Banlieues françaises, le cauchemar des Italiens | Causeur

Banlieues françaises, le cauchemar des Italiens

Le maire de Florence n’en veut pas

Auteur

Mauro Zanon
Journaliste italien.

Publié le 12 mai 2017 / Monde

Mots-clés : , , , , ,

Emeutes contre les violences policières, Bobigny, février 2017. SIPA. 00793010_000007

Il a suffi de quelques phrases à Dario Nardella, maire de gauche de Florence, pour devenir la bête noire du camp du Bien. Interviewé par le Corriere della Sera sur la réalité, toujours plus anxiogène, des banlieues italiennes, il a tout d’abord déclaré : « Les critères d’attribution des logements sociaux doivent être revus, parce que dans certains quartiers périphériques on risque de créer des ghettos avec un tiers d’Italiens et un tiers d’étrangers hors Union européenne. »

Pour être sûr d’être compris de tout le monde, il s’est servi d’un repoussoir redoutable. Lequel ? Eh bien le vôtre, chers amis Français ! Pour Nardella, « le modèle français des banlieues est un échec », et il ne veut pas, dit-il, dans ses quartiers, de jeunes hommes en djellaba qui dictent leur loi aux voisins, ni de femmes traitées de « salopes » parce qu’elles ne portent pas le voile.

Une gauche angéliste

Comme de bien entendu, les porte-voix de la gauche angéliste ont immédiatement dénoncé le « populisme », le « racisme », la « pensée réactionnaire », et bien sûr l’« islamophobie ». Les opposants les plus acharnés au maire de Florence ont même vu dans cette interview des réminiscences mussoliniennes, comme un cri pour « l’Italie aux Italiens ».

Apparemment, ces lazzis n’ont pas bouleversé l’intéressé. Quelques jours plus tard, il aggravait son cas

[...]

  • causeur.#45.couv.bd

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 104 - Avril 2017

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur.#45.couv.bd
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 14 Mai 2017 à 13h29

      groach dit

      Mon cher Moumine

      Ce n’est pas “trop drôle” et votre formule enfantine n’est pas du niveau de la problématique, laquelle fait que des enfants de France, nés, élevés, éduqués en France prennent les armes contre les habitants de France.

      Votre “trop drôle” est dans l’air du temps. Celui des jeunes gens qui se font filmer dans de magnifiques demeures en démontrant le dérisoire de leurs préoccupations et l’ampleur de leur inculture.

      Mon constat n’est pas “drôle”. Il essaye d’être le plus juste possible.

      On peut être un Imam salafiste ou wahhabite sans appeler à assassiner quiconque. On peut être totalement irrespectueux du coran et prêter allégeance à l’état islamique avant de prendre un véhicule, un couteau ou un pistolet en agressant n’importe qui. On peut être bête à manger du foin et ingénieux pour faire le malheur des autres.

      Au final, rien n’est simple et c’est bien pourquoi il faut éviter les formules simplistes.

      • 14 Mai 2017 à 14h01

        Moumine dit

        Mon cher groach
        Pardon, ce n’est pas votre constat qui m’a fait rire mais plutôt vos deux dernières phrases :
        “Mr Macron ne fera sans doute rien. Mais rien c’est déjà quelque chose puisque l’on peut faire moins que rien.
        Moi, j’ai déjà fait quelque chose. Je vis dans une ile au large du continent.”
        Et, ne le prenez pas mal, mais j’en souris encore (c’est vrai que je suis contaminé par le “trop drôle” des jeunes de mon entourage, qui ne vivent pour autant pas dans des châteaux).
        D’autre part, je ne remets pas en cause les imams, je n’en connais aucun.
        En revanche, par exemple, les “Nique ta race, sale Français” et autres “A mort les Céfrancs”, j’ai connu personnellement à n’en plus pouvoir en travaillant en certains lieux. Sans parler des “A mort les feujs” et autres joyeusetés que j’ai entendus à droite et à gauche.
        Imaginons un peu ce que peuvent en vivre les populations ainsi quotidiennement menacées qui sont obligées de vivre dans ces parages. Car les comportements agressifs ne se limitent hélas pas aux violences verbales. Nous sommes là dans un autre registre que celui des attentats, mais ça fait beaucoup, beaucoup, beaucoup à supporter.

