“L’assassinat judiciaire”, dernière technique du coup d’Etat | Causeur

“L’assassinat judiciaire”, dernière technique du coup d’Etat

Un chapitre supplémentaire au chef d’œuvre de Malaparte?

Auteur

Thierry Lentz
est historien spécialiste du Consulat et du Premier Empire, et auteur de nombreux livres sur ces périodes. Il est également directeur de la fondation Napoléon.

Publié le 07 mars 2017 / Politique

Mots-clés : , , ,

fillon manifestation marine

Manifestation anti-corruption à Paris, mars 2017. SIPA. 00796314_000019

En 1931, dans un maître-livre, Malaparte montrait que la Technique du coup d’Etat avait évolué et s’était perfectionnée avec les âges. A quelques exceptions près et malgré leur efficacité, l’évolution des sociétés et des mœurs politiques avait fini par rendre obsolètes – au moins dans les pays développés occidentaux- les méthodes expéditives, comme l’assassinat pur et simple (quoi que : Robert Kennedy…) ou le coup de force aveugle avec mitraillage des opposants. Même en leur temps, des individus aussi brutaux et peu recommandables qu’Hitler ou Mussolini l’avaient compris. Bien sûr, on a longtemps continué à envoyer des militaires faire la besogne, mais il fallait désormais habiller le pronunciamiento d’un minimum de formes, au plus près possible de la légalité. Ainsi déjà, au 18 Brumaire an VIII (1799), après que quelques grenadiers les eussent chassés de la salle des séances, d’autres soldats allèrent « fissa » rechercher suffisamment de députés pour revenir voter le changement de régime et offrir en apparence légalement le pouvoir au général Bonaparte et à son complice Emmanuel Sieyès. C’est ce que Malaparte appela « le premier coup d’Etat moderne ». En France, son dernier avatar s’est déroulé en 1958, à ceci près que les paras-grenadiers restèrent l’arme aux pieds. Mais il est vrai que personne ne voulut mourir pour la IVe République agonisante.

Une technique (presque) imparable…

Nous voici arrivés aux temps de la post-modernité du coup d’Etat, un chapitre que Malaparte ne pourra pas ajouter, puisqu’il est mort en 1957. Nous assistons ces derniers mois en France à la naissance d’une nouvelle technique de coup d’Etat, parfaitement pensée et, jusqu’à présent, assez bien exécutée. Puisqu’il n’est plus de saison de faire envahir les palais officiels par des hommes en treillis, on utilise désormais une autre institution, que la constitution de la Ve République appelle « l’autorité judiciaire » (et non le « pouvoir judiciaire », ce qui est déjà avouer que son indépendance n’est pas absolument garantie par les textes). Cette technique est quasiment imparable pour les raisons suivantes :

1°) La chanson de l’indépendance est facile à chanter et, au nom des Valeurs de la République, on joue même sur du velours : malheur à qui osera douter de cette indépendance, y compris en rappelant les circonstances de la nomination d’un procureur, les engagements d’un juge ou d’un syndicat de magistrats, le calendrier soigneusement choisi des actes de la procédure ou les fuites de documents couverts par le secret précisément entre les mains de ceux qui n’auront aucun scrupule à les publier. Le plus sublime est que, même de mauvaise humeur (on le serait à moins), la « victime » est obligée de ne pas attaquer ceux-là même qui participent à sa perte et de dire, si possible avec la main sur le cœur, qu’elle « croit en la justice de son pays ».

2°) Le second avantage de la manœuvre est que, sous couvert d’indépendance et de « laisser la justice travailler sereinement », on élimine sans violence la volonté populaire et même, on l’a vu, la critique, sous peine de devenir de fait anti-républicain et – pourquoi pas ? – soi-même un putschiste. Le plus drôle est que même les amis de la victime – parfois de ceux qui rendent inutile d’avoir des ennemis – se croient obligés de monter au créneau pour tuer dans l’œuf le moindre courroux, tandis que les conseillers en communication conseillent de ne point communiquer.

3°) Troisième étage de la fusée, le contre-coup d’Etat n’est pas immédiatement possible par les procédures normales (car la corporation des magistrats se serre les coudes) et ne peut intervenir que deux ou trois ans trop tard, une fois que, dans sa majestueuse lenteur, la cour de Cassation daignera rendre un arrêt. Mais on pourra alors s’en moquer puisque la chose sera faite et bien faite. Il n’y aura plus rien à voir.

4°) Pour que les trois premiers points fonctionnent, il en faut un quatrième, pas très difficile à assurer chez nous : la complicité du « quatrième pouvoir », celui-ci absolument intouchable et arcbouté sur la maxime : « Nous faisons notre travail de journaliste » (le premier qui dira « besogne » sera envoyé au coin). Ce « pouvoir » là, n’a de compte à rendre qu’à ses actionnaires (qui par un heureux hasard, soutiennent un autre candidat) et, lui non plus, ne s’excusera jamais de ses erreurs. Il est soutenu par le chœur de Vierges et de soi-disant « icônes » qui se pensent tout permis.

