Après l’attentat de Londres, l’adieu au communautarisme? | Causeur

Après l’attentat de Londres, l’adieu au communautarisme?

Theresa May décidée à changer le modèle britannique

Auteur

Jacques Sapir
économiste, spécialiste de la Russie.

Publié le 05 juin 2017 / Monde

Mots-clés : , , , ,

On n’a que trop opposé la pratique britannique, qui s’était construite au cours des années et des siècles, autour de la notion de « communautarisme » à la pratique française qui, à juste raison, répudiait cette notion. Theresa May l'a compris.
theresa may attentat londres laicite

Theresa May. Sipa. Numéro de reportage : 00808495_000010.

Une attaque terroriste a endeuillé Londres dans la soirée du 3 juin. Une de plus, une de trop. Cette attaque vient après la bombe qui a explosé à Manchester, après une autre attaque à Londres il y a de cela quelques semaines, au mois de mars, après celles de Nice, du Bataclan, et sans oublier l’assassinat du Père Hamel en France ; ces attaques ont été trop nombreuses, trop multiples, pour que l’on en tienne une comptabilité précise. Oui, une de plus, une de trop.

“Trop, c’est trop”

Mais, peut-être que quelque chose va changer. Theresa May, Premier ministre britannique, a déclaré dimanche « Trop, c’est trop ». Elle a dénoncé le terrorisme islamiste, même si cette dénonciation est encore imparfaite. Elle a aussi déclaré que le Royaume-Uni ne devait plus tolérer l’extrémisme et que son pays s’était montré sans doute trop tolérant, notamment en acceptant le communautarisme. Le point est important ; il est même capital. Le communautarisme est en effet bien ancré dans la culture politique britannique, au point qu’il était devenu la marque de « l’intégration » à l’anglaise. Ne parlait-on pas, à propos de certains quartiers de Londres où sévissent des tribunaux religieux, de « Londonistan » ? Selon Theresa May, le temps est venu d’avoir des « conversations difficiles et embarrassantes ». Autrement dit de rappeler à tous qu’il ne peut y avoir qu’une loi dans un pays, et que cette loi s’applique à tous. Autrement dit de rappeler que, dans une société humaine, la loi des hommes, aussi imparfaite qu’elle puisse être, est la règle collective, et que ce que l’on pense être une « loi de Dieu » ne peut s’appliquer qu’à soi-même.

Une évidence nommée laïcité

Il est tragique qu’il ait fallu tant de morts, tant de désastres, pour que l’on comprenne cette évidence. Il est tragique qu’en France même, certains s’obstinent à toujours ne pas le comprendre et ramènent la question de la laïcité à celle de la liberté de conscience. Car, c’est bien de la laïcité qu’il s’agit. Et avec elle, c’est la condamnation du multiculturalisme non pas comme constat, car nous pouvons tous venir de cultures plus ou moins différentes, mais comme projet politique organisant l’espace public.
Il faut donc, ici, rappeler des évidences. La culture politique ne saurait être multiple, car cette culture constitue le langage commun qui soude une communauté d’être humains et la constitue en « peuple ». Ce langage commun, fait de règles, d’habitudes, de coutumes, mais aussi de ruptures induites par des luttes, que ce soit celles pour les droits démocratiques, de 1789 à l’émancipation des femmes, ou qu’il s’agisse de celles pour des droits sociaux, est la coagulation de l’histoire de ce dit « peuple ». C’est pourquoi aucune culture politique n’est identique. Appartenir à un peuple c’est, au-delà des formalités administratives, décider de faire sienne cette culture politique, au-delà des questions ethniques et religieuses.

