Boubours contre bobos: la guerre des mondes | Causeur

Boubours contre bobos: la guerre des mondes

Les carnets de Roland Jaccard

Auteur

Roland Jaccard

Roland Jaccard
Psychologue, écrivain, journaliste, critique littéraire, essayiste et éditeur suisse.

Publié le 25 février 2017 / Politique

Mots-clés : , , , ,

Une manifestante anti-Trump s'oppose à un supporter du nouveau président américain à Roseville aux Etats-Unis. SIPA. AP22010622_000002

1. Assécher le marécage politique !

Donald Trump, auquel un de ses conseillers suggérait pendant sa campagne électorale d’affirmer qu’il allait « assécher le marécage politique à Washington », a éclaté de rire : jamais il n’avait entendu un slogan tellement naze. Mais, pour s’amuser, et sans doute par défaut d’inspiration, il l’a utilisé dans un discours prononcé le 8 décembre à Des Moines, dans l’Iowa. À sa grande surprise, la foule s’est enflammée. Alors, confie-t-il, « j’ai commencé à le dire, comme si je le pensais vraiment ». Et c’est ainsi que les refrains populistes de sa campagne antisystème l’ont conduit à la Maison-Blanche.

À un journaliste qui lui rappelait qu’il avait promis d’ouvrir une enquête sur les e-mails d’Hillary Clinton et de la faire arrêter, il a répondu : « Avant l’élection, ça sonnait bien, maintenant tout le monde s’en fiche. » Une belle leçon de cynisme !

Il n’en reste pas moins que les slogans politiques en disent long sur celui qui les adopte. Des spécialistes ont ainsi passé à la loupe les formules toutes faites des candidats français à l’Élysée. Ils arrivent à la conclusion que presque toutes sont molles, louches ou creuses. Quelques exemples :

1. Benoît Hamon : « Faire battre le cœur de la France. » Raté, commente Olivier Kennedy. De quoi parle-t-il : on est dans la romance ou dans le domaine médical ? Avec deux verbes à l’infinitif, le résultat est lourd et le message parfaitement creux.

2. Emmanuel Macron : « En Marche. » Encore raté. En marche pour aller où et comment ? Une pub pour le tourisme pédestre ou un fitness ? Mieux vaut oublier !

3. Manuel Valls : « Faire gagner tout ce qui nous rassemble. » Incompréhensible. Ce slogan a déclenché l’hilarité. Au point que Valls s’est rabattu sur un cliché à la portée de chacun : « Une République forte. Une France juste. »

4. Arnaud Montebourg : « Libérer les Français. » Une noble ambition. Mais les libérer de quoi ? « De son propre parti qui est au gouvernement depuis cinq ans ? » ironise Olivier Kennedy.

5. Jean-Luc Mélenchon : « L’avenir en commun. » On ne peut pas faire plus vieillot pour un personnage plutôt punchy !

6. Marine Le Pen parle « Au nom du peuple », ce qui lui sied, et François Fillon, non sans arrogance, s’accapare « Le courage de la vérité ».

Arrêtons ici ce jeu de massacre ! Mais, s’il fallait parier sur un candidat, je n’hésiterais pas : ce serait

[...]

  • causeur.#43.bd.couv

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 43 - Fevrier 2017

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur.#43.bd.couv
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 28 Février 2017 à 14h43

      Perplexe dit

      Politiquement la France est face au précipice , “En Marche ” me paraît très dangereux , il faut choisir un côté ……à gauche ?(hum!) de l’autre..?

    • 26 Février 2017 à 16h29

      Schlemihl dit

      MM Trump et Poutine ne sont visiblement pas de la même espèce malgré certaines affinités . Je doute que M Trump dans sa carrière ait marché sur beaucoup de cadavres , et ce n’ est pas une façon de parler .

      Le discours et l’ idéologie bobo sont visiblement sur le déclin , et le mensonge apparait trop . Il est tout à fait normal que des gens se mettent complètement dans le camp anti bobo , les uns par dégoût , conviction personnelle , ou intérêt bien ou mal compris  .

      Mais un mensonge retourné comme un gant , ce n’ est pas toujours une vérité . Le politiquement incorrect peut mentir . Les races existent mais tout n’ est pas race . Ouvrir les frontières à qui veut entrer est une folie . Fermer les frontières et devenir haineux et xénophobe n’ amènera rien de bon .

      Je suggère de tenir compte ni de la mode ni des élégances ni du politiquement correct ni du politiquement incorrect ni des doctrines ( islamisme trotskisme antiracisme racisme…. ) .

      Les croyances et les comportements doivent s’ inspirer de tout autre chose , dont on ne tient pas assez compte : les faits .

