Mail Facebook Twitter RSS

Inscrivez-vous à la Newsletter

Recevez chaque lundi la synthèse de l'actualité de toute la semaine



X

Causeur n°54 confesse les catholiques

À lire d’urgence avant l’Apocalypse !

Publié le 10 décembre 2012 à 9:15 dans Médias Société

Mots-clés : , , , ,

Il ne fait pas toujours très bon être catholique en France. Comme nous le rappelle notre Elisabeth Lévy nationale, la fille aînée de l’Eglise voudrait jouir sans entraves et renier l’identité de ses parents, qui en imaginant un « mariage pour tous », qui en confondant épiscopat et office HLM du haut de son ministère du logement, qui en traquant les dernières miettes de christianisme subsistant dans les calendriers au nom de l’égalité. Drôle d’égalité qui voudrait que la moindre atteinte à la religion musulmane soit entachée d’ « islamophobie » et le plus nunuche des blasphèmes antichrétiens drapé du saint suaire de la provocation avant-gardiste. Une “deux poids deux mesures” visiblement entériné par la jurisprudence puisque “les tribunaux, quand ils sont saisis, estiment que la religion majoritaire doit avoir le cuir plus épais que les autres” nous précise notre rédactrice en chef. Et pour ne rien gâcher, on nous explique que l’Apocalypse arrive le 21 décembre, d’après une prophétie maya !

Quoique les païens soient très minoritaires au sein de la rédaction, nous vous conseillons d’assaillir notre boutique en ligne pour profiter sans tarder de notre dossier « Cathos : une majorité opprimée ? ». Comme de bien entendu, deux entretiens de fond ponctuent nos pages centrales : Mgr de Rochebrune, dirigeant de l’Opus Dei France, explique à Jacques de Guillebon et Gil Mihaely comment l’Œuvre tente d’influencer le pouvoir politique en diffusant ses préceptes moraux, dans un esprit « démocrate et républicain », loin des fantasmes qu’elle alimente sur son propre compte. Et l’historien Jean-Louis Schlegel, auteur d’un essai de référence sur les chrétiens de gauche, revient sur l’histoire et le présent de cette espèce en voie d’extinction.

En parlant de faucille, de marteau et de goupillon, Jérôme Leroy, rouge comme du vin de messe, se souvient de son héritage familial proche de la JOC pour nous trouver « 33 raisons d’être catholiques », un chiffre christique qui ne doit rien au hasard. Qui dit engagement politique catholique ne dit pas forcément chaisières versaillaises, c’est ce que nous démontrent Jacques de Guillebon et Théophane Le Méné. Le premier en refusant les deux écueils de ses coreligionnaires, modernistes ou intégristes. Le second en pointant du doigt la tartufferie des bouffeurs de curés, dont la moraline s’accommode fort bien des positions de l’Eglise sur les roms alors qu’ils ne lui reconnaissent aucun droit de cité dès lors qu’elle pose la moindre pierre dans son jardin libertaire.

Pour ne pas faillir à notre réputation d’indécrottables râleurs, notre nouveau  paroissien Jean-Luc Allouche, qui a notamment fait ses armes à Libération, déplore la dilution de la liturgie catholique dans la niaiserie du « marketing new age ». Un enterrement catho qui se conclut par « Ce n’est qu’un au revoir, mon frère », il faut le lire pour le croire ! « Sans le latin, que la messe nous emmerde » fredonnait l’autre…
Sur des terres de mission où l’on malmène le français, Tefy Andriamana a enquêté auprès des curés de banlieue pour prendre le pouls des missionnaires perdus entre mosquées et loubavitch. « Mon curé chez les Rmistes  » : plus poignant et tout aussi instructif que le film de Robert Thomas !

Ceux que l’hostie indispose trouveront leur pain quotidien, pardon mensuel, dans nos pages actualités, particulièrement éclectiques ce mois-ci. Elisabeth Lévy et votre serviteur ont interrogé Philippe Cohen après la parution de sa biographie de Le Pen coécrite avec Pierre Péan. Un entretien sans concessions autour du FN, de la gauche française et de la cécité des Torquemada antifascistes !