La grave erreur de Hollande

La constitution de cette culture politique implique pour le croyant, quel qu’il soit, de reconnaître qu’il ne peut y avoir de parti politique de Dieu, que la question de la foi est une question qui relève de l’intime, du fait personnel. Cela va bien au-delà de la liberté de conscience, qui, elle, ne reconnaît que le fait que l’on ait le droit de penser ce que l’on veut. Et, de ce point de vue, la confusion qu’avait établie François Hollande en 2015 entre liberté de conscience et laïcité, fut une erreur grave. La laïcité, car, une fois encore, c’est d’elle qu’il s’agit, ce n’est pas la loi de 1905 en France, qui n’est qu’une loi de pacification entre l’Etat et l’Eglise Catholique. C’est une attitude générale qui revient à distinguer ce qui relève de la sphère publique et ce qui relève de la sphère privée. En cela, la déclaration de Theresa May est importante. On a que trop dit que le terrorisme était en France le « produit de la laïcité ». Imposture et mensonge manifeste qui ont été proféré par soit des ignorants soit des complices, qu’ils soient « idiots utiles » ou complices actifs, des terroristes qui ont frappé et tué. On n’a que trop opposé la pratique britannique, qui s’était construite au cours des années et des siècles, autour de la notion de « communautarisme » à la pratique française qui, à juste raison, répudiait cette notion.

L’impasse communautariste

Par sa déclaration, Theresa May reconnaît l’impasse à laquelle conduit la tentative de constituer le communautarisme comme projet politique. Il y a là quelque chose que devrait entendre notre Président de la République, Emmanuel Macron, qui se refuse à nommer clairement l’ennemi et qui cautionne, par sa tolérance aux pratiques de clientélisme, le déploiement sournois de pratiques multiculturalistes qui aboutissent non seulement à des contradictions au niveau de notre droit civil, mais qui constituent en réalité le terreau dont se nourrit la radicalisation et le terrorisme.

Il convient donc de lutter, que ce soit par des moyens sécuritaires, en démantelant les réseaux, expulsant ou assignant à résidence ceux qui directement ou indirectement incitent au crime, ou que ce soit dans notre droit civil en combattant les pratiques et les attitudes qui sont des vitrines publicitaires pour cette idéologie terroriste. Car, dans le contexte actuel, certains gestes qui seraient dans un autre contexte anodin, sont des gestes politiques, et ils doivent être combattus comme tels.

Du dolorisme au combat

Comprendre cela ne nous garantira pas contre d’autres attentats, d’autres drames. Mais, cela nous permettra de lutter, de passer d’une attitude doloriste à une attitude de combat, et de progressivement éradiquer le terrorisme et ses causes. Ne nous faisons aucune illusions : c’est un combat de longue haleine, et il n’y a pas de solution miracle et instantanée. C’est un combat politique tout autant que militaire. Mais, c’est un combat que nous n’avons pas d’alternative que de gagner.

Retrouvez la version initiale de cet article sur le site de Jacques Sapir.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 11 Juin 2017 à 1h37

      Pol&Mic dit

      et qui plus est, la Gauche annihile en permanence les discours du catholicisme, ce qui est très trompeur ! (pour les “cathos” et même les autres !)

    • 11 Juin 2017 à 1h29

      Pol&Mic dit

      c’est curieux, mais la Gauche applique exactement la même technique que le catholicisme!
      1- personne dit rien
      2-ça fait des décennies que ça dure !
      3-les “cathos” ne disent rien non plus habitués qu’ils sont à se faire rouler dans la farine depuis toujours !

    • 11 Juin 2017 à 1h24

      Pol&Mic dit

      il serait peut-être temps d’arrêter l’hypocrisie ET DE PASSER AU REALISME !?

    • 10 Juin 2017 à 12h26

      netrick dit

      Le 23 janvier 2016, un certain Jeremy Corbin a visité la Jungle de Calais et le camp de Grande-Synthe. Il a promis à tous les “migrants” rassemblés là que dès qu’il serait au pouvoir en Grande-Bretagne, ils seraient accueillis à bras ouverts dans ce pays. Donc, nous y sommes presque !

    • 7 Juin 2017 à 18h00

      Anouman dit

      Les islamistes ne sont pas non plus pour le communautarisme mais pour l’assimilation des infidèles. En fait tout le monde est d’accord sur la méthode mais pas sur le but à atteindre.

      • 8 Juin 2017 à 12h08

        MGB dit

        Pas d’accord. Nous Chrétiens, pouvons assimiler mais sans demander à l’assimilé de changer de religion, pourvu qu’il la maintienne dans le cadre de sa vie privée. Les Musulmans donnent le choix entre se convertir à l’islam et faire partie de l’oumma, et garder sa religion mais faire partie des soumis, des inférieurs, les dhimmi.

