Burkini : laïcité et confusion(s) | Causeur

Burkini : laïcité et confusion(s)

L’ordre public pour la paix religieuse

Auteur

Jacques Sapir
économiste, spécialiste de la Russie.

Publié le 18 août 2016 / Politique Religion Société

Mots-clés : , , , , ,

Plus la souveraineté se délitera et plus les individus chercheront dans des appartenances de substitution, comme les appartenances religieuses, des remèdes à la perte du sentiment d’appartenance nationale. Plus elle se renforcera et plus la pacification de la société pourra progresser.

00583740_000006

Le débat actuel sur le « burkini » relance celui sur la laïcité. Le soutien apporté par le Premier ministre, Manuel Valls, aux maires ayant décidé d’interdire ce « vêtement » sur les plages n’y est évidemment pas pour rien. Ce n’est pourtant pas une mauvaise chose. Mais, la notion de laïcité est elle-même mal comprise. De là découlent une série de confusions qui ne font qu’obscurcir le débat. Et, les interventions intempestives d’une partie de la « gauche » qui nous tient un discours du genre « il est interdit d’interdire » ne font que rajouter à cette confusion. D’où, la nécessité de rappeler un certain nombre de faits et de principes pour permettre une discussion au fond.

La laïcité n’est pas un principe de droit mais un principe politique.

Il faut comprendre que ce qui fonde la laïcité, c’est la nécessité de dégager l’espace public de thèmes sur lesquels aucune discussion raisonnable, c’est-à-dire fondée sur la raison, ne peut avoir lieu. C’est l’une des leçons chèrement apprise par la France (et une partie de l’Europe) lors des guerres de religion du XVIe siècle. La laïcité ne se comprend que pour qui conçoit le « peuple » comme une assemblée politique et non ethnique ou religieuse. C’est bien pour cela que la laïcité apparaît comme le pendant de la souveraineté. La souveraineté, en faisant entrer la question du pouvoir dans le monde profane, impose le principe de laïcité. La souveraineté impose que les divisions qui traversent le « peuple », qu’elles soient sociales, économiques ou autres, puissent à la fin contribuer, par l’établissement de compromis qui sont la base des institutions, à la constitution d’un bien commun et d’une chose publique (ou Res Publica) qui sont des produits, des résultats, et non des préalables mis en surplomb de la société. Tel est l’enseignement d’auteurs comme Bodin, Hobbes et Spinoza. C’est bien pour cela que le concept de laïcité est compris par un catholique fervent comme Bodin.

Ce qui permet la laïcité, c’est la distinction entre sphère publique et sphère privée. Tant que cette distinction n’existe pas, on ne saurait parler de laïcité. De ce point de vue, la laïcité est héritière de la pensée du nominalisme et des débats entre clercs de la fin du XIe siècle au XIVe siècle1, débats eux-mêmes nourris de la religion chrétienne et des apports de la philosophie antique. Mais la distinction entre ces sphères est mouvante, historiquement déterminée. Cela impose de reformuler constamment les matérialisations de ce principe.

Certaines de ces matérialisations peuvent être contenues dans la loi. On parle beaucoup (et trop) de la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’État, mais cette loi n’est pas à proprement parler une loi de laïcité. C’est une loi édictée dans un contexte particulier, qui vise à une forme de pacification de la question religieuse. De ce point de vue, les rappels, comme ceux de Jean-François Bayart, à la loi de 1905 sont inopérants car ils identifient et cantonnent la laïcité à des règles juridiques alors que la laïcité est un principe politique qui peut, selon les sociétés, prendre des formes juridiques différentes.

La laïcité n’est pas la tolérance ni la liberté des cultes.

Une autre forme de confusion vient de l’assimilation de la laïcité, principe politique, avec une valeur individuelle, comme l’est la tolérance. Que cette dernière soit nécessaire à la vie en société, on en disconvient pas. Mais, la question de la tolérance ne fixe que les limites qu’un individu s’impose à lui-même. On est tolérant comme on est généreux, qualités importantes, mais non principes.

Un principe politique organise un espace, et se matérialise en règles spécifiques, c’est-à-dire en contraintes. Certaines de ses règles peuvent être des règles de liberté (la liberté de culte par exemple) mais d’autres sont des interdictions. Un des problèmes majeurs que rencontre aujourd’hui le principe de laïcité vient justement de l’incapacité de nombreuses personnes à se représenter la société autrement qu’à travers le rapport qu’elles ont directement avec cette dite société. D’où, bien évidemment, l’idéologie « il est interdit d’interdire », qui ne fait que donner une forme de slogan à l’individualisme le plus crasse. Or, dans le même temps que les sociétés capitalistes modernes « produisent » l’individualisme (au sens vulgaire du terme) de la manière la plus brutale, elles imposent – à travers la réalité de la densité sociale2 – la nécessité de penser la société à travers une vision holiste. On peut alors comprendre les tendances actuelles à réduire la laïcité à la tolérance, mais il convient de ne pas tomber dans ce piège.

La question de la séparation entre sphère publique et sphère privée.

Cette question est centrale pour comprendre les formulations de ce principe politique qu’est la laïcité car les habitudes collectives, les techniques modernes (comme internet), refaçonnent en permanence cette séparation. Ce n’est bien souvent pas, ou mal, perçu par les personnes. Ainsi Facebook est en réalité partie de la sphère publique comme tout une série de jugements le confirme. De même des habitudes de loisir, minoritaires au début du XXe siècle et aujourd’hui largement répandue, la tendance à la personnalisation effrénée des « politiques », ont tendu à faire bouger les lignes de séparation.

Cette même séparation ne saurait être stricte. D’une part en raison de la contribution de nos valeurs individuelles à notre vie en société, et d’autre part en raison des habitudes, coutumes, et comportements, qui constituent de ce point de vue le soubassement historique de TOUTE société, mais aussi les bases de leurs différences. Et cela explique en partie la spécificité « française » du débat, mais aussi la sensibilité légitime de la société française à la question du « burkini ».

L’un des facteurs les plus importants dans cette reconfiguration de la séparation entre sphère privée et sphère publique a été la reconnaissance (oh combien tardive) de l’égalité entre hommes et femmes. Cette reconnaissance s’inscrit, dans les sociétés d’Europe occidentale à la fois dans l’histoire longue (de «l’amour courtois » à la volonté des maris de préserver la vie de leurs épouses par des formes de contrôle des naissances dès le XVIIIe siècle3) et dans l’histoire « courte », marquée par la 1ère guerre mondiale et les mouvements qui ont associé la lutte pour des droits politiques, sociaux, et démocratiques dans la seconde moitié du XXe siècle. Cela implique qu’une attention particulière doit être consacrée à ce qui, dans des comportements, peut constituer une tentative de remise en cause de cette égalité, et en particulier par des tentatives de marquage « au corps » visant à stigmatiser une soi-disant « infériorité » des femmes.

Il en résulte que la séparation des sphères privées et publiques est toujours socialement contextualisée. Ici encore, méfions nous des anachronismes qui cherchent à présenter comme invariant des formes nécessairement mouvantes ; nous ne sommes plus en 1905.

Les justifications de l’interdiction du « burkini »

Il faut alors considérer les motifs qui peuvent conduire à une interdiction de ce « vêtement », et les bases juridiques de cette dernière.

L’argument de la laïcité, qui est politiquement déterminant, n’est pas ici juridiquement le plus important. On comprend qu’une poignée, quelques milliers au plus, de personnes veuillent « tester » le principe de laïcité dans l’espoir, à terme, d’imposer comme « coutume » des pratiques publiques différentes entre appartenance religieuse. Mais ceci relève du projet politique et implique une réponse politique.

L’argument de « l’ordre public » est clairement déterminant dans le court terme, et c’est ce qui a justifié l’arrêt du tribunal administratif. A plus long terme la reconnaissance de la liberté de nos concitoyens musulmans à pratiquer leur religion passe certainement par des mesures strictes contre ces pratiques provocatrices. La République n’a pas à dicter le « dogme » de quelque religion que ce soit, mais elle a le devoir de mettre un terme aux provocations religieuses de certains, que ces provocations prennent des formes vestimentaires ou qu’elles prennent la forme de revendication à des séparations sur des espaces devenus publics de fait. Ici, clairement, le principe politique peut trouver une application juridique. En organisant l’invisibilité d’une religion sur un point, on autorise la pratique libre de cette dernière. De ce point de vue, parler d’un « salafisme laïque » comme le fait Bayard, relève de la plus totale irresponsabilité et d’une ignorance profonde du rapport entre principe politique et lois. Rappelons ici que la laïcité, comme tout principe d’organisation de l’espace politique, implique des interdictions comme corollaire à l’organisation d’espaces de liberté.

