Pour aller travailler, les Français préfèrent polluer | Causeur

Pour aller travailler, les Français préfèrent polluer

Salauds de pauvres!

Publié le 23 février 2017 / Société

Mots-clés : , , , , , ,

vélo transport en commun Paris bobo

Selfie de Tony Estanguet avec Valérie Pecresse et Anne Hidalgo (Sipa : 00774804_000001)

C’est avec la froideur propre aux statistiques que l’Insee nous révèle cette donnée inavouable : à peine 2 % des Français vont au travail à vélo ! Intraitable, l’Institut des Chiffres estime leur nombre exact à 500 000, soit environ 1,9 % des « actifs », et dresse leur portrait-robot.

Le travailleur vertueux est plutôt diplômé, souvent cadre, habite en centre-ville et son trajet quotidien ne dépasse pas les quatre kilomètres (faut pas exagérer quand même). Il gagne sa vie par une « activité récréative », dans les arts ou le spectacle, mais il s’en trouve aussi dans l’administration publique, l’enseignement et la communication. Vous risquez d’en croiser surtout en Isère, en Gironde, en Haute-Garonne, dans le Haut et le Bas-Rhin, ainsi qu’en Guyane et bien évidemment à Paris.

Banlieusards, artisans et ouvriers ne semblent pas savoir pédaler, et

[...]

  • causeur.#43.bd.couv

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 43 - Fevrier 2017

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur.#43.bd.couv
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 24 Février 2017 à 18h07

      PAYARD dit

      Qu’ est ce que c’est que cette admonestation écolo-bobo, et sur Causeur!Un comble!
      Si les gens prennent leur voiture, ce n’est pas pour le plaisir, mais parce que c’est le seul moyen pour se déplacer dans plus de 95% des cas.
      Renseignez-vous avant d’écrire !

    • 24 Février 2017 à 16h42

      Terminator dit

      Les français ne sont pas des pollueurs dans l’âme. Ce sont d’abord des gens plus laborieux que les médias ne le laissent souvent entendre et qui accomplissent des trajets de plus en plus longs pour bosser dans les centre-villes dont les bobos ont chassé les classes moyennes.
      Ces trajets ne se font pas à vélo et les transports en commun sont souvent insuffisants ou inexistants !

    • 24 Février 2017 à 15h15

      rolberg dit

      La voiture sert aux petits de symbole d’égalité sociale. Les riches en ont, ils doivent en avoir pour ne pas déprimer plus que ne le souhaite le pouvoir capitaliste.

    • 24 Février 2017 à 10h17

      keg dit

      Oui, Christiane arrivait aux marches du palais en vélo, avec ses porte-bidons en selle… On nait ou on naît pas…
      C’est la valse bi-cyclette bleue ou rose (selon les couleurs du mat dudit palais)

      http://wp.me/p4Im0Q-1yN

    • 23 Février 2017 à 19h55

      Carantec dit

      Pour ceux qui l’aurait manqué :

      https://m.youtube.com/watch?v=C7yOwrwwsYw

    • 23 Février 2017 à 19h55

      isa dit

      Jonathan, es- tu le fils de Cliclo?

      • 23 Février 2017 à 20h07

        mogul dit

        Moi aussi, j’ai connu une Clito Siksou. À Amsterdam. Elle avait un sacré tempérament d’ailleurs…

        • 23 Février 2017 à 20h29

          isa dit

          C’est sympa pour son supposé fils.
          Moi j’admire sa peinturew 

        • 23 Février 2017 à 20h37

          mogul dit

          À pardon ! Y a erreur sur la personne.
          La mienne était admirable aussi à tous points de vue, mais plus pour sa cambrure que pour sa peinture..

    • 23 Février 2017 à 19h04

      Saul dit

      Tiens il fait beau, le soleil revient, les vélos sont de sortie…
      Ça fait penser qu’il faut que je remonte le pare buffle. Celui en titane renforcé avec les pointes acérées. 

      • 23 Février 2017 à 19h17

        mogul dit

        Moi j’en ai un avec aimant, pour trier le recyclable du jetable.

        • 23 Février 2017 à 19h43

          Saul dit

          Attention à bien protéger la calandre quand même. Car c’est très fastidieux de nettoyer tous ces morceaux se nichant dans le moindre recoin

        • 23 Février 2017 à 19h51

          mogul dit

          Les cochons s’en occupent très bien. Faut juste être équipé.

        • 23 Février 2017 à 19h53

          mogul dit

          … mais c’est tout à fait écolo !

      • 23 Février 2017 à 19h43

        L'Ours dit

        :o)

      • 23 Février 2017 à 20h12

        Patrick dit

        Euh, votre pare-buffle, sur le vélo ou sur votre 4×4 ?