    • 7 Juin 2017 à 11h34

      PSR07 dit

      Une première leçon est l’échec du brexit, sans parler de l’incapacité à mêmme démarrer les negociations.
      - la GB a des postes frontières avec l’UE(comme le souhaiteraient certains separatistes en France). Ca ne change strictement rien à la circulation des terroristes. Mesure idiote donc à abandonner.
      - le terrorisme islamiste est un problème commun à tous les pays européens.
      - les mesures efficaces sont une police Europol aussi efficace que le FBI aux US.
      - Typiquement : le 3e terroriste était inconnu des renseignements britanniques et fiché dangereux en Italie !
      - A l’inverse, le terroriste de Berlin a été arrêté à Milan.

      Il est donc temps de bien mettre en évidence que le separatisme dans l’UE favorise le terrrorisme et la criminalité. Ces irresponsables doivent être démasqués. Le baratin de “souveraineté” ne peut justifier cet appel à l’inneficacité !
      Concernant le communautarisme nous constatons une “alliance” implicite entre communautés adverses. Ainsi au lieu de repondre par la laïcité, la république on constate une levée d’affiramations religieuses concurentes.
      Heureusement, l’avenement de Macron a stoppé cette montée.

      • 10 Juin 2017 à 12h45

        Fixpir dit

        Assez d’accord avec votre première partie concernant l’Europe.

        Mais votre conclusion est délirante.
        La toute première réponse inadaptée à la question islamiste est celle de la gauche islamo-complice et celle de ses “accommodements (dé-)raisonnables”. L’abandon de la laïcité en rase campagne, à commencer par l’utilisation du mot “islamophobie” qui revient à interdire, de facto, le blasphème.

        “Heureusement, l’avenement de Macron a stoppé cette montée.”
        Il y a vraiment des affirmations qui valent leur pesant de cacahuètes. Pour reprendre une expression lue récemment, “celle là, elle est collector”.
        Hé, non! Justement, c’est LE problème de M Macron. Refus de nommer l’ennemi – voir le délire autour de l’état “Islamique” ou pas, par un ministre visiblement expert ès-Islam.
        Prolonger cette incapacité à lutter contre l’ennemi en étant terrorisé par son ombre.

    • 7 Juin 2017 à 11h14

      MGB dit

      Au risque de déplaire à certains contributeurs, je rappelle que l’Islam, comme le communisme ou le nazisme, ne laisse aucune liberté à ceux qui n’adhèrent pas et aucune chance à ses opposants. L’Histoire est là pour nous le rappeler, mais encore faut-il s’y intéresser…
      Signé : papy scrogneugneu

      • 7 Juin 2017 à 11h37

        PSR07 dit

        Il en était de même du catholicisme, il y a 3 siecles.

        • 10 Juin 2017 à 12h46

          Fixpir dit

          Oui, mais, justement, nous vivons aujourd’hui.

    • 6 Juin 2017 à 17h02

      ruanluis dit

      CNN a monté une fausse manifestation musulmanne contre les attentats. Qui est derriere CNN pour désinformer à ce point. Pour moi CNN= Hillary = Macron = Merkel mais je ne comprends pas la stratégie de tout ça. Sauf peut-être l’islam plutôt que le communisme? Si quelqu’un a des infos…

      • 6 Juin 2017 à 18h00

        Pierre Spicace dit

        Le communisme ? Donc selon vous CNN, Hillary, Macron et Merkel craindraient une invasion de l’Europe par les troupes de Kim Jong Il, à laquelle ils auraient décidé d’opposer les armées de Mahomet ? J’avoue n’avoir jamais envisagé cette hypothèse, mais elle est intéressante…

      • 7 Juin 2017 à 10h25

        Lecoeuretlaraison dit

        Derrière tout ça ? Le Système, un gouvernement mondial qui s’est mis doucement en place avec son idéologie faite essentiellement de destruction de l’ordre ancien occidental. Et donc la promotion du multiculturalisme, de l’immigration, de la théorie du genre… 
        Et surtout la haine du catholicisme.

