Benzema ou la reductio ad racismum footballistique | Causeur

Benzema ou la reductio ad racismum footballistique

C’est pas ma faute à moi!

Auteur

Philippe David
est journaliste et auteur de "Virons Dieu du débat politique !" (Ed. Fauves).

Publié le 01 juin 2016 / Société Sport

Mots-clés : , , , ,

La couverture du journal espagnol "Marca" dans lequel Karim Benzema "rompt le silence" qu'il aurait sans doute mieux fait de garder...

Il y a des enfants qui vous ramènent leur carnet de note en vous expliquant que le zéro qui leur a été gratifié dans telle ou telle matière n’est pas de leur faute mais de celle du professeur qui, en plus de mal expliquer, corrige comme un pied.

Il y a des adultes qui gagnent des fortunes avec leurs pieds, 15,3 millions d’euros l’an dernier pour l’objet de cet article, et qui trouvent comme unique explication à leur absence dans le groupe France pour l’Euro de football que le sélectionneur « a cédé à la pression d’une partie raciste de la France ».

Le « racisme d’une partie de la France » serait donc le motif de l’absence de Karim Benzema de l’Euro 2016. On reste donc dans le registre cantonesque, qui était, lui aussi, beaucoup plus convaincant ballon aux pieds que micro aux lèvres, l’ancien attaquant de Manchester United ayant reproché la semaine dernière à Didier Deschamps, outre de ne pas avoir sélectionné Benzema et Ben Arfa, « d’avoir un nom très français. Peut-être qu’il est le seul en France à avoir un nom vraiment français ». Les Dupont, Durand, Martin et consorts apprécieront…

Donc si Benzema n’est pas dans le groupe France, ce n’est en aucun cas de sa faute mais de celle de cette France raciste, la France moisie comme dirait Philippe Sollers.

La mise en examen dans l’affaire de la sextape ? Rien de grave puisqu’il s’agit juste d’une extorsion de fonds envers un coéquipier lui aussi privé d’Euro, Mathieu Valbuena, qui a pourtant toujours été exemplaire sous le maillot tricolore, contrairement à Benzema.

Le crachat après l’émouvante Marseillaise parfaitement respectée par l’ensemble du stade Santiago Bernabeu ? Juste un besoin physiologique, on est en effet épuisé physiquement quand on est footballeur professionnel après avoir parcouru en marchant le chemin des vestiaires à la pelouse et être resté debout une minute sans bouger.

Deschamps raciste contre les Maghrébins ? Alors pourquoi avoir appelé Adil Rami, franco-marocain, suite au forfait de Raphaël Varane.

Deschamps raciste tout court ? Quand on voit le milieu tricolore avec Pogba, Matuidi, Diarra, Kanté et Payet, on peut en douter non ?

Deschamps laxiste avec Benzema ? Probablement puisqu’aucun autre entraîneur n’aurait maintenu un attaquant muet pendant 1 222 minutes sous le maillot de l’équipe de France, attaquant qui pour les qualifications pour le Mondial 2014 ne marqua qu’une fois en phase de poules, à 3 minutes de la fin du dernier match face à la Finlande après ne pas avoir particulièrement brillé face à d’autres adversaires de gros calibre comme la Biélorussie ou la Géorgie…

Mais si Benzema ne sera pas de l’aventure qui, nous l’espérons tous, se terminera avec un troisième titre pour les Bleus, ce n’est évidemment pas en raison de son comportement ou de ses performances.

De cette affaire restera au moins une chose : on connaît désormais la reductio ad racismum footballistique…

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 3 Juin 2016 à 22h13

      Cardinal dit

      D’après moi Benzema est raciste et il n’aime pas les maghrébins. Le problème est qu’avec sa tête de maghrébin il ne sait que faire. C’est probablement la raison pour laquelle il ne se rase pas, il ne veut pas voir un tête de maghrébin dans un miroir, ça lui fout des complexes.
      Faute de mieux il blame Deschamps.
      Deschamps qui, par ailleurs, pour faire plaisir à Cantona devrait changer son nom en Allfields ou Dei Campi ou l’équivalent en espagnol ou arabe. 