La question de l’égalité entre hommes et femmes devrait elle aussi trouver une application juridique. Rappelons que le principe est inscrit dans le préambule de la Constitution. Dès lors tout « marquage au corps » peut être perçu comme une atteinte au principe d’égalité. C’est d’ailleurs bien comme cela4 que l’interprètent des personnes issues ou vivant dans des sociétés de tradition musulmane. Très clairement, sur ce point, la loi est défaillante.

Construire la paix religieuse par la souveraineté

Nous sommes aujourd’hui confrontés à la question de la paix religieuse, comme élément de la paix civile. Cette question implique que des règles soient clairement tracées pour empêcher des groupes de monter des provocations. Cette paix implique qu’en contrepartie le libre exercice des cultes soit garanti, bien entendu dans le cadre de la loi. Cette paix implique aussi une intolérance absolue par rapport au soi-disant « délit de blasphème ». Tout le monde peut rire ou critiquer TOUTE religion (ou toute philosophie). Ici, il faut rappeler que tous les Français ont le même droit à la critique. Ce qui a pour conséquence, aussi, qu’en ce qui concerne une fondation séculière chargée de s’occuper de la question du financement de la Fondation pour l’Islam de France il n’est pas absurde, contrairement à ce que d’aucuns pensent, qu’elle ait pour dirigeant une grande personnalité de la république. Il serait en effet très dangereux, et cela ouvrirait la porte au communautarisme, que l’on dise qu’une fondation pour l’Islam ne peut être dirigée QUE par un musulman, une fondation pour la religion catholique QUE par un catholique, etc… Le seul critère qui soit est celui de la compétence et de l’expérience, deux points qui sont remplis par Jean-Pierre Chevènement.

Il faut rappeler, enfin, que la laïcité n’est pas et ne peut pas être une « religion républicaine ». C’est la vieille et funeste erreur de certains « laïcs » de la fin du XIXe siècle. La laïcité n’est pas cadre juridique et ne se réduit pas, non plus, à la loi de 1905. Les frontières entre sphère privée et sphère publique ont changé, à la fois du fait des évolutions de la société et du fait des mutations techniques que nous connaissons. Mais la notion de frontière, elle, demeure. La laïcité se matérialise différemment selon le contexte historique et culturel de chaque nation. La souveraineté nous impose de penser le « peuple » comme source de cette souveraineté et ce « peuple » est une construction politique, avec son histoire et ses traditions héritées de combats passés. Plus la souveraineté se délitera et plus les individus chercheront dans des appartenances de substitution, comme les appartenances religieuses, des remèdes à la perte du sentiment d’appartenance nationale. Plus elle se renforcera et plus la pacification de la société pourra progresser. Ce n’est que depuis que la souveraineté est ouvertement bafouée, contestée, que nous constatons cette remontée du problème religieux qui cache, en réalité, une forme de sentiment identitaire.

Retrouvez cet article sur le blog de Jacques Sapir. 

Burkini, par magazinecauseur

  1. Roscelin de Compiègne (fin du XIe siècle), Guillaume d’Occam et Jean Buridan au début du XIVème siècle.
  2. E. Durkheim, Les règles de la méthode sociologique, PUF, coll. Quadriges, Paris, 1999 (première édition, Paris, 1937).
  3. A. Burguière, « Le changement social: histoire d’un concept », in Lepetit, (ed.),Les Formes de l’Expérience. Une autre histoire sociale, Albin Michel, Paris, 1995, pp. 253-272.
  4. Voir aussi : http://www.mondafrique.com/les-theories-fumeuses-d-une-marocaine/a-lattention-des-defenseurs-du-burkini/  et  http://fr.le360.ma/blog/le-coup-de-gueule/burqa-plage#.V7LtEl4rTNv.twitter

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 23 Août 2016 à 19h28

      Zinho dit

      Tout cela c’est beaucoup de mots pour dire qu’il faut arrêter l’immigration musulmane essayer d’intégrer ceux qui sont là et réprimer férocement les tentatives de prise de territoire et la violence.

    • 22 Août 2016 à 17h05

      Alain01 dit

      “Pauvres de nous, qui croyions que fuir devant l’islamisme était la chose à faire, quand c’était la plus mauvaise, lui offrir l’espace pour se propager et massacrer plus de gens. C’est de la complicité à retardement dans un crime contre l’humanité à venir ; demain ou après-demain nous en rendrons compte. Les lâches paieront deux fois, pour n’avoir pas compris et pour avoir fui. On leur reprochera aussi de s’être tus. C’est un grand crime, le silence. Le plus grand de tous.” Boualem Sansal, rue Darwin

      Reculer et céder sur des revendications communautaires apparemment mineures, c’est s’exposer à de nouvelles exigences incompatibles avec nos moeurs, contraires à notre culture, dans un engrenage qui nous conduira au pire. 

    • 22 Août 2016 à 12h55

      ERVEFEL dit

      L’islam, le fondamentalisme et le terrorisme sont comme trois poupées russes imbriquées les unes dans les autres. La plus petite le terrorisme est recouverte par celle du fondamentalisme qui est elle même recouverte par celle de l’islam. Et en plus elles sont toutes les trois poreuses entre elles ce qui fait que cela facilite les individus à passer de l’islam au fondamentalisme puis pour finir au terrorisme.
      Ainsi on ne pourra démonter le terrorisme sans passer par le fondamentalisme qui lui même ne sera accessible que via l’islam. Et on voit là toute la stupidité de la stratégie du padamalgame pour éradiquer le terrorisme.
      Voir le burkini sous l’angle de la laïcité, de la liberté de s’habiller ou autres choses, c’est regarder le problème par le petit bout de la lorgnette.
      La vision globale c’est celle ci : la Hijra, le cheval de Troie islamique de l’immigration   
      http://www.dreuz.info/2014/10/27/la-hijrah-cheval-de-troie-islamique-de-limmigration/
      et que la religion musulmane n’est pas compatible dans ses dogmes avec les valeurs de la république.
      Cela fait 40 ans que nos politiques ne veulent rien entendre de l’avis des vrais experts quand ils leurs disent qu’ils se trompent avec leur politique d’immigration musulmane alliée à celles du plan banlieue, du bien vivre ensemble et du padamlgame, etc…, politiques qui autorisent toutes les reculades au point que les français se sont fait virer de leurs immeubles, puis de leurs quartiers, puis de leurs villes, puis de leurs départements et maintenant de leurs plages, car l’incident de Sisco a bien eu lieux par ce que quelques intégristes ont voulu défendre à coups de pierres, armes blanches, machettes et harpons une crique qu’ils s’étaient attribués pour s’y baigner en burkini.
      Et je ne parle pas de l’explosion de la criminalité et de la délinquance qui vont de paire avec cette immigration musulmane, mais chut! car la police a obligation de se taire et les statistiques sont interdites à ce sujet.  

      • 24 Août 2016 à 1h09

        i-diogene dit

        ERVEFEL, la grande différence entre les élus et toi, c’ est qu’ ils ne cèdent pas à la parano FN..!^^

    • 22 Août 2016 à 7h40

      beornottobe dit

      Gauche (S)……, Sarkosisme !….: vous l’aurez voulu !…. faudra pas vous plaindre ensuite !

    • 22 Août 2016 à 0h52

      Fioretto dit

      @ Guènievre et Scarlet
      Le problème c’est que pour combattre l’idéologie qui amène au burkini il faut soutenir les associations de terrain être proches et vigilants, c’est pas l’Etat qui va faire deux amendes ridicules qui seront payés par les associations islamistes qui va reglèr le problème. Pour moi tout cela ne sert à rien. Autant je suis 100% d’accord avec l’interdiction d’une privatisation d’un centre aquatique avec un annonce qui n’est pas privé, autant si une femme veut aller à la plage en burkini je ne vois pas comment on pourrait l’en empêcher.