Grâce à Georges Kaplan, vous apprendrez que les emprunts russes du siècle dernier ont fait des petits, la dette des Etats pouvant vous offrir une parfaite monnaie de singe si vous avez quelques économies à perdre. Mêlant actualité et littérature, Jean-Luc Allouche a questionné A.B Yehoshua au lendemain du cessez-le-feu entre le Hamas et l’Etat hébreu, l’écrivain israélien défendant le principe de deux Etats voisinant en paix. Outre-Manche, notre correspondante Agnès-Catherine Poirier évoque l’hypocrisie des journaux à sensations qui tiennent dur comme fer à leur indépendance, confondant liberté et diffamation. Heureusement que tout cela se passe à Londres… À Paris, c’est Jérôme Cahuzac qu’un journal sans peur et sans reproche crucifie sans autre forme de procès, ce qui inspire un édito remonté à notre chère Elisabeth.

Cerise sur le gâteau, le catéchumène avide de nourritures terrestres pourra se jeter sur notre foisonnante rubrique culture. Des trente ans de la mort d’Aragon à l’hymne rabelaisien chanté par Périco Légasse, il y en aura pour tous les goûts. Y compris pour les nombreux lecteurs des deux Nicolas « têtes à claques », Bedos et Rey, dont Arnaud Le Guern estime les œuvres dignes des derniers Goncourt. De quoi mettre à quia l’intransigeant Thierry Marignac qui publie une belle édition des poèmes traduits d’Essenine, Tchoudakov et Medvedeva, trois âmes soviétiques damnées. Pour conclure, faisons place nette aux anticonformistes. Tandis que Thomas Morales se réjouit de l’hommage tardif rendu à Arletty par la Cinémathèque Française, Basile de Koch dissèque le parcours de l’inclassable Fontenoy, passé de Dada à la LVF. Un collabo au physique de Gérard Philipe, voilà qui ne justifiait rien de moins qu’une biographie signée Gérard Guéguan.

Dernier exercice spirituel : n’oubliez pas les chroniques mensuelles de François Taillandier et Roland Jaccard avant de faire vos prières du soir !

Tout cela pour la modique somme de 6,50 € (livré chez vous) en vous rendant sur notre kiosque en ligne. Et puisque c’est bientôt Noël, l’abonnement classique d’un an à Causeur (11 numéros + l’accès à tous les articles du site) ne coûte que 54 € ce mois-ci à tous les nouveaux abonnés (au lieu de 59 €),  avec le code NOEL.

Une bonne occasion d’offrir un abonnement à l’un (ou plusieurs !) de vos proches en optant pour la formule d’abonnement Cadeau.

Ou tout simplement de vous offrir cet abonnement à prix spécial Noël, parce qu’on n’est jamais si bien servi que par soi-même !

   

Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !
Participez au développement de Causeur, faites un don !

voir les commentaires / réagir         envoyer
 

A lire sur Causeur.fr

Vous devez être inscrit pour commenter.

  • 19 Décembre 2012 à 12h25

    fogarty dit

    Depuis 1879 les catholiques ont été opprimés par la république anticléricale née de la constitution de 1875. Fichés dans les villages et les bourgs par les hussards noirs de la république (Les RG de l’époque),pour les officiers par les francs-maçons lors de la campagne des fiches du général André dont le résultat fut le massacre de 300.000hommes au début de la Guerre 14-18 et le limogeage de 114 généraux politiques et anticlércaux notoirement nuls, en septembre 1914.
    La très tolérante 3ème répubique laïque et férocement anticléricale a tout fait alors pour empêcher les catholiques d’entrer dans la fonctionpublique. Elle a chassé les congrégations et exproprié leurs biens.
    On pensait qu’après la 2ème guerre modiale , l’anticléricalisme de la république française était terminé. il n’en fut rien,car on avait oublié les prêtres déportés pour faits de résistance et les religieux arrêtés par le gouvernement de Vichy pour avoir abrité et protégé des juifs. J’ai moi-même à cette époque du subir l’agressivité sournoise de certains de mes professeurs de lycée, essentiellement de lettres et pas les meilleurs.
    Etant donné la déchristianisation accélérée de la société française, on pouvait espérer ne plus entendre parler de ces vieilles querelles et voici qu’un minisre vert Cecile Duflot pour ne pas la nommer s’en prend aus biens immobiliers de l’église pour loger les SDF, oubliant les casernes et les batiments abandonnés par l’armée, les municipalité, la SNCF, et divers administrations. On se frotte les yeux en voyant cette résurgence de l’anticléricalisme, Mais de la part des Verts rien ne m’étonne en matière de stupidités affirmées sur un ton doctoral.

