Après l’élection présidentielle, les législatives : en président « normal », François Hollande a surfé sur une vaguelette rose le 17 mai. Ainsi, depuis dimanche, loin de lanterner, nous n’avons pas chômé pour vous livrer sans (trop de) retard le dossier du tout nouveau Causeur magazine n°48. « Normal, trop normal », ce début de quinquennat s’ouvre sous des auspices contrastés.

Pour le géographe Christophe Guilluy – que j’ai eu l’honneur d’interviewer avec Gil Mihaely un an après son premier entretien chez nous – le nouveau président « a compris les revendications populaires » mais « reste prisonnier d’un électorat toujours largement acquis au multiculturalisme ». Le vote populaire, parlons-en : comme par enchantement, il est subitement devenu le dada de tous les grands partis avant et pendant les élections. Or, à ce petit jeu, malgré le résultat du 6 mai, la gauche est loin d’avoir raflé la mise, l’autoproclamé « candidat du peuple » Mélenchon arrivant derrière Marine Le Pen, Hollande et Sarkozy chez les ouvriers, électorat que Guilluy estime particulièrement sensible aux « discours identitaires ».

Le multiculturalisme contre les prolos ? Voilà qui défrise Michel Wieviorka, ce sociologue proche de Martine Aubry, qui nous fait le plaisir de nourrir le débat dans nos colonnes en plaidant pour un « multiculturalisme tempéré » par les valeurs universelles. A l’en croire, le discours anti-multikulti exprime avant tout une peur de l’islam et de l’immigration, alimenté par les gouvernements conservateurs européens. Qu’on partage ou non cette lecture du phénomène, beaucoup partageront avec Wieviorka la déconstruction des éloges hypocrites de la diversité, qui ethnicisent une réalité qu’ils refusent de nommer !
Pour compléter le plat de résistance de ce numéro, David Desgouilles revient sur la guéguerre Falorni/Royal à La Rochelle en prenant clairement le parti de Ségolène, lâchée en pleine jungle rochelaise par les éléphants socialistes. De la colère, vous en trouverez aussi chez Cyril Bennasar qui, désespéré de voir traiter de racistes les tenants de l’intégration républicaine pure et dure, a décidé de porter ses stigmates en étendard. Quant à l’économiste Jérôme Maucourant, que nous sommes heureux d’accueillir, il ne se montre guère plus optimiste en déplorant l’abandon de la laïcité par des gauches européennes aveugles face à la montée de l’islam politique.

Du lourd, donc. Une fois notre roboratif dossier achevé, vous pourrez voyager de l’Espagne à Washington en passant par la Libye version BHL revue et corrigée par mes soins. Grâce à Jean-Luc Gréau, vous disposerez des matériaux d’historiques indispensables pour comprendre les racines de la crise espagnole avant de vous pencher sur la grande élection présidentielle américaine avec Laurence Simon-Sulzer.
Comme tout bon repas a son dessert, notre volet culturel accueille deux grandes plumes de la république des lettres : François Taillandier et Paul Thibaud. Déjà chroniqueur multirécidiviste dans nos pages, le premier en appelle à la Chanson de Roland contre l’invasion du globish[1. Ce sabir anglo-saxon mondialisé qui n’a plus grand chose à voir avec la langue élisabéthaine.] sur nos terres francophones. Et si Paul Thibaud nous confie son émotion à la visite de l’exposition Monumenta de Paul Buren, c’est pour ne rien céder à la froideur des colonnes éponymes du Palais-Royal.

Mais Causeur magazine numéro 48, c’est aussi le centenaire de la toujours verte veuve Céline, Lucette Almanzor, un retour sur le dernier festival de Cannes signé Ludovic Maubreuil et un portrait attachant par Patrick Mandon des cinéphiles de la rive droite, qui tentèrent vainement, il y a cinquante ans, de contrer l’idéologie scolaire des Cahiers du cinéma.

Pour pouvoir profiter de tout cela, vous avez comme chaque mois le choix entre l’achat au numéro (papier ou numérique), la souscription à l’offre Découverte (le dernier n° + les deux prochains pour seulement 12,90 €) ou l’abonnement 1 an (papier ou numérique).

Bref, amis (a)normaux, l’essentiel est de nous lire !

Achat au numéro : 6,50 € ; Offre Découverte : 12,90 € (ce numéro + les 2 suivants) ; Abonnement 1 an : à partir de 34,90 €

Lire la suite