      • 15 Mai 2017 à 23h39

        Moumine dit

        Mon cher groach
        Je vous relis sans me laisser aveugler par la lassitude et la colère de ce que j’ai vécu en travaillant, et qui m’a fait vous répondre inconsidérément, je vous en demande pardon.
        A tête reposée, je trouve vos paroles pleines de sagesse. Je vois bien que vous analysez avec objectivité cette question des banlieues difficiles. C’est certainement vrai qu’il y existe des gens tout à fait respectables qui souffrent de cette situation.
        Je ne comprends pas comment nous en sommes arrivés là. Et surtout, je ne vois pas comment nous en sortirons, si nous en sortons un jour.
        Bien sûr que les dirigeants politiques sont lourdement responsables de cette situation. Personnellement, ils me dégoûtent tous. Ils n’évoquent même pas le problème, c’est plus simple.
        A part me tenir à distance des endroits pénibles à vivre, comme vous en fait, je ne sais pas quoi faire d’autre.

        • 16 Mai 2017 à 8h59

          Moumine dit

          Toutefois, mon cher groach, il y a bien deux ou trois points que vous évoquez et sur lesquels je suis trop sceptique pour vous rejoindre (et Benjamin Biolay fait partie pour moi des gens qui me répugnent).
          Peu importe, je suis bien trop las de cette situation pour me lancer
          dans une discussion inutile ici.

    • 14 Mai 2017 à 2h45

      Nolens dit

      Florence (Firenze) est une ville magnifique. Son maire, s’il a tenu de tels propos devrait être décoré.
      En France, les irresponsables politiques de tous bords qui ont conduit à la situation actuelle, les irresponsables d’associations de pillage des aides et subventions pour les immigrés devraient être sévèrement punis de ce qu’ils ont fait.
      Je ne vois pas comment, mais ce n’est pas avec M. Micron que cela se passera.

    • 13 Mai 2017 à 18h32

      groach dit

      Malheur à celui qui dit la vérité, il doit être exécuté. En l’espèce l’exécution sera politique, médiatique et artistique. (On attend une chanson de l’ineffable Benjamin Biolay)

      Ceci dit, toutes les banlieues françaises ne sont pas des zones sinistrées. Celles qui le sont, ayant, par contre la même typologie et la même problématique : une immigration totalement incontrôlée et un irrespect absolu des règles du savoir-vivre et du respect de l’autre.

      Ceci dit, tous les banlieusards ne sont pas des pourris. Il ne manque pas de gens, vivant en banlieue, qui n’en peuvent plus des pratiques, des manières, des manquements, des attitudes, d’une partie d’entre eux.

      La faute à qui ? Pas directement aux immigrés qui ne sont pas responsables de l’absurdité des politiques migratoires françaises. Mais directement à celles et ceux qui ont conduit ces politiques, en les doublant du culte de la victimisation, de l’habitude de l’absolution, de la pratique de l’excuse ! Et d’un angélisme aussi stupide que raciste ! Parce que si l’on n’explique pas à quelqu’un arrivant de Bamako que l’on doit payer un ticket de bus, il ne le sait pas ! Pas plus que le touriste français ne sait les subtilités du code de la route dans certaines villes US. Ce qui n’empêche ni l’un, ni l’autre, de comprendre vite après explication.

      Que faire alors ? D’abord un moratoire sur l’immigration pour résoudre, en partie, les problèmes de l’accès au logement social. Ensuite d’expulser ou de reléguer les perturbateurs habituels qui nuisent, immeuble par immeuble. (En leur interdisant l’accès au logement social). Enfin, en n’accordant pas la nationalité française aux délinquants mineurs multirécidivistes.

      Notre problématique française (Et italienne) est connue : L’absence de diversité de notre immigration qui arrive massivement du continent africain. Lequel n’est pas réputé pour l’excellence de son système éducatif. Lequel n’est pas réputé pour l’excellence de sa structure parentale.

      • 13 Mai 2017 à 19h04

        Moumine dit

        Vous oubliez la charia : A bas les Juifs, les Français mécréants, chrétiens, etc.

        • 13 Mai 2017 à 19h24

          Moumine dit

          Et tous ces ennemis de la charia n’ont aucun moyen pour se défendre, de toute façon ils sont coupables de racisme et d’islamophobie.

      • 13 Mai 2017 à 20h41

        accenteur dit

        groach
        Un moratoire sur l’immigration ? avec macron, le roi de la mondialisation, comme président et pour le soutenir le Medef qui réclame des migrants dociles, et LVMH, le fournisseur gracieux de la garde-robe de madame ? Vous rêvez !