      • 22 Août 2016 à 1h01

        Fioretto dit

        @ warboi
        Oui mais c’est très exactement ce qui se passe avec les arrêt contre le burkini. Une assos musulmanes sans même qu’il y a eu une seule amende une semaine après harcèle nice matin pour obtenir un article. La nouvelle devient virale. Le CCIF passe son temps sur les télés anglosaxones qui bien evidemment ne sont pas du tout racistes on a vu lors du débat sur le brexit ou la campagne de Trump à raconter n’importe quoi sur la France. Les français détesent ça (comme tout le monde d’ailleurs) quand on va à l’étranger pour faire pression sur son pays c’est toujours très mal vu on est en démocratie pas une dictature ou il y a pas possibilité d’opposition. Et voilà que d’autres communes sautent sur l’occasion. Perso on aurait pu s’en passer. Et parler plutôt des mésures à prendre contre le terrorisme et l’immigration illégale. L’albanais sous l’arrêt d’expulsion qui a complotté pour l’attentat de Nice il faisait quoi encore sur le territoire ?

        • 22 Août 2016 à 2h54

          eclair dit

          fioretto

          Cela ne sert à rien de vouloir les raisonner. ils sont dans une hystérie là. Et comme tu le rappelle permet d’occulter les vrais problèmes et que le CCIF avance ces pions.

      • 22 Août 2016 à 11h21

        Dark horse dit

        Sauf quand les associations soutiennent la cause islamiste, ou entretiennent le communautarisme. Et comme l’Etat à peur de représailles, il s’interdit un tri, pourtant indispensable. Vous occultez d’autre part, le fond du problème. Croyez vous qu’une association, aussi louable soit elle, puisse raisonner des personnes qui épousent la cause Islamiste. Allez, pour une personne éventuelle qui reviendrait sur sa position, 100 apparaissent.
        D’autre part, la majorité des femmes qui portent le burkini, ou le voile en Occident, contrairement aux pays musulmans qui imposent cet accoûtrement ridicule, le font par choix. Non pas religieux, mais pour afficher leur hostilité à l’Occident, et crier haut et fort qu’elles font partie du camp qui nous combat, et a juré notre extermination. N’oubliez jamais, que des femmes musulmanes, fuient ces pratiques qu’on leur impose. Alors qu’en France, une communauté veut nous l’imposer. Il suffit de les écouter juger les femmes occidentales. Ou encore de lire des : “ma femme portera la burqa, elle ne s’habillera pas comme une p….” (Visible sur Facebook).

    • 21 Août 2016 à 21h13

      i-diogene dit

      Soyons logique:

      - Il y a 883 communes côtières en France..
      - Seules 3 communes interdisent le burkini..

      - Soit 0,3 % des maires de ces communes ont pris cet arrêté d’ interdiction..
      - même pas 1 %, tout juste 1 pour trois cent..

      Polémique ridicule sur un fond raciste..!^^

      • 21 Août 2016 à 22h08

        Rico dit

        Restons logique.

        C’est ton ideologie raciste et la leur qui cause la mort de nombreux êtres humains dans le monde et en France.
        Les autres veulent juste s’en préserver.

        • 22 Août 2016 à 0h10

          i-diogene dit

          La préserver en provoquant des catastrophes humanitaires:

          - Irak.. 2 millions de morts,
          - Syrie, Libye, Mali, Burkina Faso, Rwanda, Afghanistan.. Les comptes ne sont pas arrêtés..

          Al-Qaïda et Daesh font figure de p’ tits joueurs..!^^

        • 22 Août 2016 à 0h47

          Fioretto dit

          Sans blagues ?
          La pluspart des morts en Irak sont attribuable à Al Qaida et au milices chiites. Toujours la même compote en Syrie ce sont pas les français ou les occidentaux qui ont fait 300.000 morts mais les branches d’al qaida, le régime et Daesh. Au Mali c’est pas la population locale qui s’est pris les bombes mais les envahisseurs venus du monde arabe pour coloniser et imposer l’islam intégriste. Burkina Faso et Rwanda vient faire quoi la dédans ? Je te signale que le Rwanda est un grand ami d’Israël si tu l’a pas encore saisi.

        • 22 Août 2016 à 1h38

          i-diogene dit

          Le problème, Firetto,

          C’ est que les USA ont déstabilisé l’ Irak, ouvrant une voie royale à Daesh..

          Idem, pour l’ Afghanistan avec Al-Qaïda,

          Et que la France a aidé militairement et financé les opposants des gouvernements de la Côte d’ Ivoire, du Mali, la Syrie, la Libye, etc…

          Idem pour le printemps arabe..

          Tu peux le retourner comme tu veux, en incitant des guerres civiles pour chasser les dirigeants non-alignés, ce sont bien les occidentaux qui sont responsables de ces carnages..

          Toujours la même méthode: créer des guerres civiles et quand ça cartonne intervenir officiellement sous le prétexte humanitaire pour placer des pions au pouvoir..

          Seulement, cette fois, ça a dérapé: plus on a déclenché de guerres civiles, plus Daesh a grandit et se posant en autorité de la morale musulmane et en ennemi de l’ interventionnisme colonialiste..

          SI on ne voulait pas d’ immigration massive, il suffisait de ne pas foutre la merde chez eux..!^^

        • 22 Août 2016 à 2h02

          Fioretto dit

          Et toujours avec la Côte d’Ivoire qui est un pays maintenant stable économiquement gouverné par un musulman. L’immigration en France ne vient pas d’Irak mais avec le regroupement familial du maghreb et de turquie. Et ça n’a rien à voir avec les guerre mais avec la politique folle d’immigration de la France point barre. Les USA se fichent comme une guigne des tes théories chez eux il y a moins de 1% de musulmans. D’ailleurs même les maliens ne sont pas très nombreux à venir en France le Sénégal produit bcp plus d’immigrés, tout simplement parce qu’il y a un accord. Voilà tes théories nuisent au débat. LE débat est comment contrôler l’immigration comme le fait très bien l’UK ou les USA.

        • 22 Août 2016 à 3h33

          i-diogene dit

          T’ es dans le déni, Fioretto,

          La récente vague d’ immigration : érythréens, Libyens, syriens,kurdes.. Ca ne te dis vraiment rien..?

          La Côte d’ Ivoire..? L’ armée française a tiré sur des civils qui manifestaient sans armes.. Dans un pays souverain..
          La France est intervenue militairement illégalement pour mettre en place Alassane Ouatara, provoquant une guerre civile intra-muros..

          Bin tiens, les pays du Maghreb, d’ Afrique ou la France a déclenché des guerres civiles n’ ont pas produit d’ immigrés..! Pff..

          T’es vraiment nul ou tu fais le négationniste..?

          Tout ce bordel d’ immigration massive a été provoqué par la France, la GB, la Belgique, les USA, avec la bénédiction de l’ OTAN..

          Le terrorisme, c’ est la réponse de Daesh, suite aux interventions aériennes pour aider les USA en Irak contre l’ EI.. Plusieurs mois avant que Flamby ne parle de guerre..

          Et toi, tu prétends qu’ il n’ y a aucun rapport..?

          Pauvre truffe..!^^

        • 22 Août 2016 à 3h53

          Fioretto dit

          I-diogène
          Déjà une personne qui croit qu’il y a une vague d’immigration libyenne en France mais aussi en général n’est pas à prendre au sérieux mais ça on le sait. Les Libyens sont 6 millions de personnes même s’il se déplaçait tous d’abord il ne viendrait pas en France et ensuite. Sur la côte d’Ivoire c’est toi le négationniste. C’est la mise en place de Ouattara qui a mis fin à la guerre civile. C’est quoi ton problème ? Tu était en affaire avec l’evangeliste Gbagbo soutenu par les néocons américains ? L’immigration en France n’est pas massive mais le problème c’est qu’elle est subie. Regroupement familial rien à voir avec les guerres du au manque d’intégration des immigrés qui ne se marient pas ici avec des français ou d’autres immigrés. L’immigration musulmane en France est en très grande partie légale. Les clandestins dont tu parles ne viennent pas particulièrement en France. Tu ne maîtrise pas le sujet. D’ailleurs l’autre flux migratoire venant de Turquie celui là tu l’explique comment ? Alors arrête tes conneries ici on parle pour trouver des solutions. L’UK se protège de l’immigration donc toi t’en a rien à foutre parce que tu es planqué au Cambodge. Mais nous on veut choisir l’immigration que cela te plaise ou pas. Et cela est tout à fait faisable il suffit d’en avoir la volonté et de ne pas avoir des planqués comme toi qui viennent polluer la discussions avec des trucs qui n’ont rien à voir.

