Le burkini, nouvel outil de l’offensive islamiste (1/2) | Causeur

Le burkini, nouvel outil de l’offensive islamiste (1/2)

Analyse d’un projet de conquête

Auteur

Jean-Claude Allard
est Général de division (2° S).

Publié le 02 septembre 2016 / Religion

Mots-clés : , , , ,

Sous les huées des associations de défense des droits de l'homme, les maires signataires des arrêtés anti-burkini ont montré que ce vêtement n'était pas seulement un attribut religieux ou une contrainte sociétale. Analyse d'un objet éminemment politique.
burkini islam kepel lewis

Plage de Marseille, août 2016. Reference: AP21943945_000001.

Dans la chaleur de l’été, quelques maires se sont lancés dans de multiples « batailles du burkini » qui se terminent par des défaites en rase campagne. Conclusion tactique inévitable lorsque l’on ne dispose pas de renforts pour manœuvrer. Ils attendaient Grouchy, ce fut le Conseil d’État1 Soudain, joyeux, il dit : « Grouchy ! » – C’était Blucher », Victor Hugo, Les Châtiments.]! Mais rien ne devrait être perdu car il y a plus de leçons à tirer d’une défaite que d’une victoire.

De quoi le burkini est-il le nom?

Le burkini, comme son nom le suggère, est une adaptation à la baignade des diverses tenues féminines portées par les musulmanes voulant donner une dimension visible à leur pratique religieuse. À cet effet, en 2004, sa créatrice, Aheda Zanetti, a demandé et obtenu la validation de ce concept vestimentaire par le grand mufti de Sydney, Taj-Eldin Hilali.  Le port du burkini parait donc lié à une pratique religieuse exigeant la dissimulation la plus complète possible du corps féminin qui semble remonter aux origines de l’Islam. Dans les Chroniques (Al-Sira)2, il est rapporté qu’après le mariage du Prophète avec Zaynab bint Jahsh, un verset fut révélé qui exigeait que les croyants ne parlent aux épouses du Prophète qu’à travers un voile (XXXIII-53), complété par un verset demandant aux femmes de « ramener sur elles leurs grands voiles » pour être « plus vite reconnues et éviter d’être offensées » (XXXIII-59). Il s’agit ici d’une mesure à portée sociétale.

Il y a donc une importante difficulté à concilier une république laïque qui voudrait confiner la religion à la sphère privée et une religion comme l’islam qui demande des manifestations physiques de piété quasi permanentes et donc nécessairement publiques : ici le costume, mais aussi les cinq prières quotidiennes (voir l’article 2 de la loi travail), le jeune diurne pendant un mois ou les interdits alimentaires et qui se préoccupe de questions sociétales. Le projet de définition d’un « Islam de France » parait donc une gageure, et ce d’autant plus que la pratique des signes extérieurs se renforce. Il y eut en effet un « Islam de France », manifestement plus spirituel que gestuel, pratiqué par les premières générations de musulmans installés en France. Il disparait3, miné par les politiques conduites depuis le milieu des années 1970, qui ont abandonné toute idée d’assimilation qui pouvait aussi s’entendre de l’assimilation aux pratiques religieuses alors en vigueur.

Un objet politique

Isolés, les maires n’avaient aucune chance de réussite, mais ils ont le mérite d’avoir mis en évidence la lente mais profonde modification de notre société et d’avoir poussé les forces en présence à se manifester. Ils ont rencontré, contre toute attente (ou comme il fallait s’y attendre), l’opposition des associations de défense des droits de l’homme, de défense des droits des musulmans, des militantes féministes, des libres penseurs, d’une assez large partie de la classe politique, y compris au sein du gouvernement.

Les islamistes ont donc désormais une vision consolidée du théâtre d’opération français ouvert par l’esprit « Je suis Charlie » et un nouvel outil stratégique. Le vêtement n’est en effet pas seulement un attribut religieux ou une contrainte sociétale, il est aussi un objet politique et donc un outil stratégique.

Dans tous les pays musulmans au cours des siècles passés, les non croyants avaient un statut particulier (Dhimmi) qui comprenait de nombreuses obligations, notamment vestimentaires (y compris aux bains dans lesquels ils devaient porter un signe distinctif autour du cou) afin d’être bien identifiés comme non-musulman, individus sur lesquels les Musulmans avaient des passe-droits4 que chacun pouvait exercer à sa guise, y compris dans l’espace public. A contrario, dans l’impossibilité présente d’imposer un vêtement aux « mécréants » en France, burkini « religieux » et autres tenues peuvent avoir une utilisation stratégique pour marquer une appartenance politique et donc une force qui monte à laquelle les indécis pourront se rallier. N’oublions pas la promesse du Calife Ibrahim lorsqu’il a restauré la Califat en juin 2014 : « conquérir Cham, restaurer l’Oumma et s’emparer de Rome », afin de permettre aux musulmans de « marcher partout en maitres la tête haute ».

Logique de “caïdat”

Pour atteindre ces buts, les affichages vestimentaires ou comportementaux, tout comme, il faut bien l’avoir à l’esprit, les attentats ne sont pas les buts mais les moyens : exciter l’opinion et les politiques dans une direction pour consolider ailleurs des positions réellement stratégiques, c’est-à-dire indispensables au projet de conquête politique. Ainsi, il était surprenant de voir le soulagement des autorités lorsqu’elles ont pu déclarer que, à Sisco, « le burkini n’était pas en cause ». Ce qui est en cause à Sisco, est bien plus grave, c’est une occupation communautaire d’un espace public, une « logique de caïdat » selon le procureur qui résonne fortement avec la promesse du Calife.

