Contre le port de la tolérance intégrale | Causeur

Contre le port de la tolérance intégrale

Des prêches de Tariq Ramadan

Auteur

David di Nota

David di Nota
est écrivain. Dernier ouvrage paru : "Ta femme me trompe" (Gallimard, 2013).

Publié le 07 septembre 2016 / Politique Religion

Mots-clés : , ,

burkini tariq ramadan islam religion

Baignade contre l'interdiction du burkini. Sipa. Numéro de reportage : 00770213_000006.

Tariq Ramadan condamne toute violence physique faite aux femmes. Simplement, il réclame le droit de lire le Coran et de consulter Dieu pour savoir s’il faut, ou non, la frapper. Monsieur Ramadan condamne avec la plus grande vigueur la violence faite aux homosexuels. Simplement, il pense que l’homosexualité est un crime au regard de sa foi. Comme tout homme a le droit de croire, tout homme a le droit de considérer cette pratique comme une monstruosité contre nature.

Une conception prédicatrice de la tolérance

Pour les besoins d’une enquête personnelle, j’ai dû visionner les débats télévisuels de cet éminent docteur, et je suis toujours étonné que des journalistes ou des hommes politiques français tombent dans le panneau de cette conception prédicatrice de la tolérance. La conception prédicatrice de la tolérance se présente comme la conception achevée de la tolérance. Lorsque vous vous élevez contre telle ou telle pratique, Monsieur Ramadan s’étonne. Son visage s’arrondit, ses lèvres s’effilent, il vous répond : “Qu’est-ce qui vous gêne ? Vous n’aimez pas les musulmans ? Pourquoi vous ne laissez pas les gens faire ce qu’ils veulent ?”.

Et ainsi en va-t-il de la sexualité féminine. Bien sûr, notre éminent spécialiste du fait religieux (qu’on me permette de ne pas énumérer ses diplômes, une journée n’y suffirait pas) a le plus grand respect pour les femmes. Il ne leur ferait jamais aucun mal et milite internationalement pour la cessation des pratiques barbares les concernant. Simplement, il pense que le problème de la pureté féminine se pose. C’est un peu comme si l’on disait : je ne ferais jamais de mal à un juif. Simplement, j’aimerais savoir si ce sont des sous-hommes ou non. Ou bien : j’ai le plus grand respect pour les indiens Tupi-Guarani. Simplement, je me demande s’ils ont une âme.

Et notre vaillant docteur d’étudier le Coran pour trouver la bonne réponse. Voilà où nous en sommes.

L’appel grotesque au débat

Il est à noter que, dans le monde de la tolérance intégrale vers lequel nous nous dirigeons à grand pas sous la pression de ces vaillants progressistes, les prédicateurs ne détestent rien tant que le dogmatisme. Ils sont d’ailleurs très étonnés toutes les fois qu’un contradicteur (généralement ce qu’on appelle, avec une moue de dédain, un laïcard) s’emporte. Monsieur Ramadan a bien le droit de lire le Coran pour savoir s’il faut lapider une femme quand on est un bon musulman. Mais que quelqu’un coupe la parole à Monsieur Ramadan, ça non. Voilà qui est indigne.

Cette farce amusante à Paris (et très cruelle ailleurs) continuera aussi longtemps que nous accepterons l’idée qu’un homme a reçu de Dieu la capacité de déterminer si un sein doit être caché ou non (Molière, si tu nous entends…). La sexualité des femmes n’est pas un problème, et le savoir de Monsieur Ramadan n’est pas un savoir. Quant à cet appel au débat, à la démocratie, à la sérénité, il ne signifie rien dans la bouche d’un homme qui s’octroie, sous prétexte d’études, le pouvoir de départager le pur de l’impur. Il est aussi absurde d’envisager un débat démocratique sur la pureté féminine que d’envisager sereinement un débat sur la nature possiblement diabolique des chats noirs à poil court.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 10 Septembre 2016 à 13h06

      guilam dit

      tres bon article ! la TV Francaise l,invite trop souvent et ce Mr seme la confusion dans les Esprits. neanmoins permettez moi de signsler que les francais devraient connaitre mieux les differentes cultures arabisantes et ne pas repondre aux provocations au Burkini ! et tomber dans leur piege. pensez aussi que la bonne entente dans u nPays commence par des COMPROMIS car permettez moi de penser que la France au bon coeur et genereuse est aussi xenophobe !

