Appropriation culturelle, un racisme déguisé ? | Causeur

Appropriation culturelle, un racisme déguisé ?

Se déguiser n’est pas jouer

Auteur

Mathieu Bock-Côté

Mathieu Bock-Côté
est sociologue, auteur du "Multiculturalisme comme religion politique" (Cerf Ed., 2016).

Publié le 30 décembre 2016 / Société

Mots-clés : , , , ,

Déguisements d'Indiens d'Amérique.

Le scandale canadien du mois, révélé par le quotidien La Presse, nous vient de l’université Queen’s en Ontario. À la mi-novembre s’est tenu sur le campus un bal costumé, où certains étudiants se sont déguisés en moines bouddhistes, en combattants Viêt-cong ou en cheikhs arabes. Un banal bal costumé, donc. Mais non, ça ne se passe plus comme ça au Canada.

En effet, dès que la nouvelle a circulé, l’antiracisme universitaire s’est instantanément mobilisé pour condamner ce scandale. Et l’accusation est grave : il s’agirait là d’un cas manifeste d’appropriation culturelle. Le badaud de bonne foi se demandera de quoi on parle. Ce concept est en vogue depuis quelques années dans les universités américaines.

On définira la chose ainsi : il y a appropriation culturelle lorsqu’une personne associée à la majorité blanche dominante (lorsque c’est un homme hétérosexuel, c’est encore pire) s’approprie un symbole culturel – sacré ou non – lié à une minorité dominée pour l’instrumentaliser de manière esthétique ou ludique. C’est aussi pour cela qu’en novembre 2015, un cours de yoga avait été annulé à l’université d’Ottawa, parce qu’il légitimait, nous a-t-on expliqué, une sorte de néocolonialisme s’emparant sans gêne de pratiques culturelles de sociétés victimes de l’Occident.

L’antiracisme identitaire

Étrange retournement. On croyait devoir chanter le métissage, mais l’antiracisme se retourne et célèbre l’essentialisme identitaire : chacun restera dans sa case et n’en sortira jamais. Paradoxalement, les mêmes célèbrent la théorie du genre qui permet à chacun de céder au fantasme de l’auto-engendrement tout en multipliant les bricolages identitaires.

Dans le cas qui nous intéresse ici, celui de l’université Queen’s, s’ajoutait l’accusation de reproduire des stéréotypes racistes. Tout cela peut faire rire. Mais on devrait s’inquiéter de ce que deviennent les universités nord-américaines, où le multiculturalisme et le politiquement correct s’accouplent pour engendrer une forme de bêtise fanatisée qui voit partout s’exercer l’empire de l’homme blanc et pousse à une résistance généralisée contre lui.

C’est aussi dans cet esprit que se multiplient les safe spaces où les différentes minorités victimes peuvent se replier dans un entre-soi réconfortant pour se dérober au regard inquisiteur de leurs bourreaux putatifs.

Tant qu’à parler sans cesse de radicalisation, on devrait s’inquiéter de celle du multiculturalisme, qui devient de plus en plus ouvertement un racisme antiblanc et de celle du féminisme qui devient un sexisme antihomme. Le politiquement correct est rendu fou, l’esprit de sérieux domine tout, et la nouvelle police des mœurs diversitaires met son nez partout. Amis français, soyez attentifs, ça arrivera bientôt chez vous.

  • causeur.#41.bd.couv

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 41 - Décembre 2016

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur.#41.bd.couv
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 31 Décembre 2016 à 9h57

      Aristote dit

      Ce qui est le plus inquiétant, c’est que cela se passe dans un milieu universitaire, qui est sensé développer la distance critique, la liberté de pensée,…

      Ne pas oublier que le nazisme a gagné bien des universités allemandes avant la prise du pouvoir par Hitler en 1933. 

    • 31 Décembre 2016 à 7h58

      QUIDAM II dit

      Un non européen en complet-veston (déguisé en blanc) a-t-il le droit de s’approprier cette tenue vestimentaire ?