    • 23 Février 2017 à 18h19

      golvan dit

      Quelques remarques:
      -certaines villes sont cyclo-compatibles selon leur relief, d’autres pas du tout
      -les pistes cyclables ne sont presque jamais protégées par des plots dissuasifs et exposent donc le cycliste aux dangers d’une rue sans piste cyclable
      -les vélos électriques dont la vente explose sont une alternative qui se veut propre mais derrière la prise électrique, loin, très loin, chez les autres en fait, il y a une centrale électrique
      -les villes actuelles et les politiques de la ville, encore actuellement et plus que jamais, projettent les magasins en dehors du centre ville, ce qui induit la nécessité de la voiture, donc une grande partie des déclarations des écolos à la tête des villes n’est que de la poudre aux yeux
      -les voitures sont en pleine évolution, comme elles l’ont d’ailleurs toujours été, et les nouvelles voitures rendront obsolète une grande partie du discours des écolos de bazar dont la haine de la voiture est une posture destinée à bien montrer qu’ils sont différents. En tant que moyen de transport la voiture est irremplaçable, mais c’est elle qui va évoluer et non pas les écolos qui imposeront des moyens de transport burlesques et inadaptés.
      - les embarras de la circulation sont dus principalement à la concentration imbécile et non choisie d’un tas de citoyens qui préféreraient vivre en dehors des grandes villes, et qui le pourraient si un véritable aménagement du territoire était mis en oeuvre.

    • 23 Février 2017 à 17h21

      Patrick dit

      Imaginons si 90 % des gens se mettaient subitement à utiliser le vélo et laisser la voiture au garage. Conséquences :
      - chute de la vente d’automobiles, donc augmentation du chômage,
      - moins de recettes de taxes sur les produits pétroliers, donc aggravation du déficit de l’Etat.
      Donc augmentation des impôts, peut-être une vignette pour l’utilisation du vélo etc. Belles perspectives !

      • 24 Février 2017 à 17h32

        Georges dit

        Non la vente d’automobiles ne va pas chuter, bien au contraire. Exemple: la vignette crit’air est un excellent moyen d’envoyer des voitures à la casse. Il faudra construire de nouvelles voitures et casser les anciennes. Du boulot en perspective
        Pour ce qui est du gain en pollution, il ne faut pas trop rêver, les réveils sont toujours difficiles.

    • 23 Février 2017 à 17h08

      Patrick dit

      Quand j’étais trop jeune pour avoir le permis, je faisais quotidiennement pendant les vacances estivales, 36 km aller-retour à vélo pendant plusieurs semaines sur plusieurs années pour un travail en bureau d’études.
      A y réfléchir aujourd’hui, c’était de l’inconscience. Pas de piste cyclable, rouler sur des km sur une nationale déjà chargée à l’époque, secoué par le souffle des 38 tonnes qui me dépassaient à toute vitesse, respiration de la pollution surtout dans le parcours urbain, sans compter l’un ou l’autre accrochage avec des automobilistes qui auraient pu se terminer mal.
      Je ne recommanderais cela à personne.

      Si on veut moins de voitures sur les routes, il faut développer les transports en commun, mais aussi assurer leur sécurité. Il y a quelques jours, un voyageur s’est fait poignarder dans un TER entre Strasbourg et Saverne. L’agresseur a pu fuir mais semble avoir été attrapé. Mais selon la presse il relève probablement de la psychiatrie. Rien à voir donc avec un attentat ! On est rassuré ! Enfin, pas moi.

      Et on aurait techniquement les moyens d’avoir des véhicules peu ou pas polluant. Mais les lobbies pétroliers et autres font tout pour qu’ils ne se développent pas. Et ce ne sont pas les dos d’ânes, coussins berlinois et alternats générateurs de pollutions par les freinages, attentes ré-accélérations et d’usure d’amortisseurs et de pneus qui règleront les problèmes !

      • 23 Février 2017 à 17h44

        Sancho Pensum dit

        Mais on a des véhicules peu ou pas polluants ! Depuis la mise en place des normes Euro depuis le début des années 90, de gros efforts ont été faits (en dépit du scandale VW) sur les rejets des polluants de l’automobile. D’ailleurs, contrairement à ce qu’on imagine, la route est loin de représenter le plus gros de la pollution atmosphérique. Seulement 14 % du total. L’industrie, c’est 30 %, le chauffage c’est 30 %, l’agriculture c’est 20 %.
        La question de la sécurité, voire celle la ponctualité (je sais que c’est ici une obsession quotidienne) comptent pour très peu dans la faible utilisation au niveau national des TC (plus de 85% des déplacements se font en voiture). En dehors de déplacements intra-muros au sein des grandes métropoles, et des trajets de gare à gare, le véhicule personnel est plus pratique, souvent plus rapide, et pour peu que l’on n’y soit pas seul, moins couteux !
        On le voit, spontanément, le Français préfère utiliser sa bagnole. Pour faire aimer le train ou le tram, Les métropoles n’offrent pas réellement d’alternative séduisante ; elles se contentent le plus souvent de décourager l’usage de la bagnole (stationnement, plan de circulation, ZCR…).

    • 23 Février 2017 à 17h06

      bea33 dit

      Le vélo est emblématique de la société française. Des statistiques et des pistes cyclables pour les touristes. Pour le reste rien de sérieux.