    • 10 Septembre 2016 à 10h23

      Aristote dit

      La liberté de pensée implique la liberté de penser que la pratique de l’homosexualité est un crime.

      Il y a même des pays qui, contrairement à la France, considèrent que la liberté d’expression implique le droit de dire ce que l’on pense, même si c’est faux, absurde, et pas dans la ligne du parti.

      Le problème commence quand une croyance, vraie ou fausse, se traduit par l’injure, l’appel à la violence et bien sûr le recours à la violence.

    • 9 Septembre 2016 à 19h58

      beornottobe dit

      et si…… on reparlait de Chirac et Massoud? …….
      ça changerait un peu, non ?

    • 9 Septembre 2016 à 7h09

      thierryV dit

      Tout est dicte,a la manière de campagnes successives. La bonne morale comme lz position de “progrès” . C’est une terrible Tutelle de la pensée . 

    • 8 Septembre 2016 à 20h55

      rodler dit

      Qui est-il pour se permettre de dire le contraire de ce que les anges d’Allah disent, ou de contredire la parole du prophète de l’Islam ? Tout est écrit. L’homosexualité est une abomination et la femme peut être battue si on la soupçonne d’infidélité, comme elle doit être enfermée pendant ses menstruations. Les musulmans qui mésinterprètent les textes sacrés pour amadouer les infidèles sont ou des menteurs (taqiya) ou de mauvais musulmans. A cause de ce devoir de dissimulation imposé aux musulmans, il est en effet grotesque de débattre avec eux.

    • 8 Septembre 2016 à 20h13

      beornottobe dit

      c’est la TARIF (sic) RAMADAN ! combien pour dire le contraire?…..
      (attention c’est cher!)

    • 8 Septembre 2016 à 17h45

      René de Sévérac dit

      David, le bon docteur a beaucoup d’arguments.
      Il voit un terrain vierge de toute religion dominante exceptée celle des “Droits de l’Homme” (pour simplifier, “tu aimeras ton lointain” et on ton prochain -comme stipulé par l’ancienne-).
      Ainsi armé, tout devient alors possible d’autant que ses contradicteurs se croient laïques, même si ils pensent dans le cadre d’une doxa morte (Cf. Chesterton sur le “vertus chrétiennes devenues folles”).
      Toute discussion est alors biaisée !
      Rappelez-vous Philippe Muray :
      «Le Christianisme en général est une arme essentielle de la liberté. Je ne suis pas loin de penser que c’est même en lui, aujourd’hui,
      et presque lui seul, par une ruse de la post-histoire, que se réfugie tout ce qu’on a pu appeler le combat des Lumières »

      • 9 Septembre 2016 à 13h37

        Jean0308 dit

        @ René de Séverac
        de la part de Schlomo43,

        ok avec votre constat : trajectoire des évêques de France à gauche au milieu de la route , le nouveau pape François ( une catastrophe ! ) , le “secours catholique ” qui déverse des tonnes aux nouveaux venus et rien aux leurs , l’absence de solidarité avec leurs coreligionnaires du Moyen -Orient massacrés et contraints à l’exil …voyez ce qu’a fait Israël avec les leurs il y a quelques années ( ponts aériens pour la population en danger )
        il faut pour cette (grande)religion , un renouveau spirituel et culturel avant qu’elle n’en crève de son virage béat tiers-mondiste ..
        qu’elle s’inspire un peu du Judaïsme par exemple :-)

    • 8 Septembre 2016 à 17h25

      àboutdepatience dit

      Ce n’est pas à cause de la référence au Tartuffe mais ce T Ramadan m’a toujours fait penser à ce personnage : présentant bien, mielleux, onctueux, manipulateur
      il y a eu autrefois un débat avec C Fourest sur csoj où celle-ci lui tenait courageusement tête.