…à la finition impeccable

Alors, c’est magnifique, arrive la cerise sur le gâteau : la validation du coup d’Etat par une élection en bonne et due forme, validée sous les ors républicains par le Conseil constitutionnel (dont, pour une fois, les autres magistrats diront qu’il est des leurs). Plus concrètement encore, si François Fillon était battu à l’élection, on dirait, main sur le cœur et larme à l’œil pour une République qui l’a échappé belle, que le peuple toujours sage (plus aucun risque à le dire), a librement choisi, grâce aux institutions indépendantes qui l’ont éclairé. Chapeau !

Nous permettra-t-on d’ajouter que, quel que puisse être l’avenir de la combinaison qui se déroule sous nos yeux et pour paraphraser le duc de Broglie en un autre moment, nul n’est tenu de « joindre au malheur d’être victimes le ridicule d’être dupe » ?

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 7 Mars 2017 à 21h15

      Jihème dit

      Si la justice et la presse étaient neutres et impartiales, il y a d’autres candidats dont on pourraient s’inquiéter de leurs zones d’ombre financières : Macron et le flou de sa déclaration de revenus, comme son emploi des fonds du ministère des finances, la facilitation à Drahi de l’achat de SFR et autres médias, Hollande et le prix de ses frasques sur le budget de l’Etat et rappelons qu’en son temps, ni la presse ni la justice ne se sont soucié du coup pour l’Etat de la famille bis d’un certain Tonton.

      • 7 Mars 2017 à 21h16

        Jihème dit

        -”dont on pourrait”, pardon !

      • 7 Mars 2017 à 21h17

        Jihème dit

        2e flop : “ne se sont souciées du coût” : re-pardon !

    • 7 Mars 2017 à 20h52

      Radiognome dit

      Donc si je résume, à partir du moment où un candidat a été désigné par une primaire, il devrait bénéficier d’une immunité judiciaire et les médias devraient s’abstenir de révéler quoique ce soit susceptible de générer. C’est donc une belle conception de la démocratie dont se réclament les auteurs de ces lignes, ceux-là même qui crient au “coup d’Etat”, à “l’assassinat” (on n’en est pas encore à l’accusation de crime contre l’humanité mais ça viendra) – à moins qu’il ne s’agisse plus prosaïquement de défendre envers et contre tout le candidat le plus favorable à leurs intérêts, la fin justifiant les moyens. Or la réalité est assez loin d’un “attentat digne du Petit-Clamar”, comme on a encore pu le lire ailleurs : M. Fillon a vraisemblablement eu, de façon prolongée, un comportement en contradiction manifeste avec le programme moralisateur sur la foi duquel il a été élu et probablement constitutif d’infractions pénales. Voilà ce qu’est destiné à masquer ce contrefeu virulent mais aussi dangereux, car s’il est facile de taper sur les institutions, les effets pourraient bien s’avérer délétères pour tout le monde.

      • 7 Mars 2017 à 20h56

        Radiognome dit

        Correction : gêner (et pas générer)

      • 7 Mars 2017 à 21h15

        i-diogene dit

        - “..les effets pourraient bien s’avérer délétères pour tout le monde.”..

        .. Déjà délétères pour lui, parce que si j’ étais juge un d’ instruction impartial, les accusations diffamatoires d’un suspect de corruption, me motiveraient pour fouiller plus en profondeur encore..!^^

        • 7 Mars 2017 à 22h32

          Livio del Quenale dit

          Si seulement tous étaient à la même enseigne.
          -
          Mais apparemment n’a pas été lu ou compris l’article qui sous-tend ce fil.

      • 7 Mars 2017 à 21h44

        rolande.faugeron@libertysurf.fr dit

        Un article de parfaite mauvaise foi; peut-être pratiquez-vous la réalité ” alternative”…Ce ne sont pas n’importe quels médias qui diffusent l’information: on connaît l’objectivité et l’honnêteté du Canard qui se garde bien de parler du patrimoine de Macron – qui pose problème…;qui n’a jamais parlé de Mazarine Pingeot, en son temps;qui oublie les 500.000€ de déficit en Poitou Charentes: merci Mme Royal; qui ne cite pas l’enquête de M.L’Hour et F.Says sur les 120.000€ détournés par , tiens , Macron,pour sa campagne électorale, en huit mois, juste avant de quitter Bercy, il n’aurait pas eu assez ou ça se serait vu…Un smic par jour !!!
        Maintenant, il n’est pas question d’exonérer F.Fillon de sa légèreté ” légale”: avez-vous demandé que TOUS les parlementaires déclarent les noms de leurs assistants , leurs liens de parenté ou autre…,les indemnités versées, le travail effectif? Non, comment comparer?
        J’adore que vous parliez de ” démocratie” alors que vous êtes en train de la bafouer, ou bien est-ce encore une ” démocratie ” alternative”, selon qu’on ouvre l’oeil droit ou le gauche
        De plus, vous faîtes preuve d’un sacré petit esprit, très bobo de gauche et mal pensant.
        Une explication très simple de ce que l’on peut appeler un” meurtre politique” ( j’espère que les coupables, journalistes complices compris ) seront traduits devant la justice qui ” fait son travail en toutes équité…”, on verra. Pour ne pas être exclue du second tour des élections,ce qui était prévu depuis longtemps, rien de plus simple ” REPRODUIRE” ( la gauche manque d’imagination, sauf dans la malfaisance) les élections de 2002: braves sans dents un peu couillons, on ne vous donne le choix qu’entre le météorite Macron et le FN; vous allez bien aller hurler dans les rues que vous ne voulez pas du FN…Et bien NON et l’arroseur risque bien d’être arrosé.Nous ne sommes plus en 2002 et la duplicité de la gauche nous a appris à être méfiants.MORT DE RIRE.