      • 10 Juin 2017 à 12h51

        Fixpir dit

        Le “pourquoi” est une grande question, à laquelle je n’ai pas de réponse absolue.
        J’ai assez tendance à penser, moi aussi, qu’il y a une haine de nos pays tels qu’ils sont.

        Et puis, ne jamais sous-estimer la stupidité humaine. Qui est capable de donner une cause valide à la guerre de 14 et ses millions de morts? Chercher une raison objective, c’est faire l’hypothèse d’un comportement dicté par la raison. L’hypothèse n’est pas nécessairement vérifiée.

      • 10 Juin 2017 à 12h54

        Fixpir dit

        J’ajoute que la manipulation par CNN est impressionnante. Encore plus impressionnante est la défense de la dite chaîne, qui ne reconnaît pas avoir débordé les limites éthiques.
        J’espère qu’il y aura une analyse dans Causeur.

    • 6 Juin 2017 à 15h03

      Lecoeuretlaraison dit

      Depuis les derniers attentats, qui se trouvent avoir eu lieu en Angleterre, les journalistes se moquent des Anglais qui ont vanté leur modèle multiculturel.
      Comme si eux-mêmes eux-mêmes n’avaient pas fait autre chose. Encourageant la France à les imiter et à renoncer à sa conception trop stricte de la laïcité, au nom de la tolérance et du vivre-ensemble tra-la-li-la-lère.
      Le comble de l’hypocrisie et de l’impudence, après le nombre d’attentats qu’on a eu nous-mêmes à déplorer.

    • 6 Juin 2017 à 11h54

      accenteur dit

      (suite) Bruno Bettelheim dans son livre “Le cœur conscient” où il relate son expérience des camps, s’appuie sur le clivage kleinien (nous=bons ; eux=mauvais, pour expliquer l’indifférence des Nazis dans les camps vis à vis des Juifs. Le nazisme avait (comme l’islam, finalement) conforté ce raisonnement infantile que décrit Mélanie Klein. Ainsi les Allemands, pour eux, étaient bons, travailleurs, honnêtes, et les Juifs étaient le contraire de tout cela. Il fallait donc les exterminer pour garder au peuple allemand ses qualités naturelles.

    • 6 Juin 2017 à 11h02

      accenteur dit

      de la psychanalyse pur sucre, pour ceux que ça intéresse.
      Cette religion, en particulier, fonctionne à partir d’un modèle de pensée archaïque bien analysé notamment par la psychanalyste de l’enfant Mélanie Klein. Cette spécialiste anglaise explique que dés sa naissance, l’enfant tente de mettre de l’ordre dans ses perceptions. Il le fait à partir de son ressenti vis à vis de l’alimentation (cf l’associationnisme anglais). Expérience bonne, il incorpore (introjection); mauvaise, il rejette ( projection). A partir de cette expérience alimentaire première, l’enfant va continuer à mettre de l’ordre dans son univers ; il classe en bon et en mauvais. Il associe, le moi, bon, introjection et le pas-moi, mauvais, projection. Puis le nous=bon ; mauvais=eux. Cela engendre un mode de pensée archaïque fondé sur le manichéisme que l’enfant par son éducation devra dépasser en sortant de son égo-centrisme (Piaget) et son narcissisme (Freud). les 2, mon général….en mm temps si possible.
      La religion musulmane est fondée sur un manichéisme qui amène les moins évolués des Musulmans à ne jamais dépasser ce mode de pensée infantile. Eux=mauvais à détruire ; nous=bons à conserver.

      • 6 Juin 2017 à 11h11

        Prince Murat dit

        Les français non-musulmans sont complètement ”à côté de la plaque” au sujet du niqab !

        Présenter ce vêtement comme une ”exigence des hommes” est une absurdité !

        Ayant travaillé plusieurs années au Moyen-Orient, en contact direct avec la population (hommes et femmes) j’ai pu constater que la totalité des mâles y souffrent d’une frustration sexuelle frénétique !

        Une petite minorité parvient à se maîtriser par une pratique religieuse fanatique, mais tous les autres sont de véritables ”cocottes-minutes”, en permanence au bord de l’explosion !

