Mail Facebook Twitter RSS

Inscrivez-vous à la Newsletter

et recevez la synthèse de l'actualité vue par Causeur.



X

Ardisson son son les petites marionnettes

Timsit et Arditi insultent Charlie Hebdo : Salut les terriens ou Tchao les pantins ?

Publié le 26 septembre 2012 à 14:11 dans Médias Société

Mots-clés : , , , ,

Patrick Timsit et Pierre Arditi s'en prennent à Charlie Hebdo chez Ardisson

Une nuit de la semaine dernière, en regardant sur Internet certaines émissions auxquelles j’avais échappé, je suis tombé, mais pas de très haut, sur celle de Thierry Ardisson : « Salut les terriens ». Comme à peu près partout sur les plateaux télé en ce moment, ça commençait très mal. L’animateur lança le sujet sur le film L’innocence des Musulmans et sur la une de Charlie Hebdo en évoquant « une insulte faite au 7ème art et au dessin d’humour ». Pendant des années, ce nabab de l’audiovisuel qui avait reçu sur un plateau quantité d’insultes vivantes et fanfaronnantes à la création et au bon goût, semblait soudainement heurté par des moqueries islamophobes sur pellicules et par des dessins de Charlie Hebdo. Un avis d’esthète pour tout commentaire et une leçon de bon goût pour évoquer cette nouvelle affaire de caricatures, c’est un peu court quand on rabâche depuis toujours que « toutes les vérités sont bonnes à dire ».
Pendant toute la durée de l’émission, on s’acharna sur les « provocateurs », renvoyant dos à dos l’insolence des dessinateurs moqueurs et la violence de certains musulmans fulminants. Par ailleurs et comme d’habitude, on s’empressa de rappeler, tels des imams modérés, qu’il n’y avait pas le moindre lien entre les émeutiers, les incendiaires, les meurtriers ou les manifestants qui en plein Paris hurlent « Mort aux juifs » après leur prière, et leur religion.
Très vite, dans ce café du commerce pour people, la parole fut donnée à des acteurs venus vendre leur camelote ou invités pour l’ensemble de leur œuvre. L’air grave et la colère théâtrale, Pierre Arditi et Patrick Timsit rivalisèrent de sévérité à l’endroit des auteurs qui, comme eux-mêmes tentent de le faire désespérément, avaient réveillé une société du spectacle endormie. Après nous avoir rappelé combien l’islam était une religion de paix et de tolérance, la moutarde leur monta au nez. « Un torchon, une merde de film à écraser du talon regardée par des crétins », criait l’un. « Des salopards, des dessins racoleurs, de l’huile sur le feu pour vendre du papier », hurlait l’autre – qui « ne voyait pas où était la liberté de la presse là-dedans ». En substance, et de l’avis général : des provocations lamentables à but lucratif. Comme si ces deux bons clients de télé ne s’étaient jamais compromis dans des productions navrantes et pas drôles pour gagner de l’argent. Enfin, vint l’argument fatal : ces provocations « mettaient des gens en danger ». Ceux qui avaient si souvent répété, mais surtout en temps de paix : « je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites mais je me battrai pour que vous puissiez le dire » n’avaient plus qu’un mot à la bouche : « responsabilité ! ».

Je ne pus m’empêcher de voir une grande lâcheté sous cette brillante comédie et des propos lénifiants sous cette farce. Je pensais à Tino Rossi et à Maurice Chevalier chantant devant les Allemands quand Chaplin tournait Le Dictateur et Lubitsch To be or not to be, ou à Philippe Henriot dénonçant sur Radio Paris les « responsabilités » des Résistants qui « mettaient des gens en danger ». Mais je pensais aussi aux ripostes de Pierre Dac sur Radio Londres, et à Churchill qui donnait aux hommes libres la force de s’opposer aux barbares en déclarant : « nous ne pouvons pas perdre contre le nazisme, ce paganisme de pacotille, parce que nous sommes la Civilisation (judéo)-chrétienne ».
La Civilisation : ce monde qui a transformé les rapports guerriers en échanges civils, où l’on peut être radicalement et raisonnablement islamophobe sans hurler à la mort des gens, où l’on dessine tant qu’on veut sans brûler les journaux, où l’on convoque une justice qui tranche sans couper les têtes, où l’on peut se moquer des culs-bénits en djellaba et en colère, et des calotins susceptibles et meurtriers sans finir assassinés ou sous protection policière. Ce qui arrive parfois aux « blasphémateurs » qui exercent et donc défendent le droit, notre droit, de dire à des gens qui nous haïssent pour ce que nous faisons et même pour ce que nous sommes, des gens qui n’ont que le mot « respect » à la bouche et qui ne nous respectent pas, qu’on se moque d’eux et qu’on les emmerde, tous autant qu’ils sont, et ce malgré leur redoutable et redoutée capacité de nuisance.