      • 31 Décembre 2016 à 14h02

        silco dit

        La tenue d’Adam, la seule qui soit universelle

    • 31 Décembre 2016 à 7h53

      QUIDAM II dit

      Le philosophe Leo Strauss a écrit quelque part, en substance : si toutes les cultures se valent, alors L’anthropophagie n’est qu’une question de gastronomie.
      Déclinaison :
      si toutes les cultures se valent… l’esclavage est tolérable
      si toutes les cultures se valent… l’excision est une pratique acceptable
      si toutes les cultures se valent… le régime des castes est honorable
      si toutes les cultures se valent… l’infériorisation des femmes est convenable
      si toutes les cultures se valent… la fabrication de fétiches avec des restes d’albinos est admissible
      si toutes les cultures se valent… brûler (ou égorger) des infidèles et des relaps est décent
      si toutes les cultures se valent… le racisme est une doctrine admissible
      si toutes les cultures se valent… il n’y avait pas lieu de lutter contre le nazisme, etc.
      On avait cru qu’Hitler et Staline avaient détruit la culture (« Toute culture consécutive à Auschwitz, y compris sa critique urgente, n’est qu’un tas d’ordure. » (Theodor W. Adorno « Métaphysique et culture » )… mais les idéologues « progressistes », devenus fous, continuent leur oeuvre par d’autres doctrines.

      • 31 Décembre 2016 à 14h04

        silco dit

        En cela les bobos socialistes y contribuent à souhait….

      • 3 Janvier 2017 à 20h06

        saintex dit

        Ben vous voulez faire quoi avec les restes d’albinos ?

    • 31 Décembre 2016 à 6h00

      taubiroute dit

      le racisme n est pas ; appanage des blanc, tout comme l esclavage ( encore pratique en Afrique et au moyen orient.
      L on raporte que les albinos africains sont mis a mort !
      ce multicukturalisme n est rien d autre qu une ideologie multiraciste mondialisee qui prone l affrontement de toutes les races entre elles sous des pretextes victimaires.

      Cette idee que toutes les civilisations se vaudraient est egalement illusoire, lorsque lon constate que ces multiculturalistes revendicatifs utilisent leurs smartphones ou leurs ordinateurs pour communiquer, se deplacent en avions et se font vacciner contre la grippe, voir meme developpe leurs these scabreuses dans des universites , concept creer par l occident !!!.

    • 30 Décembre 2016 à 20h19

      Lector dit

      essai 2ème paragraphe :
      appropriation culturelle : lorsque les amérindiens boivent de l’eau de feu et ouvrent des casinos… doit-on les poursuivre pour appropriation culturelle ? Ou pire lorsque cette communauté s’était approprié le squelette caucasien dit de l’homme de Kennewick contre l’archéologie.

    • 30 Décembre 2016 à 20h19

      Lector dit

      bis pour cause d’automate :

      30 Décembre 2016 à 20h18

      Lector dit

      l’antiracisme expiatoire sévit depuis plus d’une bonne décennie dans les universités états-uniennes : en témoignait un reportage dans lequel une harpie blanche demandait à ses congénères de reconnaître la couleur de peau de leur camarade afro-américain puis de s’en excuser. Cet antiracisme n’est ni plus ni moins qu’un racisme déguisé en vertu qui réduit toute identité à la couleur de peau.

      • 30 Décembre 2016 à 20h21

        Lector dit

        partie 3 puisque 2 ne passe pas : NB quant à moi je plaide coupable : enfant, lorsque nous jouions aux cowboys et indiens, je m’appropriai sans vergogne le statut d’indien qui allait bien avec mes longs cheveux raides corbeau. Une empathie raciste ?

      • 30 Décembre 2016 à 20h22

        Lector dit

        2 (…)Ou pire lorsque cette communauté s’était approprié le squelette caucasien dit de l’homme de Kennewick contre l’archéologie.

      • 30 Décembre 2016 à 20h26

        Lector dit

        difficile de savoir quel est le mot tabou -interdit par automate dans (…) casi-no ? eau-de-feu ? = appropriation culturelle?

    • 30 Décembre 2016 à 17h03

      Cardinal dit

      Il faut les comprendre ces canadiens, ils ne savent toujours pas qui ils sont, alors si en plus quelques uns sèment la confusion sur leur identité on touche au drame.
      La preuve, il y en a qui viennent se réfugier chez nous pour retrouver leurs racines normandes, bretonnes ou autres et en sont tellement heureux qu’ils n’arrêtent pas de chanter à la Télé.
      Quelqu’un devrait leur suggérer de faire comme les francophones, créer un état par langue, en plus du Québec, un état anglophone, un état chinois, un état indien qui pourrait inclure le peu qui reste des ex autochtones, un état maghrébin, un état philippin…. chacun ne portant que les vêtements de ses origines.
      Ou alors de faire leur “Mai 68″ et déclarer qu’il est interdit d’interdire.