        Imaginer que ce sont eux qui imposeraient le niqab à leurs épouses et filles, est un malentendu, un contre-sens complet !

        Le niqab est une revendication des femmes mariées !

        Leur but est double : d’abord, c’est un excellent moyen pour ”mater” les hommes en toute tranquillité et impunité !

        Parmi les sottises que l’on lit en permanence dans les forums, il y a ceux qui prétendent que la femme voit mal à travers ce très léger voile à un centimètre devant les yeux ! Dans les rues de Riyad ou de Jeddah, les femmes en niqab ne se cognent pas contre les révebères !

        Je cite toujours en exemple cette femme pédiatre saoudienne, la tête entièrement recouverte d’un voile noir, et qui a brillamment diagnostiqué la Rougeole d’un enfant, en décelant les minuscules ”taches de Köplick” dans sa bouche !

        Mais le but réel, essentiel, du port généralisé du niqab, c’est de répondre à une caractéristique fondamentale de la nature des femmes mariées : la JALOUSIE !

        Avec ce système, elles peuvent tranquillement laisser leur mari passer toute sa journée à boire du thé avec ses copains dans le souk, sans qu’il ait le plus petit espoir de pouvoir admirer ou convoiter la moindre parcelle du corps d’une femme musulmane !

        Évidemment, il y a les jeunes femmes qui aimeraient séduire, mais messieurs, svp, un peu de compassion pour la torture atroce que subissent, tout au long de leur vie, vos frères, les hommes musulmans !

        • 6 Juin 2017 à 11h13

          Prince Murat dit

          Les sociétés méditerranéenes, sont ”matriarcales” !

          Les hommes jouent les ”machos” à l’extérieur, mais quand ils rentrent à la maison, ils sont comme des petits garçons devant le ”personnage central” de la famille : la MAMMA !

        • 6 Juin 2017 à 11h40

          accenteur dit

          Très intéressant Prince Murat. En effet cela confirme les observation de Germaine Tillon en Kabylie qui analysait le machisme hors la maison et le matriarcat dans la maison.

        • 6 Juin 2017 à 12h33

          JefAk dit

          Porter un sac poubelle sur la tête comme symbole de la suprématie féminine… Vous devriez arrêter de fumer la moquette.

        • 6 Juin 2017 à 12h38

          Prince Murat dit

          JefAk,

          Relisez calmement mon texte, et essayez de le comprendre !

        • 6 Juin 2017 à 13h39

          JefAk dit

          Oui, effectivement, en relisant votre texte, je vois qu’il ne fallait pas le prendre au sérieux mais plutôt au second voire troisième degré. Cet exemple de “médecin” diagnostiquant à travers un voile (cela me fait penser à Fernandel confessant l’hôtelière de “l’auberge rouge” à travers une grille) revient à citer un chirurgien cardiaque opérant avec des gants de boxe ; prétendre que les femmes mariées exigent de porter ce voile d’infamie revient à dire que les juifs exigeaient le droit de porter l’étoile jaune sur leur veston et l’arboraient avec fierté ; dire que les “hommes musulmans” peuvent “passer toute [leur] journée à boire du thé avec [leurs] copains dans le souk” revient à dénoncer leur oisiveté et leur manque de courage (même si je m’insurge contre de tels préjugés éminemment racistes, vous devriez mesurer vos propos avant que quelqu’un ne vous dénonce à la LICRA), et je ne parle même pas de la comparaison que vous en faites avec des animaux en rut (si j’ai bien compris vos propos).
          En fait, je me suis payé une franche rigolade en vous relisant.

        • 6 Juin 2017 à 18h12

          i-diogene dit

          JeFake,

          Que connais-tu des sociétés musulmanes..?

          Le voile, au Qatar ou en Arabie Saoudite est avant tout le signe d’une certaine catégorie sociale privilégiée.. Que ça te plaise ou non..!

          La femme musulmane est reine dans sa maison, c’ est un fait..!