Soulagement compréhensible mais coupable de la part d’un État qui a déjà abandonné des pans entiers de sa souveraineté sur son territoire même, acceptant les stratégies de « déni d’accès »5 opposées aux forces de l’ordre et aux services publics. Car ces territoires érigés en « caïdats » sont indispensables pour préparer les actions puis ensuite offrir un refuge aux terroristes. L’un de ces territoires n’a-t-il pas permis au terroriste le plus recherché d’Europe d’échapper aux policiers pendant quatre mois ? Mais ils sont surtout indispensables pour bâtir une « communauté », donc un groupe s’excluant volontairement du destin républicain commun. Une communauté soudée et tenue en main par des chefs politico-religieux distillant une idéologie conquérante et destinée à jouer un rôle politique. Le droit de vote des étrangers (non membres de l’UE pour qui il est acquis) aux élections municipales en projet fournira un excellent tremplin au projet politique qui, faut-il le rappeler, n’est pas le terrorisme mais la conquête.

 

à suivre…

  1. « Le soir tombait ; la lutte était ardente et noire. Il avait l’offensive et presque la victoire ; […
  2. Mahmoud Hussein, Al-Sira, tome 2, p.373-374, collection Pluriel.
  3. Gilles Kepel, Terreur dans l’hexagone, Gallimard.
  4. Bernard Lewis, Islam, Quarto Gallimard, p. 472.
  5. Terme militaire employé ici à dessein car il s’agit de prémices d’actions militaires.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 5 Septembre 2016 à 12h15

      beornottobe dit

      nous avions “ma’Dalton”…… maintenant nous avons “ma’Homet” (ses fils sont toujours aussi cinglés)

    • 4 Septembre 2016 à 22h39

      Félix dit

      De nos jours, pour conquérir et coloniser, il n’est plus utiles de mobiliser des légions ou de constituer des panzer divizions.

      Il suffit de s’infiltrer dans l’espace à conquérir et à coloniser, comme au Kosovo et partout dans le monde, de se prétendre réfugié, immigré, migrant, officiellement et clandestinement, et le tour est joué.

      On peut compter sur quelques bonnes associations de collabos qui se feront un plaisir de “victimiser” les envahisseurs, de leur octroyer quelques droits à la discrimination positive ; et même des partis pour les hisser aux plus hauts sommets de l’administration.

    • 4 Septembre 2016 à 17h48

      bartolomee dit

      @ Schlomo 43

      Sans être vraiment sur de moi, je pense que vous avez raison. Les USA nous ont bien b…depuis des lustres comme si les personae non gratae qui peuplaient les entreponts des Croisières Paquet dans le sens est – ouest se vengeaient d’une Europe arrogante, incapable du moindre partage ou d’un soupçon de justice.

      Il y a 40 ans…j’avais tout juste 18 ans (“quand on m’a mis un béret rouge…”, non, ce n’est pas la bonne chanson !), la grosse trouille des soviétiques et le “rêve américain”. A 23 ans, j’y suis allé en Amérique, et puis à 40, et j’y vais deux fois par an pour le boulot…et je ne rêve pas du tout.

      Notre responsabilité : totale et complète. Une constante humaine : tant que l’on n’a pas vécu les choses, elles sont difficiles à anticiper surtout quand elles montrent un visage quelque peu terrifiant et désormais inéluctable. On ne voit pas bien, en effet, quel deus ex machina pourrait nous sortir de là.

      J’ai relu Dom Juan cet été…Dans l’esprit, nous fumes Dom Juan. La statue du Commandeur ne se dresse pas encore devant nous mais ses contours s’esquissent un peu plus nettement chaque semaine.

      2017…dernières élections libres. On aimerait écrire cette phrase pour l’exorciser et pourtant tout semble converger vers ce triste constat.

      Le salut viendrait-il du tsar ? Je ne sais pas s’il faut l’espérer. Il nous présenterait une facture exorbitante équivalente à un servage différent de celui qui nous attend.

      Dom Juan…Y avait-il un Sganarelle sur la scène ?

      • 4 Septembre 2016 à 18h26

        Jean0308 dit

        merci Bartolomee pour votre réponse !

        je vous livre mon intime conviction : je n’ai jamais eu peur de l’ URSS adolescent .Cette division mondiale , bipolaire dirions -nous , était artificielle ..
        et puis , le Mur a préservé la culture occidentale et nos (s) avoirs artistiques bien représentée là bas .
        quand on nous infligeait les pensums d’un Pierre Boulez ou d’un Stockhausen méprisants et imbus connus seulement de quelques dizaines de personnes imbus d’eux-mêmes de la même flotte (oubliés maintenant) composaient ou rayonnaient là bas Kabalevski , Prokofiev ou Chostakovitch ou mieux , un Miaskovsky . Merci le Mur !
        Vous me citez Molière et Dom Juan et je vous réponds : le Tartuffe que j’ai appris par cœur tant il dénonçait les travers inchangés , constants de l’homme ( de la femme ? )
        Le temps a passé ( années 80 , Mitterrand , Sarko , Hollande ) et nous nous échouons sur un caillou aride et sulfaté .
        J’ éprouve des doutes sincères sur notre système politique , son incapacité à assurer le pouvoir régalien , sa probité , sur sa possible corruption et surtout son vénéneux clientélisme . trop d’exemples abondent dans ce sens , il suffit de regarder la Toile .
        oui , j’ai moins peur maintenant de Poutine que d’Obama ou de Clinton .
        mais il y a en France deux filles dont l’une bien faite de sa personne qui plus est, maman d’une enfant … Elkabbach et toutes ses visages grimaçant seront dégagés au trou ou dlorsque la famille sera encore là