  • 17 Décembre 2012 à 11h05

    Theodora dit

    Il est regrettable que certains internautes, qui ne doivent pas avoir grand chose à faire dans la vie, transforment ce qui devrait être le commentaire personnel d’un article, en dialogue sans fin particulièrement pénible et de surcroît décousu et hors-sujet, souvent bourré de fautes d’orthographe qui en disent long sur le QI des deux protagonistes. Ces personnes devraient échanger leurs numéros de téléphone ou leurs adresses électroniques et communiquer directement entre elles sans encombrer le site et ennuyer les autres.

  • 11 Décembre 2012 à 14h17

    Chabert dit

    Parfois, je me demande qui veut l’Apocalypse… J’ai le sentiment que les catholiques, pape en tête bien sûr, scient la branche sur laquelle ils sont assis.
    Et si les catholiques étaient leurs propres fossoyeurs, notamment en s’aplatissant devant la religion musulmane?
    Voici un banal exemple vécu dans ma bourgade de six mille âmes:
    J’ai dernièrement assisté à la messe d’installation par l’évêque du nouveau curé de la paroisse. Un laïc a fait le discours d’accueil et il a dit que “notre paroisse porterait une attention particulière à la forte communauté turque qui y vit car nous avons, somme toute, le même dieu”!!!
    Ce personnage manque de culture théologale, c’est le moins que l’on puisse dire…
    Par ailleurs, il existe aussi dans ma commune une importante communauté portugaise à laquelle l’orateur n’a pas fait la moindre allusion.
    Cherchez l’erreur! 

    • 11 Décembre 2012 à 20h03

      saintex dit

      Qu’est-ce qu’un laïc qui entame un propos dans une église en commençant par, “notre paroisse” ?
      Vous voulez dire qu’il n’était pas clerc ou dire qu’il n’était pas clair ?

  • 11 Décembre 2012 à 11h13

    Patrick dit

    Allez, pour détendre un peu l’atmosphère : un clip monté par un groupe de la communauté du Chemin Neuf.

    • 12 Décembre 2012 à 12h33

      saintex dit

      Ben mon con ! L’original m’avait échappé. Je préfère la version russe. C’est marrant ces cours de gym publique. On dirait une cour d’usine chinoise.

  • 10 Décembre 2012 à 22h53

    Elfax751 dit

    Vous m’invitez à réagir et je vous en remercie.
    Mais après avoir survolé les précédentes réactions, je crains que la mienne ne paraisse correcte, encore moins courtoise.
    Je m’en dispense donc!
    PS: Je remercie les branleurs qui m’ont précédé de se dispenser de nous raser à l’avenir.

    • 10 Décembre 2012 à 23h03

      Eugène Lampiste dit

      vous préférez l’épilation ?

    • 11 Décembre 2012 à 16h29

      saintex dit

      Je vous rassure, l’emploi du mot branleur vous met à l’abri de tout risque d’apparence de courtoisie.
      Ceci dit, dans un moment d’égarement, j’ai omis de continuer avec le système des boutons. Ce dernier permet aisément de passer outre un échange. Je tacherai de faire attention.

  • 10 Décembre 2012 à 22h13

    saintex dit

    Va pour les kong. Il doit bien y avoir une cinquantaine de milliers d’églises en France. A dix singes par église, ça va nous faire 500 000 chômeurs en moins et 500 000 fonctionnaires en plus qui auront le droit de se chercher des poux dans la tête et de se br—– pendant les horaires de travail. Logés dans le clocher, un bol de cahouètes par jour, pas besoin de payer cher. C’est où le bureau d’embauche ?

    • 10 Décembre 2012 à 22h16

      Eugène Lampiste dit

      au fond de l’évêché à l’extrême droite.

