Bayrou boude le dîner du CRIF ? Tant mieux ! | Causeur

Bayrou boude le dîner du CRIF ? Tant mieux !

Un petit pas vers l’uniculturalisme ?

Auteur

Coralie Delaume

Coralie Delaume
est blogueuse (L'arène nue)

Publié le 11 février 2012 / Société

Mots-clés : , ,

Photo : Mouvement Démocrate du Puy-de-Dôme

François Bayrou a « de la gueule ». Pas une grande gueule, non. Juste « de la gueule », de l’allure, du panache. Ceci lui fait quelques menues différences avec Nicolas Sarkozy, auquel il serait juste et légitime qu’il ravisse le statut de « candidat naturel de la droite ».

Je suis bon public, mais pas au point de croire au centrisme et considère François Bayrou, héritier de feue l’UDF, comme un homme de droite. Mais de cette droite de bon sens et de bonne volonté qui, si elle demeure désespérément rigoristo-libérale et austérophile sur le plan économique, n’en est pas moins capable d’avoir « tout juste » sur la question des valeurs.

Sur l’universalisme républicain, il semble que François Bayrou ait désormais une longueur d’avance. Il vient en effet de lever avec maestria un interdit un chouïa sot, en vertu duquel aucun responsable politique ne décline jamais le repas annuel du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France).

Le CRIF, c’est cet organe communautaire passablement likoudisé qui prétend représenter – sans que celle-ci lui ait jamais rien demandé – l’introuvable et fantasmée « communauté juive de France ». Un peu comme le CRAN1 prétend incarner une « communauté noire » qui n’a rien demandé , ou comme le collectif Osez le féminisme entend représenter « les femmes ».

Le CRIF, donc, organise tous les ans un repas, auquel il invite nombre de représentants de la classe politique, qui s’y pressent pour y faire à la fois acte de présence et de componction. L’actuel président de la République s’y rend bien volontiers, de même qu’un certain nombre de ses ministres. Les chefs d’Etats impétrants y sont aussi les bienvenus, mais voilà : au soir du 8 février 2012, François Bayrou a fait défection.

Certes, il y est parfois allé par le passé. Mais il affirme aujourd’hui avoir réfléchi à la chose, et en avoir conclu qu’il ne devait plus « participer à des réunions communautaires, quelque soit la communauté qui invite des politiques dans des manifestations spécifiques ». Puis, droit comme la justice, il poursuit dans le registre du « sus au multiculturalisme » : « je pense que la France est une, que ses citoyens sont d’abord des citoyens avant d’être juifs, catholiques, musulmans, bouddhistes, agnostiques ou athées ». Bigre ! La Révolution serait-elle aux portes du royaume ?

Dans un petit ouvrage clair et intelligent, Julien Landfried2 explique comment le CRIF est devenu le championne de France des « entreprises communautaires », ces officines qui s’autoproclament représentatives d’une « communauté », volontiers essentialisée et ainsi prise en otage. Cela permet aux leaders de ces PME identitaires d’avoir accès aux radios, télés, journaux, aini qu’aux subventions publiques.

Contestant vigoureusement la représentativité du Conseil représentatif des institutions juives, Landfried fait ce rappel salutaire : « la majorité des individus ne s’exprime pas dans la Cité par le jeu de son appartenance communautaire supposée : seule une minorité le fait ». Dès lors, il préconise la fin du ballet des politiques au fameux diner annuel. Le candidat du MoDem a-t-il entendu cet appel ?

Souhaitons en tout cas que sa courageuse décision fasse école, et que CRIF, CRAN, CFCM3 et que sais-je encore, soient à nouveau considérés pour ce qu’ils sont : des associations représentant des intérêts particuliers et, de surcroît, minoritaires.

La République, quant à elle, est toujours « une et indivisible », comme il est dit dans ce petit texte pas tout à fait anodin qu’est la Constitution de notre pays.