Messieurs les comiques, les comédiens, les marionnettes, qui prêchez le respect et la prudence, et qui fustigez l’insolence et la provocation, vous ne vous exposez qu’aux feux de la rampe, jamais aux flammes des enragés. Vous, pathétiques vedettes du show biz en mal d’amour que des foules sentimentales regardent d’en bas sur vos tréteaux médiatiques au lieu de vous regarder de haut, vos courbettes lamentables qui visent l’apaisement seront reçues comme autant de signes de faiblesse par ceux qui reviendront plus nombreux, plus forts, plus vociférants et plus menaçants, tant que vous vous coucherez devant eux au lieu de relever la tête, au lieu de répondre à leurs menaces de mort et à leurs déclarations de guerre par un verbe haut et fort, c’est-à-dire par une guerre avec des moyens civils, et civilisés.

*Photo : peretzp

Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !
Cet article vous a plu, inscrivez-vous à notre Newsletter.

voir les commentaires / réagir         envoyer
 

A lire sur Causeur.fr

La rédaction de commentaires nécessite d'être inscrit

66

Déjà inscrit, connectez-vous

mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
 
  • 13 Octobre 2012 à 22h25

    luis artime dit

    En réalité, dans l’atmosphère épaisse et nébuleuse de cet interminable et presque toujours stérile débat, on oublie d’habitude un détail très significatif; combien de dénonciations signalant les auteurs d’actes, ou de projets d’actes, violents parviennent aux commissariats de police de la part des musulmans “modérés”?

    Et pourtant, qui mieux qu’eux connaissent les milieux et les personnes qui sont en relation directe avec ses actes?

    Vivre dans notre société ne consiste pas seulement à profiter des avantages sociales ou de travail. La défense des libertés, à commencer pour celle de vivre tout simplement, c’est la première obligation de tout citoyen digne de ce nom.

    Le jour où ces dénonciations commenceront à arriver dans un nombre appréciable, nous serons au début du droit chemin vers la solution du problème.

  • 30 Septembre 2012 à 18h23

    Gérardine dit

    Lâcheté coutumière des ” pipoles ” de gauche – pléonasme -.
    Raison de plus pour saluer la liberté de parole de Véronique Genest et de David Brillant dans le même registre.

    Et pour rendre hommage à la lettre de Philippe Torreton aux responsables musulmans, parue sur son blog :

    chapeau, l’ artiste, vos convictions socialistes s’ accomodent d’ une grande honnêteté morale. Ce qui est exceptionnel, hélas.

  • 28 Septembre 2012 à 14h44

    Père Joseph dit

    Merci pour cet article contre ces prêtres cathodiques sans grande consistance et qui pensent se porter aux avant-postes de l’histoire alors qu’ils s’inscrivent dans la bonne logique capitularde des Munichois.
    Mention particulière à Pierre Arditi qui était déjà rentré “en résistance” en avril 2002 lorsque Jean-Marie Le Pen était arrivé au second tour des élections présidentielles. Quel bonheur de se laisser flotter par les vents dominants en se parant du masque de la résistance!

    Quant à Timsit laissons-le dans ses immondices humouristiques. Il y excelle.

    • 28 Septembre 2012 à 14h57

      Patrick dit

      ces prêtres cathodiques
      Et vous, vous êtes prêtre catholique ?
      ;-)

      • 28 Septembre 2012 à 15h08

        Père Joseph dit

        J’en serai heureux. Mais cela n’est pas le cas.

