Burkini-party: une provoc’ des amis de Tariq Ramadan | Causeur

Burkini-party: une provoc’ des amis de Tariq Ramadan

Les islamistes changent de terrain de lutte

Auteur

Luc Rosenzweig

Luc Rosenzweig
est journaliste.

Publié le 06 août 2016 / Religion Société

Mots-clés : , , , ,

L'affaire de la piscine privatisée à l'usage des femmes voilées est un bon exemple du djihad culturel tel qu’il est pratiqué par les adeptes français des Frères musulmans. Leur objectif? Mettre en oeuvre leur projet de grignotage progressif du consensus français sur la laïcité de l’espace public en démontrant que ce consensus n’est qu’une machine de guerre anti-musulmane.

burkini marseille ramadan

Naguère, ce vieux filou de Charles Pasqua avait élaboré une tactique permettant aux politiciens emberlificotés dans des « affaires » montées en épingle  par des médias malveillants de sortir de la nasse: créer une affaire dans l’affaire, et si cela ne suffit pas, créer une affaire dans l’affaire de l’affaire. À la fin, personne n’y comprend plus rien et, dans le temps médiatique, la première affaire fait « pschitt ! ». Cette méthode a permis à ce vieux roublard de  survivre politiquement jusqu’à un âge avancé, avant que la justice ne le rattrape in extremis, le condamne en première instance pour une crapulerie ordinaire, sans que la cour d’appel ne puisse confirmer ou infirmer ce jugement, vu que Charles Pasqua était passé dans l’autre monde…

À Marseille, où Pasqua, justement, prit son envol politique, la leçon n’a pas été oubliée. La période n’est pas favorable, c’est le moins que l’on puisse dire, aux tenants de l’empathie envers la diffusion de plus en plus large, sur le territoire français, de modes de vie et de comportement défiant ouvertement les lois de la République, en se référant à une loi supérieure, celle de la Charia islamique, dans sa version la plus rigoriste. Alors que les idéologues de la société «  inclusive », entendez ouverte à toutes les concessions et abandons aux pratiques les plus obscurantistes, sexistes, et racistes des islamistes radicaux de toutes obédiences, sont K.O debout après l’année sanglante, les islamistes politiques, les vrais, changent de terrain de lutte.

Ils prennent acte que la violence aveugle et meurtrière des émules de Daesh sème le trouble jusque dans les milieux les mieux disposés, jusque-là, à écouter leur discours, celui consistant à constituer les musulmans de France en victimes absolues d’un récit historique et éthique conçu par « les juifs et les croisés », dont le dessein demeure, dans les siècles des siècles, l’humiliation et la domination des « vrais croyants ».

Il était donc urgent de faire diversion, et de monter une « affaire » qui vienne opportunément rappeler aux masses musulmanes déboussolées à quel point elles sont l’objet de discrimination, de racisme et d’intolérance. Dans cette perspective, la polémique qui s’est déclenchée à propos du projet de « burkini party », prévue pour le 10 septembre prochain dans un centre aquatique privé de Pennes-Mirabeau, près de Marseille, tombe à pic. Une association de femmes musulmanes située dans les quartiers nord de la métropole phocéenne, Smile 13, a le projet de privatiser pendant une journée le Speedwaterpark  pour ses adhérentes et sympathisantes accompagnées de leurs enfants, sauf les garçons âgés de plus de dix ans. Dans l’affiche promouvant cette initiative, le dress code est précisé dans les moindres détails : les dames et demoiselles devront  porter le burkini (combinaison en textile spécial couvrant le corps et la tête, qui même mouillée ne révèle aucune des rondeurs de la personne), ou le jilbeb de bain (version balnéaire du voile ample couvrant la femme de la tête aux chevilles) ou, à la rigueur, le maillot de bain une pièce augmenté d’un short ou d’une jupe couvrant les genoux.