  1. Conseil représentatif des associations noires
  2. Julien Landfried, Contre le communautarisme, Armand Colin, 2007
  3. Conseil français du culte musulman

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 26 Février 2012 à 8h22

      Noeltabe dit

      Cet article témoigne de la grande ignorance de son auteur en ce qui concerne les Juifs de France. Voici plusieurs preuves de cette ignorance:
      - “le Crif organe communautaire”: ceux qui connaissent les Juifs de France n’emploient pas ce terme. Car il savent à quel point celle-ci est diverse, composée de membres très différents, toujours prêts à “ne pas être d’accord entre eux. Les religieux orthodxes, les libéraux, les laiques, les sportifs, les artistes, les mouvements de jeunesse anti-religieux, les mouvements de jeunesse religieux, sionistes, de gauche, a politiques…Vu de loin, je comprends que ces “Juifs” alourdis pas 2 millénaires de préjugés, donnent une impression d’irréductibes Gaulois retranchés dans leur village, mais en vérité, il n’en est rien.
      - “likoudisé”: avant de commenter ce néologisme, il est vrai qu’il conviendrait de comprendre exactement ce que Coralie Delaume entend par là…mais tant pis, je commente: il est aussi idiot de dire qu’une assemblée de plusieurs Juifs en France est “likoudisée” que de dire qu’il y a un vote juif. Là encore, si l’auteur de ce court texte connaissait les/des Juifs de France, elle saurait à quel point la diversité d’opinion est la règle.
      De même, et puisqu’elle cite un parti politique israélien, cela signifie que les autres partis politiques de cette démocratie lui sont connus. Elle saurait alors que les idées du Crif qu’elles désigne comme “likoudisées” font en fait partie du socle que tous les partis défendent. D’ailleurs, il serait intéressant de voir si Coralie Delaume, accusait aussi le Crif d’être “likoudisé”, lorsque Kadima était au pouvoir, il y a moins de 3 ans.
      - cette attaque en règle contre les communautés est, en fait très étrange. Car, si on estime que le désir de Coralie Delaume n’est pas de créer un “homo francius”, qui serait un exemple pour tous les citoyens français, un exemple de pensée, d’habillement, de nourriture, de divertissement, alors pourquoi s’opposer à des moments et des lieux de rencontre au cours desquels non seulement les politiques sont invités mais aussi les hommes et les femmes représentant les autres cultes de France, des hommes de lettres et d’art…bref des rencontres pour se parler…au lieu de s’invectiver par blog interposés.

    • 13 Février 2012 à 15h07

      Dio Gêne dit

      Perso, j’ai croisé Bayrou vite fait l’autre jour et il m’a dis que si il n’allait pas à ce dîner c’était parce que le houmous était du Maayane et pas du fait maison, voila!

    • 13 Février 2012 à 13h45

      Marie dit

      Voici un lien qui répond aux questions ci dessous
      http://www.francmacon-grenoble.org/ToutPublic/1principes.html et lisez bien la phrase de Vaclav Havel
      “”Suivez ceux qui cherchent la vérité. Fuyez ceux qui l’ont trouvé”

      • 13 Février 2012 à 14h10

        Patrick dit

        Ce n’est pas une secte, paraît-il, mais je note quand-même qu’on a cherché des histoires à des Eglises pour bien moins que cela.
        En tout cas, cela donne l’impression d’une parodie de religion : les Frères, Soeurs, le Vénérable, testament philosophique, temple, demande d’extrait de casier judiciaire (est-ce légal ?), yeux bandés, lumière donnée au néophyte, retour au monde.
        Plein de choses qui suscitent en moi la méfiance.

        Quant à votre citation, ”Suivez ceux qui cherchent la vérité. Fuyez ceux qui l’ont trouvé”, il faut donc fuir tous les chrétiens de toutes les confessions, puisqu’ils ont trouvé le Christ qui dit être “la Vérité” ! “Je suis le chemin, la vérité et la vie” dixit l’Evangile de Jean 14/6.

        • 13 Février 2012 à 15h01

          Marie dit

          Les chrétiens doivent chercher Jésus . pensez au cantique je cherche ta présence! C’est le ba ba du KT

        • 13 Février 2012 à 15h10

          Patrick dit

          Les chrétiens doivent “chercher sa présence”, certes, mais on peut aussi, dans un temps de communion intense, “être dans sa présence”.