        • 7 Mars 2017 à 22h24

          Tonio dit

          non pas “500.000€ de déficit en Poitou Charentes”

          mais bien 500.000.000€ de déficit en Poitou Charentes, l’art des chiffres de Ségolène a contaminé votre prose.
          mais qui voudrait bien de la France après cinq années de Hollande et 14 de Tonton ?

        • 7 Mars 2017 à 22h38

          Radiognome dit

          Mais oui, mais oui. “complot”, “assassinat”, “meurtre”, “coup d’Etat” etc. etc. Hier le “pouvoir socialiste” était aux abois, aujourd’hui c’est une pieuvre obscur qui contrôle la presse, téléguide les magistrats, ourdit de sombres conspiration. Ce n’est plus du polar, c’est de la science fiction ! Ce type d’outrances est d’ailleurs tout à fait contre-productive tant elle dénote la détresse rhétorique de ceux qui y sont réduits. Je suis peut-être un “bobo de gauche et mal pensant”, mais enfin, ce n’est tout de même pas de ma faute si la droite décide d’aller dans le mur avec Fillon !

        • 8 Mars 2017 à 9h39

          Malg dit

          Vous devriez déposer illico Votre dossier chez le procureur compétent et le canard enchaîné. Puisque cette action a entraîné de fâcheuses suites pour un innocent évident, je ne vois pas pourquoi tous les coupables estampillés que vous citez devraient continuer à se pavaner et à tirer les ficelles d’une justice de gauche ou de droite je ne sais plus. Sinon vous risquez d’être inculpé pour complicité. Vous ne le méritez pas. S’il y a bien un citoyen capable de décrier les turpitudes des nos politiques, c’est vous. Ne ratez pas l’occasion de faire tomber touts ces pilleurs. Agissez.  

        • 8 Mars 2017 à 22h48

          durru dit

          Le dossier n’a pas à être déposé chez le proc. Il fait ses courses chez le palmipède. Et pas ailleurs. Vu que les informations sont publiques et même publiées.

      • 7 Mars 2017 à 22h37

        Tonio dit

        @Radiognome – “à partir du moment où un candidat a été désigné par une primaire” En effet, oui, il le faudrait.
        Vox populi, vox Dei: pendant le jugement de Dieu on observait une trêve.

        Pourquoi a-t-on alors patienté jusqu’à la présidentielle pour ressortir d’anciens dossiers et mettre sur l’affaire, à la veille d’un scrutin, une juge ‘engagée’ ?
        ‘Il y a un temps pour tout dit’ l’Ecclésiaste:
        “Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux: un temps pour toute chose sous les cieux: un temps pour naître, et un temps pour mourir; un temps pour planter, et un temps pour arracher ce qui a été planté…”
        Ce n’est qu’un vengeance de Hollande: ce qui est bon contre Cahuzac, sera encore meilleur contre la droite. CQFD

        • 7 Mars 2017 à 23h54

          i-diogene dit

          - Un candidat désigné par une primaire, donc choix interne à un parti, ne peut prétendre représenter la France..

          - En France, la justice n’ est pas asservie au calendrier électoral.. Ce sont des pratiques de républiques bananières..!

          La frustration et le dépit vous égarent:

          - ce n’ est pas la faute de la justice, si Fillon a arnaqué le contribuable..: s’il avait été clean, il n’ y aurait pas de procédure engagée..!^^

          - Toute activité humaine est traçable.. Encore plus celle d’ AP..!

          … La théorie du complot, c’ est soit de la paranoïa, soit de la mauvaise foi..!

    • 7 Mars 2017 à 20h26

      Malg dit

      Je résume. Pour rembourser les 50.000 euros empruntés à un ami généreux et fortuné, heureusement qu’il y avait un salaire qui rentrait de la Revue des Deux Mondes.

      • 7 Mars 2017 à 20h49

        Georges dit

        Excellent.

      • 7 Mars 2017 à 21h45

        durru dit

        Salaire payé par le même ami. C’est vraiment dommage pour vous de ne pas avoir d’ami…

        • 8 Mars 2017 à 9h48

          Malg dit

          Ah bon ? Vous m’apprenez que le salaire qui servait à rembourser le prêt était versé par le même ami qui avait prêté 50000€ ??? Pas possible ! Sans vous je ne l’aurais jamais su, tant cela semble incroyable pour le champion Courage de la vérité. Merci d’avoir révélé ce circuit des vases communicants. 
           