      • 10 Décembre 2012 à 22h38

        saintex dit

        ‘tain, y vont encore prélever leur dîme !!!
        Bon Gégène, comme il n’est pas de compagnie ou de concours de mauvais esprit, fut-il potache, qui ne se quitte un jour, je te souhaite une bonne soirée;
        Que dieu te garde.

      • 10 Décembre 2012 à 22h41

        Eugène Lampiste dit

        qui ?

        bonne nuit 

  • 10 Décembre 2012 à 22h09

    saintex dit

    D’un autre côté, le truc de leur couper la tête, ça décourage les vocations beaucoup plus surement que le célibat ne décourage celle des prêtres.

    • 10 Décembre 2012 à 22h14

      Eugène Lampiste dit

      mais non mais non.

      d’ailleurs j’ai trouvé un nom pour ces nouveaux vélodromes :

      “le palais de la petite reinette” 

      • 10 Décembre 2012 à 22h40

        saintex dit

        Zut alors, j’ai salué avant de mêtre marré à celle-ci.

  • 10 Décembre 2012 à 20h59

    lisa dit

    La religion chrétienne est la plus persécutée au monde, le net regorge d’infos que vous trouverez surement.

    • 10 Décembre 2012 à 21h02

      Eugène Lampiste dit

      il ne vous a pas échappé (enfin j’espère), que le sujet, c’est la religion catholique en France

      • 10 Décembre 2012 à 21h09

        saintex dit

        Les calottins et autres grenouilles de bénitiers ? Pas grave ! Mais j’ai eu peur, j’ai cru que tu parlais des coléoptères, pardons, des coptes des hautes terres.

      • 10 Décembre 2012 à 21h15

        Eugène Lampiste dit

        d’autant moins grave que j’attends encore qu’on me prouve que les catholiques sont opprimés en France.

      • 10 Décembre 2012 à 21h17

        saintex dit

        Manquerait plus qu’y s’plaignent ! Veulent pas l’eau courante sul bénitier en plusse !

      • 10 Décembre 2012 à 21h18

        Eugène Lampiste dit

        non, ils veulent juste qu’on continue d’entretenir leurs églises aux frais du contribuable.

        et qu’on subventionne leurs écoles. 

      • 10 Décembre 2012 à 21h27

        saintex dit

        Ouais, des écoles élitistes dans lesquelles le mot d’ordre rétrograde reste d’enseigner. On va quand même pas continuer à payer pour que les enfants des curés et des bonne soeurs en burka deviennent ministres !!!
        Sinon j’ai une idée pour les églises. On refait les clochers et selon les jours et les heures ils deviennent clochers, minarets, beffrois, avec accueil du public et portique détecteurs de métaux à l’entrée. Déjà qu’au sacré-Coeur y’a des téléphones et qu’on arrive jamais à avoir dieu en ligne. Y’en a marre qu’on nous raconte la messe.

      • 10 Décembre 2012 à 21h32

        Eugène Lampiste dit

        le problème de la plupart des villages étant les chateaux d’eau qui défigurent le paysage, je préfèrerais que l’on transforme les églises en chateaux d’eau, les clochers seraient parfaits pour ça.

      • 10 Décembre 2012 à 21h40

        eclair dit

        @eugene
        n’importe quoi
        les chateaux d’eau sont très discret vous pouvez passer devant la plupart sans les remarquer. 

      • 10 Décembre 2012 à 21h45

        saintex dit

        Là, en tant que génie-civiliste (1) je me permets de souligner une difficulé technique fort dispendieuse. Y’a bien les éoliennes, mais ça fait un bousin… du diable. Les horloges, c’est déjà fait et plus personne ne les regarde. Des égouttoirs à tuyaux de pompier, c’est pas mal, des perchoirs à parachutiste c’est juste pour l’église de Sainte Mère du même nom en temps de guerre, limité,des gibets ça pue…
        (1) génie uniquement dans le civil, et encore, sans bouillir ni frotter. Dans l’armée c’est P4.

