Manif du 4 septembre : Quand les Chinois de France s’éveillent… | Causeur

Manif du 4 septembre : Quand les Chinois de France s’éveillent…

«Violence, agressions, à quand la répression?»

Auteur

Daoud Boughezala

Daoud Boughezala
est rédacteur en chef de Causeur.

Publié le 04 septembre 2016 / Politique Société

Mots-clés : , , , ,

Après l'assassinat d'un couturier chinois le mois dernier à Aubervilliers, les Asiatiques de France ont défilé cet après-midi place de la République à Paris. Pas besoin d'être Jérémie pour comprendre que leur demande d'ordre et de sécurité risque de se ressentir dans les urnes.
chinois aubervilliers racisme securite

Manifestation du 4 septembre, République (Paris). Photo : Daoud B.

Place de la République, dimanche 4 septembre, 14 heures. Des milliers de citoyens disciplinés défilent en rangs serrés, vêtus du t-shirt « Stop violence- agressions –insécurités », brandissant des drapeaux tricolores qui forment une nuée bleu-blanc-rouge. Juchée sur un camion dont la sono diffuse La Marseillaise, une oratrice scande « Violence, agressions, à quand la répression ? » sur l’air de l’hymne national. En soulevant des pancartes « Justice laxiste », la foule manifeste une colère longtemps restée sourde. En ce jour anniversaire de la proclamation de la IIIème République, quelle mouche a piqué cette place mythique de la gauche ? Un 6 février 1934 est-il en train d’émerger sur les décombres de Nuit debout ? Vous n’y êtes pas, cette demande d’ordre et de sécurité n’émane d’aucune ligue brune, ni du fan club français de Donald Trump…

Le mort de trop

Si mobilisation massive il y a, elle a été prise à l’initiative du Conseil représentatif des associations asiatiques de France (CRAAF), de l’Association des Chinois résidant en France, du collectif « Sécurité pour tous » et de quelques autres groupes de la même eau. L’événement déclencheur ? Le 7 août dernier, Zhang Chaolin, modeste couturier chinois d’Aubervilliers, a été agressé par trois lascars puis laissé pour mort entre deux barres HLM, sans qu’aucun témoin ne moufte ni ne donne l’alerte. Cinq jours plus tard, il succombait à ses blessures, suscitant une vague d’indignation parmi la communauté asiatique qui, fait rarissime, a marché trois fois par milliers ces dernières semaines, les 14 et 21 août à Aubervilliers puis aujourd’hui à Paris. Cette mort fut la goutte de sang qui fit déborder le vase d’une communauté vivant d’ordinaire en vase clos, mais légitimement courroucée par les rackets en règle que lui fait subir autre frange de l’immigration. Ainsi, les trois agresseurs d’Aubervilliers ont-ils reconnu les faits, mais nié leur caractère raciste, version retenue par le parquet. Et l’origine nord-africaine des coupables ne passe pas inaperçu dans la presse chinoise, un peu plus libérée que la nôtre lorsqu’il s’agit de désigner l’origine ethnique de certains sans crainte de stigmatiser

Un zeste plus consensuel, le chantre du cortège s’égosille dans le micro : « Des promesses ont été faites » mais « les autorités attendent ». L’homme paraît agacé par la surreprésentation des politiques qu’il exhorte « d’exécuter leurs promesses » et désigne comme de simples « témoins » (de leur impéritie ?). Ainsi parle le porte-parole du collectif « Sécurité pour tous » né après les émeutes interthniques de Belleville en 2010-20111 – entre Maghrébins et Chinois régulièrement dépouillés de leurs espèces.  Il faut bien admettre que la convocation du ban et de l’arrière-ban du théâtre politique a quelque chose de baroque : les maires PS des 10e, 13et 20e arrondissements de Paris, le premier fédéral socialiste, des représentants de la LICRA, de l’UEJF, Emmanuel Macron et la présidente de région Valérie Pécresse sont – à tort ou à raison – annoncés, de même que la quinzaine d’élus « d’origine asiatique » cosignataires de la tribune contre l’insécurité et le racisme antichinois parue ce matin dans le Journal du dimanche.  Autant de hiérarques socialistes défilant en solidarité avec des Chinois réclamant plus de sévérité, de flicage et de vidéosurveillance (fût-elle payée à leurs frais), l’ubuesque de la situation aurait fait sourire Jean Yanne…

Aux urnes, citoyens !

« Qu’un maximum d’Asiatiques s’inscrivent sur les listes électorales ! » appelle Jackie Troy, vice-présidente et secrétaire du Conseil représentatif des associations asiatiques de France. Cette ancienne militante libérale originaire de Shanghai fait preuve d’un entregent certain dans la gestion des relations publiques. Son vice-président Valéry Vuong, d’origine vietnamienne, milite au PS, ce qui confirme l’apolitisme de l’association. Mais il ne faut jamais dire « fontaine, je ne boirai pas… »  Imaginez la manne que représentent des milliers d’électeurs potentiels, de plus en plus tentés par la droite (et plus si affinités, Marine Le Pen ayant été la première responsable politique à réagir au meurtre d’Aubervilliers).