        • 8 Mars 2017 à 11h56

          Georges dit

          Durru a un peu de mal avec le second degré. Le neurone, sans doute.

    • 7 Mars 2017 à 20h26

      C. Canse dit

      Guaino : 8 parrainages, Alexandre Jardin en a obtenu 56 !
      Dupont-Aignan : 559.
       Incroyable.

      • 7 Mars 2017 à 21h24

        i-diogene dit

        Ce qui démontre sans ambiguïté:

        - que monter un parti et le porter au sommet en quelques mois, ce n’ est pas dans la capacité de tout le monde..!

        - par contre, démolir un puissant parti en quelques semaines, c’ est très révélateur d’une incapacité notoire à gérer quoi que ce soit..!^^

        • 7 Mars 2017 à 23h20

          Lector dit

          faudrait savoir… “en marche” est un parti (mais non!) ou un mouvement, une dynamique ?! hahaha Claude Vorilhon ancien chanteur raté a fait la même chose avec beaucoup moins de soutiens au démarrage^^

      • 7 Mars 2017 à 22h41

        Livio del Quenale dit

        Si on y réfléchis un peu, ce n’est pas aussi incroyable que ça, et assez révélateur du socle électoral en dehors du parisianisme très compétents pour prendre le pouvoir, mais forts peu capables de l’exercer dans l’intérêt du pays .

    • 7 Mars 2017 à 19h29

      Letel dit

      > comme l’assassinat pur et simple (quoi que : Robert Kennedy…)

      quoique, pas ‘quoi que’. Le français, le français, bon sang !
      ‘Quoi que’ signifie ‘quel que soit’, ‘quoique’ signifie ‘bien que’, les deux n’ont rien à voir :
      Quoi qu’il arrive, je voterai Machin, quoique s’il se retire, j’aurai du mal…

    • 7 Mars 2017 à 19h21

      Malg dit

      Ah quand ça veut pas, ça veut pas !!!
       Fillon n’a pas déclaré un prêt de 50.000 euros obtenu en 2013″ : http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/03/07/35003-20170307ARTFIG00244-fillon-n-a-pas-declare-un-pret-de-50000-euros-obtenu-en-2013.php

      Je propose que quand François passera de vie à trépas, dans très très longtemps, son corps doit lyophilisé pour pouvoir être étudié dans les siècles à venir comme le mec générateur de coups d’état et assassinants politiques les uns après les autres ! Il a marché dedans avec le mauvais pied, je ne vois pas d’autre explication. C’est triste. Je pleure. Snif snif ouin ouin.  

      • 7 Mars 2017 à 19h39

        Bacara dit

         Donc , on comprend bien que le Fifi est un délinquant financier . 

        • 7 Mars 2017 à 20h21

          Malg dit

          Moi je ne dis rien, c’est le code des impôts qui le dit.

        • 7 Mars 2017 à 22h53

          Flo dit

          Mais vous êtes débile Malg ?
          Si vous faites un emprunt, la dette vient se soustraire à votre patrimoine. Le fait de ne pas avoir déclaré cet emprunt augmente pénalise Fillon dans sa déclaration de patrimoine. Si ça se trouve, c’est le fisc qui doit du fric à Fillon !

        • 8 Mars 2017 à 11h58

          Georges dit

          Haha, excellent. Maintenant Fillon est en fait une victime d’un complot fiscal.

          Ce type marche mieux sur l’eau que Macron en fait.

      • 7 Mars 2017 à 22h47

        Radiognome dit

        Tiens ! Le Figaro. Encore un complot de cette presse aux ordres du pouvoir socialiste.

        • 7 Mars 2017 à 22h51

          Flo dit

          Mais non, ça vient du Canard enchaîné et le Figaro reprend l’info.

    • 7 Mars 2017 à 19h09

      Sancho Pensum dit

      Très drôle la une du Canard de cette semaine…
      Il emporte à l’arraché le soutien des Républicains. François Fillon, le repris de justesse !

    • 7 Mars 2017 à 19h00

      fox23 dit

      Seuls quelques naïfs pensent encore qu’il ne s’agit pas d’un complot élyséen. relire Maigret et cherchons à qui le crime profite…
      Par contre, dans ces romans, la justice est propre. Dans notre cas, hormis la déclaration d’un certain nombre de juristes éminents dont pas mal de professeurs en fac,condamnant la dérive actuelle,le reste respecte un silence au moins complice.

      La justice (ne mérite plus de majuscule), n’est jamais responsable. rappelez vous le tollé qu’ils déclenchèrent lorsque Sarkozy (je crois) a voulu faire une loi leur donnant au moins une part de cette responsabilité dans leurs actes professionnels !