Smile 13 fait partie de ces associations qui fleurissent comme les jonquilles au printemps dans les quartiers dit « populaires », en fait ghettoïsés et  quadrillés par les islamistes radicaux, bénéficiant de la bienveillance et souvent des subventions d’élus locaux avides de se constituer une clientèle électorale dans ce secteur de la population. Ce ne sont pas des pépinières à terroristes (encore que…), mais des adeptes du djihad culturel tel qu’il est pratiqué par les adeptes français des Frères musulmans, dont l’idole francophone est Tariq Ramadan. Leur objectif est de mettre en oeuvre leur projet de grignotage progressif du consensus français sur la laïcité de l’espace public, en démontrant que ce consensus n’est qu’une machine de guerre anti-musulmane. L’affaire de Marseille est le piège parfait dans lequel se sont engouffrés quelques dirigeants politiques locaux de la droite et du FN, dénonçant le « communautarisme » de cette burkini-party, et incitant le sénateur-maire divers gauche de Pennes-Mirabeau à menacer d’un arrêté municipal d’interdiction de la manifestation pour «  menace d’atteinte à l’ordre public » si celle-ci était maintenue.

Ce tollé est pain bénit, si l’on ose dire, pour les islamistes conquérants qui ne vont pas manquer de brandir le « deux poids, deux mesures » de cette République laïcarde qui s’offusque des baignades habillées des femmes musulmanes dans un espace privé, alors qu’elle accepte depuis longtemps les espaces privés délimités où les familles peuvent batifoler à leur guise en tenue d’Adam ou d’Eve.

L’étape suivante va être la mobilisation des masses musulmanes, et de leurs alliés habituels dans les milieux politiques et intellectuels pour mettre fin à cet intolérable bannissement de la mode balnéaire islamique des piscines publiques au nom des libertés fondamentales garanties par la Constitution. Une petite assoce noyautée par les Frérots aura ainsi apporté sa contribution à cette fracture française qu’ils s’emploient à approfondir, avec de la dynamite à mèche lente.

Burkini, par magazinecauseur

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 9 Août 2016 à 22h32

      eddy12a dit

      Débat dépassé, il n’y a ni fracture française, ni communautarisme.
      Il y a un pays colonisé, dans lequel les pieds-verts, soutenus par des chaouchs, imposent leurs lois et modes de vie sur les territoires qu’ils prennent petit à petit aux indigènes.
      Vive le FLN !
      http://www.amazon.fr/CHRONIQUE-TROISIEME-COLONISATION-JMT/dp/B01AL64JJA/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1453487257&sr=1-1&keywords=jmt
      (Hachette distribution)

      • 10 Août 2016 à 14h09

        i-diogene dit

        Voilààà..

        Prends deux valiums et recouche-toi..!^^

    • 9 Août 2016 à 19h03

      Félix dit

      Le communautarisme empoisonne à ce point le débat public que nous n’avons même plus le loisir de débattre de sujets passionnants, comme autrefois.

      Fini le temps de discussions sur le marxisme, l’économie, l’art, la culture, le théâtre, l’histoire, les techniques et la science. Nous nous sommes laissés gangrener par une communauté qui tente de nous imposer le monde des abîmes.

    • 9 Août 2016 à 18h51

      Félix dit

      Pourquoi ne pas les habiller (ces femmes) avec une combinaison de plongée ?

      Oubliez ! Il est vrai qu’on verrait leurs formes.

    • 9 Août 2016 à 12h13

      i-diogene dit

      Pour le coup, ce sont toujours les mêmes culs-bénis qui s’ indignent:

      - le bikini des années 60,
      - la mini-jupe,
      - le mono-kini des années 70
      - le naturisme,
      - le burkini,
      - a quand l’ interdiction des bals masqués..?

      … Vous avez beau vous agiter, vous avez exactement les mêmes tabous que les barbus..!^^

      • 9 Août 2016 à 18h54

        Félix dit

        Non, personne ne s’indigne. C’est tout simplement que ce n’est pas de chez nous, contrairement aux autres vêtements que vous décrivez.

        Quant aux bals masquées, elles sont prêtes à y aller en burqa.