  • 28 Septembre 2012 à 9h59

    eddy12a dit

    M Bennasar,

    Il m’arrive aussi de me sentir bien seul en regardant la télé et bien que n’étant pas un musulman innocent, d’éprouver de la colère. C’est pourquoi pour me reposer l’esprit après une journée de travail, j’évite de l’allumer.
    Par contre, on trouve des choses intéressantes sur les sites de téléchargement:
    Documentaire américain : ce_que_loccident_doit_savoir_sur_lislam
    http://dl.free.fr/mOBeXjzYH

  • 27 Septembre 2012 à 21h17

    VoxPopulo dit

    Merci Mr Bennasar ! Il est vraiment délectable de voir ces professionnels de la rébellion labellisée Inrock courire se cacher sous le tapis, mais qu’ils donnent des leçons de morale… Alors là c’est à se tordre de rire !
    Anal+ est vraiment une chaîne méprisable, à moins de relever artificiellement l’intelligence de ses intervenants et imaginer que tout ce qui s’y dit est au second degré !

    • 27 Septembre 2012 à 21h22

      VoxPopulo dit

      oups un “e” s’est malencontreusement incrusté dans le message précédent … Saurez vous le retrouver ?

  • 27 Septembre 2012 à 20h50

    fonsalfonse dit

    Accusé Bennasar : MERCI ! 

  • 27 Septembre 2012 à 18h31

    L'Ours dit

    alpharc,
    c’est Torreton, le comédien, qui a écrit la lettre de votre lien?
    Je n’en reviens pas. Bravo! 

  • 27 Septembre 2012 à 18h27

    Bibi dit

    Les saltimbanques qui se prennent pour le fou du Roi c’est une erreur de casting.

  • 27 Septembre 2012 à 18h13

    L'Ours dit

    Cyril Bennasar,

    ça je dois dire, c’est à devenir fou, et depuis trop d’années. C’est pourquoi non seulement vous n’êtes pas seul, mais c’est avant tout vous qui faîtes que nous nous sentions moins seuls, et donc peut-être, moins fous.
    Merci! 

  • 27 Septembre 2012 à 15h32

    agnoss dit

    Ah bah non…désolé je retire

  • 27 Septembre 2012 à 15h31

    agnoss dit

    censure?
    causeur, uniquement si vous êtes d’accord… 

  • 27 Septembre 2012 à 15h17

    agnoss dit

    Ca me fait bien marrer! toujours le même débat niaiseux sur l’islam et ces pratiquants qui, soit disant, nous haïssent. La blague….
    Le terrorisme est un fait étatique. 
    Vous êtes scandalisé de voir ces potentiels terroristes, mais l’êtes vous quand vos maîtres à penser spéculent sur le riz ?
    Peut on être radicalement et raisonnablement judéophobe en France? le deux poids deux mesures est la plaie de la liberté d’expression.
    Rajouter “(judéo)” dans une citation de churchill, c’est de l’humour aussi?
    Le dernier paragraphe me fout les jetons…Vous serez dans votre bureau, pénard, à fumer le cigare, si la guerre que vous déclarez , se réalise dans le sang… Et nous imbécile de peuple, à la niche!…

  • 27 Septembre 2012 à 14h58

    agnoss dit

    Ca me fait bien marrer! toujours le même débat niaiseux sur l’islam et ces pratiquants qui, soit disant, nous haïssent. La blague….Le terrorisme est un fait étatique. 

    Vous êtes scandalisé de voir ces potentiels terroristes, mais l’êtes vous quand vos maîtres à penser spéculent sur le riz ?
    peut on être radicalement et raisonnablement judéophobe en France? le deux poids deux mesures est la plaie de la liberté d’expression.
    Rajouter “(judéo)” dans une citation de churchill, c’est de l’humour aussi?
    Le dernier paragraphe me fout les jetons…Vous serez dans votre bureau, pénard, à fumer le cigare, si la guerre que vous déclarez , se réalise dans le sang… Et nous imbécile de peuple, à la niche!…

  • 27 Septembre 2012 à 14h34

    elise dit

    Arditi me rappelle Y. Montand donnant des leçons de maintien en temps de crise ou comment vous serrer la ceinture pendant que je roule en Ferrari… toujours prêt à vendre sa bimbeloterie dans les media mais drapé dans son vertueux engagement à gauche (pléonasme) Arditi n’est qu’un con sentencieux.