    • 6 Juin 2017 à 10h29

      MGB dit

      A part répéter ad nauseam les mêmes mots, les politiciens européens ne feront rien et le communautarisme continuera de s’installer.
      Ils savent tous que le problème, c’est l’Islam et le trop grand nombre de musulmans, naturalisés ou non, en Europe.
      L’Islam ne séparant pas le religieux du laïc, le seul mode de vie des Musulmans ailleurs qu’en terre d’Islam, c’est le communautarisme. L’intégration ou l’assimilation n’ont pas et ne pouvaient pas fonctionner chez nous. Hélas, le communautarisme ne mène qu’à la guerre civile.

      • 6 Juin 2017 à 11h25

        Prince Murat dit

        Il y a toujours sur Internet l’un ou l’autre ”papy scrogneugneu” qui écrit des stupidités du genre ”Tuons les tous, Dieu reconnaitra les siens” !

        Expulser ou assasiner tous les français musulmans, c’est aussi anticonstitutionnel qu’irréalisable ! Il faut vraiment souffrir d’un état de démence sénile avancée pour venir ici écrire des ”Apologies de Crime contre l’Humanité” !

        Par contre,faut-il enfermer préventivement tous les ”Fichés S ?

        Il semble que le pakistanais du dernier attentat avait la nationalité anglaise…

        Toujours les mêmes questions : les pays démocratiques européens peuvent-ils, doivent-ils, emprisonner (à perpétuité ? ) pour un délit d’opinion, une radicalisation, avant tout acte illégal ?

        Avec quelles preuves ?
        Comment réagira leur communauté ?

        Voilà de beaux sujets pour des sondages d’opinions, des référendums… ou des élections !

        Mais si l’on compte sur la volonté de nos ”grands chefs” actuels : Juncker-Merkel-Macron… nous sommes vraiment mal partis pour gagner cette nouvelle guerre mondiale !

        • 7 Juin 2017 à 11h10

          MGB dit

          “papy scrogneugneu”, j’aime bien. Mais rassurez-vous, je ne suis pas atteint de démence sénile et je n’ai pas appelé au meurtre de qui que ce soit.
          Maintenant, prenez un peu de hauteur et démontrez-nous que l’Islam est une chance pour nous.

        • 10 Juin 2017 à 13h00

          Fixpir dit

          “Expulser … tous les français musulmans, c’est aussi anticonstitutionnel qu’irréalisable !”
          Serait-ce trop demander, alors, que la conscience collective intègre ce fait et se dise qu’expulser tous les Pieds-Noirs en 1962 était mal, suivant nos critères actuels. Et que faire de l’Algérie, mais aussi des autres pays du Maghreb, des pays monoreligieux monoculturels est mal, suivant nos critères actuels?

          C’est quand même l’un des points qui fait enrager, c’est que l’on décourage dans nos pays un comportement qui est encouragé ailleurs.

          Au moins, que l ‘on applique les mêmes jugements à tous, le s mêmes lois à tous.

    • 6 Juin 2017 à 8h58

      walkyrie dit

      Discuter, mais avec qui ? L’islam ne reconnaît aucun chef absolu. Et puis pourquoi discuter ? Le temps qu’il y ait d’autres attentats ? Il est trop tard Mère Thérésa, vous avez semé le vent, récoltez la tempête.
      Ceci dit, nous en France, nous ne sommes pas autorisés à vous donner des leçons. C’est kif kif bourricot. Les banlieues sont infestées d’islamistes, et nos gouvernants n’ont que la triste et funeste trilogie logorrhéique à proposer : pas d’amalgame, pas de stigmatisation, pas de vagues.
      Bonne chance.

    • 6 Juin 2017 à 8h53

      JefAk dit

      Elle a décidé d’agir… Mais je suis comme Saint Thomas, je ne crois que ce que je vois. Sarkozy nous a fait aussi le coup du “Karcher” pour se faire élire, et n’a rien fait par la suite (à part essayé justement de promouvoir un certain communautarisme à l’ anglo-saxonne voire à la libanaise). Je souhaite bien du plaisir (et du courage) à nos amis d’outre-Manche.

    • 6 Juin 2017 à 8h21

      L'Ours dit

      On est rassuré, le maire de Londres a dit en substance: “l’islam c’est pas ça”!

