Les pieds nickelés de la lutte sociale et politique | Causeur

Les pieds nickelés de la lutte sociale et politique

Brexiters, syndicalistes, nuit-deboutistes…

Auteur

Amaury Grandgil

Amaury Grandgil
anime le blog mesterressaintes.hautetfort.com

Publié le 08 juillet 2016 / Économie Politique Société

Mots-clés : , , ,

Les oligarques nous mènent où ils veulent presque aussi facilement qu’un troupeau à l’abattoir, croyant nous faire prendre des vessies pour des lanternes le plus longtemps possible. Les peuples cependant expriment de plus en plus leur colère face à tant de mépris, de dédain à peine caché. Ils pensent parfois se trouver des leaders pour mener la révolte mais ceux-ci sont autant de pieds nickelés sans grande envergure qui se contentent de jouer leur « emploi » de comédie afin de continuer à bénéficier du système et que l’on continue de voir leur binette partout dans la presse. C’est à désespérer de se dresser contre les pseudo-élites de plus en plus déconnectées des peuples…

En Grande-Bretagne les promoteurs passionnés du Brexit se dégonflent les uns après les autres. Ce sont autant de pieds nickelés, de Nigel Farage à Boris Johnson, le maire de Londres ayant la même tignasse que Ribouldingue. Ils ressemblent un peu à ces mauvais élèves qui n’en croient pas leurs yeux et leurs oreilles d’avoir réussi à convaincre le pion rassis de service de ne pas retourner en classe et de faire cours dehors. Et finalement ils ont l’air de songer que leur blague est allé un peu trop loin et abandonnent toute responsabilité laissant leur peuple aux mains de responsables dont le rêve humide récurrent est de faire de la Grande-Bretagne le « paradis fiscal » du monde entier. Ils reviennent sagement dans les rails.

Personne n’est d’ailleurs plus vraiment certain maintenant que le Brexit sera réellement finalisé. Donald Tusk et Jean-Claude Juncker, le responsable européen qui parle aux ovnis, trouveront bien un moyen de ne pas tenir compte de ce vote, de le renvoyer aux oubliettes de l’histoire. Ils feront une petite leçon de morale aux mauvais élèves et tout rentrera dans l’ordre à coup de chantage économique, ainsi qu’en Grèce. Et Farage et Johnson font finalement partie du spectacle tout autant que les Le Pen en France, épouvantails utiles de la droite dire républicaine et de la gauche sociétale, tout autant que les autres politiques.

En France, les opposants à la « loi travail », soit disant de Myriam El Khomri, alors que ses véritables auteurs sont quelques technocrates européens, ont décidé donc que la lutte sociale s’arrête pendant les vacances d’été. On me rétorquera que les utopistes de Nuit debout ont aussi décidé de remettre la révolution après leur séjour au camping des Flots bleus ou à Ibiza, ou chez Tata Geneviève à Nice. Quant aux « casseurs » anarchistes jusqu’au-boutistes, attention, s’ils ne se retenaient pas, on verrait ce qu’on verrait, ils font appel à la justice bourgeoise.

Pour ne cependant pas totalement se ridiculiser des responsables syndicaux comme Jean-Claude Mailly prédisent des « surprises » pendant l’été, des actions ponctuelles qui marqueront les esprits… Des flash-mobs ? Une vente de tongs écrivant FO ou CGT sur le sable de la plage ? Une quête à la sortie des agences Pôle emploi ?

Pourtant cette « loi travail » empêchera par ses conséquences sur de nombreux salariés, leur paupérisation, leur précarisation, de partir en vacances justement. Un peu moins de la moitié des Français n’en ont justement plus les moyens. C’est finalement à se demander si Philippe Martinez et Jean-Claude Mailly ne jouent pas aussi leur rôle, leurs « emplois » de « repoussoirs » pour les élites, au sein du grand « Barnum consumériste » rentrant ensuite bien sagement à l’étable comme le reste du troupeau.

Il faut dire que pour eux le pion rassis en chef, Manuel Valls, a décidé de siffler une bonne fois pour toutes la fin de la récréation en faisant jouer encore une fois le 49.3…

Et les oligarques seront ainsi à peine inquiétés. Encore une fois…

>>> Retrouvez en cliquant ici l’ensemble de nos articles consacrés au Brexit.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 10 Juillet 2016 à 22h09

      brubru35 dit

      L’auteur oublie que c’est de la grande Bretagne dont on parle.A croire qu’il ne connait rien à ce pays et à ses mœurs politiques,à la mentalité de ses habitants.Bref.On pourrait aussi lui rappeler/apprendre que la démocratie est le seul régime ou les dirigeants sont à l’image du peuple qu’ils gouvernent…

    • 10 Juillet 2016 à 20h05

      IMHO dit

      Tiens, à propos, comment se fait-il que Causeur n’ait pas encore publié un ou des articles sur l’affaire TELECOM ?
      C’est pourtant du lourd, soixante suicides planifiés et provoqués, des centaines de vies mutilées, un conspiration du silence totale, des cadres du service public faisant les kapos, et une totale impunité .
      Allons les aminches, il est temps de s’y mettre, à donf !
      Du vitriol, et du sang, nous voulons du vitriol et du sang !
      Autre chose: j’écoute un exposé d’un certain Damien Viguier sur le mariage clanique, comment se fait-il que cet aliéné n’écrive pas dans Causeur ? C’est anormal .