      • 4 Septembre 2016 à 18h55

        Jean0308 dit

        Schlomo43 @ Bartolomee
        merci pour votre réponse et de l’intérêt porté à mon message !

        je n’ai jamais cru dans le danger de l’ URSS mais , jeune homme à Paris dans les années 80 , dans l’immigration N-A oui . danger culturel , civilisationnel entre autres et danger de guerres futures yes of course. cela me pétait aux mirettes comme aux autres . le reste a suivi et je vous en fait grâce .
        Je rends grâce par contre à cette bipolarisation du monde qui nous a offert une enfance et une adolescence heureuses d’une part , une grande respiration , et de l’autre (côté du Mur ) la préservation et continuité de la culture occidentale et post romantique honorée , cultivée à l’ Est pour le bonheur des musiciens et des artistes en tout poil .
        Quand nous avons été matraqués et humiliés par la râpe à fromage des NTM ou Iam et la zique de Pierre Boulez , méprisant et imbu de lui même , écouté par seulement quelques dizaines de personnes aussi déglinguées que lui ( Boulez qui est oublié alors qu’on ré écoute Kabalevski , Myakowski ou Chostakovitch et une foultitude d’enregistrements de compositeurs méprisés ici ) , là -bas on mettait à distance une culture dont j’accepte aujourd’hui qu’elle soit perçue à l’époque comme ” iconoclaste” ,” perverse “, ” “décadente” par les dirigeants de l’ URSS.
        Maintenant , certains peuvent aller au Mur comme en pèlerinage et lui dirent : merci Mur et vivent les murs en béton ! :-)
        est-ce (de la) “culture” , la culture des 30 glorieuses ? ( relativisme intellectuel , pédagogique , culturel en tout ). c’est une question !
        quant à Molière et son Don Juan , Bartolomee, je vous réponds par le Tartuffe du même auteur .
        tout est dit ou presque sur la nature de l’homme .
        Oui , je regarde à l’Est car aucun dirigeant occidental (dont Obama sans gloire ni âme ) ne fait rêver . Poutine ? why not
        allez savoir pourquoi ?

        • 4 Septembre 2016 à 19h26

          bartolomee dit

          Aaaah….La Grande et Sainte Russie orthodoxe née à Kiev en 1050 (approx.)

          Bien sur, l’histoire de la Russie n’est guère démocratique. Catherine II et Pierre le Grand pas des modèles républicains. Des oligarques, de la corruption galopante…sans doute.

          Nous nous méfions d’eux. Et pourtant je crois que la tranche “instruite” de la population nous admire beaucoup.

          Je préfère tenter l’expérience Poutine que de subir les caprices de cette petite garce de Clinton. Quant au pachyderme Trump qui barrit dix conneries à la seconde, c’est un personnage de roman qui aurait passionné Dos Passos et Faulkner.

          Là encore, il faut relativiser. Le p’tit gars de l’Alabama ou de l’Ohio que je rencontre pour mon boulot, il est “cool”…d’autant plus détendu qu’il ne sait pas placer la France sur une carte du monde. Déjà le Canada et le Mexique c’est un peu compliqué pour lui. Notre problème de fond avec les USA, c’est la Maison Blanche et les Soros and Co. Le fermier du Wyoming, à la limite on s’entendrait bien avec lui.

          Si vous ne l’avez pas déjà fait, lisez “L’âme désarmée” d’Allan Bloom. Vous y trouverez développé ce que vous esquissez par le terme “relativisme intellectuel”. Salutaire et décapant. L’explication de tous nos maux occidentaux.

    • 4 Septembre 2016 à 11h28

      beornottobe dit

      ,,,,,, “OUPSSSS”…… elle a “osé” montrer ses mains et ses pieds !…….
      OH LA LA !

    • 4 Septembre 2016 à 11h26

      beornottobe dit

      pendant que nous ” dialoguons” (déblatissons”) de “ça”…… nous ne dialoguons pas d’autre chose!……
      CQFD

    • 4 Septembre 2016 à 6h29

      thierryV dit

      Dans d’autres pays les femmes se battent pour montrer leur corps ,et c’est bien a une attaque en règle a laquelle il faut faire face. Et il n’y aura pas de concession car les plus déterminés gagneront .
      A ce propos , on sent bien dans certains mouvements féministes occidentaux , ce désir de reverouiller l’accès au corps . Beaucoup plus par haine de l’homme que pour des raisons argumentées.Le probleme c’est que dans le même temps elles font le jeu de leur pires ennemis . On voit ainsi des femmes souhaiter supprimer la mixité dans les transports au même titre que l’islam .
      Cette bataille de la cohérence est perdu d’avance face a une culture qui ne negocie jamais.