      • 6 Juin 2017 à 10h34

        MGB dit

        Ben voyons ! C’est le même discours à chaque attentat. Il s’agit de réaffirmer à chaque fois que les Musulmans sont des citoyens modèles et qu’ils n’aspirent qu’à vivre en harmonie avec nous, les Chrétiens. Tu parles ! Dès qu’ils auront le nombre pour eux, ils nous imposeront leur religion et tout ce qui va avec.
        Paradoxalement, chaque attentat renforce l’implantation des Musulmans, puisque personne n’ose les contredire. Regardez ce qui s’est passé en France : citez-moi un seul homme politique qui ait dit que l’islam était LE danger pour l’Europe ?

    • 6 Juin 2017 à 2h53

      AMHA dit

      Je ne comprends pas bien cet article.
      L’islamisme frappe partout. Au moins autant la France laïque que le RU communautariste qu’un quartier de Kaboul en terre musulmane. Et toujours par des nationaux “bien intégrés” comme on nous dit à chaque fois.
      Le communautarisme, pas plus que la laïcité, n’est donc pas le problème.
      Que représente l’islam radical ? ce n’est même pas la religion des “damnés de la terre” puisque les kamikazes du 11 septembre étaient fils de bourgeois fortunés et éduqués.
      Ce n’est donc pas un problème social.
      J’aimerais que l’on m’explique, sans simplisme et je ne lis rien de convaincant.

      • 6 Juin 2017 à 6h15

        Archebert Plochon dit

        Je crois que l’argument de l’article est que le communautarisme ne protège pas plus que l’assimilation. Pour le reste, n’importe qui n’ayant pas les yeux crottés le voit bien : c’est une guerre de religion, évidemment. 

        • 6 Juin 2017 à 6h20

          Archebert Plochon dit

          Ce qui obscurcit cette vérité pour beaucoup d’européens est que nous avons rationalisé nos croyances religieuses sous forme de théories scientifiques ou de fictions juridico-philosophiques (le contrat social, les droits de l’homme) pour qu’elles paraissent moins arbitraires. Mais ne vous y trompez pas : ils veulent vous tuer (pour la majorité agissante) ou vous jalousent (le reste de l’oumma) en tant que chrétien. 

        • 6 Juin 2017 à 6h21

          Archebert Plochon dit

          *la minorité agissante bien sûr.

      • 6 Juin 2017 à 8h46

        ruanluis dit

        Je n’ai pas la pretention d’expliquer l’islam. Je crois que distinguer le social du non social est une erreur dans le domaine de la religion. L’islam est LA réponse à un tas de problèmes et la communauté islamique n’en tolère aucune autre, comme l’urss chassait toutes les “déviances” non communistes à l’époque. Discuter ne sert à rien. On se soumet ou pas, on lutte contre ou pas. L’Europe a choisi la soumission (ou l’anesthésie) et il y a des explications. Ne comptez pas sur les élites et leurs medias pour “lutter”. C’est pas bon pour le commerce…

      • 6 Juin 2017 à 9h00

        Moumine dit

        AMHA
        Il faut peut-être lire une bonne version du coran.

        • 6 Juin 2017 à 9h05

          Archebert Plochon dit

          Il faut plutôt, peut être, brûler ce torchon stupide. Un peu de décence, por favor.

        • 6 Juin 2017 à 9h12

          Archebert Plochon dit

          Les musulmans d’ailleurs ne lisent pas le coran, ils le récitent, le ressassent, et le feuillettent en public, comme de bons tartuffe ; quand bien même ce texte est dépositaire d’un brin de sagesse, ce qu’ils en ont fait suffit à le rendre haissable. Le coran : merah kouachi abdeslam etc. je préfère lire le catalogue Castorama si j’ai des besoins spirituels.

        • 6 Juin 2017 à 9h15

          Hannibal-lecteur dit

          Là , Moumine le pas troll, il faut peut-être nous dire ce qu’est pour vous une BONNE version du coran.
          J’aurais tendance à déduire de la lecture de plusieurs versions de certaines sourates qu’elles sont toutes des appels au meurtre, quelle que soit la version. Ça n’est pas la version qui importe, c’est le fond.