    • 13 Février 2012 à 11h57

      ylx dit

      @ L’Ours
      ” Dans ma carrière, j’ai trop vu de FM ou d’énarques, souvent les deux, qui étaient de vrais connards, et qui se croyaient pourtant au-dessus du lot …”
      Ce n’est évidemment pas réservé à la FM ! Néanmoins pour aller dans votre sens, il est évident que la FM doit attirer les ambitieux, les escrocs, les minables qui n’ont pas compris ce qu’elle était essentiellement, un club de réflexion politique et philosophique.
      Plus que l’affairisme c’est la pensée unique qui menace la FM majoritairement constituée en province de fonctionnaires , enseignants en particulier, bien marqués à gauche. A quoi sert un club de réflexion si tout le monde y pense pareil ?

    • 13 Février 2012 à 11h48

      Marie dit

      @L’Ours
      “Comme il n’y a plus de chasse au FM comme dans le temps, et c’est heureux, – on voit certains politiciens s’afficher comme tel comme si c’était un brevet de vertu.” ha bon plus de chasses mais alors je ne comprends rien à certains commentaires sur ce fil et encore moins ce marronnier intéresse tant certains journalistes.
      Certains politiciens s’affichent , êtes vous sûr qu’ils soient maçons ?
      D’autre sur ce fil parlent de la loge P2 , certes mais est ce en France? il faut aussi discerner ce que sont les loges aux Us qui n’ont rien à voir avec les loges françaises pas plus qu’avec celles d’autres pays.

    • 13 Février 2012 à 11h36

      ylx dit

      A une époque où tous les “rituels” disparaissent progressivement, notamment à l”Eglise, je comprends que ceux-ci exaspèrent. (néanmoins le rituel du mariage religieux n’a pas perdu de son attrait ). Tous les Groupes qui cherchent à renforcer le “collectif” et à maintenir une tradition entretiennent des formes de rituels. . On peut même dire que “chassez le rituel, il reviendra au galop”. Voyez les fêtes grandioses organisées par Robespierre comme substitution des fêtes religieuses.
      Les rituels et le symbolisme sont essentiels pour la formation maçonnique où chaque symbole a une interprétation philosophique ou morale.Supprimer les rituels serait supprimer la FM .
      Dés l’instant où un groupe humain s’organise autour de valeurs partagées et notamment de solidarités , il est évidemment que cette solidarité est activée, quel que soit le Groupe. Et il n’est pas besoin de se réunir “en secret” pour la faire jouer.
      Par exemple les clubs service type Rotary ou Lions et quantité d’autres similaires fonctionnent beaucoup sur le modèle de la FM, mais sans les rituels.

      • 13 Février 2012 à 11h52

        Marie dit

        et pour les amateurs du ballon ovale , je demanderai pourquoi le haka!

    • 13 Février 2012 à 9h40

      Patrick dit

      @ Guenièvre – 12 February 2012 à 20h14

      Tout à fait d’accord avec Marie !
      Il faut dire que les fantasmes autour de la franc-maçonnerie sont très bien entretenus par la presse.

      Et j’ajouterais : par les FM eux-mêmes !
      J’avais écouté une émission il y a longtemps déjà, dans laquelle un responsable d’une grande obédience exposait le sujet. A la fin de l’émission, j’avais l’impression d’en savoir moins qu’avant. En matière d’enfumage, on fait difficilement mieux.
      Donc, aux défenseurs des FM, je ne porte pas de jugement contre les personnes qui en sont, mais le mystère qui est savamment entretenu, surtout par les adeptes eux-mêmes (et si j’ai bien compris, même à l’intérieur du mouvement il y a des hiérarchies en matière d’initiation), les copinages possibles, les tentatives d’influencer la société, les rituels qui s’y pratiquent, tout cela ne m’incite nullement à faire confiance à de tels mouvements. Il y a des mouvements religieux qui sont parfois critiqués, fustigés, cloués au pilori pour bien moins que cela.
      Globalement, je suis assez d’accord avec L’Ours, qui exprime les mêmes craintes ou réserves que moi.

      • 13 Février 2012 à 11h49

        Marie dit

        @Patrick
        en fait vous discalifiez un mouvement sans rien en connaitre!