        • 22 Août 2016 à 15h22

          i-diogene dit

          Fioretto, j’ ai parlé d’ une vague d’ immigration issue des pays où la France et ses alliés ont foutu la merde: Afghanistan, Erythrée, Syrie, Irak, Mali, libye, Maghreb, etc.. La liste n’ est malheureusement pas exhaustive..

          Pour ce qui est de la Côte d’ Ivoire, c’ est la France qui a provoqué les guerres civiles en soutenant financièrement et militairement les opposants de Gbagbo bien avant les élections..

          Toujours la même méthode: foutre la merde pour placer un pion: A. Outara est un ami personnel de Sarkosi, Bouygues et Bololoré.

          Si tu ne comprends pas, c’ est juste parce que tu es une terrine:

          http://i-diogene.skyrock.com/3032496742-Les-interets-superieurs-de-XXXXXXX-Certains-francais-Ptdr.html

    • 21 Août 2016 à 7h28

      beornottobe dit

      une fois de plus: ils (les islamistes/coranistes) sont en retard de plusieurs siècles……. ils vont continuer à nous parler des croisades (il y a près de Mille ans !!!! (pour les premières…).
      et ça risque d’être bien pire qu’en France en 1789 ! quand les populations vont se réveiller (se révolter)……..

    • 20 Août 2016 à 17h53

      kelenborn dit

      A l’attention de tous ou presque (ceux qui savent lire) et à l’attention amicale de Will qui veut du fond, cet article qui montre que le front des courtisans se fissure!! De la part d’un journaliste, c’est sans pitié pour les journaleux et les escrologues de tous poils

      http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/08/19/31002-20160819ARTFIG00333-brice-couturierle-parti-des-medias-et-l-intelligentsia-meprisent-la-realite.php

      1789 est venu comme cela…quand des aristocrates ou des curés ont commencé à trouver un peu rance la soupe servie à la cour!!!
      MK

      • 21 Août 2016 à 0h40

        scarlet dit

        Kelenborn: Je viens de lire l’article que vous avez posté: remarquable!

      • 21 Août 2016 à 15h28

        àboutdepatience dit

        On comprend à la lecture de sa “lettre ouverte aux djihadistes” que Brice Couturier a vécu un violent retour du refoulé du fait des attentats, qui lui ont “rendu la France”. Il parle de ses grands-pères anciens combattants dont il n’avait cure avant de percevoir de nouveau son attachement au pays.
        Le parti des médias bien-pensants jouerait donc le rôle de surmoi interdisant l’expression de sentiments très particuliers, ceux qu’on n’ose plus dire en public de crainte d’être insulté comme réactionnaire voire facto. Les exemples sont nombreux.

      • 21 Août 2016 à 18h10

        Rico dit

        @Kelenborn

        Bien sur!Bien sur!Mais c’est encore un de plus a se mettre dans la roue de ceux qui ont analysés les faits non pas après ,mais avant qu’ils n’arrivent.

        Et malgré tout,il critique gentiment le système en s’évertuant a étiqueter tel parti ou untel de populisme.
        La réponse a cette question nauséabonde sur “la peur du populisme” aurait du être de reprendre vertement son collègue qui lui,semble toujours aussi formaté.

        A quoi bon parler de cancer pour Couturier quand on l’a entretenu en méprisant ceux qui voulaient prévenir avant de guérir,ce qui n’est plus vraiment possible par sa faute d’ailleurs.

        Bien sur,on a le droit a l’erreur mais je ne perçois pas vraiment de solution a le lire ni de remise en question pour ce maoïste-socialiste,et sa vision politique n’a guère évolué non plus a l’image d’un Yvan Rioufol qui conspue a n’en plus finir (surtout depuis la gauche au pouvoir d’ailleurs)la nébuleuse UMPS pour continuer d’espérer avec une droite molle plus coupable encore par le nombres d’années au pouvoir et sa trahison envers la souveraineté et l’identité Française.

        Depuis longtemps déjà,il aurait du faire le choix de se retourner contre ses maîtres et franchir la ligne mais prendre une posture comme pour dire ” je ne suis pas responsable car je critique le système” tout en continuant a servir ce système qui nous tue a petit feu,a quoi cela sert il?

        Ces gens la enfoncent des portes ouvertes depuis bien longtemps et grâce a eux,comme sur causeur d’ailleurs.

        FD 

         

    • 20 Août 2016 à 14h09

      Guenièvre dit

      Eclair, vous partez ( tout comme i-diogène d’ailleurs ) de deux prémisses qui sont fausses :

      1- En France une femme a le droit de s’habiller comme elle veut. Non ! Qu’une femme essaie de se promener en petite culotte dans la rue et vous verrez que ça posera quelques problèmes. C’est le cas même parfois pour les hommes qui sont torses nus en ville. Je ne sais quel article de loi est invoqué mais quand un juge le veut il trouve …
      2- Le voile est un signe religieux. Non ! Encore une fois il n’est pas porté dans les pays musulmans asiatiques comme l’Ouzbékistan ou le Tadjikistan . Il y est même interdit. Le voile n’est pas religieux il est politique, c’est une loi dans certains pays.

      On peut, si on le veut, trouver de bonnes raisons pour l’interdire même si, je le concède c’est un peu compliqué…

      • 20 Août 2016 à 14h57

        àboutdepatience dit

        Argumentation claire et nette, Guenievre.
        espérons qu’elle soit perçue comme telle  

      • 20 Août 2016 à 15h08

        Warboi dit

        Il faut dire et répéter que le port du burkini est une pure provocation whahabbiste mûrement réfléchie, un piège tendu par ceux qui veulent nous faire passer pour des islamophobes et des racistes en introduisant en France des ferments de haine et de tensions entre les supposées communautés. Le burkini ne pose pas de problème à la laïcité ou à l’égalité des sexes mais à l’ordre public. A ce titre, les maires sont tout à fait en droit de l’interdire.
        La société française n’est pas raciste quand bien même des islamophobes primaires s’y trouvent. Mais elle est en droit de demander à ses édiles d’assurer sa sécurité et sa tranquillité. Le port du burkini qui n’a rien de religieux ne tombe pas subitement du ciel. Il a un but précis, très politique, pas du tout anodin, qui va bien au delà d’une entorchonnage. La réponse à lui apporter doit être ferme et rapide, et on passe à autre chose.
        L’interdire au nom de la laïcité ou le défendre au nom de la lutte contre le racisme, c’est tomber deux fois dans le piège.

      • 20 Août 2016 à 15h12

        gigda dit

        Guenièvre, malheureusement aucun argument de connaissance n’aura la peau des “préjugés” patriarco-compassionnels- anamalgamistes qui fleurissent ici. Le voile, le burkini, ces femmes utilisées comme cheval de troie du salafisme ordinaire (le terrorisme est un autre sujet) sont des points aveugles.  L’hospitalité n’est vue qu’à sens unique, et un affaiblissement politique balaye des années de critique, et d’attention aux signes insignifiants de l’aliénation. Une terrible confusion nous fait utiliser le racisme antisémite des années noires à toutes les sauces d’une modernité inédite. Il  empêche d’affronter la perversité d’une régression politique et culturelle que nous ne savons plus par quel bout prendre, pour ne pas nous perdre! Il m’a semblé longtemps qu’il aurait été la tâche des féministes de réagir et d’alerter en masse et manif … mais le féminisme d’aujourd’hui s’est perdu dans des méandres obscures. Et le FN n’aura jamais fait plus de mal, qu’en interdisant finalement de penser ces aliénations nouvelles, hors de son camp. Le cheval de Troie est accepté par certains comme le cadeau d’une diversité heureuse. Si tout prouve le contraire il est surtout urgent d’interdire d’interdire. Ce qui est resté d’une époque de libération heureuse ce sont tous ces restes anar flous… qui plaisent plus au petit  bourgeois protégé qu’au peuple.
        Nous sommes devant une situation difficile, où il faut craindre avoir déjà perdu. Je vois les voiles et les burqua fleurir chaque jour davantage après chaque attentat sur le chemin qui me conduit au travail, dans une zone pas si ghettoïsée … dans le métro, la rue et les boutiques. Le salafisme ne semble dangereux que terroriste … et nous rêvons encore un islam qui ne soit pas politique… Nous avons cru en avoir fini avec les religions depuis que les églises se vident. Nous avons d’abord lutté contre un communautarisme divisant la République, un peu seul dans le cadre européen. Cette tournure religieuse de conquête, nous laisse..