      Plus loin encore, les magistrats, honte de leur profession, qui acceptèrent de participer aux Sections Spéciales de Pétain pour, sans réel procès, condamner à l’assassinat Israélites et résistants trop remuants.
      Aucun de ces salauds ne fut inquiété à la Libération, en disant long sur leurs appuis.
      Si Fillon est élu, cette phrase est aussi valable pour Marine Le Pen, j’espère qu’ils auront le courage politique de punir comme il se doit ces débordements judiciaires ciblés ! Il faut que des têtes tombent (au figuré c’est suffisant) pour que les robes noires réfléchissent un peu sur la portée de leurs actes sans se retrancher, comme les SS gardiens des camps de la mort au jour de leur procès, sur le respect des ordres reçus.
      Une démocratie ne peut vivre sans justice, encore faut-il que le mot garde une bonne partie de sa valeur, ce qui est loin d’être le cas depuis 2012 au moins…

      • 7 Mars 2017 à 19h18

        Sancho Pensum dit

        Arrêtez la branlette ! Sarko a voulu la peau du juge d’instruction. C’est la Justice qui a eu sa peau. Idem pour Fillon. Il n’y avait pas au départ de volonté de nuisance spécifique. Les magistrats du parquet financier ont fait leur job. Le bébé a été refilé à un juge d’instruction. Les vociférations guerrières et anti-républicaines de Fillon et des ducon-la-joie de Sens commun vont rester en travers de la gorge de l’ensemble des magistrats. Et un juge qui a des problèmes de digestion n’est pas prédisposé à la tendresse.
        Fillon a vraiment le chic pour se faire dans la merde, d’abord avec les emplois fictifs, maintenant avec les juges. Quel con, ce mec, et ça veut faire président ? On rêve !

        • 7 Mars 2017 à 19h24

          Malg dit

          Pas mieux. 
          Voir le prochain numero du palmipède infernal. Ce n’est que le début de la pelote. 

        • 7 Mars 2017 à 19h30

          Elfax751 dit

          Sancho Pensum est un militant.
          Ce n’est pas grave, mais sa grossièreté dessert son message.

      • 7 Mars 2017 à 19h26

        Elfax751 dit

        Vous avez encore plus raison que vous ne le pensez:
        J’ai personnellement été le témoin du travail de magistrats basiques sur un dossier ordinaire.
        Ce fut accablant sans que je puisse faire la part de la paresse, de l’illettrisme, du parti-pris, de l’influence, etc.
        L’alibi de la surcharge était irrecevable en l’espèce.
        Et seule la Cour de Cassation, sollicitée en raison des turpitudes précitées, a fait son travail normalement.

        • 7 Mars 2017 à 19h34

          Georges dit

          Le coup classique, les magistrats sont toujours des feignants illettrés quand ils vous donnent tort, et si vous gagnez ils font enfin leur travail.

        • 7 Mars 2017 à 20h06

          modramalina dit

          Il faut arrêter: être magistrat , cela ne requiert pas les mêmes exigences que d’être instit ou employé SNCF!!
          Quand un magistrat en colloque en Allemagne (il devait pas être en surcharge) pique la carte bleue de sa collègue ( elle aussi ayant du temps) va aux putes et se fait piquer parce qu’il s’est plaint de la qualité du service!!! Quand un autre se branle en audience, Quand le juge Burgaud est assez crétin pour dire à Outreau “Comment ont ils fait pour mettre tous les pédophiles dans la même tour” et on pourrait en rajouter, il y a quelque chose de pourri!!!!!
          Burgaud, aujourd’hui, il a une bureau au ministère de la justice!!!

        • 7 Mars 2017 à 21h53

          durru dit

          Burgaud, c’est pour récompenser les services rendus.

      • 7 Mars 2017 à 19h33

        Georges dit

        Donc, si Fillon est élu, il faudra punir les juges, et à part ça vous voulez une justice indépendante.

        Les fillonistes sont vraiment en roue libre. Et un petit point godwin par dessus bien sûr, histoire de faire bonne figure.

    • 7 Mars 2017 à 18h57

      GERHUR dit

      La locution conjonctive “après que”, gouverne l’indicatif (puisque le fait est arrivé, il est certain). Il aurait fallu écrire : “après qu’ils eurent…” et non “après qu’ils eussent”.
      Dans le grand naufrage, je sauve la syntaxe, comme les poètes de la décadence latine enfermés dans Ravenne…
      La populace parle si mal et pense si peu que c’est une raison supplémentaire pour s’en distinguer.

    • 7 Mars 2017 à 18h57

      Kernoa dit

      Indépendante ou non, la justice dispose-t-elle des moyens pour assassiner politiquement un candidat qui n’a rien à se reprocher ni en droit, ni en moralité ?