        • 13 Mai 2017 à 21h05

          groach dit

          Mon cher accenteur

          Je donne une opinion et je ne rêve pas.

          D’une part, parce que je sais la vacuité des écrits sur Internet. D’autre part, parce que je sais que la situation est inéluctable.

          Pourquoi inéluctable ?

          - Parce que nous avons inventé le regroupement familial qui est dorénavant un principe européen. Impossible donc d’y déroger.

          - Parce que nous laissons “officiellement” un ville comme Le Mans entrer dans notre pays, sans avoir les moyens d’aider à sa construction et à son intégration.

          - Parce que nous avons détruit tous les filtres utiles à l’intégration (Ceux qui favorisaient l’assimilation)

          - Parce que nous avons abandonné à leur sort celles et ceux qui avaient besoin d’aide pour pouvoir vivre, en France, autrement que dans leur pays d’origine. Et que, de ce fait, ils ont raison de n’avoir plus confiance en nous. (L’excision, la reconstruction de l’hymen, le mariage arrangé, la polygamie, le viol collectif rebaptisé “tournante”, l’obligation du port du voile pour avoir un peu de tranquillité de vie, l’interdiction de fait du port de la jupe)

          - Parce que nous accusons les Imams de tout, alors que la pression sociétale quotidienne est le coeur du problème. (Ce ne sont pas les Imams qui interdisent aux filles de porter une jupe, de se maquiller ou d’aimer mais les parents, les frères et les cousins)

          - Parce que les professeurs, même s’ils ont pris conscience, n’ont pas les moyens de peser sur les cultures.

          Bref, parce que, en l’état, c’est terminé et que les politiques publiques ne feront que de la cosmétique, au lieu de faire de la chirurgie.

          Mr Macron ne fera sans doute rien. Mais rien c’est déjà quelque chose puisque l’on peut faire moins que rien.

          Moi, j’ai déjà fait quelque chose. Je vis dans une ile au large du continent.

        • 13 Mai 2017 à 22h53

          Moumine dit

          groach
          Trop drôle !

    • 13 Mai 2017 à 16h42

      Villars71 dit

      C’est frappé au coin de l’évidence. Et il y a pas mal de gens de gauche qui pensent la même chose, à défaut de la dire. Le hic, c’est qu’on se met à dos des électeurs et l’angélisme fait moins de vagues.

    • 13 Mai 2017 à 15h46

      accenteur dit

      Un maire de gauche de Florence avec une telle lucidité et fermeté ??? mais pourquoi on n’a pas les mêmes en France ? Il y a bien quelque chose de gauchi dans la pensée française dite de gauche.

    • 13 Mai 2017 à 13h00

      Franc tireur dit

      Evviva l’Italia, evviva Firenze ! basta i mahometani !

    • 13 Mai 2017 à 7h05

      georges dit

      Pendant ce temps là, nous avons Hidalgo !

      • 13 Mai 2017 à 14h27

        ZOBOFISC dit

        c’est pas italien ça Hidalgo ?

    • 12 Mai 2017 à 22h12

      Tonio dit

      J’attends patiemment le jour où l’on entendra dire “L’Afrique aux Français, aux Italiens, aux Espagnols..” et alors on pourra dire que la bataille est gagnée, ça viendra…

      Pour l’heure on ne l’entend pas mais on comprend “L’Europe aux Africains” et sans amalgame, je vous prie de croire.

      L’Italie est bien seule face à l’invasion de clandestins; ils ne sont plus Ostrogoths, Wisigoths, Avars mais c’est tout comme: “Fous le camp de là, maintenant c’est chez moi”.
      Le maire de Florence est tout seul, pour longtemps, car les autres, tous les autres, ont peur pour leur place: Bruxelles n’aime pas les francs-tireurs.
      La différence: au Ve siècle ils venaient conduits par leur chef, aujourd’hui on leur paie le voyage pour qu’ils aient une envie d’invasion.

      Nous y sommes faits, évidemment, ça pris de longs siècles.

      • 13 Mai 2017 à 15h48

        accenteur dit

        Tonio
        ni les francs-tireurs ni les francs parleurs non plus.

