causeur.”

          Bizarrement, je connais bon nombres d’électeurs du FN, parmi ceux-ci je n’y vois AUCUNS adeptes aux ides nasillones, bien au contraire, par contre celles-ci properent dans le communautarismes islamistes .Il faudrait cesser de vivre dans vos vieux stéréotypes et ouvrir les yeux, le FN, que vous le vouliez ou non, le FN a totalement muté et n’a plus rien à voir du parti fascisant initial. je précise qu’être “islamophobe” n’a rien de raciste, refuser un dogme totalitaires tres proche de l’ideologie nazis est parfaitement moral et justifié. D’ailleurs l’histoire la parfaitement demontré.

      • 14 Février 2017 à 22h50

        ji dit

        Oui, il doit avoir une notion de la tolérance, qu’il chérit forcément, limitée à ceux qui en sont dignes. 

    • 14 Février 2017 à 13h38

      SergioBruno dit

      Certains parlent de « délit de solidarité ». C’ est évidemment mensonger et de mauvaise foi ; il s’agit pour les juges d’appliquer la loi – article L622-1 du “Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile” : “Toute personne qui aura, par aide directe ou indirecte, facilité ou tenté de faciliter l’entrée, la circulation ou le séjour irréguliers, d’un étranger en France sera punie d’un emprisonnement de cinq ans et d’une amende de 30 000 Euros.”
      Oui on les paie pour ça, les juges, pour appliquer la loi ; et la police pour déférer devant les juges ceux qui l’ont enfreinte. Et s’il existe un “Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile”, c’est qu’il y a des règles pour entrer sur le territoire national, on ne fait pas n’importe quoi.
      Je ne reçois chez moi que des gens que j’ai autorisés à rentrer : pas vous ? Alors pourquoi vous retranchez-vous derrière vos grilles, vos parlophones, vos caméras et vos vigiles ?!? Chacun interprète la loi à sa façon et le plus souvent à contresens.
      Si vous voulez que la loi change, adressez-vous à vos députés, qui sont censés représenter votre volonté. Souvenez-vous, vous les élisez pour ça, tous les 5 ans, tout fiers d’exercer vos droits civiques ! Mais quand la loi déplaît, on descend dans la rue : c’est ça votre conception de la démocratie ?  

      • 14 Février 2017 à 13h49

        Sancho Pensum dit

        “Mais quand la loi déplaît, on descend dans la rue : c’est ça votre conception de la démocratie ? ”
        Rho, mais c’est que vous allez faire de la peine aux gens de la Manif pour tous !

    • 14 Février 2017 à 13h32

      ricardo dit

      et avec sursis !!!!!! sympa le tribunal