    • 7 Mars 2017 à 18h52

      Sancho Pensum dit

      Coup d’Etat, coup d’Etat… Vous devriez aller faire un coup en Afrique. Vous verriez ce que ce sont des coups d’Etat. Des vrais, pas des éléments de langage pour vieilles à caniches et autres ducon-la-joie.
      Et puisque vous avez exhumer Malaparte : Fillon… Kaputt !!
      Ha ha ha ha !…

    • 7 Mars 2017 à 18h39

      Pig dit

      Le coup d’État d’aujourd’hui a recouru également à une technique ancienne : utiliser un malheur national pour rester au pouvoir. L’état d’urgence est bien commode pour faire taire toute opposition. Pourquoi l’a-t-on prolongé jusqu’à l’élection présidentielle alors que rien ne le justifiait ? Pour permettre au parquet de perquisitionner, sous un prétexte qu’on n’aura pas de mal à trouver, les locaux du principal candidat de droite sans autorisation d’un juge, et ainsi mettre son nez dans ses petits papiers. Et accessoirement, après cette découverte, lui mettre sur le dos d’autres scandales grâce au 4e “pouvoir”.
      On n’aura jamais de mal à trouver de quoi perquisitionner ses opposants. Le gouvernement actuel s’était bien entraîné avec Sarkozy. On lui colle dessus un chèque de 50 millions de Kadhafi, ça justifie bien de le mettre sur écoutes et de le perquisitionner, non ? “La justice fait son travail”. On pourra toujours accuser quelqu’un de quelque chose, surtout de ce qui est prescrit puisque la justice ne donnera jamais le fin mot de l’affaire (cf. Baupin).

      • 7 Mars 2017 à 19h30

        expz dit

        Il était tellement plus important pour le juge Tournaire d’allouer des moyens pour mettre Sarko sur écoute plutôt que sur les futurs terroristes…

    • 7 Mars 2017 à 18h36

      Terminator dit

      Comme on dit souvent en affaires : “le premier qui a parlé a perdu !”
      La seule erreur tactique de François Fillon a été de vouloir répondre à ces attaques perfides par voie de presse autrement que par des voies de droit. Il aurait du se contenter de clamer son innocence et se claquemurer derrière son immunité parlementaire en chargeant ses avocats de faire le job.
      Cela lui aurait permis de rester concentré sur sa campagne et lui aurait évité de perdre son temps à répondre à des attaques savamment distillées et qui ne cesseront pas jusqu’à l’élection.

      • 7 Mars 2017 à 18h51

        Martini Henry dit

        Exactement.

      • 7 Mars 2017 à 18h58

        i-diogene dit

        .. Sauf que Fillon n’ a pas d’ immunité parlementaire: actuellement, il n’ a AUCUN mandat..!

        C’est juste un gus justiciable comme tout autre citoyen..!^^

        • 7 Mars 2017 à 19h11

          Gargar dit

          Il est député de paris (2em), il me semble.

        • 7 Mars 2017 à 22h48

          durru dit

          On le lui avait déjà dit, mais il ne sait pas lire. Faut le comprendre, il ne déchiffre plus que les macronnades maintenant.

        • 8 Mars 2017 à 16h17

          munstead dit

          Ill est député de Paris, mais d’une certaine façon vous avez raison, il ne vient pratiquement jamais à la Chambre, pas plus qu’il ne venait au Sénat quand il en était membre. Pour lui député, c’est un emploi quasi fictif

      • 7 Mars 2017 à 19h36

        Georges dit

        “La seule erreur tactique de François Fillon a été de vouloir répondre à ces attaques perfides par voie de presse autrement que par des voies de droit. Il aurait du se contenter de clamer son innocence et se claquemurer derrière son immunité parlementaire en chargeant ses avocats de faire le job.”

        C’est ce qu’il voulait faire avant qu’un conseiller lui rappelle que Bobonne n’étant pas députée, elle allait se retrouver toute seule au charbon, ce qui l’aurait foutu pas très bien quand même, pour un châtelain.

        • 8 Mars 2017 à 10h26

          Malg dit

          Et les enfants !
          Ça aurait de la gueule un président de la république garant du fonctionnement de la justice qui cherche des noises à sa femme et ses enfants.
          Comme quoi, on peut porter des mocassins à glands et être un galant homme. Un bon point pour Fifi. 

    • 7 Mars 2017 à 18h33

      gerard jourdain dit

      moi je ne doute pas. M Fillon n’a pas volé l’état, ni l’ argent du contribuable.
      j’attire l’attention à certains forumeurs que cela , jusqu’à preuve du contraire s’appelle de la délation.
      certains participent sans le savoir justement à ce coup d’état.
      n’oubliez pas que tout le monde est visible sur le net.

      Je préférerai que l’on parle des programmes; c’est de cela dont nous dépendons tous pour notre avenir.
      sinon il y a des sites pour les rancoeurs. mais pas sur des sujets très sérieux comme la politique.

      • 7 Mars 2017 à 22h20

        Radiognome dit

        Il est grand le mystère de la foi !

    • 7 Mars 2017 à 18h26

      lafronde dit

      Tableau fidèle de la perte de repère moraux dans les hautes sphères de l’Etat. Je suis optimiste car Fillon a déjà déjoué cette conjuration des médiocres, qui seront confondus. Pour porter le fer chez ces conjurés, il faut être précis et efficient. Il n’est pas nécessaire de mettre en cause l’Autorité judiciaire, sans preuve, c’est contre-productif.

      Mais le Ministère public n’est pas l’Autorité judiciaire. Il est en charge de la défense de la Société et du respect de la loi, et met en oeuvre l’action publique selon l’opportunité des poursuites dont il est maître. Dans ce cadre, il reçoit les orientations de politique pénale du Ministre de la Justice.