    • 3 Septembre 2016 à 16h15

      Orwell dit

      Je ne reviens pas sur le burkini, j’ai assez dit qu’il me semblait accessoire sur les plages : voir des fatmas se pavaner dans le 93 pour dire en substance : “Ici, je suis chez moi, dans la Casbah, et non en France” et chasser de ce département les “Gaulois” et les immigrés plus anciens qui eux ont accepté l’assimilation à la française, me semble plus grave. Que l’État abandonne sa fonction régalienne de maintien de l’ordre républicain et de défense des libertés démocratiques auxquelles nous sommes attachés, cela n’est pas nouveau. Et que ce dernier soit sous la mainmise d’un Hollande ou, demain, d’un Juppé. Ce n’est pas que de la lâcheté (même si les différents gouvernements précédents nous y ont déjà habitué), c’est un intérêt pour mettre en place une société nouvelle et forger un homme nouveau par des mesures dont on sait bien que ceux qui constituent encore (mais pour encore combien de temps ?) la majorité de la France ne veulent pas. “Dissoudre un peuple pour en élire un autre” (Bertold Brecht). Le salut pourrait venir des élus locaux, mais contrairement à ses engagements,Hollande II dit “Le Cynique”, revient sur la décentralisation pour renforcer cet État-Léviathan. En témoigne le regroupement des grandes régions toute aussi absurdes l’une que l’autre – qu’ont en ACAL de commun des Alsaciens, des Lorrains, des Champenois et des Ardennais, sinon qu’ils sont tous promis à devenir des consommateurs décérébrés par la publicité pour le plus grand bien du libéralisme mondial ? Une chose qui m’a frappé dans cet article : les féministes en faveur du burkini. Décidément, c’est la dictature des idées féministes devenues folles : bénir une marque d’oppression de la femme. Mais nos Najat-Belcacem et nos Cécile Duflot n’en sont plus à une contradiction prête.

    • 3 Septembre 2016 à 13h50

      enfer dit

      Comme tous les samedi je déjeune avec ma fille médecin urgentiste dans un grand CHU de province.
      Notre discussion est venue sur le burkini…Pour elle le problème religieux est annexe….
      Les hommes tenants de cette religion d’amour et de paix veulent que le femmes soit couvertes de la tête aux pieds pour cacher les marques des sévices qu’ils leurs infligent pour les maintenir dans le doit chemin de Mahomet, le prophète chamelier vicieux de cette croyance de merde….
      C’est un aspect qui n’est jamais venu à l’idée de nos féministes de salon…Et soit disant islamo-compatibles…

      • 3 Septembre 2016 à 14h09

        bartolomee dit

        “L’idée” m’avait effleurée…puis je l’avais chassé d’un revers de neurone(s) dans un esprit “Droits de l’Homme”…quand même, ça ne va pas jusque là.

        Eh bien apparemment si. Combien naïfs nous sommes…

        Je pense que les personnes en lien avec la santé publique auraient pas mal de choses à raconter…sur la religion de paix et d’amour républicano-compatible

    • 3 Septembre 2016 à 11h37

      Guenièvre dit

      “Guenièvre, je ne comprends pas ce que vous vouez dire. ELV a clairement dit, avant la révolution Française, les femmes régnaient, les hommes gouvernaient.”

      Vous pouvez me dire où elle a “clairement” dit cela ? A savoir que les hommes “gouvernaient”. Sauf erreur de ma part je ne crois pas qu’elle ait fait cette distinction. La phrase citée – Les femmes régnaient alors , la révolution les a détrônées- est le sous-titre de ses “Souvenirs” publiés en 1835. Ces souvenirs commencés en 1819 sont composés à partir des lettres et des journaux de voyages, ils retracent son parcours personnel, parlent de ses désillusions et de sa détermination pour arriver à se hisser, grâce au soutien de la Reine, à L’Académie Royale de peinture ( interdite aux femmes ). Malgré cela elle ne peut toujours pas peindre des sujets historiques ou des nus ( c’est réservé aux hommes ! )
      Elle y fait les portraits écrits de ceux qu’elle avait peint. Comme ils sont rédigés longtemps après les faits, ils n’échappent pas à la tentation de réécrire l’histoire, en gommant certaines parts d’ombre, en « omettant » certains personnages, en mettant l’accent sur ce qui fait la part belle à sa propre légende. Ils sont l’équivalent livresque de ses portraits, flatteurs et idéalisés. Tout ce qui se rapporte à cette période est enjolivé évidemment.La Révolution a brisé cette vie très agréable dans l’entourage du pouvoir royal et l’a contrainte à l’exil, elle ne peut que la détester et l’accuser de tous les maux. Elle oublie de dire que pendant la révolution de nombreux “cercles ” sont dirigés et animés par des femmes. Bref , si j’aime beaucoup EVL je ne la prends pas pour une grande analyste . Simone de Beauvoir a écrit des choses absolument terribles sur elle dans “Le deuxième sexe”.

      • 3 Septembre 2016 à 11h38

        Guenièvre dit

        C’était @ François

    • 3 Septembre 2016 à 10h09

      C. Canse dit

      À l’échelle mondiale, la France est la “communauté” française qui A ce particularisme de vouloir soumettre l’islam à ses institutions (soumettre la soumission, quelle rigolade) permettant à la France de confirmer son statut de Phare de l’Humanité.

      Ou comment faire un pied de nez aux tenants du communautarisme… :-) 

    • 3 Septembre 2016 à 5h59

      beornottobe dit

      oh la la!!!!! : elle a montré ses pieds et ses mains!…..

    • 2 Septembre 2016 à 23h22

      Ambrosius dit

      Le musulman et patriote francais Majid Oukacha livre ici une analyse intéressante de l’Islam: https://www.youtube.com/watch?v=ey17FVOpS-E

      • 3 Septembre 2016 à 10h35

        Laurence dit

        « Les débats des après-attentats islamistes dans les médias opposent les très pour contre les pour » :)))
        Rien à jeter dans ses propos, très bonne interview merci pour le lien Ambrosius.
        Juste une précision, mais d’importance, Majid Oukacha est apostat et il a rejeté l’islam. Et pour cause.

    • 2 Septembre 2016 à 22h08

      Robinson dit

      Admettre et protéger le burkini sur les plages… d’accord, mais alors aussi admettre et protéger le bikini dans les cités musulmanes.

