Attentat de Québec: la récupération a commencé | Causeur

Attentat de Québec: la récupération a commencé

La gauche a déjà trouvé le coupable

Auteur

Jérôme Blanchet-Gravel
est essayiste.

Publié le 31 janvier 2017 / Monde

Mots-clés : , , , ,

A en croire certains militants multiculturalistes canadiens, le sympathisant d'extrême droite qui aurait perpétré l'attentat de Québec contre des musulmans ne serait pas isolé. Il représenterait tout un état d'esprit xénophobe et intolérant qui serait celui de la méchante droite laïque du Québec.
quebec trump islam attentat

Commémoration de l'attentat de Québec, janvier 2017. Sipa. Numéro de reportage : AP22007645_000017.

Toute violence politique est inhumaine et injustifiable. L’attentat de Québec survenu dimanche fait partie de ces crimes particulièrement horribles qui participent du triste ensauvagement du monde. Le dimanche 29 janvier vers 19h55, le présumé coupable, Alexandre Bissonnette, est entré au Centre culturel islamique de Sainte-Foy durant la prière du soir. Les coups de feu de sa kalachnikov ont résonné dans un quartier sans histoire où la mixité culturelle n’avait jamais posé problème.

Un tueur isolé…

Âgé de 27 ans, universitaire, sans aucun dossier criminel et habitant une banlieue aisée, Bissonnette parvient à abattre six individus de confession musulmane et à en blesser sérieusement dix autres. Après avoir commis son geste, le jeune homme prendra la fuite à bord d’une automobile pour se rendre ensuite aux policiers sur le bord d’une autoroute enneigée. Le lendemain midi, les médias nous apprendront que le principal intéressé cultivait des idées d’extrême droite dans une province qui n’a pourtant jamais élu un seul député de cette tradition politique.

Dans cette ville d’environ 550 000 habitants reconnue pour sa sécurité et sa tranquillité, l’attentat surprend, choque et blesse. Toute la classe politique pleure les victimes et apporte son soutien à la communauté musulmane. La population fait de même : les témoignages réconfortants abondent de partout et plusieurs milliers de personnes participeront à divers événements consacrés à la promotion de la tolérance dans les prochains jours.

Mais sans surprise, certains cèdent à la tentation de transformer l’attentat en outil de promotion idéologique. Pour une frange bien précise de la classe intellectuelle et médiatique, le geste de Bissonnette est le résultat du « racisme systémique » qui sévirait quotidiennement. Les Québécois seraient collectivement responsables de l’exclusion sociale et auraient permis l’expression d’une critique de l’islamisme cautionnant (on ne sait comment) la violence. Sur les réseaux sociaux, cette tentative de récupération a commencé quelques secondes seulement après l’annonce du drame.

Sur son compte Facebook, l’écrivain féministe Aurélie Lanctot écrit qu’il fallait rappeler « à ceux qui cultivent la haine, l’intolérance et le mépris qu’à terme, leur petit manège a un coût, et que ce coût est intolérable ». Quant au militant d’extrême gauche Gabriel Nadeau-Dubois, il  annonce sur la même plateforme que « le temps de l’analyse viendra, celui des remises en question et des examens de conscience aussi. » Les plus perspicaces savent déjà quelle famille politique québécoise est visée dans ces deux extraits : la droite laïque !

… censé incarner tout le Québec

D’aucuns prétendent la société québécoise aurait préparé le terrain à ce tireur fou en ne faisant que débattre d’un projet de loi sur la laïcité entre l’automne 2013 et le printemps 20141. Les partisans du modèle républicain sont subtilement désignés comme des personnages infréquentables ayant créé les conditions favorables à l’implantation du fascisme. Si tous les Québécois « de souche » se voient indirectement visés dans ces commentaires, les souverainistes québécois sont soupçonnés au premier chef d’avoir soufflé sur les braises du totalitarisme antimusulman, malgré l’abandon de leur projet de laïcisation de l’État à l’arrivée au pouvoir du Parti libéral du Québec (PLQ) en avril 2014.

En gros, nous pouvons très bien concevoir que l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche puisse être considérée comme une turbulence politique aux lourdes répercussions pour plusieurs représentants de la gauche inclusive et des libéraux communautaristes au Canada. Nous vivons effectivement un changement d’époque depuis quelques mois. Mais nous ne pouvons aucunement accepter que toute une frange du mouvement laïque et identitaire québécois fasse l’objet d’une « stigmatisation » (pour reprendre un mot à la mode !) aussi grossière dans les médias. Existerait-il des amalgames autorisés dans notre société ?

Car si tous les musulmans ne sont pas terroristes, tous les laïques et identitaires québécois ne sont pas extrémistes. Instrumentaliser aussi grossièrement l’adversaire est non seulement opportuniste et démagogique, mais déshonore en outre la mémoire des victimes de cet attentat. Ce n’est pas respecter la communauté musulmane québécoise que de transformer son malheur en instrument politique.