    • 3 Juin 2016 à 17h43

      lagudoc dit

      On disait communèment con comme une bite ou comme un panier,ceux qui n’aiment pas le sport disaient con comme un footbaleur,on peut dire aujourd’hui con comme un Cantona ou comme un Benzema

    • 3 Juin 2016 à 12h13

      Etoile Vesper dit

      Benzema n’aime pas la France et passe son temps à nous envoyer des messages plus ou moins clairs, de sa déclaration sur l’Algérie, qui serait “son pays de coeur” à son crachat pendant la Marseillaise. Arrogant et imbu de lui-même, il pensait être sélectionné et pouvoir continuer à narguer ces français qu’il déteste, en affichant par exemple un mutisme goguenard pendant l’hymne national. Loupé ! Et il est très vexé, Benzema. Didier Deschamps, qui ne peut certes pas être soupçonné d’avoir “cédé à une partie raciste de la France” en prenant la décision de l’évincer, a néanmoins fait plaisir à beaucoup de français qui en ont assez de se faire cracher à la figure. 

    • 2 Juin 2016 à 21h48

      Mitidja dit

      Voyez plutôt l’équipe d’Espagne de foot, qui a tout gagné pendant des années, et qui ne compte dans ses rangs que des espagnols de souche, et qui n’a pas besoin d’aller puiser des exotiques uniquement intéressés par la renommée et l’appât du gain. Les jeunes ados français qui se nomment Dupond ou Martin feraient bien d’en prendre de la graine et se casser un peu le cul pour arriver à un même résultat. Pourtant, des envahisseurs maghrébins, et marocains en particulier, il y en a là bas aussi des pleines brouettes, je peux vous le confirmer, en andalousie (où je suis la plupart du temps) et ailleurs!! Pour eux, la reconquête d’El Andalous est également en très bonne voie
      Un précision toutefois pour terminer avec l’équipe de France : les antillais qui jouent sous le maillot bleu sont aussi français que vous et moi et sont à considérer comme étant des nôtres, ni plus, ni moins. Quant aux autres, si talentueux soient ils, qu’ils aillent voir ailleurs…

    • 2 Juin 2016 à 19h51

      plouc dit

      pourtant il y a quelque temps il déclarait qu’ il était algérien , que ses parents étaient algériens et qu’ il ne se sentait pas français ! ce qui est d’ ailleurs vrai ! alors pourquoi ce caprice là maintenant ?
      quand à cette équipe ” bleue ” les joueurs sont majoritairement d’ origine africaine ! par contre là pas de polémiques sur la non présence de joueurs ” blancs ” !
      à quand un quota de joueurs ” blancs ” ?

    • 2 Juin 2016 à 14h54

      Tonio dit

      Karim Benzema serait-ce le djihad autrement ?

      Ce bonhomme en veut à toute la terre de ses ennuis: Deschamps, Valbuena, l’équipe de France, les Français; or, seule l’Algérie est épargnée, allez savoir pourquoi.
      Karim, si l’herbe y est tellement plus verte qu’en France, rien ni personne ne vous retient: le droit du sol a du bon, mais il y a apparemment des natures à qui cela ne convient pas, tant pis!

      Après l’Euro, Karim Benzema sait-il qu’on attend le match Valbuena-Benzema ?

      Gagner des millions en tapant dans un ballon ne donne pas tous les droits, c’est un privilège qu’un vrai citoyen et digne sait apprécier, mais pas Benzema, à mon humble avis sous influence et bien loin de cette  dignité, hélas!

      • 2 Juin 2016 à 15h24

        Livio del Quenale dit

        C’est beaucoup d’encre gaspillée à propos de caprices de célébrité footballistique éphémère, somme toute sans grand intérêt et bien trop médiatisée par une flemme journalistique, dont l’étique reste indigente.