      • 2 Septembre 2016 à 22h26

        Jean0308 dit

        Schlomo 43 dit :bah , un maillot en une pièce aura mieux fait l’ affaire qu’un baril de pétrole !
        mais tout d’un coup il me vient une furieuse idée :des burkinis en peau de biquette pour les unes et des shorts en cuir de vachette pour les autres

        • 3 Septembre 2016 à 12h57

          enfer dit

          @Jean0308

          De grâce épargnez nous de telles horreurs…

          Hier après midi il y avait deux de ces grognasses en burkini sur la plage…
          Fesses flasques ballotantes sous une sorte de fausse soie qui collait au lard, mamelles niveau nombril….Démarche d’oies grasses….
          Et le plus con….
          Pas le droit de rire car escortées d’un olibrius barbu le regard scrutateur et féroce au cas où on en vienne à se foutre de lui et de sa paire de truies…

    • 2 Septembre 2016 à 20h21

      Jean0308 dit

      en relisant vos commentaires indignés !
      ” rendons grâce ” pour une chose , une seule chose (et rien qu’ une seule ! ) à une certaine “religion” via le comportement déviant et pervers d’un nombre croissant de ses membres et bienfaiteurs en “offrant” son vrai visage ( son visage originel ainsi que celui de ses pères fondateurs ) et non pas la badine et soporifique version occidentale matraquée par les médias depuis 35 ans .
      rappelez -vous donc les inénarrables et chiantes soirées thématiques sur “les soirées du r. m .d . n ” pendant un mois sur 12 , rien que ça , par Frédéric Mitterrand dans les années 80 . Mais zéro émission de cette ampleur sur les fêtes Juives ou Chrétiennes …. ou des projets éducatifs .
      cette douloureuse et grimaçante ” communauté ” nous révèle par défaut et en creux , le génie de notre pays , de l’ Europe et de ses arts .

      que se lève donc un vent nouveau !
      et rappelez-vous De Gaulle , Churchill !

      • 2 Septembre 2016 à 20h54

        i-diogene dit

        -” .. le génie de notre pays , de l’ Europe et de ses arts .”..

        Tu pales, Charles:

        Combien d’ heures de télé avec des saloperies navrantes américaines..?

        Il est chouette le génie du pays et l’ Europe de l’ art..!^^

        • 2 Septembre 2016 à 22h06

          Jean0308 dit

          @ i-Diogène de la part Schlomo43

          Il y avait une certaine pertinence culturelle dans ” les saloperies navrantes US” comme vous dites I Diogène jusque dans les années 1960 environ à mon goût : de bons films , de bonnes séries . après c’est une autre histoire
          Actuellement et depuis les années 1980 , la télévision ( d’où qu’elle arrive )est devenue un outil de propagande , de manipulation , de crétinisation et d’abêtissement des esprits sans égal : la langue de bois et le sous traitement de l’information y sont reines à tel point que des millions de gens l’ont mise à sa juste place : le local à poubelle( à Paris )ou à la déchetterie pour les autres .

          L’Art Européen auquel je me réfère et auquel je rends grâce est celui de l’Art de la Fugue de Jean-Sébastien Bach . par extension et pour tout vous dire :: tous les arts savants occidentaux …
          La gauche s’est fait élire en mai 1981 sur la promesse (en autres ) de mettre Mozart (ou de démocratiser la culture ) dans toutes les écoles françaises et on a eu “nique ta m … ” , la râpe à fromage élevée au rang de musique et pas mal de saloperies dont l’une des dernières en date ” le plug” place des victoires ” à Paname . c’est cela qu’il fallait comprendre : comment la gauche a gagné le pouvoir en faisant rêver , courir( ou fucker) le petit peuple qui a juré qu’on ne l’y prendrait plus .
          rien de plus , rien de moins .
          “loué soit internet” comme le disait si bien la pub

        • 3 Septembre 2016 à 0h23

          i-diogene dit

          Bin, moi je dirais que ça n’ a jamais été culturel les films américains..

          .. Et surtout pas avant les années 60: mièvreries, intox, puritanisme et consort..: les indiens, les cowboys, les comédies musicales, les feuilletons.. Tout est à vomir tellement c’ est faux, tellement c’ est surfait, tellement c’ est convenu, tellement la bourgeoisie américaine est débile et superficielle..

          Aucune comparaison possible, avec avec les créations française et italiennes de la même époque..

          A tel point que c’ est Jack Lang qui a imposé un taux minimum de créations françaises et européennes..: l’ exception culturelle française, ça vous parle…?

          Après, c’ est avec Chirac que le flux américain a repris de plus belle: feuilletons débiles, réality shows, films anti-communistes, talk shows, débats pseudo-culturels ou politique-bidons, etc..L’ endoctrinement massif sur les bienfaits de la culture américaine salvatrice d’ un monde d’ attardés..

          Cette manipulation de masse, C’est encore plus flagrant quand on regarde la télé au Maghreb et en Asie: l’un prône les bienfaits
          de l’ islam, l’ autre les bienfait du communisme ou encore, pour d’autres l’ obscurantisme des esprits réincarnés..

          Les techniques de manipulations sont plus grossières, mais exactement les mêmes..!^^

      • 2 Septembre 2016 à 20h55

        Borsalion92 dit

        Personne n’est dupe, DAECH a été créé par les “occidentaux,les sionistes sont responsables de l’agression de l’Irak, le peuple américain bernée par ses élites, commence à comprendre la supercherie.Tous ça profite à un pays usurpateur qui annexe et colonise des territoires conquis par la force.

        • 2 Septembre 2016 à 20h57

          Laurence dit

          Le Kosovo ?