En guise de rabatteur, la région a donc dépêché Patrick Karam, saint patron LR des causes désespérées : outremer, diversité et chrétiens d’Orient. Fin politique, l’entrepreneur (multi)communautaire proche de Nicolas Sarkozy a fait ses armes au sein de la minorité libanaise de Guadeloupe. C’est en tant que vice-président de la région Île-de-France chargé de la vie associative qu’il drague les organisateurs de la manif : « La région possède douze bases de loisir. On peut privatiser l’une d’elles pour que la communauté asiatique organise un grand événement, par exemple à Saint-Quentin-en-Yvelines, près du château de Versailles. »

Une grande récré comme palliatif à la sécurité, voilà qui est bien gentil mais cache mal l’embarras des élus. Jusqu’ici politiquement inertes, les Asiatiques de France comptent bien peser de tout leur poids lors des prochaines échéances électorales. Dans des localités PS ou Front de gauche de la région parisienne, la mobilisation d’une communauté soudée au fort potentiel économique pourrait faire très mal. Ce qu’il reste de municipalités rouges ou roses autour de la capitale risque de ployer sous le poids de leurs contradictions : entre les risettes aux islamo-racailles et les promesses de sécurité aux travailleurs chinois, il faudra bien choisir. Quand les Chinois s’éveilleront, la gauche francilienne tremblera…

  1. Evénements qui avaient servi de décor réel à l’incipit de Fractures françaises de Christophe Guilluy.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 8 Septembre 2016 à 21h05

      Jean0308 dit

      la communauté Chinoise n’a pas l’air de faire recette ni de vous intéresser dirait-on ?
      c’est bien dommage pour vous : eh , vaut varier les menus de temps en temps les filles !
      alors vous n’aimez pas les nems , avez-vous trouvez des cafards vivants dans votre soupe aux nouilles lors de votre dernier repas au resto chinois de votre bled , un os dans le pâté ?
      bon , la prochaine ce sera couscous pour tous
      Schlomo43 ( trop fort pour Causeur les Chinois )

    • 7 Septembre 2016 à 8h13

      beornottobe dit

      ils ne sont pas assez nombreux et gardent trop facilement le silence….(par rapport à d’autres)…….

    • 7 Septembre 2016 à 7h54

      QUIDAM II dit

      Les Chinois sont montrent que l’immigration peut ne pas être un problème…

    • 6 Septembre 2016 à 23h40

      Philinte dit

      N’est pas pote qui veut. Grande discrétion de la part de SOS racisme. Aucune banderole dans la manifestation.«J’adhérerai à SOS Racisme quand ils mettront un S à racisme. Il y a des racistes noirs, arabes, juifs, chinois et (…) à SOS Machin, ils ne fustigent que le Berrichon de base ou le Parisien baguette. C’est sectaire», notait déjà Pierre Desproges, à la fin des années 80.

    • 6 Septembre 2016 à 21h00

      walkyrie dit

      Nous invitons nos amis asiatiques qui le peuvent, à voter comme il faut en 2017. C’est-à-dire à éjecter la gauche du pouvoir.

    • 6 Septembre 2016 à 15h43

      Orwell dit

      J’ignore le nombre d’immigrants d’origine chinoise en France, je ne connais donc pas leur réel poids électoral. Mais c’est une bouffée d’air frais de voir des naturalisés de plus ou moins fraiche date exiger ce que beaucoup de “Souchiens” n’osent pas revendiquer eux-même. Et cette fois ci, nos “maîtres-penseurs” auront bien du mal à proférer leurs anathèmes fétichistes habituels (“racistes”, “pétainistes”,”sales blancs chauvins”). Affaire intéressante à suivre, donc… En tout les cas, ces Chinois prouvent que l’on peut être “issu de l’immigration” sans pour autant haïr leur pays d’accueil. Certains autres milieux de l’immigration feraient bien d’en prendre de la graine.

      • 6 Septembre 2016 à 21h17

        IMHO dit

        On écrit “sous-chien”, underdog en anglais .

    • 6 Septembre 2016 à 7h30

      thierryV dit

      Rien ne dit que cette société française intégrationniste et “républicaine” qui se montre en exemple au monde entier , ne finissent pas dans un gadin lamentablement plus lourd que ces éventuels petits copains . A force de rêver à l’impossible (tiens , ça me rappelle quelque chose), on finit toujours par se prendre le super rateau.

    • 6 Septembre 2016 à 7h29

      lafronde dit

      C’est dingue cette tribune des politiciens dans le JDD ! Au lieu d’exiger comme les manifestants de la communauté chinoise, la sûreté pour tous (message très clair) ils dénoncent un prétendu racisme de la société française à l’égard de l’ethnie chinoise. Leur tribune tente de culpabiliser la société française alors qu’il s’agit d’un crime crapuleux. Quant a évoquer les mobiles des meurtriers, pourquoi ne pas nommer la Charia ? Après tout la Loi coranique lue littéralement permet, prescrit et absout les crimes à l’encontre des non-musulmans. On voit bien que ces politiciens soit disant avocats de sûreté de la communauté chinoise, la trahissent sûrement, en ne faisant pas leur travail d’élu, qui est de rendre sûre l’agglomération parisienne. S’ils ne savent pas faire, qu’ils démissionnent.

    • 5 Septembre 2016 à 23h09

      Patrick dit

      IMHO dit – 5 Septembre 2016 à 18h37
      … “A lire ce qui s’est écrit ci-dessous, il n’y a pas de meilleurs Français. C’est d’autant plus ridicule que vu la xénophobie crasse des lecteurs de Causeur” …
      J’en déduis, cher IMHO qu’étant lecteur de Causeur, vous manifestez de la xénophobie crasse !

      • 6 Septembre 2016 à 23h38

        IMHO dit

        Pas du tout .
        Les émanations de l’esprit des Causeuriens me sont presque toutes étrangères – xenos – et pourtant elles ne me font pas peur- phobos .

    • 5 Septembre 2016 à 22h10

      netrick dit

      Des “jeunes” ont agressé des “jaunes”, il y a donc bien différence de couleurs !

    • 5 Septembre 2016 à 20h53

      Terminator dit

      Quand les chinois de France s’éveilleront… les socialopes trembleront !

      • 5 Septembre 2016 à 22h46

        i-diogene dit

        Ptdr.. Arrête la fumette, c’ est nuisible..!^^