        • 9 Août 2016 à 19h06

          i-diogene dit

          Opopop,

          C’ étaient exactement le même clan qui renâclait depuis les années 60, sur toutes les évolution vestimentaires, médicales, contraceptives, etc..

          Nous v’la bien: maintenant, il y en a deux..!^^

    • 8 Août 2016 à 21h51

      Fioretto dit

      En, tout cas je préfère de loin discuter avec Daniel au moins on a l’avis d’un musulman plutôt qu’avec le touriste sexuel sous viagra qui est maintenant au cambodge après s’être lassé des jeunettes vietnamiennes. Je me demande si c’est le touche pas à ma pute qui nous l’a ramassé ici.

      • 9 Août 2016 à 11h14

        i-diogene dit

        Foiretta, jalouse..!^^

        Je ne pratique pas le tourisme sexuel, mais ça a vraiment l’ air de t’ obséder..

        Fais-toi soigner, mon pote, t’ es lourd et surtout, tu es grave:

        Je n’ ai pas l’ habitude de m’ adresser à la modo, mais si tu insistes dans tes affirmations et ton harcèlement, je me verrai dans l’ obligation de te faire museler..!^^

        Dernier avertissement..!^^

    • 8 Août 2016 à 21h34

      gege26 dit

      cz n’est pas du cultuel,c’est l’islam politique dans toute sa grandeur

    • 8 Août 2016 à 21h32

      Patrick dit

      Alsace : une femme de 92 ans tuée à coups de couteau dans sa maison de retraite.
      C’est fou le nombre de tueurs au couteau souffrant de “troubles psychiatriques” !

      • 9 Août 2016 à 18h55

        Félix dit

        C’est peut-être que cette religion donne un bon coup au casque.

        • 10 Août 2016 à 14h18

          i-diogene dit

          Félix,

          -” …cette religion donne un bon coup au casque.”..

          C’ est le cas pour toutes les religions: il faut vraiment être débile pour gober toutes ces fadaises..

          Mais bon: c’ est du domaine de la superstition et de l’ endoctrinement et on ne peut pas lutter contre la superstition avec des arguments cohérents..!^^

        • 11 Août 2016 à 0h13

          Patrick dit

          Félix, je le pense aussi depuis pas mal de temps déjà !

    • 8 Août 2016 à 20h18

      Fioretto dit

      Retropedalage du directeute de l’aqua park il n’accuillera pas le burkini.
      https://twitter.com/kkerima/status/762712228567146497

    • 8 Août 2016 à 20h06

      bartolomee dit

      Du “gros lourd” : http://www.lepoint.fr/justice/prete-a-commettre-un-attentat-en-france-une-mineure-a-ete-arretee-08-08-2016-2059787_2386.php

      Une mineure de 16 ans, qui se disait prête à commettre un attentat en France, a été présentée à la justice lundi en vue d’une mise en examen, a-t-on appris de source judiciaire. Elle avait été interpellée jeudi dans le cadre d’une opération antiterroriste à Melun (Seine-et-Marne), en grande banlieue parisienne.

      « Très radicalisée », elle était administratrice d’un groupe sur la messagerie chiffrée Telegram, où « elle a relayé de nombreux messages de propagande du groupe État islamique, a relayé des appels à la commission d’un attentat et a également exprimé son intention de passer à l’acte », a précisé une source proche de l’enquête. Une information judiciaire, confiée à des juges d’instruction antiterroristes, a été ouverte par le parquet de Paris qui a requis son placement en détention provisoire.

      Si elle avait eu connaissance de la virée au Speed machin truc, elle se serait sentie moins seule contre les “céfrans”

      Où ces conneries vont-elles s’arrêter, bon sang de bon soir ??!!!