      • 10 Décembre 2012 à 21h45

        Eugène Lampiste dit

        discrets ???

        ah.

        enfin, pour vous être agréable, je veux bien transformer les églises en autre chose, eclair.

        que diriez vous de centrales électriques ?

        un énorme élolienne en haut du clocher, des panneaux solaires sur les toit, un petit générateur hydro électrique dans le bénitier, ça devrait fournir de l’électricité à tout le village. 

      • 10 Décembre 2012 à 21h46

        saintex dit

        M’enfin Eclair, buvons frais, c’est coule ici.

      • 10 Décembre 2012 à 21h48

        Eugène Lampiste dit

        alors je ne vois plus que la transformation en palais omnisports.

        le sport étant le nouvel opium du peuple, ce sera parfait. 

      • 10 Décembre 2012 à 21h49

        saintex dit

        Plutôt que de compter sur l’agitation relative de l’eau des bénitiers, autant brancher directement une dynamo sur les cuisses des grenouilles. Elles pédaleront pour nous fournir du courant et en hommage à ton idée, on appellera ça une gégène. ;o)

      • 10 Décembre 2012 à 21h52

        Eugène Lampiste dit

        c’est une idée interessante

      • 10 Décembre 2012 à 21h52

        saintex dit

        Nouvel opium , On voit que t’as pas connu les chantiers de jeunesse et maréchal nous voilà. Va pour des salles omnisports, mais faut quand même trouver pour les clochers. Bon sang mais c’est bien sur, faut les revendre à Duflot pour en faire des clapiers.
        N’empêche que pas de sport le dimanche entre 11 et 12 heures, c’est la messe.

      • 10 Décembre 2012 à 21h53

        Eugène Lampiste dit

        on pourrait même transformer ça en vélodrome et organiser les “six jours du bénitier”, ça devrait attirer du monde.

      • 10 Décembre 2012 à 21h55

        Eugène Lampiste dit

        le clocher, je le verrai bien transformé en “rocher aux singes”.

        ça devrait amuser les enfants 

      • 10 Décembre 2012 à 21h58

        saintex dit

        J’adore les vélodromes. Finalement, la messe ce sera le samedi. Comme ça les routes seont tranquilles le dimanche sans cyclistes grognons. Pour les rochers aux singes, c’est bien, mais est-ce qu’on a assez de ministres actuels et anciens ?

      • 10 Décembre 2012 à 21h59

        Eugène Lampiste dit

        pour les singes, on a des kongs, mais on manque de kings.

      • 10 Décembre 2012 à 22h08

        Eugène Lampiste dit

        et pour les vélodromes, aura-t-on assez de grenouilles ???

      • 10 Décembre 2012 à 22h08

        saintex dit

        Mort de rire !

  • 10 Décembre 2012 à 18h58

    Eugène Lampiste dit

    Opprimée ?

    et pourquoi pas persécutée, tant qu’on y est ?

    on se fout de la gueule de qui ? 

    • 10 Décembre 2012 à 20h45

      saintex dit

      Enlève ta lampe, Néron, on t’a reconnu !

  • 10 Décembre 2012 à 16h15

    lesgalon dit

    Il y a du vrai dans ce que dit Calembredain (et je crois qu’il le dit avec bienveillance) mais quel réconfort de trouver dans Causeur le contrepoint à toute cette “pseudo” bien pensance … Et puis, la critique de Calembredain est trop systématique car je crois bien avoir lu des choses originales chez Causeur (dont je rediffuse régulièrement des papiers autour de moi pour montrer l’urgence et l’utilité de s’abonner)
    Enfin, pour soutenir Causeur je dirai que le poids de ce qu’il combat est tellement pesant qu’il lui faut bien s’arcbouter  pour en montrer la vacuité.
     

    • 11 Décembre 2012 à 9h14

      Calembredain dit

      On est bien d’accord : il y a tout de même des choses intéressantes, je ne serais pas ici si ça n’était pas le cas. Je critiquais seulement la “Une” ici.