    • 12 Mai 2017 à 21h13

      Bibi dit

      De gauche ou de droite, qu’importe, l’essentiel est d’avoir la notion de patrimoine et le savoir-faire pour le préserver. Comme Renzi avant, Nardella – et il n’est pas seul – conjugue heureusement et avec goût, la vitalité 21ème avec cette fleur de Lys si particulière.
      Il faut être particulièrement taré pour vouloir reproduire un modèle en faillite.

    • 12 Mai 2017 à 20h36

      Martini Henry dit

      Il n’en veut pas et il a bien raison. Cette saloperie s’étend comme une lèpre et pourrit tout ce qu’elle touche, inexorablement. Toutes les villes d’Europe vont finir par ressembler à la Seine Saint Denis. Partout le cauchemar, la laideur, la barbarie gagnent du terrain. Et les indigènes s’enfuient, toujours plus loin, dans le vain espoir d’échapper à l’immondice. Fuite inutile. C’est trop tard. Les zombies sont là et leur morsure contamine tous ceux qu’elle touche.
      Je suis une légende…

    • 12 Mai 2017 à 19h29

      Schlemihl dit

      M Nardella n’ a peut être pas entièrement tort . Sans se soucier des lazzis qui fusent sur chaque piazza de l’ antique cité guelfe , cet édile , pour citer le dialecte des barbares de la vallée du Tibre , aura voulu , nouveau Farinata degli Uberti , défendre l’ indépendance de son municipe et au besoin la combattre . Est ce que l’ antique ville étrusque , mère de Pétrarque Boccace Vinci Guichardin et Machiavel , berceau des Ciompi , ville ou les citoyens luttèrent contre le Tyran médicéen au prix de leur vie , va devoir être troublée par les Barbaresques ? L’ Arno se mettrait à bouillir !

      Felsnas la lethe svelce adil CVI murce tleche hannipalsvcle !

      • 12 Mai 2017 à 19h35

        alain delon dit

        Schlemihle mio, vous êtes le Baldassare Castiglione de ce début de printemps!

        • 12 Mai 2017 à 19h56

          Schlemihl dit

          En entendant que le modèle français des banlieues , que le monde nous envie , était un échec , j’ai senti bouillonner mon sang gibelin , que dis je , étrusque . Est ce que je descendrais de Larth Porsenna ?

          Et puis entendre une parole de sens commun , ça m’a tellement surpris , c’ est un peu rare dans la Gaule contemporaine .

    • 12 Mai 2017 à 18h26

      alain delon dit

      @Mauro Zanon

      Rassurez-vous, l’intégration fonctionne plutôt bien à Florence. Petite liste d’émigrés (un bon paquet extra UE) jouant pour la Fiorentina cette saison (et qui ont le bon goût de ne pas squatter de logements sociaux):

      Sebastian De Maio, Hrvoje Milic, Maximilian Olivera, Gonzalo Rodriguez, Carlos Salcedo, Nenad Tomovic, Milan Badelj, Chiesa, Sebastian Cristoforo, Ianis Hagi, Josip Ilicic, Carlos Sanchez

      • 12 Mai 2017 à 19h14

        Letchetchene dit

        Vous avez tout compris “Alain le melon”, encore un effort et vous pourrez avoir un logement social , chez nous dans le 13-14de MARSEILLE , choisissez la cité, FONT VERT , PICON BUSSERINE , PATERNELLE, elles ont toutes les produits dont vous vous servez tout les jours à tout les prix , même des armes si vous voulez!!!

        • 12 Mai 2017 à 19h32

          alain delon dit

          @ Le chouchen

          Merci mon vieux, mais sans vouloir vous offenser niveau foot j’aime encore mieux la Fiorentina à l’OM…Je décline donc la proposition.

      • 12 Mai 2017 à 19h54

        Letchetchene dit

        Ni courageux et encore moins téméraire le ” Alain du fion”

        • 12 Mai 2017 à 19h56

          alain delon dit

          Et Borsalino alors? Probablement pas diffusé du côté de Grozny…

    • 12 Mai 2017 à 17h59

      Renaud42 dit

      Les italiens ont été plus résistants à la moraline mondialiste et ont donc mieux intégré les musulmans mais la pieuvre étend son emprise inexorablement.

    • 12 Mai 2017 à 17h39

      jst dit

      Voilà un élu responsable. Ca nous change d’Hidalgo.

    • 12 Mai 2017 à 17h24

      laborie dit

      Ils n’est pas dans la norme, fasciste, va…il faut le pendre…scrogneugneu!!