      • 8 Août 2016 à 20h45

        Yanick Toutain dit

        on va apprendre que la DGSI se serait décidée à s’infiltrer dans les groupes Telegram au lieu de pleurnicher ???!!!
        pour l’instant le nom du chef DAECH France est toujours camouflé par les médias
        Et le terroriste Soro organisateur de l’attaque jihadiste VS gendarmerie Samorogouan est toujours le protégé de Hollande et du général Puga (et du général Beth ses parrains es terrorisme)

    • 8 Août 2016 à 19h39

      Daniel dit

      Je vous conseille tous de vous intéresser à lejournaldepersonne, qu’on soit d’accord avec elle ou pas. Une petite recherche sur Internet pour visionner certaines de ses oeuvres.

    • 8 Août 2016 à 19h31

      Letchetchene dit

      Voici ce que représentée la FRANCE aux Amériques comme on disait en ce temps là:

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Louisiane#/media/File:LouisianaPurchase-fr.png

      A faire pâlir de jalousie les Grands Bretons!!
      Voilà pourquoi je me sens proche des USA..

    • 8 Août 2016 à 18h48

      Sancho Pensum dit

      “L’affaire de Marseille est le piège parfait dans lequel se sont engouffrés quelques dirigeants politiques locaux de la droite et du FN, dénonçant le « communautarisme » de cette burkini-party, et incitant le sénateur-maire divers gauche de Pennes-Mirabeau à menacer d’un arrêté municipal d’interdiction de la manifestation pour « menace d’atteinte à l’ordre public » si celle-ci était maintenue.”

      Que fallait-il faire alors ? Ne rien faire ? Comme pour l’affaire du voile à Creil en 1989 ?
      Vous voulez attendre 15 ans pour qu’on légifère sur le sujet ?

      • 8 Août 2016 à 21h33

        Fioretto dit

        Je ne sais pas pour cette affaire, mais c’est vrai que si on avait légiférer en 1980 dans un contexte bcp plus apaisé contrairement aux années 2000 cela aurait été bcp mieux.

    • 8 Août 2016 à 17h41

      chouette13 dit

      Nous voilà repartis sur des futilités qui écornent les principes républicains, qui divisent les Français et nos élites censées défendre la République, une, indivisible, démocratique et LAÏQUE ! Otez-moi d’un doute, les frères RAMADAN sont-ils des juristes, des lecteurs de notre Constitution, des citoyens français pour oser de telles provocations ? Que fait l’Etat d’urgence pour contrer de telles initiatives pernicieuses ?

      • 8 Août 2016 à 19h29

        Sancho Pensum dit

        Les organisateurs de ce “raout” sont en tout c

      • 8 Août 2016 à 19h45

        Sancho Pensum dit

        Les organisateurs de ce “raout” sont en tout cas suffisamment malins pour que je les soupçonne de l’avoir balisé juridiquement. Car en tant que manifestation privée, il est pratiquement inattaquable. Le contre, imaginé par le maire (trouble à l’ordre public) est un peu bancal. Ne reste plus qu’à espérer que son arrêté, s’il doit le prendre, ne soit pas attaqué au TA.
        Il n’y aura peut-être pas besoin d’en arriver là : le tollé suscité par cette opération polémique, tant à l’encontre des organisateurs que des gérants du lieu est tel que ce petit monde a beaucoup plus à y perdre à la maintenir qu’à y gagner…
        En revanche, on peut rassurer LR sur un point : juridiquement, nous sommes parfaitement armés pour éviter ce type d’accoutrement dans les piscines publiques ; il n’y a aucune liberté fondamentale, et encore moins garantie par la Constitution, de choisir le vêtement (ou l’absence de vêtement) que l’on souhaite. Sinon, la loi interdisant la burqa dans l’espace public n’aurait jamais vu le jour.

        • 8 Août 2016 à 20h10

          C. Canse dit

          Sancho pensum

          Si ce “raout” ne peut être déclaré illégal (flemme de chercher), au moins permettra-t-il aux législateurs de chercher ET trouver toutes les failles utilisables par des provocateurs ; en espérant que le pouvoir politique exigerait une application ferme de la loi.

          La loi anti-burqa est-elle appliquée ? Hum…