  • 10 Décembre 2012 à 15h45

    Calembredain dit

    Causeur, il va falloir que vous changiez de slogan votre “Surtout si vous n’êtes pas d’accord” finit par vous monter à la tête : à force de n’être plus d’accord, vous ne faites que penser l’inverse des autres, mais ce n’est pas vraiment avoir une position propre à vous.
    Car, vous avez beau-jeu de dénoncer le “deux-poids deux mesures” entre Islam et catholicisme, vous n’en faites pas moins la même chose, même si vous échangez les poids. Arrêtez donc de ne faire que dans l’anti-posture, parce que votre ligne ne pas être plus cohérente que celle que vous critiquez puisque vous êtes le miroir de leur incohérence.
    A la fin, on a l’impression que l’Islam est intouchable et que les pauvres catho sont opprimés. Ce faisant, vous ne faites que reproduire les imbécilités de ceux que vous dénoncez. Ceux avec qui nous ne sommes pas d’accord sont incohérents ? Eh bien soyons incohérents à notre tour !
    Alors, je sais, vous allez me dire : mais dans les articles, nous sommes plus subtiles que dans nos pages de Une. Bien sûr : mais la-même chose peut être dites à propos de ceux que vous dénoncez.
    Bref, arrêtez donc, ça devient lassant. Même quand vous avez raison. Surtout quand vous avez raison : parce que vous avez raison pour de mauvaise raison, vous avez raison seulement parce que les autres (toujours les mêmes) ont tort et que vous prenez l’autre parti. Bref.

    • 10 Décembre 2012 à 15h57

      saintex dit

      Donc il faut cesser de donner l’impression de penser que les catholiques sont opprimés et dire que les catholiques sont opprimés.
      Pour ce faire, il faut cesser de publier en lignes des journalistes ou autres intervenants qui ont des avis différents.
      Je ne veux vois qu’une seule tête. Du même avis que le mien, et j’applaudirai, ou d’un avis opposé et le dénoncerai/cognerai.
      C’est vrai ça, c’est un peu agaçant et troublant à la fin cette manie de vouloir se dérober à l’étiquette. M’en fous, maintenant que mon siège est fait, je vais faire celui de Causeur jusqu’à ce qu’il prenne parti. On vire qui, au fait ?

    • 10 Décembre 2012 à 20h31

      nadia comaneci dit

      Vous avez raison Calembredain. A force de vouloir hystériquement être anticonformiste, on crée son propre conformisme qui n’est pas mieux que l’autre.
      Le seul qui échappe à cette posture c’est Jérôme Leroy, ses articles sont toujours des régals. Outre le fait qu’ils sont merveilleusement bien écrits, ils prennent salutairement la pensée mainstream de Causeur à rebrousse-poil. Quitte à parfois se caricaturer lui-même, mais il ne l’ignore pas et en joue habilement car il maîtrise mieux que personne le deuxième et même le troisième degré.
      Pour illustrer ce que vous en dîtes, l’avalanche ad nauseam d’articles contre le mariage gay est de nature à décourager même les plus fervents des afficionados de la MAM ( mutation anthropologique majeure).

      • 10 Décembre 2012 à 20h43

        saintex dit

        Ca, c’est un sourire que les Boches n’auront pas.

      • 10 Décembre 2012 à 21h00

        lisa dit

        Oh Jérôôôôôôme……! c’est booo quand même, y a pas à dire.

      • 10 Décembre 2012 à 21h11

        saintex dit

        Je me demande si c’est aussi gentil que mon sourire.

  • 10 Décembre 2012 à 13h38

    mb dit

    Ou sont passés les dessins de Babouse ? 
    En dehors de ce mauvais point, très bon numéro !
     

  • 10 Décembre 2012 à 10h27

    yt75 dit

    A quatre heures du matin, l’été,
    Le sommeil d’amour dure encore.
    Sous les bocages s’évapore
    L’odeur du soir fêté.
    Là-bas, dans leur vaste chantier
    Au soleil des Hespérides,
    Déjà s’agitent -en bras de chemise -
    Les Charpentiers.
    Dans leurs Déserts de mousse, tranquilles,
    Ils préparent les lambris précieux
    Où la ville
    Peindra de faux cieux.
    Ô, pour ces Ouvriers charmants
    Sujets d’un roi de Babylone,
    Vénus ! quitte un instant les Amants
    Dont l’âme est en couronne.
    Ô Reine des Bergers,
    Porte aux travailleurs l’eau-de-vie,
    Que leurs forces soient en paix
    En attendant le bain dans la mer à midi.