        • 20 Août 2016 à 15h14

          gigda dit

          dépourvus et livrés à nos paradoxes. Y réagir demande un courage et une lucidité presque cruelle. Mais il en est toujours ainsi devant la perversité. Seul le droit y fait barrage. 

        • 20 Août 2016 à 15h32

          àboutdepatience dit

          Je suis d’accord avec cette notion de perversité Gigda
          on peut aussi évoquer la perversion de la démocratie qui la contraint à tolérer à outrance ce qui la met en danger. La laïcité par principe nous confronte à des contradictions insolubles tant que les contours de ce principe ne sont pas mieux cernés.

        • 20 Août 2016 à 16h03

          àboutdepatience dit

          Gigda
          Je veux dire que confondre laïcité et permissivite absolue est un leurre ( vous aviez compris). La laïcité, principe valeureux et libératoire, nécessaire tel qu’il s’est exprimé en 1905, cad donner sa juste place à la religion, tout en la protegeant, est transformé et défiguré par certains en droit de revendiquer une place abusive et débordante. 
          Comme vous le soulignez, il est parfois juste de s’autoriser à interdire, même si le principe majeur est la tolérance.
          Ce qui me fait dire que la démocratie est ainsi acculée dans une sorte d’impasse. En sortir exige du courage.

        • 20 Août 2016 à 16h14

          gigda dit

          Dans ce cas àboutdepatience j’abonde dans votre sens!! La démocratie se trouve renvoyé à des paradoxes infinis… et la société libérale idem… Parce qu’en effet le propre de la perversité c’est de jouer avec les paradoxes… C’est pourquoi quant à moi je suis plus à l’aise avec la République. 

        • 21 Août 2016 à 0h47

          scarlet dit

          Gigda: Si Eclair ou Idiogene étaient sensibles aux arguments rationnels, ça se saurait! L’un est bloqué sur les juifs, l’autre sur l’Islamophobie.

      • 20 Août 2016 à 15h15

        eclair dit

        guenievre

        1°) attentat à la pudeur pour la petite culotte
        Pour les torses nus d’homme c’est cassé par le TA en règle général les arretés des maires. sinon c’est contraire aux bonnes moeurs(sic)
        Invoquer l’attentat à la pudeur et aux bonnes moeurs pour interdire le burkini un peu difficile.

        2°)Vous êtes agnostique comme vous le dites. Dans le christianisme et le judaisme il y a comme dans l’islam. Le fait d’être modeste et de se couvrir devant Dieu pour homme et femmes.
        Pour cela que les juifs othodoxes s’habillent tous de la même façon comme les salafistes ou les moines afin de ne pas se distinguer les uns des autres.

        Faire des lois d’exception juste pour un habit après cela sera quel autre habit. C’est ouvrir la porte à toutes les dérives.

        Après tu peux mais tu interdit tout veteent à connotation religieuse. Surtout que c’est un peu ridicule vu qu’actuellement l’OMS conseille de se couvrir la peau pour éviter une exposition trop importante au soleil.

        Tu peux aussi interdire l’islam ans son ensemble.

        Ou alors juste s’occuper de ce qui est contraire à la loi déjà. salles de priere reservée aux hommes, preches discriminatoire, l’abattage, la circoncision

        • 20 Août 2016 à 15h45

          gigda dit

          exact votre dernière phrase à bout de patience, pour ce que j’en comprends ! J’ai d’ailleurs failli continuer par expliquer que ce qui nous arrive n’arrive pas sur n’importe quel terrain et que nous avons à examiner à droite, comme à gauche… etc… mais j’ai craint la longueur… et je passe:)

        • 20 Août 2016 à 15h52

          gigda dit

          Mélanger les juifs et le problème de conquête culturel islamo salaf est d’une inactualité terrifiante, sinon indécente. Il s’agit là d’une obsession, et non d’une réalité.. argumenter ne servant à rien… je rappelle juste que les juifs ne sont pas prosélytes, qu’ils ne menacent en rien notre pays et le fuient au contraire… et qu’enfin écouter leur penseurs m’enrichit infiniment… 

        • 20 Août 2016 à 16h24

          i-diogene dit

          Les penseurs juifs..?

          QUi, à part les endoctrineurs sionistes, genre Finkielkraut, BHL, et consort..?

          Juste une certitude: suite aux délires de BHL, la Libye n’ a enregistré aucune richesse… Elle a été détruite, plus de deux cent mille morts, des centaines de milliers de sans abris et de réfugiés..!

          BHL a fait tuer nettement plus de gens que le terrorisme islamique en France..!^^

          Occulter cette réalité constitue la véritable indécence..!^^

        • 20 Août 2016 à 16h35

          lisa dit

          i-diogène, presque d’accord avec ce que vous dîtes sur BHL,ça c’est étonnant et bizarre…

        • 20 Août 2016 à 16h41

          eclair dit

          gigda

          ah bon c’est pas plutot vous qui avez l’esprit obsedé par vouloir faire des lois particulieres?

          Je dis qu’un maire niveau local ne peut interdire qu’après des tensions effectives au sein de sa ville. Sinon c’est de la censure à priori;
          2°) Soit l’état interdit tout vetement à connotation religieuse ou communautaire
          juif orthodoxe, moine, gothique etc. une uniformisation des vetements.

          3°) interdire l’islam.

          4°) faire respecter les lois existantes mais cela ne concernaerait pa s le burkini, salles reservés aux hommes, circoncision, abattage,preche discriminatoire.

        • 20 Août 2016 à 22h44

          durru dit

          Eclair, chez toi les éclairs de lucidité durent vraiment très peu. Il y a un moment, c’est toi qui évoquait l’interdiction du port des uniformes SS. C’est un vêtement précis à connotation communautaire. Il n’y a aucun mélange avec d’autres types de vêtements. Pourquoi vouloir tout mélanger tout le temps? A cause des Juifs, bien sûr, mais tu peux nous lâcher à un moment avec ton obsession…

        • 21 Août 2016 à 0h15

          eclair dit

          durru

          Le tribunal de Nuremberg a condamné les SS comme organisation coupable de crimes contere l’humanité et a interdit les insignes afférant aux SS.

          Le burkini est-il un insigne d’une organisation condamné pour crimes contre l’humanité?

          Non!

          Et dernier point Toi qui te dis libéral explique moi comment tu peux soutenir une mesure telle qu’interdire un habit

          Durru

        • 21 Août 2016 à 3h19

          durru dit

          Eclair, est-ce que les condamnations de l’Eglise de Scientologie en Europe te choquent? Est-ce que tu les trouves anti-libérales? Quelle serait la différence majeure avec le sujet débattu?
          Quant aux SS, le tribunal a donné un argument. Pour un cas différent, l’argument peut très bien être différent. Et il l’est. Voilà tout.

        • 21 Août 2016 à 3h38

          eclair dit

          durru

          tu fais du sophisme.

          la scientologie est condamné pour des transgression à la loi, abus de faiblesse et escroquerie

          Elle est où ta condamnation d’une organisation ayant le burkini comme embleme ou insigne?

          Est ce que l’islam est interdit non!

          Donc tu veux que des maires interdisent le port du burkini alors que l’état n’as pas interdit l’islam?

        • 21 Août 2016 à 10h37

          durru dit

          C’est à désespérer. Quel rapport entre burkini et islam? On se tue de te dire qu’il n’y en a pas.
          Quant au fait que ceux qui prêchent le burkini et autres voiles ont des prises de position contraires à la loi (sur l’égalité homme-femme, par exemple), ça c’est un sophisme, oui.

      • 21 Août 2016 à 1h21

        i-diogene dit

        Sophisme, Guenièvre:

        - le burkini est-il une atteinte à la pudeur..?
        - pour le voile, qu’ il soit religieux ou politique, il me semble que nul ne doit être inquiété pour ses opinions (DDH)..C’ est dans le préambule de la constitution..