      • 8 Septembre 2016 à 17h32

        C. Canse dit

        Cet homme ne dit que des conn…, du style : “La France est musulmane” quand elle est laïque, “L’arabe peut devenir une langue française” quand la langue officielle est le français etc.

         

        • 8 Septembre 2016 à 17h45

          àboutdepatience dit

          Des conneries bien alarmantes, donc, et qui doivent réjouir ce raminagrobis 

    • 8 Septembre 2016 à 14h19

      Orwell dit

      M. Tarik Ramadan, systématiquement présent sur les plateaux télévisés, est la caution nécessaire pour donner de l’Islam un visage rassurant et docte à la fois. Je suis certain que maints musulmans de France sont bien plus acquis que lui à ce qui fonde notre civilisation et à ce qui fait notre pays. Mais inviter un éboueur ou un maçon ferait mauvais genre : ils sont trop stupides pour savoir comment concilier islam et francité, et puis ils puent la sueur. La gauche et les médias à ses ordres a toujours préféré les intellos autoproclamés bardés de diplômes. Eux ne parlent pas de la réalité quotidienne, mais de ce que les lobotomisés de la petite lucarne se doivent d’apprendre. Mister Ramadan me fait penser à ce mot d’un critique de cinéma lorsqu’il donnait une définition de l’actrice Tippi Hendren : “Une bonne blague de ce plaisantin de Hitchcock” Sauf que la bonne blague de nos médias mainstream ne fait, elle, rire personne. S’il existe des musulmans modérés qui boivent de l’alcool, c’est parce qu’ils ont pris leurs distances avec ce que le Coran avait de totalitaire et de contraignant jusqu’à l’absurde. Mais ne comptez pas sur cette coqueluche des médias de propagande pour admettre ce fait. Au Moyen-Age, les théologiens diplômes de l’Université de Paris étaient plus psychorigides et plus bornés que les petits curés de campagne. Pourtant, c’est vrai que “Tarik Ramadan”, ça sonne bien… Tiens, je crois que je vais changer de nom et me faire appeler “Pascal Carême” ! Mais je doute que pour autant, je sois aussi invité que lui sur les plateaux-télé.

      • 8 Septembre 2016 à 16h20

        golvan dit

        @ orwell à 14h19
        Le problème cependant, c’est que l’islam n’est qu’un ensemble d’interdits.
        Si ces interdits sont abandonnés, c’est l’islam tout entier qui s’effondrera.
        Donc donner la parole à un brave homme d’origine musulmane en France qui ne crache pas sur un verre de rouge ne changera rien à l’affaire puisqu’il sera considéré comme un “mauvais musulman”.
        Ramadan et ses clones existent précisément pour entretenir la peur et maintenir les interdits sans lesquels l’islam n’existerait pas.
        Au lieu de tolérer les phrases sirupeuses et faux-cul sur le moratoire au sujet de la lapidation des femmes, il fallait l’interrompre en précisant que de telles moeurs étaient incompatibles avec nos démocraties occidentales, donc que l’islam était incompatible avec les démocraties occidentales, et lui couper le micro, en lui rappelant toutefois qu’il n’avait pas la moindre autorité à déclarer quelque moratoire que ce soit car on ne peut aucunement le qualifier de “savant” de l’islam.
        Il n’a d’ailleurs quasiment aucun diplôme, et il n’enseigne à une chaire dans un collège d’Oxford uniquement parce que le Qatar la finance, il n’a aucun titre universitaire reconnu.
        Commencer par démasquer son imposture serait déjà un début avant de le neutraliser.    