        • 4 Septembre 2016 à 2h05

          Jean0308 dit

          @ Borsalion92
          de la part de Schlomo43

          Je m’interroge comme beaucoup d’ Européens sur le rôle des USA depuis la fin du 19 siècle mais surtout depuis la seconde guerre mondiale . De Gaulle avait vu bien juste ! Je fais le calcul des morts civiles qui sont imputables à l’ administration américaine depuis la destruction des villes françaises ( Brest , Lorient , St Nazaire , Cherbourg ou Dresde , Berlin ) aux populations du Proche et Moyen Orient en passant par le sud -est asiatique et les amérindiens : des dizaines de millions de morts . ne les oublions pas trop vite et rappelons les au bon souvenir des dirigeants américains …
          un exemple éclairant : VGE avait demandé à cette crevure de producteur richissime de cacahuètes alors président US ( qu’il crève ) de l’ époque : ” qu’est-ce qu’on fait de Khomeiny ? ” VGE voulait le flinguer avec le plan de Poniatowski . réponse du rouquin aux dents de cheval installé à la maison Blanche : “ramenez- le par avion à Téhéran , nous comptons sur lui , le Shah , c’est fini “. ce qui fut fait sans un regard ni un merci pour les autorités françaises de l’ époque du sus-nommé. Celui -là ( l’iman de Neauphle ) qui a écrit dans un livre délirant les règles précises de fornication avec la chèvre , le même type qui est la référence spirituelle des mahométans de France et donc des pétasses pro burkinis qui nous donnent des leçons de tolérance et de “décence” . ce n’est pas moi qui le dit , c’est Bernard Pivot dans l’une de ses émissions qui nous a donné cette info hallucinante. pratiques du reste corroborées par des touristes occidentaux de ma connaissance ! à méditer sur la tartufferie des T Ramadan et autres confréries , de leurs visées , de leurs soutiens au pouvoir actuellement en occident

      • 3 Septembre 2016 à 13h20

        Jean0308 dit

        @ enfer !
        j’ étais dans l’humour bien sûr . Sacrifier des biques (si gentilles au demeurant ) pour recouvrir des bibendums en mal de vivre , vivant un vide sidéral existentiel et dans l’exhibition permanente de leurs pseudos délires religieux ( comme pour les cinémas ouverts 24 heures sur 24 à Pigalle ) n’était pas mon idée .

        mais autour de moi et depuis des années , la gestion du ” problème” par le pouvoir ( de gauche surtout ) et ses chiens de garde nous laissent perplexes . C’est un devoir de prendre position quand nos libertés fondamentales vacillent maintenant à l’aune des évènements récents .
        Pour moi , j’appréhende grave de fréquenter les plages de nos côtes : pas un endroit du territoire à part les régions du centre où l’on n’est pas rattrapé par la géguerre qu’on nous livre .
        bienheureuse l’ Epoque où l’on pouvait se baigner même à poils et sans faire de vagues ( parfois pour le plaisir de tous )!
        Schlomo43

    • 2 Septembre 2016 à 19h38

      Warboi dit

      Un énième article sur le burqini qui mouline à l’infini toujours les mêmes arguments, rien sur Macron, rien sur Apple, Causeur sombre dans la schizophrénie. C’est du suicide éditorial en direct.

      • 2 Septembre 2016 à 20h05

        Laurence dit

        Il y a quelque chose à dire sur le bellâtre ?
        Ah oui, Macron l’immigrationniste. Et bien avec lui vous n’aurez pas fini d’en voir des burkinis.

        • 2 Septembre 2016 à 21h46

          Warboi dit

          Raté Laurence, Macron soutient les maires. Il estime que le burkini n’a rien de religieux, que c’est une provocation et qu’il doit être interdit.
          Renseignez-vous avant de dire n’importe quoi.

        • 2 Septembre 2016 à 22h17

          Jean0308 dit

          @ Laurence !
          bien vu votre réponse à warboi ! si Causeur est un journal de fachos ( ce que je récuse ) : faut pas se faire violence et lire la “presse comme il faut” avec ses pantoufles et une bonne pipe .
          Sainte ou Queen Babeth est unique (comme son canard) alors on ne va pas s’en priver hein ?
          gauche / “extrème “droite /droite / facho / ça ne veut plus rien dire warboi !

        • 2 Septembre 2016 à 22h27

          Warboi dit

          Ce n’est pas en niant les sujets qu’on peut prétendre informer. Causeur n’est quand même pas qu’une feuille de chou militante financée par un des principaux soutiens de… Macron (Niel) ?!

          La droite et la gauche ne veulent certes plus rien dire… d’ailleurs les extrêmes n’ont jamais été aussi proches. CQFD

        • 2 Septembre 2016 à 22h30

          Laurence dit

          Warboi,
          Désolé pour vous, Macron que vous prenez pour un réformateur, pire pour un homme providentiel, est un faux cul mais avec des vrais dents qui rayent le parquet.
          En automne dernier, il se félicitait de l’arrivée des migrants qu’il jugeait être une opportunité pour notre pays, surtout pour Calais j’imagine. Je pourrais également vous rapporter ses propos tenus avec ce sourire satisfait de blaireau indécent : « L’histoire a montré que quand on suit parfois la volonté des peuples, surtout dans des moments difficiles, on se trompe ». Ah pour court-circuiter, ça court-circuite.

