«Sans Staline, la Russie serait devenue les Etats-Unis!» | Causeur

«Sans Staline, la Russie serait devenue les Etats-Unis!»

Entretien avec Daniel Costelle et Isabelle Clarke

Auteur

Patrick Mandon

Patrick Mandon
éditeur et traducteur.

Publié le 04 novembre 2015 / Culture Histoire Monde

Mots-clés : , , , , ,

Daniel Costelle Isabelle Clarke Staline

Causeur. Pourquoi réaliser aujourd’hui un film sur Staline ?

Daniel Costelle. Les meilleurs films documentaires sont ceux qui ne correspondent pas au rythme dicté par les anniversaires. Cette série s’inscrit dans une logique : nous avons mené à bien nos recherches dans les archives antérieures à 1945 et nous voulions enchaîner avec les années de la guerre froide. Mais c’est la chaîne qui a décidé de commencer avec Hitler. Ensuite, le choix de Staline s’est imposé…

Qu’avez-vous trouvé ? Qu’y a-t-il d’inédit dans Apocalypse Staline ?

Isabelle Clarke. Tout d’abord des documents : presque 90 % des images, qui viennent essentiellement des archives russes, n’avaient jamais été montrées. Grâce à Louis Vaudeville, le producteur, et Fabrice Puchault, le directeur de l’unité documentaire de la chaîne, nous avons eu la chance de pouvoir tout rapatrier. Quand on travaille sur un sujet comme celui-là, plutôt que de cibler ses recherches d’avance, mieux vaut pouvoir visionner tout ce qui concerne la période. En l’occurrence, il s’agit surtout d’images  « brutes », c’est-à-dire d’images non tirées de films déjà montés. Avec nos conseillers historiques, nous les avons expertisées, passant des heures et des heures à les visionner avant de trouver des pépites comme, par exemple, ces bolcheviks qui sourient à la caméra juste avant d’être exécutés, ou le plan où Staline applaudit Trotski. Ça, c’est un plan qu’on n’avait pas imaginé !

[...]

*Photo : Dailymotion.

  • causeur 29

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 29 - Novembre 2015

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur 29
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 8 Novembre 2015 à 11h54

      la pie qui déchante dit

      “”le capitalisme , c’est l’exploitation de l’homme par l’homme …

      Le communisme , c’est l’inverse …”"

      c’est pas de moi , mais j’aurais bien aimé ;))

    • 7 Novembre 2015 à 18h48

      marcopes dit

      et surtout avec plus de bon sens , la France ne serait pas non plus devenue ce qu’elle est aujourd’hui

      • 8 Novembre 2015 à 11h55

        la pie qui déchante dit

        ben oui , si ma tante …

    • 7 Novembre 2015 à 16h11

      isa dit

    • 6 Novembre 2015 à 10h52

      salaison dit

      c’est une hypothèse (que plus personne n’est en mesure de vérifier…)

      • 6 Novembre 2015 à 16h18

        thd o dit

        Donc c’est du bourrage de crane d’un monteur de documentaire qui s’improvise auteur de documentaire, puis grande conscience historique…

    • 5 Novembre 2015 à 17h38

      thd o dit

      Non, le développement de la Russie en 1913 n’était pas supérieur à celui des Etats-Unis.

      L’Europe de l’Est avait avant la guerre à peu près le niveau de vie par habitant de l’Amérique du Sud, et elle l’a sauf erreur plus ou moins conservé au cours du XXe.

      La différence, c’est l’industrie lourde, plus développée en URSS par l’action de l’Etat russe.

    • 5 Novembre 2015 à 17h37

      salaison dit

      TOUS les Gouvernements occidentaux ont plus de 70 ans d’avance sur l’ex-URSS redevenue Russie….
      il faut donc en tenir compte.
      Les Différents Gouvernements occidentaux ont pris l’habitude de penser ‘américain’ (toute autre pensée est proscrite -sans le dire- ouvertement ou baptisée (oupsss) “EST” (este); c’est en partie pour ça que notre Président s’acharne -contre l’opinion dominante- (démocratie)  à affirmer que BARCHAR est à détruire……
      est ce que BACHAR affirme que Hollande est une calamité pour la France et les Français (de souche , tient pendant qu’on y est….) 

    • 5 Novembre 2015 à 12h40

      causette dit

      La triple émission sur Staline (mar. 03-11-15) avait un but de propagande : assimiler Poutine à Staline. Ce fut chose faite immédiatement à 23h35 « Poutine pour toujours ».