        L’ interdiction du burkini ne peut être que provisoire et relative à des événements graves, sinon, elle est anticonstitutionnelle..

        • 21 Août 2016 à 3h22

          durru dit

          Se promener nu dans l’espace public est pourtant interdit, et ce de manière permanente, et ce n’est pas anticonstitutionnel. Même si “nul ne doit être inquiété pour ses opinions”. Dans un uniforme SS également. Tu racontes donc n’importe quoi.

        • 21 Août 2016 à 3h40

          eclair dit

          durru

          se balader nu c’est contraire aux bonnes moeurs cela s’appelle attentat à la pudeur c’est dans la loi.

          Pour les insignes de SS , organisation condamnée ainsi que ces insignes par le tribunal de nuremberg pour crime contre l’humanité! Elle est où ta condamnation du burkini pour crime contre l’humanité?

        • 21 Août 2016 à 10h42

          durru dit

          L’attentat à la pudeur met en danger l’ordre public, c’est pour ça qu’il est interdit. Si le burkini n’est pas un attentat à la pudeur au sens strict (quoique…), c’est un danger évident pour l’ordre public, y’a pas à tortiller.
          On aurait pas déclaré l’EI, entre autres, comme organisation terroriste? Sur quelles bases?
          De toute façon, pas de rapport avec l’argumentation d’idrogene.

        • 21 Août 2016 à 20h56

          i-diogene dit

          Durru,

          Un danger pour l’ ordre public..?

          C’ est toi et les autres racistes qui l’ affirment, sans aucune justification..
          .. Mais en dehors de ces délinquants ( le racisme est une délinquance), 99,9 % des maires de communes côtières sont contre cette interdiction..

          Tu en déduis quoi..?

      • 21 Août 2016 à 21h25

        Rico dit

        @eclair

        “ Le burkini est-il un insigne d’une organisation condamné pour crimes contre l’humanité? Non!”

        C’est simplement un uniforme ostentatoire religieusement et racialiste humainement qui a pour but de repousser les non musulmans même au bord de mer en provoquant un sectarisme communautaire qui font de l’Islamisme rampant une Nation dans les Nations.

        L’oumma quoi? 

        Exemple de provocation qui s’accélère au fil du temps ni plus ni moins et ne vient pas nous dire qu’une femme aux seins nus sur la plage ou ras le bonbon dans la rue,même si je trouve moi même cela indécent,représente un accoutrement de soumission ou de sectarisme religieux lui ordonnant de ne pas parler aux non-musulmans voir de les trouver infréquentable.

        Non,hormis ses seins nus sur la plage avec d’autres femmes portant soutien gorge,cette femme reste évidemment socialement intégrée dans sa civilisation dont elle fait partie jusqu’au bout des seins oserai-je dire,ce qui n’est pas le cas de ces multiples porteuses de burkini sur nos plages soudainement apparues ces derniers temps tel un acte de défiance dans une période qui exigerai moins de provocations venant des musulmans comme musulmanes. 

          
        Alors oui!Empêcher toute manœuvre ostentatoire ou politico-religieuse,et c’en est une,ayant rapport avec l’intégrisme musulman reste évidemment d’actualité même si ce ne sont qu’effet d’annonce d’une politique molle UMPS au même titre que le couplet au sujet du voile et autre burka qui n’ont pas eu vraiment d’effet au point de vu juridique.  

         Est tu au courant qu’après chaque attentat en France,dont celui des Charlots a l’époque,les conversions a l’Islam ont progressé dans “nos mosquées”.

        Le burkini que tu défend tel une chatte maghrébine fait partie intégrante de cette conversion des esprits et du signe constant de la progression musulmane qui engrange évidemment une régression de notre civilisation Occidentale.

        Alors tes arguments…ça pue et pas l’honnêteté intellectuelle.

        • 22 Août 2016 à 15h37

          i-diogene dit

          Toujours ces mantras FN qui ne sont fondés sur aucune étude sérieuse..!^^

        • 22 Août 2016 à 18h31

          Rico dit

          On a compris avec tes mantras l’islamiste.

          C’est un constat simplement qui fait toute la la différence entre le niveau de nuisance raciste qui existe entre une Occidentale et une Maghrébine de surcroît Musulmane. 

           Pas besoin d’étude pour voir de visu depuis toujours le comportement pacifique et la mentalité culturelle des Français/Française très éloigné des tient qui ont réussis en peu de temps a pourrir la sérénité de tout les pays d’accueil ainsi que de leurs habitants originelle.

          Et jamais l’on a vu comme en Corse des baigneuses Françaises crever des pneus de voitures comme comme ces fatmas belliqueuses avec couteau  pendant que leur jules armés de harpons et d’armes blanche  s’en prenaient avec une haine farouche a un groupe de baigneur dont un gamin de 15 ans pour une histoire de seins nu a priori et passé sous silence par la presse lèche babouche.

          Apres plusieurs jour de désinfo on apprendra encore une fois que ces braves musulmans étaient connus des services de police.

          Ta propagande de haine anti-Occidentale ne passera jamais.

    • 20 Août 2016 à 13h36

      kelenborn dit

      J’enfonce le clou comme a du dire un certain sur le Golgotha!!!
      On se pince et on se dit que Brighelli avait raison, lui qui dénonçait il y a peu cette étrange communauté de vue entre les curés et les mollahs !!!
      Voila en effet que débarquent Lafronde de Montmirail , l’Eclair de Saint Michel Archange et Radagland , sans doute descendant de Radegonde qui, non contents de vouloir remplacer le 14 juillet par le 21 janvier (jour anniversaire de la mort de Louis XVI pour les mécréants), entendent nous expliquer que Torquemada avait condamné les chambres à gaz (sans doute parce qu’il préférait griller les juifs), que le Chevalier de la Barre est mort en conduisant sa 2CV completement bourré et que l’on est bien ingrat de méconnaître les bienfaits de l’Eglise. Que les méfaits supposés de l’Eglise n’existent que parce qu’ils ont été inventés par des comploteurs inspirés par le diable et que ce qu’on peut lui reprocher n’est au regard des crimes de Staline qu’un vulgaire vol de carambars!!!
      J’ai déja dit que Staline n’avait pas eu besoin de l’Athéisme pour commettre ses crimes (la bible marxiste-léniniste suffisait) qu’en revanche, l’Eglise a toujours invoqué la volonté de Dieu pour commettre les siens!
      J’ajoute que la gauche prolétarienne née après 68 et grande admiratrice de Mao et Pol Pot recrute largement dans les bénitiers.
      J’ajoute que ce qui a pourri le parti socialiste ( qui était celui de Jaurès) c’est l’arrivée de cathos de “gauche” qui y ont importé le culte de la culpabilisation laquelle a fini par enfanter Terra nova !!
      Je termine enfin en disant que le christianisme n’a rien à voir avec l’Islam, que l’Evangile ne prône pas la mort des infidèles, qu’il a inspiré les droits de l’Homme!! Raison de plus pour ne pas rappeler aux commandes ceux qui l’ont dévoyé
      “Le cléricalisme, voila l’ennemi ” disait Gambetta… c’était il est vrai en des temps où la république était la république et pas …la raie publique…
      MK

      • 21 Août 2016 à 23h58

        àboutdepatience dit

        Amen !
        Ah quel style ! Quel humour grinçant ! (Je dis ça pour Wil afin de lui ouvrir les yeux)

    • 20 Août 2016 à 12h22

      Leboulonnais dit

      La Bretagne terre de prédilection des gauchistes est après tout bien servie, comme elle le mérite. Les bretons vivent une expérience significative : celle de leur idéologie en grandeur nature, in vivons en quelque sorte. Eh bien, dansez maintenant !