  1. Projet de loi  60 : Charte affirmant les valeurs de laïcité et de neutralité religieuse de l’État ainsi que d’égalité entre les femmes et les hommes et encadrant les demandes d’accommodements raisonnables.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 4 Février 2017 à 22h42

      Chriff dit

      “Bissonnette parvient à abattre six individus de confession musulmane et à en blesser sérieusement dix autres.” 
      Les victimes ne sont donc que des “individus” abattus et d’autres blessés. Comme si pour l’attaque, perpétrée il y a quelques mois contre un prêtre dans l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray ne serait que l’assassinat d’un “individu”.
      Mais bon au moins l’auteur de l’article ne s’en réjouit pas comme certains haineux du site “Riposte laïque”. Ces derniers très dangereux sont dénoncés par le MRAP qui nous informe que ce site extrémiste “le 30 janvier 2017 sous la plume de Charles Demassieux, présente l’attentat terroriste commis à Québec comme un acte de «résistance. Cette attaque devient, selon moi, l’expression d’une résistance violente à une occupation non moins violente». Il ajoute «cet islam conquérant,…peut provoquer, à la longue, des réactions extrêmes. Cela, je le conçois». 
      On est bien sous la menace d’une vague populiste qui libère le racisme anti musulman et l’antisémitisme dont les actes se multiplient depuis le Brexit en Grande Bretagne et l’arrivée de Trump au USA. 

    • 2 Février 2017 à 7h58

      QUIDAM II dit

      La fureur conquérante et meurtrière des islamistes en terre d’islam comme dans les pays occidentaux ; l’immense détresse et la souffrance des chrétiens d’Orient persécutés en raison de leur foi, et qui fuient leurs pays par centaines de milliers, a provoqué en retour la haine meurtrière d’un extrémiste dément.
      Déchaînement catastrophique, sauvage et désespérant des violences

    • 1 Février 2017 à 15h48

      Monge dit

      De deux chose l’une. Il est fou (sans être pour autant musulman, car l’on sait que cette maladie y est fréquente) et alors il n’y a rien à dire, sinon à pleurer les morts ; ou sa santé mentale n’est pas altérée et dans ce cas il est indispensable de DIRE pourquoi ce geste. Millet s’y est essayé avec tout son talent, et il en est professionnellement sorti blessé.
      L’interdiction de la parole, la censure, la violence inouïe faite à un peuple, tout cela ne peut demeurer sans conséquences, et elles vont s’aggraver. La marmite bout, pour l’instant seules quelques gouttes s’échappent du couvercl ; je laisse aux spécialistes du calcul des contraintes, des fluides et à Denis Papin le loisir de calculer le moment de l’éruption.
      Islamica religio delanda est (pas les musulmans, hein …) 

      • 1 Février 2017 à 17h06

        jcm dit

        je ne commente pas cet article très mal venu et parfaitement inutile.
        je commente votre remarque sur le possible role de la chappe de plomb médiatique qui sévit. Est-elle aussi forte au Québec qu’en France ?
        C’est quand Abel et cain cessèrent de se parler que l’un tua l’autre.

        je prends date, il y aura un retour du marteau .
        A jouer avec la liberté d’expression comme certains l’on fait pour défendre la liberté,disent-ils, les payer dans leur monnaie serait une bonne leçon.

    • 1 Février 2017 à 14h39

      rolberg dit

      Bissonnette a tué des croyants. Une affaire de religion, n’en déplaise à ceux et celles qui se plaisent à penser que la religion au Québec, c’est fini. Les Québécois, autrefois Canadiens français catholiques très catholiques se sont fait enfoncer la religion dans la gorge. Que des Québécois ne puissent tolérer que de nouvelles religions viennent s’installer sur le territoire n’a rien à surprendre. Pas encore, sentent-ils dans leurs tripes.

    • 1 Février 2017 à 14h11

      Pyrrhon dit

      Une société qui admet et pratique la liberté de penser devient diverse et multiple, et des positions extrémistes s’y organisent. Ce sont les extrêmes qui cèdent au désir de passer à l’acte. Il ne faudrait pas y voir la déviance d’une catégorie, celle des “autres”, mais c’est si tentant.

    • 1 Février 2017 à 9h30

      steed59 dit

      oulalah c’est de pire en pire il semblerait que le meurtrier (dans ces cas-là on ne parle jamais de suspect) en plus d’être anti-féministe, serait également pro-Israel.
      C’est simple, c’est netanyahu qui a armé son bras

      http://www.atlantico.fr/pepites/attentat-dans-mosquee-quebec-suspect-decrit-comme-pro-israelpro-trump-et-anti-immigration-2951216.html

    • 1 Février 2017 à 3h11

      Nolens dit

      Curieux ce deux poids, deux mesures pratiqué systématiquement par la gauche.
      De deux choses l’une, soit ils ne réalisent pas la bêtise de leurs réactions à sens unique (et ils sont cons comme des balais sans manche), soit ils le font exprès (dans ce cas ce sont des salauds).
      La vérité est sans doute entre les deux, ils sont cons et salauds.
      Elle est belle la gauche !