      • 5 Novembre 2015 à 19h05

        RED (From Tex) dit

        Ne soyez pas parano ! Ce n’est pas parce qu’on passe un docu sur de Gaulle après un film sur Napoléon qu’on justifie l’un par l’autre !…

        Quant à Costelle, le traiter de “propagandiste” ne manque pas de sel, mais de sérieux.

      • 8 Novembre 2015 à 15h27

        Ex Abrupto dit

        Je me suis fait exactement la même réfexion!

    • 5 Novembre 2015 à 11h37

      Bagrat dit

      Certains épisodes de la vie de Staline sont passés à la trappe comme son séjour à Vienne avant la guerre de 14 où il aurait pu rencontrer Hitler. Ils vivaient l’un et l’autre de soupe populaire

    • 5 Novembre 2015 à 11h09

      Angel dit

      le 06 Mars 1953 l’Humanite sous titrait paraphresant deux immesnes artistes (Aragon et Picasso) ”Le Soleil a cesse de biller sur la Terre le Marecxhal Staline est mort.

    • 5 Novembre 2015 à 7h41

      Mélanippe dit

      Les pervers-narcissiques sont partout, à gauche, à droite, au centre, dans les banques, dans la politique. Ils sont autant faussement communistes, soi-disant démocrates, gentiment d’extrême-droite, néo-libéraux, plus rarement réactionnaires.

    • 5 Novembre 2015 à 7h37

      Mélanippe dit

      Il y a trois sortes d’individus. Les prédateurs (des pervers narcissiques paranoïaques – sans empathie), ceux-ci ont généralement le pouvoir (économique, politique,…) .En période de paix et de justice, ils restent souvent à carreaux. Les “victimes” souvent plus empathiques mais sous le pouvoir des premiers (les état-limite à l’identité indécise). Les personnes conscientes, appelons-les, les thérapeutes, les guides moraux. En résume, le ça, le moi et le Surmoi. En période de chaos, les prédateurs pervers-narcissiques prennent le pouvoir (la justice ne joue plus sont rôle). Pour introduire le chaos, il suffit de pervertir la loi (mariage homosexuel par exemple).

    • 5 Novembre 2015 à 7h24

      Mélanippe dit

      Platon était aussi communiste.

    • 4 Novembre 2015 à 20h37

      walkyrie dit

      Et l’Humanité en France, qui titrait “Deuil pour tous les peuples qui expriment dans le recueillement leur immense amour pour le grand Staline.” Et la gauche qui a fricoté avec ça avec le programme commun.

    • 4 Novembre 2015 à 20h19

      Kov666 dit

      Staline et Hitler; combat d’un monstre contre un monstre; d’une idéologie qui nie l’humanité contre une autre idéologie qui nie l’humanité. Millions de morts contre millions de morts. Derrière les mêmes profiteurs : l’administration planificatrice, les bureaucrates et leurs affidés.

    • 4 Novembre 2015 à 18h44

      Fixpir dit

      Bon, l’un des avantages de ce reportage, c’est que lorsque je vais parler à un ami de l’Holodomor, il y a des chances qu’il ne me regarde pas avec des yeux de merlans frits.

      Bon, tout cela est très bien. Mais pourquoi ce reportage est il diffusé en 2015. Pourquoi n’a-t-il pas été diffusé en 1950 ?
      Ou, au pire, en 1955 ?

      Il semble bien que l’incapacité à regarder le réel dans le blanc des yeux, en France, ne date pas d’hier.

      Je remarque que les journaux qui nous accusaient d’anticommunisme primaire font maintenant leurs choux gras de la notion d’Islamophobie. (Comme si, soit dit en passant, le droit de critiquer les religions n’était pas l’une des pierres angulaires sur lesquelles se sont bâties les démocraties).

      Bon, chers concitoyens, ne vous désespérez pas. Il n’y a plus qu’à patienter pendant encore 65 autres années de déconfiture du pays pour que des journalistes osent rapporter la réalité de ce qui se passe en Irak, en Iran, en Syrie, en Palestine et ailleurs. En 2080, je n’y serai plus. Peut être certains de mes enfants ??

      • 4 Novembre 2015 à 18h52

        Aristote dit

        Je me suis fait la même réflexion.

        Mais enfin, il n’est jamais trop tard pour bien faire, et notamment tordre le cou à l’idée saugrenue que Lénine ou Trotsky auraient été d’un autre acabit que Staline. 

      • 4 Novembre 2015 à 20h22

        Lector dit

        Pourquoi ? L’accès public aux archives déjà, ça prend du temps, dans les 50 piges si je ne m’abuse.