  • 27 Septembre 2012 à 13h25

    Cyril Bennasar dit

    Bonjour à tous et merci pour vos opinions.
    Devant ma télé et quand je vois ce que j’y vois, il m’arrive de me sentir bien bien seul. En vous lisant, je constate qu’il n’en est rien. Le même éffarement, la même colère et parfois le même désespoir semblent nous toucher. Ce partage me rassure et m’encourage. Merci.
    Je crois, avec cet article, avoir récolté quelques points godwin pour mes références à la deuxième guerre mondiale. Il n’y avait pas, dans mon esprit, comparaison entre Arditi et Maurice Chevalier ou entre Timsit et Philippe Henriot mais ANALOGIE, comme me l’a soufflé une normalienne qui manie la langue comme personne. Mais je n’étais pas inquiet, je pense qu’il y a deux sortes de cons : ceux qui parlent toujours du nazisme et ceux qui n’en parlent jamais.
    Et merci alpharc pour ce lien, la prose fougueuse de capitaine Conan m’a fait chaud au coeur.

    • 27 Septembre 2012 à 19h41

      Pierre Jolibert dit

      Monsieur,
      si vous vous sentez seul c’est peut-être aussi qu’il est des gens dont moi pour qui la vision d’un plateau d’Ardisson est physiquement impossible (en particulier à cause du mobilier néo-Louis XV translucide, non vraiment je ne peux pas). Il n’était pas question de ma part de point Godwin, mais d’un éventuel anachronisme idéologique ; pour les analogies, et même les comparaisons, allez-y à coeur joie, surtout si une jolie normalienne vous peaufine le travail.
      [et sans vouloir abuser je case là une réponse à Bibi : je sais que Henri Laurens n'est pas neutre, tellement que j'ai failli rallonger mon pensum précédent d'une incise adressée à vous par anticipation ; il est fréquent que des esprits engagés écrivent des sommes faisant autorité sur le plan factuel ; tenez par exemple les livres de Patrick Weil sur la législation française sur la nationalité, l'immigration et tout ça, sont extrêmement utiles, et livrent de façon complète des sources qui seraient loin de déparer les visions d'en face ; je recommande fortement les discours de je ne sais plus quel député du Nord réclamant un droit du sol... parce que trop d'étrangers profitent de leur nationalité étrangère pour en tirer des avantages dans la vie professionnelle et sociale] Samedi Finkielkraut reçoit M. Sand, ça va être bien ça aussi.

      • 27 Septembre 2012 à 21h05

        Bibi dit

        Pierre,
        Chouette! La promo pour le nouveau best-seller post-historique commence samedi!
        La rentrée promet.

  • 27 Septembre 2012 à 8h43

    jak57 dit

    Bravo !

    C’est le même courant de pensée germanopratin qui était si violemment anticlérical en 68.

    Pourquoi Bon Dieu deux poids deux mesures ???

  • 27 Septembre 2012 à 7h13

    L'Ours dit

    De quel courage parle-t-on?
    Du courage physique?
    Sans-doute y-a-t-il de cela, mais je crois que ce n’est pas le moteur principal pour les personnes médiatiques. Ils ont une appréhension bien supèrieure: celle de ne pas être aimé et d’être repoussé dans le camp des salauds. Qui sont les procureurs? “on” s’en moque, être marqué d’une telle infamie les obligerait à se justifier sans cesse puis à être banni inexorablement de la coterie.
    Il n’y a qu’à vois chez nos proches de gauche, alors que dans leur for intérieur la mutation s’est opérée, à quel point ils rechignent à l’avouer. Et quand ils le font, il n’y a qu’à voir comment ils sont considérés par leurs anciens “amis”.
     Quant à Timsit, il devrait se rejouer cette scène:

     http://www.youtube.com/watch?v=8A3KEh_Jfio
     

  • 27 Septembre 2012 à 0h50

    Ywark dit

    C’est intéressant, ce courage à un seul sens, celui qui va dans le sens de la pensée unique, ou, à défaut, de prendre position pour ceux avec qui on risque quelque chose. De la lâcheté, voire, une sidérante imbécilité.