    • 31 Janvier 2017 à 18h50

      Normanh dit

      Nos amis Quebecquois se debattent dans un dilemne insoluble: Ils veulent renforcer le poids des Francophones au Quebec, alors ils accueillent les bras ouverts toute l’ Afrique Francophone, en majorite maghrebine et musulmane, sans se douter de ce qui les attend lorsque la communaute musulmane aura atteint le meme poids demographique qu’en France…Actuellement,10% en France, et3% au Quebec, jusqu’ a present…
      La mentalite “Bisounours” risque de provoquer des lendemains…qui DECHANTENT…

      • 31 Janvier 2017 à 22h00

        Wil dit

        Normanh dit
        “Nos amis Quebecquois se debattent dans un dilemne insoluble: Ils veulent renforcer le poids des Francophones au Quebec…”
        D’abord les québécois ne sont pas mes amis,et ensuite s’ils voulaient renforcer le poids des francophones au Québec,ils avaient une bonne façon de le faire en votant pour leur indépendance quand on leur a demandé.
        Je l’ai déjà dit ici sur Causeur et je continuerai à le dire à chaque fois que j’en aurai l’occasion.Pour moi,un “peuple” qui refuse sa propre liberté quand on lui accorde,en plus sans qu’il ait eu à se battre pour,et en lui demandant plusieurs fois en plus,ne mérite aucune considération.
        Ce n’est même pas un peuple soumis,ce n’est même pas un peuple.

        • 31 Janvier 2017 à 22h02

          Wil dit

          Et je dirai la même choses des écossais et autres peuplades de GB ou d’ailleurs.

        • 1 Février 2017 à 14h42

          rolberg dit

          Tu as raison. C’est de la soumission consentie. Les Québécois dit de souche sont majoritairement des indécistes.

    • 31 Janvier 2017 à 18h36

      Normanh dit

      La lamentable tragedie qui vient de se produire a au moins quelques points communs avec celle survenue en Norvege du fait de Anders Brevik…Victimiser les musulmans n’ est assurement pas la bonne reponse a apporter au probleme communautariste pose par l’ implantation de l’ Islam, en Amerique comme en Europe…!Mais les media font le silence sur les massacres de Chretiens et de Juifs au Moyen- Orient, et meme sur les crimes commis par les terroristes: Les media sont tout prets a leur trouver des excuses pour attenuer le ressentiment a leur encontre:PADAMALGAM, on connait par coeur la ritournelle islamogauchiste…!

    • 31 Janvier 2017 à 18h27

      Terminator dit

      Ça m’en touche une sans faire bouger l’autre… Que les québecois se démerdent, leur “petit problème” ne va pas tarder à devenir aussi grand que le nôtre !

    • 31 Janvier 2017 à 17h39

      golvan dit

      Il se trouve que les sociétés musulmanes sont totalement intolérantes, qu’elles enseignent à leurs membres l’intolérance vis-à-vis des non-musulmans, et que puisqu’elles sont incapables de fournir à leurs habitants de quoi les satisfaire en raison de leur incurie liée à la chape de plomb que représentent les lois musulmanes, ils fuient lesdits pays musulmans et vont métastaser dans les pays non-musulmans, emmenant dans leurs bagages de quoi transmettre leur maladie mortelle.
      Et ce qui permet de transmettre cette maladie mortelle qu’est l’islam, c’est la mosquée où des prêcheurs tout-à-fait modérés selon les standards musulmans, apprennent à leurs ouailles qu’il ne faut pas se mélanger aux infidèles et faire en sorte que les pays d’accueil deviennent musulmans.
      Le seul comportement intelligent, en tant que non-musulman vivant dans un pays occidental, est de détruire toutes les mosquées et d’en circonscrire la construction aux pays musulmans.
      Qu’un excité un peu pressé s’égare à employer les procédés musulmans ne change rien au fond du problème.

      • 31 Janvier 2017 à 17h46

        i-diogene dit

        Golvan,

        A priori, au Québec, il n’ y a pas de problème avec la communauté musulmane..

        … Ce qui n’ empêche pas l’ extrême droite de propager la haine..!^^

        • 31 Janvier 2017 à 18h12

          golvan dit

          @ idio
          Evitez de parler de sujets que vous ne connaissez pas.
          Il se trouve justement que le communautarisme au Canada, et en particulier au Québec est un grave problème et que les “accomodements raisonnables” pourrissent la vie des non-musulmans.
          Par contre ce que vous appelez l’extrême droite est quasiment inexistante.
          Mais si vous voulez apprendre ce qu’est la haine communautaire, lisez le Coran, là vous serez servi.

        • 1 Février 2017 à 18h03

          douce France dit

          A coup d’accomodements de plus en plus déraisonnables ,et d’un nombre raisonnable, pour le moment… tout ne va pas trop mal… si on y regarde pas de trop près.

      • 1 Février 2017 à 14h47

        rolberg dit

        Toutes les religions sont prosélytistes. Leurs membres doivent contribuer à étendre leur emprise à l’humanité toute entière, par la prière ou par les armes. La morale n’a rien à voir là-dedans.