        • 13 Février 2012 à 11h56

          Patrick dit

          “j’avais l’impression d’en savoir moins qu’avant” ne signifie pas que je n’y connais rien. Par contre, tout est fait dans ces mouvements pour entretenir le mystère et le secret, c’est en cela que consistent mes reproches.

    • 13 Février 2012 à 9h05

      kacyj dit

      Ours,
      Je trouve l’aïkido génial, cet art martial plus proche de la dance et de la grâce (lorsqu’il est maîtrisé) que du combat. Et pourtant, je n’aime pas les rituels qui y sont associés. Les rituels ont souvent pour fonction de rappeler une histoire, une tradition. A nous de déterminer lesquels nous agréent, auxquels sommes nous prêts à nous conformer.
      Quant au secret, il est lié à l’histoire de la FM bien sûr et aux risques qu’encourraient ses membres. Aujourd’hui, peut-être comme vous y faites allusion, permet-il une parole libre et d’aborder tous les sujets sans tabous, lorsqu’on voit comment la moindre parole est déformée, amplifiée, dénigrée, condamnée par les tenants du nouvel évangile planétaire. 

      • 13 Février 2012 à 11h50

        Marie dit

        tout à fait, voir la bien pensance rentrer en loge…

    • 13 Février 2012 à 7h24

      L'Ours dit

      ylx,
      je vous crois parfaitement.
      Pourtant ça ne change rien à mon embarras sur le principe de la FM.
      Mais je ne suis pas fermé. Sans-doute suis-je trop habitué à être un électron libre, et trop vieux pour changer. Dans ma carrière, j’ai trop vu de FM ou d’énarques, souvent les deux, qui étaient de vrais connards, et qui se croyaient pourtant au-dessus du lot et croyez-moi, les ascenseurs avaient des mécanismes qui s’épuisaient à force de sollicitation, même quand leurs métiers consistait à surveiller le métier de l’autre. 

    • 13 Février 2012 à 7h16

      L'Ours dit

      C’est vrai Guenièvre, Kacij,
      mais jamais il ne me viendrait à l’idée de considérer un groupe sur la mauvaise action inévitable de quelques individus. Du reste, si je devais juger des FM, je serais plutôt positif.
       Sans-doute suis-je heurté par le secret. Comme pour les avocats, il permet une discussion plus authentique, mais comme pour les avocats il permet le silence sur ce qui ne devrait pas l’être.
      Mais admettons.
      Disons aussi, que si le sujet d’une discussion pourrait m’intéresser, le rituel est pour moi une barrière infranchissable.

      Et puis il y a un autre fait extrêmement contradictoire sur le jugement d’un homme dont on apprend qu’il est franc-maçon, et les deux m’agacent même si le premier me dégoûte.
      Soit “on” se dit qu’il a un pouvoir occulté sinon occulte, soit c’est un homme extraordinaire et d’une grande bonté. 
      Comme il n’y a plus de chasse au FM comme dans le temps, et c’est heureux, – on voit certains politiciens s’afficher comme tel comme si c’était un brevet de vertu.
      Et puis les secrets et les signes de reconnaissance étaient utiles quand il y avait des risques, aujourd’hui, qu’est-ce? 

      • 13 Février 2012 à 11h42

        Marie dit

        Non l’Ours ce n’est pas secret mais discret. Vous pouvez allera aux tenues blanches vous ne serez pas refoulé! Beaucoup de loges ont un site internet. Le maçon a le droit de se révéler mais n’a pas à dire qui est avec lui .