      • 20 Août 2016 à 14h06

        kelenborn dit

        Hmmm si tu es Picard, tu devrais éviter de donner des leçons!!!
        En Bretagne, il y a les “Bonnets Rouges” et c’est mieux que les chevaux de labour!!
        MK

    • 20 Août 2016 à 12h16

      beornottobe dit

      une fois de plus: ils (les islamistes/coranistes) sont en retard de plusieurs siècles……. ils vont continuer à nous parler des croisades (il y a près de Mille ans !!!! (pour les premières…)

      • 20 Août 2016 à 16h36

        lisa dit

        sans préciser pourquoi on les a faites

    • 20 Août 2016 à 11h37

      Hannibal-lecteur dit

      Querelle sans fin entre les tenants de la liberté de se vêtir, complices-à-l’insu-de-leur-plein-gré tels l’I-dio, Éclairobscur et consorts, et les tenants de la provocation politico-religieuse des signes ostentatoires. Sans fin car mal située.
      Reprenons : voici à peine plus d’un siècle chaque individu était immédiatement reconnaissable dans l’espace public par son vêtement : situation sociale et professionnelle. L’habit, sans “faire” le moine le désignait précisément comme tel.
      Deux guerres plus tard, ces distinguos avaient disparu. Coupe de cheveux, habits monosexes etc.   Impossible de dos de reconnaître un gars d’une fille. Dans un consensus social parfait. Impossible de dos de distinguer un curé d’une ouaille …ni d’un mécréant.
      Et voilà que des arrivants récents sur le territoire veulent réintroduire tout ça, quelques soient les motifs, islam conquérant, religion, n’importe: ils sont l’acmé du rétrograde.
      Alors on refuse. Mais comme on est civilisé, on a abandonné les armes du refus : ça sera dur!  

      • 20 Août 2016 à 14h08

        kelenborn dit

        TB dit!

      • 20 Août 2016 à 23h18

        i-diogene dit

        Bah, faut pas paniquer non-plus pour une piqûre de moustique:

        Ce fondamentalisme s’érodera forcément au contact de notre société..

        En ARabie Saoudite, les femmes luttent en interne, pour desserrer les mâchoires du fondamentalisme wahhabite..:

        - elles ont obtenu le droit de vote et d’ être élues sur le plan communal,
        - elles peuvent gérer des entreprises,
        - elles sont accros aux modes vestimentaires occidentales,
        - elles s’ émancipent par le travail,
        - elles luttent sur tout les fronts..

        Avant 5 ans, elles obtiendront sûrement le droit de conduire…

    • 19 Août 2016 à 21h37

      radagast dit

      Je souhaiterais supprimer mon compte , je n’ai que trop longtemps usurpé le nom de Radagast le Brun ami des oiseaux .
      Quelqu’un pourrait-il m’en indiquer le moyen ?
      (A prononcer mo-yen comme le menhir ….lol)

      • 19 Août 2016 à 21h48

        Wil dit

        Tu te crois où radagast?dans une tragédie grecque ou quoi?
        Ou ton trip t’as conduit trop loin.hahaha!
        T’inquietes,tu va redescendre…mal probablement.

        • 19 Août 2016 à 22h03

          radagast dit

          ” mieux vaut être méprisé et le savoir qu’être méprisé et s’entendre flatter”

        • 19 Août 2016 à 23h08

          Wil dit

          Sincèremment,je trouve ça génial que tu te soit retrouvé tellement défoncé que t’as écrit un appelle au Secours sur Causeur.
          Hey radagast,tu sais qu’on peut te faire chanter pour ça.
          Ca vaut combien?

        • 19 Août 2016 à 23h10

          Wil dit

          Ok c’est tellement gros que je n’es aucune intention de faire chanter qui que ce soit.je rigole ok?

        • 19 Août 2016 à 23h13

          Wil dit

        • 19 Août 2016 à 23h23

          Wil dit

          Des bombes?des bombes.

        • 20 Août 2016 à 1h12

          Wil dit

          Waoah,quel trip!hahaha!

        • 20 Août 2016 à 1h15

          Lector dit

          yo Wil t’as péoch de la mdma ma rolpa j’te sens trop love soir-ce ! :))))))))))))))

        • 20 Août 2016 à 1h24

          Wil dit

          hahaha,non pas trop le trip gandja.Mais en relisant mes commentaires,mêmes moi je ne comprends pas ce quel était le cheminement intellectuel.c’est dire comment j’étais défoncé.p

        • 20 Août 2016 à 1h27

          Wil dit

          Pas grave,Lector.Je vais me reposer et on se reparlera.No problem.Et en plus maintenant que je sais que t’es hétéro,j’ai plus peur de toi donc on peut se rencontrer live si tu veux.hahahah!
          Allez,a+.

        • 20 Août 2016 à 1h36

          Lector dit

          ciao Wil. Ganja ? Pfff je te causais amphétamine, et en fait, ta mine, me dit que tu as besoin de sommeil :D

          allez bonne nuit Wil. ;)

        • 20 Août 2016 à 2h33

          i-diogene dit

          Will écrit:

          - ” … maintenant que je sais que t’es hétéro,j’ai plus peur de toi..”

          Révélateur cette peur des homos..!^^

        • 20 Août 2016 à 2h42

          Lector dit

          bof c’est logique : c’est l’angoisse de devenir le “passif” d’une relation inconnue :D
          Du côté “actif” je me souviens d’un pote hétéro, beurré en Thaïlande, qui s’est fait alpaguer par un de tes ladyboy ou bien un trans opéré, en tout cas d’après les thaï qui le/la connaissaient… enfin bref les thaï se marraient quand le gars se vantait d’avoir “levé une sacrée gonzesse” et quand il a su le fin mot de l’histoire il n’a pas voulu le croire… cela n’était pas envisageable… pourtant s’il avait passé une nuit agréable, qu’est-ce que ça pouvait bien faire finalement..?

        • 20 Août 2016 à 2h53

          i-diogene dit

          J’ ai vu le même cas dans mon hôtel à Pattaya en Thaïlande: un scandale à 3 h du matin, car un client venait de s’ apercevoir qu’ il s’ était tapé un ladyboy.. ! Ptdr..

          Les vigiles ont appelé les flics qui se marraient comme des bossus.

          Le client a été forcé de payer la prestation..!^^

        • 20 Août 2016 à 2h56

          Lector dit

          :D haha le petit queutard ne voulait pas payer pour défaut de marchandise j’imagine… quel resquilleur !

        • 20 Août 2016 à 3h17

          i-diogene dit

          C’ est vrai que les vacanciers font souvent appel à des professionnelles, donc, beaucoup se font avoir, sur le genre mais aussi sur le pognon: nombre se font écumer leurs espèces pendant qu’ ils récupèrent de leurs prouesses..!^^

          Ils n’ ont pas le temps de réaliser que toutes les femmes sont attirées par un mariage avec un occidental.. Inutile d’ aller aux putes, elles draguent toutes sans complexe..

      • 20 Août 2016 à 14h11

        kelenborn dit

        Non non tu changes!!!pour Rantamplan !!! cela t-ira beaucoup mieux

    • 19 Août 2016 à 21h35

      radagast dit

      Golvan
      Dans ces derniers temps et dans d’autres antérieurs vos contributions me semblent les plus utiles et les plus “raisonnables”.

      • 19 Août 2016 à 22h58

        Warboi dit

        Pas de surprise, vous votez pareil au FN !!

        • 20 Août 2016 à 0h47

          durru dit

          Et dire que Nadia était arrivée à avoir des avis sensés et équilibrés sur ce fil. Mais c’était trop dur à tenir. Son penchant idrogéniste vient de gagner.

    • 19 Août 2016 à 21h33

      radagast dit

      Eclair , je suis sur cette question plutôt de votre coté mais il faut reconnaître que la question doit être regardée sur plusieurs aspects.
      Vous défendez la liberté de se vêtir comme on le souhaite et de respecter les préceptes de sa religion.
      Et vous avez raison.
      Vos contradicteurs sont me semble t’il très sensible à la soumission imposée aux femmes et aux risques de voir des musulmans trop zélés prétendre nous imposer leurs commandements religieux .
      Et ils ont raison .
      Dans toute chose le plus nécessaire est le discernement.
      Je crois que dans cette affaire et pour le moment vos contradicteurs ont raison.

      • 19 Août 2016 à 21h36

        durru dit

        Le burkini (entre autres) n’a strictement rien d’un précepte religieux. Ce que certains (dont Eclair) semblent ne pas arriver à comprendre.

      • 19 Août 2016 à 23h00

        Warboi dit

        Radagast, ou le cul entre deux chaises du catho…

      • 20 Août 2016 à 0h22

        Lector dit

        Radagast, d’après ce qu’on dit ici d’Eclair, un brun… oups pardon, un brin identitaire, vous pensez vraiment qu’il défend la liberté vestimentaire musulmane des adeptes de la division républicaine ? Je ne vois pas la chose ainsi. Je crois plutôt qu’il s’ingénie à montrer l’incohérence de certains propos. Ce qui n’empêche pas que les arguments laïcs soient aussi tout à fait recevables et plus encore dans bien des cas sans aucun doute parfaitement pertinents (comme ceux de Guenièvre et Gigda par exemple).