        • 4 Novembre 2015 à 21h33

          Fixpir dit

          Pas besoin des archives. Il suffisait d’écouter ceux qui parlaient.

          Les archives ne sont pas plus crédibles que ceux qui parlaient à l’époque. C’est notre regard qui a changé. On accepte, aujourd’hui, des réalités que l’on a refusé hier.

          Si cela avait été possible, nul doute que les archives eussent été de peu de poids devant des idéologues au pouvoir.

        • 5 Novembre 2015 à 2h52

          minguette dit

          Lisez ce qu’écrit encore JL, des années après. Staline ce n’est pas le communisme. Le libéralisme c’est pire… comment voulez-vous qu’on s’en sorte ?

    • 4 Novembre 2015 à 18h34

      Aristote dit

      Le marxisme-léninisme-stalinisme, c’est l’horreur du nazisme, l’hypocrisie en plus.

      Cela a bien sûr trompé de nombreux braves communistes de base. 

      • 4 Novembre 2015 à 18h53

        Fixpir dit

        Vous avez raison, il ne faut pas faire d’amalgame entre les communistes, qui sont dans leur immense majorité des pacifistes convaincus, et ce dévoiement du communisme.

        Tiens, mais, pourtant, ne serait-ce pas ces premiers qui ont permis au dernier de se développer ?

        Toute ressemblance avec des événements en cours serait purement fortuite etc … ;-)

        Une anecdote. Mon regretté beau père avait passé un trimestre en Forêt Noire dans les années trente. Il s’était fait des copains, des gens décents, des camarades, quoi.
        Il a eu l’occasion de visiter le cimetière de la ville en question dans les années 90 en ma présence. Il a retrouvé sur la plaque commémorative les noms de tous ses copains. Morts à Stalingrad et dans toute l’URSS, en Normandie, en France, en Afrique etc …, les armes à la main, pour défendre le nazisme.

        Mais pas d’amalgame, hein, c’était des braves gars, sympa, des copains.

        Et, le pire, c’est que c’est vrai ! C’était probablement des personnes décentes ET qui sont mortes les armes à la main pour le nazisme.

        • 4 Novembre 2015 à 20h23

          Kov666 dit

          Il ne peut pas y avoir de communisme sans violence car le communisme pour fonctionner doit éliminer tout opposant; La planification autoritaire fait obligatoirement émerger une caste dirigeante (eh oui même dans les communisme tous les hommes ne sont pas égaux, ça c’est la fable pour les enfants et les demeurés) qui doit éliminer toute opposition. Le communisme a été voulu au nom du peuple; c’est lui qui a payé l’addition. Parce que le communisme est une idéologie contre l’homme.

        • 4 Novembre 2015 à 22h09

          Aristote dit

          En France, après la guerre, plus de 20 % des électeurs votaient communiste. Combien souhaitaient la mise en place d’une dictature stalinienne ? Et même parmi le militants du parti, bon nombre d’idéalistes qui y croyaient. Et bien sûr un noyau dur de staliniens purs et durs qui manipulaient les naïfs.

          Parmi les électeurs qui votèrent pour Hitler en 1933, combien voulaient une guerre européenne, souhaitaient la mise en place de la “Solution Finale”, qui n’était pas encore dans les cartons ?

          Bien sûr les “naïfs” ont une part de responsabilité, et s’ils se laissent berner, c’est que quelque part ils y trouvent leur avantage. Les paysans russes, avant de se faire dékoulakiser par Staline, avaient applaudi la saisie des terres des grands propriétaires. Les petits bourgeois allemands, inquiets de la virulences des communistes allemands, décidèrent de fermer les yeux sur les méthodes de gangsters des nazis.

          Mais la distinction entre criminels assumant leur crapulerie, et naïfs s’aveuglant plus ou moins volontairement reste valide. 

        • 4 Novembre 2015 à 23h32

          Fixpir dit

          @Aristote
          Bien entendu, il faut distinguer les naïfs des pervers.
          Je voulais juste faire remarquer qu’il serait illusoire de se rassurer parce qu’une majorité des militants nazis avant-hier, communistes hier, musulmans aujourd’hui, sont de braves gens paisibles.
          D’une part, c’est tout à fait vrai, d’autre part c’est malgré tout très inquiétant. Car les naïfs ont montrés dans le passé leur capacité à se laisser berner et être entraînés dans des actions immorales.