      Ce Ministère public a ciblé François Fillon d’une procédure arbitraire, (et pourquoi pas Macron ? le financement d’En Marche, ses déclarations et conflits d’intérêts ?)abusive : le élit d’emploi fictif n’existe pas en Droit pénal, atteignant sa réputation par la négligence du secret de l’Instruction, et nuisant à sa campagne. Le Ministère public a pris le risque d’une rupture de l’impartialité de l’Etat en pleine campagne électorale. C’est un 1er motif d’annulation du scrutin pour insincérité par le Conseil Constitutionnel.

      Le CSA attribue des ressources rares et limitées : les fréquences, aux chaines audiovisuelles. Il a la responsabilité du pluralisme de la Presse audiovisuelle, et de sa neutralité en période électorale.

      Or de nombreuse chaine audiovisuelle ont consacré plus de temps aux enquêtes ciblant Fillon et aux spéculations sur leurs conséquences (et ceci peut être dénoncé comme du dénigrement) qu’à la campagne elle-même : le débat sur les programmes concurrentes et celui entre les équipes de campagne. Voici donc le 2e motif d’invalidation du scrutin : la place prépondérante prise dans la Presse audiovisuelle au dénigrement d’un candidat !

      Fillon a bien fait de tenir, soit qu’il gagne, soit qu’il fasse annuler l’élection pour la tricherie du pouvoir. Fraude dont le Peuple se vengera aux Législatives !

      • 7 Mars 2017 à 23h15

        Radiognome dit

        C’est vrai qu’en matière de “perte des repères moraux dans les hautes sphères de l’Etat”, Fifi en connaît un rayon. Quant à la vengeance du peuple, il pourrait bien en faire l’expérience le 4 mai…

        • 7 Mars 2017 à 23h39

          lafronde dit

          Vous relayez ce que répète une Presse qui a renié sa Charte professionnelle, sans apporter aucun argument. Dénigrement émotionnel banal.

        • 8 Mars 2017 à 8h58

          Radiognome dit

          Vous avez décidément un tout petit peu tendance à inverser les responsabilités. En l’occurrence, ce sont les fillonistes qui n’ont aucun argument crédible à avancer pour défendre leur candidat. Raison pour laquelle ils se lancent à corps perdu dans cette fuite en avant aux accents conspirationnistes.

    • 7 Mars 2017 à 18h25

      IMHO dit

    • 7 Mars 2017 à 18h00

      modramalina dit

      Comme je l’écrivais ailleurs, Causeur c’est même plus la Pravda, c’est les orgues de Staline et , pour trouver les derniers artificiers, on a manifestement été obligé d’interrompre la corvée de patates
      Pour mémoire, et à l’intention du besogneux qui a commis l’article, il existe un très bon exemple de contre-coup d’état: c’est celui des colonels grecs en 1967! Il y a un petit juge gênant qui a le mauvais goût d’enquêter sur le meurtre du député Lambrakis!Il convoque les militaires et c’est le coup d’état!
      Alors, pour ceux qui voudraient assimiler l’affaire Fillon à tout cela merci mais SVP , même si le ridicule ne tue pas!!!A tout le moins il devrait valoir ordre de rentrer à la niche!
      Ce faisant, je ne suis pas naïf et je me demande aussi pourquoi notre justice si indépendante ne s’occupe pas un peu plus de Macron et du Modem ! mais de la à comparer avec un coup d’Etat , pitié!!! et honte à Causeur!!!!

      • 7 Mars 2017 à 18h31

        raoul mapoul dit

        C’est un complot judéo-maçonnique….Si si je vous assure,d’ailleurs ce n’est pas un hasard si Sens-Commun est accusé de soutenir Fifi is no good….

      • 7 Mars 2017 à 19h01

        Elfax751 dit

        Marre des intervenants confus et méprisants!
        Cependant, c’est tout à l’honneur de Causeur de les laisser “causer” et même déconner, voire plaisanter fût-ce lourdement.
        Difficile de comprendre pour certains esprits que Causeur n’est pas Libération, ni Le Monde, ni même le Figaro, etc.
        Cher Monsieur, cette étude m’intéresse et amateur de “transparence” utile, j’espère que toute la lumière sera faite un jour sur cette manœuvre plus lourdement suspecte que le comportement antédiluvien de la famille Fillon.

      • 7 Mars 2017 à 19h38

        Georges dit

        Il faut avouer que les articles pro-Fillon (enfin, Fillon tout court, sur Causeur) sont d’une nullité affligeantes. On sent que les gus sont collés de force devant leur bureau, avec la consigne du Parti, forcément ça s’en ressent sur la qualité…

        • 7 Mars 2017 à 20h15

          modramalina dit

          Bof, je vois mal Levy en helena Caucescu vérifiant que les bureaucrates sont au boulot!
          C’est malheureusement plus pitoyable!!! On a du faire appel à la “réserve”! Même Brighelli va avoir bobo à son ulcère en voyant la baisse du niveau. Et encore! Dieu soit loué! Crassepoutine n’a pas encoré décidé d’abandonner Poutou! Sinon! là c’est la Bérézina

    • 7 Mars 2017 à 17h45

      Bacara dit

       Qui va pouvoir voter pour le vieux routard qu’est FF alors que cet individu s’est enrichi personnellement sur le dos des contribuables et ce depuis des années ?