        • 2 Septembre 2016 à 22h43

          Warboi dit

          Je ne crois pas vous avoir dit ce que je pensais de Macron. Ne projetez pas. Mais qu’un journal qui se prétend sérieux ne peut l’ignorer, parce qu’il en dit beaucoup sur ce que nous sommes, notre démocratie, notre façon de faire de la politique, la politique elle-même. Sans doute bien au-delà de Macron lui-même.
          Enfin vous n’y comprenez rien n’est-ce pas…
          Les migrants, les migrants, ça ça vous parle.
          Que dit Macron ? Que le populisme a des limites. Que mieux vaut la pédagogie que la démagogie. Que les migrants sont le résultat de nos politiques et que les jeter à la mer n’est pas la meilleure des solutions. Si ?
          Les migrants s’arrêtent à Calais parce qu’un certain Sarkozy l’a voulu. Pas Macron. Les Anglais veulent quitter l’Europe ? Offrons leur les migrants en cadeau d’adieu…

        • 2 Septembre 2016 à 23h35

          Laurence dit

          Donc, je ne sais pas ce que vous pensez de Macron, mais par contre vous avez l’air de savoir ce que Macron pense à propos du populisme. Qui à ce propos, ne dit absolument rien d’autre que ce que disent les rentiers des partis traditionnels. Je ne projette pas, je constate.
          Assumez vos choix, au point où vous en êtes, vous n’aurez pas l’air plus con que dans vos habits bouffés par les mites de fervent disciple de la dictature UE… à qui nous devons Schengen vous vous rappelez ?
          Pourriez-vous également me rappeler qui gère l’incurie de Calais depuis 5 ans ?

        • 3 Septembre 2016 à 10h37

          Warboi dit

          c’est sûr, Macron tient exactement le même discours que les autres. On se demande bien pour quoi ils ont tous si peur de lui ! On les sent comme crispés pourtant…
          C’est le gouvernement français qui gère Calais depuis 13 ans. Par la grâce de Sarkozy qui a mis la frontière britannique sur le territoire français. L’idée du siècle. Quant à Schengen, vous pourrez toujours le supprimer, vous ne supprimerez pas les réfugiés. Vous avez une idée ? Des barrières électrifiées ? Un douanier tous les deux mètres ? Il en faudrait deux millions, et en plus on règle le chômage ! Elle est pas belle la vie chez les populistes ?!

        • 3 Septembre 2016 à 11h14

          Laurence dit

          Macron fait peur à Hollande qui a désormais peur de son ombre. Vous parlez d’un exploit.
          N’est-ce pas vous qui souhaitez « offrir les migrants de calais aux Anglais » en guise de cadeau d’adieu. Aah mais c’est vrai vous n’êtes pas populiste, vous êtes au dessus du peuple, un de ces européistes revenchards et aigris après le doigt d’honneur des britanniques, tellement à bout de souffle qu’ils en sont réduits à trouver dans ce bellâtre méprisant un champion. Qui n’a jamais été élu. Comme Junker. Digne d’un européiste quoi.

      • 2 Septembre 2016 à 20h19

        bartolomee dit

        Désolé, mais je suis assez d’accord avec Laurence
        - Macron, micro phénomène qui repartira émarger chez Lazard avec un salaire à 5 chiffres…mensuels,
        - Apple, ou la tentation de soustraire son pognon au bien public…rien de nouveau. L’Europe fait semblant de punir Apple qui va faire semblant de s’en offusquer, tandis que l’Irlande va faire semblant de prendre le parti de Pomme (tout de suite moins prestigieux…comme le logiciel “Fenêtres” de “Minidoux”, entreprise créée par “Guillaume Portes”)

        En revanche, je vous invite à prendre connaissance des termes de la conférence de François Molins. Vous constaterez que le burkini est une partie émergée de l’iceberg.

        Burkini, Tremblay, radicalisation de mineures…quel point commun ? L’instrumentalisation des femmes. Point de vue personnel s’entend.

        • 2 Septembre 2016 à 21h42

          Warboi dit

          Que Causeur ait trouvé son public à la droite de l’extrême-droite est une chose et ce n’est pas nouveau, mais ne retenir de l’actualité que certains sujets fétiches, ce n’est pas du journalisme sérieux.
          Mais Causeur a t-il jamais prétendu être un magazine sérieux ?
          That’s the question…
          On verra ce que vaut Macron à l’épreuve des faits mais on ne peut pas taper sur les partis traditionnels et ignorer le seul qui veut les court-circuiter. Quant à Apple le fraudeur fiscal, défendu par becs et ongles par sa victime l’Irlande, c’est une merveilleuse allégorie du rôle putride des Etats face à l’intégration européenne qui tente d’y mettre de l’ordre. Le “jeu de la concurrence non faussée”, ça se dit comment en gaélique ? Pas surprenant que les souverainistes n’aient d’autres choix que d’ironiser lourdement…
          vite, un burkini pour se retrouver en terrain connu !!!

        • 2 Septembre 2016 à 22h01

          Laurence dit

          Pourquoi perdez-vous votre temps à lire un journal que vous ne jugez pas très sérieux.
          Les journaux sérieux ne manquent pas : Le figaro, le Point, Cosmo, Challenge, Charlie hebdo, Télé 7 jours, Femme magazine, The Guardian, le Pèlerin… Tous parlent de Micro Macron, vous en trouverez bien un avec lequel essuyer vos doigts.

        • 2 Septembre 2016 à 22h35

          Warboi dit

          Je ne lis que les titres ! Au 30ème article sur le burkini, quel est l’intérêt ?
          On parle de Macron même dans des journaux qui le détestent. ça s’appelle la presse.
          Vous la lisez pour apprendre, débattre, confronter ou pour vous conforter ?
          Je vous rappelle que le sous titre ici est sensé être “surtout si vous n’êtes pas d’accord”. De quoi torcher vos petits doigts.