    • 30 Décembre 2016 à 16h19

      panini dit

      il n’y a pas eu un épisode de ce genre cet été avec un meeting réservé “aux noirs” ou c’est autre chose ?

      Bref, bien sur qu’il faut être vigilant.
      Et pour ne pas désespérer de l’intelligence humaine, il faut lutter.
      inlassablement.

      • 31 Décembre 2016 à 14h06

        silco dit

        Vous oubliez mes féministes et leurs conneries

    • 30 Décembre 2016 à 14h20

      Flo dit

      Et après ça, ils viennent pleurnicher sur la montée du populisme.  
       

    • 30 Décembre 2016 à 14h05

      Simbabbad dit

      Si on poussait la logique de ces abrutis, alors les Noirs ne devraient pas s’habiller en costume cravate mais en pagne ou autre tenue traditionnelle africaine… c’est à dire ce que les pires racistes pensaient il y a des siècles.

    • 30 Décembre 2016 à 14h05

      L'Ours dit

      Une cause, je vous en supplie, donnez-moi une cause.
      Comme tout est pris, aussi débile soit-elle, donnez-moi une cause à défendre…
      C’est pas tant que je m’ennuie à crever et que je me sens inexistant parmi des milliards, même si c’est vrai, mais plus la cause que vous me trouverez sera niaise et outrancière, plus j’aurais une chance que les médias parlent de moi.
      Moi, moi, moi, moi….

      • 30 Décembre 2016 à 16h20

        lisa dit

        l’essentialisme des nounours qui fait qu’ils doivent être doux et gentils ?

    • 30 Décembre 2016 à 13h32

      Angel dit

      Mais lorssque LA VERITABLE APPROPRIATION de lieux sacres comme :

      -Le Temple de Jerusalem n’a jamais existe cela l’esplanade des mosquees existe ?

      Que devrait dire le Peuple Juif de ce vol et viol de sa Foi, sa Culture et son Histoire

      Autre situation ubuesque :
      -Le Ptriarcat de l’Eglise Ortjhodoxe serbe a Pec, les monasteres et eglises du Kosovo ne sont pas serbes MAIS albanaises (l’Unesco va le y aider aussi)

      Que devrait dire le peuple Serbe du vol et du viol de ses lieux Sacres, de sa culture (le Kosovo etant le berceau des Serbes 0 et de son Histoire

      De meme les pseudos-macedoniens s’apprprient Alexandre le Grand. Alors que les macedoniens autopraclames actuels qui font cela ne sont venus dans les Balakns la ou viviait le Grec Alexandre le Grand 8 siecle apres

      Que devrait dire le peutple Grec

      MAIS LA NOS DEBILOIDES MULTICLUTI ont leurs bouches cousues

      • 31 Décembre 2016 à 14h13

        silco dit

        Vous oubliez le patriarcat de Moscou qui s’approprie un siège qui existait bien avant l’existance de Moscou. L’appropriation fallacieuse de territoires etc…

    • 30 Décembre 2016 à 13h28

      clark gable dit

      Ce sont souvent les plus stupides qui adorent se déguiser , et plus ils sont ” atteints ” , plus le déguisement est grotesque , ca rate jamais
      On retrouve ca aussi a la TV chez Hanouna notamment ou les chroniqueurs ne loupent jamais l`occasion de se montrer encore plus tartes qu`ils ne sont .

    • 30 Décembre 2016 à 13h23

      Habemousse dit

      « …la nouvelle police des mœurs diversitaires met son nez partout. Amis français, soyez attentifs, ça arrivera bientôt chez vous. »

      Au Canada on peut le comprendre, la neige fait partie du paysage, mais ailleurs ?

      La réponse se trouve chez deux de nos plus grands clowns actuels, l’Auguste Obama et le Pître Hollande.

      Après eux le déluge.  

    • 30 Décembre 2016 à 13h16

      persee dit

      Lorsque tous ces gens qui marchent sur la tête parviendront à piger que fondamentalement , ils sont d’abord victimes ‘d’eux-mêmes avant d’être victime de l’Occident . ils gagneront en liberté donc en responsabilité .  Cela vaut pour tout le monde ; Mais ça , c’est trop dur à admettre .