      • 23 Février 2017 à 17h13

        Patrick dit

        Et beaucoup de “pistes” cyclables ne sont en réalité que des bandes rétrécissant d’autant la largeur de la chaussée et sur lesquelles les automobilistes doivent souvent empiéter lorsqu’ils croisent un camion ou un bus.

    • 23 Février 2017 à 16h52

      Aristote dit

      Donc on va au travail à vélo quand on travaille modérément en échange d’un salaire qui permet malgré tout d’habiter en centre ville.

      Bref, l’électeur type de Madame Hidalgo. 

    • 23 Février 2017 à 16h35

      Villaterne dit

      Moi j’ai pris le vélo une fois, sur le côté, je ne l’avais pas vu arriver !

    • 23 Février 2017 à 16h19

      mogul dit

      J’ai déjà essayé de me rendre à mon travail en vélo. Le problème est, qu’à l’arrivée, je n’avais plus qu’à retourner chez moi pour reprendre une douche !
      Je pourrais bien sûr arriver au boulot avec mon nécessaire de toilette et une tenue de rechange, mais j’ai jugé plus simple de reprendre la bagnole.
      J’espère que personne ne m’en voudra….

      • 23 Février 2017 à 16h23

        Schlemihl dit

        Et vous réussissez à vous garer ? Brigand !

        Des chaînes , des carcans , des cachots , le knout , le bagne à Cayenne , la guillotine , la double boucle , le mitard , le tombeau , le cachot noir , des fusils , des mitrailleuses , des matraques , à mort !!!!!

        • 23 Février 2017 à 16h58

          mogul dit

          On se calme ! J’ai mon parking ;-))

        • 23 Février 2017 à 19h53

          Saul dit

          un parking, pourquoi faire ? avec ma voiture, aucun problème pour se garer.

        • 23 Février 2017 à 20h00

          mogul dit

          J’avais ça aussi avant.
          Mais j’ai dû reconstruire la baraque apres voulu la rentrer dans le garage. Me femme n’était pas très joisse…. 

        • 23 Février 2017 à 20h01

          mogul dit

          avoir voulu

        • 23 Février 2017 à 20h02

          Saul dit

          Et puis ça consomme un max c’est vrai. Mais quel confort, quel sentiment de sécurité !

        • 23 Février 2017 à 20h05

          mogul dit

          Et puis c’est discret. Moi j’aime pas l’ostentation.

    • 23 Février 2017 à 16h14

      mogul dit

      J’adore la photo qui illustre l’article.
      De voir, derrière l’athlétique Estanguet, cette tripotée de badernes qui ont l’air aussi crédibles sur leurs vélos qu’une quelconque conscience politique chez Bayrou, est un spectacle dont on ne se lasse pas…. :-D

      • 23 Février 2017 à 16h37

        Lector dit

        :) sur ces vieux bicyclowns qu’on dirait recyclés des pays de l’Est… et qui ne possèdent même pas de batterie électrique… bonsoir la transition énergétique… ah ils vont être en bon état les poumons des parigots… merci notre dame de Paris…

      • 23 Février 2017 à 16h39

        Flo dit

        c’est vrai que la photo est assez ridicule.

    • 23 Février 2017 à 16h09

      L'Ours dit

      On oublie plusieurs choses car je me déplace souvent à vélo.
      En ville, la plupart du temps il faut risquer sa vie entre les bus,et les automobilistes qui tournent à droite, mais surtout les bas côtés sont dans un état pitoyable.
      En périphérie,on doit considérer que les cyclistes font du sport et ne vont pas au travail car les détours pour pistes cyclables sont légion.
      Arrivons en au must: Nombre de pistes cyclables ne sont pas entretenues et entre les branches dans la gueule et un sol cahoteux dont la volonté est manifestement d’éclater les hémorroïdes, on se dit que la classe politique préfère qu’on dépense de l’essence.

    • 23 Février 2017 à 16h01

      lebosondehiggs dit

      J’adore : les bons citoyens qui privilégient la socialisation dans les transports en commun aux heures de pointe.

      • 23 Février 2017 à 16h26

        Schlemihl dit

        Ouais , et l’ autre soir à Joinville hurlements effroyables d’ une jeune fille dans le RER . Deux jeunes espiègles lui avaient volé son portable et avaient quitté le wagon en fermant la porte .

    • 23 Février 2017 à 16h01

      Schlemihl dit

      On devrait enfermer dans des camps de rééducation tous les fainéants qui travaillent . ils polluent , ils n’ ont aucune sensibilité écologique , même certains seraient sceptiques sur les causes du réchauffement .

      Au trou ! et les fumiers qui utilisent les transports en commun ne sont pas meilleurs . Tous aux travaux forcés , un repas un jour sur deux , des chaînes , des baraques , la trique , le knout , et MM Meklat Dieudonné , Mme Bouteldjah comme surveillants , puisque nous avons perdu l’ héroïque Merah .