        • 5 Novembre 2015 à 2h55

          minguette dit

          Relisez ce qu’écrit aujourd’hui un brave militant communiste dans Causeur. Il n’a rien compris, pire, il ne veut surtout rien comprendre. c’est à désespérer du cerveau humain.

        • 5 Novembre 2015 à 11h52

          un éléphant dit

          @Aristote
          Les communistes français, avant-guerre .., après-guerre …, après trente glorieuse …
          On pourrait déjà noter qu’avec le Front Populaire, le prolétariat ne s’est pas institué dictateur.
          Et puis, à l’autre bout, avant même l’abandon officiel par le PCF, simplement 68 avait suffit à montrer que pour les camarades communistes français, dans le cadre de la “société de consommation”, comme on disait à l’époque, bourgeoise et honnie, les lendemains chantants, et autres avenirs radieux de la dictature du prolétariat, c’était beau quand c’était loin.
          D’où les gauchistes d’ailleurs, entre ligueurs communistes et révolutionnaires se présentant aux élections, et chapelles lambertistes “organisées pour la clandestinité” en internationale prolétarienne avec les camarades péruviens du sentier lumineux par exemple.
          Cette peur qu’on a eu, ouh la la, on revient de loin moi j’vous le dis !!!
          lol

    • 4 Novembre 2015 à 17h33

      Habemousse dit

      Il me semble que ces deux pays sont géographiquement et démographiquement très différents, l’un étant plus tempéré, possédant une population moins hétéroclite que l’autre, à cheval entre l’Europe, l’Asie et le Moyen-Orient, entre le Christianisme, l’animisme et l’Islam.

       Malgré sa superficie de championne du monde, la Russie règne avant tout sur l’empire des régions froides, à l’exception de quelques unes ; son histoire est ancienne, sa royauté encore fumante, ses populations éloignées, sauvages, et disparates au milieu d’un climat hostile et plus propice à l’industrie qu’à la culture.

      De l’autre côté de la mer, les Etats-Unis sont l’aboutissement d’un peuple fraîchement débarqué d’Europe et développé sous l’impulsion de l’Empire Britannique, dont il a adopté, sinon la constitution, au moins les coutumes, la démocratie, l’esprit d’entreprendre et de conquérir.

      Quand l’un, le plus ancien, le plus étendu, doit se garder de ses frontières, l’autre passe son temps à régenter le monde ( à commencer par le Japon, qui se révoltera peu après ) et lui imposer sa vitalité économique, de gré ou de force.

      Que la Russie, sans le trio maudit, ait rattrapé les Etats-Unis sur le plan industriel, pourquoi pas, sur le plan agricole, j’en suis moins certain. 

      • 4 Novembre 2015 à 18h34

        Fixpir dit

        Moi qui ait le plaisir de béquiller à Rostov sur le Don, adolescent, au mois d’août, bien avant que quiconque rêve d’y installer une clim, je plussoie votre réserve “à l’exception de quelques unes” …
        Il y a des endroits où il fait TRÈS chaud.

        • 4 Novembre 2015 à 18h37

          saintex dit

          Oh hé, j’ai béquillé à Roscoff sur le thon et j’en fais pas toute une histoire !

        • 4 Novembre 2015 à 18h56

          Fixpir dit

          Pas dérapé, avec les béquilles, sur le thon ?

          :-D

        • 4 Novembre 2015 à 19h05

          saintex dit

          Non non, j’étais consentant (!) et finalement elle était charmante.

    • 4 Novembre 2015 à 16h23

      Mélanippe dit

      “Staline a fait régresser l’ensemble de la Russie ! Sans lui, la Russie serait devenue les Etats-Unis !”

      Elle n’a rien perdu. 

      • 4 Novembre 2015 à 16h44

        minguette dit

        Vous trouvez vraiment ??
        Liberté, démocratie, prospérité, les trois à des niveaux infiniment supérieurs à ce que connaît aujourd’hui la Russie…

        • 4 Novembre 2015 à 17h32

          Mélanippe dit

          Freud disait: je leur apporte la peste.

          Maintenant, ils nous envoient le choléra:
           (Internet, OGM, obésité, armes à feu, DSMIV, mariage homo,…).

          Non merci. 

      • 4 Novembre 2015 à 17h20

        scarlet dit

        Melanippe: “Elle n’a rien perdu”

        Visiblement, vous ne connaissez pas du tout les Etats Unis!  

      • 4 Novembre 2015 à 19h24

        patricethomas dit

        Que répondraient les victimes des communistes ?

    • 4 Novembre 2015 à 15h36

      mvar dit

      Merci.