        • 2 Septembre 2016 à 22h52

          Laurence dit

          « On parle de Macron même dans des journaux qui le détestent. ça s’appelle la presse. »
          Non ça s’appelle du conte de faits.

        • 3 Septembre 2016 à 0h35

          i-diogene dit

          Il est clair que Macron fait le buz..

          Il est un peu jeune pour prétendre à la présidence, mais sa position apolitique en fait quand-même un interlocuteur valide..

          Maintenant, où veut-il aller..?

          Nul ne le sait, mais je pense que c’ est un pragmatique qui propose des solutions sans s’occuper de leur couleur politique..

          Affaire à suivre..!

      • 3 Septembre 2016 à 8h37

        bartolomee dit

        @Warboi

        Dans l’absolu, vous avez évidemment raison. La relative “minceur” des thèmes proposés par “Causeur” relève en effet d’un suicide en termes de business…sur le papier.

        Maintenant, on ne peut éluder le fait que l’inquiétude va grandissante pour un atteindre un paroxysme d’angoisse chez nos concitoyens.

        Je ne vais pas refaire l’historique depuis “l’affaire Merah”, mais force est de constater que cet été meurtrier agit comme un détonateur dans les consciences. Le burkini est vraisemblablement un épisode folklorique à traiter avec un mélange de décontraction et de légereté…dans l’absolu.

        Sauf qu’il survient – curieuse coïncidence – moins de quinze jours après le drame de Nice (cf. la “journée ” au parc aquatique des Pennes Mirabeau) puis diverses interdictions. De mon point de vue, fachos ou pas, toute personne un peu lucide s’interroge sur ce que l’avenir nous réserve.

        Puis, on regarde un peu dans les rétroviseurs, autour de soi…et on prend conscience que le problème majeur de la France réside dans cette impossibilité manifeste à assimiler une population qui en rejette les moeurs de manière assez visible et ostentatoire pour que l’on s’en effraie.

        Que le sujet du burkini tourne en boucle depuis plus d’un mois sur “Causeur”, j’aurais tendance à penser que c’est légitime, eu égard aux projections assez terrifiantes que chacun peut en faire.

        Si “Causeur” n’offrait pas à tous ceux mal à l’aise pour eux-mêmes, leurs proches, enfants, petits-enfants, cette tribune “défouloir”, un autre site le ferait.

        De nature assez curieuse, plutôt porté vers la culture au sens large, je ne parviens pas à m’intéresser – hors vie professionnelle – à un autre sujet que celui de l’islam en France.

        Mes enfants, mes proches vont-ils potentiellement vivre sous la charia ? Avouez qu’en (presque) fin de parcours dans la vie, c’est une question quelque peu obsédante. Macron…oui…mais plus tard.

        • 3 Septembre 2016 à 9h18

          Laurence dit

          Bonjour Bartolome,
          Vous avez raison, en situation normale moi aussi j’aspirerais tout à fait à discuter d’autres choses. Mais cette hydre verdâtre mortifère ne nous laisse pas le choix, nous provoque sans cesse. Il y a des priorités absolues dont certains n’ont toujours pas saisi le caractère vital.
          Ici certains sont dans un déni complètement suicidaire.
          Oui bien peut-être qu’ici certains rêvent de « jours tranquilles à Causeur ».

        • 3 Septembre 2016 à 9h38

          bartolomee dit

          @ Laurence

          A dire vrai, je suis presque plus effrayé de l’apathie de mes compatriotes devant le fait que du fait lui-même.

          Je sais bien – sans vanité aucune – que nul n’est prophète en son pays (jeu de mots intentionnel !), mais à ce niveau de léthargie, on se prend à repenser à l’endroit où l’on a rangé les valises…or, c’est tout le contraire de ce qu’il convient de nommer notre devoir.

          Conclusion : il faut s’obstiner, convaincre, apporter des faits…ouvrir les yeux et les esprits par différentes voies.

        • 4 Septembre 2016 à 17h22

          Jean0308 dit

          @ Bertolomee
          de la part Schlomo43
          Il y a de fortes chances que oui , vos petits enfants vivront sous d’autres lois mais certainement pas la Loi Mosaïque :-) la Grande au fait ???
          Le pays comme l’ Europe a changé en 40 ans et c’est davantage à nous , qui l’avons connue et aimée gosses , qu’il revient de chanter ” Douce France , cher pays de mon enfance ” et pas aux aficionados de mouvements comme celui d’ Harlem Désir avec d’autres pires comme média..p. Nos parents et nos grands-parents sont allés au casse pipe ( et que dire pour la communauté Juive !) pour des rondelles de carottes ( voyez le scandale du centenaire de la bataille de Verdun , merci qui ? mais merci à hollande qui sait ce qu’il fait aussi méprisable que Sarkozy et qui se fera jeter aux chiottes !
          mais c’est nous pour nos votes d’imbéciles heureux d’élection en élection et abusés par la propagande médiatiques des Elkabbach , Ockrent , A Sinclair , Apathie… , qui avons permis cela .
          il y a des élections en 2017 , sans doute les avants dernières élections libres . alors faites vous plaisir car les occasions vont disparaître pour de bons .
          à qui profite le crime ou le sacrifice à nouveau de l’ Europe ? ( tiens on dirait que l’Histoire radote )

          d’abord et avant tout aux américains , l’ Allemagne de Merckel ( et de sa population dominatrice comme avant ) qui a renoué avec son arrogance et son mépris de ses voisins et ….les bédouins baiseurs de c….
          la bonne soirée ou Chalom

    • 2 Septembre 2016 à 19h03

      laborie dit

    • 2 Septembre 2016 à 19h01

      laborie dit