      Par exemple : les races existent ; un opprimé n’ est pas par cela meilleur qu’ un autre ; le racisme l’ impérialisme et la cruauté sont des défauts non pas occidentaux mais humains ; l’ assassinat n’ est pas la meilleure solution des différents politiques ; si on demande à un peuple de se suicider parce qu’il gêne , on doit s’attendre à un refus ; la lutte contre les automobiles est une lutte contre la vie et le travail ; la richesse des nations ne vient pas du pillage mais du travail humain ; les civilisations ne sont pas égales ; le socialisme a démontré expérimentalement de façon longue et répétée qu’il ne fonctionne pas ; nous sommes mal renseignés sur les causes du réchauffement et ses conséquences ; l’ islamisme est un ennemi mortel de l’ Occident et d’ailleurs de tout le monde ; l’ antisionisme est la forme moderne de la haine antijuive ; l’ UE est faite comme par un cochon etc etc .. 

      • 26 Février 2017 à 23h45

        Renaud42 dit

        Tout est simple avec vous : vos idées = les faits.

        • 27 Février 2017 à 0h21

          Schlemihl dit

          Renaud

          si mes idées sont fausses alors

          les races n’ existent pas , et on ne saurait faire la différence entre un Chinois et un Congolais
          être opprimé apportent une supériorité morale , et c’ est pour cela que les révoltes serviles sont toujours humaines et modérées
          racisme impérialisme et cruauté ont été inconnus des Mésopotamiens Iraniens Chinois Huns Avares Mongols Turcs Aztèques et Japonais
          l’assassinat des opposants est encore le meilleur parti
          les gêneurs ne demandent pas mieux que de se faire exterminer , et je vous souhaite de ne gêner personne
          l’automobile est inutile aux travailleurs et surtout aux taxis
          les nations impérialistes comme la Turquie sont plus riches que la Norvège ou la Suède
          la civilisation mongole valait celle des chinois , on se demande pourquoi les mongols ont imité les chinois
          le socialisme réussit toujours en Russie Ukraine Lituanie Pologne Allemagne Albanie Yougoslavie Corée Chine Viet Nam Cambodge Ethiopie Cuba Venezuela
          nous connaissons les causes du réchauffement . Je me demande pourquoi on ne l’a pas annoncé dans les années 1980 . Annoncé à la première page des journaux , ça en valait la peine
          les islamistes nous aiment
          l ‘ antisionisme n’ a rien à voir avec l’ antisémitisme , sauf sous Staline Brejnev en Urss Pologne Europe occidentale monde musulman deS années 1950 à maintenant
          L’ UE est une réussite admirable  

          Cette fois vous serez d’accord je l’ espère 

    • 26 Février 2017 à 14h56

      persee dit

       Mais bobo comme boubours  votent socialistes  , parce que ces masses sont disponibles pour n’importe quel esclavage , tant qu’on les abreuve de grandiloquences verbeuses .

      • 28 Février 2017 à 14h47

        Perplexe dit

        ils ne savent dire qu’en préambule : Je suis de Gauche ! …tout est dit …

    • 26 Février 2017 à 10h14

      Cardinal dit

      Boubours extrait de Google :
      **Les bobos, pas la peine de le rappeler, ce sont les bourgeois bohèmes et le boubour c’est le bourgeois bourrin, et c’est Libération qui l’évoque ce matin. Le bobo est devenu le punching-ball des politiques censément antisystème, moqué pour son multiculturalisme bêlant et hypocrite, son consumérisme anti-consumériste et sa déconnexion du pays réel.
      **Le boubour au contraire en a marre du politiquement correct, marre de culpabiliser pour son pouvoir d’achat, marre de manger du tofu en ravalant ses plaisanteries grivoises.

    • 26 Février 2017 à 9h52

      Habemousse dit

      Qu’est-ce que les Boubours sinon des Bachi-Bouzouks qui auraient troqué leurs montures à crottin contre des trottinettes électriques, plus adaptées à la circulation piétonnière que les vélos des bobos, moins maniables.

       Il va y avoir du sang, oui, mais aussi des crevaisons ; la rue va sentir le caoutchouc brûlé et les cimetières se refaire une deuxième jeunesse.  

      La mort de cette génération n’asséchera que son cœur, mort de ne pas avoir servi.  

      • 26 Février 2017 à 11h19

        Nolens dit

        C’est apocalyptique comme description !!! S’il faut retenir une chose, c’est l’assèchement du marécage politique, les gosiers c’est le contraire, il faut les hydrater. En attendant, vu qu’ici c’est l’heure de l’apéro (GMT+7), je m’en vais refaire le monde avec mes potes, bourrins certes, mais bientôt bourrés/beurrés (ça dépend). Boubour voudrait donc dire Bourgeois Bourrés. Comme Bobo d’ailleurs, bourrés de fric mais pas de bonnes intentions.