      • 7 Mars 2017 à 17h52

        georges974 dit

        Tous ceux qui ont les yeux ouverts.
        A moi de poser une question : qui doute qu’il y a eu manipulaion ?

        • 7 Mars 2017 à 18h31

          Bacara dit

           Vous pensez que c’est une manipulation . Vous pensez vraiment que PF a travaillé pour mériter ses salaires ? C’est une cruche incapable de justifier les sommes qu’elle a perçues.

        • 7 Mars 2017 à 21h57

          durru dit

          “C’est une cruche incapable de justifier les sommes qu’elle a perçues.”
          Vous parlez de vous-même, c’est ça?

        • 8 Mars 2017 à 12h00

          Georges dit

          Vous exagérez Bacara, elle a quand même ouvert quelques courriers !

      • 7 Mars 2017 à 18h00

        Flo dit

        Moi.
        Les autres sont pareils, voire pires.
        Ils dilapident tous l’argent public. Y compris le petit Macron qui est resté 6 mois ministre alors qu’il ne s’occupait plus que de lancer sa campagne. Emploi fictif aussi.

        Je vote pour le moindre mal à mes yeux.
        Et j’ajoute par avance que je me fous complétement de vos leçons de morale.

        • 7 Mars 2017 à 18h41

          Bacara dit

          Je ne vous donne pas des leçons de morale . Je vous donne mon avis , après je trouve Fifi lamentable : il voulait devenir plus riche , ok. Mais qu’il s’engraisse sur le dos de mes impôts ,  alors là , pas d’accord du tout.

        • 7 Mars 2017 à 18h44

          Flo dit

          Que m’importe l’avis d’un mec capable de dire qu’on ne doit pas critiquer la Justice parce qu’on est en état d’urgence ?

      • 7 Mars 2017 à 18h21

        i-diogene dit

        En parlant de manipulation:

        - lors de l’ éclatement de l’ affaire Fillon, il avait déclaré que s’ il était mis en examen, il retirerait sa candidature…

        - c’ était une garantie morale, Pour rassurer son électorat et ses alliés..

        - Aujourd’hui, il renie sa propre promesse..

        - Et ça porte un nom: renégat..!^^

        - là, on ne peut guère accuser les médias, ni la justice.. Mais c’est très révélateur sur sa crédibilité, la valeur de sa parole et sa fiabilité..

      • 7 Mars 2017 à 18h44

        Pig dit

        Le fonctionnaire le plus honnête “s’enrichit sur le dos du contribuable” puisqu’il est payé grâce aux impôts. Un parlementaire faisait ce qu’il veut avec son enveloppe, comme un fonctionnaire fait ce qu’il veut avec son traitement.

        • 7 Mars 2017 à 19h39

          Georges dit

          “Un parlementaire faisait ce qu’il veut avec son enveloppe, comme un fonctionnaire fait ce qu’il veut avec son traitement.”

          Faux. Emploi fictif.

        • 7 Mars 2017 à 20h17

          modramalina dit

          Ah !!! le cochon partage 95% de ses gênes avec l’Homme! Faites encore un effort!

    • 7 Mars 2017 à 17h44

      Robinson dit

      La droite vitupère la presse de gauche, quoi de plus normal, mais l’inverse n’est pas possible, car il n’existe pratiquement plus de presse de droite…. les procès l’ont tuée.

      • 7 Mars 2017 à 17h47

        Bacara dit

         Le Figaro se porte bien.

        • 7 Mars 2017 à 18h02

          modramalina dit

          Lisez bien le Figaro et vous verrez que hors ses combats pour soutenir qu’il vaut mieux être entubé par Fillon que par la gauche, sur les questions sociétales il est pourri jusqu’à l’os!

    • 7 Mars 2017 à 17h29

      buddy dit

      Monsieur Lentz :
      Un fillonolâtre, ça ose tout, c’est même à ça qu’on le reconnait.

      • 7 Mars 2017 à 17h31

        IMHO dit

        Hi hi !

      • 7 Mars 2017 à 18h16

        Martini Henry dit

        Complètement éculée comme vanne…

        • 7 Mars 2017 à 18h20

          Flo dit

          Si ça fait rire le vieillard, soyons indulgents.

        • 7 Mars 2017 à 18h26

          i-diogene dit

          Si ça fait grincer les vieilles bigotes arides, c’ est double plaisir..!^^

        • 7 Mars 2017 à 18h31

          Flo dit

          Eh Rantanplan, tu n’as pas pu baiser ta petite cambodgienne ? Elle n’a pas voulu ? C’est pour ça que tu es de mauvais poil ?

      • 7 Mars 2017 à 18h21

        un éléphant dit

        Une chose m’étonne tout de même : l’absence de féministes impliquées activement dans le complot. Peut-être Brighelli aura-t-il quelques infos à ce sujet.
        Affaire à suivre.