        • 6 Juin 2017 à 9h36

          Moumine dit

          Hannibal-lecteur
          Eh bien, dans ma jeunesse, j’avais eu quelque curiosité pour les textes religieux et entre autres le coran. J’avais ainsi découvert qu’il existait des versions françaises raccourcies, et peut-être bien expurgées.
          Je ne sais ce qu’il en est aujourd’hui, mais je suppose qu’il se trouve plus facilement des versions complètes.
          Alors, bonne version = version complète.

      • 6 Juin 2017 à 9h09

        Gavroche64 dit

        Vous ne regardez pas autour de vous. La France, à la différence de l’Angleterre qui l’assume, c’est le communautarisme non avoué, tout simplement.
        Nous nous gargarisons d’assimilation, alors que la réalité est à l’opposé. Quant à l’Afghanistan, c’est une zone communautariste et surement pas laïque, ni intégrationniste.

      • 6 Juin 2017 à 9h39

        Hannibal-lecteur dit

        AMHA, voici une réponse …simpliste : l’Islam tient ses adeptes mâles pour des animaux lubriques incapables de réfréner leurs instincts à qui le spectacle de la femme est pour celà interdit, et ses adeptes féminins pour des êtres qu’il faut dissimuler aux regards à cause de la laideur du spectacle. L’Islam fabrique ainsi une population de sous-hommes et de sous-femmes, qui constatent leur état en comparaison du reste du monde. 
        On comprend alors facilement leur haine du reste du monde. Consciente ou non.

      • 6 Juin 2017 à 11h46

        brindamour dit

        C’est parce que l’islam est une idéologie totalitaire dont l’essence est la conquête de territoires et de population par la force ou la ruse si besoin est.
        Les sociétés occidentales sont paralysées par leur culpabilité (ils sont riches,anciens colonisateurs, potentiellement racistes et d’extrême droite)et les sociétés musulmanes animées par leurs frustrations et leurs contradictions (pays totalitaires, pauvres, archaïques, n’ayant rien inventé ou développé depuis 500 ans et toute leur jeunesse ne pense qu’à fuir ces pays)
        Donc c’est violent. J’espère avoir répondu à votre question.

    • 5 Juin 2017 à 22h32

      Cracker causeur dit

      Mettre fin au multiculturalisme, ça ne suffira plus. Le mal est déjà fait.
      Il faut au minimum expulser à tour de bras les radicalisés et les multirécidivistes.
      En Angleterre comme en France, et partout où la peste verte tente de s’installer.

      • 6 Juin 2017 à 10h47

        MGB dit

        C’est bien la solution, pour commencer. Mais je ne vois pas un seul de nos politiciens s’y coller ! Expulser signifie la mise en place de lignes aériennes dédiées au transport des expulsés, hommes, femmes et enfants. Vous imaginez les reportages de la presse bien pensante ? Il faudrait le faire à l’abri des regards…Et comme les expulsés refuseraient de monter à bord, il faudrait les droguer.
        La solution, c’est de leur demander aimablement s’il veulent bien quitter le pays.

    • 5 Juin 2017 à 20h46

      desi dit

      Problème: May veut un Empire 2.0 rendu nécessaire après le Brexit.
      Mais comment va-t-elle concilier ce concept sans accueillir sur le territoire des sujets de ce nouvel Empire ?
      Sujets dont beaucoup sont musulmans. Je pense à l’Irak ou au Pakistan ou au Nigeria… et même l’Inde…
      Ironie: les anglais ont voté pour foutre dehors ces polonais qui pourtant bossent et ne posent aucun problème… pour se retrouver devant la perspective d’une arrivée massive de pakistanais…

      • 6 Juin 2017 à 0h09

        Simbabbad dit

        Mettre massivement des gens au chômage ne “pose pas de problème”?

      • 6 Juin 2017 à 2h33

        AMHA dit

        C’est tout à fait cela Desi.
        Le brexit va renforcer le communautarisme.
        Les communautés indo pakistanaises ont voté en masse pour le brexit pour mettre dehors les européens.

    • 5 Juin 2017 à 20h31

      àboutdepatience dit

      Macron va installer une Task Force à l’Elysée répètent bêtement les journalistes
      Quand j’entends ça je me demande si les français se sont choisis un président américain
      En tout cas ca produit plutôt une impression de faiblesse