    • 10 Juillet 2016 à 10h14

      keg dit

      Les seuls pieds nickelés d’estive seront des maures….. inculturés du message du prophète…. Pour eux la seule trêve face à une cible est son éradication (et comme ils ne servent qu’une fois….)

      http://wp.me/p4Im0Q-1bn

    • 9 Juillet 2016 à 15h42

      Diogène le cycliste dit

      Le problème dans tout cela, c’est que l’on ne sait pas comment cela va fini, vraisemblablement, pour nous en tout cas, ni qui pourrait nous en sortir.
      Surtout pas la classe politique actuelle.

      • 10 Juillet 2016 à 8h19

        Diogène le cycliste dit

        suite,
        Je voulais dire vraisemblablement mal!
        Amaury Grandgil
        Merci pour le texte et les photos qui sont rafraichissantes, preuve qu l’on a pas besoin de gros effets spéciaux pour bien faire comprendre et bien faire sourire.
        Les effets spéciaux sont arrivés et l’intelligence est partie.

    • 8 Juillet 2016 à 21h45

      saintex dit

      Quand un militaire garde le pouvoir une fois la guerre gagnée, ne serait-ce que pour remettre de l’ordre, il outrepasse sa fonction et le rôle qui lui a été dévolu. Les critiques ne manquent pas. Bon !
      Quand le dirigeant d’un parti politique, qui ne s’assigne pas et ne se voit pas assigner une autre fonction que de desserrer l’étau de l’UE, même après réussite il doit continuer. Sinon les critiques ne manquent pas.
      Moi j’vous l’dis, Staline et Farrage c’est bonnet blanc et blanc-cassis. Et j’sais d’quoi j’cause, j’anime un blog-blague dans lequel je lis l’avenir dans le marc de Bourgogne. Et en plus j’ai étudié la psychologie dans un magazine par correspondance.
      Traduction pour Steed : Les articles de Grandgil sont au raz des pâquerettes pour ne pas dire pire.

    • 8 Juillet 2016 à 21h38

      walkyrie dit

      Le brexit ira à son terme. Sinon ce sera un casus belli contre l’Europe. Cette horrible Europe des marchands et des lobbies, des banques et des profiteurs technocrates. Aux armes citoyens dit la Marseillaise. Il faudra y aller. Et leur mettre un autre coup de pied au cul. A moins qu’on ne soit obligé de dresser encore comme en 1793 des échafauds ?

    • 8 Juillet 2016 à 20h01

      i-diogene dit

      - “cette « loi travail » empêchera…de nombreux salariés…de partir en vacances”..

      - Cette loi permettra de relancer l’ emploi: 10% de chômeurs qui rêvent de travailler, plutôt que de partir en vacances..,
      - diminuera l’ interim: 5 millions de travailleurs précaires qui ne partent pas en vacances sous peine d’ être remplacés,
      - affaiblira les syndicats mafieux CGT et FO,
      - permettra à de nombreuses PME et TPE de moduler leur personnel en fonction de leurs carnets de commandes,
      - etc…

      Sinon, je serais assez d’ accord avec cet article: les français sont trop bien nourris, trop gras, trop mous pour faire une révolution..

      • 9 Juillet 2016 à 22h54

        kelenborn dit

        “Sinon, je serais assez d’ accord avec cet article: les français sont trop bien nourris, trop gras, trop mous pour faire une révolution..”
        Superbe remarque Eugene…tu connais tes classiques!
        Ceaucescu trouvait aussi que les roumains étaient trop gros et trop gras!!!
        Il n’a pas dit trop mous pour faire la révolution et il avait pour une fois raison: ils l’ont faite et l’ont envoyé chez Lucifer!!
        T’as de bonnes lectures, tu pourrais même obtenir le bac!
        MK

        • 10 Juillet 2016 à 17h49

          i-diogene dit

          J’ ajouterai pour certains: trop imbus de leur médiocrité..!^^

          Ma maison, ma bagnole, ma femme, mes gosses et mon chien..:

          - ma maison… Tant que je pourrais payer les impôts et le crédit,
          - ma bagnole.. Idem,
          - ma femme… Quand elle veut bien..
          - mes gosses… Peut-être pas tous..
          - mon chien… Un bâtard de pure race à la mode, avec pedigree certifié L.O.F…!^^

          Avec une telle envergure, pourquoi faire la révolution..?

    • 8 Juillet 2016 à 18h39

      steed59 dit

      cool j’ai été censuré …

    • 8 Juillet 2016 à 16h51

      Dominique dit

      “cette « loi travail » empêchera…de nombreux salariés…de partir en vacances”. C’est un nouveau diktat de la société de consommation, tout un chacun est sommé de “partir” quelque part pendant ses vacances. Mais il y en a qui, pour des raisons diverse, n’ont aucune envie de “partir”. C’est à se demander si ces dangereux dissidents ne vont pas bientôt être rééduqués !

    • 8 Juillet 2016 à 16h34

      IMHO dit

      Beau comme la rencontre fortuite sur une table de dissection d’une machine à coudre et d’un parapluie.

      Citation prévisible mais congrue .