        • 9 Septembre 2016 à 13h43

          Jean0308 dit

          son imposture est grande mais les médias et les hommes politiques français ne se donnent aucun moyen de le circonvenir …
          allez savoir , il sera fait citoyen d’honneur et décoré de l’ordre du mérite par certains au hasard Hollande ou Plénel .
          voyez comment une lesbienne connue (elle a fait son coming-out )accepte de le contredire alors qu’il n’y aucun débat possible avec lui . c’est peu dire sur l’aveuglement occidental

        • 10 Septembre 2016 à 13h55

          Orwell dit

          Presque plus aucun catholique ne mange plus de viande le vendredi, ce n’est pas pour cela que le christianisme s’est effondré. Il est vrai que la Bible n’est pas l’Islam (terme signifiant “soumission”). Eh bien oui, golwan, invitons plutôt ceux qui seraient considérés comme de “mauvais musulmans” du moment que l’on n’inviterait plus sur un plat d’or les Tarik Ramadan qui, ainsi, ne pourraient pas insulter leurs coreligionnaires devant le grand-public. Car il ne s’agit pas de modifier les opinions de Tarik à leur égard (entreprise relevant de la science-fiction), mais de leur “fermer le clapet”. Et pour cela, le remède est d’une simplicité déconcertante : lui interdire l’accès aux plateaux-télés et à toute autre organe de pseudo information. Au passage, je plains la naïveté d’un Michel Onfray (dont je partage autrement certaines opinions) qui prétend faire la promotion d’un Coran expurgé pour n’en retenir que les deux ou trois sourates conciliables avec nos valeurs occidentales. S’agissant l’article sur le burkini, j’adore l’illustration. Peut-être est ce l’une des armes -pas la seule- que nous devrions opposer aux agressions dont nous sommes l’objet à savoir la dérision. Je crois que je vais faire un tirage de cette photo et la coller sur ma porte d’entrée…

        • 10 Septembre 2016 à 13h58

          Orwell dit

          Quand tu pares d’une lesbienne connue, Jean0308, tu penses à Carole Fourest ? Si c’est bien elle, cela lui ressemble assez. Mais qui a jamais dit (sauf elle-même) qu’elle défendait les droits des femmes ?

    • 8 Septembre 2016 à 13h34

      rolberg dit

      Tolérance et condescendance ne font qu’un, que nous devrions appeler haine.

      • 9 Septembre 2016 à 13h51

        Jean0308 dit

        tolérer l’intolérance est flinguer la ” tolérance” …
        aller faire comprendre ça à Cazeneuve , Hollande ou Taubira

    • 8 Septembre 2016 à 13h10

      Pacharli dit

      C’est aux lèche-babouches que cet article s’adresse, semble-t-il ?

    • 8 Septembre 2016 à 12h29

      Alex dit

      “Monsieur” Ramadan, David do Nota ? Donner du “Monsieur” à ça ? Vous plaisantez ou vous vous moquez de nous ?

      • 9 Septembre 2016 à 13h54

        Jean0308 dit

        oui c’est bien vrai : pas de mr pour ce fourbe mais deux lettres ou Pascal face de Carême ou de “Terre cuite” selon la période :-))

    • 8 Septembre 2016 à 12h16

      Tonio dit

      La sexualité des femmes ne regarde pas Monsieur Ramadan: ça ne regarde qu’elles-mêmes, car Allah ne regarde pas sous leurs jupons…à moins que…

      Avant de fulminer l’anathème anti-féminin qu’il nous prouve avoir reçu d’Allah le pouvoir de décréter le bien et le mal.

      Rien, dans les limites de la raison humaine, ne donne à ce prêcheur de banlieue le droit de dire ce que doivent faire ou non les femmes: ou alors qu’il reconnaisse leur condition de “soumises” du seul fait qu’elles sont musulmanes; mais alors ça n’a rien de compatible avec nos républiques démocratiques occidentales; et alors Ramadan n’a plus qu’à retourner au bled, dans son gourbi …

      • 9 Septembre 2016 à 13h49

        Jean0308 dit

        Khomeiny avait légiféré en son temps sur les conditions du coït entre homme et femme mais aussi , tenez-vous bien assis sur votre chaise , entre homme et chèvre ….
        appréciez ça comme vous le voulez mais chuttt …. faut pas trop le dire .
        demander à Bernard Pivot dans son émission “apostrophes ” , il en était hilare .

        pauvres biquettes

        • 9 Septembre 2016 à 19h01

          Jean0308 dit

          et ben alors je délire ou quoi , pas de réponse à mon post .
          vous lisez de les post de vos collègues ou pas ?
          la condition animale et des biques en particulier en terre d’islam , ça vous cause oui ou m… ????