        • 20 Août 2016 à 0h45

          durru dit

          Eclair s’étonne surtout qu’on puisse être contre le burkini mais accepter la kippa, tout en acceptant également l’abattage rituel ou la circoncision.
          Soyons sérieux, Lector, il suffit de lire ses posts, y’a vraiment pas de mystère.

        • 20 Août 2016 à 0h56

          Lector dit

          Durru je vous ai répondu sur ce point plus bas. Je me fiche de qui ou de ce qu’est Eclair, tout comme Saul si je lis qq chose de possiblement pertinent sous sa signature… enfin c’est vous-même qui trouviez ridicule que l’on vous fasse un procès de FNisme car si MLP dit qu’il fait beau quand le soleil brille vous n’iriez pas dire le contraire juste pour bien montrer que vous n’êtes pas de cette obédience politique… Alors ?

        • 20 Août 2016 à 4h45

          eclair dit

          durru

          Je suis contre l’interdiction du voile. Et n’ai jamais appellé à une interdiction de la kippa. Je dis juste que si vous voulez être cohérent c’est les deux.

          Quand je parle de la circoncision du hallal c’est pour bien montrer qu’il y a des choses communautaires. Quand certains comme guenievre parlent d’interdire le burkini car communautaire et défendent la circoncision on croit rever.

          Pour le droit des femmes, on croit rever .Sous prextete de liberté de la femme on veut les forcer à se devetir.
          tout vos arguments contre le burkini ne tiennent pas.

          Il n’y a que trois cas permettant de l’interdire
          1°) qu’il ait proqvoqué des bagarres en un lieu dit.
          2°)Que les ports distinctifs et symbolique soient interdit pour toutes les religions. Et cela n’est pas au maire mais à l’état. Pour pas se retrouver avec l’incoherence que d’une ville à l’autre on ait le droit et l’autre que cela interdit.

          Je pensais qu’en tant que libéral tu comprendrais. Je vois que tu le deviens de moins en moins.
          3°)que l’islam soit interdit dzns sa totalté.

        • 20 Août 2016 à 22h51

          durru dit

          @Lector
          Il s’agit des arguments produits pour soutenir sa cause, pas d’un similitude quelconque.
          @Eclair
          Tu dis que non, mais tu te contredis juste après. C’est à ne plus rien comprendre.
          Ca fait plusieurs jours qu’on essaie de t’expliquer que ce bout de tissu n’a rien de religieux (ton histoire d’humilité devant Dieu pourrait tenir si les hommes s’habillaient pareil, ce qui est loin d’être le cas), que c’est simplement une attitude politique, rien à faire…

    • 19 Août 2016 à 21h26

      radagast dit

      Kelenborn

      Je n’en ai pas tout à fait terminé avec vous.
      Vous savez je suis parfois d’accord avec ce que vous dites ,c’est pourquoi j’ai écrit que j’avais longtemps hésité à votre sujet.
      Et sans doute hésité-je encore.
      Mais vos oraisons jaculatoires coprophiles et anticléricales m’agacent.
      Un peu de pipi caca popo soulage parfois et c’est d’autant plus percutant que c’est rare et un peu d’anticléricalisme aide l’Eglise à se corriger de ses défauts et la fortifie.
      Mais avec vous on en finirait presque par regretter Plougardel.
      Mais trop à la longue ça devient …..chiant.
      Par ailleurs j’ai sans doute manipulé plus de crottin et de fientes de volatiles que vous ne pourriez en rêver.
      Cela dit je trouve qu’à part quelques rares contributeurs , dont je ne fais pas partie, la communauté des causeurs s’appauvrie.
      Je n’avais sans doute rien à y faire qui ne suis qu’un misanthrope égaré dans une ère de communication communicante et de raison ratiocinante .
      Pour mon malheur je n’ai su ou pu aménager la thébaïde nécessaire à mon équanimité.
      Je rejoins le constat de du Hardel et je tire ma révérence.
      Ce ne sera d’ailleurs pas une perte .
      Je deviens un résistant de l’intérieur .
      Mais je pense que vous valez mieux que l’image que vous souhaitez donner de vous et que vos convictions , votre expérience mériteraient mieux que la piteuse comédie que vous nous donnez et si je me trompe que Dieu dans sa grande miséricorde ait pitié de vous.
      Amen.

      • 19 Août 2016 à 21h44

        radagast dit

        plutôt “un exilé de l’intèrieur” .

      • 19 Août 2016 à 21h45

        Wil dit

        J’avoue kelenborn dit des truc intéressants dans le font,mais son style soi disant poétique estb souvent lourd.
        Moi je suis lourd.Mais je ne sais pas écrire.
        Toi,kelenborn tu sais écrire.
        Sincérement kelenborn,si tu lis cet avis d’un pauvre analphabète,ne le prend pas mal.j’aime tes images,j’aime ton style mais t’en fait trop.T’es parfois incompréhensible tellement tu pars dans un délire et tu lâche le lecteur.
        Tu prendras mon conseil si tu le lis comme tu voudras.Le délire et donc la forme c’est bien mais le fond c’est mieux.

        • 19 Août 2016 à 23h07

          àboutdepatience dit

          Puisque le sujet fait débat, je dirais que l’humour de kelenborn est puissant. Son style dévastateur. Ne rien changer.

        • 20 Août 2016 à 0h41

          Wil dit

          Kelenborn est drôle.C’est ça que tu dis?
          IL est arrivé en ayant un style non sensique sur la forme mais n’a rien montré quand au fond.
          POur moi,il bavasse.
          Kelenborn est ce qu’on appelle un branleur.
          Un type surdoué qui se la joue.
          En banlieue,il préférait cacher ce qu’il penserait être un don sinon il se ferait tabasser ou traiter de lèche cul des profs.
          il est au font un pauvre garçon comme il y en a tant d’autres dans son domaine ou d’autres.
          Bonne chance à lui.

        • 20 Août 2016 à 1h13

          gigda dit

          oh Will vous savez la forme c’est du fond … qui remonte à la surface! 

        • 20 Août 2016 à 14h43

          kelenborn dit

          Ahhh Will!! Comme je suis déçu , aujourd’hui plus qu’hier, encore moins que demain
          Je ne suis pas né dans le 9.3 et je sens qu’il me manque quelque chose d’indéfinissable!
          Moi, je suis né dans un des trous du cul de la France, là où pour 300 000 habitants il y a 700 000 vaches!!! C’est sympa une vache, ça meugle et ça n’essaie pas de braire comme l’eugenétiquement non modifiable. Mais faut il vraiment faire comme Radagland , au risque de prendre sa retraite dans le tonneau de l’Idiot!!
          Pour l’instant je fais la chasse aux cons et le gibier est abondant!!
          Bonne journée

      • 20 Août 2016 à 14h32

        kelenborn dit

        Oh c’est vraiment dommage que vous nous quittiez car je n’en avais pas terminé avec vous!!
        Version cul….ture bien sûr je suis un peu comme Lagardère dans Cyrano
        Version moins cul mais plus marrante, je suis un peu comme le personnage de Coluche, son copain Bob celui qui “quand tu l’attaques pas y cherche qu’à se défendre”
        En clair, mon catholicisme à moi c’est une claque sur la gauche égalent deux mandales dans la tronche
        Observez bien!!! Le pipi caca popo c’est plus efficace que vous ne le dites!!Même le pot de chambre idiogenétiquement non modifiable n’en peut plus de devoir en être le contenant!!
        Ne croyant pas aux retrouvailles dans l’au-delà je ne vous dis donc pas A Dieu!!
        MK

        PS. remarquez bien que le dernier que j’ai entendu parler de Miséricorde en souhaitant qu’elle veille sur la France et avant qu’il ne quittât des fonctions, c’est le grand chasseur de Panous , le culbuteur de Princesses au fond du carrosse et la bite dans le cul, je veux dire l’hôte le plus célèbre de la maison de retraite de Chamalières!!
        Vous valez mieux que déguster les restes un peu faisandés des agapes!!