        • 26 Février 2017 à 11h33

          Habemousse dit

          “…ici c’est l’heure de l’apéro…”

          A la vôtre !

    • 26 Février 2017 à 7h47

      Nolens dit

      Certains commentaires laissent penser que leurs auteurs ne se creusent pas beaucoup les méninges.
      Boubour est tout sauf flatteur. Bourgeois Bourrin (quelqu’un a-t-il besoin d’explication sur bourrin ?). Ce n’est pas un compliment non plus envers la gent chevaline.
      Ce que l’auteur de l’article semble vouloir dire, à la suite de nombreux autres parus ici, dans Causeur, c’est que le ras-le-bol commence à gagner du terrain. La gauche, surtout elle, est devenue insupportable, sa frénésie à complaire par tous les moyens à tout ce qui peut détruire la France et sa société devient de plus en plus évidente.
      Quant à moi, pauvre Boubour, j’espère que toute cette flopée de minables de gauche va aller aux oubliettes, je les mettrais plutôt au bagne ce qui leur permettrait de se retrouver entre eux.

    • 26 Février 2017 à 7h17

      L’Imprécateur dit

      Si quelqu’un a compris ce que dit ce monsieur, je serais bien aise qu’il m’en donne un aperçu… Merci.

      • 26 Février 2017 à 9h22

        steed59 dit

        le peu que j’en ai compris était tellement naze …

    • 26 Février 2017 à 3h23

      Pedro 65 dit

      Roland Jaccard, vous êtes vous-même un gros bobof, et même pas brillant. Sans la bienveillance de notre chère Elisabeth Levy, votre insignifiance ne serait pas parvenu
      à notre connaissance…. Vous voudriez être un Finkielkraut, un Bruckner, un Onfray, un Bock-Coté,une Levy, une Polony, un Houellebecq, un Céline bien-pensant,un Oscar Wilde hétéro et vous n’êtes que vous-même, dandy narcissique sans génie que tout le monde aura oublié demain…Vous reposerez à coté de Frederic Beigbeider votre semblable en vacuité….

      • 26 Février 2017 à 7h48

        Nolens dit

        Vous pourriez étayer vos critiques, point par point par exemple au lieu d’insulter gratuitement quelqu’un qui ne semble pas être de votre avis.

    • 26 Février 2017 à 3h07

      Pedro 65 dit

      Sincèrement Elisabeth Levy, Roland Jaccard n’

    • 26 Février 2017 à 0h25

      Schlemihl dit

      Demain sera l’ avenir !
      Tradition Progrès Prospérité
      La Commune plus l’ électricité
      Ecologie Pollution Typhus
      C’ est la Nature qui a raison
      Pour une France forte , une Europe libre
      Progrès et indépendance
      Justice et Liberté
      Mon cul
      Union des démocrates patriotes
      Rassemblement des forces neuves
      Jeunesse et Tradition
      Roy et Christ ( pas mal celui la , moins idiot que d’autres ) 
      Parti du Progrès  

      servez vous et j’en ai beaucoup d’autres et pour tout le monde , libéraux capitalistes mondialistes européens trotskistes islamistes racistes antiracistes cléricaux athées intégristes nazistes antimondialistes poutinistes trumpistes et même gibelins . 

    • 25 Février 2017 à 17h19

      A mon humble avis dit

      Les slogans politiques sont du pur marketing.
      Des sondeurs analysent les attentes de la cible la plus large possible, et des publicistes pondent quelques mots qui ont pour but de faire croire que le produit (le candidat) est exactement ce que cette cible attend.
      Le rapport avec la réalité ne figure pas au cahier des charges. Un slogan ne sert qu’à tromper les électeurs.
      Le candidat qui se passera de slogan sera vraiment “hors système”. A bon entendeur…

    • 25 Février 2017 à 17h07

      dacey dit

      Excusez-moi, mon intellect est très limité, mais je n’ai rien compris. Qu’est-ce qu’un boubour, au final ?

      • 25 Février 2017 à 17h20

        A mon humble avis dit

        Je crois que ça veut dire “bourgeois bourrin”.

        • 26 Février 2017 à 1h44

          Cardinal dit

          Merci ! Moi aussi, comme dacey, je me posais la question.
          J’avais pensé à bourgeois bourrés, suggérant qu’ils étaient ivres vu leur gestion de la vie sociale et politique en France concoctées au cours de leurs meetings dans les restaurants chics parisiens après un repas bien arrosé.
          Mais considérant le niveau intellectuel de nos “élites” je pense que vous avez raison.

    • 25 Février 2017 à 16h53

      Renaud42 dit

      “jamais il n’avait entendu un slogan tellement naze”.
      Google Translate?