    En effet, ni Timsit, ni Arditti, ni Ardisson et bien d’autres qu’on entend aujourd’hui, ni AUCUN membre de quelque parti, n’est venu se scandaliser à l’antenne quand Ch. Hebdo a publié un dessin du Christ nettement plus ignomineux que ceux publiés sur cette une. On y voyait Jésus-Christ – aussi important pour les Chrétiens que Mahomet pour les Musulmans – les bras en croix, avec 1 poubelle de chaque côté, sous les bras, avec, suprême agression voulue à la Foi de milliers de gens, sa Parole ‘ Ceci est mon corps, ceci est mon sang’.

    Même moi qui suis de naturel calme, compréhensif, j’avais été outré que ça puisse être possible sans que personne ne s’en émeuve.

    J’avais oublié : Arditti ne risquait rien, Timsit non plus, Ardisson pas plus (pourtant plus ou moins chrétien), ni aucun ministre. Aucune pression, donc 2 poids 2 mesures.

    Pour ajouter à cet espèce de bal de faux cul une autre mécanique avec le même moteur, lors du festival hellfeist, sur les protestations des assos chrétiennes, puisque les groupes gothiques visent principalement la foi en Christ (appel au viol, au meurtre, gabegie d’insultes etc, quand même, ce n’est pas rien), le ministre F.Mitterand disait que ça n’était pas à lui d’interférer. (incroyable)

    Mais, au final, un groupe a été viré, oui un seul. Pourquoi ? parce qu’il s’en prenait, dans ses textes, aux Juifs et à la foi Juive.

    Résumé de l’affaire : quand on est Chrétien en France, vous pouvez mourir tranquille, vous faire marcher sur la gueule, on peut insulter votre foi, vous traiter de tous les noms et évidemment de “réac” si vous protestez… Vous devez simplement mourir dans le silence, à défaut, pleurer votre douleur mais surtout ne comptez pas sur ‘les huiles’ pour prendre votre défense.

    Ils ne risquent ni un procès, ni de se faire casser la tronche, ni de se faire culpabiliser, ni de perdre du chiffre ou de l’audience etc.

    Ce 2 poids 2 mesures est révulsant. Oui, tant mieux si on vient à mettre un hola dans une insulte à une foi – cependant la caricature de C.Hebdo, en plus cette foi là, n’insultait pas vraiment, si on compare au dessin du Christ évoqué plus haut – mais que ces stars de l’indignation (facile, seulement les indignations faciles) aient la même attitude quelque soit le sujet traitié.

    Bon en même temps, inutile de rêver, on est bien dans une pseudo-démocratie où règne un facisme intellectuel, que vient sabrer généreusement et heureusement des personnes comme Elisabet Levy, Eric Zemmour, et bonne surprise l’autre jour face à la ministre sur le mariage homo, Natacha Polony. Entr’autres. A quel prix.

    Le courage, ces personnes savent ce que c’est. JE ne regrette qu’une personne pour faire entendre ces voix, c’est C.Hondelatte. Car avec MO Fogiel, franchement, ll y a un parti pris jusque dans les questions qui montrent qu’il n’est pas fait pour cela. Même Duhamel le lui a – gentiment – fait remarque.

    Pour en revenir à ces artistes qui prennent la parole – rarement dénuée d’influence partisanne – c’est assez consternant ces diatribes qui ne sont que subjectivité facile.

    • 27 Septembre 2012 à 10h23

      borgoloff dit

      Je suis plutôt catho, mais on doit pouvoir se moquer de TOUTES les religions. Personne n’est obligé d’acheter un canard qui déplaît…
      Quant au triste Fogiel, je me demande si je vais continuer à écouter “On refait le monde”, tellement cet individu est pesant. S’il n’y avait Elisabeth Lévy… 

  • 26 Septembre 2012 à 22h17

    Marie dit

    “e ne pus m’empêcher de voir une grande lâcheté sous cette brillante comédie et des propos lénifiants sous cette farce. ” je partage en particulier cette analyse dans votre article.

  • 26 Septembre 2012 à 21h36

    Saint-Yves de Tréguier dit

    Je suis tombé(c’est le mot) sur ce programme il y quelques jours, Arditi était juste grotesque,d’une niaiserie insupportable,cynique,esprit averti délivrant un message pédagogique au bon peuple, trop con pour faire la part des choses et trompé par ses propres yeux.

    Autant d’énergie et de conviction à asséner telles contre vérités…ça commence à se voir.