    • 12 Février 2012 à 23h13

      ylx dit

      Une fois de plus on juge la FM à partir de Paris et de ce que nous en dit la Presse. En province les membres de la FM appartiennent aux classes moyennes supérieures, supérieures parce qu’il faut un certain niveau “culturel” pour pratiquer sérieusement. Mais en contrepartie combien d’artisans, de petits commerçants ont bénéficié de l’apport de la FM qui les a grandi “intellectuellement” et “moralement”. Entre les membres des petites Loges de province il existe une solidarité chaleureuse, conviviale et familiale … à faire réfléchir dans un monde qui tombe dans tous les travers de l’individualisme forcené. J’observe également que chez les Compagnons du Devoir, qui est la branche “opérative” par opposition à une FM spéculative il existe les mêmes traditions de solidarité, de rites d’initiation et de passage, et une très grande attention à la formation “professionnelle” et “morale” des jeunes ouvriers manuels. Ce sens du collectif, de l’oeuvre aussi bien professionnelle que personnelle devrait nous faire réfléchir sur les avantages de la solidarité, des traditions, du respect du travail bien fait …de la recherche de l’excellence.A une lointaine époque la FM avait droit à une émission sur la radio publique, le dimanche matin, ce qui permet de connaître les préoccupations et des débats de la FM. Par ailleurs l’obédience la plus importante en nombre est clairement marquée à gauche, ce n’est pas le cas de toutes. Il est exact que les réflexions et les débats sérieux et approfondis qui sont menés au sein des Loges sur des sujets de société les plus divers diffusent nécessairement en dehors de la FM. C’est de l’influence “intellectuelle”, plus que du lobbying politique.

      • 13 Février 2012 à 6h49

        JMS dit

        Si vous faites référence au GODF, il n’est pas si clairement marqué à gauche que ça.
        Arcizet est certes militant socialiste, mais avant lui Lambicchi était loin de l’être. 

        • 13 Février 2012 à 11h39

          Marie dit

          si si il est clairement à gauche . Ses stauts ne sont pas ceux de la GL loin de là!

    • 12 Février 2012 à 22h57

      eclair dit

    • 12 Février 2012 à 22h32

      Mangouste1 dit

      Hum, je retire ce que j’ai écrit sur Marie et son point Godwin – et je comprends mieux votre remarque, Kacyj, sur les rappel historiques : je la croyais générale mais je n’avais pas lu le début de la discussion sur la FM. Mea culpa, ça m’apprendra à réagir sur la dernière réaction postée.

      • 12 Février 2012 à 23h07

        kacyj dit

        C’est tout à votre honneur. 

    • 12 Février 2012 à 21h47

      Mangouste1 dit

      Kacyj,

      Ceci dit, je reconnais bien volontiers les mérites des FM qui cherchent à se bonifier et je comprends le besoin pour cela d’entrer dans un cercle : on grandit plus vite aidé par les autres. Je constate simplement les occasions de dérives, de détournement de leur but originel, que rendent possibles ces cénacles où se côtoient des personnes qui peuvent se servir des relations qu’elles y créent pour en tirer divers avantages.

      • 12 Février 2012 à 22h13

        kacyj dit

        Ce qui me gêne, c’est la généralisation. Quelques individus d’obédience de gauche ou de droite se font corrompre chaque année dans l’exercice de leurs fonctions d’élu local ou national. Doit-on en déduire que l’ensemble des idées, du mode de fonctionnement, de l’organisation, des membres de leur parti d’appartenance sont critiquables ou négatives ?
         

        • 12 Février 2012 à 22h24

          Mangouste1 dit

          Non, bien sûr, mais vous reconnaîtrez que le côté initiatique et secret de la FM est un nid douillet pour les affairistes, comme il est d’ailleurs un terreau fertile pour les théories du complot.

        • 12 Février 2012 à 22h38

          eclair dit

          @kacyj
          Ue le mode de fonctionnement permet les dérives oui.
          A partir du moment ou cela permet des dérives le mode de fonctionnement doit être changé et être plus transparent 

    • 12 Février 2012 à 21h36

      Mangouste1 dit

      Kacyj,

      Les rappels historiques, c’est très utile – ce n’est pas moi qui dirais le contraire. Ici, pourtant, on s’en serait bien passé : il n’apportait rien sur la question de savoir si les FM peuvent ou non être critiqués sur les principes ou le fonctionnement de leur institution. Les nazis fantasmaient sur la FM? C’est vrai mais ça n’en exonèrent pas pour autant cette confrérie des dérives qu’elle a connu. J’ajoute que si, pour vous, “vos fantasmes vont le lit ce qui s’est passé pendant la dernière guerre! pouah!” ne permet pas de marquer un point Godwin, je vous trouve être un arbitre bien exigeant.