Appelez-les pompiers! | Causeur

Appelez-les pompiers!

Et si vous sortiez des expos “déjà-vues” pour découvrir l’oeuvre de Rochegrosse

Auteur

Pierre Lamalattie
Écrivain et journaliste.

Publié le 01 janvier 2014 / Culture

Mots-clés : , ,

peinture-rochegrosse-salomé

Impressionnistes ! Post-impressionnistes ! Pères de la modernité ! Et on repasse les plats ! Les Galeries nationales du Grand Palais s’acharnent depuis cinquante ans à nous faire « redécouvrir » en boucle ce parcours bien balisé qui va de Manet à Picasso.

[...]

Georges-Antoine Rochegrosse, Les fastes de la décadences, du 29 juin 2013 au 5 janvier 2014, Musée Anne-de-Beaujeau, Moulins.

*Photo: Musée Anne-de-Beaujeau, Jérôme Mondière

 

  • causeur8

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 66 - Décembre 2013

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur8
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 1 Janvier 2014 à 12h15

      Pierre Jolibert dit

      Pas de chance, le malheureux Braque.
      Donc, il était tombé dans un relatif oubli, n’était connu que pour la part cubiste la plus dans le vent de son œuvre, mais lui consacrer une rétrospective, c’est forcément battre les sentiers battus ?
      S’il a été enterré en grande pompe, est-ce que ça ne serait pas comme d’habitude pour être inséré dans le Sens de l’Histoire officielle en étant le moins vu possible ? Est-ce que si vous voulez rétablir la complexité, la contradiction, la pluralité et le foisonnement, il ne faut pas aussi, précisément, montrer Braque ?